Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 13:00

Le Premier ministre Ayrault, et avec lui la Hollandie totalitaire manifestement sous le choc de longs mois de Résistance patiente et déterminée, avec pour slogan "On ne lâche Rien" (ONLR), déclare lors du discours de clôture de l'université d'été du PS à La Rochelle : "C'est à vous, militants, que j'exprime ma gratitude ce matin, pour votre soutien constant (...) Vous m'avez dit hier "tenez-bon, ne lâchez rien" (...). C'est le message que je veux retenir pour 2013 : Nous ne lâcherons rien !"

 

... Ils n'ont pas encore compris que, pour la Justice, l'Etat de droit, la civilisation, on ne lâchera rien.

Partager cet article
Repost0
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 13:00

 

Les forces armées des Etats-Unis sont prêtes à réaliser un scénario militaire en Syrie, s'il y a un ordre ad hoc du président Barack Obama, a déclaré dimanche le ministre américain de la Défense Chuck Hagel, actuellement en visite en Malaisie.

 

«Le président (Barack) Obama a demandé au ministère de la Défense de préparer des options pour tous les cas de figure. Nous l'avons fait», a indiqué le ministre.

 

«Encore une fois, nous avons préparé toutes les options, s'il décidait de choisir l'une d'elles», a-t-il souligné.

 

Le chef du Pentagone a rappelé que les Etats-Unis et leurs alliés étaient en train d'évaluer les informations selon lesquelles les forces du président syrien Bachar Al-Assad avaient lancé mercredi une attaque aux armes chimiques contre un bastion rebelle dans la banlieue de Damas.

 

 

Source: http://fr.rian.ru/world/20130825/199104822.html

Partager cet article
Repost0
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 12:59

Le journaliste Thierry Meyssan, à Damas le 21 août 2013, explique que l'attaque chimique est une "mise en scène" : les videos ont été postées sur internet "un jour avant", il n'y a plus de civils dans la zone en question "depuis plusieurs mois".

 

 

Thierry Messan pense qu'il s'agit (le " massacre de Damas") "d'une opération de propagande qui ne résiste pas une minute à l'analyse. Il suffit de regarder les videos qui ont été diffusées par l'armée syrienne libre. ... Ces videos ont été mises en ligne sur youtube la veille des évènements qu'elles sont censées décrire. Vous pouvez vérifier par vous-mêmes en tapant sur youtube la recherche de ces videos. Vous allez constater qu'elles ont été uploadées sur youtube la veille des véènements. Alors que s'est-il passé ? Il y a eu une attaque très importante de l'armée nationale contre l'armée syrienne libre qui a duré toute la journée d'hier, mercredi (21 août 2013, NdCR.) en commençant très tôt le matin vers 4h et demi, nous avons tous été réveillés par les bruits des bombardements, moi j'avais mont lit qui tremblait et cela a duré comme cela toute la journée. Mais ces bombardements se sont focalisés sur une zone de la Ghouta, c'est-à-dire de la bande d'agriculture vivrière qui entoure la capitale, une zone où il y a déjà eu des combats depuis plusieurs mois, et où les habitations ont déjà été détruite et où il n'y a pas de population civile. Ces combats ont été manifestement mortels pour l'armée syrienne libre qui a dû perdre une grande quantité d'hommes. Mais il ne peut pas y avoir à cet endroit-là de destructions importantes de civils, c'est totalement impossible parce qu'il n'y en a pas à cet endroit-là et il n'y en a pas depuis plusieurs mois".

 

Source video : http://www.dailymotion.com/video/x13jbqs_thierry-meyssan-gaz-sarin-en-syrie-nouvelle-operation-de-propagande-contre-le-gouvernement_news via http://la-dissidence.org/2013/08/24/thierry-meyssan-lattaque-chimique-en-syrie-est-une-mise-en-scene/

 

Un expert en armes chimiques émet lui aussi des doutes :

 

 

 

Stephen Johnson, expert en armes chimiques qui travaille à Londres, a examiné plusieurs vidéos montrant des victimes présumées et émet des doutes.

 

"Il y a des scènes qui semblent un peu hyper-réalistes, presque comme si elles étaient jouées, explique-t-il. Cela ne veut pas dire qu’elles sont fausses, mais cela peut semer le doute. Certaines personnes ont de l’écume à la bouche qui paraît trop blanche, trop pure, et pas épaisse, sanglante ou plus jaune, comme on peut le voir quand il y a une blessure interne."


De plus, des dizaines de vidéos supposées prouver une attaque chimique du régime syrien le 21 août et reprises par les médias occidentaux ont en réalité été mise en ligne dès le 20 août comme l’indique la rubrique numérique "à propos" juste en dessous de ces vidéos. Voici quelques exemples :

 

 

 

 

Publiée le 20 août 2013 : cliquez sur le lien https://www.youtube.com/watch?v=L6B8wq1VXN0, vérifiez la date de publication (en-dessous de la video).

 

Source et suite  : http://lejournaldusiecle.com/2013/08/23/syrie-un-expert-en-armes-chimiques-emet-des-doutes/

 

 

Add. 26 août 2013 16:04 Une vidéo choc, publiée hier 25 août, tournée en Syrie montre de la façon la plus claire possible, des mercenaires, entrain de charger un canon, avec une bonbonne de substances chimiques.

 

 

On remarquera que les terroristes utilisent un système de mise à feu à distance censé les protéger des gaz qui s'échapperaient lors du départ de l'obus chimique.

Justement, on peut voir l'artificier actionner le dispositif de mise à feu puis s'éloigner en courant. Et même après le tir on ne voit aucun de ces criminels revenir rapidement vers le canon.

Pour rappel, en mai 2013, à la Radio-Télévision suisse-italienne (RSI), Carla Del Ponte, membre, on ne peut plus crédible de la commission d'enquête sur la Syrie dépendant du Conseil des droits de l'homme de l'ONU, a fait une déclaration fracassante qui n'était pas du goût des puissances occidentales qui interviennent directement en Syrie. "Nous disposons de témoignages sur l'utilisation d'armes chimiques en particulier le gaz sarin. Pas de la part du gouvernement, mais des opposants", a affirmé l'ex-procureure générale du Tribunal pénal international pour les crimes commis en ex-Yougoslavie (TPIY).

Tollé général, quelques heures après, l'ONU dément, officiellement, les propos de Del Ponte. Qu'est-ce qui pousserait une dame de l'envergure, de l'expérience et de la crédibilité de Mme Del Ponte à sortir des propos sans fondements ?

 

Source et suite : http://www.algerie1.com/actualite/syrie-des-terroristes-entrain-de-tirer-des-obus-chimiques-video/ via  http://www.youtube.com/watch?v=cbOZBODPU64

 

Add. 28 août 2013. : ProRussia, il y a deux jours : « L’observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies à Genève, Mgr Silvano Tomasini, pose la question suivante: « Quel intérêt immédiat aurait le gouvernement de Damas à provoquer une telle tragédie, en sachant qu'il en sera de toute façon rendu directement coupable?

 

 

 

 

D’ailleurs, des combats acharnés sont en cours entre les troupes syriennes et les rebelles dans le quartier de Jobar, à Damas, où un dépôt d'armes chimiques a été découvert samedi (24 août NdCR.) par les troupes gouvernementales. Selon les médias syriens, des soldats ont découvert plusieurs tonneaux présumés contenir des substances toxiques, ainsi qu'un grand nombre de masques à gaz. Les inscriptions tracées sur les tonneaux indiquent qu'ils ont été fabriqués en Arabie saoudite. L'agence de presse SANA, affirme pour sa part que les rebelles ont utilisé des substances toxiques contre les militaires de l'armée gouvernementale.

Les combats visent à empêcher les rebelles de détruire les preuves que pourraient relever les experts de l’ONU.

Mais l’argument est là, et l’on rejoue aux populations occidentales, méprisées par leurs gouvernements respectifs, le scénario de l’Irak, avec la petite fiole et les armes de destruction massive. Peut importe si dans 10 ans, comme en Irak, on avouera avec une moue cynique que non, il n’y avait rien. Mais il fallait que les populations abruties applaudissent l’intervention. »

 

Source: http://www.prorussia.tv/Syrie-les-amis-de-Laurent-Fabius-abattent-leurs-dernieres-cartes-assassinat-cible-ou-gazage-de-masse_v495.html

 

Add. 13 septembre 2013. Thierry Meyssan a analysé pour IRIB le 11 septembre les contradictions et les incohérences des services secrets états-uniens, britanniques et français à propos du prétendu massacre chimique de la ghouta.

 

Comment les services occidentaux ont fabriqué « l’attaque chimique » de la ghouta

 

Thierry Meyssan : Les services occidentaux sont sûrs à 100% de choses qui ne sont pas logiques :

  1. Ils pensent que des gaz de combat peuvent être discriminants entre des hommes et des femmes.
  2. Ils ont observé la préparation des gaz de combat mais ne sont pas intervenus pour empêcher leur usage. Par contre, se proposent de punir ceux qui en ont fait usage.
  3. Ils expliquent que des enfants ont été tués le 21 août alors que les vidéos sont antérieures et que ces enfants proviennent des familles qui soutenaient l’Etat syrien et le gouvernement de Bachar al-Assad.
  4. Ils affirment disposer d’interceptions téléphoniques. Mais ce ne sont pas eux qui ont réalisé ces interceptions téléphoniques.
  5. Et, enfin, l’affaire de « la ligne rouge » puisque d’après le chef du Comite joint du Renseignement britannique, Jon Day, la Syrie aurait utilisé 14 fois auparavant des gaz de combat. Mais sans que jamais ceci ne soit clairement attesté. Pourquoi 14 fois avant ? Parce que 14 fois c’est le nombre d’usages par les Etats-Unis d’armes chimiques en Irak, en 2003-2004. Et, évidemment, ça serait simplement la quinzième fois qui permettrait de franchir la fameuse « ligne rouge » qui nécessiterait une riposte de la part des grandes puissances.

