Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2021 7 05 /12 /décembre /2021 00:00
Saint Gérald († 1109)

Né dans le Lot, S. Gérald était maître de chant dans l'abbaye bénédictine de Moissac (Tarn-et-Garonne).


De passage, Bernard, archevêque de Tolède, le décida à le suivre dans son diocèse pour devenir maître de chœur. Sa réputation de sainteté et de musicien fit que le clergé de Braga au Portugal le nomma évêque de leur diocèse (1100). 

 

Là, il remit de la ferveur dans ce diocèse que les Maures avaient fort déchristianisé.  

 

Il construisit ou reconstruisit de nombreuses églises et mourut en allant consacrer la dernière.

 

Enterré à Braga, il est vénéré dès le Moyen Âge dans toute la péninsule ibérique.

 

Sources: 1, 2, 3 

Saint-Gerald--Archeveque-de-Braga----1109-.jpg
Saint Gérald, Archevêque de Braga († 1109)
Partager cet article
Repost0
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 22:45
https://tv.aftonbladet.se/video/334510/faa-covidbeviset-under-huden-gaar-att-faa-som-ett-chip

https://tv.aftonbladet.se/video/334510/faa-covidbeviset-under-huden-gaar-att-faa-som-ett-chip

Une puce implantée pourrait être accessible via un téléphone mobile pour identifier un certificat COVID numérique de l'UE

 

Un biohacker suédois fait la promotion de l'utilisation de micropuces implantées à la main pour enregistrer le statut de certificat COVID.

 

"Obtenez votre certificat COVID avec une puce dans votre main ou quelque part sous votre peau. Il devient de plus en plus populaire de mettre une puce avec différents types d'informations dans le corps, et maintenant vous pouvez également mettre votre certificat COVID dans la puce", rapporte le quotidien suédois Aftonbladet .

 

Hannes Sjöblad, cofondateur de BioNyfiken, une association suédoise de biohackers, et "Chief Disruption Officer" à Epicenter Stockholm, a expliqué à Aftonbladet comment il a pu obtenir un certificat COVID numérique de l'UE sur son téléphone, simplement en plaçant son téléphone portable contre son avant-bras.

 

Sjöblad, qui est à double puce, a déclaré à Aftonbladet que les micropuces peuvent stocker toutes sortes d'"informations personnelles", des coordonnées aux caractéristiques corporelles telles que le groupe sanguin et les indicateurs de santé tels que la température corporelle. Il a montré comment lire la température corporelle sur son téléphone portable après l'avoir tenu près de sa poitrine, où se trouve l'une de ses puces.

 

La chaîne d'information suédoise a également montré comment Olle Helkimo, qui est maintenant le directeur du service d'Epicentre Stockholm, s'est fait implanter une puce dans la main à une table de restaurant. Il a remarqué que cela ressemblait à "rien".

 

Sjöblad fait la promotion des implants à puce depuis des années comme alternative aux "technologies d'identification" telles que les clés, les badges de gymnase et les badges de bureau, ainsi qu'une forme d'accès d'identification aux appareils personnels tels que les téléphones et les ordinateurs. Il a souligné en 2016 que les implants à puce peuvent être utilisés pour signer des paiements, par exemple via Bitcoin.

 

Il a également souligné qu'il s'agissait "d'une technologie facile à pirater", admettant qu'il s'agissait d'une faiblesse des implants de micropuces.

 

Bien que les personnes équipées de puces électroniques restent une petite minorité en Suède, les implants y sont plus répandus que dans d'autres pays. En 2019, Sole Møller a rapporté pour le magazine électronique MedicalExpo que "les navetteurs des chemins de fer suédois, SJ, peuvent charger un ticket sur leur implant, qui peut être scanné par un agent de train avec un smartphone", une méthode utilisée par "environ 3 000 passagers" à l'époque.

 

Le journaliste d'investigation et auteur Edwin Black a déclaré à LifeSiteNews dans un commentaire précédent sur la popularité de la puce électronique en Suède que la technologie pourrait avoir des conséquences désastreuses.

 

"Cela signifie que le comportement humain peut être suivi et contrôlé par l'injecteur, et si cet injecteur est un gouvernement ou une entreprise contrôlée par le gouvernement, nous sommes sur la bonne voie pour que le gouvernement puisse éliminer toute une classe de personnes sur la base sur leurs origines ou leur opposition à la politique", a-t-il déclaré.

 

"Cela signifie que le comportement humain peut être suivi et contrôlé par l'injecteur, et si cet injecteur est un gouvernement ou une entreprise contrôlée par le gouvernement, nous sommes sur la bonne voie pour que le gouvernement soit en mesure d'éliminer toute une classe de personnes en raison de son origine ou de son opposition politique", a-t-il déclaré.

 

De nombreux commentateurs chrétiens ont fait remarquer qu'une telle technologie, si elle devenait nécessaire pour l'accès aux biens et aux services, introduirait un totalitarisme aux proportions véritablement bibliques.

 

L'Apocalypse parle d'une "seconde bête" qui "fera que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, auront une marque sur leur main droite ou sur leur front. Et que nul ne pourra acheter ou vendre, si ce n'est celui qui aura la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom". (Ap 13, 16-17)

 

Le rédacteur en chef de LifeSiteNews, John-Henry Westen, a déclaré que "porter un signe qui permet d'acheter et de vendre n'est pas un mal en soi", mais que "nous devrions nous méfier des conditions liées à l'obtention d'un tel signe, qui rendent cette obtention digne de la damnation éternelle".

 

A partir du 1er décembre, les carnets de vaccination seront obligatoires en Suède pour accéder aux théâtres, concerts et autres grands événements en intérieur.

 

SOURCE: LE BIOHACKER SUÉDOIS FAIT LA PROMOTION DES PASSEPORTS COVID À PUCE ÉLECTRONIQUE IMPLANTÉS DANS VOS MAINS

UNCUTNEWS

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 22:12

Nous avions évoqué cette étude du Lancet le 23 novembre dernier sur Christ Roi. "Une information scientifique pour le ministre de la justice qui affirme que seuls les non vaccinés peuvent être infectés, contagieux, et alimenter l'épidémie"... RT en parle ce 1er décembre : "La vaccination de masse ne parvient pas à arrêter les taux de transmission de Covid – étude" :

Une nouvelle étude dans The Lancet montre que la vaccination de masse ne peut pas arrêter les taux de transmission de Covid

De nouvelles données montrent que la prévalence du virus augmente chez les personnes entièrement vaccinées, selon une étude médicale publiée dans The Lancet.

 

Lors de l'examen de nouvelles infections en Allemagne, les chercheurs ont constaté que le taux de cas chez les personnes entièrement vaccinées âgées de 60 ans et plus est passé de 16,9% en juillet à 58,9% en octobre.

 

L'étude montre clairement que les personnes entièrement vaccinées deviennent de plus en plus la source de la transmission de Covid et note une situation similaire au Royaume-Uni. Au Royaume-Uni, le nombre de contacts familiaux avec des cas non vaccinés (23 %) était légèrement inférieur au nombre de contacts avec des personnes vaccinées (25 %).

 

En trois semaines, 100 cas de Covid ont été signalés au Royaume-Uni chez des personnes de 60 ans ou plus. Parmi ces infections, 89,7 % des sujets étaient complètement vaccinés tandis que 3,4 % n'étaient pas vaccinés.

 

Plus inquiétant encore pour les chercheurs, une épidémie en Israël qui a infecté plusieurs agents de santé et patients et leurs familles est venue d'un patient hospitalisé entièrement vacciné.

 

Les craintes exprimées dans l'étude sont confirmées par le fait que les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis répertorient actuellement quatre des cinq régions des États-Unis avec les pourcentages les plus élevés de personnes complètement vaccinées comme districts à haute transmission.

 

Les chercheurs ont averti que les décideurs doivent reconnaître le risque que posent encore les personnes vaccinées.

 

Il semble grossièrement négligent d'ignorer la population vaccinée comme source possible et pertinente de transmission au moment de décider des mesures de contrôle de santé publique.

