Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 22:58

Pierre Hillard - Conférence de Lyon - 17/05/2013 : La France dans l'étau germano-anglo-saxon.

.
.

Partager cet article
Repost0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 22:55

 

Patricia Soullier, porte-parole de la "Manif pour Tous”, répond aux questions de Midi Libre.

 

 

Et nationalement, comment envisagez vous l’avenir ?

 

C’est comme le mur de Berlin, s’il faut des années pour faire tomber cette loi, nous continuerons. on ne lâchera pas nos ministres, nous les interpellerons partout où ils iront. Car au-delà du mariage, c’est toujours la menace de la GPA (NDLR : gestation pour autrui; le principe des mères porteuses) qui plâne. Cela nous inquiète terriblement, mais rend aussi notre détermination inébranlable car c’est la porte ouverte sur la marchadisation du corps et à l’idéologie du “gender” qui constituerait un bouleversement de toutes les valeurs de notre société. et dans ce sens, nous lutterons aussi dès la rentrée contre la directive Peillon qui vise à se substituer aux parents dans ce que les enfants ont de plus intime. l’Etat développe là une attitude que je qualifierai de soviétique.

 

Le dialogue est-il encore possible ?

 

Je l’espère. Il faut toujours chercher à créer les conditions du dialogue. Nous restons toujours ouverts. Mais je crois qu’il y a, du côté du gouvernement une volonté de nous baillonner. Voyez avec les manifestations. Il y a eu deux poids, deux mesures, dans le traitement des manifestants du Trocadéro après le titre du Paris Saint-Germain et ceux, des mères, des enfants, des personens âgées, qui participaient à la Manif pour Tous.

 

Craignez vous des débordements de la part d’éléments extrémistes ?

 

Nous sommes déterminés, mais calmes. Nos actions ne sont jamais violentes, mais notre mobilisation ne baissera pas.

 

 

Source: http://www.midilibre.fr/2013/05/28/dma-entretien-avec-patricia-soullier-manif-pour-tous,705733.php

Partager cet article
Repost0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 22:53

 

1966. Suite à une opération chirurgicale ratée, le petit Bruce Reimer, âgé de neuf mois, a le pénis irrémédiablement endommagé.

 

Ses parents, ne sachant que faire, finissent par se tourner vers le Pr. John Money qui avait acquis une certaine notoriété grâce à son travail sur les enfants « intersexes » au sein du centre universitaire John Hopkins de Baltimore.

 

Le Pr. Money pensait que l’identité sexuelle des enfants, garçon ou fille, était suffisamment plastique, durant les premières années de la vie, pour permettre de réassigner un nouveau genre à un enfant grâce à un suivi médical (pris d’hormone), psychologique (une thérapie) et culturel (rôle de l’environnement et des parents).

 

Il finit donc par convaincre les parents du petit Bruce qu’il était tout à fait possible de changer le sexe/genre de leur enfant et que celui-ci serait plus heureux, du fait de son infirmité au pénis, en petite fille.

 

 

 

C’est ainsi qu’il entreprit de transformer le petit Bruce, âgé alors de 22 mois, en « Brenda ».

 

Après opération, il suivit en thérapie la « nouvelle » petite fille durant plusieurs années pour la convaincre de sa nouvelle identité, mais aussi pour l’étudier.

 

Le Pr. Money souhaitait, grâce à cette expérience, apporter la preuve de la validité de ses thèses sur la « flexibilité de la division sexe/genre ». Il publia dès 1972 un livre pour vanter les résultats de son expérience.

 

Une expérience qui sert de caution à la « théorie du genre »

 

C’est à partir de ce simple cas que la « théorie du genre » s’est développée en prétendant que

 

« ce que nous appelons communément le « sexe biologique » renvoie bien davantage aux rôles et comportements sexuels qu’à un processus biologique de sexuation. Les motivations de Money montrent que ce que nous appelons le « sexe », biologique, stable, évident, comporte toujours un surplus par rapport à la sexuation des corps.

 

Ce que nous appelons alors le « sexe des individus », c’est-à-dire la bicatégorisation sexuelle des individus en « mâles » et « femelles » serait davantage le fait de facteur exogène que d’une détermination endogène.

 

Cela ne remet pas seulement en question la causalité « naturelle » du sexe (mâle et femelle) sur le genre (homme et femme) et la sexualité (hétérosexualité), prônée par la majorité des écrits médicaux du XIXème siècle, mais bien notre définition même du sexe biologique » [1]

 

Dès 1972, Ann Oakley, une sociologue britannique, s’est appuyée sur les travaux de Money pour imposer la distinction entre sexe et genre et la populariser au sein des milieux féministes grâce à son livre « Sex, gender et Society ».

 

« Les recherches sur les individus « intersexes » ainsi que sur les phénomènes de transsexualité, démontrent que ni le désir sexuel, ni le comportement sexuel, ni l’identité de genre ne sont dépendants des structures anatomiques, des chromosomes ou des hormones. D’où l’arbitraire des rôles sexuels. » affirme, de façon péremptoire, Ilana Lôwy, dans les Cahiers du genre. [2]

 

Quant à Elsa Dorlin, professeur de philosophie à l’Université Paris 8, elle poursuit :

 

« A partir de cette première élaboration, le concept de genre a été utilisé en sciences sociales pour définir les identités, les rôles (tâches et fonctions), les valeurs, les représentations ou les attributs symboliques, féminins ou masculins, comme les produits d’une sociabilisation des individus et non comme les effets d’une « nature ». » [3]

 

Une expérience qui finit comme un drame

 

Les avocats de la théorie de genre, qui aujourd’hui encore s’appuient sur l’expérience de Money pour légitimer leurs thèses, oublient toujours de préciser ce qui est arrivé à la petite Brenda. La transformation a-t-elle été aussi réussie qu’ils le prétendent ?

 

La réalité est malheureusement beaucoup plus tragique.

 

Malgré les traitements hormonaux et la thérapie, Bruce devenue Brenda n’a jamais réussi à se sentir bien dans sa peau. À 13 ans, il ou elle manifesta des tendances suicidaires et refusa de continuer à voir le Pr. Money.

 

Face à la détresse de leur enfant, les parents de « Brenda » furent amenés à lui révéler la vérité sur sa réassignation de genre et « Brenda » entrepris une nouvelle transformation pour redevenir un garçon et demanda à ce que désormais on l’appelle « David ».

 

En 1997, David se soumit à un traitement pour inverser la réassignation, avec injections de testostérone, une double mastectomie et deux opérations de phalloplastie.

 

Cette malheureuse expérience marqua profondément David Reimer qui décida de rendre public son histoire.

 

Il publia, en 1997, un livre dans lequel il témoigna des conséquences néfastes de ces thérapies afin d’éviter que d’autres enfants subissent les mêmes traitements.

 

En 2004, David Reimer, toujours fragile, finit par se suicider.

 

Voilà comment finit la vie tragique de Bruce/Brenda/David Reimer.

 

Malheureusement, ce drame n’a pas empêché ceux qui voyaient en lui un simple cobaye au service de leur « théorie » de continuer à se référer à cette expérience comme si elle avait été une réussite.

 

La mort tragique de David Reimer aurait du servir de leçon aux apprentis sorciers de la théorie du genre. Malheureusement, ils ont préféré oublier ce triste épilogue et continuent, aujourd’hui encore, à le cacher pour ne pas discréditer leur théorie.

 

 

Source: http://unionrepublicaine.fr/tragique-destin-du-premier-cobaye-de-la-theorie-du-genre/

Partager cet article
Repost0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 22:47

La division provoquée par la loi Taubirator, contre les mises en garde de milliers de personnes, ne cesse de s'accentuer. Sarkozy avait créé une césure au sein de la société ; Hollande creuse la plaie sans se soucier de son peuple !

 

Source: http://www.printempsfrancais.fr/2098/angers-le-face-a-face-place-du-ralliement/

Partager cet article
Repost0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 22:33

Les policiers n'ont pas de goût. A l'heure où le pastis apaise le gosier, la bière tarit la soif et le petit Pineau des Charentes nourrit l'intelligence, ils ont décidé de mettre fin au goûter pour une partie de cache-cache. Heureusement que les manifestants ont joué le jeu...


Ce mercredi 5 juin 2013, des opposants au "mariage" gay s'étaient donné rendez-vous dans un parc de la plus célèbre avenue du monde. L'apéro bon enfant s'est transformé en une course-poursuite à pied entre les manifestants et les forces de l'ordre, sur les trottoirs et sur la route.

 

Source: http://www.printempsfrancais.fr/2095/de-lapero-pour-tous-au-cache-cache-pour-tous/

 

 

- Cache cache Pour Tous !

Partager cet article
Repost0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 22:25

Quelle tristesse de voir de jeunes gens tués pour des clopinettes, pour des manipulations éhontées du débat public par des politiciens de gâche d’une part, et de droate d’autre part, qui se servent des « fas » et des « anti-fas » pour faire semblant d’exister et pour se différencier !

La jeunesse victime du Système manipulatoire de la droite contre la gauche

C’est ainsi que le jeune Clément Méric, 18 ans, a chuté mortellement au sol lors d’une altercation dont les circonstances exactes restent à préciser, entre un groupuscule opposant de pseudo « antifas » d’extrême-gôche, à de prétendus « facho »s d’extrême-droite, du moins si l’on en croit la doxa élitiste et les grands médias alignés !

mort-rue

 

2 versions opposés de l’altercation 

Comme toujours dans ce genre de circonstances touchant de très près à l’imposture du Système, les circonstances exactes sont difficiles à établir sereinement, et les grands médias alignés ont immédiatement mis ce drame à la Une de leurs radios, télévisions, journaux, reprenant une version des faits pour le moins saugrenue, mais qui sert bien évidemment la soupe aux élites néomondialistes, dont l’objectif principal rappelons-le est diviser le peuple entre une prétendue « gôche » (et extrême-gôche) et une prétendue droite (et extrême-droite) qui s’affronteraient généralement dans les urnes, mais si nécessaire, lors de crises majeures, dans les rues, s’écharpant les unes et les autres !