Le massacre de la ghouta  

Les contradictions des services secrets occidentaux

TM : Le gouvernement des Etats-Unis et celui de la France assurent que l’Armée arabe syrienne, l’armée légitime de l’Etat syrien a procédé à un massacre chimique dans la banlieue de Damas, dans la ceinture agricole de la ghouta, qui entoure Damas, le 21 août dernier.

Alors, je vais vous montrer que cette affirmation est complètement fabriquée et qu’elle ne correspond aucunement à la réalité. Pour cela, je vais d’abord m’appuyer sur les documents publiées très officiellement par le gouvernement des Etats-Unis, par celui du Royaume-Uni et par celui de la France.

 

1- Le nombre des victimes varie de 1 à 5

TM  : Dans la note de renseignement qui a été publiée par les Etats-Unis, on peut lire que cette attaque a causé la mort d’au moins 1 429 personnes.

Mais, lorsque que l’on regarde le document français équivalent, il n’est plus question que de 281 morts, qui auraient été décomptés en regardant des vidéos sur internet. Le même document précise qu’une organisation « non gouvernementale » – il faut prendre ça avec des guillemets –, Médecins sans Frontières, aurait compté – pour le gouvernement français – 355 morts dans des hôpitaux de la région de Damas.

Donc, la différence déjà d’évaluation du problème varie déjà de 1 à 5, selon la source.

Ensuite, les uns et les autres font référence à des vidéos pour attester la véracité des faits.

Alors, ces vidéos, eux-mêmes ne sont pas d’accord sur leur nombre. D’après le document des Etats-Unis, il y en a plus d’une centaine, alors que d’après le document français, il n’y en a que 47.


2- Paris et Washington ont validé des vidéos antérieures au 21 août

TM : Quand on regarde ces vidéos, on peut constater que certaines sont antérieures au massacre.

En effet, si vous regardez sur YouTube vous verrez qu’elles ont été postées le 20 août, ce qui pourrait être la veille, mais pas nécessairement compte tenu du décalage horaire de 9 heures entre la Syrie et la Californie, où se trouve le serveur de YouTube. Cependant, vous pouvez constater que dans les scènes d’extérieur le soleil est à son zénith.

Donc, il est aux environs de midi et ça ne peut pas avoir été posté le 21 août. Ça a nécessairement été enregistré avant cette date.

C’est pourtant sur des preuves sans valeur que se fondent les services des Etats-Unis et de la France.

 

3- Un gaz qui épargne les femmes

TM : Dans ces documents on nous explique que la plupart des victimes sont des enfants.

Et, effectivement, si vous regardez ces vidéos vous allez voir que beaucoup d’enfants sont en train d’agoniser. Ce sont tous des enfants du même âge. Et il y a aussi des adultes. Mais, les adultes sont tous des hommes. Et, généralement, des hommes dans la force de l’âge, des combattants.

Il n’y a aucune femme. A deux exceptions près, il n’y a aucune femme parmi les victimes annoncées. Sur les 1 429 dénombrées par les Etats-Unis il n’y aurait que 2 femmes.

Ce serait donc la première fois que des gaz discriminent les individus selon leur sexe.

 

4- Les victimes sont des prisonniers des jihadistes

TM : Lorsque ces images ont été diffusées la première chose qui frappe c’est que les enfants ne sont pas accompagnés.

Ça c’est très choquant dans la culture proche-orientale parce que jamais on ne laisse les corps des morts sans les accompagner, a fortiori lorsqu’il s’agit d’enfants.

Pourtant, ces enfants sont sans parents.

Et puis, on les voit dans les mains de gens qui sont présentées comme un personnel soignant essayant de les sauver. Mais on ne comprend pas bien ce que fait ce personnel soignant.

En fait, il y a une raison toute simple : c’est que ces enfants ne sont pas des victimes d’attaques chimiques.

Ce sont des enfants qui ont été enlevés deux semaines auparavant, au début du mois d’août, dans la région de Lattaquié, à 200 kilomètres de la ghouta.

Ils ont été enlevés lors d’une attaque des jihadistes contre des villages alaouites fidèles au gouvernement. La plupart de leurs familles ont été massacrées. Certains ont survécu. Dans les charniers que l’on a retrouvés dans les environs de Lattaquié il y avait plus d’un millier de morts.

Et ces enfants, dont on était sans nouvelles pendant deux semaines ont en fait ressurgi sur ces vidéos.

Ceux dont les familles sont encore vivantes ont été reconnus par elles et ces familles ont porté plainte pour assassinat parce ce que si on ne comprend pas sur les vidéos les soins qu’on est en train de prodiguer c’est simplement qu’on ne les soigne pas.

On est en train de leur faire des injections intraveineuses de poison pour les assassiner devant les caméras.

 

5- Les services secrets auraient un moyen secret d’analyser les échantillons humains

TM : Les Etats-uniens, les Britanniques, les Français expliquent que les victimes ont été gazées, soit avec du gaz sarin, soit avec un mélange de gaz incluant du gaz sarin. Et ils s’appuient pour cela sur les analyses réalisées par leurs propres laboratoires à partir de leurs propres échantillons récoltés sur place.

Ce qui est totalement impossible puisque les Nations Unies se sont rendues sur place aussi, ont prélevé des échantillons et ont besoin d’une dizaine de jours supplémentaires pour pouvoir cultiver les tissus humains qui ont été prélevés et pouvoir les analyser.

Donc, en fait on nous explique que les Etats-Unis, la France et la Grande Bretagne disposent de méthodes secrètes d’investigation totalement inconnues du monde scientifique qui permettent instantanément de cultiver des tissus humains et de savoir ce qui en ressort.

 

6- Les Etats-Unis auraient observé la préparation du crime pendant quatre jours sans intervenir

TM : Plus étrange encore, dans la note de James Clapper, le patron du renseignement US, on apprend que – comme preuve finale – les Etats-Unis avaient observé, pendant les 4 jours précédents, l’armée syrienne mélanger les composants du gaz sarin et donc préparer le poison mortel pour un usage immédiat.

Mais, ce qu’on ne comprend pas c’est, s’ils l’ont vu pendant 4 jours, pourquoi n’ont-ils rien dit ? Pourquoi ne sont-ils pas intervenus ?

 

7- Une interception téléphonique fournie par Israël

TM : De la même manière, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France affirment chacun avoir intercepté une conversation téléphonique entre un haut fonctionnaire du ministère syrien de la Défense et le chef des unités qui s’occupent des gaz de combat. Et donc, le ministère syrien aurait été paniqué par l’usage de ces gaz. Ce serait une preuve de plus de la responsabilité syrienne.

Mais, cette preuve n’a pas été récoltée par ces services. Elle leur a été fournie par l’unité 8200 du Mossad israélien, comme l’a annoncé – avant ces services – la télévision israélienne.

Télévision israélienne (Voix off)
Les Forces de Défense israéliennes affirment avoir intercepté des communications du gouvernement syrien qui démontrent que le régime de Bachar al-Assad est derrière la récente attaque chimique qui a fait des centaines de morts parmi les civils dans un pays dévasté par la guerre.

 

8- Pas de symptômes de gaz sarin

TM : Sur les vidéos, les victimes ont des tremblements et de la bave. Ça c’est très caractéristique, normalement, des intoxications avec des gaz de combat.

Sauf que le gaz sarin ne provoque pas une bave blanche mais une bave jaune, et on n’en voit pas dans ces vidéos. Ça ne peut donc pas être du gaz sarin qui ait été utilisé pour intoxiquer les personnes qui sont décédées.

 

Les dirigeants des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de la France sont passibles de la Cour pénale internationale

TM : En conclusion, cette affaire est totalement fabriquée. Elle ressort de la propagande de guerre et la propagande de guerre est, d’après le droit international, le crime le plus grave puisque c’est un crime contre la paix, celui qui permet la perpétration des autres crimes, y compris les crimes contre l’humanité.

 

Source: http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/274401-comment-les-services-occidentaux-ont-fabriqu%C3%A9-%C2%AB-l%E2%80%99attaque-chimique-%C2%BB-de-la-ghouta

 

. Le gouvernement syrien impute l'emploi d'armes chimiques aux rebelles

. Mère Agnès-Mariam de la Croix : Ghouta est une « mise en scène » (8 septembre 2013)

. Syrie / "massacre de Damas" : les enfants de la Ghouta avaient déjà été assassinés par les "rebelles"

. Hollande devant la Cour Pénale Internationale ? par John V. Whitbeck (6 septembre 2013)

Partager cet article
Repost0
25 août 2013 7 25 /08 /août /2013 12:53

 

Obama a examiné hier d’éventuelles options militaires contre la Syrie. La flotte américaine se déploie en Méditerranée et se renforce au large de la Syrie.

 

Le président américain, qui a convoqué, hier, une réunion du Conseil de la sécurité nationale à la Maison-Blanche, a examiné d’éventuelles options militaires contre la Syrie.

 

Source : http://www.elwatan.com/international/washington-examine-les-options-d-une-intervention-en-syrie-25-08-2013-225718_112.php

 

Partager cet article
Repost0
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 16:52

L'écrivain Renaud Camus plaide pour un "Front du Non" (Non au "Grand remplacement", Non au changement de civilisation).