 

L'étude, publiée dans The Lancet, intervient à un moment où les pays envisagent d'introduire des réglementations sur la vaccination Covid pour protéger les citoyens de la propagation de la variante omicron et d'un éventuel rebond du nombre de cas. La Grèce a été le premier pays de l'UE à introduire une vaccination obligatoire contre le Covid et menace toutes les personnes de plus de 60 ans qui ne se font pas vacciner d'une amende mensuelle.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 08:41

Le site YT Carrefours du Monde nous livre cette information cruciale : 

"Selon le quotidien britannique Daily Mail, le plan de restauration finale supprimera les confessionnaux, les autels et les structures classiques les plus distinctifs sur le plan religieux, et les remplacera par des peintures murales d'art modernes et élégantes. L'objectif sera de créer des espaces émotionnels avec des effets sonores et lumineux pour les visiteurs à travers quatorze chapelles, la dernière chapelle étant consacrée au changement climatique et à l'environnement. Ainsi la cathédrale Notre-Dame de Paris révisée ressemblera plus à un DisneyLand qu'à la cathédrale catholique médiévale d'origine. Et l'administration de l'église souhaite transformer Notre-Dame en une salle d'exposition liturgique expérimentale, une sorte de parc à thèmes réveillés ou "woke"....

'C'est comme si Disney entrait dans Notre-Dame.

'Ce qu'ils proposent de faire à Notre-Dame ne serait jamais fait à l'abbaye de Westminster ou à Saint-Pierre de Rome. C'est une sorte de parc à thème et très enfantin et trivial étant donné la grandeur du lieu.'

Ces mots ont été confiés au Telegraph par Maurice Culot, un architecte primé basé à Paris, qui a eu accès aux plans de rénovation dans un article publié vendredi 26 novembre.

Il s'agit d'une grave profanation de la tradition et de la religion, une grave destruction de ce bâtiment profondément historique, et une expression insensée du soit-disant politiquement correct.

Selon le Daily Mail, le sort définitif de Notre-Dame de Paris dépendra de la réunion du Comité national du Patrimoine français, le 9 décembre. Cependant, le fait que le rapport révèle tant de détails du plan de rénovation, il semble que ce plan soit déjà établi." (Fin de citation de la video de Carrefours du Monde)

Note du Blog Christ Roi. Vous pouvez retrouver l'article du Daily Mail ici.

Désormais, les lieux de culte les plus emblématiques sont détournés de leur finalité pour servir l'agenda du monde.

Au moment où l'on parle de passeport nazitaire, où en entrant dans certains lieux de culte dans le monde, on doit soudainement faire marche arrière si on n'a pas l'injection, cette triste nouvelle montre que l'incendie de Notre-Dame, comme nous le craignions, devait bien être le signal de la France laissée sans protection divine ("France, qu'as tu fais de ton baptême ?") le signal du grand incendie envoyé à toutes les nations, le signal du lancement du grand chambardement... 

En Italie, c'est devenu une loi nationale le 15 octobre dernier que quiconque qui va travailler ou à l'école ou dans n'importe quel lieu public doit avoir l'injection ou ils perdent leur emploi en cinq jours ou sont jetés hors de l'école à coups de pieds en cinq jours. Le tout dans une loi nationale. Pas dans un décret. Dans une "loi" ! Et cela arrive partout.

Il est temps de se réveiller ! Temps de s'armer moralement et spirituellement, temps de résister.

https://www.dailymail.co.uk/news/article-10246695/Notre-Dame-turned-woke-theme-park.html

https://www.dailymail.co.uk/news/article-10246695/Notre-Dame-turned-woke-theme-park.html

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2021 6 04 /12 /décembre /2021 01:00
Le Petit Livre des Saints, Éditions du Chêne, tome 1, 2011, p. 28.

Le Petit Livre des Saints, Éditions du Chêne, tome 1, 2011, p. 28.

Sainte Barbe naquit aux environs de Nicomédie et vécut au milieu du IIIe siècle à Héliopolis (aujourd'hui Baalbek au Liban) sous l’empereur Maximien.

 

Sainte-Barbe--Barbara---Vierge-et-Martyre--255-.jpg

Statue de Sainte Barbe récente, située dans la chapelle Sainte-Barbe (1545), Enclos paroissial de Saint-Herbot (ancienne paroisse de l'évêché de Cornouaille, Finistère). Source

Son père, nommé Dioscore, riche édile païen, s'aperçut qu'elle était chrétienne au moment où elle refusa obstinément un mariage. Saisi de fureur, il se précipita sur elle pour la transpercer ; mais Barbe s'enfuit. Peu après, la courageuse vierge, découverte dans la retraite ou elle s'était cachée, fut amenée à Dioscore, qui la conduisit lui-même à Marcien, préteur de la ville. 


Barbe fut frappée d'abord à coups de nerfs. Le lendemain, sa fermeté la fit condamner à être déchirée avec des peignes de fer et brûlée avec des torches ardentes. La douce victime endura tout, le sourire sur les lèvres.

La foule des païens commençait à s'émouvoir d'un si étonnant spectacle. Le juge résolut de tenter un supplice plus horrible que tous les autres pour la pudeur de la vierge. Il la fit dépouiller complètement pour lui faire traverser avec ignominie les rues de la ville, pendant que les bourreaux la fouetteraient cruellement. Puis le juge ordonna de lui trancher la tête. Mais Dioscore, son père, s'écria : "C'est à moi de la frapper !" et saisissant son épée, il trancha la tête de l'innocente victime agenouillée devant lui. Dioscore fut aussitôt châtié par le Ciel : il mourut frappé par la foudre.

 

Les empereurs byzantins vénéraient particulièrement ses reliques qu’ils firent transférer à Constantinople au VIe siècle. Une partie de ces reliques fut emmenée en Italie par les Vénitiens, et une autre au XIe par Anne Comnène la fille de l'empereur bizantin Alexis Ier Comnène à Kiev, où elles se trouvent toujours à la Cathédrale Saint Vladimir.

 

Sainte Barbe, calcaire polychromé, Villeloup (Aube) vers 1520-1530

Sainte Barbe est la patronne des Pompiers et tous les corps de métiers qui ont à redouter la foudre ou le feu.

On l'invoque également contre la mort subite et imprévue.

Le fort patronage que lui vouaient les mineurs de fond s’est progressivement transmis aux ouvriers et ingénieurs des travaux souterrains (tunnels, cavernes, etc.) avec la disparition progressive de l’industrie minière occidentale.

De nos jours, une sainte Barbe trône toujours à l’entrée des tunnels en construction pour protéger les ouvriers-mineurs des accidents de chantier.

 
 

Sainte Barbe est généralement représentée en jeune fille, avec une palme de martyre, elle peut porter une couronne, un livre. Une tour à trois fenêtres, un éclair constituent également d'autres attributs de la sainte.

Sources : 12 ; Le Petit Livre des Saints, Éditions du Chêne, tome 1, 2011, p. 28.

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2021 5 03 /12 /décembre /2021 00:00
Le Petit Livre des Saints, Éditions du Chêne, tome 1, 2011, p. 65.

Le Petit Livre des Saints, Éditions du Chêne, tome 1, 2011, p. 65.

Grand missionnaire jésuite en Extrême-Orient, François-Xavier naquit dans une famille noble de Navarre (Pays Basque). Il était originaire d'une vieille famille de Basse-Navarre, Jaxu près de Saint-Jean-Pied-de-Port.

 

Après de brillantes études au collège Sainte-Barbe, à Paris, il enseigna la philosophie avec un succès qui, en lui attirant les applaudissements, développa l'orgueil dans son cœur.

 

Ignace de Loyola, converti, étant venu à Paris pour perfectionner ses études et cherchant à recruter des compagnons pour jeter les bases de la Compagnie de Jésus, s'éprit d'amitié et d'admiration pour ce jeune homme. Le 15 août 1534, sept jeunes gens, parmi lesquels Ignace et Xavier, prononcèrent leurs vœux dans une chapelle souterraine de l'église de Montmartre. La "Compagnie de Jésus" était fondée.

 

Sceau de la Compagnie de Jésus, ou christogramme, IHS, représente les trois premières lettres de IHΣOYΣ, « Jésus » en grec, ultérieurement réinterprété comme "Ièsous hèmôn sôter", "Iesus Hominis Salvator" ("Jesus Sauveur de l'homme").

