Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 17:00
D'Irak à la Chine, ils célébreront la naissance du Christ dans la contrainte.

http://www.lefigaro.fr/medias/2009/12/23/3377f0b8-effe-11de-b994-ed8a8c8ddad1.jpg

Là, ils sabrent le champagne, ici, ils sont dans la disette. Sur les deux milliards de chrétiens qui fêtent Noël jeudi soir - y compris les 215 millions d'orthodoxes même s'ils le célébreront le 6 janvier 2010 - la mémoire de la naissance du Christ suscite une joie unique mais leurs situations politiques sur le globe parcourent toute l'échelle de la liberté. Jusqu'à la privation.

Plus de cent millions de chrétiens, soit 5 % d'entre eux, vont vivre un Noël sous contraintes. Sans oublier que ce calcul ne retient que les pays où la restriction de liberté est visible avec son cortège de brimades publiques, d'emprisonnements ou de violences, à cause de la foi chrétienne. Il n'intègre pas des pays comme l'Arabie saoudite où toute célébration chrétienne est purement et simplement interdite et où bon nombre d'expatriés, philippins notamment, célèbre un Noël clandestin.

... Dans son message urbi et orbi, retransmis en mondiovision, vendredi à 12 heures, Benoît XVI abordera sans doute l'une ou l'autre de ces situations. En attendant, beaucoup de regards se tourneront vers Bethléem mais aussi vers la Terre sainte. Mardi, le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, y a présenté, comme chaque année, son message de Noël.

Ce Jordanien, ancien archevêque de Tunis, que Rome a nommé à ce poste en 2005 pour arrondir les angles avec Israël après le rude patriarcat de Mgr Michel Sabbah, a toutefois présenté sans concession la situation des chrétiens de Terre Sainte. «Nos rêves d'une Terre sainte réconciliée semblent une utopie», a-t-il lancé, parce que «nous tous, Palestiniens et Israéliens, avons échoué à faire advenir la paix». Et d'énumérer une série de constats tout d'abord pessimistes : les Palestiniens «souffrent toujours de l'occupation, de difficultés économiques, de la destruction de maisons à Jérusalem-Est et de divisions politiques internes (…) un an après la guerre, Gaza souffre encore du siège, des entraves à la liberté de mouvement, de la contamination de son eau douce et de la pollution de la mer par les eaux usées» ; Jérusalem, qu'il souhaite «une ville universelle pour les trois religions et les deux peuples» risque de devenir une «ville exclusive», et le patriarche de déplorer les agissements récents de «juifs fondamentalistes».


... Bonne nouvelle, enfin, pour les habitants de Terre sainte dont beaucoup de chrétiens vivent du tourisme, «la venue massive de pèlerins». L'année 2009, a souligné le patriarche de Jérusalem, «égalera l'an 2000», pourtant année jubilaire de tous les records. Et de conclure en un clin d'œil : l'annonce de la construction d'une clinique pédiatrique «Benoît XVI» à Bethléem !

Irak : exode et attentats

L'Irak est ... le pays où les chrétiens, ou ce qu'il en reste, sont non seulement chassés par intimidation, mais aussi par attentat. L'année 2009 semblait plus clémente, mais cinq attentats en moins d'un mois contre des lieux de culte chrétiens à Mossoul démentent cette accalmie. Celui d'hier a fait un mort et six blessés. À cela s'ajoute la situation tragique de centaines de milliers de réfugiés chrétiens.

Chine : des évêques emprisonnés

Mgr John Tong Hon, évêque du diocèse catholique de Hongkong, a réitéré lors d'une visite à Pékin en septembre dernier son appel à libérer les membres du clergé emprisonnés. À commencer par Mgr Su Zhimin, évêque de Baoding, détenu depuis 1996 et dont on est sans nouvelles, Mgr Cosme Shi Enxiang, évêque de Yixian, arrêté en avril 2001, ou Mgr Jia Zhiguo, interpellé le 30 mars dernier.

Sur le terrain, et malgré l'appel du Vatican à l'unité entre l'Église catholique officielle - contrôlée par le régime - et l'Église clandestine, la confusion est grande parce que la confiance n'existe pas. En mai, le diocèse catholique de Hongkong a manifesté pour «le respect de la liberté religieuse sur le continent».

Inde-Pakistan : assassinats en série

Au Pakistan les chrétiens sont harcelés par la loi «anti-blasphème» censée protéger le Coran mais souvent prétexte à des violences. A Koriam, le 30 juillet dernier, des musulmans on détruit une centaine de maisons et brûlés vifs dix chrétiens dont trois femmes et trois enfants.
En Inde, ce sont les extrémistes hindous qui persécutent les chrétiens comme dimanche dernier à Gwalior. La situation a toutefois été plus calme cette année. En 2008, 60 chrétiens avaient été assassinés dans l'État du Orissa.

Vietnam : sous le signe de la méfiance

Malgré un rapprochement diplomatique - le chef de l'État Nguyen Minh Triet ayant rencontré Benoît XVI, le 11 décembre dernier - et un dynamisme hors du commun des catholiques, leur développement est sous haute surveillance quand il n'est pas bridé par des conflits juridiques avec l'administration pour l'acquisition de propriétés ou la restitution de biens spoliés.

---------------------------
Et en Israël (que la carte du Figaro oublie d'indiquer...) :

-Jérusalem : "Mort aux chrétiens" et graffitis sur des lieux saints de la Chrétienté
-
Bouches remplies de haine 
-
Non au sapin de Noël
"Liberté religieuse" : Israël envisage d'imposer les lois de la Torah à ses citoyens 
Partager cet article
Repost0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 17:00

Source : Renaissance catholique

Dossier : Qu'est-ce qu'être Français ?

Noël 496- Noël 2009

Il y a 15 siècles le baptême de Clovis et de 3000 de ses guerriers en la nuit de Noël 496 à Reims faisait du royaume des Francs la première nation chrétienne d'Occident, la « fille aînée de l'Église ». Cet évènement fondateur de notre civilisation est aujourd'hui nié, estompé, occulté, oublié... Les fêtes de Noël sont devenues les fêtes de fin d'année. La fête de l'enfant-roi a pris le pas sur celle de l'Enfant-Dieu.

Dans ce contexte nous poursuivons notre contribution au débat sur l'identité de la France en livrant à vos réflexions
le texte de la conférence de Bruno Gollnisch sur « Les valeurs de la civilisation française » prononcée lors de notre Université d'été de 1996 sur le thème : « Qui a peur du baptême de Clovis ? » Avec talent et vigueur notre ami revient à l'essentiel de ce qui fait notre civilisation.

Au delà de ce texte nous vous souhaitons un saint et joyeux Noël, en famille, dans la paix que seul le Christ peut donner. Puis une bonne et sainte année 2010 sous le regard et dans la main de Dieu.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 08:00

L'année dernière, lors de son Homélie du jeudi 2 février 2006 lors de la Journée mondiale de la vie consacrée, Benoît XVI évoquait l'"Enfant Jésus, Roi de Gloire", "le Seigneur vaillant des combats" (Ps 23, 7.8). Mais qui est ce Dieu vaillant qui entre dans le temple ? C'est un Enfant, c'est l'Enfant Jésus, dans les bras de sa mère, la Vierge Marie".

Cette année, au cours de l'audience générale de la catéchèse de mercredi 23 décembre, célébrée dans la Salle Paul VI, le Saint-Père évoque l'"Emmanuel" (Noël, est un abrégé d'"Emmanuel", terme hébreu qui signifie Dieu avec nous), "mystère de l'Incarnation du Verbe", dans la Nativité. "Dieu vient sans armes, sans force, car il ne prétend pas conquérir, pour ainsi dire, de l'extérieur, mais entend plutôt être écouté de l'homme dans sa liberté."

 


La Nativité - Partie_6
Le film biblique de la Nativité de Jésus-Christ.


Benoît XVI explique que "l'année liturgique de l'Eglise ne débute pas à la naissance du Christ mais de la foi en sa résurrection. C'est pourquoi, la plus ancienne fête du christianisme n'est pas la Nativité mais Pâques. La résurrection du Christ fonde la foi chrétienne, est à la base de l'annonce de l'Evangile et fait naître l'Eglise. Le premier à avoir affirmé clairement que Jésus était né un 25 décembre était Hippolyte de Rome, dans son commentaire du Livre du prophète Daniel, aux environs de 204".