Les grands médias alignés ont en effet raconté en boucle ce matin que le jeune militant antifa d’extrême-gauche s’était rendu à une « vente privée » à Paris (une version officielle qui n’a bien évidemment aucun sens car quand on  est de la gauche ultra, on ne va pas à des ventes, et encore moins à des ventes privées), et se serait fait agresser par un groupe de jeunes skinheads à la sortie de la vente privée !!

Mais une toute autre version, beaucoup plus crédible malheureusement mais bien plus gênante pour les politiciens et autres zélateurs du Système, circule officieusement : dans cette version alternative, ce n’est pas la jeune victime d’ultra-gôche qui se rendait à une vente privée, mais des jeunes gens au look skinhead, qui se seraient fait invectiver par un groupucule de 5 antifas dont la jeune victime, qui leur aurait promis de leur casser la figure à la sortie, auquel appartiendrait la jeune victime. qui les aurait menacés de leur faire la fête à leur sortie.

Le groupe dit de « skinheads » aurait alors pris peur et se serait rapproché du service de sécurité de la vente privée à laquelle il s’était rendu, laquelle sécurité leur aurait déclaré qu’il les protégerait pour les exfiltrer sans dommages des locaux situés dans les étages, près de la gare Saint-Lazare.

Le service de sécurité de la vente privée aurait tenté une première fois de les faire sortir pour éviter l’affrontement promis avec les antifas, mais cette première tentative aurait avortée. Une seconde tentative de sortie aurait alors été opérée, les jeunes « fachos » se trouvant rapidement rattrapés par les antifas dans la rue, une violente altercation opposant alors les différents belligérants.

L’un des jeunes « fas » se serait alors défendu avec un poing américain (arme interdite faut-il le rappeler), et aurait frappé l’un des agresseurs anti-fas au visage, celui-ci heurtant mortellement un poteau lors de sa chute au sol…

Lancement de la campagne électorale « Droite – Gauche » de 2014 ? 

Immédiatement après la rixe mortelle, tous les partis de droate comme de gôche se sont affrontés par des déclarations interposées aux grands médias, la gôche accusant la droite de connivence avec des groupuscles fas violents, et la droite accusant la gôche de connivence avec des groupuscules violents !!

Nul doute que nous allons assister (comme prévu de longue date) à un durcissement du débat politicien totalement manipulé, orchestré, récupéré et instrumentalisé,  la jeunesse se retrouvant alors la première victime de cette matrice mise au point et perpétuée année après année par les vrais détenteurs du Pouvoir, souvent tapis dans l’ombre des salons feutrés.

Les dérives du système politicien opposant violemment une partie du peuple prétendument de gauche face à une partie du peuple prétendue droite viennent de faire une nouvelle victime innocente et dépassée par les enjeux !

Nous ne pouvons qu’avoir une pensée émue pour ses proches et sa famille, et rappeler que l’opposition Droite-Gauche ne mène strictement à rien, si ce n’est à détourner les vraies enjeux et les vraies responsabilités dans le système actuel.

Tous les dirigeants de droite comme de gauche qui se prévalent de ce drame pour faire des déclarations tonitruantes dans  la presse et faire monter les tensions sont tous responsables de cette situation qui se dégrade rapidement, et devront être tenus pour responsables lorsque la Vérité atteindra enfin les consciences.

 

De même, les médias alignés qui colporteraient comme ils on pu le faire ce matin des informations visiblement fausses ou manipulatoires devront répondre de leurs fautes, l’un des premiers moyens de sanction efficace étant de s’en détourner.

Nous rappelons que la lutte pour la Vérité, la Paix et la Liberté ne peut être que non violente et déterminée, et que tous ceux qui se prêtent à des actes de violences se mettent au service des manipulateurs de l’ombre et doivent être sanctionnés.

 

 

 

Source et suite : http://mouvida.com/clement-mort-a-paris-victime-du-jeu-politicien-droite-contre-gauche-orchestre-pour-manipuler-et-diviser-le-peuple/

Partager cet article
Repost0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 15:12

Le 3 juin 2013, dans Ecclesia Magazine (Radio Notre-Dame), le père Daniel-Ange (80 ans) pousse un cri de colère : "Ne touchez pas aux familles et aux enfants !"

Il évoque un "miracle prophétique" à propos des #Veilleurs  et lance un appel à tous les évêques de France.

 

 

 

  • http://2.bp.blogspot.com/-QOGeUxW0CJ4/T_LHoZVefTI/AAAAAAAABVY/7D73XG0jHP0/s1600/Lech+Walesa4.jpg"Je rêvais ça depuis des années. ... Ces gigantesques manifestations sont pour moi de l'ordre du miracle, pour moi c'est signé le Saint-Esprit. C'était impensable il n'y ne serait-ce que quelques années. Cela n'a pas été fait dans tous ces pays où l'on a déjà légalisé ces différentes lois, que ce soit le Bénélux, aux Etats-Unis, etc., et pour moi c'est vraiment prophétique.
  • ...Les choses commencent toutes petites. J'ai eu l'expérience concrète, il y a trente ans, 1981, Varsovie, en plein état de guerre de l'Etat contre la Nation où je voyais toutes les nuits, ces jeunes - alors que cela était interdit - se rassemblant autour des grandes Croix de fleurs, faites avec des petits bouquets de fleurs, avec des tas de petits lumignons la nuit, et tous ces jeunes chantant, protégeant la Croix, et chaque nuit les CRS du lieu qui arrivaient, qui démolissaient toute la Croix, coffraient les jeunes et qui recommençaient le lendemain, le lendemain, le lendemain, pendant qu'on mettait en prison Lech Walesa et tous les dirigeants de Solidarnosc. ... Mais qui est-ce qui l'a emporté quelques années après ?Lech Walesa.
  • ... Ils (les #Veilleurs) ont repris la méthode géniale des pays de l'Est de l'Europe pour faire s'écrouler le mensonge totalitaire du communisme. C'est les foules dans les rues. Quand les Polonais ont compris qu'on ne fait pas mettre en prison deux millions de Polonais dans les rues de Cracovie ou de Varsovie, quand ils inventaient tous ces trucs pour montrer qu'ils ne croyaient pas un mot des mensonges télévisés qui descendaient dans la rue au moment des news télévisées ... Ils tournaient les télés face contre les vitres pour que la police voit bien que personne ne regarde. C'était tous les trucs qu'ils trouvaient. Ils savaient très bien que l'on ne pouvait pas mettre deux millions de personnes en prison. Alors quelques-uns oui d'accord, mais ils étaient tous prêts à partir en prison. Et finalement ce sont ces grandes foules grossissantes, de Gdansk, Leipzig, Berlin, Budapest, etc., qui, on se souvient en 1989, ont fait s'écrouler le mur de Berlin.
  •  
  • Et aujourd'hui, on a construit un mur de béton entre la société et Dieu, ... et ce mur va s'écrouler grâce au courage à main nue de ces jeunes qui répondent à la violence institutionnelle incroyable, une violence contre-nature, une violence contre la nature humaine, et c'est cette non-violence qui va l'emporter sur la violence, le fait qu'on désarme les plus armés par nos mains vides.
  •  
    Photo : Les Veilleurs aux Invalides le 26 mai (Louis Witter©)

Les Veilleurs aux Invalides le 26 mai

Source: https://www.facebook.com/LesVeilleursOfficiel?ref=stream 

  • A la veillée sur les Invalides (dimanche 26 mai, NdCR), il y avait deux mondes juxtaposés il y avait les CRS casqués qui faisent tout leur possible pour narguer, et à 100 mètres, des jeunes silencieux avec leurs petites bougies, chantant, écoutant des témoignages. ... Donc je dirais que ce sont nos larmes qui désarment les plus armés.
  • Je crois que ce sont les nappes phréatiques du Bon sens humain qui est présent dans le coeur de tout homme finalement, au-delà de toutes les réactions de défense, au-delà de tous les mensonges, etc. et qui resurgit comme tout à coup une nappe phréatique qui se met à jaillir, tout petit, des petits geysers d'abord. Mais la nappe phréatique est là et je pense que c'est ce fond divin qui est au coeur de tout homme.
  • Toutes les idéologies ont fini par s'écrouler les unes après les autres, aussi puissantes soit-elles : le nazisme grâce à la guerre, mais le communisme sans aucune guerre, sans aucune effusion de sang. Sauf un tout petit peu en Roumanie, mais c'était de l'ordre du miracle. Et nous allons assister au même miracle, parce qu'on ne construit pas une société indéfiniment sur des mensonges. Il vient le moment où la Vérite rend libre, où la Vérité l'emporte sur le mensonge.


Le Père Daniel-Ange lance un appel à tous les évêques de France :

  •  
  • "L'enjeu est bien plus grave que vous ne pensez, on arrache les enfants à leurs familles, on va leur inoculer un poison qui va détruire leur vie. Nos enfants, les plus faibles, l'Eglise a toujours pris la défense des plus faibles, des plus fragibles, des plus vulnérables, et maintenant tous les évêques devrairent être dans les manifs, pour dire 'maintenant nous sommes avec notre peuple'. ... Il s'agit de sauver l'humanité contre une idéologie déshumanisante pire que le communisme, beaucoup plus insidieuse que le communisme. Quand vous allez dire à un môme, jusqu'en maternelle 'tu peux être mâle et féminin en même temps'. ... C'est un crime de se taire. ... On est pret à entrer en résistance, en dissidence, avec les armes de la prière, de la paix, et de la non-violence. ... On répond par la douceur, si on te frappe sur une joue, tu tends l'autre. Sachant que c'est grâce à cela qu'on sera vainqueur".