 

Quelques années plus tard, Xavier, devenu prêtre était prêt pour sa mission. Ignace le désigna pour la mission des Indes. Xavier commença par la conversion de Goa. Une mission finie, une autre l'appelait ; l'ambition du salut des âmes était insatiable dans son cœur. Il rencontra des difficultés incroyables, l'ignorance des langues, l'absence de livres en langues indigènes, les persécutions, la défiance et la rivalité des ministres païens. Xavier, par son énergie et le secours de Dieu, triompha de tout ; Dieu lui donna le don des langues, le pouvoir d'opérer des miracles sans nombre. Il évangélisa, en onze années, cinquante-deux royaumes et baptisa une multitude incalculable.

Saint François-Xavier († 1552), Apôtre des Indes et du Japon

Dès son vivant, on rapporte des faits pour le moins surprenants, comme des guérisons, des prophéties, des sauvetages inespérés, et d'autres. En 1555, les documents recensent déjà neuf miracles obtenus part sa prière. 

 

Son plus beau et son plus difficile triomphe fut la conquête du Japon. Il aspirait à convertir la Chine, pour rentrer en Europe par les pays du Nord, quand Dieu appela au repos cet incomparable conquérant des âmes, qu'on a justement surnommé l'apôtre des Indes et du Japon.

 

Saint-Francois-Xavier---Voyage-de-St-Francois-Xavier-en-A.PNG

 

 

Après sa mort en 1552, l'incorruption du corps de François-Xavier devient un fait reconnu. Sa dépouille est exhumée à huit reprises entre 1553 et 1932. [...] Les "apparences d'un homme vivant" plusieurs dizaines d'années après sa mort... Il n'en fallait pas davantage pour "prouver" la sainteté de François-Xavier aux yeux du monde. (5)

 

***

Sources : (1) ; (2) ; (3) Litanies de Saint-François-Xavier ; (4) Le Petit Livre des Saints, Éditions du Chêne, tome 1, 2011, p. 64-65; (5) Patrick SBALCHIERO, Enquête sur les miracles dans l'Église catholique, Artège, Paris 2019, p. 160-162.

 

Bse Inès Takeya, martyre (+ 1626)

188 martyrs japonais béatifiés à Nagasaki

Ils brûlent le tabernacle mais les hosties restent intactes

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 22:43

Témoignage reçu du Général Guillaume, général de division, publié par Le Courrier des stratèges

 

"la pandémie de COVID entre exactement dans le champs des CIMIC ou PSYOPS. Pour moi, nous sommes de fait dans une forme de guerre psychologique qui est menée contre la population civile française de façon à lui faire croire :

 

qu’elle fait face à une menace grave et existentielle (le virus)

que le seul moyen d’y faire face et de sacrifier certaines libertés au gouvernement.

 

... ce qui est certain c’est que la population française est attaquée. Très clairement. Dans les faits, peu importe qui est le responsable et qui vise quoi, à quelles fins, j’observe simplement que notre population est attaquée, ses représentations mentales sont parasitées et attaquées. Et les effets de ces attaques, on les voit depuis deux ans : une démission totale de tout sens moral et critique, un abandon et une acceptation des politiques du gouvernement.

 

... Un gouvernement doit avoir assez de hauteur de vue pour voir quand sa population est menacée et attaquée, y compris quand cette attaque est purement informationnelle. Et ayant remarqué cette menace, le gouvernement doit agir pour protéger sa population. S’il ne réagit pas, il est soit incompétent, soit complice. Notre gouvernement ne réagit pas, mais en plus il prend part lui même à l’attaque en contribuant à répandre la peur. Il va même plus loin, non seulement il contribue à bombarder sa propre population, mais il sabote même sa propre armée, en bombardant mentalement sa propre armée. Dans le langage de la marine, on appelle cela un sabordage. Dans le langage courant on appelle cela un coup de poignard dans le dos. Dans le langage universel on appelle cela une trahison.

 

... 

 

Et ce constat est autant valable dans l’armée que dans la population civile. Cette façon de faire, ces attaques psychologiques et cet empire du mensonge ne détruisent pas seulement la cohésion des régiments. Ils détruisent la cohésion des familles, la cohésion des couples, la cohésion des entreprises, la cohésion des groupes d’amis… Le gouvernement, par sa politique totalement irresponsable, est en train de semer les germes de la défiance, de la sédition et de la guerre… dans son propre pays.

 

 

... La seule chose que je peux vous garantir, c’est qu’il y a de toute façon des données invariables : la famille, les valeurs du travail, de l’amitié, l’amour pour votre conjoint et vos enfants, toutes ces petites choses-là vous aideront à franchir les grandes vagues et à éviter la submersion (et la subversion). Ne succombez pas aux divisions et aux diversions. Ne vous laissez pas submerger par l’impuissance ou l’indécision. Vous êtes encore capables de faire des choix et en plus de faire les bons choix. Il vous suffit de vous poser les bonnes questions. Les bonnes décisions sont souvent difficiles à prendre. Mais elles en valent la peine. Alors prenez soin de vous. Et comme on dit chez les paras : être et durer. Soyez ce que vous êtes et ayez pour seul et unique objectif de traverser tout cela, de laisser quelque chose, d’être plus fort que les nuages sombres qui nous menacent. Vive la France !

 

 Le Courrier des Stratèges

Général : "La pandémie de COVID entre exactement dans le champs des CIMIC ou PSYOPS. Nous sommes de fait dans une forme de guerre psychologique qui est menée contre la population civile française. La population française est attaquée"
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 21:52

Tous vaccinés, 60 employés d'une même entreprise norvégienne sont testés positifs au variant Omicron. L'infection a eu lieu au cours d'une soirée d'entreprise à laquelle seuls les employés vaccinés avaient droit d'accès.

Un voyage d'affaires en Afrique du Sud a-t-il déclenché la plus grande épidémie d'Omicron au monde ?

 

Les épidémiologistes norvégiens avaient précédemment exclu la possibilité que les infections soient des cas de variante Delta et ont déclaré qu'il y avait une "forte probabilité" qu'il s'agisse d'Omicron.

 

Seuls les employés vaccinés avaient été autorisés à assister à la fête.

 

Les premières données suggèrent qu'Omicron peut entraîner une réduction « significative » de l'efficacité des vaccins et présente un risque « augmenté » de réinfection pour ceux qui ont déjà la maladie, selon leur rapport. (DailyMail Msn)

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 17:16

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 13:12

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2021 4 02 /12 /décembre /2021 00:00
Sainte Bibiane ou Viviane, vierge et martyre († 363)

Bibiane ou Viviane naquit à Rome. Son père (Flavien), préfet de Rome, sa mère (Dafrose) et sa soeur (Démétrie) souffrirent le martyre avant elle, sous l'empereur Julien l'Apostat.

 

Flavien, officier supérieur s'étant déclaré contre ce prince, fut jeté en prison ; il eut l'honneur d'être dégradé, privé de tous ses biens, et de tous ses emplois, marqué au front d'un fer rouge comme un esclave, il en mourut peu de temps après avec la qualité glorieuse de Confesseur et de Martyre de Jésus-Christ, en Toscane, où il avait été exilé dans un lieu que l'on appelait "l'Aquae Faurinae" aujourd'hui "Acqua pendente".

 

Sa femme Dafrose, et ses filles Bibiane et Démétrie, restaient à Rome exposées aux coups du tyran. Il ne les oublia pas. Apronien, préfet de Rome et favori de Julien l'Apostat, était aussi méchant que lui. Comme il se rendait à Rome pour prendre possession de son gouvernement, il perdit un oeil. Il crut que c'était par quelques maléfices des magiciens, c'est à dire des chrétiens; car on les appelait ainsi à cause des fréquents miracles qu'ils faisaient. Le dépit qu'il eut de cet accident lui fit décharger sa fureur sur les chrétiens, et il commença la persécution par la famille flavienne.

 

Sainte Dafrose, mère de Bibiane, fut d'abord enfermée dans sa maison avec ses deux filles, pour les y faire mourir de faim ; mais, ce supplice lui paraissant trop lent, on l'en tira quelque temps après, par l'ordre du gouverneur Apronien, et on lui trancha la tête.

