Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

10 avril 2021 6 10 /04 /avril /2021 18:42
Vaccin : lettre-réponse à adresser à votre médecin qui, hypnotisé par le coronacircus vous incite à la vaccination

Voici un exemple de lettre-réponse à adresser à votre médecin qui, hypnotisé par le coronacircus vous incite à la vaccination sans s’embarasser de la notion de consentement libre et éclairé.

 

Madame, Monsieur,

 

J’ai bien reçu l’invitation à recevoir un vaccin ARNm contre le SRAS-CoV-2 et vous en remercie.

 

Avant de prendre une quelconque décision y étant relative, j’aimerais que vous m’informiez1 en me répondant par écrit sur les points suivants qui me semblent fondamentaux :

 

1. Me donner la liste complète des ingrédients des vaccins mis en circulation actuellement dans notre pays ;

 

2. Me certifier que le vaccin que vous projetez de m’injecter ne contient pas de MRC5 (des cellules de fœtus avortés ou traces d’ADN humains), ce qui irait à l’encontre de mes convictions religieuses ;

 

3. Me certifier qu’il n’y a aucun risque de réactions iatrogènes ;

 

4. M’informer de toutes les contre-indications et de tous les effets secondaires potentiels, réparables ou irréparables, à court, moyen et long terme ;

 

5. Me certifier de façon sans équivoque et de bonne foi, dans le respect de l’article 13 de la Convention d’Oviedo, que cette technologie n’a pas le potentiel de modifier l’ADN humain grâce à ce que l’on appelle la transcriptase inverse, qui permet explicitement le transfert d’informations de l’ARNm à l’ADN ;

 

6. Me certifier que ce vaccin ne contient pas d’inserts du virus VIH ;

 

7. Me certifier que le vaccin ne contient pas de puce d’Identification par Radiofréquence (Rfid) ou de nanotechnologie se présentant sous une forme quelconque ;

 

8. Me certifier que tous les paramètres médicaux concernant les essais et les études requis ont été satisfaits ;

 

9. Me préciser quels sont les autres traitements possibles pour lutter contre le SRAS-CoV-2, en détaillant les avantages et les inconvénients de chaque traitement, au sens de l’article 2 du Code de Nuremberg.

 

De plus, je vous prie de bien vouloir me répondre simplement, par oui ou par non, aux questions suivantes :

 

1. Si je me fais vacciner, puis-je arrêter de porter un masque ?

 

2. Si je me fais vacciner, puis-je arrêter la distanciation sociale ?

 

3. Si je me fais vacciner, dois-je encore respecter le couvre-feu ?

 

4. Si mes parents, mes grands-parents et moi-même sommes tous vaccinés, pouvons-nous nous étreindre à nouveau ?

 

5. Si je me fais vacciner, serai-je résistant à la Covid et à ses nombreux variants et pour combien de temps ?

 

6. Si je me fais vacciner, est-ce que j’éviterai les formes graves avec hospitalisation, ainsi que la mort ?

 

7. Si je me fais vacciner, serai-je contagieux pour les autres ?

 

8. Si j’éprouve une réaction indésirable grave, des effets à long terme (encore inconnus) entraînant même la mort, serai-je (moi ou ma famille) indemnisé ? Et par qui ?

 

D’autre part, outre vos réponses, je compte m’informer de façon contradictoire par les indications données par les laboratoires et les experts officiels du gouvernement, mais également par des scientifiques indépendants et des témoignages de personnes ayant déjà été vaccinées : ce n’est que lorsque j’aurai recueilli toutes ces informations que je serai à même de vous remettre mon consentement libre et éclairé, après avoir évalué objectivement la balance bénéfices/risques.

 

Le cas échéant, je reviendrai vers vous, en ayant éventuellement sélectionné le vaccin qui me conviendrait le mieux. Je suis en parfaite santé et n’ai nullement l’intention de voyager, ce qui me permet de prendre un peu de recul afin de prendre une décision réfléchie et responsable, ayant toujours en mémoire le serment d’Hippocrate qui reste la pierre fondatrice de notre médecine : « primum non nocere ».

 

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées.

 

Source

Partager cet article
Repost0
10 avril 2021 6 10 /04 /avril /2021 18:38

Une étude randomisée de 24 chercheurs publiée dans The Lancet le 9 avril indique que ce médicament contre l’asthme réduit le risque d'aggravation de 91% des patients ambulatoires #COVID19 !

⚠️VÉRAN, L'AEM ET L'ANSM DOIVENT L'INTERDIRE AU PLUS VITE!

Une étude randomisée de 24 chercheurs publiée dans The Lancet indique que le Budésonide contre l’asthme réduit le risque d'aggravation de 91% des patients ambulatoires COVID19 : Véran, L'AEM et L'ANSM doivent l'interdire au plus vite !
Partager cet article
Repost0
10 avril 2021 6 10 /04 /avril /2021 18:16
Suède : taux de mortalité inférieur à celui de la plupart des pays d’Europe en 2020, malgré l’absence de confinement

De nouvelles données européennes suggèrent que le choix du laisser-faire de la Suède à l’égard de la pandémie était loin d’être catastrophique.

 

Peu de personnes en 2020 ont passé autant de temps sous les feux de la rampe que Anders Tegnell, le meilleur épidémiologiste de Suède

 

Mais l’homme qui a forgé l’approche du laisser-faire de la Suède face au Covid-19, dès le début de la pandémie, affirme que de nouvelles données internationales révèlent une dure vérité au sujet des confinements décidés par les gouvernements.

 

« Je pense que les gens penseront probablement très soigneusement à ces fermetures totales, à quel point elles étaient vraiment efficaces », a déclaré Tegnell à Reuters dans une interview récente. « Elles ont peut-être eu un effet à court terme, mais lorsqu’on examine la situation tout au long de la pandémie, on devient de plus en plus suspicieux. »

 

Tegnell faisait référence aux données publiées par Reuters qui montrent que la Suède, qui a évité les confinements adoptés par la plupart des pays du monde, a connu une augmentation plus faible de son taux de mortalité que la plupart des pays européens en 2020.

 

Les données préliminaires de l’office de statistique de l’Union européenne Eurostat, compilées par Reuters, montrent que la Suède a enregistré 7,7 % de décès de plus en 2020 que sa moyenne des quatre années précédentes. Les pays qui ont opté pour plusieurs périodes de confinement strict, comme l’Espagne et la Belgique, ont respectivement connu une surmortalité de 18,1 % et 16,2 %.

 

Vingt et un des trente pays disposant de statistiques disponibles ont enregistré une surmortalité plus élevée que la Suède. Cependant, la Suède a fait moins bien que ses voisins nordiques, le Danemark enregistrant seulement 1,5 % de surmortalité et la Finlande 1,0 %. La Norvège n’a enregistré aucune surmortalité en 2020.

Toujours (plus) de justifications

Pendant près d’un an, la Suède a été au premier plan du débat sur la façon dont les gouvernements devraient réagir au coronavirus.

 

Des rapports publiés en avril dernier ont montré que, malgré les nombreuses critiques contre la décision de ne pas confiner totalement, le Covid-19 avait atteint ce que Tegnell a décrit comme un « plateau » en Suède.

 

« Si la classification de Tegnell se révèle exacte, ce sera une confirmation définitive de la bonne stratégie suédoise, qui a été largement dénoncée pour avoir résisté à la tendance mondiale d’imposer des décrets de confinements draconiens qui ont paralysé l’économie mondiale et créé des millions de chômeurs », selon l’agence Bloomberg.

 

Des mois plus tard, les données ont montré que la Suède avait réussi à « aplanir la courbe » contrairement à de nombreux points sensibles par le monde.

 

De nombreuses critiques sont remontées, comparant le taux de mortalité de la Suède à ses homologues nordiques, la Norvège et la Finlande, qui affichaient les taux de mortalité les plus faibles d’Europe. Toutefois, la Norvège et la Finlande ont adopté des politiques encore moins restrictives que la Suède la plupart du temps.

 

Les experts de la santé publique en Suède affirment que les données les plus récentes sont une preuve supplémentaire que la Suède a été l’un des rares pays à maîtriser le virus. « Certains croyaient qu’il était possible d’éliminer la transmission des maladies en mettant fin à la vie en société », a déclaré Johan Carlson, directeur de l’Agence de la santé publique de Suède. « Nous n’y croyions pas et nous avons eu raison. »

 

Les pandémies sont terribles et le Covid-19 est un virus violent. (Je l’ai moi-même eu récemment, et ce n’était pas une partie de plaisir. J’ai été gravement malade pendant des jours.) Mais les législateurs du monde entier ont fait deux erreurs de calcul graves lorsqu’ils ont décidé de limiter les libertés fondamentales et d’accepter un confinement.

 

D’abord, ils ont conclu qu’ils pouvaient contenir un virus grâce à une planification centrale. Ils ont échoué, comme le montrent de nombreuses études universitaires.

 

Deuxièmement, les décideurs ont oublié la réalité fondamentale des compromis, ce que l’économiste et politologue James Harrigan a reconnu au début de la pandémie.

 

En période de crise, les gens veulent que quelqu’un fasse quelque chose et ne veulent pas entendre parler de compromis. C’est le terrain fertile pour de grandes politiques dictées par le dicton « quoi qu’il en coûte, si cela sauve une seule vie ». Le gouverneur de New York, Andrew Cuomo, a invoqué le fameux dicton pour défendre sa stratégie de fermeture. Cette façon de penser a fait écho dans tout le pays, des conseils de comté aux maires, en passant par les conseils scolaires, la police et le clergé pour justifier fermetures, couvre-feux et distanciation sociale.

 

Les gens rationnels comprennent que ce n’est pas ainsi que le monde fonctionne. Peu importe que nous les admettions ou pas, des compromis existent.

 

Ce que Harrigan et Davies voulaient dire, c’est que les politiques sanitaires ne fonctionnent pas toujours comme prévu. Elles engendrent souvent une foule de conséquences imprévues, qui peuvent être néfastes ou même destructrices.

 

« Chaque action humaine a des conséquences à la fois voulues et imprévues », ont expliqué Antony Davies et James Harrigan. « Les êtres humains réagissent à toutes les règles, à tous les règlements et à tous les ordres que les gouvernements imposent, et leurs réactions donnent des résultats qui peuvent être très différents de ceux que les législateurs ont prévus. »

 

L’une des raisons pour lesquelles la Suède a enregistré un taux de mortalité inférieur à celui de la plupart de ses homologues européens est que ses dirigeants l’ont anticipé. En conséquence, la Suède a évité une grande partie des dommages collatéraux associés aux confinements, ce qui inclue la détresse économique, l’augmentation des suicides, la dépression causée par l’isolement social, l’abus de drogues et d’alcool et d’autres conséquences néfastes pour la santé publique.

 

Les États-Unis ne l’ont pas fait. Aux États-Unis, par exemple, la santé mentale a atteint l’an dernier son plus bas niveau depuis 20 ans. Le CDC signale une forte hausse des dépressions chez les jeunes. Il y a eu des pics de suicide, des overdoses de drogue

 

À l’échelle mondiale, nous avons observé des tendances semblables. Le suicide chez les enfants augmente partout dans le monde, ont récemment déclaré des médecins à l’Associated Press.

 

« Il s’agit d’une épidémie internationale, mais pas seulement d’un point de vue viral », a déclaré le Dr David Greenhorn, qui travaille à l’unité d’urgence de l’infirmerie royale de Bradford, en Angleterre. « Dans la vie d’un enfant de huit ans, un an, c’est vraiment, vraiment, très long. Ils en ont assez. Ils ne voient pas la fin. »

 

Ça me fend le cœur. C’est d’autant plus exaspérant que la haute direction de la santé publique des États-Unis a reconnu dès le début de la pandémie que des confinements prolongés pourraient causer « des dommages irréparables ».

 

« Nous ne pouvons pas rester enfermés pendant aussi longtemps sans provoquer des dommages irréparables et en subir des conséquences imprévues, y compris celles sur la santé », a déclaré l’an dernier à CNBC le Dr Anthony Fauci, le plus grand spécialiste des maladies infectieuses du pays.

 

Fauci avait raison. Malheureusement, contrairement à Tegnell, il n’avait pas le courage de ses convictions. Et les Américains en ont payé le prix.

Partager cet article
Repost0
10 avril 2021 6 10 /04 /avril /2021 16:36
En Grande-Bretagne : 60 à 70% des victimes de la troisième vague seraient des patients… vaccinés (Telegraph)

Rodolphe Bacquet, 9 avril 2021

Chers amis,

 

La Grande-Bretagne, qui est le pays européen à avoir la plus grande proportion de sa population ayant reçu un vaccin anti-Covid, se prépare malgré tout comme ses voisins à prolonger les restrictions pour faire face à une « troisième vague ».

 

L’annonce a été faite cette semaine par le premier ministre Boris Johnson.

 

Doit-on y voir un échec de la politique de vaccination tous azimuts qui occupe actuellement l’ensemble de l’Europe ?

 

Eh bien, je vais vous surprendre, mais… ce débat est dépassé.

 

Une enquête parue dans le « Telegraph » – l’équivalent outre-Manche de notre « Figaro », où il est le quotidien le plus lu – fait une révélation fracassante sur les effets réels de cette vaccination.

 

Dénonciation de projections pessimistes

L’article est en langue anglaise évidemment, et il faut être abonné au « Telegraph » pour pouvoir le lire.

 

Si c’est votre cas, vous pouvez le consulter en suivant le lien indiqué en source[1].

 

Il est intitulé Pourquoi les modèles avertissant d’une troisième vague Covid au Royaume-Uni sont défectueux et affirme que « la plupart des données suggérant une augmentation des admissions et des décès à l’hôpital cet été sont inutilement négatives et souvent dépassées ».

 

Le journaliste scientifique qui a signé cet article dénonce le recours à des données obsolètes, ignorant le nombre réel de citoyens britanniques étant désormais dotés d’anticorps au coronavirus – à savoir, à la date du 14 mars, près de 55% des Anglais.

 

Cette immunité, précise-t-il, n’est pas seulement due au « succès » de la campagne vaccinale outre-Manche : elle est également due à l’immunité acquise par l’exposition au virus d’une grande part de la population.

 

Or, les projections – qui prévoient près de 60 000 morts – ont été faites avec un taux d’immunité de la population bien plus bas, autour de 34%.

 

Mais il y a plus inquiétant.

 

La majeure partie des victimes de la troisième vague seraient… des patients vaccinés !

Le Telegraph alerte sur un risque bien plus important de victimes de cette troisième vague parmi la population… vaccinée.

 

 

Dans le rapport établissant la modélisation, un paragraphe « enfoui » – dixit l’auteur – annonce en effet que « La recrudescence des hospitalisations et des décès est dominée par ceux qui ont reçu deux doses du vaccin, représentant respectivement environ 60% et 70% de la vague. » (c’est le passage surligné dans la capture d’écran).

 

Autrement dit : la majeure partie des décès Covid de la troisième vague concernent des patients ayant reçu leurs deux doses de vaccin.

 

Je ne sais pas si l’on doit se réjouir ou s’inquiéter du fait que cette information figure en toute lettre dans un rapport officiel, mais elle doit être diffusée.

 

Faites suivre ce message !!

 

Si cette information est confirmée dans les semaines qui viennent – et si elle n’est pas étouffée – elle constituera sans nul doute un gigantesque scandale sanitaire.