 

 

- La bataille de l'image dans la guerre de religion du XXIe siècle : le préalable à la Victoire

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 22:59

 

 

Au sommaire de cette édition du 3 juin 2013 :

 

L'homosexualité : une nouvelle forme de normalité en Europe

Création du Club des Investisseurs Russes : la France à la recherche d'un nouvel ami, il était temps !

Syrie : quand les pays agresseurs sabotent la réunion qu'ils ont eux-mêmes demandée

Turquie : comme en France un pouvoir légal mais illégitime gaze sa population

Hommage à Pouchkine : le père de la littérature russe

En bref et en détail?

Le potager des Français bientôt hors la loi

Création d'une nouvelle formation : Les Antigones contre les Femens

Partager cet article
Repost0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 14:35

"L’Élysée redoute que les scrutins territoriaux de 2014 soient une bérézina pour la gauche au pouvoir". Ne nous laissons pas endormir par ce type de propagande collabo. Lire l'explication à la fin de l'article. 

 


«Monsieur le ministre, ne cédez pas sur les principes», lance pour finir le Grand Maître actuel du GO, José Gulino, avant de clore la séance, ravi de cette conférence exceptionnelle. Vincent Peillon n’est pas la seule personnalité de gauche à s’afficher ainsi au GO, redevenue l’obédience phare de la maçonnerie française ces derniers mois.

 

 

Le GO attend notamment la visite rue Cadet, le 9 décembre, de Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale. Les propos de celui qui se présente comme un profane – mais que beaucoup de frères voient comme un de leurs soutiens – seront probablement appréciés. Petit détail révélateur: lors de son élection au perchoir en juin dernier, une trentaine de députés «initiés» ont été mobilisés dans les dernières heures. En coulisses, le fabiusien Philippe Guglielmi, élu de Romainville, patron de la fédération PS de Seine-Saint-Denis, terre d’élection de Bartolone, et ancien Grand Maître du GO (de 1997 à 1999), a manœuvré pour favoriser l’élection de son ami. «Je ne démens pas», s’amuse ce colosse affable quand on l’interroge sur cet épisode.

 

Pour Philippe Guglielmi, pas de doute, l’heure est à la reconquête. «Nous avons loupé pas mal de rendez-vous ces dernières années, sur les thèmes de la laïcité et de la lutte contre l’extrême droite (alors que tout le monde sait que l'extrême droite elle-même est une arme de la franc-maçonnerie dans son diviser pour régner, NdCR.), il est temps de réagir», confie-t-il. Élu Grand Maître du GO en septembre, pour un court mandat d’un an, José Gulino, un solide socialiste du Pas-de-Calais, est sur cette ligne. Il ne fait pas mystère de sa volonté de peser sur la scène politique quel que soit le sujet, du mariage gay au projet de loi bancaire, de la réforme de l’État à celle des institutions. Il veut même envoyer des «cahiers de doléances» républicaines aux élus.

 


Naturellement, ce retour en grâce n’a pas la même force qu’en 1981, lors de l’élection de François Mitterrand. À l’époque, les piliers de l’équipe Mitterrand – de Charles Hernu à Pierre Joxe – étaient des «frères trois points» et le Grand Maître du GO, Roger Leray, appelait les ministres directement au téléphone pour donner ses consignes. «Cette ère est révolue et l’influence politique des francs-maçons, après avoir atteint des sommets sous la IIIe République, n’a cessé de décliner» (ce qui est bien évidemment un mensonge, vu que le "mariage pour tous" "réforme de civilisation" est leur oeuvre... NdCR), estime l’historien Roger Dachez, président de l’Institut maçonnique de France.

 

Jacques Chirac, petit-fils d’un Vénérable d’une loge du GO, était plus sensible aux idées défendues chez les maçons. Son successeur Nicolas Sarkozy a, quant à lui, soufflé le chaud et le froid à l’égard des frères: ses envolées de campagne en 2007, citant des figures historiques de la République, ont été en partie inspirées par Alain Bauer, ancien Grand Maître du GO de 2000 à 2003 ; en revanche, ses discours de Latran (2008), de Grenoble (2010) et ceux de la dernière présidentielle empruntaient davantage au registre catholique de son conseiller Patrick Buisson. «Nous avions de bons contacts avec Sarkozy grâce à Bauer, mais le retour des thèmes de la droite dure ne pouvait que nous déplaire», résume Jean-Michel Quillardet.

 


Avec Hollande, les francs-maçons se sentent plus à l’aise. «C’est vrai, nous reprenons un peu d’air», confie l’ancien ministre socialiste de l’Emploi Jean Le Garrec, frère du GO et président du Cercle Ramadier, qui fédère près de 1500 francs-maçons de gauche. Animateur de l’Alliance villes emploi, qui regroupe des élus sur ce thème, Le Garrec a récemment fait la tournée de ministres amis – Michel Sapin, Marylise Lebranchu, Benoît Hamon.

 


Mais l’importance de la maçonnerie ne se mesure pas seulement au nombre de ministres initiés, dont la liste ne peut être officielle ni exhaustive. C’est aussi une affaire de réseaux, d’hommes clés dans les ministères ou au Parlement.

 

Résultat: des connivences naissent dans les loges, des informations circulent et des petits services s’échangent. La solidarité obligée et le secret maçonnique (voir encadré page 40) que partagent les francs-maçons nourrissent, par conséquent, un certain copinage invisible, souvent au détriment de profanes, privés de ces clés d’influence.

 

Le Grand Orient a repris le contrôle de la Fraternelle parlementaire

Le Grand Orient peut surtout se targuer d’avoir des relais très solides au Parlement. Historiquement contrôlée par le GO, la Fraternelle parlementaire, appelée Frapar, qui réunit 410 membres de toutes obédiences, dont 150 députés et sénateurs (les deux tiers sont à gauche).

 

Un autre initié discret figure dans l’organigramme de cette fraternelle: il s’agit d’Alain Simon, au titre du collège des hauts fonctionnaires. Cet homme méconnu est au carrefour de plusieurs sphères de la gauche et de la franc-maçonnerie: ancien des cabinets ministériels de Pierre Mauroy et Christian Pierret, secrétaire adjoint du groupe socialiste à l’Assemblée nationale de 1995 à 1997, actuellement contrôleur général à Bercy, Alain Simon est membre du Cercle Ramadier. Il est surtout l’un des 35 membres du Conseil de l’Ordre du GO, autrement dit son comité de pilotage. Beaucoup d’initiés de la rue Cadet prédisent qu’il sera candidat en septembre 2013 pour succéder comme Grand Maître à José Gulino. Proche du pouvoir, Alain Simon peut d’ores et déjà compter sur quelques poids lourds du GO pour son élection.

En attendant cette montée en puissance d’Alain Simon, d’autres intermédiaires s’activent. Alain Bauer ayant perdu le rôle de relais entre les francs-maçons et le pouvoir qu’il tenait sous Sarkozy, c’est Philippe Guglielmi, patron des socialistes de Seine-Saint-Denis, qui officie, en concurrence avec le profane Jean Glavany. Il a fait entrer au PS l’ancien Grand Maître Guy Arcizet, en poste jusqu’à septembre dernier. Ami de Claude Bartolone et lui-même membre de la Fraternelle parlementaire – en tant qu’ancien suppléant d’Elisabeth Guigou -, Guglielmi a surveillé de près l’élection de Christian Bataille. Avec un autre ancien Grand Maître, Patrick Kessel, il avait aussi préparé la venue de François Hollande rue Cadet en novembre 2011. Les déclarations faites sur place par le candidat socialiste en faveur de la constitutionnalisation de la loi de 1905 n’ont guère surpris Guglielmi et ses camarades: ils les avaient en partie téléguidées…

 

[L]a constitutionnalisation de la loi de 1905 se heurtait à deux obstacles. Juridique d’abord: il est délicat d’inscrire dans la constitution un texte qui coule dans le marbre la séparation des Églises et de l’État et prévoit des exceptions comme le concordat d’Alsace-Moselle. Politique ensuite: remettre en cause le concordat reviendrait à froisser nombre d’électeurs et d’élus dans les régions concernées. Or l’Élysée redoute déjà que les scrutins territoriaux de 2014 soient une bérézina pour la gauche au pouvoir…

 

[L]es loges se sentent revigorées par d’autres batailles en cours. Celui du «mariage pour tous» en fait partie. Promotrices – au nom de l’égalité – de cette ouverture de "droits" pour les couples du même sexe, certaines obédiences sont prêtes à soutenir le projet de loi sur le sujet. Quitte à faire un peu de surenchère. Les déclarations du cardinal André Vingt-Trois, début novembre, qualifiant le mariage homosexuel de «supercherie» et de "mariage de quelques-uns imposé à tous", ont notamment déclenché les foudres du GO... Source: http://direct.cd/2013/06/04/la-longue-liste-de-francs-macons-qui-entourent-francois-hollande.html?fb_source=pubv1


Maintenant, vous savez qui est derrière la "réforme de civilisation" (C. Taubira) dite du "mariage pour tous"... De toutes manières, vu que la loi Rothschild de 1973 Giscard Pompidou ôtant à la France son indépendance financière, monétaire et budgétaire, le Regroupement familial en 1976, comme l'avortement en 1975, ont été des oeuvres de la droite, voter "gauche" ou droite" revient strictement au même, à quelques doses homéopathiques près, et n'est qu'un mensonge de plus de la république.

 

Ne pas oublier que la droite n'est jamais revenue sur aucune loi votée par la gauche, et ne reviendra pas sur la loi Taubira.

 

A partir du moment où il y a ne serait-ce que trois votants, le système est content, cela lui permet de dégager une "majorité" de "droite" ou de "gauche", cela n'a aucune importance pour l'Oligarchie. Toutefois, ne nous y trompons pas, l'abstention reste le meilleur moyen de vider de sa substance la "démocratie" totalitaire qui s'effondrera d'elle-même par désertion des Français comme les Russes ont su déserter leurs institutions, en créant des centres de décisions et d'organisations parallèles, avant que l'Urss ne s'effondre, vidée de sa substance, en 1990-91.