 

On aurait pu croire qu'après la mort de leurs parents, deux jeunes soeurs Bibiane et Démétrie seraient épargnées. Quelle crainte ou quelle défiance pouvait inspirer deux jeunes filles? Il n'en fut pas ainsi. Elles avaient encore des richesses, d'ailleurs elles étaient chrétiennes. C'en fut assez pour exciter la convoitise et la colère du tyran. Il leur fut signifié qu'elles eussent à renoncer au christianisme et à adorer les dieux de l'empire; sinon elles devaient s'attendre à une mort encore plus cruelle que celle de leurs parents. Le préfet les dépouilla d'abord de tous leurs biens, puis il les envoya en prison avec ordre de les laisser manquer de tout, ne doutant point que cette épreuve de la misère et de la faim n'ébranlât leur constance et ne les disposât à céder à ses volontés. Mais Dieu les soutint par sa grâce comme cette horrible tentation de l'indigence et de la faim. Apronien, voyant que cette tentative avait mal réussie eut recours à une autre plus dangereuse. Il employa les caresses les plus flatteuses et les promesses les plus séduisantes.

 

Malgré une très longue privation de toute nourriture, elles parurent au tribunal plus fortes et plus belles que jamais : « Craignez, leur dit le juge, une mort honteuse et cruelle. » Les biens de ce monde, répondent-elles, ne peuvent plus avoir pour nous aucun attrait, nous n'aspirons qu'à posséder Jésus-Christ ; plutôt mille morts que la trahison à nos promesses ! »

 

À ces mots, Démétrie qui était encore toute jeune, tombe morte aux pieds de sa sœur. Dieu, peut-être par compassion pour elle, et pour ménager sa faiblesse, lui épargna les horreurs du supplice.

Sainte-Bibiane-ou-Viviane--vierge-et-martyre-----copie-1.jpgQuant à Bibiane, le juge la livra aux mains d'une femme de mauvaise vie, Rufine, qui après avoir promis de la faire changer de religion essaya de la pervertir ; elle employa d'abord les flatteries et les bons traitements et feignit de lui témoigner une amitié sincère ; puis bientôt elle eut recours aux menaces, aux injures et aux coups. Bibiane résista courageusement à toutes ses tentatives, elle demeura pure et digne du céleste Époux. La méchante femme dut avouer au juge Apronien qu'elle avait perdu son temps et sa peine. Celui-ci, furieux de son peu de succès, ordonna de frapper de verges la vierge chrétienne jusqu'à ce qu'elle eût rendu l'esprit. 

 

Bibiane fut donc attachée à une colonne, et les bourreaux s'acharnèrent sur son corps innocent jusqu'au moment où elle s'affaissa mourante à leurs pieds. Elle expira au bout de quelques instants, le 2 décembre 363. Son corps fut jeté à la voirie pour y être dévoré par les bêtes ; mais aucune d'elles n'en approcha pendant les deux jours qu'il demeura exposé. Il est écrit que « Dieu veille sur les restes de ses saints. » Deux jours après, un prêtre courageux nommé Jean put s'emparer pendant la nuit de cette dépouille et l'ensevelir ; Il l'enterra auprès de Dafrose, sa mère, et de Démétrie, sa sœur en face du palais de Ficinius. Ce lieu fut toujours respecté des chrétiens. Depuis ils y bâtirent une chapelle sous le nom de la sainte. Cette chapelle dura jusqu'à ce que le pape Simplice la remplaça par une église qu'il éleva en son honneur. Cette église fut rebâtie et magnifiquement ornée en 1628 par le pape Urbain VIII. Il y fit la translation des corps des trois saintes qui avaient été trouvés depuis peu. Leurs précieuses reliques furent placées sous le grand autel, dans un tombeau de porphyre, et au dessus, la statue de Sainte-Bibiane, en marbre, qui passe pour un des plus beaux morceaux de sculpture qu'on voit en Italie. Le culte de Viviane était déjà en honneur à Rome au Ve siècle.  

 

Seul maître de l'Empire à partir de 361, Julien l'Apostat mourut le 26 juin 363, en livrant bataille contre les Perses. Il avait renié son baptême et, durant son rêgne éphémère, tenté d'anéantir le christianisme en lui substituant une sorte de paganisme rajeuni auquel il n'est pas sûr qu'il croyait. Il rendit leur liberté d'action à toutes les sectes chrétiennes, espérant qu'elles s'entre-détruiraient l'une l'autre, il fit des lois scolaires propres à provoquer l'apostasie des enfants chrétiens, réserva les emplois, civils et militaires aux seuls païens, frappa d'ostracisme tous ceux qui passaient pour professer la religion du Christ. Sans aller jusqu'à porter des édits sanglants contre eux il les rendit tellement odieux qu'on put souvent, çà et là, les torturer et mettre à mort impunément.

 

Sculpture Italienne - Terre Cuite - Sainte Vivienne - Sainte Bibiane - Ange (Le Bernin - Gian Lorenzo Bernini)
Héliogravure originale sur papier d'art. Anonyme. 1920

 

  

Prière*

Sainte Bibiane
tu as grandi dans une famille chrétienne
toute dévouée au Christ.
Fidèle à cet héritage si précieux
tu as continué à propager la Bonne Nouvelle
au-delà des menaces, jusqu'au don
de ta vie dans le martyre.
À ton exemple, puissions-nous demeurer
enracinés dans le Christ,
et empressés à témoigner de l'évangile.

Par ton intercession
que le Seigneur nous accorde d'accueillir
courageusement les difficultés de la vie.
Que notre foi demeure solide
afin que nous marchions avec persévérance
à la suite du Seigneur ressuscité
jusqu'au jour où Il nous réunira dans
la plénitude de son Amour
pour l'éternité des siècles.
AMEN.

Sainte-Bibiane PRIE POUR NOUS
Vous tous saints et saintes des premiers siècles PRIEZ POUR NOUS

 

 

Sources : 1, 2

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2021 3 01 /12 /décembre /2021 16:58

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2021 3 01 /12 /décembre /2021 14:18

Our World in data :

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2021 3 01 /12 /décembre /2021 11:57

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2021 3 01 /12 /décembre /2021 00:00
Sainte Florence, convertie par saint Hilaire († après 360)

Martyrologe Romain : À Poitiers, après 360, sainte Florence, vierge, qui fut convertie au vrai Dieu par l’évêque S. Hilaire quand il était exilé en Asie et qui le suivit quand il revint vers les siens. [1]

 

Sainte Florence, fille spirituelle de Saint-Hilaire, qui l'avait suivi depuis la Phrygie, a vécu en ermite à Comble (commune de Celle-Lévescault) qui devint lieu de pélerinage au cours des siècles. (secteur pastoral de Vivonne)

Ses reliques se trouvent à Celle l'Evescault-86 (église romane, chapelle dédiée à Sainte-Florence de Comblé) sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Elle figure sur un vitrail de l'église Saint-Nicolas de Moncontour du diocèse de Poitiers.

"La tradition dit que saint Hilaire (303-367) prenait ses quartiers à Celle-l’Evescault où il avait de vastes propriétés, et où il bâtit un monastère. Sur sa propriété de Comblé, village à l’est de la commune, saint Hilaire aurait proposé à sainte Florence de se retirer pour vivre en ermite, après l’avoir consacrée à Dieu. Cette jeune fille avait suivi l’évêque Hilaire depuis la Phrygie (Turquie actuelle) où il avait été déporté par l’Empereur Constance II. Florence mena à Comblé une vie de sainteté, dans la prière et la mortification et elle mourut à l’âge de 29 ans." (Pèlerinage à Comblé, sur le tombeau de sainte Florence - Fondation Européenne pour la recherche sur les pèlerinages) [2]

 

Sources: 1, 2, 3

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 21:57
https://fr.metrotime.be/belgique/le-covid-safe-ticket-illegal-en-wallonie-la-region-wallonne-condamnee-par-le-tribunal-de-premiere-instance

https://fr.metrotime.be/belgique/le-covid-safe-ticket-illegal-en-wallonie-la-region-wallonne-condamnee-par-le-tribunal-de-premiere-instance

Bientôt le tour du CST bruxellois ?

Une action en référé similaire contre le Covid Safe Ticket bruxellois a été introduite devant le tribunal de première instance de Bruxelles. Elle sera plaidée le 8 décembre prochain.