Benoît XVI a ensuite ajouté que "dans le christianisme, la fête de Noël a pris sa forme définitive au IV siècle en prenant la place de la fête romaine du Sol Invictus, le soleil invincible. C'est de cette façon qu'a été mis en évidence que la naissance du Christ est la victoire de la vraie lumière sur les ténèbres du mal et du péché. Toutefois, l'atmosphère spirituelle et intense qui entoure Noël s'est développée au Moyen-Age, grâce à saint François d'Assise profondément amoureux de l'homme-Jésus, du Dieu avec nous... Cette particulière dévotion au mystère de l'Incarnation - a-t-il poursuivi - a donné naissance à la fameuse célébration de Noël à Greccio... Avec saint François et sa crèche, c'est l'amour inerme de Dieu, son humilité, sa bénignité qui sont mis en évidence et qui, dans l'Incarnation du Verbe, se manifestent aux hommes pour leur enseigner une nouvelle façon de vivre et d'aimer".

Le Pape a rappelé que "
dans la première biographie sur le saint d'Assise, Thomas de Celano raconte qu'au cours de la nuit de Noël, la grâce d'une vision merveilleuse a été accordée à François. Il voyait un petit enfant immobile dans la mangeoire qui fut tiré de son sommeil par sa seule proximité. Grâce à saint François, le peuple chrétien a pu percevoir que dans sa nativité, Dieu est réellement l'Emmanuel, Dieu avec nous, de qui aucune barrière ni aucun éloignement ne nous sépare. Dans ce petit enfant, Dieu se fait si proche de chacun de nous, que nous pouvons le tutoyer et avoir avec lui une relation confidentielle empreinte d'affection comme nous le faisons avec un nouveau-né. Dans cet enfant, c'est Dieu-amour qui se manifeste: Dieu vient sans armes, sans force, car il ne prétend pas conquérir, pour ainsi dire, de l'extérieur, mais entend plutôt être écouté de l'homme dans sa liberté. Dieu se fait enfant sans défense pour vaincre la superbe, la violence, et le désir de posséder de l'homme. En Jésus, Dieu a assumé cette condition pauvre et humble pour nous vaincre par l'amour et nous conduire à notre vraie identité.

Sources :
1, 2, 3

---------------------------------------------------


"NOËL. Fête de la naissance de Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui se célèbre le 25 décembre. On ne peut pas douter que cette fête ne soit de la plus haute antiquité, surtout dans les Eglises d'Occident. Quelques auteurs ont dit qu'elle avait été instituée par le pape Télesphore, mort l'an 138; qu'au IVe siècle le pape Jules Ier, à la prière de saint Cyrille de Jérusalem, fit faire des recherches exactes sur le jour de la Nativité du Sauveur, et que l'on trouva qu'elle était arrivée le 25 de décembre; mais ces deux faits ne sont pas assez prouvés. Saint Jean Chrysostome, dans une homélie sur la naissance de Jésus-Christ, dit que cette fête a été célébrée dès le commencement, depuis la Thrace jusqu'à Cadix, par conséquent dans tout l'Occident, et il n'y aucune preuve que dans cette partie du monde le jour en ait jamais été changé.
Il n'y a eu de variation que dans les Eglises orientales. Quelques-unes la célèbrent d'abord au mois de mai ou au mois d'avril, d'autres au mois de janvier, et la confondirent avec l'Epiphanie; insensiblement elles reconnurent que l'usage des Occidentaux était le meilleur, elles s'y conformèrent. En effet, selon la remarque de Saint Jean Chrysostome, puisque Jésus-Christ est né au commencement du dénombrement que fit faire l'empereur Auguste, on ne pouvait savoir ailleurs mieux qu'à Rome la date précise de sa naissance, puisque c'était là qu'étaient conservées les anciennes archives de l'empire.
Saint Grégoire de Naziance, mort l'an 398, Serm. 58 et 59, distingue très-clairement la fête de la Nativité, de Jésus-Christ, qu'il nomme Théophanie, d'avec l'Epiphanie (manifestation de Dieu), jour auquel il fut adoré par les mages et reçut le baptême. Voy. Epiphanie. Bingham, Orig. Ecclés., I, XX, chap. 4, § 4; Thomassin, Traité des fêtes, liv. II, chap. 6; Benoît XIV, de Festis Christi, c. 17, n. 45, etc.
L'usage de célébrer trois messes dans cette solennité, l'une à minuit, l'autre au point du jour, la troisième le matin, est ancien, et il avait autrefois lieu dans quelques autres fêtes principales.
Saint Grégoire le Grand en parle, Hom. 8 in Evang., et Benoît XIV a prouvé par d'anciens monuments, qu'il remonte plus haut que le VIe siècle.
Dans les bas siècles, la coutume s'introduisit en Occident de représenter le mystère du jour par des personnages; mais insensiblement se glissa des abus et des indécences dans ces représentations, et l'on reconnut bientôt qu'elles ne convenaient pas à la gravité de l'office divin; on les a retranchées dans toutes les églises.
On ne peut guère douter que ce nom de Noël, donné à la fête, ne soit un abrégé d'Emmanuel" (Source: Encyclopédie théologique, Nicolas Bergier (1718-1790), publ. par M. l'abbé Migne, Ateliers catholiques au Petit-Montrouge, tome III, Paris 1850-1851, art. Noël).
 
"EMMANUEL, terme hébreu qui signifie Dieu avec nous. Il se trouve dans la célèbre prophétie d'Isaïe, chap. VII v. 14. Une Vierge concevra et enfantera un Fils, et il sera nommé EMMANUEL, Dieu avec nous."

Source : Encyclopédie théologique, Nicolas Bergier (1718-1790), ibid., tome II, art. Emmanuel.

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Ingomer - dans Saints du jour Religion
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 20:20
Après Coluche, Dieudonné, Patrick Sébastien, envisage de créer une association, "Le Dard" (Droit Au Respect et à la Dignité) qu'il définit comme un "comportement, se battre chaque jour pour le respect de la dignité humaine. ... et que l'être humain soit remis au centre de la société".

Ce mouvement, sous couvert d'une pseudo opposition au système démocratique (critique du "vide" entre les élites et le peuple), risque de se révéler comme une énième réédition de l'"humanisme" "laïque", voué à l'échec pour trois raisons :

(1) Humanisme incomplet (suppression du christianisme, construction de la société en dehors du Christ),
(2) Humanisme idéologique irréaliste (basé sur les idéaux maçonniques déconnectés du réel, le "vivre ensemble", "l'amour", "la solidarité", entre des gens que tout oppose, la culture, la religion...),
(3) Humanisme chimérique (fondé sur la foi dans l'illusion démocratique).

Attendons tout de même la sortie du manifeste du "Dard" que l'humouriste prévoit de sortir pour fin mars et dit vouloir écrire en prenant son temps. Y trouvera-t-on une référence au christianisme ? Le mouvement sera créé à ce momet, ainsi qu'un site. L'humouriste vise le nombre, "être très nombreux" pour "se mettre en face des partis"...

Ci-dessous, deux videos de présentation du "Dard".

MESSAGE HUMANISTE ET CITOYEN - PATRICK SÉBASTIEN - 4/12/2009

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 20:19

Algérie De l'égarement en islam au vrai dieu vivant JT Fr 2
envoyé par abdel_converti.

L'Algérie a voté une législation anti-conversion : la conversion au Christ est interdite. Malgré cette violation de la liberté religieuse, la surveillance ou l'intimidation, des milliers d'Algériens délaissent le Coran pour l'Evangile, suite à une émission télévisée, une rencontre. Ce reportage montre des conversions au christianisme évangélique (protestant). 

Le nombre de conversion est difficile à évaluer mais assez important pour que l'Etat réagisse par une loi qui régit le culte non-musulman de façon très stricte et réprime le "prosélytisme". Résultat : treize temples ont été suspendu par les autorités en attendant de recevoir un certificat de conformité pour l'exercice de leur culte. Les cantiques sont psalmodiés avec ferveur en français ou en amazigh, la langue berbère. En islam, par imitation de Mohamed, tous ceux qui sortent de l'islam en devenant chrétiens doivent être mis à mort.