 

- Quels enseignements tirer de l'élection frauduleuse de Nathalie Kosciusko-Morizet aux primaires UMP ?

- Civitas inquiète le Grand Orient de France

- Manuel Gaz envisage d'interdire le Printemps français : autant interdire le peuple !

- François Hollande auditionné par les Francs-Maçons au Grand Orient de France

- Aveu : "le Grand-Orient de France a contribué à faire la République, nos prédécesseurs ont inventé la société." (Hugues LeForestier)

- Marine Le Pen est pour le vote obligatoire : collabo ?

Partager cet article
Repost0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 12:24

Pour redonner courage et joie à tous en ces moments de Résistance et d'Espérance, voici une petite sélection de videos publiées sur votre blog préféré :

 


 

 

Vive le Roi !

 

 



Chouans en avant, par St Denis, par St Jean, chouans en avant!!!

 

 

 

Les armes de France, Louis XIV  (Admirez la beauté des armes de notre belle France, c'est autre chose que Marianne...)

 

 

 

 

 

 

Marche Royale pour le Sacre de Charles VI de France par Jordi Savall

 

 

 

 

La Monarchie Française (Hymne)

 

"Le Retour des Princes français à Paris" , fut de 1815 à 1830 l'hymne national du royaume de France

Paroles :

La paix ramène
Tous les Princes Français
Chantons l'antienne,
Aujourd'hui désormais
Que ce bonheur tienne
Vive le Roi ! Vive la Paix !

Vive la France
Et les sages Bourbons
Plein de clémence,
Dont tous les cœurs sont bons !
La Paix, l'abondance
Viendront dans nos cantons.

Quelle joie extrême
Vive, vive d'Artois !
Duc d'Angoulême !
Chantons tous à la fois
Louis dix-huitième,
Descendant de nos rois !

Le diadème
De France est pour un Roi,
Notre vœu même
Est la raison pourquoi,
Oui, Louis nous aime,
Vive, vive le Roi !

Plus de tristesse,
Vive, vive Louis !
Princes, princesses,
Nous sommes réjouis,
Que les allégresses
Règnent dans tous pays !

 

 

 

 

. Redonnons à la France un véritable hymne ! 

. God Save - 1686 - 1745 - 1795 - 1830 - Histoire d'un pillage...

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 22:36

 

http://www.herodote.net/Images/MurBerlin.jpgLe père de famille qui a fait le jeûne de 19 jours évoque la chute du Mur de Berlin que nous avions nous-mêmes évoqué ici, le 28 mai.

 

"Nous sommes en train de construire la France qui vient"

Alain, père de famille de 58 ans et professeur d'université, a jeûné 19 jours pour la famille. Il répond à Adélaïde Pouchol de l'Homme nouveau :

 

"Il ne s'agit pas d'une grève de la faim à proprement parler, mais plutôt d'un jeûne eucharistique. Ce n'est pas un acte mortifère, c'est au contraire une démarche de vie, spirituelle avant tout. Je communie tous les jours et veux ainsi témoigner de la place centrale du Christ dans ma vie, témoigner aussi de ce que la prière est une arme plus forte que l'on ne croit. J'ai participé aux différentes manifestations, signé d'innombrables pétitions mais voyais que nous n'étions pas écoutés. J'ai voulu poser un acte fort. Le choix n'a pas été facile, j'ai prié plusieurs mois avant de prendre cette décision. J'ai été accompagné par un prêtre dans ma démarche et, finalement, j'ai commencé mon jeûne le 13 mai dernier, jour de Notre Dame de Fatima. Un jeûne qui n'est pas focalisé sur la seule loi Taubira mais sur l'ensemble des lois mortifères et des atteintes à la famille qui sévissent aujourd'hui. [...]

 

Le monde nous regarde, nous sommes en train de construire la France qui vient. Nous avons tous conscience de vivre des jours extraordinaires, à la veille de quelque chose de nouveau que nous ne saisissons pas encore, un peu comme pendant les jours qui ont précédé la chute du mur de Berlin où personne, pourtant, ne se doutait de ce qui allait arriver. À nous, maintenant, de poser les fondations de ce renouveau, ce qui passe notamment par une solide formation. À ma génération aussi de transmettre le flambeau aux plus jeunes !

 

Source : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/06/nous-sommes-en-train-de-construire-la-france-qui-vient.html

 

 

- Résistance : François Hollande a-t-il oublié la "résistance au socialo-communisme" ? (Alain Escada)

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 22:32

Exclusif : le témoignage de Maître Paul Yon, avocat au barreau de Paris, désigné pour défendre plusieurs gardés à vue suite à la « Manif pour tous » du dimanche 26 mai au cours de laquelle 293 personnes ont été interpellées. 231 d'entre elles ont gouté aux geôles républicaines...

 

Je tiens à signaler, en préambule, que dans l'ensemble, les officiers de police judiciaire (OPJ) ont été corrects vis-à-vis des manifestants. Mais tous ne l'ont pas été. Comme vous allez le voir avec cet exemple particulièrement éloquent. 

 

I-Les faits

Ma cliente, Sophie M.*, avait rejoint un de ses cousins à Montparnasse, prenant un des cortèges de la « Manif pour tous » en marche pour arriver aux Invalides. Près de la station de métro Duroc, son cousin a proféré une insulte à l'égard des CRS, sans doute agacé par la répression policière qui s'est abattue sur les manifestants depuis trois mois, mais ma cliente l'a immédiatement repris et lui a demandé d'arrêter immédiatement. Pensant que l'incident était clos, ils ont tous les deux repris la marche en direction des Invalides.

Au bout de quelques mètres cependant, une vingtaine de policiers en civil les enjoignait de  les suivre dans une impasse perpendiculaire au boulevard des Invalides. Les policiers leur ont dit qu'ils interpellaient le cousin pour le mettre en garde à vue. Ma cliente s'est alors interposée, en faisant barrage de son corps, tout en essayant de leur faire comprendre que son cousin n'avait jamais participé à une manifestation et que, de plus, il ne connaissait pas Paris. Pour toute réponse, elle s'est alors retrouvée projetée au sol par cinq policiers qui lui ont signifié qu'elle était, elle aussi, placée en garde à vue.

Il convient de préciser que ma cliente pèse 45 kilos et qu'elle est atteinte d'une maladie génétique qui lui fragilise les vaisseaux sanguins. Un choc au ventre pourrait entraîner une rupture de l'aorte !

Alors qu'elle était plaquée à terre, ma cliente a expliqué aux policiers qu'il ne fallait pas la brutaliser à cause de sa maladie qu'elle pouvait prouver avec sa carte médicale. Les policiers lui ont rétorqué qu'ils s'en moquaient et qu'elle était placée en garde à vue pour avoir commis le délit de rébellion.

Une policière en civil a alors effectué sur ma cliente les palpations de sécurité. Cette policière a touché la poitrine et le sexe de ma cliente en lui demandant si ça l'excitait ! Emmenée finalement au commissariat, elle m'a désigné comme son avocat.

 

II -La garde à vue

26 mai 2013 vers 19 heures. La permanence pénale du Barreau de Paris m'annonce que ma cliente est en garde à vue. Je me rends donc au commissariat pour l'assister.

La première audition se passe plutôt bien. L'OPJ essaie de comprendre ce qu'il s'est réellement passé.

C'est le lendemain, le 27 mai 2013, que tout a dégénéré.

Le matin, le commissariat m'appelle pour me signifier que Sophie M. va subir un nouvel interrogatoire. Je retourne donc au commissariat où je suis fort mal accueilli car, prétendent les policiers, j'ai deux heures de retard (il y avait tellement de gardes à vue à faire qu'il m'était difficile d'arriver avant).

L'interrogatoire commence et je me rends compte rapidement que l'OPJ veut à tout prix piéger ma cliente et son cousin. J'interviens pour rappeler à la gardée à vue qu'elle a le droit de garder le silence et qu'elle n'a pas à participer à sa propre incrimination. Cela a le don d'énerver l'OPJ qui m'intime l'ordre, sur un ton très désagréable, de ne pas intervenir.

Je lui explique que mon devoir, en tant qu'avocat, est de conseiller ma cliente. Celui-ci me menace alors de demander au procureur que le dossier me soit retiré car je « troublais l'audition ». Il me demande de ne plus intervenir... Je me tais jusqu'au moment où je conseille à ma cliente de ne plus répondre aux questions : cela devenait trop dangereux pour elle et pour son cousin. Je lui conseille également de ne pas signer le procès-verbal dans la mesure où l'OPJ avait tout fait pour la piéger et m'avait empêché de la défendre.

Je précise à l'OPJ que je consigne les évènements : l'interdiction qui m'a été signifiée de défendre et de conseiller ma cliente, la menace d'appeler le procureur de la République pour que l'on me décharge du dossier. Ces observations écrites sont versées obligatoirement dans le dossier et font partie de la procédure.

Furieux, l'OPJ m'ordonne alors de porter plainte contre lui et fait même venir un de ses collègues pour recueillir ma plainte, ce que je refuse. L'OPJ met alors fin à l'audition et me sort, sans ménagement aucun, de son bureau.

Je suis donc redescendu au dépôt pour assister un autre client dans le même commissariat. Quelques temps après, je revois alors Sophie M., complètement effondrée et en larme : l'OPJ avait renouvelé sa garde à vue pour 24 heures.

Me désignant cette fois encore pour la défendre, j'ai donc un autre entretien d'une demi-heure avec elle. Ma cliente m'explique que, après mon départ, l'OPJ s'était mis en colère et avait fait pression sur elle pour qu'elle change d'avocat. Il l'a aussi menacée de faire une perquisition à son domicile si elle ne coopérerait pas avec la justice ! Pour terminer, le dossier ayant pris une telle ampleur selon lui (!), il lui signifiait le renouvellement de sa garde à vue.