 

Source: https://fr.metrotime.be/belgique/le-covid-safe-ticket-illegal-en-wallonie-la-region-wallonne-condamnee-par-le-tribunal-de-premiere-instance

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 21:40
Forbes a écrit aujourd'hui un article intitulé "Oui, les vaccins changent votre ADN. Un tout petit peu. C'est une bonne chose". Puis a changé le titre pour couvrir ce qu'ils ont initialement publié après qu'il a commencé à être partagé en ligne... avec preuves

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 21:27

Au 12 novembre, 2 620 fausses couches mortelles après une vaccination Covid-19 ont été enregistrées dans le registre américain des dommages vaccinaux VAERS (Vaccine Adverse Event Reporting System). BioNTech/Pfizer est le triste leader avec 2 015 cas, suivi de Moderna avec 689 bébés morts. Le vaccin Janssen de Johnson & Johnson a été associé à 100 fausses couches. Mais il y a aussi des rapports horribles de malformations et de vaccinations sévères chez les bébés - les images parfois insupportablement cruelles des petits pauvres et souffrants vous déchirent littéralement le cœur.

 

2 620 bébés morts après les vaccinations corona enregistrées dans le VAERS

Fausses couches : actuellement (au 12 novembre) 2 015 décès de bébés selon BioNTech/Pfizer et 689 selon Moderna. Johnson & Johnson avec 100 décès

Jusqu'à 91% de fausses couches si vacciné avant la semaine 20

Rapports terribles d'effets secondaires graves de la vaccination chez les bébés

 

Un croque-mort britannique rapporte dix fois plus de bébés morts

Le site web Medalerts, qui traite les données VAERS, indique que certains cas présentent plusieurs vaccinations et symptômes. Par conséquent, un seul cas peut être à l'origine de plusieurs entrées dans le tableau. C'est pourquoi le nombre total est supérieur à 2620 (le nombre de cas trouvés) et le pourcentage total est supérieur à 100 pour cent.

 

Source: WOCHENBLICK

https://www.wochenblick.at/2-620-tote-babys-nach-impfung-und-berichte-schrecklicher-nebenwirkungen/

https://www.wochenblick.at/2-620-tote-babys-nach-impfung-und-berichte-schrecklicher-nebenwirkungen/

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 21:22

Selon Sentinelles, qui suit les maladies infectieuses depuis 1984, l'épidémie Covid est sous le seuil de vigilance depuis novembre 2020 !

 

Masques, vaccins, gestes barrières...

Pas 1 mesure coercitive n'a aujourd'hui la moindre justification sanitaire.

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 21:07
Source : https://multipolar-magazin.de/artikel/das-narrativ-wird-zusammenbrechen

Source : https://multipolar-magazin.de/artikel/das-narrativ-wird-zusammenbrechen

"Le récit va s'effondrer"

Efrat Fenigson vit en Israël et travaille comme responsable du marketing pour une entreprise internationale. En même temps, elle est l'une des porte-parole de la résistance contre la politique israélienne du corona. Dans l'interview multipolaire, elle explique : « En réussissant à nous diviser, les gouvernements nous détournent du vrai problème - la violation de nos droits humains fondamentaux. » La militante souligne : « Dès que nous sommes souverains sur nous-mêmes, nous créons de nouveaux réalités, un monde parallèle pour ceux qui ne veulent pas participer à l'expérience."

 

Remarque : Cette interview est disponible en anglais .

Multipolaire : Officiellement, 62% de la population en Israël, environ six millions sur 9 millions d'Israéliens, ont été vaccinés deux fois. Environ 5 pour cent ont reçu une seule dose. Israël célèbre la politique de vaccination comme un grand succès. Efrat Fenigson, vous êtes en réseau avec un grand nombre d'activistes, de journalistes et de scientifiques. A votre avis, que disent les chiffres ?

Fenigson : Sur les près de six millions qui ont été vaccinés deux fois, seuls quatre millions ont reçu la troisième dose. Cela en dit long. Car la campagne est en cours depuis août. On voit aussi que les infections persistent après le rappel vaccinal. Les personnes qui ont reçu la troisième dose reçoivent toujours Covid-19, mais selon la campagne, les non vaccinés font avancer cela et provoquent les infections. Les chiffres sont manipulés par le ministère de la SantéUn jour, certains chiffres sont affichés sur le tableau de bord public, et quelques jours plus tard, ces chiffres ont changé. Chaque jour, les gens suivent ce qui est publié par les organismes officiels, le comparent et signalent les écarts. Même avec les données que je donne ici, je ne sais pas si elles ont été validées, c'est-à-dire si elles sont vraies.

On voit aussi qu'à chaque fois qu'ils veulent passer à l'étape suivante de la campagne, par exemple vacciner les enfants, il y a toujours une augmentation du nombre de cas dans cette tranche d'âge. Maintenant, les médias soulignent soudainement que les enfants attrapent Covid. Les médias rapportent les effets à long terme chez les enfants et d'autres phénomènes qui peuvent survenir si les enfants ne sont pas vaccinés. Bien sûr, ils présentent les enfants comme un danger pour les personnes âgées.

Multipolaire : de nombreuses personnes en Israël suivent le discours du gouvernement selon lequel la vaccination est presque le seul moyen de lutter contre Covid-19, dites-vous.

Fenigson : Oui, beaucoup n'en ont aucune idée, croient tout ce que les médias et les autorités sanitaires disent sans questionner ni critiquer. Mais en ce moment, de plus en plus de gens, surtout en ce qui concerne la vaccination des enfants, se réveillent pour découvrir qu'aucune vraie question n'est posée. Il n'y a pas de véritable critique des décisions du gouvernement, sauf de la part de groupes de braves citoyensJe pense que le public est de plus en plus critique. Lors de la dernière grande manifestation à Tel-Aviv, nous avons vu des centaines de nouveaux visages qui n'étaient venus que parce qu'ils avaient eux-mêmes été vaccinés deux ou trois fois, mais n'étaient pas prêts à accepter les vaccinations de leurs enfants et la vaccination obligatoire. Nous voyons de plus en plus de personnes poser des questions et remettre en question les données sur les soi-disant faits qui sont présentés.

Multipolaire : Votre critique est que le gouvernement et aussi les médias rapportent presque exclusivement sur les aspects positifs de la vaccination Covid. Les effets négatifs seraient cachés.

Fenigson : La seule chose que les autorités représentent, c'est le succès, combien de personnes ont été vaccinées, à quel point c'est génial que nous soyons les premiers ou que nous soyons en tête ou tout ce qu'elles veulent promouvoir, ce qui n'est vraiment pas pertinent. Ils ignorent complètement le fait qu'il y a des gens qui souffrent d'effets secondaires graves. Des dizaines de milliers de rapports montrent que des personnes, des proches, des familles et des amis ont été blessés ou sont décédés.

Multipolaire : comment mesurer cela ?

Fenigson : De deux sources. L'un est un comité public qui a été formé l'année dernière. Les gens là-bas signalent les effets secondaires de la vaccination parce que le ministère de la Santé n'a créé la possibilité pour le public de le signaler qu'il y a environ trois ou quatre semaines, lorsqu'il a commencé à être critiqué. Les rapports du ministère de la Santé sont désormais très partials. Vous remplissez un formulaire, mais les données ne sont pas rendues au public, c'est comme un trou noir. Ce comité est donc la première source.

La deuxième source, ce sont les gens eux-mêmes, sur les réseaux sociaux. Chaque fois que le ministère de la Santé écrit sur le succès du vaccin, les gens commentent les publications. Vous écrivez : J'ai les effets suivants : mon fils a été blessé, mon frère, ma mère, mon père est décédé. Les gens signalent par leur nom complet. Fin septembre, il y a eu un cas où le ministère de la Santé a publié sur Facebook à quel point le vaccin était excellent. Là-dessus, 25 000 citoyens ont commenté, le ministère de la Santé l'a qualifié de menteur. "Il y a des effets secondaires, mais ils prétendent que la vaccination est tout simplement géniale, mais ce n'est pas vrai, cela ne correspond pas à la réalité." Le ministère de la Santé a supprimé 5 000 commentaires cette même nuit. Puis attaquéles médias grand public l'ont repris parce que les citoyens l'ont signalé et ont publié des articles disant que le ministère de la Santé essayait de le cacher au public.

Et il y a une autre source de témoignage : Le projet des témoignages .

Multipolaire : Vous dites que la plupart des médias grand public ne rapportent que ce que le gouvernement pense qu'il est. Le journal Haaretz, par exemple, était considéré comme un journal de gauche avec des reportages équilibrés. Est-ce que quelque chose a changé depuis Corona ?