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 13:16

Le tableau ci dessous résume le deux grands modèles, le contemporain et celui de la France royale qui a permis à notre pays de se développer durant plus de dix siècles en faisant rayonner sa civilisation ("le modèle français" ) sur toute l'Europe et une partie du monde

 

 

 Royauté française       

Transcendance, réalisme, être, sujet, droit naturel intangible, l'esprit domine la matière, le Droit objectif et  la Justice

Bien commun,

Inscription dans le temps

Pouvoir est un service dont le détenteur (le roi) est le gérant

Société ordonnée, hiérarchique, axée sur les fins dernières de l'homme

Economie ordonnée aux besoins de l'homme

 

Modèle post révolutionnaire

Immanence, idéalisme, avoir, objet, droits subjectifs sujet des contingences, la matière s'impose à l'homme, les droits subjectifs

Profit individuel

Présent

Toute puissance du pouvoir (du peuple) défini par la loi qui est variable

Désordre social égalitariste axé sur les satisfactions hédonistes

Primat de l'économie sur l'homme

 

 

 Une citation en hommage à Soljénitsyne mort durant l'été 2008!

"Toute culture nationale est bénie; les nations sont les couleurs de l'humanité. L'existence, dès l'origine, des peuples différents fait partie du plan divin: à la différence des autres organisations, la nation, comme la famille ou la personne, n'est pas une création humaine".

Source: Institut des sciences historiques



- Non ! Le monde n'est pas à refaire !
- Démocratie et décadence
- Doctrine économique du blog Christ-Roi

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 12:00

Quand Attila entraîne ses hordes à l’assaut de Paris, Geneviève est la seule à ne pas se décourager. Elle convoque les femmes et les invite à s’unir à elle pour détourner le fléau par la prière et le jeûne. Ensuite, même si la confiance éclairée qu’elle a en la Providence lui fait espérer que, grâce à la protection du Ciel, Paris sera épargnée, elle rappelle les hommes à leur devoir qui est de défendre la Cité.

Sainte Geneviève dont la vertu de force relève les courages défaillants, priez pour nous !

------------------------------
Rediff
.
6e marche aux flambeaux en hommage à Sainte Geneviève
Paris Fierté
03 janvier 2010 : 6e marche aux flambeaux en l'honneur de Sainte Geneviève

Communiqué de l'association Paris Fierté

Depuis 2005, l'association Paris Fierté commémore Sainte Geneviève, patronne de la capitale, par une marche aux flambeaux se déroulant du parvis Notre-Dame de Paris à l'église Saint Etienne du Mont, où se trouvent ses reliques.

En 451, alors que les Huns assiègent Paris, cette religieuse fut la seule à oser se lever pour défendre la ville et ses habitants contre la menace. Elle réussit à convaincre les habitants de l'ancienne cité de ne pas ouvrir les portes de la ville et les Huns rebroussèrent chemin.

Comme chaque année, l'association Paris Fierté souhaite donc rendre hommage à ce symbole de foi et de résistance par une grande marche aux flambeaux.

Cet événement se veut une réponse populaire, joyeuse et enracinée autant à la froide grisaille du Paris des bureaux qu'au clinquant artificiel du Paris des paillettes.

Rejoignez-nous encore plus nombreux que les années précédentes pour que brillent les mille feux du Paris éternel !

Départ : Dimanche 03 janvier 2010, à 17 heures, du Parvis de Notre Dame.
Arrivée sur le parvis de l'église Saint Etienne du Mont

CONTACT :
www.parisfierte.com
contact@parisfierte.com

L'association Paris Fierté oeuvre à la défense et à la promotion du patrimoine et de la culture de Paris. Elle organise des événements culturels : parcours littéraires dans la capitale, visites et découvertes de lieux historiques, conférences et commémorations.

Sainte Geneviève 2009
envoyé par Paris_Fierte.

Dimanche 4 janvier 2009. 5ième hommage à Sainte Geneviève, patronne de Paris. A l'appel de l'association Paris Fierté.

Information et contact :
http://www.parisfierte.com

--------------------------------------------------------------
-Video Annonce de la marche en hommage à Sainte Geneviève Patronne de Paris 6 janvier 2008
 
-
Hommage à Sainte Geneviève Patronne de Paris (2007)

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 11:57

 “Nous changerons le cours de l’histoire. Nous referons le monde !”, déclarait M. Barack Obama au soir de son élection à la présidence des États-Unis d’Amérique. Quelle audace ! Quelle bravoure ! Quel blasphème !

Le monde n’est tellement pas à refaire que sa simple observation suffit à la raison humaine pour avoir la certitude de l’existence de son Auteur. “Dieu, principe et fin de toutes choses, peut être connu avec certitude, par la lumière naturelle de la raison humaine à partir des choses créées...”, professe le concile Vatican I, confirmant ainsi l’enseignement constant de l’Église et de... nombre des philosophes de l’Antiquité.(...)

Non ! Le monde n’est pas à refaire ! Ni par la créature, ni par le Créateur !
En revanche, le “cours de l’histoire” peut et doit être changé. Il s’agit de revenir au respect de la loi naturelle qui constitue, en quelque sorte, le “mode d’emploi” de la création confiée par le Créateur à nos premiers parents. Il s’agit, quant à la France, de revenir à sa mission de “fille aînée” de l’Église...

Source: La Gazette Royale, n° 117, octobre-novembre-décembre 2008.

--------------------
La doctrine satanique d'Obama doit être mise en relation avec son pendant dans la république dite "française" où comme par hasard, le ton est le même... depuis 1790 avec discours du protestant franc-maçon 
Rabaut-Saint-Etienne à la tribune de la Constituante :  http://resize.over-blog.com/77x100-c.png?http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/dd/Jean-PaulRabautSaint-Etienne.jpg/235px-Jean-PaulRabautSaint-Etienne.jpg"pour rendre le peuple heureux, il faut le RENOUVELER, CHANGER ses idées, CHANGER ses lois, CHANGER ses moeurs, CHANGER les hommes, CHANGER les choses, tout détruire, oui, tout détruire, puisque tout est à RECREER"... 

Voir la video du dernier clip de l'Ump 
"Changer le monde" avec les jeunes de l'Ump.

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 11:56
Sur la démocratie.

"Le bien commun se fourvoie vers l’abolition des lois naturelles et le remplacement de celles-ci par toutes les licences. Mais si, à titre individuel, il est possible de se soustraire au surnaturel, au prix d’une damnation dans l’au-delà, il est impossible pour un peuple de ne pas respecter sur le long terme l’ordre naturel ; le pays s’enfonce plus ou moins rapidement dans la décadence et la démocratie s'essouffle."

Source : Pierre Bodin, La Gazette Royale n° 116, juillet-août-septembre 2008.
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 19:43
Voici un communiqué remarquable de Marine Le Pen, "A Lorient : Sarkozy impose la loi des racailles" où elle nomme les choses par leur nom, dénonçant un racisme anti-français qui conduit Nicolas Sarkozy à s'en prendre aux victimes plutôt qu'aux agresseurs et une "escalade insupportable de la haine anti-française".

Source :
Communiqué de Presse de Marine LE PEN, Vice-Présidente du Front National

Après une série d’agressions perpétrées contre des soldats français par des bandes ethniques, les autorités militaires ont interdit aux 3 000 marins de Lorient la fréquentation nocturne d’une partie du centre-ville.

Face à la montée d’un racisme anti-français toujours plus violent et aux attaques répétées contre les symboles de la nation, Nicolas Sarkozy préfère s’en prendre aux victimes plutôt qu’à leurs agresseurs.

Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, dénonce cette escalade insupportable de la haine anti-française qui se manifeste désormais dans toutes les villes de France.

Face à ce barbarisme ethnique qui ne connaît aucune limite comme on a pu le voir à Marseille, Roubaix ou encore Toulouse, elle en appelle à une réaction ferme et intransigeante de l’Etat.