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5e/Jeanne_d%27Arc_-_Panth%C3%A9on_III.jpg/439px-Jeanne_d%27Arc_-_Panth%C3%A9on_III.jpgLe week-end prochain, vous organisez une réunion de travail qui devrait voir naître la »Confédération du non » (au changement de peuple et de civilisation). Qu’en espérez-vous concrètement ?

 

Quelque chose d’énorme : que tous ceux qui sont convaincus comme moi que le problème capital de notre pays et de notre continent, c’est le changement de peuple et de civilisation, le Grand Remplacement, que tous ceux-là acceptent de mettre de côté leurs querelles pour s’unir ou plutôt se confédérer en un vaste front du Non, que pourraient rejoindre directement les hommes et les femmes qui pour une raison ou une autre ne se reconnaissent dans aucun des mouvements à confédérer mais qui, face à l’urgence mortelle, sont résolus à lutter pour empêcher la disparition en cours de nos cultures, de nos modes de vie, du visage de nos rues, de la configuration de nos territoires, bref des diverses identités nationales de l’Europe, à commencer bien sûr par l’identité française. Dans les grands moments de l’histoire des individus et des peuples, je le répète, ce n’est pas le oui qui est affirmatif et qui représente une adhésion à la volonté et à la vie, c’est le non. Jeanne d’Arc a dit non, de Gaulle a dit non, il s’agit pour nous tous de dire non comme eux, à leur exemple.

 

Source: http://www.bvoltaire.fr/renaudcamus/les-colonises-aujourdhui-cest-nous,33993

 

Note de Christ-Roi. Une confédération du Front du non en suivant l'exemple du Non de Sainte Jeanne d'Arc ? Pourquoi pas. Mais à condition que ses principes politiques soient suivis à la lettre : "vive le Christ qui aime les Francs" et la légitimité. Sinon, se servir du nom de la sainte de la patrie pour établir un ordre politique différent, qu'elle n'aurait pas voulu, et qu'elle aurait même combattu, reviendrait à suivre un mensonge.

 

. Mariage homosexuel: "une réforme de civilisation" pour Christiane Taubira

. Génocide par substitution: programmé par le Grand Orient de France, discuté dans les "clubs de réflexion" et loges maçonniques, appliqué par le gouvernement de la "république française"

. Contre le Nouvel Ordre mondial : en finir avec la "révolution"

Partager cet article
Repost0
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 15:40

L'agence Isna a rapporté que l'Iran a affirmé aujourd'hui qu'il existait des preuves de l'utilisation d'armes chimiques par les rebelles lors de combats mercredi 21 août 2013 dans la région de Damas.

Abbas Araghchi, porte-parole de la diplomatie iranienne a déclaré : "Nous sommes très inquiets des informations concernant l'utilisation d'armes chimiques en Syrie et nous condamnons vigoureusement l'utilisation de telles armes. Il existe des preuves que les groupes terroristes ont mené cette action". (1)

 

C'est dans ce contexte de manipulation médiatique en provenance des "troupes d'occupation mentale" (les medias), selon le mot d'Aymeric Chauprade, que l'Iran a mis en garde les Etats-Unis.

 

 

L'agence Isna rapporte aujourd'hui que l'Iran met en garde les Etats-Unis contre toute "intervention militaire" en Syrie.


Le  porte-parole de la diplomatie iranienne, Abbas Araghchi, a déclaré :

 

"Il n'y a aucune autorisation internationale pour une intervention militaire en Syrie. Nous mettons en garde contre toute action ou déclaration qui ne feraient que créer plus de tensions dans la région. J'espère que les responsables de la Maison Blanche feront preuve de suffisamment de sagesse pour ne pas entrer dans un tel tumulte dangereux".(2)

 

Le gouvernement syrien a imputé aujourd'hui l'emploi d'armes chimiques aux rebelles en affirmant avoir découvert des agents chimiques dans des tunnels tenus par les rebelles à Djobar, banlieue de Damas, et fait état de plusieurs cas d'asphixie parmi les militaires.

 

Pour comprendre pourquoi les Etats-Unis cherchent tant à renverser le gouvernement syrien, en propageant des informations mensongères type inversion accusatoire, lisez «Clean Break : a new strategy for securing the realm», «Rupture Franche : nouvelle stratégie pour sécuriser le royaume.

 

Sources :

 

(1) http://www.romandie.com/news/n/_ALERTE___Syrie_preuves_d_utilisation_d_armes_chimiques_par_les_rebelles_15240820131311.asp

(2) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/08/24/97001-20130824FILWWW00238-syrie-l-iran-met-en-garde-les-etats-unis.php

Partager cet article
Repost0
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 13:57

Blason de BollèneHonneur à Marie-Claude Bompard, maire de Bollène (Vaucluse).

 

Après le maire basque qui a tenté d'empêcher le mariage de deux hommes à Arcangues en juin, on apprend ce samedi 24 août que la maire de Bollène (Vaucluse), Marie-Claude Bompard (Ligue du Sud), refuse de "marier" deux femmes qui envisagent de recourir à la contrainte totalitaire pour arriver à leurs fins.

 

 

"Marie-Claude Bompard nous a dit qu’elle respectait les couples homosexuels mais que par rapport à ses convictions religieuses, il lui était impossible de nous unir. On lui a alors dit de déléguer le pouvoir à un adjoint mais elle a refusé."

 

Marie-Claude Bompard explique que "dans cette affaire, les maires sont sous la contrainte et la menace de sanctions disproportionnées et illégitimes".

 

Les édiles qui refusent d'appliquer la loi promulguée en mai risquent une peine pouvant aller jusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende accompagnées d'une radiation, comme l'a rappelé la préfecture des Pyrénées Atlantiques au maire d'Arcangues dans un courrier.

 

Source: http://lelab.europe1.fr/t/une-maire-marie-claude-bompard-de-la-ligue-du-sud-refuse-de-marier-deux-femmes-dans-le-vaucluse-bollene-10617

 

 

Add. 26 août 10:03. Mariage gay : M.-C. Bompard, le maire qui dit non ! (Gabrielle Cluzel)

 

Marie-Claude Bompard, maire de Bollène, dans le Vaucluse, refuse de célébrer le mariage de deux personnes homosexuelles dans sa commune. Elle n’est pas le premier maire à faire de la résistance. Ils sont même singulièrement nombreux, rapportés au nombre plus que modeste – de l’aveu même de Libération, qui s’est livré à un rapide calcul depuis la promulgation de la loi – de demandes déposées.

Pourquoi s’inquiéterait-on en haut lieu ? Les bougres renâclent, se font tirer l’oreille, freinent des quatre fers ; mais à force d’intimidations, de menaces et de chantage, on finit toujours, n’est-ce pas, par leur faire plier l’échine et les mettre à genoux.
C’est la menace d’une astreinte de 1.000 euros par jour pour lui et ses adjoints qui a fait rendre les armes au maire d’Arcangues, même s’il clame toujours son opposition. C’est sans doute pour les mêmes raisons que le maire de Mésanger a lui aussi capitulé. Que celui qui peut débourser 1.000 euros par jour leur jette la première pierre. N’est pas Thomas More qui veut, et nous autres n’avons sans doute aucune idée de la pression qui s’est abattue, pour paraphraser Alain Sanders, journaliste à Présent, sur ces braves maires devenus des maires braves. Et cette somme n’est encore pas grand-chose comparée aux trois ans de prison et aux 45.000 euros d’amende que, le 7 novembre dernier, Christiane Taubira avait agités comme un épouvantail dans une interview à Ouest-France. Sans parler d’une possible suspension par le préfet ou, allons-y, une révocation en Conseil des ministres.

Sauf qu’avec Marie-Claude Bompard, le gouvernement est tombé sur un os. Bollène, c’est mauvaise pioche. Car la dame, qui en a vu d’autres, n’est pas du genre impressionnable et, sous des allures fragiles, a la couenne plus dure que bien des édiles de campagne gaulés comme des tracteurs agricoles.

Dans son refus, rien d’épidermique, d’impulsif ou de personnel, comme le montre le soin qu’elle a pris de recevoir les deux administrées concernées, Amandine Gilles et Angélique Leroux, pour leur en expliquer les motifs. « Marie-Claude Bompard nous a dit qu’elle respectait les couples homosexuels, mais que par rapport à ses convictions religieuses, il lui était impossible de nous unir », a rapporté l’une d’entre elles. Le maire de Bollène se situe donc dans le registre de « l’impossibilité » et non pas seulement de « l’opposition ». La nuance, pour le combat qui s’annonce, est de taille. Elle l’a d’ores et déjà annoncé : qu’on n’attende pas d’elle qu’en s’en lavant les mains, elle refile le bébé – si l’on peut dire – à un de ses adjoints moins regardants. Alors quoi ?

Alors, la suite promet d’être particulièrement palpitante, le gouvernement n’ayant aucune issue dans ce bras de fer. S’il ferme les yeux sur le refus de Marie-Claude Bompard, c’est l’objection de conscience qu’il reconnaît de fait, et un boulevard qu’il ouvre pour tous ceux – et on ne les compte pas – qui voudront s’en prévaloir. S’il sanctionne Marie-Claude Bompard, il en fait aussitôt un exemple, un emblème, un étendard et surtout un casus belli susceptible de réveiller, d’un coup pour la rentrée, les ardeurs que même les grandes vacances n’ont manifestement pas suffi à éteindre.

