Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 13:16

Add. L'abstention atteint 53,6 %, soit 16 points de plus qu'au premier tour des régionales de 2004.

Environ 52% des quelque 44,2 millions d'électeurs français n'ont pas voté dimanche, soit plus d'un sur deux, contre 39,16% au premier tour des régionales de 2004.

Scrutin après scrutin le parti abstentionniste explose tous les records. Le taux d'abstention enregistré dimanche s'inscrit dans une tendance à la hausse confirmée en juin dernier par les élections européennes, qui avaient été boudées par 59,37% des inscrits, après 57,21% en 2004, 53,24% en 1999 et 47,29% en 1994. Le record absolu en la matière reste détenu par le référendum pour le quinquennat de 2000, où 69,8% des électeurs ne s'étaient pas déplacés.

Taux de participation dans la journée : 

18:08 - Abstention record

A 17 heures le taux de participation au premier tour des régionales était de 39,29 % de participation

Seuls 39,29 % des inscrits s'étaient rendus dans leur bureau de vote à 17 heures. Ils étaient 49,66 % à la même heure en 2004.

A midi 16,07 %

12:48 - Les urnes boudées dans plusieurs régions

Selon l'institut TNS-Sofres, 52,5 % des électeurs ne se sont pas déplacés pour voter. Les bureaux de vote fermaient à 18 heures, sauf dans les grandes villes où ils n'ont fermé qu'à 19 heures, voire 20 heures.

Les électeurs boudaient franchement les urnes dans les Bouches-du-Rhône (15,95 % contre 21,80 %) et dans la plupart des départements d'Ile-de-France comme dans l'Essonne (14,57 % contre 16,4 %), le Val d'Oise (13,3 % contre 16,15 %), davantage encore dans les Yvelines (12,86 % contre 20,83 %). Dans le Rhône le taux reculait de deux points, à 14,86 %. A La Réunion, seule région d'outre-mer qui votait déjà (depuis 5 heures, heure de Paris), la participation reculait de plus de six points à 16,19 % contre 22,9 % il y a six ans à la même heure.


11:57 - A midi, le taux de participation est de 16,07 %

La participation au premier tour des élections régionales françaises s'élevait à 16,07 % à midi, en baisse de deux points par rapport au précédent scrutin de 2004... Il y a six ans, le taux de participation à la mi-journée pour le premier tour était de 18,48 %.

Les instituts de sondage ont dit s'attendre à une abstention record. Décidément, scrutin après scrutin le parti abstentionniste explose tous les records.

Lors des précédentes régionales de 2004, marquées par un raz-de-marée de la gauche sur les 26 régions françaises, l'abstention au premier tour avait atteint 37,9%.



Sources 1, 2

Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 20:46
"Cette affiche est […] de nature à provoquer un sentiment de rejet et d'animosité à l'encontre d'un groupe de personnes dont sont visées les pratiques religieuses, les femmes et la nationalité", a estimé la justice.
AFP/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT
"Cette affiche est […] de nature à provoquer un sentiment de rejet et d'animosité à l'encontre d'un groupe de personnes dont sont visées les pratiques religieuses, les femmes et la nationalité", a estimé la justice.

Le juge des référés avait déjà été saisi par la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme (Licra). L'association avait été déboutée lundi à Marseille pour des raisons de procédure, tout comme le MRAP qui, vendredi, a vu ses demandes rejetées par le tribunal de Nanterre, et
a été condamné à payer 2.000 euros au front national. Pour le leader du FN, cette affiche "fait partie de la liberté d'opinion", mettant en cause la tentative de "censure de ces organisations qui sont, on le sait bien, les bras armés de certains partis politiques : la Licra, c'est l'UMP, le MRAP, c'est le Parti communiste, SOS Racisme, c'est le PS".

La justice se contredit, elle déboute lundi 8 mars la Licra et condamne le Mrap aujourd'hui (Tribunal de Grande Instance de Nanterre, 92) puis elle condamne cette affiche (tribunal de Marseille). Pourtant, le système n'a pas intérêt à communiquer sur cette condamnation pour une affiche "non à l'islamisme"... à deux jours des élections.
Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 16:36
"Pour ces élections régionales, l’Église catholique n’a pas publié de message particulier. ..."