Les Français ne sauraient tolérer encore plus longtemps d’être humiliés, insultés et méprisés dans leur propre pays et de devoir payer de leur liberté le laxisme criminel de l’Etat à l’égard des délinquants.
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 19:00

Génocide anti chrétien 1/2 -persécutions ds le monde
envoyé par Algerien_catholique.

http://ecx.images-amazon.com/images/I/411HMCQFJIL._SL500_AA240_.jpg... autour du livtre de Thomas Grimaux, Le Livre noir des nouvelles persécutions antichrétiennes.
Thèse principale : de toutes les persécutions passées en revue, boudhiste, hindouiste, communiste, l'islamisme est la source principale des violences antichrétiennes.


Partager cet article
Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 18:03

Des informations "de première" main (et non des indiscrétions) rapportées par le blog italien Messa in Latino (22/12/2009)

Texte en italien: http://blog.messainlatino.it/...

Traduction : Benoit-et-moi

[S]ynthèse de l'homélie du 19 Décembre 2009, prononcée par Mgr De Galarreta (qui coordonne l'équipe de théologiens de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X engagés dans des pourparlers avec Rome) au cours de la messe d'ordination de 5 prêtres et 3 diacres au séminaire Lefebvriste de La Reja en Argentine. (...) Pendant l'allocution, Mgr Alfonso de Galarreta a révélé les points intéressants suivants, en référence aux discussions engagées à Rome il y a deux mois:

(1) Le résultat de la première rencontre a été positive.
(2) On a défini principalement l'agenda et la méthode de discussion.
(3) Les questions à discuter sont de nature doctrinale, à l'exclusion expresse de toute question se rapportant d'ordre canonique de la FSSPX.
(4) Le point de référence commun sera l'enseignement doctrinal avant Vatican II.
(5) Les pourparlers suivent une méthode rigoureuse: un problème se pose, la partie qui le soulève envoie un travail faisant valoir ses questions. Le Saint-Siège réagit par écrit, après un échange de consultants par e-mail. La réunion discute la question.
(6) Toutes les réunions sont enregistrées par les deux parties, et filmées.
(7) Les conclusions de chaque sujet seront présentées au Saint-Père et au Supérieur Général de FSSPX.
(8) Le calendrier de ces réunions dépend si le sujet est nouveau ou s'il est déjà en discussion. Dans le premier cas, ce sera tous les trois mois. Dans le second, tous les deux mois. La prochaine réunion est prévue pour la mi Janvier.
(10) Les représentants théologiens du Saint-Siège sont "des gens avec qui on peut parler", ils parlent "le même langage théologique que nous" (lire: ils sont thomistes).
(11)

Voici quelques-unes des questions à l'étude, citée par l'évêque - liste non exhaustive:

(a) Le magistère du Concile et le post-concile
(b) la réforme liturgique conciliaire.
(c) l'œcuménisme et le dialogue interreligieux
(e) l'autorité papale et la collégialité
(f) la liberté de conscience, la liberté religieuse, la laïcité et le Règne social de Jésus-Christ
(g) les "droits de l'homme" et la "dignité humaine" en conformité avec la doctrine conciliaire.


Partager cet article
Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 16:16

http://img188.imageshack.us/img188/9927/immigration2.jpgUn article de "Fdesouche" aborde enfin le sujet des vrais responsables de l'immigration... en donnant la voix à Arnaud Raffard de Brienne. Il était temps ! Hasard, celui-ci évoque ce qu'ici nous disons depuis 2006... : il s'agit d'une "idéologie immigrationniste" qui "s’étend par cercles concentriques, dans la bonne tradition des idéaux maçonniques"... "une petite minorité qui sait où elle va", c'est-à-dire une oligarchie... une caste oeuvrant "pour un monde globalisé, mondialisé et métissé sur lequel ils étendront leur pouvoir absolu et totalitaire"...

Alors Fdesouche, Arnaud Raffard de Brienne, "adepte du complot", "paranoïaque obsessionnel" (sic) ?...


Je cite : (...) Yann Moncomble, avait publié une série d’ouvrages dans lesquels il décortiquait l’activité des « machins » mondialistes tels que la Trilatérale, Le Concil on Foreign Relations et le Bilderberg pour ne citer que les plus importants. Quand, en 1980, j’avais organisé une conférence pour que cette auteur puisse présenter son livre « La Trilatérale et les secrets du mondialisme », les mots « mondialisation », « mondialisme » ou l’expression « nouvel ordre mondial » ne se retrouvaient dans aucun journal, ni débat, ni dans aucun dictionnaire et quasiment aucun de nos concitoyens ne les avaient jamais entendus.

Aujourd’hui que nous sommes, depuis environ deux décennies dans la phase ouverte du projet mondialiste, ces mots se retrouvent chaque jour dans tous les médias. Les masques sont tombés depuis environ deux décennies et les tenants du mondialisme ont réussi à faire passer leur projet fou comme inéluctable et même bénéfique pour l’ensemble de l’humanité.

Donc à la question « pourquoi une immigration imposée ? », la réponse la plus concise qui soit pourrait être : toute nation homogène sur les plans ethnique, religieux et culturel constitue un obstacle insurmontable à la mise en œuvre d’une supranationalité imposée.

Jean-Marie Le Pen a-t-il été un homme particulièrement clairvoyant ?

(...) Pourquoi donc si Le Pen n’est pas raciste est-il l’objet, depuis plusieurs décennies sans discontinuer, d’une telle accusation, d’une pareille haine, d’une diffamation constante et d’un traitement aussi discriminatoire ? Tout simplement parce qu’il défend la seule alternative possible au projet mondialiste des dirigeants connus ou occultes. La préférence nationale, la défense prioritaire des siens et de son territoire, qui constituent les principes essentiels à la survie d’un groupe sont à l’opposé de l’utopie mondialiste qui prône la dissolution de l’existant en vue d’un monde nouveau et quel monde ! Entre sa vision et la leur il n’y à pas de quartier car elles sont totalement antinomiques. Tout le reste n’est qu’habillage, faux-semblants, débats truqués et calomnies…

(...)
Y-à-t’il un éventuel lien entre le projet Eurabia décrit par Bat Ye’or et la doctrine immigrationniste ?

Un lien, forcément, mais pas forcément un lien de subordination au sens où l’on pourrait l’entendre. Je ne vois pas la doctrine immigrationniste comme découlant du projet Eurabia mais plutôt l’inverse.

Pour répondre à un certain nombre d’internautes aux questions du type « qui est derrière tout cela ? », « quel intérêt ont-ils à nous précipiter vers le chaos ? » etc., je rappelle la complexité du problème et le nombre important de motivations et causalités imbriquées.

L’idéologie immigrationniste s’étend par cercles concentriques, dans la bonne tradition des idéaux maçonniques. Le premier cercle, celui des initiés œuvrant pour un monde globalisé, mondialisé et métissé sur lequel ils étendront leur pouvoir absolu et totalitaire
. C’est le refus de Dieu, la volonté de puissance proprement luciférienne et la négation des principes intangibles de l’ordre naturel et de la condition humaine. Dans ce premier cercle se côtoient financiers internationaux et illuminés.

Puis dans un enchevêtrement de cercles concentriques, nous retrouvons toutes les tonalités de l’utopie, donc de l’erreur, de l’altruisme et de sentiments chrétiens pervertis.

Ces deux grands axes sont soutenus par l’ignorance, la naïveté, de bons sentiments fourvoyés, une méconnaissance des enjeux, la lâcheté aussi, l’arrivisme, le peur de se démarquer, etc. d’une majorité de citoyens. La presse est là pour les formater et leur faire ânonner ce qu’ils doivent ânonner.

Si je voulais résumer à l’extrême, il y à une petite minorité qui sait où elle va et ce qu’elle veut, une majorité de suiveurs qui confortent leur vision du monde pour toutes les raisons évoquées ci-dessus et parmi la minorité lucide, une importante fraction résignée au silence par calcul ou crainte.

(...) L’immigration massive qui submerge les nations européennes et tout particulièrement la France, dont la tiers-mondisation s’accélère, ne doit rien à une hypothétique fatalité et encore moins à un prétendu sens de l’histoire.

Elle a été imposée au peuple français au moyen d’une désinformation multiforme fédérant l’utopie mondialiste et son corollaire, l’idéologie libérale, de faux bons sentiments, un humanitarisme dévoyé aggravé par la haine de soi, l’ethno-masochisme et la déculturation.