 

Source: http://www.bvoltaire.fr/gabriellecluzel/mariage-gay-m-c-bompard-le-maire-qui-dit-non,34088

Partager cet article
Repost0
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 12:42

 

Comme Moscou l'envisageait dès mercedi soir 21 août en parlant de "provocation planifiée", il semblerait bien que nous soyions face à un cas exemplaire d'inversion accusatoire en Syrie. Laurent Fabius, soutenant les rebelles islamistes, nommait dès mercredi soir le "massacre de Damas", une "attaque chimique extrêmement grave" que la France condamnait "de la façon la plus ferme", sans qu'aucune contre-enquête internationale ni vérification d'aucune sorte n'ait été produite. Le lendemain, sans doute conscient de ce que ses graves accusations pourraient entraîner pour la paux dans le monde, qui plus est si elles s'avéraient fausses..., le sinistre revenait légèrement sur ses propos déclarant souhaiter une «réaction de force» si l'emploi d'armes chimiques était "avéré.

 

Comme nous l'avons dit, ce serait l'opposition qui ayant fait usage de gaz contre l'armée syrienne tente d'incriminer le gouvernement syrien :

 

Aujourd'hui, le gouvernement syrien accuse les rebelles de recourir aux armes chimiques dans les combats. La télévision d'Etat syrienne a annoncé que des militaires avaient découvert des agents chimiques dans des tunnels tenus par les rebelles à Djobar, dans la banlieue de Damas, et a fait état de plusieurs cas d'asphixie parmi les militaires.(1)

 

 

Le régime du président Bachar el-Assad a accusé aujourd'hui les rebelles d'avoir utilisé des armes chimiques dans les combats à Damas.

 

 

La télévision d'Etat a fait état de plusieurs cas "d'asphyxie" parmi les soldats entrés dans Jobar, un quartier périphérique de Damas. "Une unité de l'armée encercle un secteur de Jobar où les terroristes ont utilisé des armes chimiques", a-t-elle indiqué.(2)

 

 

La haute représentante de l'ONU pour le désarmement, Angela Kane, est arrivée samedi à Damas pour demander au gouvernement syrien d'autoriser les experts onusiens à enquêter dans la banlieue de Damas sur ces accusations d'utilisation d'arme chimiques. Le mandat de la mission d'experts, dirigée par Aake Sellström, arrivée le 18 août à Damas, se limitait à déterminer si des armes chimiques avaient été utilisées plus tôt cette année à Khan al-Assal (nord), Ataybé (près de Damas) et Homs (centre). Mais la communauté internationale souhaite que ces experts puissent se rendre rapidement sur place pour enquêter sur ces allégations et effectuer des contrôles. Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a averti vendredi que l'utilisation d'armes chimiques constituerait un «crime contre l'humanité» aux «graves conséquences pour celui qui l'a perpétré».

 

Pour le géopoliticien Aymeric Chauprade, "la vérité est que le régime syrien est en train de gagner la bataille contre les terroristes islamistes et qu’il n’a pas besoin d’armes chimiques pour cela."


 

Sources:

 

(1) http://www.lefigaro.fr/international/2013/08/24/01003-20130824ARTFIG00233-syrie-le-regime-accuse-les-rebelles-l-onu-sur-place.php

(2) http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/08/24/97001-20130824FILWWW00226-armes-chimique-damas-accuse-les-rebelles.php

 

 

Add. Christ-Roi 14:43. Syrie: des armes chimiques découvertes chez les rebelles

Syrie: des armes chimiques découvertes chez les rebellesLes autorités syriennes ont annoncé aujourd'hui avoir découvert des armes chimiques chez les rebelles, a annoncé l'agence Reuters citant la télévision nationale syrienne.

Le message précise que les troupes gouvernementales ont découvert ces armes dans un tunnel utilisé par les combattants anti-Assad.

Des médias ont rapporté mercredi dernier que les forces gouvernementales syriennes avaient lancé une attaque chimique dans la région de Damas, faisant plus de 600 morts. La Coalition nationale de l'opposition syrienne (CNS) affirme pour sa part que le nombre de morts pourrait atteindre 1.300 personnes. 

Les autorités syriennes ont démenti avoir utilisé des armes chimiques.

 

Source: http://fr.rian.ru/world/20130824/199100976.html

 

 

Add. Christ-Roi 25 août 2013 12:11. La Syrie a diffusé des images de la capture d'armes chimiques par l'armée syrienne :

 

 

ANNA NEWS:Chemical weapons find the Syrian army in Jobar. Anna News : armes chimiques découvertes par l'armée syrienne à Djobar.

 

Cette preuve ultime confirme les photos satellites qui avaient été transmises à l'ONU ces derniers jours et vient blanchir définitivement le Président syrien, Bachar Al Assad... Mais surtout pointer la responsabilité de la France dans cette vaste opération de propagande.

 

Source video : http://bestofactus.blogspot.fr/2013/08/scoop-les-armes-chimiques-des-amis-de.html

 

Ria Novosti 25 août 2013: Damas rejette toutes les accusations concernant l'usage de l'arme chimique


Syrie: Damas rejette toutes les accusations concernant l'usage de l'arme chimiqueL'armée syrienne n'a jamais recouru à l'arme chimique, a déclaré samedi soir (24 août, NdCR.) le ministre syrien de l'Information Omran la-Zoubi, annonce la chaîne télévisée Arab television.

"Nous n'avons jamais fait recours à l'arme chimique en Syrie, sous quelque forme que ce soit, qu'il s'agisse de gaz ou de liquide", a indiqué le ministre, cité par la chaîne.

 

Source: http://fr.rian.ru/world/20130825/199104465.html

 

 

Add. Christ-Roi 25 août 2013 14:29. Les substances chimiques découvertes samedi lors d'une opération de l'armée syrienne menée samedi dans le quartier de Jobar, à Damas, sont destinées à fabriquer les gaz de combat, a annoncé dimanche le commandement de l'armée gouvernementale dans un communiqué cité par l'agence SANA.

"Lors de l'opération de notre courageuse armée menée à Jobar, un dépôt de précurseurs destinés à fabriquer des armes chimiques et une provision d'antidotes ont été découverts. La présence de ces substances chez les groupes terroristes est une preuve flagrante de l'utilisation de gaz de combat contre notre peuple et son armée et confirme que tous ce qui est nécessaire pour faire usage d'armes chimiques est obtenu depuis l'étranger par les terroristes", indique le communiqué.

Samedi, la télévision syrienne a diffusé les images de ce qui avait été saisi chez les terroristes à Jobar, s'agissant notamment de  jerricans en plastique, de plusieurs sacs contenant de la poudre blanche,  des bouteilles pour gaz naturel, des grenades démontées, des charges pour lance-grenades et des caisses remplies de masques à gaz. Deux tonneaux de couleur verte portaient une inscription en arabe "fait en Arabie saoudite".

 

Source: http://fr.rian.ru/world/20130825/199105413.html

 

 

Add. 28 août 2013. : ProRussia, il y a deux jours : « L’observateur permanent du Saint-Siège auprès des Nations Unies à Genève, Mgr Silvano Tomasini, pose la question suivante: « Quel intérêt immédiat aurait le gouvernement de Damas à provoquer une telle tragédie, en sachant qu'il en sera de toute façon rendu directement coupable?

 

 

 

 

D’ailleurs, des combats acharnés sont en cours entre les troupes syriennes et les rebelles dans le quartier de Jobar, à Damas, où un dépôt d'armes chimiques a été découvert samedi (24 août NdCR.) par les troupes gouvernementales. Selon les médias syriens, des soldats ont découvert plusieurs tonneaux présumés contenir des substances toxiques, ainsi qu'un grand nombre de masques à gaz. Les inscriptions tracées sur les tonneaux indiquent qu'ils ont été fabriqués en Arabie saoudite. L'agence de presse SANA, affirme pour sa part que les rebelles ont utilisé des substances toxiques contre les militaires de l'armée gouvernementale.

Les combats visent à empêcher les rebelles de détruire les preuves que pourraient relever les experts de l’ONU.

Mais l’argument est là, et l’on rejoue aux populations occidentales, méprisées par leurs gouvernements respectifs, le scénario de l’Irak, avec la petite fiole et les armes de destruction massive. Peut importe si dans 10 ans, comme en Irak, on avouera avec une moue cynique que non, il n’y avait rien. Mais il fallait que les populations abruties applaudissent l’intervention. »

 

Source: http://www.prorussia.tv/Syrie-les-amis-de-Laurent-Fabius-abattent-leurs-dernieres-cartes-assassinat-cible-ou-gazage-de-masse_v495.html

 

. "Massacre de Damas" : nouvelle énorme manipulation médiatique ? (21 août 2013)

. Syrie : Laurent Fabius souhaite une «réaction de force» si l'emploi d'armes chimiques est "avéré" (23 août 2013)

. Syrie: l'Europe prête à intervenir sans l'accord de l'Onu (23 août 2013)

. Syrie : l'attaque chimique, une mise en scène ? (25 août 2013)

Partager cet article
Repost0
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 12:37

Une intervention militaire américaine en Syrie ne déboucherait pas sur une situation favorable aux Etats-Unis, les rebelles syriens ne soutenant pas les intérêts de Washington, estime le plus haut gradé américain, Martin Dempsey.

bilde

Dans ce courrier adressé lundi au démocrate Eliot Engel, élu à la chambre des Représentants, le général Dempsey, chef d’état-major interarmées, met en avant l’atomisation de l’opposition syrienne et le poids des groupes armés extrémistes au sein de la rébellion pour justifier son opposition à une intervention, même limitée. « Je considère que le camp que nous choisissons (de soutenir, ndlr) doit être prêt à promouvoir ses intérêts et les nôtres quand l’équilibre penchera en sa faveur. Aujourd’hui ce n’est pas le cas », assène le général.