Fenigson :Haaretz aime actuellement publier des articles de propagande contre les personnes non vaccinées qui constituent un « danger pour la société » et explique pourquoi elles constituent un danger. Mes amis et moi-même avons lu Haaretz et certains journalistes ont combattu à nos côtés l'année dernière lorsque nous sommes descendus dans la rue contre la corruption de Benjamin Netanyahu. Cela vous brise le cœur de voir comment les médias trahissent les gens, peu importe où vous vous situez dans le spectre, qu'ils soient de gauche, de droite, religieux, laïcs, juifs, arabes, éthiopiens, peu importe. À l'heure actuelle, il y a une nouvelle division : il s'agit de choix en matière de santé, pas du corps. C'est le nouveau gouffre. Ce que je ne pense pas que les gens voient, c'est que toute la discussion sur la vaccination est une tactique classique de partage et de conquête.

Multipolaire : Sur Twitter, vous le décrivez comme une sorte de chasse aux sorcières contre les non vaccinés.

Fenigson : Soit vous suivez les règles et faites ce qu'on vous dit, soit vous êtes le nouvel ennemi. Ainsi, vous pouvez voir comment les médias de gauche et de droite s'allient contre ce nouvel ennemi. Cela s'applique également à Haaretz et à de nombreux autres médias en Israël. C'est très décevant. Beaucoup de gens pensent qu'il n'y a pas de vrai journalisme en ce moment. Je peux compter sur une main ceux qui sont assez courageux et qui ont un avis différent de l'officiel. Comme Orly et Guy , deux journalistes indépendants, les seuls à oser présenter les deux côtés. Vous travailliez pour les médias grand public. Ou Dr. Yaffa Shirraz, récemment licencié pour avis critique et maintenant rédacteur en chef d'une nouvelle publication indépendanteest. Mais nous voyons aussi que les citoyens prennent les choses en main et commencent à faire rapport. Ils organisent des sessions en direct sur Facebook et Twitter. Vous produisez des podcasts et rédigez des chroniques. Il y a un nouveau journal qui est maintenant lancé par certaines des personnes qui vivent ici. Il y aura beaucoup de nouvelles formes de médias, car très peu parlent de l'autre côté, des autres opinions. Là où il y a un vide, il sera comblé.

Multipolaire : Comme vous pouvez le lire sur les réseaux sociaux, il y a de nombreuses manifestations en Israël, bruyantes et essentiellement pacifiques. En Allemagne, les grandes démonstrations sont interdites depuis de nombreux mois en raison du risque présumé d'infection. Auparavant, des dizaines de milliers de participants étaient discrédités par les médias et les politiciens en tant qu'extrémistes de droite.

Fenigson :Je pense que ces manifestations sont formidables car elles rassemblent des personnes de groupes très différents. En Israël, ils ne sont pas qualifiés de droite ou de gauche parce qu'ils savent qu'ils ne peuvent pas le faire. Il y a des religieux, de droite et de gauche, des Arabes, beaucoup de gens de différents groupes sont en contact les uns avec les autres. Chaque samedi soir il y a une manifestation, chaque jeudi soir il y a deux manifestations à Jérusalem. Haïfa et de nombreuses autres grandes villes d'Israël participent également avec leurs propres activités. Les citoyens organisent des pique-niques devant les cafés pour les personnes qui n'y sont pas autorisées. Même de petites manifestations de réveil par deux ou trois personnes juste devant les maisons des fonctionnaires, tôt le matin, par des manifestants courageux, avec un mégaphone et un ami faisant la diffusion en direct sur Facebook. Les initiatives sont nombreuses et toutes ces actions sont diffusées. Il existe donc un réseau d'information et de synchronisation entre les différents groupes de résistance. Nous sommes en train de construire une sorte de monde parallèle. Nous comptons sur des personnes de confiance pour faire rapport sur place et essayer d'ignorer ce qui se passe à l'extérieur. Car il est difficile de supporter le niveau de sédition, de haine et de propos violents.

Multipolaire : Vous avez dit dans l'entretien préliminaire que le récit s'effondrerait tôt ou tard - le récit selon lequel la vaccination est le seul moyen de lutter contre le virus, que les personnes non vaccinées sont dangereuses pour la société. De plus, il existe un récit en Allemagne selon lequel les critiques sont de droite. Comment ça se passe en Israël ?

Fenigson : Je pense qu'au début, c'était très réussi que les personnes non vaccinées soient un danger pour la société, les gens le croyaient. Maintenant, il s'agit des enfants. On dit que si on ne vaccine pas les enfants, tout le monde est en danger. Ils ne sont pas très réussis avec ce récit. Et c'est exactement pourquoi ils essaient de détourner l'attention en signalant que les responsables du ministère de la Santé sont menacés. Il a déjà été prouvé qu'il n'y avait pas eu d'attaques mettant la vie en danger.

Les médecins sont désormais ciblés comme une autre menace pour la société, des médecins courageux prêts à aider les gens et à s'exprimer. Il y a donc des détournements en place pour essayer d'éviter de parler du fait que les enfants qui ne sont pas vaccinés vont se rétablir. Certains scientifiques, comme le Dr. Geert Vanden Bossche , virologue indépendant et expert en vaccination qui a précédemment travaillé pour la Fondation Bill & Melinda Gates, entre autres, explique que les enfants qui ne sont pas vaccinés sont notre dernier bastion protecteur. Il saitSoulignez que si nous vaccinons l'ensemble de la population, ce qu'Israël essaie de faire, nous mettons toute la société en danger de ne pas faire face aux prochaines mutations. Nous devrons toujours développer de nouveaux vaccins pour faire face à la prochaine mutation. Les enfants sont donc très importants pour notre protection. Mais le gouvernement essaie de convaincre tout le monde qu'ils sont une menace en ce moment.

Mais revenons à la question du récit : je ne doute pas que le récit va s'effondrer. La seule question est quand. Parce qu'il y a des vérités qui ne peuvent pas être cachées. Les gens sont blessés. Vous ne pouvez pas le cacher longtemps. Peut-être que les gens essaient de le couvrir. Peut-être que les médecins ne le signalent pas. Mais à un moment donné, la vérité est trop puissante pour être cachée.

Multipolaire : Le 10 novembre, Israël a décidé de recommander le vaccin BioNTech/Pfizer pour les enfants de plus de cinq ans. La campagne de vaccination a déjà commencé . Selon une étude de la compagnie d'assurance maladie israélienne Meuchedet d'octobre 2021, environ 48% des parents interrogés feraient vacciner leurs enfants.

Fenigson : Je ne pense pas que la majorité croit vraiment à ce récit. Au fait, je ne dis pas que les vaccins sont mauvais. Je crois que la plupart des gens qui se font vacciner vont bien. Mais certaines personnes ont été blessées dans le processus, et nous devons en tenir compte. Et nous ne devons pas faire de mal aux enfants. Nous voyons déjà des effets secondaires graves comme la myocardite chez les adolescents. Ceci est généralement balayé sous le tapis. Mais beaucoup de parents se réveillent maintenant et disent, d'accord, je me suis occupé de moi, je suis protégé parce que je suis vacciné. Mais je ne ferai pas l'expérience sur mon enfant.

Multipolaire : que va-t-il se passer maintenant en Israël ?

Fenigson : Plus la campagne de vaccination des enfants est agressive - j'ai entendu quelque chose de similaire de la part d'amis en Angleterre - plus la société est restrictive. S'il y a des infections à l'école, les enfants peuvent toujours aller à l'école, mais sont ensuite mis en quarantaine à la maison. Une prison moderne. C'est une nouvelle règle en Israël pour dix jours. Pendant ces dix jours, ils doivent faire un test d'antigène tous les jours et un test PCR le dernier jour. On leur fait sentir qu'ils sont dangereux et que nous devons nous en protéger. Ils ont peur de faire du mal à quelqu'un. Et quand ils vont à l'école ou retrouvent des amis, ils apportent toute cette peur avec eux. Ils commencent à s'intimider les uns les autres.

De nombreux enfants et adolescents sont en mauvaise santé mentale. Il y a eu de nombreux appels à des professionnels de la santé mentale, à des psychologues et psychiatres, et à des directeurs d'école faisant état de violences dans les écoles, et nous voyons maintenant que les médias commencent même à les couvrir, ce qui signifie qu'elles sont trop "bruyantes" pour les cacher. Mon inquiétude est que le nombre de suicides augmente, comme en Australie. C'est très effrayant. Nous devons nous rappeler que ces enfants et ces jeunes sont notre avenir. Si nous ne prenons pas soin d'eux maintenant, qu'ils se sentent en sécurité, que nous les aidons à traverser cette période difficile, qu'ils se sentent aimés et qu'ils ne mettent personne en danger, nous aurons de nombreux problèmes à l'avenir.