Ce funeste attelage utilise, depuis des décennies, le mensonge, la dissimulation des chiffres et des faits, le trucage du langage, la calomnie et la répression pour faire taire les plus clairvoyants de nos compatriotes...
Suite

--------------------------------
-Mgr Lefebvre sur le gouvernement mondial (19 novembre 1989)
-
Illuminés de Bavière : l'illuminisme au XVIIIe siècle
-
Pie IX était-il "adepte du complot"?
-
Conspiration maçonnique. Extraits de la Lettre encyclique de Grégoire XVI, Mirari vos (1832)
-
Ordo ab chao: "On ira ensemble vers ce Nouvel Ordre Mondial et personne ne pourra s'y opposer" (Nicolas Sarkozy)
- "J’appelle tous les Etats à se réunir pour fonder le nouvel ordre mondial du XXIe siècle" (Nicolas Sarkozy).
-
La République universelle
- Nous sommes entrain d’assister à l’émergence d’un droit international tyrannique (Mgr Schooyans)
-
La Conjuration antichrétienne de Mgr Delassus (1910), Livre II disponible en lecture numérisée sur Canadian Libraries
-
"Complot qui n'existe pas" : Aymeric Chauprade parle de "l'architecture invisible de la mondialisation"
-
Génocide par substitution: programmé par le Grand Orient de France, discuté dans les "clubs de réflexion" et loges maçonniques, appliqué par le gouvernement de la "république française" 
- Aide-mémoire (La République des frères..)

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 15:58
Source (en anglais) : hebdomadaire égyptien Al Ahram weekly daté du 19 au 23 décembre 2009, n°977.

Pour résumer l'article de Al-Ahram, la Vierge Marie
apparait depuis plusieurs jours au dessus d'une Eglise copte de Giza (banlieue du Caire - Egypte).

Ces apparitions ont lieu de nuit et semblent pouvoir être vues par tout le monde (y compris les Musulmans). Elles ont commencées le 10 décembre. La Vierge apparait couronnée avec une tunique bleue et est annoncée par un vol de colombes.

Elles coincident avec le début du mois de Kiahk appelé plus couramment mois de Marie qui prend fin le 7 janvier avec Noel.
------------------------------
-
Apparition de la Vierge Marie en Egypte, église Copte orthodoxe de Warraq, Caire (videos)
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 12:49
... en toute simplicité, en train d'admirer la montagne: Quam magnificata sunt opera tua, Domine!
Via Association Pro Liturgia
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 12:28
http://1.bp.blogspot.com/_76xnxpEa75U/Sth0pbN5MDI/AAAAAAAAAE8/Z_5WIZFcU1Q/s1600/blason-6.gif"Ce blason reprend les couleurs historiques de la Bourgogne en y ajoutant la croix de saint-André. Le chêne avec ses racines traduit la notion d'enracinement. Le sanglier qui lui est adjoint est l'emblème du courage et de l’intrépidité qui doivent nous animer car nous ne nous plaçons pas dans une perspective purement défensive. La gerbe de blé symbolise la fertilité d'un projet qui se veut ambitieux et fédérateur mais aussi, d'or sur fond azur, la conservation du bien public. Le château-fort représente la protection, le refuge que nous voulons construire pour les nôtres."

La De Souchière recherche

Dans le cadre des projets que mène La Desouchière actuellement sur place, elle recherche l'aide et l'assistance d'un certain nombre de professionnels ou d'amateurs éclairés. Si vous disposez de l'une des compétences listées ci-après et que vous êtes disposé à apporter bénévolement votre soutien à un projet associatif ambitieux et enraciné,
prenez contact avec Roark pour étudier les modalités de votre éventuelle participation.

Dans les prochains mois et au moins jusqu'à l'été prochain, nous allons avoir besoin de compétences dans ces domaines :

- Electricité,
- Plomberie/Sanitaires,
- Pose de cloisons intérieur,
- Menuiserie extérieure,
- Rénovation de façade en pierre (chaux),
- Bureau de contrôle,
- Etablissements recevant du public (ERP),
- Architecte d'intérieur,
- Paysagiste/Jardinier.

Nous sommes aussi à l'écoute de toute proposition nous permettant de minimiser les coûts d'achat des matériaux nécessaires aux travaux engagés. Si vous êtes fournisseur de matériaux et prêt à nous faire profiter de tarifs intéressants, merci de nous contacter également.

Concrètement, nous disposons de vastes locaux qui doivent être aménagés pour offrir hébergement (gîtes, chambres) et équipements communs à toutes les personnes désireuses de nous rendre visite. Pendant tout l'été des bénévoles ont travaillé pour les mettre en état d'être rénovés. Notre objectif est de pouvoir accueillir les premiers visiteurs pour la fin du printemps 2010. Les travaux s'étaleront donc sur les mois de septembre à mai. Nous étudierons toutes les propositions qui nous seront envoyées.

En apportant votre contribution pour un week-end ou une semaine, ponctuellement ou plus régulièrement, vous participerez à un projet fédérateur et novateur, mené par des gens comme vous, sans être rattaché à quelque mouvement politique que ce soit. Ce sera aussi pour vous l'occasion de rencontrer des personnes qui partagent vos préoccupations et de passer de bons moments en-dehors des heures de travail, comme l'a expérimenté la quarantaine de visiteurs passés par ici au cours de l'été.

Cliquez pour nous contacter !

Source : La Desouchière
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 08:13
http://miliciensdemontcalm.allmyblog.com/images/miliciensdemontcalm/miliciensdemontcalm_20070817_005235.jpg

L'auteur d'un blog musulman nous laisse un commentaire, et a réagi à notre article "
Que les musulmans antisionistes choisissent entre la république sioniste et la France chrétienne". Il prétend nous donner des leçons. Il assortit ses commentaires de remarques élogieuses : nous ferions de la "résistance de bas étage", "bruit d’insecte et opposition illusoire pour les mondialistes", "des pseudos résistants soumis à l’oligarchie qui croient encore à la victoire par les miettes laissées par les élites [la pseudo démocratie] et nous demandent en plus de se coucher son niveau en allant se déshonorer et participer à la mascarade démocratique ! Non, le musulman n’ira pas voter dans vos mairies acquis à la cause de la République".

Sur le fond, il va de soi que lorsque nous appelons les musulmans à choisir entre la France chrétienne et la république sioniste, c'est pour qu'ils ne veau-tent PAS Umps à 95%, comme ils le font, (contrairement à ce que l'auteur prétend. Il a été prouvé par exempe qu'en 2007 les musulmans ont massivement veau-té Ségolène...). S'ils veulent voter, qu'ils votent Front national, le seul parti qui depuis plus de trente ans, par son programme, défend les principes non-négociables de la doctrine sociale de l'Eglise, et les racines chrétiennes de la France, quand les autres ont inscrit dans leur programme, depuis deux siècles, la
décatholicisation de la France.

Le choix pour des musulmans "antisionistes" paraît dès lors très clair... Veau-ter sioniste Umps comme ils le font d'un seul homme depuis trente ans... ou front national.

Le blog Christ-Roi. Nous continuons à tenir que le vote ne sert à rien si ce n'est à nourrir la machine révolutionnaire en lui fournissant du carburant (voir le
principe du moteur de la Révolution), une opposition qui joue le rôle d'excitatrice de la matrice qui divise pour régner. Cessons de nourrir la matrice et la matrice s'arrêtera toute seule.
Je profite de cette tribune pour indiquer qu'un Front national haut reste tout de même une épine dans le pied du système... L'entre-deux tours des présidentielles de 2002 où l'ensemble de la classe politique descendit dans la rue, syndicats et loges maçonniques compris a montré le vrai visage de groupes ou partis que l'on disait "neutres", "apolitiques", et "laïques"... tous scandaient : "Front national, un danger pour la démocratie !"... Rappelez-vous c'était il y a huit ans...

L'auteur prétend au fil de son article que nous serions morts (diantre!) : "Les élites ont détruit leurs identités, leurs cultures, leurs patrimoines, leurs religions et la quasi totalité de leurs compatriotes et coreligionnaires est acquis à la cause du multiculturalisme, du métissage à outrance et à la laïcité, il ne reste plus rien à cette France, la civilisation d’antan est morte"; "Vous ne croyez en rien finalement et vous resterez un corp sans vie."