Sur le problème -criminel- de l'avortement, force est de constater que,
ni la CEF, ni le Cal André Vingt-Trois ne rappellent quoi que ce soit. Ce silence est gravissime. Roselyne Bachelot peut bien proposer d'accroître la politique d'avortement. Je rappelle par ailleurs que la CEF n'a toujours pas réagit au rapport parlementaire sur la bioéthique, paru il y a plus de 2 mois, et qui encourage la recherche sur les embryons humains. Une loi est pourtant en préparation. Elle devrait arriver après ces élections. Source

Lorsque l'avortement a été légalisé en 1975, le silence de la CEF a scandalisé les chrétiens. Comme l'écrit Simone Veil elle-même dans Une Vie :

"Avec l'Eglise catholique, les choses se sont mieux déroulées que j'aurais pu le craindre. (...) je me suis entretenue avec le prélat en charge de ces problèmes au sein de la hiérarchie catholique. Il n'a pas tenté de me dissuader. Il exprimait le voeu que la liberté de conscience soit assurée dans la loi et que nul ne puisse obliger un médecin ou un soignant à pratiquer une IVG. Il est vrai qu'à cette époque, l'Eglise de France était très ouverte". (page 191)

"Pour en revenir au débat avec la hiérarchie catholique, j'ai souvenir d'une rencontre, à l'époque, avec des représentants du clergé régulier destinée à examiner le problème de leur protection sociale. La réunion s'est fort bien déroulée, dans une ambiance courtoise et positive. J'en ai tiré le sentiment que les communautés religiseuses étaient peut-être plus concernées par leur régime de sécurité sociale que par l'IVG". (page 191-192)

Lundi 8 mars, Roselyne Bachelot
a annoncé de nouvelles mesures pour l'avortement : augmentation de près de 50% des forfaits versés aux établissements qui pratiquent les avortements dès 2010. Le gouvernement compte aussi améliorer l'accès à la contraception des femmes et des jeunes filles. Il envisage notamment de rembourser, par le biais de l'Assurance maladie, certains modes de contraception, comme les patchs et les anneaux.

Et
le site de la CEF est toujours muet. Cette complicité par le silence est vraiment scandaleuse. Source

On se demande s'il y a des évêques en France, on se demande s'il y a une Eglise catholique en France !
Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 14:18
AP | 10.03.2010 | 18:45

Toute personne coupable de négationnisme encourt désormais en Hongrie une peine de trois ans d'emprisonnement, en vertu d'une loi signée mercredi par le président Laszlo Solyom.

La législation a été approuvée en février par les parlementaires, après le rejet de versions du texte par des tribunaux pour limitation de la liberté d'expression.
Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 14:11

48% des enfants américains nés en 2008, contre 37% en 1990, sont issus des minorités ethniques. Les démographes américains estiment que pour la première fois cette année, le nombre de naissances sera plus important chez les minorités ethniques que chez la majorité blanche.

Les Etats-Unis sont probablement à l'aube d'une
révolution démographique. Pour la première fois de son histoire, le pays pourrait connaître en 2010 un nombre de naissances supérieur chez les minorités ethniques Afro-Américains, Hispaniques et Asiatiques- à celles constatées chez la majorité blanche, affirme un article publié mercredi par un sociologue américain, Kenneth Johnson.

Si cette projection se confirme, ces minorités pourraient devenir majoritaires au sein de la population américaine d'ici à quarante ans, affirme Kenneth Johnson. Se basant sur le dernier recensement de 2000, le démographe estime que les minorités représenteront la majorité de la population américaine en 2042. En 2050, 54% de la population du pays soit 235.7 millions d'individus appartiendront aux minorités.

La fécondité des Hispaniques joue un rôle prépondérant. 15% de la population américaine est hispanique mais ce groupe a contribué pour moitié à l'augmentation démographique des Etats-Unis entre 2000 et 2008. Les femmes d'origine hispanique ont ainsi en moyenne trois enfants, contre deux pour les femmes d'autres ethnicités. En outre, les jeunes femmes d'origine hispanique en âge de procréer sont plus nombreuses que les jeunes femmes blanches, dont le nombre a baissé de 19% depuis 1990. Sans compter que de plus en plus de femmes blanches attendent d'être plus âgées pour avoir des enfants. Déjà dans un quart des comtés du pays, il y a moins de naissances chez les blancs que chez les minorités.

Source

Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 08:17
http://www.20min.ch/images/content/2/6/0/26010565/8/1.jpgCertains politiciens savoisiens en ont assez, ils veulent intégrer la Confédération helvétique. 

«C’est clair qu’on préfère la Suisse à la France»,
clamePatrice Abeille, secrétaire général de la Ligue savoisienne. A quelques jours des élections ré­gionales, les séparatistes savoyards profitent de l’engouement politique pour relancer un débat vieux de cent ­cinquante ans.

En 1860, la France annexait la Savoie. Depuis, ils sont une majorité à vouloir retrouver leur indépendance. «Notre pays a énormément perdu de son prestige. Dans les années 1960, il y avait de Gaulle, la bombe atomique était nou­velle. Maintenant, France rime avec chômage et déficit!» explique Patrice Abeille.