Multipolaire : En Allemagne, nous avons maintenant la 2G dans la vie publique, la 3G sur le lieu de travail et aussi dans certaines universités de sciences appliquées la règle 1G, une discrimination ouverte contre les personnes non vaccinées. Il existe un laissez-passer vert en Israël.

Fenigson : Si vous n'avez pas été vacciné, récupéré ou testé - et que le Green Pass israélien n'est valable que six mois - vous ne pouvez pas aller aux concerts, aux restaurants, aux cafés ou au cinéma. On ne peut pas participer à la vie sociale. Et pire encore, beaucoup de gens perdent leur emploi s'ils ne veulent pas se faire vacciner. Le gouvernement devrait adopter une nouvelle prorogation de la loi dans quelques jours, prolongeant l'état d'urgence jusqu'à fin 2022. [NDLR : cela s'est produit entre - temps La loi d'urgence a été prorogée le 29 novembre en présence de 19 députés (sur 120 membres). Pendant ce temps, il y avait une manifestation devant la Knesset.]Dans le cadre de cette extension, les mesures discriminatoires et coercitives avec le Passeport Vert peuvent se poursuivre et il est proposé d'ajouter de nouvelles mesures, telles que l'introduction obligatoire des tests PCR. Ceux qui refusent s'exposent à une amende ou à une peine d'emprisonnement. Deuxièmement, il existe déjà une loi qui permet aux policiers d'entrer dans votre maison sans mandat de perquisition. Nous attendons donc avec impatience un tel avenir. Cela montre que l'ensemble "gauche et droite" est la même tactique de division. Les politiciens qui étaient « de gauche » et censés protéger les droits humains, comme les partis « Meretz » ou « Labour », soutiennent et promeuvent des restrictions et des lois qui violent les droits humains.

Multipolaire : Pourquoi n'y a-t-il pas de vaccination obligatoire ?

Fenigson :Tout d'abord : on pourrait en arriver là. Et si oui, alors à mon avis ce serait une grosse erreur en termes d'image du pays. L'explication en est que des pays comme Israël, l'Allemagne et d'autres doivent continuer à prétendre qu'ils sont des démocraties. Et quand ils disent que les vaccins sont une obligation légale et que vous devez les utiliser ou vous serez poursuivi, ils montrent au monde et à leurs propres citoyens qu'ils ne sont plus des démocraties. Je ne pense pas qu'ils veuillent détruire leur image démocratique. Et pourquoi? Parce que toute leur présentation est basée sur l'idée qu'ils font cela pour nous protéger. "Les compromis sur les droits de l'homme et les libertés sont pour votre mieux". Et beaucoup de gens croient à cette histoire. S'ils deviennent plus agressifs qu'ils ne le sont aujourd'hui, ceux qui qui leur achètent cette histoire, se réveillent et comprennent que le gouvernement n'est pas de leur côté car il prend des mesures coercitives contrairement à une "démocratie". Et le gouvernement ne peut pas risquer de perdre toute la confiance du public en lui.

Multipolaire : Pourquoi pensez-vous que si peu de gens se lèvent ?

Fenigson :Les gens veulent vivre comme ils sont habitués. C'est très difficile de trancher : d'accord, tu veux m'interdire de faire ça ? Pas de problème, je vais continuer ma vie sans toutes ces choses. - Je le comprends, je sais juste qu'un nouveau monde nous attend dans lequel nous pourrons décider quoi faire de nos vies et de nos corps. Dès que nous nous tenons dans notre souveraineté, dès que nous nous tenons dans notre vérité et acceptons le changement dans la réalité, nous acceptons le changement dans nos circonstances - nous créons simplement de nouvelles réalités. Nous créons des alternatives. Je peux vous parler d'Israël : il y a de nouvelles communautés autour de la culture, des festivals qui se déroulent, des cinémas, des extérieurs. Il y a des cafés que les gens installent dans leurs quartiers. Il y a des rassemblements sociaux, des fêtes, tout pour les gens

Ainsi, nous pouvons construire une société alternative, une culture alternative. C'est juste que c'est beaucoup de travail et nous avons peur du changement alors bien sûr nous y résistons. Je respecte vraiment tout le monde et ce qu'ils font. Je ne suis pas contre les vaccins en général. Je suis contre la coercition qui s'exerce. On dirait que c'est la minorité parce que les gens sont relativement calmes. Mais il y a beaucoup de bonnes personnes autour de nous. Une chose dont je suis sûre : rien, aucune menace pour un emploi, aucune privation de luxe, aucune interdiction de la vie culturelle ne se fera au détriment de ma souveraineté et de ma liberté. Je le sais juste et c'est ce qui me guide.

Multipolaire : Bien que vous soyez attaqué pour cela.

Fenigson : Il existe des groupes de surveillance numérique à la recherche de personnes ou de médecins influents, prenant des captures d'écran de leurs activités et les diabolisant, que ce soit sur les réseaux sociaux ou les médias grand public. Je ne vais pas me taire juste parce que quelqu'un n'aime pas mon opinion. Je pense que la liberté d'expression est l'une des dernières choses qu'il nous reste. Et si nous abandonnons, que nous reste-t-il ?

Multipolaire : Mais une partie est convaincue que ceux qui ont été vaccinés mettraient des personnes en danger.

Fenigson : Il s'agit des droits de l'homme, des droits personnels fondamentaux par opposition aux droits collectifs. Si l'on place le collectif au-dessus de l'individu, on restreint les droits fondamentaux de l'individu. C'est comme dans un régime socialiste où le gouvernement, le pays, le collectif passent avant l'individuel. Je pensais que nous suivions le Code de Nurembergappris quelques choses immédiatement après la Seconde Guerre mondiale - qu'il existe une autonomie physique, un libre arbitre et un libre choix. Nous avons des droits fondamentaux en Israël. Nous avons 30 droits humains fondamentaux qui sont bafoués à maintes reprises. Nous sommes une humanité collective traversant ensemble cette terrible expérience. Et si nous tombons dans ce gouffre, ce sera notre fin. Nous devons trouver un moyen de nous connecter et de nous respecter, malgré toutes les différences.

 

 

A propos de l'interviewé : Efrat Fenigson , né en 1980, est un citoyen australo-israélien. Après des études d'informatique en Australie, elle a d'abord travaillé comme programmeuse puis à des postes de marketing pour diverses entreprises, principalement dans le secteur de la technologie, tant pour de grandes entreprises que pour des start-up. Elle est mère célibataire et vit à Tel-Aviv, en Israël. Elle rend compte des manifestations contre la politique de Corona en Israël via ses réseaux sociaux . 

Source :

 

https://multipolar-magazin.de/artikel/das-narrativ-wird-zusammenbrechen

https://uncutnews.ch/das-narrativ-wird-zusammenbrechen/

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 20:52
https://www.numerama.com/sciences/759657-la-cnil-perd-patience-et-demande-des-chiffres-sur-lefficacite-du-pass-sanitaire.html

https://www.numerama.com/sciences/759657-la-cnil-perd-patience-et-demande-des-chiffres-sur-lefficacite-du-pass-sanitaire.html

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a publié ce 30 novembre 2021 son quatrième avis sur les conditions de mise en œuvre des dispositifs de lutte contre le Covid-19, soit principalement le pass sanitaire. Un texte adressé au parlement, mais qui interpelle directement le gouvernement sur le manque de données disponibles pour évaluer ces mesures.

 

PAS DE DONNÉES POUR ÉVALUER L’EFFICACITÉ DU PASS SANITAIRE

Le bilan mentionne 42 contrôles des dispositifs mis en place depuis le début de la pandémie, soit 10 contrôles depuis juin 2021. Des opérations qui visent à vérifier si les conditions de conservation des données sont respectés par les différents acteurs, des centres de vaccination à la direction du numérique du ministère des Solidarités et de la Santé jusqu’à la Caisse nationale d’assurance maladie. Plusieurs analyses sont toujours en cours.