 

Source

Partager cet article
Repost0
10 avril 2021 6 10 /04 /avril /2021 12:26
François contre le masque dans les églises d'Irak : "Dieu prendra soin des Irakiens qui ont pu être exposés au virus." Ce qui vaut pour les Irakiens ne vaut-il pas pour les Français ?

Voici une information qu'aucun media ne relève. Lors de son voyage en Irak, comme le rapporte un journaliste du Washington post :

 

"[...] A presque tous égards, écrit Chico Harlan, le voyage du pape François en Irak a été extraordinaire. Il s’est rendu dans un pays qu’aucun pape n’avait visité auparavant, à une époque où peu d’autres personnalités mondiales voyagent. Il a prié à l’endroit même où, il y a moins de sept ans, le chef de l’État islamique avait proclamé un califat qui conquerrait Rome. Les foules l’ont vénéré. Mais voilà : presque partout où François est allé, il y avait des foules. De grandes foules de personnes non vaccinées, épaule contre épaule. La messe en plein air de François à Erbil a été suivie par une foule presque digne du Super Bowl, mais dans un stade beaucoup plus petit que celui qui accueille la finale du championnat de football américain, et très peu de personnes portaient des masques. Le plus surprenant a été une messe en intérieur à Bagdad, dans une église remplie de gens qui chantaient, avec une ventilation quasi nulle. Harlan écrit : 'C’était comme être dans un réacteur nucléaire pour la production de coronavirus.'

 

Lors du voyage de retour à Rome, Chico Harlan a pu demander directement au pape comment il avait évalué les risques du voyage et s’il était préoccupé par la santé de ceux qui s’étaient rassemblés pour le voir.

 

Réponse du Pape aux interrogations soulevées :

 

La réponse a été qu’il avait profondément réfléchi au voyage, qu’il avait prié et pris la décision en connaissant les risques et en étant convaincu que Dieu prendra soin des Irakiens qui ont pu être exposés au virus."

 

Dont acte.

 

Ce qui vaut pour les Irakiens ne vaudrait pas pour les paroissiens de Saint Eugène Sainte Cécile et les catholiques français ? (Cf. ''Port du masque en permanence à l'exception du moment de la communion'' demandé par Mgr Aupetit, Archevêque de Paris, aux paroissiens de St Eugène Ste Cécile. Source 1, 2) .

 

Conclusion

 

Les catholiques Français auraient-ils moins de foi que les catholiques Irakiens ?

 

L'Archevêque de Paris serait-il plus papiste que le pape ? 

 

Irakiens ou Français, deux poids deux mesures ?? Qu'est-ce que que cette théologie partiale de l'archevêque de Paris ?

Partager cet article
Repost0
10 avril 2021 6 10 /04 /avril /2021 09:01
Un groupe de chercheurs norvégiens a déposé une plainte contre la politique COVID du gouvernement, poursuivi pour "crimes contre l'humanité"

Un groupe de chercheurs norvégiens a déposé une plainte contre la politique COVID du gouvernement, qui est poursuivie pour «crimes contre l'humanité». Un rapport a été envoyé au poste de police d'Alesund . Une copie du rapport est également actuellement envoyée à la Cour pénale internationale. Vous pouvez télécharger le document officiel (en norvégien) ici. Ce qui suit est une traduction du rapport envoyé à la police.

 

[ NOTE IMPORTANTE: Il s'agit d'une traduction directement du norvégien qui, bien que nous ayons essayé de l'afficher aussi bien que possible, peut ne pas être conditionnée à 100% pour parler couramment l'espagnol. Nous nous en excusons à l'avance ]

 

Informe policial 19/03/2021

 

L'examen principal s'applique à toutes les personnes énumérées ici dans le document avec les organisations directement responsables de celles-ci: Erna Solberg et Bent Høye.

 

L'ensemble du gouvernement, ainsi que l'ensemble du Storting et de la FHI, le CEPI, l'OMS, le GPMB et d'autres organisations associées, ainsi que les coresponsables mentionnés dans la notification ci-dessous, à l'exception de Nuremberg. La notification est également envoyée dans le même libellé que Nuremberg et La Haye. Des exemplaires seront envoyés pour lecture publique et envoyés aux grandes organisations, à toutes les municipalités, aux médecins, aux médecins chargés de la lutte contre les infections, aux barreaux et aux organisations de défense des droits de l'homme. Il sera diffusé sur les réseaux sociaux et dans la presse mondiale.

 

Avec le recul, il ne devrait pas être possible de dire… je ne savais pas.

 

Rappelez-vous que sur la base de preuves similaires dans plusieurs autres pays, un procès a été ouvert à Nuremberg et le procès est maintenant approuvé et actif par le tribunal de Nuremberg. Souvenez-vous également de ce qui suit: Les lois de Nuremberg ont maintenant un ajout important pour ceux qui reçoivent cette révision.

 

Citation: "Je n'ai fait que suivre que les ordres, ce n'est pas valable"

 

Directrices de Nuremberg de 1947

 

Par conséquent, le destinataire de cette revue n'est pas protégé par ses supérieurs et doit même intervenir de manière indépendante et rapporter ses connaissances. Je demande des commentaires sur l'examen dès que possible reçus.

 

Réflexes:

 

Testé avec les propres faits / documents et chiffres du NIPH, afin qu'il puisse être prouvé

Participer à une fausse pandémie planifiée au niveau international.

Violation du droit international et des droits de l'homme

Violation de la définition des droits de l'homme de la Commission européenne par des règles coercitives

Violation des normes de Nuremberg et de La Haye sur les droits humains fondamentaux

Violation de la constitution norvégienne sur plusieurs points

Ce qui précède est également signalé

 

Changer la définition d'une pandémie pour provoquer des verrouillages.

 

Remarque: demandez-vous, où est passée la saison de la grippe? Le mot-clé est de changer le cryptage avec un nom différent. Ainsi, le registre de la grippe a été remplacé par le mot Covid 19 dans les chiffres.

 

Voir en particulier le chapitre 6-7 du document ci-joint où les chiffres ci-dessus sont clairement indiqués et testés dans vos propres mots. (La collecte de preuves est importante pour la sécuriser rapidement, alors on peut montrer qu'ils manipulent et modifient constamment leur propre documentation).

 

Violation supplémentaire des droits de l'homme:

 

Note d'accompagnement: vaccination obligatoire, exercice de santé obligatoire, police et abus de la force militaire et abus de ces corps illégaux pour procéder à des lock-out. Plans pour l'introduction coercitive des passeports de vaccination, de la vaccination, car la liberté de mouvement et d'emploi est limitée sans vaccination et vaccination. Alors, est-ce volontaire?

 

Il se réfère aux déclarations de l'industrie pharmaceutique dans les médias. Cela fait partie de l'examen et de la violation des droits de l'homme. Il s'agit d'une tentative active de discrimination, de restriction de la circulation et de la liberté à laquelle chacun a droit. Ceci encore en raison d'un faux comportement pandémique, ainsi que d'une vaccination forcée avec un vaccin dangereux. Dictature médicale?

 

Infractions nationales

 

Chapitre 17 du Code pénal

 

Notre gouvernement viole plusieurs lois du << Code pénal, chapitre 17. Protection de l'indépendance de la Norvège et d'autres intérêts nationaux fondamentaux >>, en créant sciemment une fausse pandémie avec ses conséquences pour les personnes, la santé mentale, les soins de santé, les droits, les droits de l'homme et les transfert de souveraineté à une puissance étrangère comme objectif final. (Trahison à la patrie).

 

Le document ci-joint le prouve avec POIDS et solidité. Les organisations puissantes étrangères telles que l'ONU-UE-OMS et le WEF font clairement partie des forces motrices derrière cela. C'est notre gisement et tant le gouvernement que FHI, le CEPI participe de manière holistique et avec lequel il est démontré qu'il est familier. Fait référence au document. D'autres paragraphes non mentionnés, tels que d'autres violations possibles du droit international et des droits de l'homme, sont consignés par la lecture d'un document par un avocat de la police, qui devrait être automatiquement ajouté comme chef d'accusation.

 

Le niveau de gravité indique, à mon avis, et lorsque je regarde ce matériel tel que je l'ai reçu, le niveau de Nuremberg et de la Cour suprême. La police et l'armée sont instamment priées d'agir immédiatement pour obtenir des preuves et mettre fin à un exercice manifeste de pouvoir hostile - en direct! Cela a des implications importantes pour la souveraineté et la santé publique et la chute de l'économie du pays.

 

Basé sur une fausse pandémie avérée et des verrouillages. (Voir le document principal)

 

Sur les preuves:

 

Les preuves sont solides et proviennent principalement de sources officielles telles que FHI et l'OMS, prouvant une fausse pandémie planifiée avec leurs propres données numériques, ainsi que des publications elles-mêmes (Sources). Le contexte rend les preuves généralement solides en fonction de vos propres sources et documents. En même temps, cela démontre votre planification globale et votre participation parmi tous les acteurs énumérés ci-dessus.

 

Chapitre 17 du Code pénal Protection de l'indépendance de la Norvège et d'autres intérêts fondamentaux des nationalités.

 

§111 . Violation de l'indépendance et de la paix de la Norvège. [...]

 

Source

Partager cet article
Repost0
10 avril 2021 6 10 /04 /avril /2021 08:08

Un pasteur polonais courageux chasse la police canadienne de son église en lui demandant de ne pas revenir sans mandat.

En France aussi, comme au Canada, "la police ne peut s’introduire dans un lieu de culte qu’à certaines conditions: dans un arrêt de 1913, le Conseil d’Etat a en effet précisé que "l’exercice des pouvoirs de police (...) se trouve limité à l’exécution de mesures absolument indispensables pour assurer la sécurité publique". En dehors de ces cas, la police ne peut intervenir qu'à la demande expresse du curé.

"Il n'y avait pas de terroristes! […]

 

De son côté, l’archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, interrogé mercredi sur Radio Notre-Dame, a fermement condamné l'incident: "Les policiers sont entrés en arme dans l'église, or il y a interdiction formelle aux policiers d'entrer en arme dans une église. Il n'y avait pas de terroristes! Il faut garder la tête froide et arrêter ce cirque. Sinon on va prendre la parole et (...) aboyer très fort!" (Source: BFMTV

En outre, l’intrusion ou le maintien non autorisé dans les édifices du culte classés ou inscrits, est susceptible d’une amende prévue par le Code pénal. Ainsi, si la police ne peut donc que très restrictivement entrer dans un lieu de culte, les juges quant à eux, peuvent en revanche sanctionner les intrusions non autorisées, au nom de la liberté de religion. (Aleteia)

Partager cet article
Repost0
10 avril 2021 6 10 /04 /avril /2021 00:00
Saint Fulbert de Chartres dans sa cathédrale (Chartres, Bibliothèque municipale, Ms. 4, fol. 94)

Saint Fulbert de Chartres dans sa cathédrale (Chartres, Bibliothèque municipale, Ms. 4, fol. 94)

Fulbert. Vient du germanique fulk ou folk = le peuple, et berth = brillant.

 

À Chartres, en 1029, saint Fulbert, évêque. Il nourrit de sa doctrine un grand nombre de personnes, entreprit par sa munificence et son zèle le grand œuvre de la cathédrale et magnifia par ses chants la Vierge Marie.

 

Martyrologe romain

 

Saint Fulbert, l'un des plus grands et des plus saints évêques de Chartres, fut aussi le premier savant de son époque ; l'un de ses biographes dit qu'il surpassait facilement tous ses contemporains, tant dans la connaissance des Saintes Écritures que dans les sciences profanes. [1]

L'auguste Mère de Dieu se plut à récompenser sa piété par des faveurs extraordinaires. Dans une maladie très grave, Marie fit couler sur ses lèvres un baume céleste, et le mal disparut. 

Précepteur du fils du roi Hugues Capet, Robert II le Pieux, Fulbert fonde à Chartres une école appelée à une grande notoriété. On y apprend la théologie, la géométrie, la médecine, la philosophie. [2] Expert en médecine, pédagogue écouté, savant, historiographe, musicien, poète, mais également administrateur prudent, pasteur zélé, ce maître rassemble autour de lui les plus grandes intelligences du royaume. Il est choisi comme évêque de Chartres en 1006. Il se disait "le tout petit évêque d'une grande Église";  [3]

 

Une de ses gloires, c'est la construction de la cathédrale de Chartres (dont la crypte subsiste encore), mais qu'il ne verra jamais terminée. Humble et doux, il fréquente les petits comme les princes qui l'aident à bâtir la cathédrale qu'il tient à dédier à Notre-DameL'ancienne construction avait été détruite par un effroyable incendie en 1020. Fulbert employa au temple magnifique qu'il fit construire tout ce qu'il possédait ; les largesses royales affluèrent de toutes parts. Il s'appliqua ensuite à y faire honorer Dieu par des chants harmonieux et des cérémonies majestueuses. Ses dons musicaux furent mis au service de la liturgie et au service du culte marial qu'il contribua à développer; Notre-Dame était souveraine à Chartres. 

C'est dans la crypte de cette cathédrale insigne qu'est honorée Notre-Dame-de-sous-terre, dont l'histoire merveilleuse remonterait au temps des Druides, et dont l'image était dédiée à la Vierge qui devait enfanter : Virgini pariturae.

À l'époque des druides, les Saints Forts ne sont autres que les habitants d'un village du pays carnute. Ils reconnurent aussitôt la Virgo paritura qu'adoraient leurs ancêtres dans la Vierge Mère que leur annonçait un missionnaire. Convertis en masse, les carnutes refusèrent d'abjurer leur foi, qui renouait si bien avec les plus hautes aspirations de l'ancienne religion celte. Ils furent jetés vivants dans le puits que l'on voit toujours sous la cathédrale de Chartres... [4]

L'enseignement de S. Fulbert attira d'éminents disciples. On possède de lui 140 lettres. [5] 

 

***

 

Sources: [1] Catholique.org ; [2] Nominis [3]  Missel du Dimanche 2018, Nouvelle Traduction liturgique, Année B, Bayard Éditions, Lonrai 2017, p. 391-392 ; [4] Anne Bernet, Clovis et le Baptême de la France, éd. Clovis, Condé-sur-Noireau 1996, p. 81. [5] Gérard BEDEL, Le Cardinal Pie, Un défenseur des droits de Dieu, Clovis Diffusion, Suresnes 2015

 

***

Partager cet article
Repost0
8 avril 2021 4 08 /04 /avril /2021 00:00
Sainte Julie Billiart, fondatrice de l'Institut des Sœurs de Notre-Dame († 1816)

Julie Billiart naquit le 12 juillet 1751 à Cuvilly (France).

A sept ans, elle transmettait déjà le catéchisme à ses camarades.

À seize ans, elle se mit à travailler aux champs pour venir en aide à ses parents.

Paralysée à 22 ans, elle fonda, malgré cela, la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame pour l'enseignement et l'éducation des jeunes filles pauvres.

Beaucoup de personnes font le voyage pour se faire recommander dans ses prières et pour prier avec elle. Lors de la Révolution, elle est transportée de cachette en cachette pour fuir les sans-culottes qui la surnomment "la fanatique".