L’adhésion à la Suisse revient dans les propositions de la Ligue savoisienne en réaction à un sondage datant de 2008, nous explique-t-on du côté de son secrétariat central. Il démontrait que 56% de Romands et 40% des Alémaniques étaient favorables à ce que les régions voisines de Franche-Comté et de Savoie deviennent des cantons suisses.

- Si tu appelles... : l'interdiction des minarets l'emporte par 57,5% des voix
Partager cet article
Repost0
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 07:22

Selon une information Le Figaro du 10 mars 2010, l’Agence France Trésor (organisme chargé de la gestion de la dette de l’Etat français) vise une levée de capitaux comprise entre 3 et 5 milliards d’euros, une nouvelle OAT (obligation assimilable du Trésor) qui arrivera à échéance en 2060 (OAT 25 avril 2060). Celle-ci était prévue dans le programme de finacement de la France pour 2010.

À l’heure où les marchés s’inquiètent pour la dette des États, la France se paye le luxe d’emprunter sur… 50 ans !

Cette obligation sera vendue par un syndicat de banques, dont les chefs de file sont Barclays Capital, BNP Paribas, Deutsche Bank, JPMorgan et Société générale. Banques tenues par les francs-maçons mondialistes... Un hasard sans doute. 

L’unique obligation à 50 ans déjà émise par la France (il y a cinq ans) se négocie actuellement à un taux avoisinant 4,10 %. À titre de comparaison, en 2007 - avant la crise du subprime - la France empruntait à 4,50 % sur 10 ans... Sources :
1, 2

Or, selon cette même source d'information, "depuis janvier, la France a emprunté 50,7 milliards d’euros sans la moindre difficulté, ce qui représente plus du quart de ses émissions prévues sur l’ensemble de l’année." Entre un emprunt entre 3 et 5 milliards d'euros sur 50 ans et un emprunt de 50,7 milliards d'euros, depuis janvier, c'est-à-dire en trois mois, il y a un gouffre. On aimerait davantage de clarté quant aux sommes empruntées chaque mois pour payer la dette.

La raison pour laquelle la France ne fera pas faillite est qu'elle est soutenue à bout de bras coûte que coûte par les banksters (ainsi que les Etats-Unis...) Inversement, la raison pour laquelle les banques ne feront pas faillite est que suite au krach financier et l'effondrement des bourses mondiales en 2009, les plans de refinancement visant à redresser les banques en faillite par de l'argent public ont constitué une aubaine pour les banksters qui se sont vus ainsi récompensés et remerciés de leurs mauvaises gestions par des fonds d'Etats... C'est ce que l'on appelle la démo-cracie moderne...

Rediff. On nous aurait menti ???



-Mensonge du siècle : "sauf accident majeur, cette opération n'aura pas de coût pour le contribuable"
-Vol du siècle. Vers une recapitalisation publique des banques françaises ? 
-Banksters : le vol du siècle
L'argent dette de Paul Grignon
Partager cet article
Repost0
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 07:41
Encore une fois dans l'histoire, après la reprise du colonialisme au début du XXe siècle, nous voyons les nationalistes se faire les fidèles supplétifs des vieux combats menés par la gauche anticléricale, combats abandonnés eux-mêmes par cette même gauche. Comme dindons de la farce, difficile de faire mieux.

Dans cette video, nous voyons Marine Le Pen (à partir de 14:00) prôner la relégation de la religion dans la "sphère privée"... au nom d'une soit-disant "paix sociale", afin d'éviter les "conflits religieux"... C'est tout le contraire qui se passera si les Français ne reviennent pas au Christ. Nous la voyons également prôner "l'interdiction du voile dans la rue"... Ce sont nos tradies qui vont être contentes. Pauvre France. Ce n'est pas de cette façon, avec cette crypto "stratégie" que ce parti récupérera ses électeurs et passera la "barre des 10%"... Tout au contraire. Décidément Marine Le Pen n'a rien compris, c'est bien triste. Et nous la verrons le 1er mai appeler à défiler pour sainte Jeanne d'Arc.. dont le fondement politique était l'exact inverse : "Vive le Christ qui est le Roi des Francs" !

Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 17:42
http://www.lemonde.fr/image/2010/03/09/300x200_1499831_0_bc72_ill-1316853-d754-000-par2743974.jpgThierry Cadart, secrétaire général du SGEN-CFDT estime que "la réforme de la formation des maîtres" conduit à "l'abandon d'une véritable politique éducative".

... Le projet du SGEN sur la formation, c'est recrutement après la licence et deux ans de formation professionnelle qui débouchent sur l'obtention d'un master.

"on passe d'un système insatisfaisant à un système catastrophique. Ce n'est pas exactement un progrès... Catastrophique parce que le recrutement sera basé essentiellement sur les compétences disciplinaires, donc la formation avant le concours sera naturellement orientée vers ces compétences. Et la formation professionnelle après le concours aura pratiquement disparu. Enseigner n'est plus un métier qui s'apprend, ce doit être un don accordé à quelques élus."