« Nous pouvons détruire l’aviation syrienne », responsable de nombreux bombardements de civils, « ce ne serait pas décisif sur un plan militaire mais cela nous engagerait résolument dans le conflit », explique-t-il, ajoutant que si la puissance américaine « peut changer l’équilibre militaire » en Syrie, « elle ne peut résoudre les problèmes historiques ethniques, religieux et tribaux sous-jacents qui alimentent le conflit ». Les troubles en Syrie ont des « racines profondes », ajoute-t-il. C’est un « conflit de long terme entre des factions multiples et la lutte violente pour le pouvoir continuera après la fin du règne d’Assad », pronostique le principal conseiller militaire du président américain, qui appelle à évaluer l’intérêt d’un engagement militaire limité « dans ce contexte ».

Pour le général Dempsey, qui était la semaine dernière en visite en Israël et en Jordanie, pays frontaliers de la Syrie, une intervention militaire américaine aurait également des « retombées qui rendraient nos alliés et partenaires moins en sécurité ». Depuis le début du conflit en mars 2011, Washington se contente d’apporter un soutien non létal aux rebelles syriens et de fournir de l’aide humanitaire. Dans son courrier, le général Dempsey se dit favorable à une aide humanitaire sur une « échelle bien plus importante » qu’actuellement.

 

Source: http://theatrum-belli.org/syrie-pour-le-general-americain-dempsey-les-rebelles-ne-soutiennent-pas-les-interets-de-washington/

 

Le Pentagone, qui devrait assumer la charge d'une éventuelle intervention militaire, ne semble pas très allant, comme l'a révélé la lettre du chef d'état-major interarmes Martin Dempsey à un représentant du Congrès, dans laquelle il parle des coûts très lourds d'une éventuelle intervention (1 milliard par mois pendant au moins un an en cas d'instauration d'une zone d'interdiction aérienne).

 

Au département d'État, John Kerry serait en pointe pour agir de manière plus décisive. Il en va peut-être de la crédibilité américaine au Moyen-Orient, notamment face à l'Iran. Dans la foulée, on apprenait que l'US Navy maintenait en Méditerranée l'USS Mahan, un navire qui devait initialement retourner à son port d'attache, renforçant ainsi sa présence dans la région.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/international/2013/08/23/01003-20130823ARTFIG00446-armes-chimiquess-en-syrie-washington-murit-sa-replique.php

Partager cet article
Repost0
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 11:48

Dans un billet intitulé "Contre la culture du mensonge, la culture de France !" publié le 22 août sur Realpolitik.tv, le géopolicien Aymeric Chauprade explique pourquoi "le temps des choix est venu" contre ce qu'il nomme fort justement les « “troupes d’occupation mentale” (les médias) ». Il appelle, "une nouvelle fois après l'Irak, la Yougoslavie et la Libye", à "démonter ce mensonge" en Syrie, "le plus grossier qui puisse être : l’accusation d’usage d’armes de destruction massive", "ce mensonge de la rébellion islamiste et de son soutien par le gouvernement français". Il dénonce la sortie de l'Etat de droit, « l’État du “deux poids deux mesures” (aux anciens Français, surtout quand ils sont catholiques, la sévérité implacable, aux nouveaux, l’excuse et l’impunité permanentes…) et appelle à "passer à l'action politique".

 

 

Aymeric Chauprade

Contre la culture du mensonge, la culture de France ! par Aymeric Chauprade

 

Une nouvelle fois, après l’Irak, la Yougoslavie et la Libye, l’Occident a recours au mensonge le plus grossier qui puisse être : l’accusation d’usage d’armes de destruction massive.

 

La vérité est que le régime syrien est en train de gagner la bataille contre les terroristes islamistes et qu’il n’a pas besoin d’armes chimiques pour cela. Fort du soutien de l’Iran, du Hezbollah libanais et de la Russie (soutien politique sans failles), il est en train d’écraser son opposition islamiste, minoritaire dans le pays (bien que les sunnites soient majoritaires) et cela face à une rébellion islamiste internationale qui n’a plus d’autre issue que de tenter d’impliquer la France, le Royaume-Uni et les États-Unis dans la guerre.

 

Il faut dénoncer avec la plus grande fermeté ce mensonge de la rébellion islamiste et son soutien par le gouvernement français, soutien qui s’apparente autant à une trahison des intérêts de la France qu’à un crime contre la paix internationale.

 

Plus que jamais, il devient urgent de libérer la France des forces hostiles qui se sont installées au sommet de l’État, alors même que l’immense majorité de ceux qui servent cet État, dans les échelons subalternes, sont restés loyaux à la France et au Bien commun des Français.

 

J’appelle donc tous les patriotes français, de droite comme de gauche, à démonter ce mensonge et à rallier le projet d’un monde multipolaire fondé sur la souveraineté des peuples et le dialogue des civilisations, projet porté avec force par le Président Poutine en Russie, et soutenu par la Chine, l’Inde, l’Iran et bien d’autres pays émergents. C’est avec le soutien de ces pays que tous les patriotes européens contribueront à l’éviction de cette oligarchie mondialiste, arrogante et cynique. Cette oligarchie financière et ses serviteurs dévoués, placés à la tête des partis de gouvernement, qui a laissé partir l’or des banques centrale américaine et européennes en Asie, qui détruit la monnaie par une politique folle de la planche à billets, qui a soumis les peuples américain et européens à un hyper-endettement ne laissant aucun espoir d’inversion, qui plonge les pays d’Europe les uns après les autres dans la banqueroute (Grèce…) pour mieux piller leurs actifs stratégiques (pétrole, gaz, or, minerais…), qui ment aux peuples sur la réalité de la situation économique, sur le déclin évident de puissance, sur la nouvelle hiérarchie mondiale. Pour survivre aux terribles bilans que finiront par dresser les peuples, cette oligarchie là semble n’avoir plus d’autre échappatoire que la guerre.

 

Le scénario des guerres mondiales du XXe siècle peut hélas se répéter : la même oligarchie est en train de dresser les mêmes peuples les uns contre les autres – les peuples d’Europe du Nord contre ceux du Sud mais aussi les peuples d’Europe de l’Ouest contre la Russie - toujours avec la même stratégie : promouvoir les idéologies de destruction, hier le bolchévisme et le nazisme (pour anéantir l’Europe), aujourd’hui le nihilisme gauchiste (Femen, “théorie du genre”) et l’islamisme, lequel, avec l’appui des États-Unis et de leur jouet européen (la “diplomatie” de l’Union européenne), a créé le chaos en Tunisie, en Libye, en Syrie et maintenant en Égypte.

 

Le temps des choix est venu. Et choisir c’est abandonner le monde idéal sans tache des adolescents. Il est en effet facile de tout condamner pour ne pas avoir à choisir, au motif d’insatisfactions idéologiques ou d’excès. Il est plus difficile d’avoir le courage de choisir son camp quand on sait que celui-ci est loin d’être exempt de tout reproche.

 

En Syrie comme en Égypte, il faut choisir les gouvernements patriotiques contre les islamistes. Certes ces gouvernements patriotiques répriment violemment, mais lorsqu’un pays sombre dans le chaos, c’est violence contre violence. Il suffit d’ailleurs de voir comment le Ministre Valls a fait récemment usage de la violence, de manière totalement disproportionnée, contre des familles catholiques qui manifestaient pacifiquement, pour imaginer ce qui pourrait se passer en France si l’État sombrait dans le chaos ! Mais nous savons qu’en France, depuis longtemps et bien avant le retour des socialistes, nous avons quitté l’État de droit pour entrer dans l’État du “deux poids deux mesures” (aux anciens Français, surtout quand ils sont catholiques, la sévérité implacable, aux nouveaux, l’excuse et l’impunité permanentes…).

 

En France, ces barrières idéologiques qui séparent encore partisans d’une économie libre sans dirigisme et partisans d’une économie libre avec dirigisme, partisans de la laïcité républicaine orthodoxe et partisans de l’identité chrétienne, devront tomber au profit de la seule réalité charnelle qui vaille le combat et l’unité : la France, sa civilisation menacée par l’islamisation et l’africanisation, son État menacé par la banqueroute, sa place dans le monde effacée par le mondialisme, sa prospérité fragilisée par la montée des économies asiatiques. Le principe de réalité devra s’imposer : sacrifier son petit parti “pur”, sa petite mouvance “idéalement conforme” à ce dont on rêve, au profit de la seule dynamique politique capable, autour d’une personnalité forte et légitime, héritière d’un demi-siècle de combat national et d’annonces visionnaires, de coaliser des forces venant d’horizons différents, de sensibilités variées, mais mues par un seul impératif : empêcher la disparition de la France dans ce qu’elle est (son identité) et dans ce qu’elle a (sa puissance économique, géopolitique, culturelle…).

 

C’est désormais ce principe de réalité qui commandera mes choix à venir, et qui m’amènera, sans jamais me renier, à me séparer du “monde idéal où l’on est toujours d’accord avec soi-même” pour entrer dans le monde du choix et donc aussi du sacrifice.

 

Le temps presse. Chaque année qui passe, la réalité démographique intérieure et extérieure atténue davantage l’espoir que la France puisse reprendre en main son destin. Il ne suffit plus de comprendre le monde et d’en dénoncer le mensonge (économique, sociétal, géopolitique…) imposé par les “troupes d’occupation mentale” (les médias), il faut passer à l’action politique! Il n’y a d’autre issue que de favoriser le plus rapidement possible le retour à un projet national, souverain, défenseur de notre identité et des valeurs qui fondent notre civilisation.


EN LIBRAIRIE LE 11 SEPTEMBRE : La dernière édition complètement révisée de “Chronique du choc des civilisations”, Aymeric Chauprade, éditions Chronique. L’atlas de référence incontournable de la dissidence géopolitique !