A Amiens, où elle s’est réfugiée avec la comtesse Baudoin, un petit groupe se forme autour d'elle, comprenant Françoise de Gizaincourt et Françoise Blin de Bourdon (38 ans) qui avaient échappé de peu à la Terreur ainsi que d’autres. Elles se réunissent dans la chambre de la sainte handicapée qui les forme à une vie intérieure plus profonde et au service de Dieu et des pauvres. Quelques exercices religieux de vie communautaire sont également pratiqués. Mais ce groupe ne se soudera pas. Seule Françoise Blin de Bourdon restera avec Julie Billiart.

Malgré la situation, elle fondera l'Institut des "Sœurs de Notre-Dame" en 1803. Cette action lui vaudra le miracle de retrouver l'usage de ses jambes l'année suivante, à la suite d’une neuvaine faite en obéissance à son confesseur le père Varin.

En 1809, des difficultés l'obligent à transférer sa communauté d'Amiens au Couvent de Namur où elle décède au milieu des sœurs le 8 avril 1816.  Son corps y repose dans la chapelle. Elle avait 65 ans.

Maurice de Broglie, évêque de Gand, dira de Julie Billiart qu'elle a sauvé plus d'âmes par sa vie intérieure d’union intense à Dieu que par son activité apostolique.

Le 12 février 2005, Dorothy Stang, née aux États-Unis d'Amérique en 1931 et membre de la congrégation des Sœurs de Notre-Dame, a été assassinée au Brésil.

En 2007, les sœurs de Notre-Dame de Namur sont 1781, et la congrégation dirige 628 couvents et institutions éducatives reparties sur tous les continents. Leur présence est surtout active en Afrique (République démocratique du Congo, Kenya, Nigéria, Afrique du Sud, Zimbabwe) et Amérique (États-Unis dans 28 États, Brésil, Mexique, Nicaragua, Pérou).

 

À Namur en Belgique, l’an 1816, sainte Julie Billiart, vierge, qui suscita l’Institut des Sœurs de Notre-Dame, pour l’éducation chrétienne des jeunes filles et propagea beaucoup la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus.

 

Martyrologe romain

 

Béatifiée le 13 mai 1906 par le pape S. Pie X, elle est canonisée en 1969 par Paul VI. Liturgiquement elle est commémorée le 8 avril (ou, dans certains pays, le 13 juillet).

 

Citations

"Une grande foi, vivre un amour sans borne, une simplicité d'enfant".

"Je dois bien mettre ma confiance en Dieu dans mes voyages ; je vois si visiblement la Providence dans tant d'événements dont je ne saurais comment me tirer et, toutes les fois que je suis embarrassée, le Bon Dieu vient à mon secours ; aussi je ne m'inquiète de rien. Vous savez que je n'ai pas d'esprit ; il faut que le Bon Dieu fasse tout".

Sources: 1, 2, 3, 4

Partager cet article
Repost0
Publié par Ingomer - dans Saints du jour
6 avril 2021 2 06 /04 /avril /2021 07:00

À l’issue de la messe de Pâques célébrée par le Pape François en la basilique saint-Pierre, le Souverain pontife a donné sa bénédiction "Urbi et Orbi", à la Ville et au monde, devant l'autel de la Chaire de saint Pierre, dimanche 4 avril 2021.

 

Le Pape François a appelé les gouvernements à supprimer les restrictions d’accès au culte à cause de la pandémie. «Prions pour que ces restrictions, comme toute restriction à la liberté de culte et de religion dans le monde, puissent être supprimées et que chacun soit autorisé à prier et à louer Dieu librement.»

François appelle les gouvernements à supprimer les restrictions d’accès au culte à cause de la pandémie

Source: VaticanNews

Partager cet article
Repost0
4 avril 2021 7 04 /04 /avril /2021 20:14
Selon des chiffres LCI, la vaccination rapporte gros : à ce prix là ils peuvent être pro-vaccins !

Tarif de la demi-journée de 4 heures (Ministère de la Santé - LCI)

 

Médecin = 420 euros

Chirurgien dentiste = 280 euros

Infirmier = 220 euros

Vétérinaire = 160 euros

 

Salaire 2 piquouzes une le matin / une l'après midi pendant 20 jours 

 

Médecin 420 euros x 20 x 2 = 16800€ 

Chirurgien dentiste 280 euros x 20 x 2 = 11200€ 

Infirmier 220 euros x 20 x 2 = 8800€ 

Vétérinaire 160 euros x 20 x 2 = 6400€

 

A ce prix là ils peuvent être pro-vaccins !

"Croire à l'histoire officielle, c'est croire à des criminels sur parole" (Simone WEIL 1909-1943)

 

Source

En centres de vaccination les médecins peuvent se faire 2000 euros en 4 heures : seringue d'or ! 

 

"'A raison de 20 consultations par heure en semaine, certains stakhanovistes peuvent se faire 2000 euros en 4 heures. Quasiment cinq fois plus qu'une vaccination au forfait et près de huit fois plus si c'est le week-end', s'ébahit un pro de la seringue.

 

"[...] Certes tout le monde ne turbine pas à 20 patients par heure, mais, en centres de vaccination, en ne descend pas au-dessous de 15. Aux demandes de précisions du 'Canard', l'Assurance Maladie a opposé un silence clinique. Le secret médical s'étendrait-il jusque-là ?" 

 

(Le Canard, 31 mars 2021)

Selon des chiffres LCI, la vaccination rapporte gros : à ce prix là ils peuvent être pro-vaccins !
Partager cet article
Repost0
4 avril 2021 7 04 /04 /avril /2021 00:52
Absurdie : Selon Olivier Véran, &quot;les personnes vaccinées sont aussi celles qui sont les plus exposées aux formes graves et aux décès en cas d’inefficacité initiale du vaccin. Le vaccin n’empêche pas de transmettre le virus aux tiers. L’impact de la vaccination sur la propagation du virus n’est pas encore connu.&quot;

[S]elon Olivier Véran, "les personnes vaccinées sont aussi celles qui sont les plus exposées aux formes graves et aux décès en cas d’inefficacité initiale du vaccin ou de réinfection post-vaccinale ou de la virulence d’un variant", explique-t-il encore.

 

Enfin, selon lui, "le vaccin n’empêche pas de transmettre le virus aux tiers. L’impact de la vaccination sur la propagation du virus n’est pas encore connu".

 

Les personnes vaccinées sont quand même soumises aux restrictions de déplacements.

Absurdie : Selon Olivier Véran, &quot;les personnes vaccinées sont aussi celles qui sont les plus exposées aux formes graves et aux décès en cas d’inefficacité initiale du vaccin. Le vaccin n’empêche pas de transmettre le virus aux tiers. L’impact de la vaccination sur la propagation du virus n’est pas encore connu.&quot;

Source: 1, 2, 3

Partager cet article
Repost0
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 20:03
Christophe Barbier : &quot;L'angoisse a été organisée par l'administration et le pouvoir politique pour que les gens se tiennent à carreaux. Et cela a marché&quot;

La pandémie de Covid-19 serait-elle en France l'occasion d'une autre prolifération néfaste, d'une épidémie de tyrannies ? C'est la thèse défendue par l'éditorialiste Christophe Barbier dans son livre "Les tyrannies de l'épidémie, nos libertés sacrifiées". (Europe 1)

 

Que s’est-il passé ? Pourquoi avons-nous immolé aussi vite nos libertés, au nom de la lutte contre le virus ? Nous avons renoncé à nous déplacer, à manifester, à nous exprimer, à nous cultiver, à travailler même. Nous avons placé la santé au-dessus de tout, et percevons aujourd’hui le prix à payer. Nous avons sacrifié à la vie biologique toutes les autres vies – économique, sociale, culturelle, sportive, amicale… – et découvrons désormais l’étendue des dégâts. Abandonnés à la « servitude volontaire », nous avons accepté les oukases du gouvernement, des médecins, de l’administration. Nous avons respecté les couvre-feux et rempli nos attestations. Nous avons surtout cédé à la peur, celle de la mort et celle du gendarme. Nous avons oublié que vivre, c’est prendre des risques.

 

[...] Face à toutes ces petites tyrannies, nous ne nous sommes pas révoltés, nous n’avons presque pas résisté, nous avons à peine râlé. (Fayard

 

Barbier révèle enfin le complot Covid !

 

Christophe Barbier le "Conseiller médias" de Macron, dans un élan de sincérité lâche le morceau dans son dernier livre : "L'angoisse a été organisée par l'administration et le pouvoir politique pour que les gens se tiennent à carreaux. Et cela a marché !"

 

Merci de cet aveu qui confirme tout ce que les complotistes s'échinent à dire depuis un an ! Nous méritons respect et reconnaissance.

 

Cette psychose collective a donc été organisée pour mettre un terme aux Gilets Jaunes et éviter l'explosion sociale. Le Covid a servi d'alibi à ce pouvoir assassin pour mettre en oeuvre les mesures liberticides les plus abjectes qu'un gouvernement pouvait décréter. L'urgence sanitaire a servi d'excuse au pire crime contre l'humanité car nos anciens ont été euthanasiés et enterrés dans l'anonymat, les familles ne pouvant même pas organiser de funérailles pour leurs êtres chers, accusés d'être contaminés et dangereux. (MediaZone)

 

Précisons que l'auteur a beau être un libéral assumé, il n'en appelle pas à la rébellion égotiste sur le mode d'un Nicolas Bedos invitant au carpe diem je-m'en-foutiste. C'est au nom de l'intérêt collectif et d'un futur bien mal engagé qu'il s'alarme de la facilité avec laquelle nous avons succombé à ce qu'il nomme Les Tyrannies de l'épidémie (Fayard) : celle de la peur, des statistiques, des médecins, des populistes, des baby-boomers... (L'Express)

 

Ancien directeur du magazine L’Express et intervenant régulier à la télévision et à la radio, Christophe Barbier n’est pas tendre pour la gestion de l’épidémie du Covid-19. Le gouvernement n’est pas le seul fautif. Les Français se sont soumis trop servilement à la peur. (Le Figaro)

 

Partager cet article
Repost0
15 mars 2021 1 15 /03 /mars /2021 22:50
Congrégation pour la doctrine de la foi : l'Église catholique ne peut pas donner de bénédictions aux unions de même sexe

Catholic News Agency

 

Cité du Vatican, 15 mars 2021 / 05h20 MT ( CNA ) .- Le bureau doctrinal du Vatican a précisé lundi que l'Église catholique n'a pas le pouvoir de donner les bénédictions liturgiques aux unions homosexuelles.

 

À la question "l'Église a-t-elle le pouvoir de donner la bénédiction aux unions de personnes de même sexe ?", la Congrégation pour la doctrine de la foi a répondu "non".

 

Dans une note d'accompagnement, le bureau de la doctrine explique que les bénédictions sont des sacramentaux, et que "par conséquent, pour se conformer à la nature des sacramentaux, lorsqu'une bénédiction est invoquée sur des relations humaines particulières, outre l'intention droite de ceux qui y participent, il est nécessaire que ce qui est béni soit objectivement et positivement ordonné à recevoir et à exprimer la grâce, selon les desseins de Dieu écrits dans la création, et pleinement révélés par le Christ le Seigneur. "

 

"Par conséquent, seules les réalités qui sont en elles-mêmes ordonnées de servir ces fins sont en accord avec l'essence de la bénédiction donnée par l'Église", a déclaré la CDF.

 

"Pour cette raison, il n’est pas licite de donner une bénédiction aux relations, ou aux partenariats, même stables, qui impliquent une activité sexuelle en dehors du mariage (c'est-à-dire hors de l'union indissoluble d'un homme et d'une femme ouverte en soi à la transmission de la vie), comme c'est le cas des unions entre personnes de même sexe.

 

La décision et la note ont été approuvées pour publication par le pape François et signées par le préfet de la CDF, le cardinal Luis Ladaria et le secrétaire, l'archevêque Giacomo Morandi.

Partager cet article
Repost0
15 mars 2021 1 15 /03 /mars /2021 08:05

Cette video de Swann Cimbé-Brianceau explique ce qui oppose les théories révolutionnaires aux théories authentiquement contre-révolutionnaires, c'est à dire anti-révolutionnaires, en les examinant dans leur processus.

 

"Révolutionnaire, c'est un terme plutôt positif aujourd'hui : 'Regardez cette technologie, elle est révolutionnaire', et on pense la Révolution comme quelque chose de bon, de sain, alors que systématiquement la Révolution c'est la mort de milliers de personnes, c'est un changement brutal de régime dans lequel beaucoup souffrent. Et on n'est jamais sûr au final (de savoir) si le régime que l'on met en place est vraiment meilleur. Est-ce que l'URSS est un bien meilleur régime que le Tsar ? Est-ce que la République française est un meilleur régime que l'Ancien Régime ? Est-ce que le nazisme était un meilleur régime que l'empire allemand ? Il faut comprendre ce qu'est la Révolution, et ce, qu'en fait, elle cherche à faire.

 

Qu'est-ce que la Révolution ?

 

En science, une Révolution c'est le tour complet sur lui-même, et dans ce tour complet il y a une force, une énergie, que l'on va utiliser pour passer d'un point a à un point b dans un moteur. Le moteur utilise la Révolution. 

 

Lire : Principe du moteur de la Révolution  

 

En fait, on va mettre en tension deux forces.

 

Tension = Résistance x intensité

 

La tension crée une différence de potentiel, le courant passant de a (potentiel -) vers b (potentiel +). C'est comme cela que fonctionne un moteur hydraulique dans le cas du moulin à eau, où une roue tourne avec une différence de potentiel entre le haut et le bas, l'eau passant de l'un à l'autre en créant de l'énergie, en créant une Révolution qui active le moteur.

 

Lire : Franc-maçonnerie "religion de la république" : Vincent Peillon jette le masque

 

Et donc, selon Vincent Peillon, et le titre de son ouvrage, 'La Révolution française n'est pas terminée'. Vincent Peillon a été ministre de l'éducation nationale. Il nous dit que ce que nous avons commencé en 1789 nous devons continuer de l'accomplir. Et qu'a-t-on commence ? On a commencé la libération. Et il faut (toujours selon Vincent Peillon) une nouvelle religion à la France, qui soit la laïcité; une religion qui ne soit pas négative (attention, reste bien à ta place, etc..), mais plutôt une religion positive qui s'impose à nous, qui fasse corps avec nous.

 

La Révolution est un processus

 

Lorsqu'on a commencé la Révolution de 1789, on a voulu 'régénérer' l'être humain ('rééditer l'espèce humaine améliorée' in Xavier MARTIN, Régénérer l'espèce humaine, Utopie médicale des Lumières 1750-1850, Dominique Martin Morin édition, Mayenne 2008), régénérer l'homme en rétablissant la société qui le fasse passer de la tyrannie, à enfin la 'Liberté, l'Egalité, la Fraternité'. Et donc, il faut faire passer les gens d'un régime à un autre; il faut abolir ce régime qui était fondé sur certains principes, et arriver à d'autres principes qui sont ceux de l'idéologie, qui sont l'autonomie (l'Ancien régime était basé sur l'hétéronomie), la culture (la culture d'un contrat que nous avons réfléchi mûrement et que l'on sait être bon alors qu'avant on est fondé sur la nature), le progrès (avant c'était la tradition d'où les progressistes contre les tradis, les gens bien intentionnés et les réactionnaires, les bons et les mauvais...). Et on met en intention ces deux choses, cet ordre ancien et cet ordre nouveau qu'il faut arriver à créer.