Source
Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 17:07

Bukkene bruse - rotnheims-knut
Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 17:06

Bukkene bruse - haugelåt
Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 16:51

Springar Frå Stranda(Hardingfele)
Partager cet article
Repost0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 12:45

MADRID, le 8 Mars 2010, (sources : Catolicidad et ACI).
Le site Missatridentinaemportugal rapporte les déclarations sans appel de SER Mgr. Juan Antonio Reig Plá, Evêque de Alcalá de Henares .
Extrait:
" le Roi Juan Carlos de España, avec la décision de signer en un acte privé la nouvelle loi qui libéralise dramatiquement l'avortement en Espagne , a coopéré activement avec le mal de l'avortement."
Le reste de la déclaration en espagnol sur le site ci-dessous. 

sur le site Messatridentinaemportugal via Le Forum catholique

Partager cet article
Repost0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 08:03
Le roi Jean-Charles Ier d’Espagne a donc par sa signature, promulgué le 3 mars la loi abominable votée par les Cortès et le Sénat espagnols qui autorise l’avortement sans aucune restriction jusqu’à la quatorzième semaine de grossesse, repousse à vingt-deux semaines (presque 6 mois ! alors que la médecine sait sauver des prématurés de cet âge-là !) la possibilité d’avorter “si la vie de la mère est en danger et si le fœtus montre des signes de graves malformations”, mais aussi la possibilité pour des jeunes filles mineures de 16 ans de se faire avorter sans consentement parental et, pour faire bonne mesure, la propagande abortionniste et homosexualiste dans les écoles publiques…

Le 1er mars dernier, le P. Thomas J. Euteneuer, président de Human Life International, mettait en garde le roi de ne pas signer cette loi, encore « qu’il ait été déjà complice, par sa signature, de la mort de millions [d’enfants à naître] avec la première loi sur l’avortement de 1985, et d’autres lois immorales comme celle autorisant le mariage entre personnes de même sexe en 2005 ».

Human Life International, dans ce communiqué du 1er mars, appelait « la conférence épiscopale espagnole à publier une déclaration selon laquelle Jean-Charles de Bourbon encourait l’excommunication s’il signait cette loi autorisant le meurtre d’encore plus d’Espagnols innocents ».

Mgr Ignacio Barreiro, directeur exécutif du bureau de Rome de Human Life International, maintient la position du P. Euteneuer : « Nous sommes très déçus d’apprendre que le chef de l’État espagnol a apposé sa signature sur cette loi épouvantable. Pourtant, du fait qu’il a déjà signé d’autres lois qui sapent la loi morale et l’enseignement catholique, cela n’est pas une surprise. [Le roi] Jean-Charles conserve absolument le droit de suivre sa conscience. Aucune loi positive ne peut ôter cette liberté à un quelconque citoyen, encore moins à un roi (…) Quand bien même la loi positive espagnole exigerait sa signature, la loi naturelle et la loi divine exigent qu’il n’endosse aucune loi immorale, tout particulièrement quand elle aura pour effet la mort d’un nombre incalculable d’êtres humains à naître (…) De plus, nous affirmons qu’en vertu du canon 915 [le roi] Jean-Charles a encouru l’excommunication latæ sententiæ du fait que son acte aura pour conséquence de mettre en vigueur cette extension gravement immorale de l’avortement. »

La chose qui est absolument certaine, c’est que tous les députés et sénateurs baptisés catholiques qui ont voté cette loi abominable sont excommuniés latæ sententiæ en vertu du canon 915. Cela a bien été précisé par les évêques espagnols dès novembre dernier. Le cas du roi serait différent puisqu’il ne peut se soustraire à la promulgation des lois votés par le Parlement, ont tenu à souligner les évêques espagnols par la bouche de Juan Antonio Martinez Camino, évêque auxiliaire de Madrid et secrétaire général de la conférence épiscopale. Ce que tous ces gens gênés aux entournures se gardent bien de dire, c’est que c’est le roi lui-même qui s’est mis dans cette position de distributeur automatique d’autographes ! Il a jeté aux orties toutes les dispositions prévues par le chef de l’État du régime antérieur qui lui assuraient un vrai statut de souverain et de monarque disposant d’un droit de veto, préférant le rôle de roi “moderne” et “démocratique”. Les millions de petits Espagnols assassinés sont les témoins muets et accusateurs de ce roi qu’on croyait d’opérette mais qui se révèle plus malfaisant encore qu’Hérode. Et puis, après tout, un roi peut toujours abdiquer. Mieux vaut perdre
son trône que son âme...