 

 

Source: http://www.realpolitik.tv/2013/08/contre-la-culture-du-mensonge-la-culture-de-la-france/

 

 

. "Massacre de Damas" : nouvelle énorme manipulation médiatique ? (21 août 2013)

. «Clean Break : a new strategy for securing the realm», «Rupture Franche : nouvelle stratégie pour sécuriser le royaume»

. Syrie : Laurent Fabius souhaite une «réaction de force» si l'emploi d'armes chimiques est "avéré" (23 août 2013)

. Syrie: l'Europe prête à intervenir sans l'accord de l'Onu (23 août 2013)

. L’appel de Moscou du 13 juin 2013 d’Aymeric Chauprade à résister au mondialisme occidental

Partager cet article
Repost0
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 10:27

Après l'augmentation de la TVA, l'augmentation de 2% dans le troisième tiers de l'impôt sur le revenu que vous recevez ces jours-ci, l'augmentation de la CSG actée pour 2014, l'augmentation générale des prélèvements obligatoires, voici la taxe carbone.

 

Le gouvernement assure que la future « contribution climat énergie » n’est pas une taxe. Quoi d’autre alors ?

L’annonce polémique. « Sur la fiscalité écologique, je suis venu vous confirmer la décision actée par le Premier ministre de créer une contribution climat énergie », a lancé Philippe Martin, le ministre de l’Écologie, jeudi (22 août, NdCR.) à Marseille, invité des journées d’été d’Europe Ecologie – Les Verts. Une annonce prononcée sans plus de détails, mais déjà susceptible de faire des remous, alors que les Français s’apprêtent à payer le troisième tiers des impôts de l’année, avec une augmentation d’au moins 2% (sauf pour les deux premières tranches) à la clé.

Le contexte tendu. Même au sein du PS, de nombreuses voix se font entendre, appelant à réduire la voilure fiscale, alors qu’une double hausse CSG-TVA est attendue pour l’an prochain.


Mais doit-on vraiment craindre pour notre porte-monnaie ? Eléments de réponse.

Le mot « taxe » proscrit. La majorité, elle, a dores et déjà banni tout élément de langage pouvant évoquer l’idée d’un futur prélèvement obligatoire. « Il ne s’agit pas de créer une nouvelle taxe », a insisté, à plusieurs reprises, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem, vendredi (23 août, NdCR.) sur Europe1. « Il s’agit simplement de verdir des taxes déjà existantes sur l’énergie », a-t-elle martelé, sans toutefois pouvoir préciser si le portefeuille des Français allait être affecté.

Lire la suite : Ne l’appelez surtout pas taxe carbone – Europe1.fr – Politique

 

via: http://pigeon-fute.com/ne-lappelez-surtout-pas-taxe-carbone-europe1-fr-politique/

 

 

Add. Christ-Roi 12:00 : Flamby a encore frappé.

Photo : IMPÔTS : Flamby a encore décidé de nous taxer !!! "LES SOCIALISTES SONT-ILS DEVENUS FOUS ?!? ..." NON ! ... ils l'étaient déjà ! ;-)

Source image et commentaires : https://fr-fr.facebook.com/Hollandouille1er/posts/585878968122597

 

 

Photo

. Taxes et impôts : 10 % du PIB en 1914, près de 50 % en 2012

. Impôts : 10 milliards de hausse des prélèvements obligatoires en 2014, on est loin de la pause promise fin 2012 (18 juillet 2013)

. Hollande et sa déclaration d'impôt pas très normale

. Moi président augmente les impôts en 2013 et 2014

. Le changement c'est maintenant : baisse "historique" du pouvoir d'achat (27 mars 2013)

. Contribuables en Révolte

. Révolte fiscale : les Bretons refusent les taxes de l'État français !

Partager cet article
Repost0
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 10:09

Capture News.va 15-03A l’occasion de la célébration, le vendredi 23 août, de la journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage, instituée en 1994 par l’UNESCO, le Vatican a annoncé la convocation d’une conférence sur ce thème, à la demande du pape François. Cette conférence se tiendra les 2 et 3 novembre au Vatican sous les auspices des Académies pontificales des Sciences et des Sciences sociales, avec la collaboration de la Fédération Mondiale des Associations Médicales Catholiques.
Le pape François a toujours été sensible au thème de l’esclavage moderne : trafics d’êtres humains, exploitation sexuelle, travail domestique forcé…. qui figurent, selon lui, parmi les principaux scandales du monde contemporain. A sa demande, un groupe de travail sera mis en place pour analyser l’étendue de ce fléau et mettre au point un plan d’action international de lutte contre cette pratique. Selon Mgr Marcelo Sànchez Sorondo, chancelier de l’Académie des sciences, la traite des personnes pourrait dépasser dans un proche avenir le trafic de drogue et le commerce illégal des armes, devenant l’activité criminelle la plus lucrative au monde.

 

 

Source: http://www.news.va/fr/news/le-vatican-declare-la-guerre-a-lesclavage-moderne

 

. Abolition de l'esclavage : qui a aboli l'esclavage le premier ?

. "La vraie révolution, celle qui transforme complètement la vie" a été "accomplie" par Jésus" (Pape François)

. Le Pape veut lutter contre l'esclavage (4 novembre 2013)

.

Partager cet article
Repost0
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 08:55

BoincUne fois n'est pas coutume, pour paraphraser le dicton "le diable porte Pierre", il arrive que le journal Le Monde porte Pierre ! Pour l'innovation technologique, c'est là aussi le "ni gauche ni droite" et la sortie des systèmes idéologiques qui ouvre de véritables alternatives, radicales..., le "pur libéralisme" a montré ses limites au plan économique.

 

Vers une stagnation de l’innovation

 

http://internetactu.blog.lemonde.fr/2013/08/16/vers-une-stagnation-de-linnovation/

 

Et si, loin de vivre une explosion d'innovations, nous nous trouvions plutôt dans une phase de blocage ? Car s'il est vrai que nous assistons aujourd’hui à une multiplication des usages, ainsi qu'à un raffinement et une simplification de technologies déjà existantes (smartphones, web 2, etc.) les véritables innovations de rupture tardent finalement à se manifester.

 

Nous avons déjà abordé le sujet à propos de Neal Stephenson. Pour lui, nous nous trouvons face à un déficit de l'imagination, dont les auteurs de science-fiction sont en partie responsables. Richard Jones, lui, envisage la question sous un angle plus économique et politique.

 

La technologie futuriste, Richard Jones, il connait. Entre 2007 et 2009, il fut "senior strategic advisor" au conseil de la recherche britannique. Il ne fait pas partie du clan des utopistes de la nanotechnologie et se montre plus que sceptique quant à la vision "radicale" évangélisée par Eric Drexler et ses disciples, qui voyaient dans la nanotechnologie la possibilité de fabriquer des "assembleurs universels" capables de fabriquer tout et n'importe quoi à partir de rien. Cela ne signifie pas pour autant qu'il figure parmi les sceptiques indécrottables refusant toute innovation d'importance dans ce domaine. Au contraire, dans son livre Soft Machines il défend l'idée selon laquelle une "bionanotechnologie", basée sur l'eau et le carbone, pourrait avoir des conséquences tout aussi révolutionnaires que les rêves d'assembleur universel défendus par Drexler.

 

Bref, Jones possède à la fois l'esprit critique et audacieux qui lui donne la compétence de discuter du sujet.


Le "modèle Wired", une fausse vision de l'évolution technologique ?

 

Dans un post sur son blog, Jones analyse ainsi la vision actuelle de la technologie (vision wired, Ndlr.), telle que la défend notamment Kevin Kelly dans son essai  What Technology Wants, qu'il nomme d'ailleurs une vision Wired du monde, en référence bien sûr au magazine dont Kevin Kelly fut longtemps le rédacteur en chef. Cette vision se caractérise selon lui par une conception essentiellement darwinienne de l’évolution technologique : celle-ci se développe spontanément, selon ses propres règles, de manière incontrôlée (Out of Control est d’ailleurs le titre du premier ouvrage de Kevin Kelly). Jones y voit une application des théories de Friedrich Hayek, l'un des principaux penseurs de ce qu'on a appelé "l’école autrichienne", aux origines du néolibéralisme. Pour Hayek, la connaissance (qui, rappelle Jones, ne se limite pas à la connaissance scientifique, mais englobe tous les savoirs tacites et implicites) est distribuée chez tous les membres d'une population, et il est par conséquent impossible de recourir à des experts pour développer un contrôle de la société puisque, par définition, ils ne peuvent à eux seuls représenter cette connaissance distribuée. Conséquence, pour Hayek, seul le marché s'avère capable de gérer au mieux cette information répartie. C'est tout simplement une formulation moderne de la "main invisible" d'Adam Smith. Pour Jones, le monde selon Wired applique les thèses de Hayek à la technologie. Ainsi, "nous sommes conduits à penser que le développement technologique est plus efficace si nous permettons simplement à beaucoup d'entrepreneurs créatifs d'essayer les différentes façons de combiner des technologies distinctes et d'en développer de nouvelles sur la base de la connaissance scientifique existante (...). Quand les innovations résultantes sont présentées au marché, celles qui survivent sont, par définition, celles qui répondent le mieux aux besoins humains."

 

Jones oppose deux objections à ce raisonnement. Le premier, bien connu, est d'ordre moral : les plus riches ont le plus de poids dans cette décision répartie. Son autre critique tient au fait que, selon lui, cette vision "darwinienne" est tout simplement historiquement fausse.