 

Lire : La fabrication d'un "homme nouveau" (thème obsessionnel des révolutionnaires) manipulé et heureux d'être manipulé    

 

Et donc, en république, comme en Urss, ou partout ailleurs en totalitarisme, on arriverait à voir poindre des révolutions nouvelles. Exemples : enfin les femmes se sont émancipées, Me Too est une révolution, la Révolution de mai 68, la Révolution verte de Greta Thunberg, la Révolution fasciste, la Révolution nationale,  la Révolution de ceci, de cela...

 

Et, à chaque fois, si vous n'êtes pas pour ce progrès, on nous dit vous êtes un odieux réactionnaire, le méchant de l'histoire. C'est exactement cela processus révolutionnaire. Et tous les progressistes s'en sont bien saisis et l'ont bien compris et d'autres l'utilisent bon gré mal gré, sans s'en rendre compte, se disant qu'il faut le progrès, que c'est une bonne chose et foncent du moment qu'on leur dit que c'est un progrès. Et évidemment le rôle des médias là-dedans est énorme (sans rentrer dans le détail et la polémique, ce que l'on pourra se donner la liberté de faire plus tard.) Voilà comment fonctionne la Révolution. Maintenant comment fonctionne la Contre-Révolution ?

 

"Il ne faut pas penser la Contre-Révolution comme une révolution contraire", où il s'agirait de renverser la table, de tout casser, de buter tous ceux qui ne sont pas d'accord, et de refaire le même processus révolutionnaire, de faire passer les gens de cette société antichrétienne, anti-traditions, donc républicaine, à une contre-révolution qui voudrait rétablir ces choses qu'on avait perdues mais en le faisant de la même manière.

 

Donc, non "la Contre-Révolution n'est pas une Révolution contraire, mais le contraire de la Révolution" (Jospeh de Maistre) C'est-à-dire que l'on ne veut pas se battre contre ce système en utilisant les mêmes armes qui sont la Violence, la Terreur, le Mensonge, la Diabolisation (manichéenne) ... le Clivage ... la Polarisation à l'extrême ... la Guerre (à l'intérieur et à l'extérieur en 1792)...

 

Ce qu'il faut faire seulement, c'est simplement rester dans la tradition de la philosophie politique qui fonde cette Vérité philosophique (d'Aristote) qui est que 'l'homme est un animal politique', avoir la vertu de Force. C'est dans notre Nature que d'être Politique, c'est-à-dire de fonder des sociétés (Bien commun) et d'avoir des relations avec les autres (évangélisation, témoignage), et de vouloir que ces relations avec les autres soient bonnes (Union). C'est dans notre Nature que de s'accommoder avec les uns les autres (Paix), de faire respecter la nature humaine telle qu'elle est, et de ne pas chercher à lui imposer un cadre, de ne pas chercher à lui imposer une structure de pensée, de ne pas chercher à lui imposer des idées du genre cela c'est le bien, cela c'est le mal, mais de respecter les gens tels qu'ils sont (Libre Arbitre). En fait, la Contre-Révolution c'est de respecter la Loi naturelle, le droit naturel. Et nous verrons dans un prochain épisode ce qu'est un système fondé sur la loi naturelle et non pas sur l'idéologie.

 

Lire : Contre le Nouvel Ordre mondial : en finir avec la "révolution" (Ière partie)

Partager cet article
Repost0
14 mars 2021 7 14 /03 /mars /2021 09:05
Hôpitaux occupés : Une différence d'un à deux entre les chiffres publiés par Santé publique France et ceux de la réalité selon Nice-Matin

Concernant les personnes hospitalisées avec Covid-19, le graphique ci-dessus montre deux courbes différentes. La courbe en rouge est celle des personnes hospitalisées avec Covid-19 selon les chiffres donnés par Santé Publique France et la courbe en bleu est celle des personnes hospitalisées avec Covid-19 selon les chiffres issus directement des données hospitalières. 

 

“À titre d’exemple, le 3 janvier dernier, Santé publique France comptabilisait 564 personnes hospitalisées avec un diagnostic Covid-19 dans le département des Alpes-Maritimes (dont 69 en réanimation), quand dans la réalité “seulement” 233 patients au total (dont 55 en service de réanimation) étaient ce jour-là hospitalisés dans l’un ou l’autre des établissements (privés ou publics).”

 

Soit une “différence d’un facteur 2,5 entre ces deux sources”. Si cet article article de Nice-Matin se penche en premier lieu sur le département des Alpes-Maritimes, le quotidien affirme par ailleurs que la “problématique serait probablement nationale”.

 

“C’est un biais terrible, alors que toute la communication est en effet basée sur les chiffres de Santé Publique France. Et la problématique est certainement nationale, nous confie l’un d’entre eux sous couvert d’anonymat (chacun partage la même crainte d’être accusé de nourrir la théorie du complot).

 

En pleine décroissance des hospitalisations, les journaux titraient: l’épidémie repart! Et lorsque le couvre-feu à 18 heures a été instauré, on a aussi dit: ça explose à Nice! La réalité, c’est que ça n’évoluait pas plus qu’ailleurs.”

 

 

Source: Nice Matin | Covidinfos.net

Partager cet article
Repost0
10 mars 2021 3 10 /03 /mars /2021 08:00
Hôpitaux fermés pour économiser 8 milliards et donner 200 milliards en échange d'aides aux entreprises

Le gouv, ils sont juste des marionnettes piloté par la finance mondiale.

Le gouv fait ce qu'il a été ordonné par la E.U.

 

Bin Money & Big Pharma rule's the World !

 

Aussi simple que ça

Source image :

Tom Sav67 Tweeter

 

 

 

Contacté par LCI, l'organisme public confirme que, "la baisse de 69.000 lits d’hospitalisation complète entre 2003 et 2017 est établie". […] Cette baisse d’ensemble, poursuit la Drees [...] concerne en effet surtout "les hospitalisations de 'court séjour' (-30 000 lits) et de 'long séjour' (-48 000 lits).

 

Porte-parole du Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI), Thierry Amouroux se montre lui assez critique. La baisse du nombre de lits, il l'impute directement aux baisses de budgets de l'hôpital public : "On nous coupe les vivres", lance-t-il, "la baisse est de 10% sur 10 ans, 8,4 milliards d'euros !" (Source)

 

Fermeture de 3 400 lits en 2019 dans l'hôpital public

Le PLFSS 2021 fixe l'augmentation de l'Ondam à 3,5 %, soit 4 milliards d'euros d'économie demandées. Cette politique de maîtrise des dépenses, qui est à l’origine de l’incapacité de notre système de santé à faire face à la crise tout au long des mois de mars et avril, continue et va se poursuivre dans les mois et les années suivantes. Les services du ministère de la Santé ont confirmé la fermeture de 3 400 lits en 2019 et ces dernières semaines. La presse s’est fait l’écho de fermetures de services dans de nombreux hôpitaux, faute de personnels.

 

Le PLFSS 2021 entérine les principales mesures du Ségur de la santé, soit 8,2 milliards d’euros. (Source)

 

Les hôpitaux ont subi près de 12 milliards d'euros de coupes budgétaires dans la dernière décennie, planifiées par les différents gouvernements d'année en année. Des moyens qui font aujourd'hui défaut pour faire face à l'épidémie de coronavirus.

 

11,7 milliards d'économies en 10 ans : comment l'Etat a dépouillé l'hôpital (Source)

 

« Nous créons un fonds de garantie pour mobiliser 200 milliards d'euros contre le coronavirus »

Le fonds de garantie de la BEI, validé au dernier Eurogroupe par les ministres des Finances, va permettre de mobiliser 200 milliards d'euros de garanties pour les prêts des entreprises touchées par la crise liée au coronavirus, les PME au premier chef. Grâce à l'effet de levier, il va mobiliser des ressources très importantes pour garantir des opérations faites par les banques publiques ou privées ou par les fonds, relais de financement important des PME. Il pourrait aussi nous permettre de financer directement certaines PME innovantes. Au total, ces nouvelles ressources représentent à peu près sept fois nos financements annuels des PME à qui l'on prête chaque année une trentaine de milliards d'euros. Le fonds sera opérationnel d'ici quelques semaines. (Source)

 

La corona arnaque, peu importe le montant de la dette, ce qui compte c'est le principe de la dette financée par les banques; son remboursement à vie est l'assurance vie des banques privées, notre esclavage.

 

Partager cet article
Repost0
9 mars 2021 2 09 /03 /mars /2021 12:27

L'article suivant évoque l'importance de la sémantique et de la narrative, bref, cet aspect largement délaissé du combat politique qui explique pourquoi la (vraie) droite (chrétienne) a toujours perdu depuis des décennies : 

L'abolition de la culture - Partie 6 : Le christianisme, sauveur de la culture occidentale ou victime de son abolition ?

[Note: Ceci est le sixième et dernier chapitre de l'excursion historique de Kathleen Marquardt sur l'abolition de la culture qui est étroitement liée à l' Agenda 21 , le plan pour l'établissement d'un nouvel ordre mondial qui a été présenté à la conférence de 1992 à Rio de Janeiro des Nations Unies pour l'environnement et le développement et entre-temps détermine pratiquement tous les aspects de notre vie. J'ai rassemblé toute la série ici pour les lecteurs intéressés : andreas.]


Par Kathleen Marquardt
Traduction © : Andreas Ungerer

3 mars 2021, American Policy Center
Comme expliqué au chapitre 1 , selon les marxistes de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, la culture et le christianisme occidentaux devaient être abolis pour que le marxisme prenne le contrôle du monde. Et comme le montrent les chapitres 2 , 3 , 4 et 5 , un autre groupe secret de banquiers et d'aristocrates britanniques, déterminés à établir un gouvernement mondial, a travaillé en parallèle avec les marxistes.

Les deux groupes comprennent que pour gagner le pouvoir sur le monde, ils doivent contrôler les États-Unis. Il ne fallut pas longtemps avant que les mondialistes se rendent compte que les marxistes avaient élaboré le plan et étaient bien ancrés dans les réseaux sociaux américains, en particulier les syndicats et les écoles. Et ils ont travaillé sur leur infiltration des églises. Alors que les marxistes se frayaient un chemin dans la culture américaine, les globalistes ont créé la Federal Reserve Bank en 1913 et la Société des Nations (le précurseur des Nations Unies) en 1920 comme principaux outils pour établir la domination mondiale.

Pour mal citer un vieux dicton: "Celui qui a le plus d'argent gagne". La faction mondialiste qui contrôle les principales banques du monde avait le plus d'argent. Ils ont décidé d'obtenir ce qu'ils recherchaient des marxistes culturels en finançant leur travail dans les écoles et les syndicats. Sous les fondations Carnegie, Ford et Rockefeller, les marxistes culturels ont pu non seulement créer de meilleurs modèles de lavage de cerveau, mais aussi couvrir beaucoup plus de domaines qu'ils n'auraient pu le faire seuls. Un jeu éclos en enfer.

Et pendant tout ce temps, la droite, conservateurs et libertaires, soit dormaient au volant, soit avaient déjà succombé au chant des sirènes de la gaucheMême après que la vérité ait déjà été révélée, par exemple par le biais du rapport Dodd de la Commission Reece *, ainsi que par les entretiens avec Yuri Bezmenow *, un ancien officier du KGB et transfuge soviétique. De nombreux livres ont exposé l'objectif marxiste culturel, ce ne sont que quelques-uns des nombreux:

Et pourtant, nous ne faisons rien pour regagner notre république ou pour rétablir le respect de l'état de droit et de la constitution. Pourquoi donc? Stephen Coughlin et Richard Higgins, les auteurs de Re-Remembering the Mis-Remembered Left *, ont répondu à cette question - et si vous ne l'aimez pas, c'est la vérité honnête de Dieu:

Depuis l'époque de Karl Marx, on s'est rendu compte que la dialectique de Hegel ne fait pas progresser les cultures qui y sont soumises, mais les rejette . Conscient de cela, Marx a appelé à une philosophie critique pour démolir la culture occidentale et à un prolétariat de nihilistes bourgeois pour la mettre en œuvre. Au vu des enseignements de Karl Marx à Saul Alinsky *, il n'est pas nécessaire d'être religieux pour reconnaître le courant nihiliste sombre et destructeur qui traverse la gauche et qui se caractérise par de nombreux hommages à Satan et Cie.

Aujourd'hui, la critique de la philosophie par Marx se manifeste comme la théorie critique de l'école de Francfort, qu'Herbert Marcuse a opérationnalisée avec la tolérance répressive * comme l'une des manifestations les plus célèbres de celle-ci en Amérique aujourd'hui. .

De la théorie critique de l'école de Francfort aux efforts de front uni de l'Internationale communiste dirigée par les Soviétiques qui a formé l'antifa, la pénétration interconfessionnelle, le précurseur de Black Lives Matter, et bien plus encore dans les années 1930 , tous les aspects de la gauche peuvent, avec l'Amérique confrontée aujourd'hui peut non seulement être directement associée à des programmes d'inspiration marxiste, mais ils peuvent également être placés dans un contexte qui les révèle comme un développement futur prévisible de la mission historique de la gauche.

Dans son état actuel, l'analyse conventionnelle suggère que la gauche est piégée dans une pseudo-réalité soutenue par le langage politique archaïque déjà identifié. En tant que telle, la conscience stratégique de la gauche a été oubliée, et les constructions actuelles sont très réactives, focalisées localement et bien penséesIls sont défectueux en dessous de la moyenne - et de manière dangereuse.

Afin de rappeler la gauche mal perçue, cette analyse utilise le modèle du politique, cette analyse utilise le modèle de guerre politique que Mao a utilisé dans sa longue marche réussie pour contrôler la Chine. Soit dit en passant, le modèle d'insurrection maoïste est aussi la stratégie d'exécution, que les marxistes américains comme Marcuse ont fait publiquement leur propre stratégie au début des années 1970.

La guerre politique reconnaît le rôle que jouent les récits pour surmonter l'état de droit. Les mouvements de masse et les activités anti-étatiques utilisent des récits au niveau culturel. Le but ultime est d'apporter du pouvoir dans l'espace politique.

Là, la fidélité au récit entraînera la non-application de la loi. Avec le temps, cette non-application deviendra institutionnalisée. En imposant des récits à l'opposition, la gauche acquiert d'abord de l'influence, puis le contrôle. L'abus de langage conduit à une opposition contrôlée, qui conduit alors à un abus de pouvoirLes stratégies de guerre politique sont intensément dialectiques, visant à isoler les valeurs américaines, qui sont ensuite rejetées par un processus inexorable de négation dialectique - l'abolition de la culture.

Cette analyse conclut que l'opposition actuelle des Américains ordinaires et des conservateurs est incapable de formuler une réponse stratégique à la gauche. La gauche a fait jouer à cette opposition exactement le rôle qu'elle devait jouer.

Par conséquent, cette analyse recommande qu'un groupe soit immédiatement constitué et doté des ressources nécessaires pour adopter pleinement le schéma opérationnel de la gauche qui consiste à exécuter les réponses aux niveaux stratégique, opérationnel et tactique. Dans ce contexte, la lutte contre la gauche doit inclure des réponses dirigées contre ses moteurs dialectiques, son étatisme* inhérent, et la domination du scientisme* et de l'information maintenue par les récits, le tout devant être mis en œuvre avec le même effort de guerre politique créatrice que celui de la résistance au mouvement de masse. Nous sommes confrontés à une menace existentielle. Comme le président Obama l'a clairement indiqué, d'ici 10 ou 20 ans, la gauche récoltera les fruits de sa longue marche à travers l'Amérique. Un dernier conseil : prenez la pilule rouge maintenant. La question n'est pas de savoir si nous la prendrons, mais à quel point ce sera douloureux.