J'ai donc décidé de prendre des conclusions écrites (qui elles aussi sont versées au dossier) dans lesquelles j'expliquais que la garde à vue avait été renouvelée parce que ma cliente avait décidé de ne plus répondre aux questions de l'OPJ (ce qui est prévu et permis par le Code de procédure pénale), que l'OPJ avait exercé des pressions, sur elle et sur moi-même, et que l'enquête avait été menée à charge. J'indiquais enfin que ma cliente était sans nouvelles de ses enfants depuis 24 heures alors que son fils aîné, malade, avait fait deux hémorragies la semaine précédente. Cette situation l'angoissait terriblement.

A la fin de l'entretien, vers 19 heures, j'ai donc versé ces observations au dossier. Contre toute attente, l'OPJ, en les lisant, m'annonçait qu'il mettait fin à la garde à vue.

Finalement,  Sophie M. a fait environ 27 heures de garde à vue (du dimanche 26 mai à 16h15 au lundi lundi 27 mai à 19h) alors que son dossier était vide. Un gardien de la paix m'a même confié qu'il ne comprenait pas l'acharnement de l'OPJ à son encontre. Ma cliente est convoquée devant le délégué du procureur dans le courant du mois de juin pour se voir notifier un rappel à la loi.

Un rappel à la loi mérite-t-il 27 heures de garde à vue ? Poser la question, c'est déjà y répondre !

Paul YON
Avocat au Barreau de Paris

 

 * Afin de protéger l'identité de la gardée à vue, son nom a été modifié.

 

Source: http://www.politiquemagazine.fr/garde_a_vue_l_envers_du_decor.html

 

 

- Manif pour tous: au moins 704 arrestations à Paris en 3 mois

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 22:27

Les Français en colère de plus en plus nombreux pour accueillir François Hollande à chacun de ses déplacements.

 

"On a l'impression de ne pas être entendus, et ça commence à faire long."

 

ONLR !

 

Marseille: un comité d'accueil en colère pour François Hollande

 

François Hollande a baptisé aujourd'hui à Marseille le plus grand porte-conteneurs au monde, un bâtiment de 400 m de long, le troisième de cette taille, mais le premier à battre pavillon français.

 

La CGT et les opposants au mariage gay pour comités d'accueil

 

... François Hollande se doutait bien que la visite ne serait pas de tout repos. Dès son arrivée dans la cité phocéenne, le président était attendu par une centaine de salariés en colère, rassemblés devant le port. Non loin de là, au niveau du palais du Pharo, une autre centaine de manifestants, cette fois des qu'opposants au mariage pour tous, souhaitent bloquer la circulation routière, avant d'en être empêchés.

Réunis à l'initiative de la CGT, les salariés appartiennent à des entreprises en difficultés et veulent alerter le gouvernement sur leur situation. Aux côtés de syndicalistes, figuraient notamment des employés du groupe chimique Kem One, en redressement judiciaire, de la compagnie maritime marseillaise SNCM, de l'usine Fralib de Gémenos (Bouches-du-Rhône), de l'entreprise de métallurgie Ascométal, d'Air France ou encore de l'enseigne Virgin.

 

Source : http://www.leparisien.fr/marseille-13000/marseille-un-comite-d-accueil-en-colere-pour-francois-hollande-04-06-2013-2865351.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

 

via http://www.printempsfrancais.fr/

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 22:13

Le site Le Réel décompte 704 arrestations à Paris en 3 mois. Ce décompte ne prend pas en compte les arrestations pour port de t-shirt aux couleurs de la Manif pour tous (video LMPT de Maître Triomphe libérant des personnes embarquées parce qu'elles portaient des sweat-shirts de LMPT) ni celles qui ont eu lieu en province. 

 

  • Selon le décompte effectué par « Le Réel », plus de 700 personnes au moins ont été arrêtées à Paris pour avoir manifesté leur opposition à la loi Taubira. 
  • Les premières manifestations se sont déroulées sans encombre pour la police… et les manifestants. A Paris, le 17 novembre 2012 et le 13 janvier 2013, aucune garde à vue n’est à recenser. Aucun débordement, et d’ailleurs aucun dégât: les éboueurs de Paris n’auront rien à ramasser derrière les 300.000 personnes – au moins – dûment comptées par la police.
  • Il est difficile de faire le décompte entre interpellations simples et gardes à vue. Mais la date de début est facile à garder en mémoire. Il s’agit du 24 mars, jour où la police procède pour la première fois à 98 interpellations en marge de la Manif pour tous. Les forces de l’ordre, visiblement dépassées par l’ampleur de la manifestation, font pour la première fois usage de gaz lacrymogène. Sur ces 98 personnes interpellées, seules 6 se verront notifier une garde à vue.
  • La situation se tend à partir du 12 avril et le vote à main levée de la loi au Sénat. Suite à la manifestation qui finit devant l’institution, puis qui se poursuivra une partie de la nuit par un jeu de cache-cache avec les CRS dans les rues de Paris, la police durcit son dispositif. Entre le 12 et le 15 avril (début des manifestations quotidiennes), 201 personnes sont mises en garde à vue. Parmi elles, 67 jeunes gens qui avaient installé une tente devant l’Assemblée Nationale le samedi 13 avril et 14 personnes venues « accueillir » le ministre de l’intérieur Manuel Valls et son épouse devant la Salle Pleyel.
  • Le 18 avril, après la manifestation quotidienne, 12 personnes seront mises en garde à vue.
  • Les premiers Veilleurs sont interpellés ce soir là. Plus d’une cinquantaine de jeunes sont emmenés dans le panier à salade, alors qu’ils écoutaient des chants assis dans l’herbe. Ils ont été arrêtés parce que l’autorisation qui leur avait été faite de rester jusqu’à minuit et demie leur a été retirée au dernier moment. La police a néanmoins semblé vouloir changer d’attitude : depuis cette nuit là, les Veilleurs ne sont plus dégagés manu militari par les CRS.
  • A la suite de la manifestation parisienne du dimanche 21 avril, 22 personnes seront encore arrêtées. Chaque fois, on note que pas une seule personne n’est arrêtée lors des manifestations, mais toujours après leur dispersion. Et pas une seule fois ces arrestations n’ont été effectuées pour des actes de violence.
  • Le 5 mai, la manifestation francilienne organisée en pleines vacances scolaires, plus petite et familiale, se termine dans le calme avec les Veilleurs, qui seront délogés vers 5h du matin de l’avenue de Breteuil.
  • C’est la grande manifestation du 26 mai qui donne lieu à la plus vaste opération de police. Selon le ministère de l’Intérieur, 4500 policiers et gendarmes spécialisés dans le maintien de l’ordre ont été mobilisés. Comme lors des manifestations précédentes, « Le Réel » était sur place et a parlé aux policiers. Ils étaient peu inquiets et venaient, pour la très grande majorité d’entre eux, de province. Un gendarme confiait alors que le ministère avait vu les choses en grand à cause des débordements qui avaient eu lieu à l’occasion de la victoire du PSG célébrée au Trocadéro. En marge de ces célébrations, les vitrines brisées et un bus de touristes vandalisé avaient donné lieu à 42 arrestations : le tapage et les jets de bouteilles des derniers manifestants du 26 mai ont pour leur part débouché sur 231 arrestations par la police.
  • La police continue son devoir de surveillance même après la fin des manifestations : le 27 mai, 93 personnes, dont une femme enceinte et une octogénaire, sont embarquées pour s’être rassemblées devant le lycée Buffon (XVème arrondissement) où se trouvait le président François Hollande.
  • Rien qu’à Paris, entre le 24 mars et le 27 mai, on dénombre donc au moins 704 arrestations en rapport avec l’opposition à la loi Taubira.
  • Ce décompte, réalisé à partir d’articles publiés par de grands médias, ne prend pas en compte les récits publiés sur les blogs d’arrestations pour port de t-shirt aux couleurs de la Manif pour tous. Il ne recense pas non plus les arrestations qui ont eu lieu en province.
  • N’hésitez pas à contacter « Le Réel » pour actualiser notre décompte : lereel.fr@gmail.com
  • Source: http://www.lereel.fr/2013/06/03/manif-pour-tous-au-moins-704-arrestations-a-paris/

 

. Rappel à l'ordre de la France par le Conseil de l'Europe, ONU saisie (27 juin 2013)

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 15:33

En réponse à une question sur la légalisation du mariage homosexuel "en Europe", le président russe Vladimir Poutine, lors d'une conférence de presse à l'issue d'un sommet Russie-UE dans l'Oural, a déclaré qu'il "signera" une loi interdisant l'adoption d'enfants russes par des couples homosexuels, si elle lui est présentée :

 

  • "Si une telle loi est adoptée par le Parlement, je la signerai".

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/06/04/97001-20130604FILWWW00386-poutine-contre-l-adoption-homo.php

 

- Moscou interdit aux Américains d'adopter les enfants russes

- Le Parlement ukrainien a adopté un projet de loi pénalisant la "propagande homosexuelle"

- La Russie est la première dans le G8 de par sa croissance économique en 2011

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 15:22

 

 

Le Cache-Cache Pour Tous est une nouvelle tactique des jeunes en marge des Manifs Pour Tous pour tenter de se faire entendre des autorités publiques sur des sujets fondamentaux de société. Il s'agit de courses poursuites pacifiques avec la police dans les rues de la capitale jusqu'à épuisement des forces ou dislocation des troupes mais qui a le don d'agacer les forces de l'ordre. Ici, 3 juin 2013, cache-cache en fin de manifestation à proximité du ministère de la Famille contre la théorie du Gender que tente d'imposer le gouvernement.

