Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 12:59

 

 

8/02/2014

 

Source: http://www.gloria.tv/?media=567726

 

L'historienne et essayiste Marion Sigaut explique qu'elle vient de comprendre "ce qui se passe" :

 

"L'école est maintenant le lieu qui est le malheur pour les faibles, pour les bons, pour les gentils, pour les doux. Tous les gens qui sont sincèrement bons et gentils sont maintenant en danger à l'école, parce que c'est la racaille qui fait la loi, ce sont les violents qui font la loi. Et c'est le triomphe de la barbarie et de la loi du plus fort".

 

Elle lit la lettre de Vincent Peillon aux recteurs, du 4 janvier 2013, dans le cadre de la mise en place de la "Ligne Azur" (lettre lisible ici : http://www.lefigaro.fr/assets/pdf/lettre-v-peillon.pdf). Dans cette lettre Vincent Peillon écrit :

 

 

« Le gouvernement s'est engagé à "s'appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités".

 

 

... La lutte contre l'homophobie en milieu scolaire, public comme privé, doit compter au rang de vos priorités. J'attire à ce titre votre attention sur la mise en oeuvre du programme d'actions gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre.

 

... Je vous invite également à relayer avec la plus grande énergie, au début de l'année, la campagne de communication relative à la Ligne Azur, ligne d'écoute pour les jeunes en questionnement à l'égard de leur orientation ou leur identité sexuelles. »

 

Marion Sigaut dit que "c'est de la propagande sexuelle dès les plus jeunes âges. Et si vous allez sur la Ligne azur, ce qui hier encore était considéré comme un attentat à la pudeur ou de la corruption de la jeunesse c'est devenu la 'priorité' du ministère" !

 

 

Eric Zemmour le 31 janvier sur I-télé lis un document que l'"Education" nationale envoie à Ligne azur et dans lequel les socialistes demandent à des enfants de 11 ans de répondre à ces questions :

"Ce que je fais (pratiques sexuelles) : masturbation, pénétration buccale, pénétration anale, pénétration vaginale,  autres (aucune)..."

 

 

 

 

Emission complète :

 

 

 

Eric Zemmour dit à son contradicteur Nicolas Domenach: "Je te rappelle que les profs sont sous surveillance, qu'il y a des représentants LGBT dans les classes pour faire de la propagande homosexuelle."

 

Il s'agit effectivement des associations dites "de lutte contre l'homophobie" qui selon le Figaro (Mis à jour le 28/05/2013 à 22:41 Publié le 28/05/2013 à 21:01 "La théorie du genre s'immisce à l'école") "s'appellent Contact Estim', En tous genres ou SOS-homophobie. Associations de lutte contre l'homophobie, elles interviennent au collège et au lycée, sur demande des chefs d'établissement, professeurs et conseillers d'éducation, principalement en classes de quatrième et de terminale, lorsque sont abordées la sexualité et la reproduction."


Nicolas Domenach nie et n'a qu'invectives et insultes à la bouche, mais strictement aucun argument...

 

Domenach dit alors à Zemmour : "Votre ami là ... Florence (Farida) Belghoul complètement délirant, expliquant voilà que voilà on a coupé d'abord l'école du ciel, de Dieu, et puis alors après on les a coupé de la famille et maintenant on va leur couper le sexe. Arrêtez, revenez sur ce qui se dit vraiment, sur ce qui se fait".

 

En fait Farida Belghoul a expliqué qu'après avoir coupé l'enfant du Ciel (Jules Ferry, "école laïque"), on l'a coupé de ses maîtres (l'enfant doit construire "son propre savoir". Lionel Jospin en 1989), puis on l'a coupé de ses parents (qui n'ont plus droits de regard sur l'"éducation" qui est donnée à leurs propres enfants à l'école). Et pour finir, on en a fait des enfants indifférenciés, athées, illettrés, lgbt ! 

 

« Un acte fort et symbolique, ça va être de décrocher des murs des écoles les croix du Christ. Et pour ne pas laisser la place vide, parce que si la place était vide, on se retrouverait justement dans le vide, on va y mettre le buste de Marianne. ... Jules Ferry va se servir de l'école pour rendre les élèves athées; le but est de leur imposer de ne plus croire en Dieu.