 

Oui, nous sommes dans une situation désespérée, mais peu comprennent la menace.

 

Il faut remonter aux origines de l'abolition de la culture et aux raisons de l'extinction de la culture occidentale et du christianisme exposées dans les chapitres 1 et 2 . Pourquoi la culture occidentale et le christianisme doivent-ils être détruits? La culture occidentale représente les aspects justes et sans préjugés de notre monde basé sur la raison, la logique et l'ouverture d'esprit de notre mondeLa culture occidentale a donné naissance à la constitution des États-Unis, au cadre de la nation. Et les traditions religieuses chrétiennes, en particulier les dix commandements, sont les pierres angulaires de la culture occidentale. Comme l'écrivait Antonio Gramsci dans ses carnets de prison:

Tout pays fondé sur les valeurs judéo-chrétiennes ne peut être renversé tant que ces racines ne sont pas coupées ... Le socialisme est la religion même qui doit dominer le christianisme ... dans le nouvel ordre, le socialisme triomphera en conquérant d'abord la culture par l'infiltration des écoles, des universités, des églises et des médias, en changeant la conscience de la société.

 

Le christianisme est au cœur du problème. C'est la seule chose qui se trouve aujourd'hui entre le communisme et la liberté. Ceux qui ont formé et affiné l'abolition de la culture en étaient conscients. Comme l'explique le chapitre 1, selon les marxistes de la fin du 19e et du début du 20e siècle, la culture et le christianisme occidentaux devaient être abolis pour que le marxisme prenne le contrôle du monde. Et comme le montrent les chapitres 2 , 3 , 4 et 5 , un autre groupe secret de banquiers et d'aristocrates britanniques, déterminés à établir un gouvernement mondial, a travaillé en parallèle avec les marxistes.

Les principes sociaux du christianisme prêchent la lâcheté, le mépris de soi, l'humiliation, la soumission et l'humilité. En un mot: toutes les caractéristiques de la canaille. ~ Karl Marx et Friedrich Engels sur la religion (éd. 1957)

Note du blog Christ Roi. En réalité, c'est l'inverse qui est vrai: être chrétien demande du courage et de la force.

Lire : En hébreu, le verbe pécher signifie manquer son but, se tromper de cible. Pécher est se tromper de bonheur qui est Dieu 

Le concept démocratique de l'homme est faux parce qu'il est chrétien. Le concept démocratique tient au fait que ... chaque personne est un être souverain. C'est l'illusion, le rêve et le postulat du christianisme. ~ Karl Marx

Note du blog Christ Roi : Le dernier ouvrage de l'historien italien Aldo SCHIAVONE, traduit en français, évoque également ce trait de la culture occidentale chrétienne, celui de l'égalité des hommes. Ce livre a pour titre "Une histoire de l'égalité, Leçons pour le XXIe siècle" (Fayard 2020). 

Lire : Penser un nouveau pacte d'égalité, plus équitable

L'Amérique est comme un corps sain avec une triple résilience: son patriotisme, sa morale et sa vie spirituelle. Si nous pouvons saper ces trois domaines, l'Amérique s'effondrera de l'intérieur - Joseph Staline

Les marxistes et les mondialistes ont attaqué l'Église et la culture occidentale de l'intérieur et de l'extérieur, pendant toutes ces décennies. Nous sommes bien conscients des attaques venues de l'extérieur - l'abolition de la prière à l'école (même un moment de silence), le Serment d'allégeance, l'Hymne national. L'interdiction des groupes religieux extrascolaires alors que nous soutenons tous les autres. Les cinq piliers de l'islam et la prière à Allah sont enseignés dans les écoles. Mais une fille qui voulait écrire un rapport sur son héros préféré, Dieu, s'est vu interdire de le faire, et le professeur lui a ordonné de "retirer immédiatement sa rédaction de la cour de l'école parce que cela pourrait violer le premier amendement de l'avoir dans la classe où ses camarades pourraient la voir". Certains élèves avaient entendu l'enseignante réprimander Erin et plus tard la narguer pour avoir cru en Dieu". ~ David Horowitz, Dark Agenda, The War to Destroy Christian America, pp. 47-8

 

The fédéralist a rapporté :

La ville de New York est devenue l'un des nombreux districts scolaires des États-Unis à mettre en œuvre des plans de cours conformes à Black Lives Matter cet automne. Selon le département de l'éducation de New York, les enseignants approfondiront les sujets du "racisme systémique", de la brutalité policière et du privilège des blancs dans leurs classes.

 

Le plus grand système scolaire de Caroline du Nord, dans le comté de Wake, a lancé cet été un site Web qui propose des leçons de BLM aux enseignants pour qu'ils les utilisent en classe et aux parents pour qu'ils les utilisent à la maison. Le site web, créé par le Bureau des affaires d'équité du système scolaire, encourage les enseignants à "s'attaquer aux injustices qui existent au-delà de l'éducation par le biais des conversations que nous avons avec d'autres lorsque nous observons la haine, en soutenant les efforts qui s'attaquent au racisme et à l'oppression, et en s'engageant directement dans la défense des droits.

"Les fondamentalistes de la Bible n'ont pas le droit d'enseigner à leurs enfants leurs croyances religieuses parce que nous, l'État, les préparons à l'an 2000, lorsque l'Amérique fera partie d'une société mondiale unique à laquelle leurs enfants n'appartiendraient pas alors". ~ Peter Hoagland*, ancien sénateur de l'État du Nebraska, dans une interview radiophonique en 1983

American Policy Center Le thème de la dégradation de l'environnement a été la bannière avec laquelle le christianisme a été attaqué depuis le début des années 1960. Il y a plus qu'assez d'articles sur l' American Policy Center pour l'expliquer. Et des livres à gogo, en voici quelques-uns:

Il y en a des centaines d'autres.

Lynn White, Jr., professeur d'histoire à l'Université de Californie, a écrit un article * pour le magazine Science intitulé "The Historical Roots of Our Ecologic Crisis" dans lequel il a écrit:

Ce que nous faisons en matière d'écologie dépend de nos idées sur la relation entre l'homme et la nature. Plus de science et plus de technologie ne nous sortiront pas de la crise écologique actuelle tant que nous n'aurons pas trouvé une nouvelle religion ou repensé l'ancienne. . . Comme nous le reconnaissons aujourd'hui, il y a un peu plus d'un siècle, la science et la technologie . . . se sont combinés pour donner à l'humanité des pouvoirs incontrôlables. S'il en est ainsi, le christianisme a contracté une grande dette à cet égard. . . Notre science et notre technologie sont issues de l'attitude chrétienne à l'égard de la relation de l'homme avec la nature.

Aucun nouvel ensemble de valeurs fondamentales ne s'est imposé dans notre société pour remplacer celui du christianisme. Par conséquent, la crise écologique continuera de s'aggraver jusqu'à ce que nous rejetions l'axion chrétien* selon laquelle la nature n'a d'autre raison d'exister que de servir l'homme.

La destruction de l'animisme païen par le christianisme a rendu possible l'exploitation de la nature avec indifférence aux sentiments des objets naturels. Les esprits que la nature protégeait autrefois des humains se sont évaporés. ~ P. 6

Ce sont quelques-unes des attaques frontales. Ce sont les attaques insidieuses de l'intérieur des églises qui triompheront dans l'abolition de la culture et de la liberté, si des mesures ne sont pas prises rapidement, et elles se déroulent au plus haut niveau des nombreuses dénominations chrétiennes différentes.

Ceux qui nous ont conduits au gouvernement mondial comprennent que les croyances humaines doivent être effacées et que les anciennes religions doivent être remplacées et échangées contre une seule qui permet aux dirigeants mondiaux de contrôler leurs fidèles. L'évêque William Swing, fondateur de l'United Religions Initiative (URI), a donc décidé :

Puisque le but de la religion est de servir et d'adorer Dieu, toutes les religions et mouvements spirituels doivent avoir un langage et un but communs - l'adoration d'un Dieu commun . (Je souligne) William E. Swing, 7e évêque du diocèse épiscopal de Californie.

LifeSite News meldete am 13. Februar 2019:

Selon une déclaration du Vatican jeudi 12 septembre, le Pape signera un "Pacte mondial pour l'éducation" ainsi que des représentants des principales religions, des organisations internationales et diverses institutions humanitaires ainsi que des personnalités du monde politique, économique et scientifique et des athlètes, des scientifiques et des sociologues de renom invitent à "donner aux jeunes générations une maison commune unie et fraternelle."

Dans un message vidéo au début de l'initiative, François a déclaré: "Nous avons besoin d'un pacte éducatif mondial pour une éducation à la solidarité universelle et un nouvel humanisme".

Un pasteur protestant de Brême, en Allemagne, a prêché que le Christ était le seul moyen d'arriver au ciel, et est ainsi devenu le sujet de conversation de la ville. Non pas que les gens l’aient félicité - le pasteur Olaf Latzel * est accusé d’avoir méprisé d’autres religions et le procureur de Brême envisage une procédure pénale à son encontreLe pasteur Latzel a prononcé ledit sermon le 18 janvier 2015 devant sa congrégation.

Ce que nous observons est exactement ce que Mary Parker Follett dit avoir été nécessaire pour mettre en place le Nouvel État (voir chapitre 5). Elle conclut par ces mots :

On est loin de la maxime ``La religion est une affaire entre l'homme et son Créateur'' à l'exclamation de Mazzini: ``L'Italie est une religion elle-même'', mais aujourd'hui nous sommes certainement arrivés à un point où nous sommes dans l'attachement social et le Volonté créatrice comme une force, une profondeur et une force irrésistibles aussi grandes que celle de n'importe quelle religion que nous ayons jamais connue. Nous sommes prêts pour une nouvelle révélation de Dieu. Cela ne passe pas par un seul homme, mais par les hommes et les femmes qui s'unissent dans un ministère consacré pour un grand accomplissement avec un seul but. Nous avons besoin d'une nouvelle croyance en l'humanité, pas d'une croyance sentimentale ou d'une doctrine théologique ou d'une conception philosophique. Le nouvel état *, p. 359, 360 (p.124 dans le PDF)

En 1993, le Partenariat religieux national pour l'environnement ( NRPE ) a annoncé un programme de 5 millions de dollars avec l'église baptiste Mount Gilead à Washington, DC pour "souligner le lien entre la résolution des problèmes de pauvreté et l'environnement". Ce partenariat est un accord formel entre les quatre des plus grandes organisations religieuses du pays - la Conférence catholique américaine, le Conseil national des Églises du Christ, la Coalition sur l'environnement et la vie juive et Evangelical Environmental Network - avec l'Union of Concerned Scientists. ( consultez-les * si vous ne connaissez pas ce groupe maléfique) comme conseiller spécial. Paul Gorman, directeur exécutif du partenariat, a déclaré:

… la manière dont les personnes pieuses gèrent la crise environnementale aura beaucoup à voir avec l'état futur de la planète et, selon toute probabilité, aussi avec l'avenir de la vie religieuse."

Ensuite, il y a le Temple de la compréhension, fondé en 1960 et situé dans la cathédrale Saint-Jean-le-Divin à New York.*. Il comprenait le Dalaï Lama, Jawaharlal Nehru, le pape Jean XXIII, Eleanor Roosevelt, Anwar el-Sadat, le Dr. Albert Sweitzer, secrétaire général de l'ONU U Thant. Elle a initié une série de "sommets spirituels" qui ont eu lieu dans le monde entier, notamment à Genève, Calcutta, les universités de Harvard, les universités de Princeton et Cornell et la cathédrale Saint-Jean-le-Divin. En 1984, une réunion a eu lieu sur le mont Sinaï pour "parvenir à un consensus interconfessionnel". Le secrétaire général adjoint de l'ONU, Robert Muller, a été chargé de rédiger une "Déclaration sur l'unité des religions mondiales". "Au Parlement des religions du monde à Chicago en 1993, l'une des principales conférences était intitulée 'Une proposition pour faire évoluer le Parlement vers une Organisation des religions des Nations Unies'. Dans cette allocution liminaire, le Dr. Robert Muller, la création d'un Conseil mondial permanent des religions d'ici 1995 sur le modèle des Nations Unies. Bien qu'un certain nombre de délégués aient été sceptiques quant à la création d'un véritable Conseil mondial des religions, il a été généralement estimé que ce Parlement rapprochait le mouvement interconfessionnel mondial d'une coopération beaucoup plus étroite. Son président, le Dr David Ramage, a estimé que l'étape suivante consistait à "établir des centres interconfessionnels dans diverses régions clés du monde, puis à mettre en réseau les relations entre eux. D'autres ont vu la création d'un conseil religieux mondial comme une possibilité très réelle dans les années à venir".

 

Thomas Berry, prêtre et "géologue", croyait que le monde était appelé à un nouveau système de croyance "post-confessionnelle", voire post-chrétienne, que la terre en tant qu'être vivant - mythologiquement comme Gaïa, la terre mère - considère et les humains comme leur conscience. Que le monde connaît une nouvelle illumination qui est plus grande que la découverte de Copernic selon laquelle la terre tourne réellement autour du soleil. que la conception chrétienne traditionnelle d'un Dieu extérieur qui a créé l'homme à sa propre image est tout aussi fausse que la conception pré-copernicienne selon laquelle le soleil tourne autour de la terre. cet homme n'a pas de place particulière dans la communauté universelle de la vie, qui dans son intégralité est la manifestation du divin." Le rêve de la terre , 1990.

 

Je pourrais ajouter 10 000 points de plus, mais vous pouvez voir ce qui se passe ici. Il y a aussi toutes ces histoires de marxistes culturels qui s'infiltrent et prennent le contrôle des églises chrétiennes (il suffit de penser à la conférence * de la Southern Baptist Convention). Il y a des pasteurs qui déclarent maintenant qu'ils peuvent célébrer des mariages homosexuels. Il y a des pasteurs qui n'ouvrent pas leurs églises par crainte du COVID 19. Et il y en a tellement qui craignent de perdre leur statut d'organisme à but non lucratif et ne mentionnent donc même pas ces sujets. Vous ne devriez pas vous en inquiéter tant que vous ne conseillez pas aux paroissiens de voter pour certains candidats et projets de loi. Mais ils se taisent.

 

La réponse à cette question est la citation ci-dessus de "Re-souvenir la gauche mal souvenue" :

Cette analyse conclut que l'opposition actuelle des Américains ordinaires et des conservateurs est incapable de formuler une réponse stratégique à la gauche. La gauche a conduit cette opposition à jouer exactement le rôle qu'elle devait jouer.

 

Les personnes qui doivent lancer l'attaque sont les pasteurs et les prêtres qui croient encore que la Bible est la Parole de Dieu. Ils doivent d'abord débarrasser leurs églises de l'ennemi intérieur, les marxistes culturels qui se sont insidieusement introduits dans leurs lieux de culte. Et ils doivent commencer à prêcher à partir de la Bible. Ils doivent s'attacher à la Parole de Dieu.