 

 

- De l’apéro pour tous aux Champs-Elysées au cache-cache pour tous…

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 14:49

Suite à l'élection hier, avec 58% des voix, aux primaires UMP à la mairie de Paris de Nathalie Kosciusko-Morizet, sur Chris-Roi, nous avons notre petite idée de la vraie raison de l'élection de "NKM", qui n'avait pas voté contre la loi Taubira légalisant le mariage et l'adoption des homosexuels. A Paris, les bruits et les rumeurs de fraude électorale par manipulation des votes électroniques courent et vont bon train (certains ont voté plusieurs fois, d'autres participants n’ont pas réussi à voter, d'autres se sont vus simplement voler leurs identités, par votes en rafale sur Internet, etc....) NKM était la seule à vouloir du vote électronique.

 

Un article de L'Echo republicain évoque la fraude par :

  •  « la mise en évidence des faiblesses techniques du dispositif retenu --complexe d'utilisation, mal protégé contre les fraudes-- . Nombre de personnes ont témoigné ne pas parvenir à voter en raison de la configuration de leur ordinateur. Le site Metronews s'est amusé à voter cinq fois avec la même carte de paiement ou à établir un bulletin de vote au nom de Nicolas Sarkozy. "L'usurpation d'identité est un délit grave" et "si on considère que ces délits sont nombreux, il y aura des poursuites", a averti lundi M. Rufenacht, président du Conseil supérieur de cette primaire. Vendredi soir, quelques heures à peine après l'ouverture du vote, Pierre-Yves Bournazel avait exigé sa suspension, en raison de "défaillances" du système et de la poursuite de la campagne de NKM. »

 

Un article du Huffingtonpost est intitulé "Primaire UMP à Paris: les 4 bugs qui menacent la sincérité du scrutin".

 

Un autre article du Nouvl-Obs est titré : "Primaire UMP à Paris : "Un simulacre d'élection" :

 

  • "L'UMP a créé une lessiveuse à voix qui accepte les fausses identités", critique l'Observatoire du vote, vent debout contre le vote par internet. ... Pour 33.787 euros, Jean-François Legaret, maire du Ier arrondissement de Paris et candidat à la primaire UMP, aurait pu être désigné tête de liste. Il a remporté 20,40% des votes, derrière Nathalie Kosciusko-Morizet, désignée dès le premier tour avec 58%. Mais en usurpant l'identité de 6.143 inscrits sur les listes électorales parisiennes, il aurait remporté le scrutin avec 51% des suffrages. Chaque vote lui aurait coûté 5,5 euros, le prix de la participation et d'une carte SIM. ... Monnayant une participation de 3 euros, n'importe quel internaute pouvait en quelques clics et recherches sur les réseaux sociaux se faire passer pour n'importe quel inscrit sur les listes électorales. Mais "le problème n'est pas les failles de sécurité, mais plutôt l'absence de transparence", explique Chantal Enguehard, chercheuse de l'Observatoire du vote et experte du sujet à l'Université de Nantes. Dans une élection classique, l'électeur peut contrôler le traitement réservé à son bulletin de vote glissé dans l'urne transparente. Mieux, en cas de doute, recompter les bulletins est toujours possible. Deux procédures impossibles avec le vote électronique. "Pour l'instant, il n'existe pas de procédure transparente de vote électronique", souligne Chantal Enguehard. "Or, la transparence est une caractéristique essentielle d'une élection démocratique. ... Néanmoins, les élections classiques sont aussi l'occasion d'observer des fraudes, comme en 2008 lors de la "fraude à la chaussette" à Perpignan ou les cafouillages l'an dernier pour la présidence UMP."  
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/elections-municipales-2014/20130603.OBS1781/primaire-ump-a-paris-un-simulacre-d-election.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/elections-municipales-2014/20130603.OBS1781/primaire-ump-a-paris-un-simulacre-d-election.html

Les électeurs de cette primaire n'y sont donc pour rien dans cet échec tout relatif de la Manif pour tous à faire battre NKM, vu que, selon les cadres dirigeants de l'UMP, NKM demeurait "la favorite du scrutin, avec plus de 80% du soutien des sympathisants de l'UMP" (sic)... Un score digne des républiques bananières qui n'a été évité, précisément, que par les appels énergiques des résistants à la faire battre.

 

D'autre part, si lors des "débats" parlementaires sur le "mariage pour tous" en février, le député UMP Christian Jacob a pu expliquer calmement à l'Assemblée (vendant ainsi la mèche), que des députés de la majorité socialiste ont pu tricher lors des votes (je cite : "chacun vote sur son boîtier et pas sur celui du voisin : alors qu'il n'y avait que 60 parlementaires de la majorité PS, on est arrivé à "un résultat de 148 votes favorables"), à combien plus forte raison une misérable élection pour une primaire à la Ville de Paris a-t-elle pu être truquée et falsifiée par un parti totalement sous contrôle oligarchique et maçonnique ?

 

http://www.herodote.net/Images/jeannedarc_loches.jpgEric Martin, directeur des publications des Nouvelles de France demande : 

 

 « La guerre, car il s’agit d’une guerre, pour sauver la civilisation ne mérite-t-elle pas mieux ? Force est de constater que nous n’en sommes pas capables pour l’instant, ayant sans doute matériellement et professionnellement trop à perdre – il y a un risque réel dès lors que nous sommes peu nombreux à agir, tétanisés par notre sentiment d’infériorité mais aussi par le dogme démocratique. ... Jeanne d’Arc n’a pas vaincu les Anglais en défilant avec des ballons roses ou en lisant Gandhi. Ouvrons les yeux, si nous tenions tous vraiment au mariage comme nous tenons par exemple à nos enfants, nous aurions, pour beaucoup, agi très différemment. Ni les manifestations à deux millions de personnes sages ni les veilleurs n’empêcheront la PMA, la GPA, et que sais-je, à l’avenir. »

 

D'abord, sainte Jeanne d'Arc vivait à une époque où la France était dirigée par des rois, ce n'est plus le cas. Elle vivait à une époque où les Français de l'époque pouvaient combattre l'Occupant parce que les armées françaises étaient fidèles à Charles VII. Aujourd'hui où se trouvent la fidélité de nos armées et des forces de police ? Elles se trouvent à Londres et à Wall street.

Dans ces conditions, en 1429, comme en 1940 ou 2013, nous l'avons déjà dit, mais répétons-le..., tant que nous n'aurons pas les forces armées de notre côté, ou du moins une partie d'entre elles, il est vain, dangereux, et illusoire d'appeler à aller au-delà d'une résistance pacifique et transgressive. Il faut laisser le Printemps français éclore dans les consciences, laisser le temps au temps et la nature fera le reste.

 

D'autant que certains policiers, sous le couvert de l'anonymat commencent à déclarer que leur allégeance pourrait rapidement changer de camp.  


La prise de conscience de l'ampleur de la supercherie politique issue de 1789 et de la collaboration active de l'ensemble de la classe politique et des institutions à la marchandisation de l'homme est en train de se faire, lentement mais sûrement. La Contre-Révolution est en marche et rien ne pourra l'arrêter, car de la même manière que l'on n'arrête pas le vent, on n'arrête pas un Etat d'esprit ! Au sens propre comme au sens figuré. L'Etat que nous entendons bâtir est l'Etat de droit, fondé sur la justice, la raison et la foi. L'Etat totalitaire que nous entendons renverser est l'Etat fou où le nihiliste côtoie l'opportuniste pour déconstruire tout repère traditionnel et offrir aux Français comme horizon indépassable de la vie politique, les ventres aux enchairs !

 

Rappelons ici que l'effondrement de l'Urss se fit de l'intérieur et de l'extérieur. L'oligarchie soviétique avait été préalablement vidée de tout pouvoir réel par l'action externe d'hommes politiques qui lui ont ôté toute légitimité. La date du Putsch ne fut pas choisie au hasard, car c'est le 20 août que Gorbatchev devait signer un traité instaurant une nouvelle Union, appelée Union des républiques souveraines soviétiques (puis Union des républiques souveraines). Au cours de l'automne 1991, tandis que les républiques constituantes de l'URSS proclamaient, l'une après l'autre, leur indépendance sans que Gorbatchev ait la possibilité de s'y opposer par la force, le gouvernement russe prit peu à peu l'ascendant, reprenant les fonctions auparavant assurées par l'Urss. Ainsi, Gorbatchev tout en étant président de l'Union soviétique perdait rapidement prise. On disait à l'époque que l'Union soviétique se limitait aux murs du Kremlin. En novembre 1991, le président russe Eltsine publia un décret qui interdisait les activités du Parti communiste de l'Union soviétique sur le territoire de la Fédération de Russie. Le 8 décembre 1991, lors des accords de Minsk, les chefs de la Russie, de l'Ukraine et de la Biélorussie publièrent une déclaration selon laquelle l'Union soviétique était dissoute et remplacée par la Communauté des États indépendants (CEI), une organisation sans entité juridique forte, qui ne fonctionna pas réellement, malgré un renouveau récent avec de nouvelles organisations partenaires telles que l'OTSC ou la Communauté économique eurasiatique (Eurasec). Gorbatchev était encore président, mais sans pays, son pouvoir ne signifiait plus rien. Le 25 décembre 1991, Gorbatchev remit sa démission en tant que président de l'Union soviétique. Le jour suivant, l'Union soviétique était officiellement dissoute. La Fédération de Russie, elle-même constituée de républiques, allait désormais la remplacer, avec 14 autres républiques indépendantes, mais d'une importance moindre.

 

C'est ici que nous devons nous nourrir de la réflexion judicieuse d'un commentateur nommé Silvestrik sur Nouvelles de France (4 juin 2013 à 9:51 at 9 h 51 min) qui explique :

  • "De plus, mettre en place un nouveau système de représentation ne peut pas s’improviser. Ceux qui sont descendus dans la rue ne sont pas les professionnels du pavé. Ce sont des familles, des hommes et des femmes ayant des responsabilités. Ils leur faut du temps pour admettre qu’ils vont devoir prendre en mains eux-mêmes le redressement du pays.
    Cela passera obligatoirement par la constitution d’un réseau d’organisations locales qui se fédéreront et suppléront aux défaillances de la classe politique actuelle. Il n’est pas souhaitable que cela aille trop vite afin d’éviter des événements de type révolutionnaire qui sont la porte ouverte à toutes les débordements."