C'est bien mal connaître le christianisme j'ai envie de dire... L'islam nécessite un Etat politique pour soutenir la doctrine islamique (politique et spirituel y sont confondus), pas la Chrétienté. Dans nos pays, si la fin de l'organisation sociale est de permettre aux personnes de réaliser leur salut (d'où l'intérêt et le devoir de la royauté sociale de Notre-Seigneur Jésus-Christ), la chrétienté distingue pouvoir temporel et pouvoir spirituel (distinction ne signifie pas séparation étanche), elle s'écarte des deux erreurs que sont la confusion antique des pouvoirs et la séparation laïciste, elle n'a pas besoin d'un Etat pour survivre... Les premiers siècles du christianisme ont montré que toutes les persécutions les plus violentes d'un Etat païen totalitaire ne pouvaient venir à bout de la doctrine évangélique... 

L'âme de notre résistance est catholique, elle survit dans nos églises, dans nos chapelles, dans nos écoles, sans que nous n'ayons besoin d'un quelconque soutien de l'Etat sioniste, et encore moins des conseils d'un sunnite...

Il termine par une menace : "la seule conséquence de votre acharnement aveugle contre l’Islâm, sera une guerre civile". Nous lui répondons deux choses :

    . Il ne peut y avoir de guerre civile avec des musulmans vu que ceux-ci ne sont pas des Français, ethniques, historiques, et civilisationnels. "[B]eaucoup, dites-vous, parmi nous appellent les musulmans de France aux retours sur leurs terres et à la participation pour l’instauration du Califat bénie". On ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre... Voilà donc toute l'hypocrisie islamique démasquée.

    . Tirez les premiers messieurs les Anglais !...

-
Principe du moteur de la Révolution
-
Les "démocraties" sont une farce
- L'oligarchie cachée
-
L'imposture démocratique
- La démocratie? Une forme de la tyrannie, l'absolutisation de la "Volonté générale"
- Elections, divisions : manipulation
-
La collusion de la gauche et de la (fausse) droite
-Collusion patronat-syndicat
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 07:03
http://fr.novopress.info/wp-content/uploads/2009/12/Bargot-Quick.jpgPARIS (NOVOpress) – Une nouvelle fois, Brigitte Bardot part en croisade pour les animaux. Et contre l’abattage rituel des animaux pour que leur viande soit « halal ».
Par cette lettre postée hier, elle demande au directeur de l’enseigne Quick, qui s’est lancé dans la vente de « hamburgers halals », de cesser cette commercialisation. Car la viande halal est faite « avec des bœufs saignés à vif » et « laissés à l’agonie pendant de longues et douloureuses minutes ». Une véritable « barbarie » dont elle lui demande d’arrêter de se montrer « complice ».



http://fr.novopress.info/wp-content/uploads/2009/12/Quick-lettre-de-BB.jpg
-Abattages "rituels" (sans étourdissement) : barbarie en Belgique
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 20:32
Dans ce "débat", tous sont juifs. Présentateur: le Juif Franz Olivier Giesberg, participants: Les Juifs Guy Birenbaum, Pierre Arditi, Élisabeth Lévy, Guy Sorman. Seule ombre à ce tableau kasher, la présence de Laurent Joffrin. Qu’on se rassure, il représentait le journal de gauche Juive “Libération-Rothschild“. Via Comprendre le projet politique juif

Debat "internet contamine ?" chez Giesbert [itv] FOG 181209
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 20:31

Vu sur le site du CROUS – Sans commentaires…

logoAllocation PARP

Etudiants en STS, IUT ou CPGE, issus de l’immigration, le PARP vous concerne : faites-en la demande avant le 31 décembre 2009.

Le PARP, c’est le Parcours de réussite professionnelle mis en place par le Ministère de l’immigration, de l’intégration, de l’identité nationale et du développement solidaire.

Ce ministère a créé à titre expérimental une allocation financière destinée à valoriser et soutenir le parcours d’intégration de jeunes qui, ayant réussi avec succès leurs études secondaires (baccalauréat), en dépit des difficultés d’adaptation linguistique et culturelle qu’ils ont pu rencontrer lors de leur arrivée en France, ont fait le choix de s’engager dans des études supérieures en institut universitaire de technologie (IUT), en section de techniciens supérieurs (STS), et en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE).

Cette aide, d’un montant de 2.400 € est versée semestriellement aux bénéficiaires par les CROUS. Elle est accordée pour une formation d’une durée maximum de 3 ans. La demande doit être faite au CROUS.

ViaNationspresse.info

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 20:47

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:R7HwXYIRE_AnDM:http://www.gloria.tv/thumbnail/2009-07/media-29596-7.jpgNous ne devons pas oublier à l’occasion de tous ces évènements les prophéties qui ont été faites par les sectes maçonniques et qui ont été publiées par PIE IX. Ils ont fait allusion à un ‘gouvernement mondial’ et à la sujétion de Rome aux idéaux maçonniques, ils ont fait des allusions claires il y a de cela plus d’un siècle. Publié par PIE IX, par l’intermédiaire de Mr Crétineau-Joly.

... Nous ne devons pas oublier non plus les prophéties de la Très Sainte Vierge, ... si il n'y a pas de conversion de la Russie, si le monde ne se convertit pas, et ne prie pas et ne fait pas pénitence, le communisme envahira le monde. ... Le but des sectes secrètes, c'est un gouvernement mondial avec des idéaux maçonniques, ... les droits de l'homme, l'égalité, la fraternité et la liberté comprises dans un sens antichrétien, contre Notre-Seigneur. ... une espèce de socialisme à l'usage de tous les pays... Ils veulent détruire de fond en comble les institutions chrétiennes
."
Mgr Lefebvre(1905-1991) le 19 novembre 1989.

-----------------------------------------

Principaux documents publiés par les papes dénonçant le complot maçonnique


Encyclique In Eminenti de Clément XII (1738)

Encyclique Providas de Benoît XIV (1751)
Lettre apostolique Quo graviora de Léon XII (1826)
Encyclique Qui pluribus de Pie IX (1846)
Encyclique Humanum genus de Léon XIII (1884)
Encycliquer Vehementer nos (1906) et Lettre à la France "Une fois encore" de saint Pie X (1907)

Constitution apostolique Servatoris Jesu Christi de Pie XI (1925)

Constitution apostolique Per annum sacrum de Pie XII (1950)
les Actes du Synode romain promulgué par le Pape de Jean XXIII (1963)

la Déclaration de la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi du Préfet Cardinal Joseph Ratzinger (1983)


-----------------------------------------
- Illuminés de Bavière : l'illuminisme au XVIIIe siècle
-
Pie IX était-il adepte du complot?
-
Conspiration maçonnique. Extraits de la Lettre encyclique de Grégoire XVI, Mirari vos (1832)
-
Ordo ab chao: "On ira ensemble vers ce Nouvel Ordre Mondial et personne ne pourra s'y opposer" (Nicolas Sarkozy)
- "J’appelle tous les Etats à se réunir pour fonder le nouvel ordre mondial du XXIe siècle" (Nicolas Sarkozy).
-
La République universelle
- Nous sommes entrain d’assister à l’émergence d’un droit international tyrannique (Mgr Schooyans)
-
La Conjuration antichrétienne de Mgr Delassus (1910), Livre II disponible en lecture numérisée sur Canadian Libraries
-
"Complot qui n'existe pas" : Aymeric Chauprade parle de "l'architecture invisible de la mondialisation"

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 08:26
On ne va pas se laisser envahir, coloniser, islamiser, minaretiser, en baissant la tête, se taisant, en ne disant rien, en ne protestant pas au prétexte que cela ferait le jeu de l'Empire et des sionistes... Il faut arrêter avec ça, cela devient insupportable. Laissez donc un mouvement politique comme le Front national gagner des voix légitimes en se faisant le porte-parole des sans-voix dans ce pays. Lui seul le fait avec un score au-dessus de 5%. Tous les autres partis nationalistes sont à 1%. Même si je ne partage pas les options "démocrate" "laïque", etc. il faut encourager le Front national à s'emparer de ces thèmes subvertis par la Secte libérale "adogmatique" car il y a largement de quoi les défendre en leur redonnant l'interprétation chrétienne que le système maçonnique a déformé (démocratie plutôt que démocrature, laïcité plutôt que laïcisme, etc.)