 

"George Washington n'était pas seulement le chef de l'armée continentale, il en était l'aumônier. Au début de la guerre, le colonel Washington a demandé au Congrès continental nouvellement formé de fournir des aumôniers aux troupes afin de les rejoindre dans la lutte contre l'armée anglaise. Mais aucun des ecclésiastiques n'était prêt à s'avancer, que ce soit par loyauté envers l'Église anglicane d'Angleterre ou par pure peur. Washington, chrétien de longue date et représentant paroissial ordonné de l'Église anglicane (épiscopale), a assumé la responsabilité de servir dans le double rôle de commandant et d'aumônier, de tenir des offices hebdomadaires et de diriger la prière quotidienne. Les aumôniers de Dieu ne font pas toujours la bonne chose. Ils sont même utilisés par les Obadias* du monde d'aujourd'hui caché par centaines dans des grottes, tandis qu'un autre, Elias *, prêche la parole de Dieu seul. Les prédicateurs et les pasteurs d'aujourd'hui doivent ramper hors de leurs cavernes, aller à leurs chaires, ouvrir les portes de l'église et se battre pour la parole de Dieu. (D'après un sermon et une étude biblique des pasteurs David Koopman et John Peach).

S'ils le font, ils peuvent, mais peut-être seulement, préserver la culture de l'Occident avec l'Église chrétienne.

Ils doivent proclamer la parole de Dieu à haute voix de leurs chaires et défendre ceux qui sont persécutés pour leur foi, et ils doivent tomber à genoux et demander pardon à Dieu de ne pas se consacrer à leurs églises de la manière qui est leur mission.

*******

Kathleen Marquardt défend le droit à la propriété et à la liberté depuis des décennies. Bien qu'elle n'ait pas eu l'intention d'être une militante, elle est devenue un leader et un ardent défenseur des droits constitutionnels, un promoteur de la civilisation, de la science saine et de la raison. Dédiée à exposer les erreurs des mouvements radicaux pour l'environnement et les droits des animaux, son travail a été présenté dans des publications nationales telles que Fortune and People, le Washington Post et Field and Stream, ainsi que dans des programmes d' information télévisés tels que Hard Copy, The McLaughlin Group, Présidente de Geraldo et bien d'autres. Elle est aujourd'hui vice-présidente de l'American Policy CenterKathleen écrit et parle maintenant de l'Agenda 21 / 2030 et de sa menace pour notre culture actuelle et le système de gouvernement représentatif.

 

Source: https://americanpolicy.org/2021/02/16/aufheben-der-kultur-cancel-culture-part-5-schools-the-birthing-place-of-cancel-culture/

Tous les liens marqués d'un * ont également été ajoutés.

Source: Ma Traduction de UncutNews | Gift Amm Himmel

Partager cet article
Repost0
8 mars 2021 1 08 /03 /mars /2021 15:38

Guerre à l'intérieur contre les Français... une "guerre d'usure" selon un article lucide de La Dépêche du Midi :

 

Le projet élyséen à moyen terme n’est pas un bien grand secret : créer un système de QR-codes à scanner avant l’entrée dans les lieux publics pour identifier et suivre la personne. Le calcul politique est simple : les quelques récalcitrants, estimés à 20 % par la présidence, devront capituler de lassitude dans la guerre d’usure, sous peine d’être privés de restaurants, de vie culturelle, de vie sociale tout court. Par une auto-rééducation à la Skinner, ils seront alors sur une trajectoire positive qui ne manquera pas de s’exprimer en 2022.

 

Intellectuellement, le raisonnement se tient. Il repose toutefois sur une grave erreur de prémisse, due à la nature endogame des décideurs : les mesures étant prises dans un entre-soi parisien de hauts fonctionnaires plus ou moins pantouflés, dont le point commun tient précisément en des revenus élevés et garantis, l’évidence même leur a échappé : une partie conséquente de la population française réelle, virus ou pas, ne va jamais ou quasiment jamais dans un restaurant officiel, jamais ou quasiment jamais dans des lieux dits culturels, et bien plus de gens qu’on ne le croit ne partent pas en vacances – ou alors chez un membre de leur famille dans un département proche. Problèmes financiers, et je pense notamment à la pauvreté rurale discrète dont on ne parle guère, ainsi que tout bonnement absence de lieux dits culturels dignes de ce nom. Quant aux salles de sport, comment réagir sinon par un rire jaune face à ces soucis parisiens.
 

Pour ces personnes oubliées, rien ne changera, pourrait-on croire. Erreur. Alors qu’avant les QR-codes traçants ces Français étaient simplement négligés, désormais ils seront officiellement mis à l’écart par l’État français, par un geste symbolique fort.
 

Outre le sentiment légitime de rejet, d’autres conséquences sont à prévoir. À commencer par l’accélération de l’édification d’une contre-société, déjà fortement présente dans nombre de lieux, urbains mais surtout ruraux. Restaurants non-officiels, clubs discrets souvent liés à l’extrême gauche ou droite, activités culturelles et sportives non-déclarées, lieux de culte informels, c’est tout un monde qui se structure, dans le meilleur des cas indifférent à l’État parisien, mais le plus souvent hostile. Le projet de QR-code était le coup d’accélérateur décisif qui faisait défaut, l’officialisation de la rupture. Avec une inversion prévisible du stigmate : les personnes vaccinées et munies d’un QR-code pourraient être à leur tour exclues – hors des grandes villes, tout le monde se connaît, et tous sauront de quel camp est l’autre.
 

Le plus saisissant est pourtant bien la seconde erreur de Macron, plus profonde encore que la première : celle de croire que l’inclusion dans le "mainstream" soit un besoin irrépressible, le summum de ce que l’existence humaine peut atteindre. Il n’en est rien. Que l’on songe seulement quel déplorable spectacle se donnera dans les salles culturelles officielles, entre la multiplication des mesures sécuritaires et sanitaires, le corset de plus en plus étouffant des limitations de la liberté d’expression des artistes sous peine d’élimination, sans même évoquer l’emprise des pouvoirs publics locaux et centraux, sans lesquels depuis 2020 plus rien n’est possible et dont la créativité est bien connue.
 

À l’heure où le boycott des réseaux dits sociaux dominants s’accélère, la contre-société en voie d’édification pourrait bien devenir autrement plus épanouissante et humainement bien plus riche. Notre QR-code pourrait bien nous en couper pour de bon.

La Dépêche du midi

Partager cet article
Repost0
7 mars 2021 7 07 /03 /mars /2021 09:29

La doctrine chrétienne catholique contient toute une théologie de la force notamment dans la théologie du combat spirituel contre les Sept péchés capitaux

 

"Qu'est-ce qu'un péché capital ? Pas forcément un péché plus grave que les autres, mais un péché d'où les autres dérivent... C'est un péché qui vient en tête de liste (capital dérive du latin caput, 'tête'), un péché principiel, si l'on veut, comme une des sources du mal.

 

C'est un "péché originaire qui en engendre d'autres. Ainsi, le manque de tempérance dans l'alimentation peut générer le manque de sobriété dans la parole ou dans d'autres domaines. S'attaquer à un péché capital, c'est couper les ailes à d'autres péchés dont il est la source. Identifier le péché capital, le péché-mère, c'est tôt ou tard identifier et combattre les péchés-fils."  [1]

"Le royaume des cieux est forcé et les violents s'en emparent" (Mt 11, 12). Il faut être courageux et fort pour reconnaître, combattre et contenir son péché capital dominant. Cette force est une grâce qui vient bien évidemment du Christ. On trouve dans le Christ et Sa Passion les meilleures remèdes pour combattre son péché capital dominant. Deux livres évoquent ce sujet : Les 7 Péchés capitaux ou ce mal qui nous tient tête" de Pascal IDE (Mame, Paris 2015) et "Une lutte pour la vie, Connaître et combattre les péchés capitaux" de Enzo BIANCHI chez Médiaspaul (2012). Ces deux livres sont complémentaires : le premier apporte une foule impressionnante d'informations, de réflexions, de citations; le second se veut éclairant et utile dans le rude combat contre les tentations.

 

Mais dans ce combat où des lumières du ciel descendent sur nous pour nous aider à vaincre, il faut toujours se rappeler l'enseignement de Sainte Thérèse d'Avila : le mérite d'une âme ne réside pas dans les faveurs spirituelles qu'elle reçoit mais dans les vertus qu'elle acquiert.

 

"Un des aspects aujourd'hui les plus négligés de la vie chrétienne est certainement celui du combat spirituel. [...] Combien sont ceux qui connaissent aujourd'hui cet art du combat, que ma génération recevait encore fréquemment en héritage de guides spirituels ordinaires ? Victimes de cette ignorance, nombreux sont les chrétiens qui se sont accoutumés à succomber aux tentations, convaincus qu'il n'y a rien à faire contre elles, puisqu'ils n'ont jamais rien appris à leur égard.

 

"[...] Il faut pourtant dire clairement que l'édification d'une personnalité humaine et spirituelle robuste n'est pas possible sans le combat intérieur, sans un exercice au discernement entre le bien et le mal, qui permet de parvenir à dire des 'oui' convaincus et des 'non' efficaces : 'oui' à ce que nous pouvons être et faire en conformité au Christ; 'non' aux pulsions égocenriques qui nous aliènent et contredisent nos rapports avec nous-mêmes, avec Dieu, avec les autres et avec les choses, rapports appelés à être caractérisés par la liberté et l'amour." Cela "ne signifie donc ni tomber dans un dualisme spirituel, selon lequel il faudrait nier l'humain pour affirmer Dieu, ni s'abîmer dans une attitude piétiste et individualiste. Cela signifie au contraire affirmer la dimension humaine et chrétienne essentielle d'une ascèse - mot qui, ne l'oublions pas, signifie 'exercice' -, d'un combat pour parvenir à une vie pleine et accomplie : la vie chrétienne, une vie 'à la nature du Christ' (Ep 4,13 "jusqu’à ce que nous parvenions tous ensemble à l’unité dans la foi et la pleine connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la stature du Christ dans sa plénitude.").

 

"Pour le chrétien, le combat spirituel est donc une exigence inhérente au baptême [...] : 'Par ce baptême, le chrétien s'engage à demeurer toujours en tenue militaire, à porter ce que Paul appelle les 'armes de la justice' (Rm 6,13-14) et les 'armes de la lumière' (Rm 13,12). "En effet, vous tous que le baptême a unis au Christ, vous avez revêtu le Christ." (Ga 3, 27)

 

Martyrius, un Père syriaque du VIIe siècle écrivait : 'Est-ce que par hasard la lutte intérieure, l'effort sur les pensées et la guerre contre les passions, ne seraient pas aussi rudes que la guerre extérieure contre les persécutions, et que la torture du corps ? Il me semble, à moi, qu'ils sont encore plus rudes, dans la mesure où Satan est plus cruel et plus méchant que les hommes méchants.'

 

"[...] Le coeur est donc le lieu du combat invisible; c'est là que peut commencer le retour à Dieu, la conversion (voir Jr 3,10; 29,13).

 

"Pour les Pères du désert, [...] la reconnaissance de la tentation et la prise en charge du combat contre elle sont indispensables au salut.

 

"[...] Il faut veiller (voir Mt 24, 42-43; 25,13; 26,2-3; 16,15; etc.; Mc 13,33; Lc 21; Ep 6,18; He 13,17), être attentif (Mc 13, 23-33; Ep 5, 15; Col 4, 17; He 3, 12; 2 Jn 8, etc.), être sobre et tempérant (1Th 5, 6-8; 2 Tm 4,5; 1 P 1,13; 4-7; 5,8), être sur ses gardes (Lc 17,3, Ac, 20, 28; etc.).

[...] Au lieu de juger le comportement d'autrui, chacun de nous devrait avoir le courage de regarder avant tout à soi-même (voir Mt 7, 3-5; Lc 6, 41-42).

 

La vigilance représente le milieu vital de la foi, de l'espérance et de la charité (Cf. Marc LE MOINE, Lettre à Nicolas 10, 17-29; 12-18-38), et elle constitue un moyen très efficace de lutte contre ce qu'un moine du VIe siècle définissait les 'trois géants puissants et vigoureux' : l'ignorance, l'oubli, la négligence (Apophtegmes des Pères du désert, Collection alphabétique, Poemen 135). Elle est de fait la matrice de toutes les vertus chrétiennes. [...] Dans la tradition chrétienne orientale, l'attitude de vigilance, définie par des noms différents, a reçu à juste titre le rôle d'instrument privilégié du combat contre le péché et, avant cela même, contre les tentatives démoniaques de s'introduire dans l'esprit humain à travers les loghismoi, les 'pensées', les suggestions de l'esprit et du cœur. [...] C'est pourquoi il est dit : 'Si la suggestion du diable t'assaille, ne le laisse pas entrer dans ton cœur' (Qo 10,4 "Si la colère du chef s’allume contre toi, ne quitte pas ton poste : le sang-froid fait éviter de grandes fautes.") Celui qui n'est pas attentif à garder son intelligence ne peut pas devenir pur en son cœur, pour être jugé digne de voir Dieu (voir Mt 5,8). Celui qui n'est pas attentif ne peut pas devenir pauvre en esprit (voir Mt 5,3) Il ne peut pas non plus être affligé et pleurer (voir Mt 5,4), ni devenir doux (voir Mt 5,5) et paisible, ni avoir faim et soif de la justice (voir Mt 5,6). Pour tout dire, il n'est pas possible d'acquérir les autres vertus autrement que par cette attention. 

Saint Antoine le Grand, Ermite, par Zurbaran.

Saint Antoine le Grand, Ermite, par Zurbaran.

Que le souvenir de l'éternité, disait-il, ne sorte jamais de votre esprit. Pensez, tous les matins, que peut-être vous ne vivrez pas jusqu'à la fin du jour ; pensez, tous les soirs, que peut-être vous ne verrez pas le lendemain matin. Faites chacune de vos actions comme si elle était la dernière de votre vie.

Veillez sans cesse contre les tentations , et résistez courageusement aux efforts du démon : cet ennemi est bien faible quand on sait le désarmer ; il redoute le jeûne, la prière, l'humilité et les bonnes œuvres.

Saint Antoine, Ermite

"Ce n'est pas l'effort humain qui fait remporter la victoire, mais la grâce de Dieu qui, à travers la mort de l'homme à lui-même, agit en lui et le vivifie.

 

"Dans ce dur combat il faut se doter d'armes spirituelles (2 Co 3,5 "ce n’est pas à cause d’une capacité personnelle que nous pourrions nous attribuer : notre capacité vient de Dieu.")

 

"Philothée le Sinaïte écrit : 'Dès que tu prends conscience d'une pensée, réfute-la. Mais aussitôt appelle vite le Christ à ton aide.'" [2]

 

"La doctrine des péchés capitaux désigne les sept voies majeures par lesquelles l'homme se détourne de son véritable bonheur. [...] Les péchés capitaux sont des miroirs aux alouettes, des routes en trompe-l'oeil, des impasses masquées, des séductions de substitution. Ces sept vices mènent la course. Ils entraînent derrière eux la hordes des sévices dérives : lâcheté, médisance, infidélité, ambition, mensonge, cruauté... la liste est interminable. 