Source 
Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 10:21
L'abbé Pagès publie trois videos consacrées au discernement des esprits (règles tirées des Exercices spirituels de Saint-Ignace de Loyola).

Beaucoup de personnes ignorent que tout ce quelles pensent ne vient pas forcément d'elles. En effet, toute pensée qui nous vient à l'esprit peut être engendrée soit par notre esprit (de nous-même), soit par l'Esprit de Dieu grâce au ministère de notre ange gardien, soit nous être suggérée par un démon.

Combat spirituel et discernement des esprits 1-3

Combat spirituel et discernement des esprits 2-3


Combat spirituel ou le discernement des esprits 3-3

- Connaître Dieu ou non? (Abbé pagès)
-
Le Christ est Roi ! (Abbé Pagès)
Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 10:04


La haine anti-catholique du demi-juif Mélenchon.
Partager cet article
Repost0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 07:00

Saint Jean de Dieu, fondateur des Frères de la Charité (1495-1550), Père de l'hôpital moderne 

http://covers.openlibrary.org/b/olid/OL564577M-M.jpg        « C’est un fou ! », un aliéné ou un révolutionnaire. Il croit à l’accompagnement thérapeutique et aux soins palliatifs. Il a une manière de parler aux malades, de tenir la main des mourants et de calmer les malades mentaux qui inquiète les partisans des saignées et des camisoles de force. Son père vendait des melons et des olives, et lui, João Cidade, est un pauvre portugais qui se retrouve vagabond pendant 33 ans.

A huit ans, pour des raisons que l'on ignore, le petit portugais Joao Ciudad fait une fugue et se retrouve, vagabond, sur les routes. Pendant 33 ans, il va mener une vie d'errance : enfant-volé puis abandonné par un prêtre-escroc, il parcourt l'Espagne.

        Tour à tour berger, soldat dans l'armée de Charles Quint, valet, mendiant, journalier, infirmier, libraire... Le vagabond, un moment occupé à guerroyer contre les Turcs en Hongrie, se retrouve à Gibraltar. Et c'est là qu'un sermon de saint Jean d'Avila le convertit, le 20 janvier 1539. Il en est bouleversé et confesse publiquement son égarement. Il en est si exalté qu'on l'enferme avec les fous. Là, il découvrit la misère de ceux-ci et décida d'humaniser les hôpitaux.

        Ses collaborateurs étaient des pécheurs, des assassins, tous repentis. Son action envers les plus démunis fut couronnée de succès lorsque nombre de prostituées qu'il aidait changèrent de métier. Tout ce qu'il a découvert et souffert, va le faire devenir bon et miséricordieux pour les misérables. Il collecte pour eux, ouvre un hôpital, crée un Ordre de religieux, l'Ordre de la Charité.        

L'hôpital qu'il a fondé à Grenade donnera naissance aux Frères Hospitalier de Saint Jean de Dieu. Les "Frères Hospitaliers", qui portent son nom encore aujourd’hui, sont créés. Son hôpital prend bientôt de prodigieux accroissements, des aides financières de dernière minute viennent régulièrement sauver cette oeuvre de la charité. On vit bien alors que cet homme, traité partout d'abord comme un fou, était un saint.

Pour procurer des aliments à ses nombreux malades, Jean, une hotte sur le dos et une marmite à chaque bras, parcourait les rues de Grenade en criant: "Mes frères, pour l'amour de Dieu, faites-vous du bien à vous-mêmes." Sa sollicitude s'étendait à tous les malheureux qu'il rencontrait; il se dépouillait de tout pour les couvrir et leur abandonnait tout ce qu'il avait, confiant en la Providence, qui ne lui manqua jamais.

Un jour, un pauvre qu'il soignait disparut en lui disant: "Tout ce que tu fais aux pauvres, c'est à Moi que tu le fais."

http://4.bp.blogspot.com/_ouHd8TTf3HI/ScH9uk5CbUI/AAAAAAAAA-Q/cEZ99WVPfIg/s200/aphp-grand.jpgA 55 ans, Saint Jean de Dieu (1495-1550) meurt d’épuisement. Au moment de mourir, il dira :" Il reste en moi trois sujet d'affliction : mon ingratitude envers Dieu, le dénuement où je laisse les pauvres, les dettes que j'ai contractées pour les soutenir."

Il a été proclamé par Léon XIII, patron des malades et des hôpitaux en 1886, et par Pie XI, patron des infirmiers et infirmières en 1930.
Les institutions créées par lui devinrent en France « l’Assistance Publique ».
Musée de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris
Hôtel de Miramion
47, quai de la Tournelle, 5ème arr.