 

Dans le reste de son post, Jones donne plusieurs exemples où l'innovation radicale est avant tout le produit de décisions venant d'un Etat fort. Et même, il faut le reconnaître, d'un complexe militaro-industriel. Ainsi, en Allemagne au début du XXe siècle, le procédé Haber-Bosch pour fixer l'azote fut adopté par la compagnie chimique BASF. "Il est difficile, explique Jones, de trouver une innovation ayant autant changé le monde. La moitié de la population actuelle n’existerait pas s'il n'avait pas eu le développement considérable de la productivité agricole entraînée par l'usage d'engrais artificiels". Dans l'élaboration de cette technique, l’Etat allemand s'est montré très actif : la mise au point du procédé a coûté 100 millions de dollars de l'époque (ce qui correspondrait à un milliard aujourd'hui), la moitié fournie par le gouvernement. Les raisons de l'investissement ce dernier n'avaient rien de philanthropique. Il s'agissait d'utiliser cette découverte pour mettre au point des explosifs ! Et, bien entendu, il y a les ordinateurs, l'internet, les semi-conducteurs... Rappelons aussi qu'aux Etats-Unis, une bonne partie des recherches en neurosciences est soutenue par la fameuse DARPA...


Vers une panne de l'innovation "de rupture"

 

[...] Pour Jones, l'adoption généralisée d'une conception "hayekienne" du progrès technologique pourrait donc amener à une stagnation de l'innovation Cela pourrait signifier que "nous serons moins adaptés aux chocs brutaux, moins capables d'anticiper le futur", à une époque où les crises démographiques, énergétiques et climatiques appelleraient au contraire plus d'innovation "radicale"...

 

Certes, ce constat pose plus de questions qu'il n'en résout. Jones le remarque lui-même, personne ne voudrait un retour à un gouvernement fort, aux motivations dirigées vers la guerre ou l'armée. D'un autre côté, le "pur libéralisme" a montré ses limites au plan économique. Jason Pontin, le rédacteur en chef de la Technology Review dressait le même constat récemment et terminait dans la même ambiguïté.

 

Les "modèles alternatifs", open source, constituent-ils une alternative à la fois au libertarianisme entrepreneurial effréné et au dirigisme gouvernemental ? Si l'explosion de la fabrication personnelle, de la diybio et du logiciel libre est encourageante (et n'est pas forcée de tenir compte de la "bottom line" comme le ferait une entreprise, permettant une réflexion à plus long terme), force est de reconnaître que, par bien des côtés, elles continuent à suivre ce modèle Wired d'une technologie qui se développerait de façon distributive et incontrôlée. Elles tirent profit de la recherche fondamentale, mais y contribuent peu. Ces nouveaux modèles pourront-ils se développer au point de recevoir des aides économiques susceptibles de favoriser un jour une innovation radicale ?

 

Rémi Sussan

 

Source: http://internetactu.blog.lemonde.fr/2013/08/16/vers-une-stagnation-de-linnovation/ via

https://www.facebook.com/PrintempsFrancaispourTous/posts/346436252156338


 

 

Partager cet article
Repost0
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 10:58

L'Occident a évoqué pour la première fois "l’usage de la force" en Syrie, sans prendre en compte la position du Conseil de sécurité des Nations unies, écrit vendredi 23 août le quotidien Kommersant.

Selon le ministère russe des Affaires étrangères, les informations sur l'implication de l'armée d'al-Assad dans l'attaque sont une "provocation" et les experts interrogés y voient plutôt un acte de la "troisième force" – les islamistes radicaux.

"Si le Conseil de sécurité de l'Onu ne peut pas prendre de décisions, elles doivent être prises d'une autre façon", a averti hier le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, ajoutant que "l’usage de la force" serait nécessaire si l'utilisation de l'arme chimique était confirmée.

 

La Russie doute que les autorités syriennes aient utilisé l'arme chimique. Selon le porte-parole de la diplomatie russe Alexandre Loukachevitch, il s'agit d'une "provocation" qui vise à "obtenir à tout prix un prétexte pour exiger du Conseil de sécurité qu’il passe du côté des opposants syriens et sape les chances d'organiser la conférence de Genève. Le diplomate souligne que le missile a été lancé depuis un territoire contrôlé par les rebelles. "L'armée syrienne libre contrôle effectivement l'oasis de Ghouta mais ne peut pas utiliser l'arme chimique contre ses propres hommes, rétorque Hamza. Il serait plus logique d'envoyer ces missiles dans les régions contrôlées par le gouvernement ou d’attaquer les positions des militaires."

 

 

Source: http://fr.rian.ru/presse_russe/20130823/199090717.html

 

 

. Syrie : Laurent Fabius souhaite une «réaction de force» si l'emploi d'armes chimiques est "avéré"

. Syrie/attaque chimique: une tentative de torpiller Genève 2 (Moscou)

. "Massacre de Damas" : nouvelle énorme manipulation médiatique ?

Partager cet article
Repost0
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 10:21

 

Le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, qui s'était empressé le 21 août, de parler du "massacre de Damas", une "attaque chimique extrêmement grave" que la France condamait "de la façon la plus ferme", sans qu'aucune vérification ait été faite quant à l'authenticité de l'information rapportée par l'opposition syrienne "libre", s'est montré le lendemain beaucoup plus prudent quant à la réalité du dit "massacre" en déclarant lui-même sur RMC hier-matin :

 

« Si c'est avéré (l'emploi d'armes chimiques par Damas), la position de la France est qu'il faut qu'il y ait une réaction. ... Non pas d'envoyer des militaires sur le terrain... mais une réaction de condamnation internationale, une réaction qui peut prendre une forme, je ne peux pas être plus précis, de force. Vous me permettrez de ne pas aller plus loin. »

 

«Il faut que les Russes prennent leurs responsabilités. Eux-mêmes condamnent, en théorie, les armes chimiques», a poursuivi le ministre. «S'il y a un doute, alors il faut le lever.» Si les Russes opposent un veto à une réaction de la communauté internationale, «à ce moment-là les décisions doivent être prises d'une autre façon». Comment? «Je n'irai pas plus loin», a conclu Laurent Fabius.

 

Source : http://www.lefigaro.fr/international/2013/08/22/01003-20130822ARTFIG00232-laurent-fabius-souhaite-une-reaction-de-force-en-syrie.php

 

Note de Christ-Roi. De deux choses l'une. Soit il y a eu emploi d'armes chimiques et le ministre a été fondé à dénoncer le jour-même un "massacre" que "la France condamne", soit cet emploi n'est pas "avéré", ni authentifié par des sources et organismes indépendants (autres que l'opposition syrienne "libre"...), auquel cas le ministre incompétent a fait montre d'un empressement imprudent en faisant une déclaration erronée tendant à manipuler l'opinion par une déclaration mensongère, attentatoire à l'honneur d'un Etat souverain... Ce qui se devrait entraîner sa démission immédiate..., mais en Hollandie, faut pas rêver...

 

. «Clean Break : a new strategy for securing the realm», «Rupture Franche : nouvelle stratégie pour sécuriser le royaume»

Partager cet article
Repost0
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 09:43

Dernière trouvaille des collabos, le cannabis pour tous afin d'"endiguer la violence" à Marseille. 


Dans le cadre des journées d’été des Verts, à Marseille jusqu’à samedi, des militants EELV et des membres d’associations, regroupés derrière une banderole «Fumer tue, prohiber le cannabis aussi», ont réclamé la légalisation du cannabis lors d’une action en haut des marches menant à la gare Saint-Charles (1er). Selon eux, la légalisation du cannabis pourrait stopper les trafics de drogue et endiguer la violence à Marseille. Il s'agirait de former les jeunes «à la production locale. ... organiser le rattrapage républicain dans les quartiers» (sic).

 

Source: http://www.20minutes.fr/societe/1212609-20130822-marseille-cannabis-vente-libre-endiguer-violence

Partager cet article
Repost0
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 07:44

Le président russe Vladimir Poutine prévient l'Ukraine qu'un accord d'association avec l'UE évincerait les produits ukrainiens du marché national, affiche une politique économique de type plus protectionniste des marchés nationaux, et tente de convaincre l'Ukraine d'intégrer l'Union douanière (Biélorussie, Kazakhstan, Russie).

 

Accord d'association Ukraine-UE: l'Union douanière obligée de réagir (Poutine)L'Union douanière (Biélorussie, Kazakhstan, Russie) sera obligée de prendre des mesures de protection si l'Ukraine signe un accord d'association avec l'UE, a déclaré jeudi (22 août, NdCR.) le président russe Vladimir Poutine.

"Si nos voisins (les Ukrainiens) libéralisent notablement leur régime douanier avec l'Union européenne, le marché ukrainien sera inévitablement envahi par des produits dont la qualité et le prix sont assez bons, mais qui évinceront les produits d'origine ukrainienne du marché national. Les pays membres de l'Union douanière seront donc obligés de prendre des mesures de protection", a indiqué M.Poutine lors d'une réunion consacrée au développement économique et social de la région russe de Rostov-sur-le-Don.

"L'Ukraine n'a pas encore l'intention d'adhérer à l'Union européenne. Il s'agit d'un accord d'association dont les conditions seront assez dures pour l'économie ukrainienne, selon nos experts", a rappelé M. Poutine.

Kiev compte signer en novembre 2013 un accord d'association avec l'UE. Moscou tente depuis plusieurs années de convaincre l'Ukraine d'intégrer l'Union douanière formée par la Biélorussie, le Kazakhstan et la Russie. Fin mai 2013, l'Ukraine a reçu le statut d'observateur auprès du Conseil économique supérieur eurasien, organe suprême de l'Union douanière chargé des décisions politiques.

Fin juillet, le président Poutine a déclaré que la Russie respecterait n'importe quel choix que Kiev ferait dans le domaine de l'intégration économique, mais que l'union des économies russe et ukrainienne serait très compétitive.