 

[...] En hébreu, le verbe pécher signifie : manquer son but, se tromper de cible. [...] Pécher est se tromper de bonheur. Or le bonheur est Dieu même : l'homme est fait pour l'infini et Dieu seul est le Bien infini. [...] Une idole est une réalité finie qui se fait passer pour infinie. Or seul l'infini peut combler le coeur humain." [3]

 

Dit autrement, "pécher, c'est poser un acte derrière lequel se dissimule une idole qui nous fait croire au vrai bonheur, alors que le vrai bonheur trouve sa source en Dieu seul.

 

"[...] Le péché, au fond, c'est toujours se préférer soi-même à Dieu et, du coup, se détourner du bonheur authentique.

 

"[...] Et si l'amour servait à rendre heureux celui qui aime, et à le rendre heureux d'un bonheur que nul ne peut lui ravir et qui jamais ne passera ?" [4]

Partager cet article
Repost0
6 mars 2021 6 06 /03 /mars /2021 19:09
The Lancet publie une étude qui admet l'inutilité des PCR pour la détection de Sars-Cov-2

Le Lancet a publié un article à la fin de février intitulé « Clarifier les preuves sur les tests rapides de l'antigène du SRAS-CoV-2 dans les réponses de santé publique au COVID-19 ». Le document rend un verdict accablant sur la procédure de détection COVID qui a conduit à des arrêts, des verrouillages et des restrictions pratiquement partout dans le monde: la PCR.

Les problèmes de PCR, qui ont été rejetés comme des «théories du complot» jusqu'à il y a quelques semaines à peine, ont maintenant été confirmés après avoir été publiés dans la revue médicale la plus reconnue au monde, The Lancet. Le document dit ce qui suit:

«Le test Sars-Cov-2 est essentiel pour la gestion du COVID-19 et est basé sur la technologie de réaction en chaîne par polymérase de transcriptase inverse (PCR). La PCR recherche le code génétique du virus dans des prélèvements nasaux ou pharyngés et l'amplifie en 30 à 40 cycles, doublant chaque cycle afin de détecter des copies minuscules et potentiellement isolées. Les fragments d'ARN peuvent persister pendant des semaines après la purification du virus infectieux. Souvent chez les personnes sans symptômes ou avec des expositions connues. ''

Il mentionne également à quel point il a été et est dévastateur pour le «bien-être social» et l'économie d'utiliser ce test comme méthode de détection du COVID.

«Cependant, l'action de santé publique nécessite une approche différente. Les tests pour ralentir la propagation de Sars-Cov-2 ne demandent pas si quelqu'un a de l'ARN dans le nez d'une infection antérieure, mais plutôt s'il est actuellement infectieux. Il y a une perte nette pour la santé, le bien-être social et économique des communautés lorsque des personnes post-infectieuses sont testées positives et sont isolées pendant 10 jours. "

«À notre avis, les tests PCR actuels ne sont pas l'étalon-or approprié pour évaluer un test de santé publique Sars-Cov-2».

Entre autres, la question de la valeur des cycles est également abordée dans le document.

Ces résultats contrastent fortement avec l'opinion de nombreux «experts» qui ont «rempli leur bouche», et peut-être aussi leurs poches, défendant ces tests comme étant efficaces avec l'aide des médias. Par exemple, le scientifique allemand respecté Karl Lauterbach, professeur d'épidémiologie et d'économie de la santé à l'Université de Cologne, qui a déclaré avec confiance en octobre dernier que les tests étaient pratiquement précis à 100%:

"Si le test PCR est positif, alors la probabilité qu'il soit vraiment en bonne santé est ... J'irais jusqu'à dire zéro."

Cependant, bien que cette étude ait été publiée il y a près de deux semaines, nous continuons de voir comment les gouvernements continuent à effectuer des tests PCR dans le monde. On a vu la même chose en décembre, lorsqu'à la fin du mois de novembre une autre étude a été publiée où des scientifiques ont exigé le retrait officiel de l'étude qui constitue la base des tests PCR car elle contient jusqu'à «9 erreurs scientifiques graves». De même, les tests PCR se sont poursuivis et des restrictions strictes ont été imposées dans de nombreux pays pendant l'hiver sur la base des résultats de ces tests.

Les autorités ne devraient pas être surpris si de plus en plus de personnes soupçonnent et spéculent qu'elles sont induites en erreur. 

Source:TheLancet | Trikooba

Partager cet article
Repost0
6 mars 2021 6 06 /03 /mars /2021 18:42

Par Nicole Delépine *

 

06/03/2021

 

Il paraît que des gens font la queue pour se faire vacciner après avoir fait la queue pour pratiquer un test PCR (non fiable et poursuivi en justice) [1] [2] [3], comme, paraît-il, les personnes juives firent la queue pour récupérer l’étoile jaune et se faire lister. Pourquoi l’homme se précipite-t-il au-devant des catastrophes ? Quel est cet instinct grégaire que nous évoquions récemment[4] pour tenter de comprendre, au-delà de la perversion sadique du pouvoir, qui amène un grand nombre d’entre nous à obéir, voire à aller au-devant du danger.

Le passeport sanitaire, une menace peu crédible pour l’instant

La menace du passeport sanitaire semble précipiter de nombreux réticents vers l’acceptation du vaccin pour pouvoir « voyager », etc. Mais nous n’en sommes pas là, le pouvoir teste nos réactions. Et de toute façon, il n’a pas résolu les problèmes d’approvisionnement, d’efficacité et sera bien obligé, à plus ou moins moyen terme, de stopper ces vaccins géniques et autres dont le nombre de décès et d’ accidents précoces dépasse toutes les craintes. Et c’est sans compter sur les décès possibles à moyen terme dans quelques mois qu’annoncent des généticiens spécialistes des virus ARN.[5]

Dans l’immédiat, le problème du passeport vaccinal ne se pose qu’en théorie. Mais soulignons l’importance de ne pas céder à la panique, à la pression des amis, des généralistes, de la pub à la télévision ou sur les panneaux publicitaires (illégaux pour ce médicament remboursé). Ne pas aller vous jeter dans la gueule du loup et en croyant sauver votre peau et en vous exposant aux effets secondaires et parfois la mort surtout chez les plus âgés fragiles et en particulier les centenaires. D’autant que tant qu’on sera officiellement en démocratie, il sera bien difficile au pouvoir d’imposer une obligation pour un médicament en essai thérapeutique. Ils menaceront, mais avant d’avouer ressembler à Mengele et aux autres médecins nazis, il y a une petite marge pour que nous tous réagissions [6] [7]

Attention à nos aînés, ne les précipitons pas vers le tombeau

Chacun, même un petit enfant peut sentir que son arrière – arrière-grand-mère est fragile, même si elle va bien. Quelle idée de vacciner tous les doyens de département malgré l’alerte internationale lancée par l’agence sanitaire norvégienne ! Une course à la mort qui a déjà éliminé les doyens de nombreux départements comme Camille Lehoux, doyen des Bretons[8], Marie-Claudine Fourrier doyenne de Saône-et-Loire[9]?

Essai phase 3 des vaccins utilisés en France [10]

Cette thérapie génique et les autres vaccins mis sur le marché sur AMM conditionnelle (c’est-à-dire sans résultats des essais thérapeutiques habituellement exigés) sont donc en cours d’essai de phase 3 ; ils entraînent des effets secondaires précoces qui devraient dissuader les plus demandeurs. S’ils ne le savent pas. Informez-les.

En France, tout va bien dans le meilleur des mondes. En 1938, on croyait trouver un arrangement avec Hitler. Le 6 mai 1986, un communiqué du ministère de l’Agriculture affirmait : « le territoire français », en raison de son éloignement, a été totalement épargné par les retombées de radionucléides consécutives à l’accident de Tchernobyl ». D’après l’agence du médicament, le Vioxx qui a fait plus de 30000 morts aux USA n’aurait tué personne chez nous. Ainsi va la France de déni en négation et en chute libre. (Une des seules choses qui reste libre aujourd’hui.)

En France, il est difficile d’avoir une idée exacte des complications des médicaments et encore plus des vaccins, car l’ANSM agence du médicament tarde à retenir comme liés aux vaccins beaucoup d’incidents. Restent les articles de journaux [11] [12] [13] qui informent sur tel ou tel hôpital qui stoppe ou étale la vaccination de son personnel, car les services sont désorganisés quand 25 à 50 % du personnel vacciné est au tapis, en arrêt de travail. Informations confirmées par l’agence du médicament qui a recommandé de vacciner « de façon échelonnée le personnel d’un même service ». Certes, le gouvernement clame qu’il ne s’agit que de troubles transitoires et pas graves, mais avouez que ce phénomène en soi est déjà très inhabituel et dissuasif.

Des témoignages sur les réseaux sociaux de telle aide-soignante en EHPAD, établissement que le covid avait épargné et qui a perdu 4 résidents dans les cinq jours suivant le vaccin. Pas de chance, ils étaient vieux et fragiles, ce qui est vrai, mais ils étaient vivants et en forme. Elle se dit anéantie comme de nombreuses autres sur tweeter ou FB.

Hasard ou nécessité ? Pour qui ?

Informations de l’Agence européenne Eudravigilance.

Statistiques officielles vérifiables par tous

Réveillez-vous : le ministre a osé interdire l’usage de la chloroquine utilisé depuis 70 ans sans prescription, et fait traîner l’accord pour l’ivermectine antiparasitaire complètement anodin, mais accepte de poursuivre une campagne de vaccination expérimentale, alors que l’UE aux dires même de son agence avoue déjà 2500 morts reconnus en lien avec le vaccin.

L’hystérie collective si bien créée et entretenue par le gouvernement et la censure dans les médias des opposants à sa politique depuis un an peut seule expliquer la sidération ambiante qui empêche d’hurler tout un chacun pour que stoppe cette expérimentation à grande échelle, manifestement un échec.

Presque 2500 morts officiels et le silence médiatique et politique. Pas d’infos dans les conférences de presse du Premier ministre ou d’O. Véran…

En tous cas, prudence !

Si vous souhaitez vraiment vous faire vacciner, assurez-vous ne pas être malade, de ne pas avoir eu le covid récemment et restez en quarantaine avant la deuxième injection.

La vaccination est un acte médical qui suppose de nombreuses précautions, interrogatoire, examen clinique qui passent en pertes et profits quand on rend cet acte banal et en n’avertissant pas des personnes mises en danger. La vaccination par des non-médecins prônée pour ce week-end de mars par le gouvernement montre que ce qu’est l’acte médical dont la vaccination est un exemple oublié par les dirigeants, mais aussi par ceux qui vont accepter la piqûre sans examen clinique ni entretien. La médecine en agonie.

Le modèle américain de la santé a failli, avant la crise du covid l’espérance de vie (77,8 ans) y est inférieure à celle de Cuba (79.92 ans), et comparable à celle de l’Algérie (77,2) …

La toute-puissance de Big Pharma, la disparition des médecins qui soignent, les études randomisées à la place de traitements connus actifs à trois sous, tout cela se paiera en millions d’années de vie perdues.

Risquer de modifier l’ADN des générations futures

ne pose apparemment pas de problème éthique ni moral aux militants du climat … Comment peuvent-ils être plus intéressés par la santé de la planète que par celle de l’espèce humaine ? Personne ne sait ce que pourraient être les modifications génétiques transgénérationnelles et on ose nous faire la leçon sur le pétrole tout en consommant le lithium extrait par des enfants pour nos voitures électriques.

Il faut espérer que la folie vaccinale cesse avant qu’une trop grande partie de la population ait reçu cette thérapie, pour que l’impact générationnel reste limité. Informons un maximum. C’est là notre seule arme contre ce désastre annoncé.

Les décès liés au vaccin, mais aussi les effets secondaires

Pour beaucoup, les effets secondaires seraient comparables à la maladie, nommés covid vaccinal.
L’agence européenne centralise les effets secondaires jugés suffisamment graves pour être remontés. À ce jour nous sommes à près de 2500 décès et 100 000 évènements pour toute l’UE. http://www.adrreports.eu/fr/index.html

Le plus dangereux, mais également le plus utilisé, serait le vaccin de Pfizer–BioNTech (Tozinaméran nom de code BNT162b2, vendu sous la marque Comirnaty) avec 78000 évènements et 2000 décès au 27/2/2021.

Astra Zeneca (CHADOX1 NCOV-19) fait une arrivée tonitruante avec 13983 évènements et plus de 200 décès et va être imposé (si le personnel est soumis) aux soignants de l’Est alors que refusé par l’Afrique du Sud …

Moderna (CX-024414) fait son entrée dans la liste avec 3,266 évènements graves au 27/02/2021.

Rappelons à tous les futurs vaccinés qu’ils sont libres d’être cobayes, mais que ces vaccins sont en phase d’essai thérapeutique et que l’obligation est un leurre qui ne pourra résister aux nombreux avocats qui se penchent en France et à l’étranger sur cette thérapie génique expérimentale. Nous ne sommes pas encore au temps de Mengele et des médecins nazis. Faisons le nécessaire tous ensemble pour ne pas en arriver là.


[*] Pédiatre, cancérologue, ancienne chef de service de cancérologie pédiatrique à l’hôpital R Poincaré Garches APHP France

  1. [1] COVID-19 : RT-PCR ou comment enfumer toute l’humanité. | Mondialisation — Centre de Recherche sur la Mondialisation[↩]
  2. [2] « Le test PCR va au tribunal » : au Portugal, mais aussi en Allemagne et dans de nombreux pays (francesoir.fr) [↩]
  3. [3] Procédures internationales en cours sur le TEST PCR contre fabricants et politiques (nicoledelepine.fr) [↩]
  4. [4] Sortir de l’instinct grégaire, N delepine, Nouveau-monde.ca[↩]
  5. [5] Faire un #COVID vaccinal n’est pas une bonne chose ! 100 000 évènements dont 2500 décès en Europe | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE (pgibertie.com) [↩]
  6. [6] https://docteur.nicoledelepine.fr/vaccins-obligatoires-et-ethique-medicale-quest-devenue-la-reference-au-code-de-nuremberg-dans-la-loi-soumise-au-parlement-en-novembre-2017/[↩]
  7. [7] https://michelledastier.com/opposer-le-code-de-nuremberg-a-lobligation-vaccinale/[↩]
  8. [8] https://www.breizh-info.com/2021/02/04/158476/necrologie-le-doyen-de-la-bretagne-sest-eteint-4-jours-apres-setre-fait-vacciner-contre-le-covid-19/[↩]
  9. [9] https://www.lejsl.com/societe/2021/02/03/a-110-ans-la-doyenne-de-la-saone-et-loire-nous-a-quittes#[↩]
  10. [10] https://www.mondialisation.ca/insuffisances-methodologiques-des-essais-des-vaccins-anti-covid-19/5653363[↩]
  11. [11] La presse de la Manche Covid-19. Dans la Manche, des soignants malades après l’injection du vaccin Astra Zeneca 11 février 2021[↩]
  12. [12] La dépêche Covid-19 : des soignants bretons victimes de nombreux effets secondaires après le vaccin Astra Zeneca 12 février 2021[↩]
  13. [13] BFM Covid-19 : face aux effets secondaires, le vaccin Astra Zeneca très critiqué par les soignants 17/2/2021[↩]

 

 

Partager cet article
Repost0
6 mars 2021 6 06 /03 /mars /2021 18:03
Effets nocifs des masques