Sources :
12, 3, 4

 

 

-----------------------------------------------Quelques mots sur la charité publique au dit "Moyen Âge" et sous l'"Ancien Régime", la fameuse "dîme", redevance collectée en faveur de l'Eglise... qui a donné lieu dans la propagande des mythographes républicains aux calomnies les plus éhontées.

acquis-1789.jpgIl faut savoir que 
"[l]es œuvres charitables et sociales qui sont aujourd'hui à la charge de l'Etat et des communes, c'est-à-dire en réalité à la charge des contribuables, l'Eglise de l'Ancien Régime les alimentait presque uniquement de ses fondations et de ses revenus." (Source : Jean Guiraud, Histoire partiale histoire vraie, tome III, L'Ancien Régime, 5° édition, Gabriel Beauchesne & Cie Editeurs, Paris 1914, p. 354.)

 

 

 

"Les ennemis de l'Eglise insistent sur l'établissement de la dîme ecclésiastique dès les premiers siècles de notre histoire nationale et la présente comme un ignoble impôt au clergé, nous répondons en énumérant les services que, grâce à cette dîme, le clergé rendit à la civilisation dans le haut Moyen-Âge, la dîme servait à alimenter la charité paroissiale, pendant plus de 1200 ans, le budget de l'Eglise fut en même temps celui de l'assistance et de la charité publiques:
- les aumônes, l'hospitalité (les Hospitaliers, les règles de saint Benoît, règle bénédictine, les nombreuses congrégations hospitalières),
- œuvre d'assistance et d'enseignement (scolarisation gratuite...),
- œuvres de piété ou de charité,
- constructions de cathédrales,
- aumônes épiscopales,
- hospitalité monastique,
- asiles pour les pauvres,
- hospices pour les vieillards, les enfants abandonnés, les orphelins,
- l'Ordre de Saint Antoine,
- le soin des lépreux, léproseries, ordre de Saint –Lazare…,
- le soin des aveugles,
- les "Maison-Dieu", les "Hôtels-Dieu", la nourriture, les soins des malades, des sans-abris, des mendiants, des étrangers (Saint Jean de Dieu), les hospices pour les voyageurs, les ordres de Saint-Jacques, de Roncevaux,

l'excellente tenue des hôpitaux au dit "Moyen Âge", l'architecture hospitalière, les soins de propreté et d'hygiène, les distributions quotidiennes de pains aux pauvres, aux orphelins, aux veuves, aux infirmes et aux vieillards (abbaye de Cluny), la science médicale, etc…, toutes choses que les ennemis de l'Eglise, comme par hasard, oublient de signaler…

Les règles hospitalières du Moyen Âge appellent presque toujours les malades, "nos seigneurs les malades", vrais représentants du Christ souffrant.


C'était surtout sous la direction des évêques, protecteurs nés des faibles et des malheureux, que se développait le mouvement charitable, ils créaient ces Hôtels-Dieu que l'on retrouve à l'ombre de toutes les cathédrales. Dans la plupart des pays d'Europe, les maladreries étaient sous la juridiction directe des évêques." (Jean Guiraud, ibidem., p. 210.)

 

***

- Scandale Quick : quand l’Etat lève l’impôt islamique !

Partager cet article
Repost0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 20:02
http://eucharistiemisericor.free.fr/images/christ_misericordieux_12.jpg"Qui veut rencontrer le Christ un jour définitivement et vivre avec Lui
la Vie qui ne doit plus finir, doit dès ici-bàs, approcher du Christ, Le rencontrer
intimement...
     Lorsqu' on veut Le rencontrer... il faut s' oublier soi-même, ne plus se chercher,
garder sur Lui les yeux en toute entreprise et tout événement, le coeur tendu vers
sa louange et sa gloire, et cela jusqu' à la mort".

                    Bienheureux Jean de Ruysbroeck (+ 1381)
                    Les noces spirituelles.
Source
Partager cet article
Repost0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 18:09

Le front de Dmitri Medvedev, posé sur une icône de la Vierge, à Notre Dame de Paris, mardi 2 mars.

Un président russe - baptisé dans l'Eglise orthodoxe à l'âge de 23 ans - se recueille dans une cathédrale catholique. Il s'y tient, accompagné de sa femme, une fervente chrétienne. Il suit l'office de la vénération des reliques de la Sainte Couronne d'épines. Devant des caméras, certes. Mais qui peut mettre en doute la sincérité de la foi ou juger du sanctuaire intérieur de l'homme ?

Rien n'obligeait toutefois ce chef d'Etat à prévoir une telle étape spirituelle dans la capitale française. Ce qui lui donne, dès lors, un sens symbolique et politique. Pour l'occident, elle confirme que la reconstruction russe renoue sérieusement avec les valeurs chrétiennes de cette terre où l'Eglise orthodoxe a pourtant vécu l'un des plus cruels martyrs du vingtième siècle.