Si le Front national dénonçait directement cette islamisation-invasion comme une entreprise sioniste maçonnique aux fins de destruction de la France, il serait aussitôt interdit comme parti "dangereux pour la démocratie", "antisémite", etc. Il ne peut donc pas jouer cette carte. En conséquence, il manoeuvre en retournant les arguments de l'oligarchie contre elle : "démocratie", "laïcité", liberté, égalité, fraternité... etc. Cela ne signifie pas qu'il en adopte l'interprétation maçonnique ! Mais qu'au contraire il tente de leur re-donner (à ces arguments) l'interprétation chrétienne que l'oligarchie maçonnique a déformée au fil du temps. Je pense et je le répète, que stratégiquement, pour le Front National, c'est très bon de ne PAS laisser le terrain du nationalisme, de la démocratie, de la laïcité, etc. (même si je ne partage pas ces doctrines... ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit...) au système, qui en ferait ce qu'il en veut...
Exemple : une allahïcité, bientôt une islamocratie... Le front national le dit et il a raison...

Tous les tenants du système savent qu'il a été une erreur d'abandonner le thème du nationalisme au front national, historiquement le fait restera que la république a trahi la patrie..., d'où le débat, lancé in extremis par l'Ump, sur l'"identité nationale", pour rattraper le temps perdu... et faire croire au peuple qu'on lui demande son avis, trente ans après...

Il est dans la nature de tout nationaliste français, donc du front national, de dénoncer l'islamisation-invasion. Si le front national ne le faisait pas, qui le ferait? L'Umps, la république métisseuse, multiraciale et multi-culturelle ?...

Enfin, lorsque le front national ne dénonce pas l'islamisation ou plus comme en 2007, il perd des voix massivement... Il est en train de les regagner tout aussi massivement, parce qu'll a compris qu'il devait parler fort contre l'islamisation-invasion... Cela va se faire sentir aux prochaines élections régionales. Et il peut le faire précisément en retournant les arguments démocratiques de l'oligarchie contre elle, lorsque l'on sait ce que recouvre comme servitude et inégalité l'islamité.

Alors je le dis ici, que les musulmans antisionistes conséquents avec eux-mêmes soient logiques, qu'ils aillent au bout de leur argumentation antisioniste anti-maçonnique, qu'ils s'organisent eux-mêmes, s'ils ne veulent pas faire le jeu des sionistes... qu'ils appellent à voter massivement front national, le seul parti qui résiste au mondialisme sioniste, et montrent ainsi leur attachement aux valeurs morales et religieuses de la France chrétienne, laïque (au sens de la laïcité chrétienne)... Qu'ils choisissent entre la république sioniste et la France chrétienne... Qu'ils ne viennent surtout pas nous dire que l'on ne doit pas être anti-islamisation, car cela fait le jeu des sionistes... Ils jouent eux-mêmes le premier rôle.
------------------------------------------
- Nouvelle affiche du front national : à vous de juger
-
Sarkoland : Réalités amères de la France de 2009
-
Un mensonge qui se paie chaque jour
Partager cet article
Repost0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 21:10

Tribute to Christianity
Partager cet article
Repost0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 20:15
http://www.interfax-religion.ru/img/2342.jpgLa cathédrale de la Sainte Trinité (Mission orthodoxe russe) a connu un acte de vandalisme. Dans la nuit du 10 au 11 décembre un inconnu a écrit en grands caractères sur les murs de la partie autel et de l'entrée de cette église: "Mort" et "Mort aux chrétiens". Une plainte a été déposée à la police. Des menaces semblables avaient été adressées de par le passé verbalement à des représentants du clergé et à des moniales orthodoxes ou relevant d'autres confessions. Les voyous exigeaient leur départ du pays et menaçaient de "les égorger" en cas de refus. Source : Jérusalem, le 14 décembre. Interfax. via Eglise russe

http://www.asianews.it/files/img/ISRAELE_-_Papa_visita_Cenacolo.jpgD'autres inscriptions antchrétiennes ont été retrouvées sur l'église franciscaine Le Cénacle sur le Mont Sion, près de la pièce du Dernier dîner du pape Benoît XVI lors de sa visite de mai 2009.

 "Nous avons tué Jésus" et "Chrétiens dehors" (en anglais et en hébreu) ... Uriner sur la porte est devenu une pratique courante. Source :
AsiaNews, le 16 décembre 2009.

Il y a quelques jours, le 12 décembre, d'autres graffitis avaient été découverts sur le mur de la Basilique de la Dormition, près du Cénacle, où on lisait également "la Mort aux Chrétiens". Le graffiti a été immédiatement enlevé pour éviter l'exarcerbation des tensions entre Chrétiens et Juifs. Les responsables sont probablement de jeunes orthoxes juifs. Dans les environs beaucoup d'autres offenses ont été commises contre des prêtres et des religieuses de lieux saints.

L'église du Cénacle est le lieu où Jésus institua l'Eucharistie. Source : 
AsiaNews, le 12 décembre 2009).

---------------------------
- Bouches remplies de haine
-
Non au sapin de Noël
Partager cet article
Repost0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 08:08
L'idée du "vivre ensemble", idée que plusieurs personnes d'origines ethniques, culturelles, religieuses différentes, peuvent "vivre ensemble" sous les auspices de la "laïcité" doit être étudiée rationnellement pour voir si elle est viable. Selon l'expression de Mgr Bagnard ce "vivre ensemble" est la "version séculière du message évangélique".

Les catholiques et les non-catholiques peuvent-ils vivre ensemble en s’entendant sur des éléments de la pensée du siècle des
Lumières (pensée foncièrement anti-catholique et anti-chrétienne) ? 

http://www.nationspresse.info/wp-content/uploads/2009/12/toulouse-BBR-brul%C3%A9.jpgA un moment, dans un même ensemble national, ne faut-il pas un coagulent plus fort que la laïcité pour réunir des personnes que tout oppose ? Ce coagulent, l'histoire l'a montré en Europe, ne s'agit-il pas du christianisme ? Et en France du catholicisme ? La laïcité a remplacé le catholicisme. Y a-t-il pour autant plus de cohésion nationale ? La laïcité permettrait de "mettre fin aux guerres de religion" répète le dogme républicain, mais le catholicisme n'a-t-il pas été le ciment de la nation française pendant mille ans, jusqu'à l'apparition de l'horrible hérésie protestante ? Ces guerres ne réaparraissent-elles pas au détour de telles ou telles manifestations "sportives" ? Lorsque le drapeau de la république française est
arrachéà la mairie de Toulouse, place du Capitole, brûlé et remplacé par le drapeau algérien, n'est-ce pas un signe de conquête et de domination que l'on rencontre lorsqu'une armée l'a emporté sur une autre après une bataille ? Pourtant ne vivons-nous pas sous un régime "laïque" ?

Il apparaît évident qu'entendue comme version séculière du message évangélique, la laïcité républicaine est ridicule et largement insuffisante. En Europe, le catholicisme, version intégrale d'une authentique laïcité (entendue comme distinction des pouvoirs temporel et spirituel, collaborant entre eux en vue du Bien commun, et non séparation étanche = laïcisme maçonnique) a été le seul paramètre qui pendant des siècles a favorisé l'éclosion d'une unité européenne (Chrétienté) et permis une résistance européenne viable de peuples et nations différents face à l'invasion d'autres civilisations qui venaient détruire la Chrétienté (Poitiers 732, Jérusalem 1099, Las Navas de Tolosa 1212, Grenade 1492, Lépante 1571, Saint-Gothard 1664, Vienne 1683, Zenta 1697, Peterwardein 1717).
En France, le catholicisme a été le ciment de notre nation pendant mille ans, Jeanne d'Arc a refoulé les Anglais en disant : "Je les aime, chez eux"... Les Anglais parlaient français..., étaient catholiques et européens ! Comment dès lors, dans ces conditions, imaginer un seul instant faire d'africains ou d'asiatiques des Français ethniques, culturels et civilisationnels ? Cette pensée n'est-elle pas ridicule, odieuse ? ... Un mensonge qui se paie chaque jour.