« L’utilisation prolongée du N95 et des masques chirurgicaux par les professionnels de la santé pendant le COVID-19 a provoqué des effets indésirables tels que des maux de tête, des éruptions cutanées, de l’acné, des lésions cutanées et une altération de la cognition chez la majorité des personnes interrogées. »

Source: 2020–Rosner : Elisheva Rosner E (2020)
https://clinmedjournals.org/articles/jide/journal-of-infectious-diseases-and-epidemiolo…

 

« Il a été démontré que le port de masques faciaux avait des effets physiologiques et psychologiques négatifs importants. Ceux-ci incluent l’hypoxie, l’hypercapnie, l’essoufflement, l’augmentation de l’acidité et de la toxicité, l’activation de la peur et de la réponse au stress, l’augmentation des hormones de stress, l’immunosuppression, la fatigue, les maux de tête, la baisse des performances cognitives, la prédisposition aux maladies virales et infectieuses, le stress chronique, l’anxiété et dépression. Les conséquences à long terme du port d’un masque facial peuvent entraîner une détérioration de la santé, le développement et la progression de maladies chroniques et la mort prématurée. »

Source: 2021–Vainshelboim : Vainshelboim B
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7680614/

 

« Le port du masque peut provoquer des tensions de céphalée musculaire [soit des tensions au niveau du crâne]. Avec le masque sur le visage, on force sur les muscles faciaux sans forcément s’en rendre compte, et on crée une tension à l’origine du mal de tête. Pour celles et ceux déjà sujets aux migraines, ces tensions peuvent provoquer des crises plus régulières. »

Source: Dominique Valade, neurologue
https://madame.lefigaro.fr/bien-etre/masque-boutons-demangeaisons-respiration-migraines…

 

« Le fait d’avoir une barrière collée près de la bouche et du nez permet aux bactéries inoffensives qui se trouvent dans notre organisme de proliférer à l’aide du niveau d’humidité, leur permettant de devenir dans certains cas des pathogènes menant à des infections sérieuses ou des maladies chroniques. »

Source: Antoine Khoury, microbiologiste et président-directeur général de l’entreprise Vacci-Vet à Saint-Hyacinthe
https://www.lecourrier.qc.ca/une-mesure-dangereuse-selon-un-microbiologiste/

 

« Les revues de la littérature ont confirmé que le port d’un masque pendant la chirurgie n’a aucun impact sur les taux d’infection des plaies pendant une chirurgie propre. Un rapport récent de 2014 déclare catégoriquement qu’aucun essai clinique n’a jamais montré que le port d’un masque prévient la contamination des sites chirurgicaux. »

Source: Why Face Masks Don’t Work: A Revealing Review. John Hardie, BDS, MSc, PhD, FRCDC
http://archive.is/My2jr
Initialement publié sur Oral Health Group.

 

« C’est une véritable pandémie de problèmes de peau liés au port du masque! Lorsqu’on porte le masque, une sorte de microclimat chaud se développe dans la zone couverte, avec une prolifération de microbes et de bactéries, ce qui peut provoquer des symptômes, des rougeurs ou des éruptions cutanées. Quand la peau n’est pas bien oxygénée, il y a un excès de production de sébum, ce qui mène à l’obstruction des pores de peau et des boutons. »

Source: Joseph Doumit, dermatologue à la clinique Union MD de Montréal
https://www.lapresse.ca/societe/sante/2020-08-28/que-faire-pour-eviter-le-mascne.php

 

« Nous savons que le port d’un masque à l’extérieur des établissements de santé offre peu de protection, voire aucune, contre les infections. »

Source: M Klompas, C Morris, et al. Universal masking in hospitals in the Covid-19 era. N Eng J Med. 2020
https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMp2006372

 

« On a constaté que les chirurgiens avaient une saturation en oxygène plus faible après des chirurgies, même aussi courtes que 30 minutes. »

Source: A Beder, U Buyukkocak, et al. Preliminary report on surgical mask induced deoxygena on during major surgery.
http://scielo.isciii.es/pdf/neuro/v19n2/3.pdf
La citation provient de la revue systématique Borovoy et al.
(https://pdmj.org/papers/masks_are_neither_effective_nor_safe/index.html)

 

« Les masques chirurgicaux se sont également avérés être un réservoir de contamination bactérienne. Il a été déterminé que la source de la bactérie était la surface corporelle des chirurgiens, plutôt que l’environnement de la salle d’opération. »

Source: L Zhiqing, C Yongyun, et al. J Orthop Translat. 2018 Jun 27; 14:57- 62
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30035033/
La citation provient de la revue systématique Borovoy et al.
(https://pdmj.org/papers/masks_are_neither_effective_nor_safe/index.html)

 

« Divers agents pathogènes respiratoires ont été trouvés sur la surface extérieure des masques médicaux usagés, ce qui pourrait entraîner une auto-contamination. Le risque s’est avéré plus élevé avec une durée d’utilisation plus longue du masque. »

Source: A Chughtai, S Stelzer-Braid, et al. Contamination by respiratory viruses on our surface of medical masks used by hospital healthcare workers.
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31159777/
La citation provient de la revue systématique Borovoy et al.
(https://pdmj.org/papers/masks_are_neither_effective_nor_safe/index.html)

 

« Les chercheurs s’inquiètent du fardeau possible des masques faciaux pendant l’activité physique sur les systèmes pulmonaire, circulatoire et immunitaire, en raison de la réduction de l’oxygène et du piégeage de l’air réduisant les échanges substantiels de dioxyde de carbone. En raison de l’hypercapnie, il peut y avoir une surcharge cardiaque, une surcharge rénale et un passage à une acidose métabolique »

Source: B Chandrasekaran, S Fernandes. Exercise with facemask; are we handling a devil’s sword – a physiological hypothesis
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32590322/
La citation provient de la revue systématique Borovoy et al.
(https://pdmj.org/papers/masks_are_neither_effective_nor_safe/index.html)

 

« Les masques faciaux bloquent la signalisation émotionnelle entre les enseignants et les élèves »

Source: 2020–Spitzer : Spitzer M
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7417296/

 

« Les déficiences causées par le port du masque ont été rapportées par 68% des parents. Celles-ci comprenaient l’irritabilité (60%), les maux de tête (53%), la difficulté à se concentrer (50%), moins de bonheur (49%), la réticence à aller à l’école / à la maternelle (44%), le malaise (42%), les troubles d’apprentissage (38%) et somnolence ou fatigue (37%) »

Source: 2021–Shwarz
https://www.researchsquare.com/article/rs-124394/v2

Source: Nouveau Monde

Partager cet article
Repost0
6 mars 2021 6 06 /03 /mars /2021 09:51
Un dîner dans un restaurant clandestin entre journalistes et “experts” médicaux qui démontre qu’ils ne croient pas au coronacircus

Pas un jour ne passe sans que, matin, midi et soir, les télévisions du système ne répètent les mots d’ordre officiels concernant le Covid : portez votre masque, restez chez vous sauf pour aller au supermarché, isolez-vous des autres, attendez avec impatience votre tour pour être vacciné, préparez-vous au passeport vaccinal pour pouvoir faire ce qui vous plaît hors de chez vous, ne réfléchissez pas car c’est signe de complotisme,…

 

Mais voilà que le Canard enchaîné signale ... que le 24 février, la police fait une descente dans un restaurant ouvert clandestinement. Il est bientôt minuit et les policiers découvrent une intéressante brochette de convives : des journalistes de BFMTV, mais aussi “des cadors de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris et un gradé de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, tous consultants santé de la chaîne !“.

 

Le Canard, 3 mars page 4 :

 

"Pas vu sur BFM TV : le 24 février peu avant minuit un resto clandé a été investi par une escouade de poulets à deux pas du siège parisien de la chaîne d'information continue. Le problème, c'est que les confrères faisaient la bamboche dans cet établissement à la mode qui se vante d'être au carrefour des grands médias. Attablés avec eux, des cadors de l'AP-HP et un gradé de la brigade des sapeurs pompiers de Paris, tous consultants santé de la chaîne.

 

"La vingtaine de convives a été verbalisée, le gérant du restaurant placé en garde à vue pour mise en danger de la vie d'autrui".

 

L'établissement qui se veut "à la mode" et "au carrefour des grands médias" n'aurait en réalité jamais fermé ses portes indique Capital dans l'article titré "Restaurant clandestin à BFM : une vingtaine de journalistes et des médecins surpris en plein repas."

 

Le directeur de BFMTV Marc-Olivier Fogiel dément sur Twitter : “contrairement aux rumeurs de ces 24 dernières heures, je tiens à préciser qu’aucun journaliste ni consultant de BFMTV n’a été arrêté dans un restaurant clandestin à Paris fin février.”

 

Sources: Le Canard Enchaîné | Midi Libre | CapitalMediasPresseInfo | Le Forum catholique

Partager cet article
Repost0
6 mars 2021 6 06 /03 /mars /2021 00:00
Sainte Colette, dans Le Petit Livre des Saints, Éditions du Chêne, tome 2, 2011, p. 48

Sainte Colette, dans Le Petit Livre des Saints, Éditions du Chêne, tome 2, 2011, p. 48

Ses parents qui habitent Corbie en Picardie, ne peuvent avoir d'enfants. Mais sa mère, qui prie S. Nicolas, est un jour enceinte. Elle a soixante ans. Heureuse de cette naissance qui a eu lieu le 13 janvier 1381, elle appelle sa fille Nicolette (devenu en diminutif Colette.) Elle est élevée dans la crainte de Dieu et la pratique des vertus chrétiennes.

 

Colette est si petite que tout le monde se moque d'elle. On l'appelle "la naine". A quatorze ans, elle se rend à Notre-Dame-de-Berbières, haut lieu de pélerinage, et prie ainsi: "Hélas, sire, s'il vous plaît-il que je demeure aussi petite!". Et, dit la narration, "incontinent, l'oraison terminée, elle trouva qu'elle était creuche (accrue) et qu'elle était plus grande au retourner qu'elle n'avait été au venir". Depuis, les petites filles de Picardie chantent : "Sainte Colette, tire-moi les jambettes, rends-moi sage et parfaite". [1]

 

Colette s'est fait une solitude de la maison paternelle, vivant retirée dans une petite chambre, où elle partage son temps entre la prière et le travail des mains. Alarmée du péril auquel l'exposait sa beauté, elle prie Dieu de la lui ôter; et elle devient si maigre et si pâle, qu'elle est à peine reconnaissable.

Statue de sainte Colette : monastère des Clarisses à Poligny (Jura)

Statue de sainte Colette : monastère des Clarisses à Poligny (Jura)

Devenue orpheline à dix-huit ans, Colette se sépare de ses biens au profit des pauvres et fait plusieurs essais de vie religieuse. Elle obtient du père Abbé d'un monastère voisin, la possibilité d'entrer chez les béguines d'Amiens malgré son âge; elle n'y reste qu'un an jugeant leur vie trop douce. Même déception chez les bénédictines, puis chez les clarissesSon père spirituel est franciscain et comprend son désir d'austérité. Il la fait entrer dans le Tiers-Ordre de Saint François comme recluse à Corbie où elle reste quatre ans entiers, dans une cellule étroite, chargée d'un cilice et de chaînes de fer, et s'abandonnant à toutes les austérités de la pénitence. [2] Là, elle doute de ses révélations intérieures et devient aveugle jusqu'à ce qu'elle consente à répondre à un appel de Dieu à réformer le Second Ordre de Saint François, les Clarisses. Après avoir reconnu en effet, par plusieurs inspirations, que la volonté de Dieu était qu'elle travaille aussi au salut des autres, elle obtient de rencontrer le pape Benoît XIII qui réside alors en Avignon. Ce pape était un "antipape d'Avignon" du Grand Schisme qui déchirait alors l'Occident. Mais son sens spirituel était réel et profond. Il reçut la profession religieuse de sainte Colette dans la règle de Sainte Claire et la nomme abbesse de tous les monastères qu'elle sera amenée à fonder ou réformer. Si Colette s'adressa à Benoît XIII, c'est que, dans l'incertitude sur l'obédience à laquelle il fallait se rattacher, elle suivit la France entière, qui avait reconnu le pape d'Avignon ; mais dès les décisions connues du concile de Pise (1409), elle fit ratifier par Alexandre V, l'élu du concile, les faveurs reçues précédemment de Benoît XIII. [3]

Sainte Colette de Corbie, clarisse († 1447)

Sa mission confirmée par le pape, Colette vint en Franche-Comté, parcourut la Bourgogne, la Savoie, l'Espagne, l'Allemagne et la Belgique, fonda dix-huit monastères très observants, dont celui de Poligny (Jura) - ses religieuses sont appelées "colettines" -et celui de Besançon, puis bien d'autres.

 

Grâce à elle, les "Clarisses" reviennent à leur idéal primitif de "pauvres dames" et les monastères se multiplient. Au Puy-en-Velay, Colette fonda un monastère de Clarisses dans les années où sainte Jeanne d'Arc relevait notre nationalité. Il serait facile de montrer en quel lieu se trouvait ce monastère si la Révolution n'avait pas profané ces souvenirs. [4] 

 

Au total dix-sept Couvents furent fondés de 1410 à 1447 et d'autres réformés : Besançon (1410), Auxonne (1412), Poligny (1415-1417), Seurre (1421-1423), Decize (1419), Moulins (14221-1425), Aigueperse (1422-1425), Le Puy-en-Velay (1425-1432), Vevey (1422-1425), Orbe (1426-1427), Montbéliard (1430), Lézignan-Corbières (avant 1431), Castres (avant 1443), Béziers (avant 1443), Heidelberg (1438), Pont-à-Mousson (1431-1447), Hesdin (1437-1440), Amiens (1442-1444), Gand (1437-1442). [5]

 

Colette aime dire : "La vraie sagesse se soumet à Jésus et à la Vierge sa douce Mère". [6]

 

Tandis qu'elle vivait recluse à Corbie, Colette reçut des visions de saint François d'Assise. Un jour, elle vit François qui la présentait à Dieu comme la réformatrice de son ordre. [7]

 

Colette meurt à Gand en Belgique, à 66 ans, le 6 mars 1447. Elle est invoquée contre la stérilité, et pour la guérison des maladies des yeux.

Son corps sera, par la suite, transporté à Poligny dans le Jura.

Colette est béatifiée en 1625 et canonisée le 24 mai 1807 par Pie VII.

 

PRATIQUE. Aimez à méditer la Passion de Notre-Seigneur Jésus-Christ, les vendredis surtout.  

 


Sources

 

(1) Le Petit Livre des Saints, Editions du Chêne, tome 2, 2011, p. 48 ; (2) Vie des Saints pour tous les jours de l'année avec une pratique de piété pour chaque jour et des instructions sur les fêtes mobiles, Alfred Mame et Fils éditeurs, Tours 1867, p. 65 ; (3) L'Evangile au quotidien ; (4) Père J.-B.-J. Ayroles, Jeanne d'Arc sur les autels et la régénération de la France, 1885, Rééd. Éditions Saint-Rémi, Cadillac 2009, p. 361 ; (5) Réflexion chrétienne ; (6) Saints de France ; (7) Evangélisation http://nouvl.evangelisation.free.fr/leblanc_colette_de_corbie.htm ; (8) Le Petit Livre des Saints, Éditions du Chêne, tome 2, 2011, p. 48.

Partager cet article
Repost0