Le défunt Patriarche de Moscou, Alexis II, avait d'ailleurs posé le même geste à Paris, il y a deux ans. Tout comme le Tsar, Nicolas II...en 1896. Source

Dmitri Medvedev a effectué du 2 au 4 mars une visite officielle de trois jours en France, la première pour le président russe depuis son accession à la tête du Kremlin, en mai 2008. Après un entretien à l'Élysée le premier jour, les deux hommes ont participé mardi à une cérémonie sur la tombe du soldat inconnu. Ils ont inauguré au Louvre une exposition consacrée à la "Sainte Russie", point d'orgue de l'année croisée entre les deux pays, avant de se retrouver pour un dîner officiel.

La Russie a proposé de créer un «
espace européen de sécurité». De futures négociations entre l'UE et Moscou sont envisagées "en vue d'instaurer un espace sans visa" avec la Russie.

Le président russe Dmitri Medvedev et sa femme
se sont rendus mardi à 16H00 en la cathédrale Notre-Dame de Paris pour y vénérer la Sainte Couronne d'épines. Ils étaient accompagnés du métropolite Hilarion de Volokolam et de l'archevêque Innocent de Chersonèse.

----------------------------------------------------------------------------

- Entretien avec Mgr Bernard Fellay sur la croisade du rosaire, paru dans The Angelus
-
Russie : redoublons nos efforts dans les 5 semaines qui restent

Partager cet article
Repost0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 14:07

The Angelus est la revue du district des Etats-Unis de la Fraternité Saint-Pie X.

The Angelus : Monseigneur, vous avez appelé à une croisade du Rosaire du 1er mai 2009 au 25 mars 2010. Quelle est la raison d’un effort aussi important ?

Mgr Bernard Fellay : Il est évident que nous ne vivons pas des temps normaux, et aussi que nous sommes encore dans la période couverte par le message de Fatima. En 1917, la Sainte Vierge Marie est apparue à trois petits enfants et leur a promis qu’à la fin son Cœur immaculé triompherait. En l’an 2000, apparemment quelque chose de ce que l’on appelait le « troisième secret » de Fatima a été publié par le Vatican, à la grande insatisfaction de presque tout le monde. Et, franchement, ce n’est pas fini. Le triomphe, sous quelque forme que ce soit, du Cœur immaculé ne s’est pas réalisé. Cela veut dire que quelque chose doit encore venir. Et nous escomptons, qu’avec un tel triomphe, une partie ou toute la crise actuelle de l’Eglise sera aussi terminée. Aussi nous essayons d’obtenir que le Ciel fasse les deux à la fois, en demandant et en désirant ce magnifique triomphe de notre Mère du Ciel, la Mère de Dieu.

Quels sont les exemples historiques qui vous ont incité à prendre la décision de lancer une croisade du rosaire ?

Mgr F. – C’est vrai, il y a en fait plusieurs exemples dans l’histoire de l’intervention divine, une véritable intervention de Dieu ou de ses saints dans l’histoire humaine, et particulièrement après la prière du chapelet.

L’une des plus célèbre est la victoire de Lépante. Saint Pie V, devant les dangers encourus par la Chrétienté dans sa défense contre la menace des Turcs, avait en effet appelé toute l’Europe à une croisade spirituelle de chapelets. A ce combat spirituel était uni celui de la flotte chrétienne qui rencontrait les forces navales de l’Islam, au large de Lépante. Bien qu’en nombre inférieur, les chrétiens avaient à la fin de la journée remporté une victoire tellement signalée, que pendant des années, les chrétiens ont été laissés en paix.

La grande bataille de Vienne, remportée par Sobiesky, de nouveau contre les Turcs, est aussi attribuée à la prière du chapelet. De même, en Autriche, la délivrance de l’occupation par la Russie communiste en 1955 est aussi considérée comme une victoire due à la prière du saint rosaire.

Certains insinuent que l’Eglise catholique est si violemment attaquée par ses ennemis que la prière ne semble pas suffisante pour soutenir sa cause. Que pensez-vous de tels doutes ?

Mgr F. – Quand nous prions, nous comptons sur l’aide du Dieu Tout-puissant et de ses saints. Cette puissance ne souffre aucune comparaison avec des forces humaines, quelque vigoureuses qu’elles puissent être. Dieu seul est infini, infini en puissance – nous l’appelons le Dieu Tout-puissant – et ce mot doit être pris sans aucune atténuation. Car Dieu peut vraiment faire tout ce qu’Il veut. La prière, et plus encore les prières que Lui-même nous a données peuvent en toute vérité obtenir ce que les ressources humaines ne pourraient jamais accomplir. Il est vrai qu’une des conditions pour qu’une prière soit efficace, c’est la confiance que nous avons d’être exaucés. Si nous-mêmes nous ne considérons pas réaliste que Dieu puisse nous écouter et faire ce que nous demandons, nous n’obtiendrons rien. Nous devons toujours nous souvenir de ces paroles : « Si vous aviez de la foi gros comme un grain de moutarde, vous diriez à cette montagne : ‘Transporte-toi d’ici là’, et elle se transporterait » (Mat. 17, 21). Au contraire, nous devons dire que la prière est le seul moyen proportionné pour résoudre le problème que rencontre l’Eglise. Bien sûr, cela n’exclut pas de notre part toutes les autres actions nécessaires.