 

 

Au milieu des quelques défauts d’information constatés et de rappels routiniers, le gendarme du numérique se fait plus ferme contre le gouvernement et « insiste sur la nécessité que les éléments qui permettent d’apprécier l’efficacité des traitements susmentionnés lui soit rapidement transmis, afin de continuer l’exercice de sa mission. En effet, malgré plusieurs demandes, une telle évaluation n’a, à ce jour, pas été transmise à la Cnil. À cet égard, elle tient à souligner que l’utilisation des dispositifs précités reste conditionnée à des garanties relatives à leur efficacité. » Le paragraphe est en gras, à la fin du texte.

 

UNE DEMANDE DEPUIS SEPTEMBRE 2020

Cette doléance insistante de la Cnil n’est pas récente, mais le ton monte. Dès son premier avis en septembre 2020, la commission « demande que des indicateurs soient mis en place ».

 

Le deuxième en janvier 2021, « estime qu’il est indispensable de développer des initiatives et des indicateurs permettant d’évaluer pleinement l’effectivité sanitaire du dispositif dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de COVID-19 ».

 

Et le troisième en juin 2021 « attire l’attention du Gouvernement sur la nécessité de produire des éléments permettant d’évaluer pleinement l’efficacité des fichiers mis en œuvre […] plus d’un an après le début de la crise sanitaire ».

 

Cette demande appuyée est, pour l’instant, restée lettre morte. La mise en place du pass sanitaire comme principale mesure du gouvernement pour lutter contre le Covid-19, bien qu’appuyée par le conseil scientifique à plusieurs reprise, n’a pour l’instant pas fait l’objet d’analyse chiffrée.

 

Les preuves de résultats brandies par le gouvernement sont surtout les regains massifs de vaccination suites aux différentes annonces de mise en place et d’extension du dispositif. Notamment avec la périssabilité du pass sanitaire, dont la validité sera maintenant conditionnée à une troisième dose.

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 20:30

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 18:39

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2021 2 30 /11 /novembre /2021 00:00
Saint André, Apôtre († 62), Patron de la Grèce, de la Russie et des pêcheurs

Saint André, frère de saint Pierre, est le premier des apôtres qui ait connu Jésus-Christ, aussitôt après son baptême sur les bords du Jourdain. André avait en effet été, avec Jean l'évangéliste, l'un des deux premiers disciples de Jean le Baptiste à suivre Jésus.(1)

 

Les Grecs l'appellent "Protoclet", c'est-à-dire "le premier des appelés". Toutefois son appel définitif ne date que du moment où Jésus le rencontra avec son frère Simon (Pierre), jetant les filets pour pêcher, dans le lac de Tibériade, et leur dit à tous deux : « Suivez-Moi, Je vous ferai pêcheurs d'hommes. »

 

André a donné son nom à une croix en X qui fut celle de son supplice.

 

Après la Pentecôte, André prêcha dans Jérusalem, la Judée, la Galilée, puis alla évangéliser les Scythes, les Éthiopiens, les Galates et divers autres peuples jusqu'au Pont-Euxin (Asie Mineure).

Les prêtres de l'Achaïe (Grèce) prirent soin d'envoyer aux églises du monde entier la relation de son martyre, dont ils avaient été les témoins oculaires. Menacé du supplice de la croix, il dit : « Si je craignais ce supplice, je ne prêcherais point la grandeur de la Croix. » Le peuple accourt en foule, de tous les coins de la province, à la défense de son apôtre et menace de mort le proconsul. Mais André se montre, calme la foule de chrétiens ameutés, les encourage à la résignation et leur recommande d'être prêts eux-mêmes au combat.

Le lendemain, menacé de nouveau : « Ce supplice, dit-il au juge, est l'objet de mes désirs ; mes souffrances dureront peu, les vôtres dureront éternellement, si vous ne croyez en Jésus-Christ. » Le juge irrité le fit conduire au lieu du supplice. Chemin faisant, l'apôtre consolait les fidèles, apaisait leur colère et leur faisait part de son bonheur. D'aussi loin qu'il aperçut la croix, il s'écria d'une voix forte :
« Je vous salue, ô Croix consacrée par le sacrifice du Sauveur ; vos perles précieuses sont les gouttes de son sang. Je viens à vous avec joie, recevez le disciple du Crucifié. Ô bonne Croix, si longtemps désirée, si ardemment aimée, rendez-moi à mon divin Maître. Que par vous je sois admis à la gloire de Celui qui par vous m'a sauvé. »

Il se dépouilla lui-même de ses vêtements, les distribua aux bourreaux, puis fut lié à une croix d'une forme particulière, appelée depuis croix de Saint-André. Le saint, du haut de sa croix, exhortait les fidèles, prêchait les païens, attendris eux-mêmes. Une demi-heure avant son dernier soupir, son corps fut inondé d'une lumière toute céleste, qui disparut au moment où il rendit l'âme.(2)

André est représenté en sautoir sur sa croix en X, appelée "decussata" en raison de sa ressemblance avec le decussis, le chiffre romain dix.

Protecteur : Saint André est invoqué pour que la vérité se fasse dans les fausses accusations, contre la coqueluche des enfants, la stérilité, les maux de gorge, la goutte, et par les filles qui veulent trouver un mari.(3)

Saint André, 1640, François Duquesnoy, Vatican, Basilique Saint-Pierre (4)

Saint André, 1640, François Duquesnoy, Vatican, Basilique Saint-Pierre (4)

En 360 des reliques des SS. Timothée, André et Luc furent apportées, sur ordre de Constance II (337-361), dans l'église des Saints Apôtres de Constantinople, qui avait été bâtie par Constantin pour être son mausolée (5). Elle deviendra la principale nécropole des empereurs et impératrices byzantins. Lorsqu'en 1461, après la chute de Constantinople, les derviches du sultan Mehmed II passèrent quatorze heures à briser les vestiges à coups de masses et de barres de fer, les ossements des apôtres, des basileus, des hauts dignitaires et des patriarches, furent jetés dans le Bosphore (du côté européen). (6)

Sources: (1) Jean-Christian Petitfils, Jésus, Fayard, La Flèche 2011, P. 25 ; (2) http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20101130&id=8643&fd=0  ; (3) Le Petit Livre des Saints, Editions du Chêne, tome 2, 2011, p. 10 ; (4) Rosa Giorgi, Le Petit Livre des Saints, Larousse, Tolède 2006, p. 702-703 ; (5) Pierre Maraval, Les Fils de Constantin, Constantin II, Constance II, Constant, CNRS Éditions, Paris 2013, p. 207 ; (6) Wikipedia.

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2021 1 29 /11 /novembre /2021 19:29
https://www.leparisien.fr/politique/autonomie-de-la-guadeloupe-comment-le-gouvernement-tente-de-deminer-27-11-2021-JU3RG5DYTZC3RPLQXWHUVKCDZY.php

https://www.leparisien.fr/politique/autonomie-de-la-guadeloupe-comment-le-gouvernement-tente-de-deminer-27-11-2021-JU3RG5DYTZC3RPLQXWHUVKCDZY.php

Le gouvernement propose de donner l'autonomie aux Guyanais qui disent non à la vaccination forcée et non au passe sanitaire. Pourquoi les métropolitains non vaccinés ne réclameraient-ils pas l'indépendance et l'autonomie pour eux aussi vu que bien que participant au contrat social en cotisant à la sécurité sociale et en payant tous les impôts, ils ont moins de droits? Il s'agirait donc de recréer une protection sociale authentiquement universelle où non-vaccinés et vaccinés auraient les mêmes droits. 

Le contrat social issu du pacte social de 1946 est conditionné à l'universalité des droits. Dès lors que l'Etat supprime cette universalité il rompt lui même le contrat social. Les Français sont mis eux mêmes devant un État qui fait sécession de son peuple. Ce qui n'est pas sans nous rappeler Christopher Lasch et la sécession des élites : "Naguère c’était la révolte des masse qui était considérée comme la menace contre l’ordre social… De nos jours, la menace semble provenir de ceux qui sont au sommet de la hiérarchie."

"Ce monde d'en-haut n'arrête pas toute la journée de parler du 'vivre-ensemble' : il faut qu'il apprenne à vivre ensemble avec son propre peuple, avec ses classes populaires." (Christophe Guilluy, Bfmtv 14 novembre 2018.)

L'Etat républicain au sens classique de bien commun (res publica) n'existe plus depuis l'allocution du 12 juillet 2021 d'Emmanuel Macron

Partager cet article
Repost0