 

Il ne faut donc pas craindre de perdre des batailles d'ailleurs truquées sur le plan électoral, ce n'est là que supercherie et manipulations, ni souhaiter que le Printemps français se fasse trop vite. Le danger est de voir les évènements se transformer en un mouvement de type révolutionnaire sanglant et violent, récupéré par ceux qui nous ont détruit méthodiquement depuis trop longtemps (1789, 1792, 1797, 1830, 1848, 1870, 1905, 1940, 1968). Il s'agit d'abord de créer un contre-pouvoir dont les valeurs défendent la vraie démocratie (et non l'Oligarchie), un contre-pouvoir qui sur le modèle du Bon sens français, concurrencera directement le fantôme qui tient lieu de pouvoir central à Paris et dont la substance vitale se videra progressivement.

 

Add. Nous apprenons à l'instant que NKM va prêter allégeance au Grand Orient de France.

Lu ici :

"Sans perdre une minute, la candidate UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet va plancher le 11 juin devant les frères du Grand Orient de France, dans le temple Arthur Groussier de la Rue Cadet à Paris. Les membres de cette obédience classée à gauche, et en présence du Grand Maître José Gulino (par ailleurs socialiste), vont écouter NKM -qui n'est pas maçonne-, et débattre avec elle sur le thème de "La Réciprocité". Un choix énigmatique. Ce qui l'est moins, c'est qu'elle accepte ce passage au siège de la première obédience française. Elle sait nécessairement que sa concurrente Anne Hidalgo va bénéficier de réseaux maçonniques parisiens."

 

Pour la justice, pour l'Etat de droit, pour la civilisation, ONLR. JJJ.

 

 

- Manuel Gaz envisage d'interdire le Printemps français : autant interdire le peuple !

- Vendredi 24 mai : Rassemblement de résistants devant le Grand Orient de France, 19h (9 rue cadet, Paris 9e)

- Le printemps français est "un état d'esprit de résistance non-violente" (Béatrice Bourges)

- Franc-maçonnerie "religion de la république" (Vincent Peillon)

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 10:15

http://img.over-blog.com/600x450/4/27/14/37/Visuels-Royalistes/democratie-guerre.jpgSix députés UMP viennent de cosigner une proposition de loi en faveur du vote obligatoire. Y êtes-vous favorable ?

 

Je suis pour le vote obligatoire. Le vote n’est pas un droit, il est un devoir.

 

Source: http://www.valeursactuelles.com/%E2%80%9Cje-suis-clairement-favorable-des-alliances-second-tour%E2%80%9D20130220.html

 

Il faudra expliquer à Marine Le Pen que lorsque les institutions de la société violent la société elle-même, s'assoient sur l'Etat de droit et la justice (droits des enfants bafoués, altérité des sexes ignorée, pétition de 700 000 personnes écartée d'un revers de main, vote à main levée au sénat sur un sujet engageant une "réforme de civilisation"...), l'abstention devient un devoir. Qu’ils le veuillent ou non, ne pas voter c’est exprimer un choix. Celui du refus du système.

 

On se rappelle qu'en août 2012, parmi les propositions de la sénatrice socialiste Frédérique Espagnac,  pour "faire face à l'effondrement des taux de participation aux différents scrutins depuis un quart de siècle", on trouve la belle idée du 'vote obligatoire'" (sic). Les accointances idéologiques deviennent ainsi plus claires !

 

- Pourquoi les royalistes ne doivent pas voter

- Démocratie hystérique : le "vote obligatoire" dès 16 ans

- L'assemblée reconnaît le vote blanc qui sera comptabilisé séparément des nuls

- Des députés de la majorité trichent à l'assemblée lors des votes

- Un âne blanc appelé Nul brigue les suffrages non exprimés

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 08:41

Le maire de Saguenay (au Canada), M. Jean Tremblay, pourra désormais continuer de réciter la prière d'ouverture des assemblées du Conseil municipal. En effet, la Cour d'appel du Québec a renversé le 27 mai dernier le jugement du Tribunal des droits de la personne qui avait condamné la prière publique.

 

La Cour d'appel ajoute que le citoyen Alain Simoneau, qui avait porté l'affaire devant les tribunaux, et le Mouvement laïque québécois (MLQ), qui le soutenait, n'ont pas subi de préjudice et que M. Simoneau n'a pas été l'objet d'une discrimination en raison de son désaccord avec la pratique.


M. Baril, un ex-président du MLQ, en était le vice-président au moment des procédures. Il prône la laïcisation intégrale de l'État; il a déjà poursuivi la Ville d'Outremont pour les mêmes raisons; et lui et M. Simoneau, qui réclamaient 150 000 $ en dommages, s'étaient entendus pour remettre une partie de ce montant au MLQ advenant qu'ils aient gain de cause...


Il s'agit d'une victoire tout à faite naturelle pour les partisans de la transparence et donc une victoire du maire de Saguenay, Jean Tremblay, qui avait livré une farouche bataille sur la place publique en faveur de la prière, et d'une défaite pour les partisans de l'action souterraine et cachée... que sont les soit-disant "laïques" la plupart du temps affiliés aux loges maçonniques.

 

Mais le juge Gagnon a rendu un arrêt contradictoire et incohérent.

 

Tout en autorisant la prière publique, il a fustigé Jean Tremblay "pour avoir contrevenu au devoir de réserve associé à ses fonctions au point de risquer personnellement de porter atteinte à la règle de neutralité religieuse applicable au conseil municipal et a qualifié la conduite du maire d'adhésion publique indéniable au catholicisme". Bigre, on en tremble déjà !

 

Le juge Gagnon écrit qu'il est tout à fait "inconvenant que des fonctions prestigieuses puissent être utilisées aux fins de promouvoir ses propres convictions religieuses". Le juge estime qu'un citoyen serait "en droit de se sentir atteint par les attitudes et déclarations d'un élu dont on s'attend à ce qu'il s'acquitte de son mandat sans avoir à afficher ses convictions religieuses et ajoute qu'il s'agit là d'un échec sur le plan de l'image."

 

On a l'impression de se retrouver il y a deux mille ans devant le Sanhedrin... Jésus répondit au juge : "J'ai parlé ouvertement au monde, j'ai toujours enseigné dans les synagogues et dans le temple où tous les Juifs se rassemblent et je n'ai rien dit en secret. ... Si j'ai mal parlé, montre en quoi; si j'ai bien parlé, pourquoi me frappes-tu ?" (Jn, 18, 20-23.)

 

Tout le débat est là, entre les partisans de la religion transparente et publique qu'est le christianisme où rien n'est dit ni fait "en secret"..., et les partisans de la religion maçonnique, "religion de la république" (selon Vincent Peillon), religion souterraine et cachée, soit-disant "laïque". Débat que le Christ,  il y a deux mille ans, nous avait dit qu'il se réaliserait : "Celui qui fait la vérité, vient à la lumière, pour que ses oeuvres soient manifestées, elles qui ont été accomplies en Dieu", mais "quiconque fait le mal hait la lumière et ne vient pas à la lumière, de crainte que ses oeuvres ne soient démasquées..." (Jn, 3 20-21.)

 


 

Source : http://www.lapresse.ca/actualites/regional/201305/27/01-4654845-saguenay-la-priere-peut-etre-recitee-avant-le-conseil.php

 

Merci à J.

 

Site de la Ville de Saguenay : http://ville.saguenay.ca/fr/home

Partager cet article
Repost0
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 22:59

Pour-quelques-dollars-de-plus-copie-1.jpgTravailler moins pour gagner plus, un style de vie que l’ancien président Nicolas Sarkozy, semble apprécier de plus en plus. Depuis qu’il est retraité, il enchaîne conférences haut de gamme sur conférences, des prestations de moins d’une heure, et plutôt bien rémunérées. Mais ça, c'est l'arbre qui cache la forêt.


Tout le monde se rappelle des propos du conseiller de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, sur "cette banque responsable de la crise et qui se goinfre de bonus...", he bien notre homme était invité, aujourd'hui, à Londres par la banque américaine Goldman Sachs, vous vous rappelez, la banque à l'origine de la crise financière mondiale de 2008, dont nous ne sommes pas sortis. Motif pour le grand public (il ne faut pas éveiller la suspiscion des "fachos") : l'ancien président est venu "donner une conférence sur la politique européenne" (sic)... Une prestation qui, pour couvrir la politique de l'évasion fiscale de nos chères élites, les différentes manipulations et opérations bancaires mondialistes pour plonger les nations dans la dette, devrait rapporter à notre cher ex-président environ 100 000 dollars, soit 77 000 euros pour 45 minutes de conférence...(1)
 

 

Nicolas Sarkozy prépare là son retour en 2017. Il va chercher ses rétros commissions, ses revenus différés. Et en 2016, nos médias apatrides et collabos nous remettrons le valeureux défenseur de la patrie contre les dérives de la "finance folle", soudainement sur le devant de la scène, avec des articles élogieux à répétition. Nicolas Sarkozy fera alors sa campagne électorale présidentielle gratis... plus vite que son ombre !

 

Le journaliste Patrice de Plunkett ce matin sur RMC a estimé que cela « pose le problème de la relation incestueuse entre la haute classe politique et le casino financier ». Goldman Sachs étant ce « géant de la spéculation mondiale, qui avait aidé la Grèce à « cacher » sa dette », « avant de parier sur sa faillite »...  « Et pendant que l’Europe s’enfonce dans la crise, cette banque affiche 7,3 milliards de dollars de bénéfice » ! Cherchez l'erreur !

 

Et Patrice de Plunkett de poursuivre sur ces relations ambiguës entre politique et finance :

 

« Les présidents de la République en retraite ne sont pas à plaindre. Si les hommes politiques le font [des conférences rémunérées, ndlr]- Bill Clinton, Tony Blair, Gerhard Schröder - c’est une espèce de contagion » (2).