- Sarkoland : Réalités amères de la France de 2009

------------------------------

L'édito de Mgr Bagnard
http://www.paroisse-villars.com/article-edito-de-mgr-bagnard-sur-l-identite-nationale-suite--41321398.html

[L]’un des che­mins qui ou­vre à l’iden­ti­té na­tio­nale passe par l’his­toire. C’est dans l’hé­ri­tage reçu des siè­cles que se re­flète le vi­sage d’une na­tion. "Qu’avons-nous que nous n’ayons reçu ?" Que pour­rions-nous dire de nous-mê­mes et de no­tre pays si, faute de mé­moire, nous ne par­ve­nions pas à nous si­tuer dans le pro­lon­ge­ment d’une his­toire ? Ce se­rai le si­lence ou l’ar­bi­traire d’une pa­role ti­rée de l’im­mé­diat !
Ain­si, c
omme évê­que de Bel­ley-Ars, je ne peux pas igno­rer que la pré­sence d’un évê­que, iden­ti­fiée avec cer­ti­tude par l’his­toire dans la Ville de Bel­ley, re­monte à l’an 412. Il s’ap­pe­lait Au­dax. L’Evê­que ac­tuel est le cen­tième d’une li­gnée qui en comp­te qua­tre-vingt-dis neuf avant lui. Ain­si, de­puis seize siè­cles, le chris­tia­nisme est pré­sent - de fa­çon or­ga­ni­sée - sur no­tre ré­gion. Com­ment, sur une aus­si lon­gue du­rée, l’Évan­gile n’au­rait-il pas fa­çon­né le com­por­te­ment de ses ha­bi­tants, leur mode de pen­sée, leur cul­ture, leur vi­sion de l’exis­tence ?
On peut dis­cu­ter sur le bien fon­dé de cet im­pact, mais on ne peut con­tes­ter les don­nées ob­jec­ti­ves de l’his­toire. Les tra­ces de cet hé­ri­tage sont là sous nos yeux. Il suf­fit de voir "ce long man­teau d’égli­ses et de ca­thé­dra­les qui re­cou­vre no­tre pays pour com­pren­dre que les va­leurs chré­tien­nes ont dû quand même y jouer un rôle", dé­cla­rait Ni­co­las Sar­ko­zy, le 13 dé­cem­bre 2007. Pour­quoi s’en ex­cu­ser ? Pour­quoi s’en dé­fen­dre puis­que nous som­mes tout sim­ple­ment de­vant une don­née de fait ?
La cul­ture is­sue de cette im­pré­gna­tion des siè­cles est si pro­fon­dé­ment en­ra­ci­née qu’elle est de­ve­nue comme une se­conde na­ture ; elle fait si bien corps avec cha­cun d’en­tre nous qu’elle a ce grave in­con­vé­nient de ne plus s’in­ter­ro­ger sur les ori­gi­nes où elle a pui­sé sa sève.
Jean-Paul II avait jus­te­ment osé dire au Bour­get, le 1er juin 1980 : "On sait la place que l’idée de li­ber­té, d’éga­li­té et de fra­ter­ni­té tient dans vo­tre cul­ture, dans vo­tre his­toire. Au fond, ce sont là des idées chré­tien­nes." S’in­ter­ro­ger sur l’iden­ti­té na­tio­nale, c’est donc re­trou­ver le che­min des ori­gi­nes et les as­su­mer comme un creu­set qui, au fil des siè­cles, a for­gé l’iden­ti­té de no­tre pays.

Cette in­ter­ro­ga­tion con­duit à re­con­naî­tre que l’un des fac­teurs ma­jeurs de cette iden­ti­té, c’est bien le chris­tia­nisme. Ni­co­las Sar­ko­zy avait dit au La­tran : "Les ra­ci­nes de la France sont es­sen­tiel­le­ment chré­tien­nes... Une na­tion qui ignore l’hé­ri­tage éthi­que, spi­ri­tuel, re­li­gieux, de son histoire com­met in crime con­tre sa cul­ture.. Ar­ra­cher la ra­cine, c’est per­dre la si­gni­fi­ca­tion, c’est af­fai­blir le ci­ment de l’iden­ti­té na­tio­nale et des­sé­cher da­van­tage en­core les rap­ports so­ciaux qui ont tant be­soin de sym­bo­les de mé­moire."
Il est vrai que le siè­cle des Lu­miè­res a con­tes­té cet hé­ri­tage, mais il en est res­té, mal­gré lui, pro­fon­dé­ment im­pré­gné. Le ca­dre men­tal dans le­quel il ex­pri­mait ses "idées nou­vel­les" con­ti­nuait à s’ali­men­ter sou­ter­rai­ne­ment à la Source qu’en sur­face il re­je­tait !
Sans ce ré­fé­ren­tiel fon­da­men­tal, il n’au­rait pas pu éla­bo­rer la Dé­cla­ra­tion uni­ver­selle des Droits de l’homme, dont l’un des prin­ci­pes fon­da­men­taux est le res­pect dû à tout être hu­main. Car tous les hom­mes sont égaux en di­gni­té. Cha­cun a donc le droit d’être re­con­nu pour lui-même, qu’il soit croyant, non croyant, li­bre pen­seur, etc...
Et jus­te­ment, l’es­prit de la laï­ci­té s’en­gage à ré­unir les con­di­tions per­met­tant aux croyants et aux in­croyants de vi­vre ensem­ble, la base de cette con­vi­via­li­té étant le res­pect de la con­science de cha­cun. Nous som­mes ty­pi­que­ment de­vant la ver­sion sé­cu­lière du mes­sage évan­gé­li­que !
Aus­si quand, sur l’ho­ri­zon qui nous est fa­mi­lier, sur­gis­sent d’au­tres cul­tu­res - is­sues d’au­tres re­li­gions - nous nous in­ter­ro­geons lé­gi­ti­me­ment sur leur com­pa­ti­bi­li­té avec no­tre pro­pre iden­ti­té na­tio­nale. Et c’est aus­si l’oc­ca­sion d’avoir une plus claire con­science de ce que veut dire être fran­çais. Au nom de cette iden­ti­té, nous in­ter­ro­geons l’Is­lam. Ac­cepte-t-il, dans les faits, la li­ber­té de con­science ? In­tè­gre-t-il, dans le champ so­cial, l’éga­li­té en­tre l’homme et la femme ? Le res­pect des con­scien­ces va-t-il jus­qu’à ac­cueillir le chan­ge­ment de re­li­gion sans crainte de re­pré­sailles ? Peut-on être tran­quil­le­ment adepte d’une au­tre re­li­gion dans un pays mu­sul­man ? Si la ré­ponse est "oui" pour tel pays, et "non" pour tel au­tre, alors y a-t-il un organisme officiel qui dé­fi­nit la juste pen­sée de l’Is­lam ? Où se trouve la véritable interprétation ? Le fran­çais a be­soin de le sa­voir au mo­ment où son pays ac­cueille cette cul­ture sur son ter­ri­toire et cela au nom de l’iden­ti­té na­tio­nale.
Car voi­ci, par exem­ple, ce que je lis sous la plume d’un Père Jé­suite égyp­tien, le Père Bou­lad, bon con­nais­seur de l’is­lam : "Quand un mu­sul­man me dit : l’is­lam est la re­li­gion de la to­lé­rance, je lui ré­ponds : parmi les 57 pays musulmans de la planète, cite m'en un seul où la liberté religieuse existe. Si bien que le non-mu­sul­man n’a pas sa place. Il est to­lé­ré, tout juste, comme dhim­mi, mais à part ça, non. La to­lé­rance, pour l’is­lam, c’est que vous êtes to­lé­ré comme ci­toyen de deuxième zone en tant que chré­tien ou juif. Mais en de­hors de ça, si vous êtes boud­dhiste ou hin­douiste, vous n’êtes plus to­lé­ré. Vous êtes un ka­fir, c’est-à-dire car­ré­ment un apos­tat, un im­pie. [...]"
N’est-ce pas le rap­pel de l’exi­gence d’un dia­lo­gue en vé­ri­té, au mo­ment où l’on s’in­ter­roge sur l’iden­ti­té na­tio­nale ? Et cette exi­gence dé­passe lar­ge­ment la dis­cus­sion sur la hau­teur des mi­na­rets, même si celle-ci est à pren­dre aus­si en con­si­dé­ra­tion.
† Père Guy-Ma­rie Ba­gnard
Évê­que de Bel­ley-Ars

Partager cet article
Repost0