L'Union douanière Biélorussie-Kazakhstan-Russie a été lancée le 6 juillet 2012 avec l'entrée en vigueur d'un Code douanier commun aux trois pays. Le 1er janvier 2012, les trois membres de l'Union ont formé un Espace économique uni, caractérisé par des règles communes régissant l'activité de leurs milieux d'affaires.

 

Source: http://fr.rian.ru/world/20130822/199086351.html

Partager cet article
Repost0
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 07:41

Russie et Palestine tombent d'accord sur des consultations régulièresLa Russie et la Palestine ont convenu de créer un mécanisme de consultations politiques régulières, a annoncé jeudi le ministère russe des Affaires étrangères à l'issue d'une rencontre à Moscou entre le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov et le négociateur palestinien Saeb Erekat.

"M.Lavrov a réaffirmé le soutien de Moscou au processus de négociations et a espéré que les parties parviendraient à un accord sur l'ensemble des questions relatives au statut des territoires palestiniens", lit-on dans un communiqué du ministère.

Selon le document, "les négociations doivent avoir pour objectif la création d'un Etat palestinien indépendant, viable, territorialement intègre et vivant en paix avec Israël et ses autres voisins dans la région".

 

Source: http://fr.rian.ru/world/20130822/199085125.html

Partager cet article
Repost0
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 07:36

Par La Voix de la Russie | Les spécialistes de l’informatique polonais ont transporté des données personnelles avec 38 millions de ses citoyens dans un nouvel emplacement. Cette opération a été menée « dans le plus grand secret ».

Le déménagement a pris 72 heures, et 150 personnes ont participé à l’opération. Les spécialistes ont préparé six copies des toutes les données en cas de pannes ou problèmes divers.

La sécurité de l'information a été garantie par les renforts des équipes du Bureau de sécurité du gouvernement.

Le nouvel emplacement des serveurs est gardé en secret.

 

 

Source: http://french.ruvr.ru/news/2013_08_23/La-Pologne-a-fait-demenager-les-serveurs-avec-les-donnees-privees-de-ses-citoyens-9714/

Partager cet article
Repost0
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 22:44

Emission KTO : le Purgatoire

 

 

 

Source video :  http://www.gloria.tv/?media=490676

 

 


Partager cet article
Repost0
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 21:16

Après avoir déjà annoncé le 13 juin 2013, suite aux élections législatives, que les négociations d'entrée dans l'UE étaient « suspendues » (« c’est ainsi que fonctionne la démocratie », lança le ministre des affaires étrangères Gunnar Bragi Sveinsson à Bruxelles), l'Islande menace à nouveau de renoncer à l'adhésion à l'Union européenne. En cause cette fois-ci, selon la dépêche afp : un différent sur la pêche.

 

BlasonA un moment où elle s'acheminait vers des sanctions commerciales des Vingt-huit à son égard, l'Islande a indiqué aujourd'hui être tout près d'annuler définitivement le processus d'adhésion à l'Union européenne.

 

Le ministère des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué que le gouvernementislandais  "a décidé d'envisager la dissolution du comité de négociation" avec l'UE.

 

Ces négociations, suspendues en janvier pour laisser la place à la campagne des élections législatives, n'ont pas repris après la victoire en avril d'une coalition de centre-droit déterminée à rester en dehors de l'Union. Le gouvernement islandais a promis un referendum qui se solderait probablement par un "non".

 

Excuse de l'UE pour sanctionner le commerce islandais : la pêche. Le ministère des Affaires étrangères a déclaré aujourd'hui avoir convoqué le représentant de l'UE à Reykjavik pour des explications concernant l'interdiction d'importation du hareng et du maquereau en provenance des îles Féroé. Bruxelles a pris cette décision le 20 août 2013 à l'issue de négociations infructueuses avec cette province autonome du Danemark, qui a relevé ses quotas de pêche au maquereau depuis 2010. L'Islande a fait la mêche chose et devrait connaître le même sort. Le 16 août, elle avait appelé l'UE à cesser sa "campagne de menaces".

 

Islandais et Féringiens affirment que les maquereaux ont migré plus au nord avec le réchauffement climatique, et que leur quota est raisonnable. L'UE le juge élevé au point de mettre l'espèce en danger.

 

 

Source : http://www.7sur7.be/7s7/fr/2668/Especes-Menacees/article/detail/1691260/2013/08/22/L-Islande-va-t-elle-renoncer-a-l-adhesion-a-l-Europe.dhtml

 

 

. L’Islande dit non à l’Union Européenne

. Les Islandais se prononcent sur une nouvelle Constitution écrite par "des gens ordinaires"

. L'Islande réussit à sortir de la crise

. Islande: un non massif l'emporte au referendum sur le remboursement de la dette

. Islande: révolte démocratique islandaise anti-banksters

Partager cet article
Repost0
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 14:01
Partager cet article
Repost0
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 13:58

Les informations faisant état de l'attaque chimique lancée mercredi dans la région de Damas font penser à une tentative de torpiller la convocation de la deuxième conférence de Genève sur la Syrie (Genève 2), estime le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch.

"Tout ceci ressemble fortement à une tentative de fournir un prétexte pour demander au Conseil de sécurité de l'ONU d'intervenir en faveur des opposants au régime de Damas et de torpiller par là même les chances de convocation de la conférence de Genève", a déclaré jeudi le diplomate lors d'un point de presse à Moscou.

Il a rappelé que des experts russes et américains se réuniraient le 28 août à La Haye dans le cadre des préparatifs du nouveau forum de Genève sur la Syrie.

Moscou estime qu'il est très important de procéder à "une enquête objective et compétente" sur cette attaque chimique présumée.

"Nous appelons de nouveau l'ensemble des acteurs susceptibles d'influer sur les extrémistes armés à faire tout leur possible pour mettre un terme aux provocations commises avec l'utilisation de substances chimiques", a conclu le porte-parole de la diplomatie russe.

Des médias citant des défenseurs des droits de l'Homme ont rapporté mercredi que les forces gouvernementales syriennes ont lancé une attaque chimique dans une banlieue de Damas, qui aurait fait plus de 600 morts. Les autorités syriennes démentent cette information.

 

Source: http://fr.rian.ru/world/20130822/199082973.html

 

. "Massacre de Damas" : nouvelle énorme manipulation médiatique ?

. Syrie: les enquêteurs de l'ONU cibles de tireurs : une "nouvelle tentative pour torpiller le règlement pacifique du conflit syrien" (Segueï Lavrov, 26 août 2013)

 

Partager cet article
Repost0
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 13:53

La légalisation du mariage homosexuel et l'abandon des concepts de "papa" et "maman" sont inacceptables en Russie et violent les droits de la majorité de la population, a déclaré le président du Comité de la Douma (chambre basse du parlement russe) pour la législation constitutionnelle Vladimir Pliguine.

"Le fait que dans le droit familial cette construction s'estompe et que l'on voie apparaître des éléments de numérotation des parents est un glissement au sein de la pensée juridique, qui s'appuyait traditionnellement sur les normes séculaires de la morale. Une telle approche a peu de chance d'être justifiée, car la majorité de la société (russe, ndlr) exprime un besoin d'utilisation de concepts éprouvés, papa et maman. Et je suis convaincu que ce besoin résistera", a déclaré M. Pliguine dans une interview accordée à RIA Novosti.

"Si nous passons à une dénomination par chiffres, nous violons le droit de ce qui qui s'appelle papa ou maman, nous violons le droit de la majorité, c'est pourquoi dans ce domaine notre société et notre Etat n'autoriseront pas une telle évolution, encore moins en l'inscrivant dans les droits civil et familial", a-t-il déclaré.

Selon lui, les pays légalisant le mariage homosexuel réalisent une démarche qui bouscule de vastes pans du droit familial et civil.

Toujours d'après le député, les approches juridiques ont toujours été orientées en fonction de la différence de nature entre les sexes.

 

Source : http://fr.rian.ru/society/20130821/199068025.html

 

. 88% des Russes pour l'interdiction de la propagande homosexuelle (30 juin 2013)

Partager cet article
Repost0
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 13:37

Des fruits et des légumes au « juste prix ». C’est le but d’une action des agriculteurs du Lot-et-Garonne qui dénoncent les « marges excessives de la grande distribution« .

 

Le syndicat Modef a décidé de vendre 50 tonnes de fruits et légumes à Paris et en proche banlieue jeudi 22 août. Tomates, melons, prunes, poires, salades, nectarines et pommes de terre seront vendues « en direct » à partir de 8h sur la Place de la Bastille et dans 25 villes de banlieue dont Ivry, Villejuif, Montreuil et La Courneuve par exemple. (Voir la liste complète des villes un peu plus bas).

« Les tomates qui sont ainsi vendues 3 euros le kilo en grande surface sera au juste prix par circuit court de 1,70 euros« , a expliqué Raymond Girardi, secrétaire général du Modef. Le kilo de nectarine à 2,20 euros, au lieu de 4 euros environ.

Les producteurs devraient de cette façon bénéficier d’une « marge normale« . Raymond Girardi dénonce les marges « excessives que rien ne justifie » de la grande distribution, malgré les mauvaises conditions climatiques du printemps, et qui « freinent la consommation » de fruits et légumes en France.

Selon une étude de Familles Rurales publiée cette semaine, les prix des fruits et légumes auraient atteint des sommets, sous l’effet du mauvais printemps de cette année. Cet été, Le prix moyen des fruits a flambé de 14% et celui des légumes de 17% par rapport à l’an dernier, avec des pointes à plus de 30% pour certains produits.

 


Source et suite : http://www.cercledesvolontaires.fr/2013/08/22/paris-des-agriculteurs-vont-vendre-50-tonnes-de-fruits-et-legumes-au-juste-prix/

Partager cet article
Repost0