 

 

Alors que Sarkozy à Lille, le 23 février 2012, tirait à boulets rouges sur la "finance folle" et appelait à "moraliser le capitalisme", François Hollande, le même jour au Mans, lui répondait en employant le même vocabulaire : "Je n’ai qu’un adversaire dans cette campagne, c’est la finance folle, la finance qui a soumis l’économie, qui l’a dominée et qui aujourd’hui entrave les peuples..."). Les deux valets du système Goldman Sachs, ont dénoncé l'un comme l'autre la finance, au pouvoir, mais qu'ont-il fait ? Rien. Une fois retraités, ils se tapent gentiment leurs rétro commissions...

 

Sources:

 

(1)https://www.menly.fr/buzz/news/antiseche-actu/201077-nicolas-sarkozy-paye-100000-dollars-45-minutes-conference-goldman-sachs/

(2) http://www.rmc.fr/editorial/386038/sarkozy-une-conference-a-100-000-dollars-pour-la-banque-goldman-sachs/

 

 

- Goldman Sachs, La banque qui dirige le monde (Arte)

- Dette grecque et "saut qualitatif" (Nicolas Sarkozy)

- "Le changement c'est maintenant": La dette atteint 91 % du Produit intérieur brut (PIB)

- Aujourd'hui la dette de la France est de 1.886.460.800.000 euros, elle augmente de 360.000.000 euros en 24 heures (23 mai 2013)

- Banksters : le vol du siècle (14 octobre 2008)

- Mensonge du siècle : "sauf accident majeur, cette opération n'aura pas de coût pour le contribuable" (François Fillon)  

Partager cet article
Repost0
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 21:53

Jean Bourdeau, attaché parlementaire du sénateur Jean-Pierre Michel – qui s’était lui-même illustré en qualifiant les opposants à la loi Taubira de « pires des homophobes » – a franchi la ligne jaune sur Twitter. Dans un tweet du 26 mai, le jeune homme souhaitait que Manuel Valls utilise des armes pour tirer sur les manifestants du « Printemps Français »:

 

  • "Bonaparte tira des coups de canons face aux ennemis de la République ! #Valls devrait faire de même, concernant le #printempsfrancais !"

 

Quant aux veilleurs, protestataires pacifiques, le collaborateur de Jean-Pierre Michel propose de les envoyer « au goulag »...

 


 

Source: http://www.lereel.fr/votre-actu/info/lattache-parlementaire-de-j-p-michel-veut-tirer-sur-les-manifestants/

Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 22:59

 

Le Bon sens français, nouveau mouvement politique, proche de La Manif Pour Tous 64, envisage un prochain "conseil national de la résistance aux idéologies qui visent à détruire la nation et la famille qui sont les deux piliers fondateurs de la France".

 

Conçu entièrement par des citoyens, par des gens de bonne volonté, qui veulent le renouveau de la France par le peuple français, le Bon sens français a organisé son 1er meeting à Bayonne au Pays Basque vendredi 31 mai sur le thème: "Quelle action politique après le 26 mai ?" Cette réunion publique a été animée par le Dr Pascal Trotta, président du "Bon Sens Français", Serge Harismendy, président de "La Manif pour Tous 64", Béatrice Bourges, porte-parole du "Collectif pour l'Enfance" et du "Printemps français". (1)

 

Béatrice Bourges dont le mouvement du Printemps français est dans la ligne de mire de Manuel Gaz qui envisage la possibilité de l'interdire, a expliqué que la résistance aux lois transgressives actuelles qui visent à un changement de civilisation non démocratique n’est pas une option mais une obligation, un devoir. L’esprit du printemps français est un esprit de résistance transgressif à des lois transgressives. C’est un esprit pacifique de résistance ferme et définitive à un changement de civilisation que la majorité des français refuse.

 

Ce nouveau mouvement politique est héritier de l’histoire et de la culture chrétienne de la France dont le filtre décisionnel est le bon sens.
C’est un mouvement non affilié ni de droite ni gauche ni du centre encore moins des extrêmes. Le clivage gauche droite n’existe plus que dans l’esprit de nos élites et vise à diviser les français pour éviter tout changement profond.
L’objectif du bon sens français est la reprise du pouvoir au niveau national de façon démocratique mais ferme. Il aura vraisemblablement vocation à participer au futur conseil national de la résistance aux idéologies qui visent à détruire la nation et la famille qui sont les deux piliers fondateurs de la France.
Pour suivre ce mouvement en attendant la finalisation du site Internet www.lebonsensfrançais.fr (apparemment non encore disponible, NdCR.), vous pouvez le suivre sur la page facebook.com/lebonsensfrançais.fr
Ou lui adresser un mail de suggestions, de propositions d’actions, de dons, à la boîte mail lebonsensfrançais@gmail.com.
Hauts les cœurs ! (2)

 

Sources:

 

(1) http://www.lasemainedupaysbasque.fr/2013/05/30/14543-meeting-du-bon-sens-francais

(2) http://leprintempsdesconsciences.unblog.fr/2013/06/02/premier-meeting-du-bon-sens-francais/

Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 22:58

Le président socialiste collabo de l'Assemblée nationale traite les anti mariage gay de "zoulous".

 

 

 

Zoulous : Les Zoulous sont un peuple d'Afrique Australe en partie sédentarisé qui se trouve principalement en Afrique du Sud.

 

Suivre la discussion sur Facebook : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=625846027444090&set=a.435870406441654.115696.435853693109992&type=1&theater

 

Article de La Provence :

 

  • "Zoulous", "zigotos", "excités". Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a usé d'un langage fleuri pour qualifier des militants anti mariage pour tous qui ont manifesté cet après-midi à l'occasion de sa venue à Avignon. Une poignée de fidèles de Frigide Barjot a déployé une banderole "Le Vaucluse veut du boulot, pas du mariage homo" devant le restaurant "L'extramuros" où Claude Bartolone s'exprimait.

  • "Du boulot ? Mais il y a beaucoup de traiteurs, de fleuristes ou de vendeurs de confetis qui auront du travail grâce au mariage homo et à toutes les cérémonies que cela va engendrer !" a glissé, sourire en coin, le président de l'Assemblée nationale.
  • .
  • .
  • Source : http://www.laprovence.com/actu/region-en-direct/2379902/breve.html

Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 22:58

Après avoir voté une loi d’ouverture du mariage aux homosexuels, un article de 24heuresactu.com rapporte que le Brésil a célébré son premier "mariage" entre trois personnes en octobre 2012. Une décision qui découle directement de la loi sur le mariage pour tous. On vous aura prévenus ! (Ici et , NdCR.)

Un an après avoir célébré le premier mariage civil homosexuel, le Brésil vient de consacrer le premier « ménage à trois » officiel. Un homme et deux femmes ont donc été mariés par la notaire de Tupa (430 km de São Paulo ), Claudia do Nascimento Domingues. Cette dernière a déclaré à l’AFP que sa «  fonction n’est pas de juger si cette situation est correcte ou pas », avant de préciser qu’elle avait agit en parfaite légalité. « C’est quelque chose de nouveau, mais je ne l’aurais pas fait si la loi l’interdisait explicitement », a-t-elle expliqué.

La logique juridique est implacable : si un mariage ne définit plus l’union entre un homme et une femme mais qu’il consacre désormais l’amour, pourquoi ne pas marier un homme et deux femmes qui s’aiment ? Et la justice brésilienne, pourtant considérée comme étant conservatrice, a été obligée de céder et d’accepter cette nouvelle forme d’union, puisque le loup (la loi sur le mariage pour tous) était entrée dans la bergerie (le foyer familial).

Ainsi, interrogé par l’AFP, Nelson Sussumu, membre de l’Ordre des avocats de São Paulo et spécialiste en droit de la famille, a souligné qu’« ils ont fait ce contrat, il n’y a rien d’illégal à cela ».

Mais chut !!! Quiconque oserait poser la question de la polygamie comme conséquence du mariage pour tous est un vilain facho homophobe !

 

Source et suite: http://24heuresactu.com/2012/10/28/mariage-pour-tous-une-union-a-3-celebree-au-bresil/

via http://www.printempsfrancais.fr/

 

- Le cardinal Barbarin met en garde contre le "mariage" homosexuel

- De "mariage" homosexuel en polygamie

- Le Brésil prépare à la polygamie avec un discours identique à celui des partisans du "mariage" homosexuel

Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 22:57

 

 

Stéphane Bern persiste et signe. Après ses déclarations dans "Salut les terriens" sur Canal+, où il affirme que Jean-François Copé est favorable à titre privé au mariage gay, l'animateur de France Télévisions confirme ses informations auprès de l'AFP. "C'était le 20 novembre 2011, quelques semaines avant son mariage et il a dit 'A titre personnel, je suis pour' le mariage gay", a-t-il expliqué. Autour de la table de ce dîner, la future épouse de M. Copé, Dominique Besnehard, Bruno Gaccio, Pierre Lescure, Guillaume Durand et Marc-Olivier Fogiel.

 

"Marc-Olivier Fogiel vient de me le confirmer par texto, nous étions au même dîner", assure Stéphane Bern. L'animateur de "Secrets d'histoire" justifie ces révélations par le climat délétère qui règne en France depuis l'ouverture du débat sur le mariage pour tous. "Quand je vois qu'en bon tacticien il fait descendre des milliers de Français dans la rue, je me demande où est la parole des hommes politiques entre ce qu'ils peuvent dire en privé et ce qu'ils peuvent dire en public", explique-t-il l'AFP.

 

Source: http://www.ozap.com/actu/stephane-bern-et-marc-olivier-fogiel-confirment-la-position-favorable-de-j-f-cope-au-mariage-gay/447360

 

 

- Béatrice Bourges : «La présence de Copé hier est clairement une tentative de récupération politique»

Partager cet article
Repost0