Et un siècle plus tard, on a un socialiste, Lionel Jospin, ministre de l'Education nationale en 1989. Il va continuer le travail de Jules Ferry en disant : "Je veux que les élèves construisent leurs propres savoirs". Ca va être la loi d'orientation sur l'éducation du 10 juillet 1989 qui, après avoir coupé les enfants du Ciel, va les couper de leurs maîtres. L'élève va être un petit peu comme Champollion devant les pyramides, il va devoir deviner tout seul tous les savoirs dont il va avoir besoin au cours de sa scolarité. Le maître n'existera plus, il ne sera plus qu'une sorte d'animateur qui permettra d'organiser entre les enfants de la classe des "conflits socio-cognitifs". Toute la dimension de transmission entre le maître et l'élève va disparaître.  

Ce constructivisme qui explique en fait l'illetrisme et l'échec scolaire, et consiste à couper, scier les transmission, s'est effectué dans un premier temps du Ciel à la terre, puis du maître à l'élève.

Puis parallèlement, on va commencer aussi dans le cadre de ce constructivisme, à couper l'enfant de ses propres parents. Les méthodes feront que les parents ne seront plus du tout capables de suivre la scolarité de leurs enfants. ... Partie de la devise "Liberté, égalité, fraternité"... nous amène à considérer qu'une autre devise se cache derrière ces trois mots magiques, qui est "athée, illettré, Lgbt"

 

 

Pour rappel, l'éducation à la sexualité dès la primaire est inscrite dans le "code de l'éducation"  depuis 2001 :

 

 

Vincent Peillon se penche sur l'éducation à la sexualité

 

Le Figaro, Mis à jour le 24/10/2012 à 15:08 Publié le 23/10/2012 à 18:05

 

 

Vincent Peillon lance un groupe de travail pour que l'éducation à la sexualité dès la primaire, dans les programmes depuis 2001, devienne «effective».

 

«Refonder la République par l'école». Vincent Peillon abuse de la formule. Mais pour le ministre de l'Éducation, il ne s'agit pas de vains mots. Il y a bien, derrière, une idéologie, celle de changer la société par l'école. L'éducation à la sexualité dès la primaire fait partie du programme.

 

Le ministère s'apprête ainsi à lancer un groupe de travail sur le sujet. Un chef d'établissement, deux professeurs de sciences de la vie et de la terre (SVT), un professeur des écoles, une infirmière scolaire, un pédopsychiatre, les fédérations de parents, des associations telles que SOS-homophobie et le planning familial… Une vingtaine de personnes seront mobilisées autour ce thème le 26 octobre pour une première réunion. Trois autres suivront, le but étant de tracer les lignes d'un plan d'action qui sera présenté avant janvier.


Inscrite depuis 2001 dans le Code de l'éducation

 

Objectif? Faire en sorte que la sexualité ne se limite pas aux questions biologiques et de santé publique (grossesses non désirées, maladies sexuellement transmissibles...). Celle-ci doit aussi être abordée sous l'angle relationnel et affectif et pour ce faire, les «séances d'éducation à la sexualité», inscrites dans le Code de l'éducation depuis 2001, doivent être «effectives».

 

L'article 22 de la loi du 4 juillet 2001 relative à l'IVG précise en effet qu'«une information et une éducation à la sexualité» doivent être «dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d'au moins trois séances annuelles». En 2003, une circulaire précise que cette éducation répond à la fois à des questions de santé publique et à des «problématiques concernant les relations entre garçons et filles, les violences sexuelles, la pornographie ou encore la lutte contre les préjugés sexistes ou homophobes».

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/10/23/01016-20121023ARTFIG00548-vincent-peillon-se-penche-sur-l-education-a-la-sexualite.php

 

 

Farida Belghoul expliquait hier sur son site Facebook :

 

"La première JRE a rendu célèbre notre action pour sauver la pudeur et l’intégrité de nos enfants. Malgré toutes les calomnies, nous avons gagné la première bataille : le site de la Ligne Azur vient de se retirer de l’internet ; de nombreux documents officiels faisant la promotion de l’idéologie du genre ont disparu comme par miracle eux aussi des sites gouvernementaux."

 

Sur ces disparitions, lire sur Medias-presse-info  " Théorie du genre: quand des textes officiels disparaissent !".

 

 

> https://www.facebook.com/jre2014

> Soutien aux JRE / 10 février 2014


 

. "Rumeur de la théorie du genre à l'école" : Vincent Peillon et Najat Vallaud-belkacem mentent "les yeux dans les yeux"

. Laura Slimani (Jeunes socialistes) : "Oui, le genre, ça existe, et oui, nous allons l'enseigner dans les écoles"

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
<br /> J'espère qu'on a conservé des copies d"écrans de ces textes censurés par l'Etat et de cette fameuse "ligne azur" !?<br />
Répondre