Il est évidemment difficile de parler de croisade du rosaire sans parler de Fatima, et en particulier du 3ème secret. Quelle est l’importance de ce 3ème secret ?

Mgr F. – Nous pourrions dire que l’importance de ce secret est proportionnée à l’importance des moyens employés par certains pour empêcher sa publication intégrale. Très vraisemblablement, nous devons accepter que le 3ème secret parle des épreuves actuelles et peut-être de quelques événements futurs dans l’Eglise. Et comme il ne comprend pas uniquement la description des désastres, mais aussi la promesse de la victoire de Notre-Dame, cette partie-là nous la connaissons déjà. Il semblerait que nous puissions également y trouver la clé pour sortir de la crise actuelle, ainsi que des précisions au sujet de cette crise.

Pensez-vous que la consécration de la Russie au Cœur immaculé de Marie a été faite ?

Mgr F. – Nous pouvons dire qu’une certaine consécration au Cœur immaculé a été faite, et même une certaine consécration de la Russie, bien qu’imparfaitement et sans respecter toutes les conditions indiquées par la Très Sainte Vierge Marie. Pie XII déjà avait consacré le monde, Jean-Paul II a mentionné le pays où l’Icône de Marie est vénérée… Mais tous les évêques n’étaient pas unis pour faire cette consécration de la Russie.

Pourquoi, à votre avis, Pie XII a-t-il fait une consécration du monde au Cœur immaculé de Marie, et non pas la consécration de la Russie, selon la demande de Notre Dame qu’il connaissait certainement ?

Mgr F. – Il pourrait y avoir au moins deux explications : la première est que sous Pie XII il y avait une forte opposition à une telle consécration ; et la deuxième est que vers la même époque une autre révélation est venue d’Espagne demandant la consécration du monde. Aussi Pie XII a pu essayer de combiner les deux dans une seule consécration… De toute façon, quand il l’a faite, certains des miracles de Fatima se sont répétés pour lui au Vatican : une pluie de roses et le miracle du soleil.

D’après vous, de quelle manière la consécration de la Russie pourrait-elle influencer la situation de l’Eglise ?

Mgr F. – Dans l’histoire de l’humanité, les choses sont beaucoup plus reliées les unes aux autres que nous ne le pensons, mais très souvent nous ne pouvons pas voir ce lien ni le comprendre. Ainsi, la consécration de la Russie libérerait ce pays de ses erreurs : il se convertira, comme Marie l’a dit. Comment cela peut-il affecter la crise dans l’Eglise ? De beaucoup de façons, mais ici nous sommes vraiment dans le domaine des spéculations. Je préfère laisser les mains libres à la Mère de Dieu pour faire ce qu’elle veut. Elle parle de triomphe, et cela veut définitivement dire une grande victoire contre les forces du mal… une telle victoire spirituelle ne serait pas spectaculaire, si elle n’était accompagnée d’un véritable redressement de l’Eglise. Mais, ne me demandez pas comment.

Pensez-vous que les effets de la consécration de la Russie seront entièrement surnaturels ? Certains semblent imaginer des résultats immédiats d’ordre politique ou naturel.

Mgr F. – Point n’est besoin de limiter la puissance de Dieu ou de Marie. Les deux effets sont facilement possibles. Une conversion de la Russie serait-elle uniquement surnaturelle et n’inclurait-elle pas quelques éléments humains ? La crise actuelle a aussi des aspects humains, par exemple les églises vides, les couvents vides… Aussi Dieu pourrait-il les remplir de nouveau, et avec des personnes de bonne foi, des convertis.

Quelle est l’importance de la croisade du rosaire pour l’influence de la Tradition dans l’Eglise catholique ?

Mgr F. – Tout simplement ceci : comment pourrions-nous prétendre faire du bien à l’Eglise si ce n’est par des moyens surnaturels ? Donc, si nous utilisons des moyens surnaturels comme la prière, et la prière du chapelet, la croisade du rosaire peut être d’une importance cruciale.

Pour vous, sont-ce seulement les fidèles de la Fraternité qui doivent s’impliquer dans cette croisade du rosaire ou bien également les autres catholiques ?

Mgr F. – Il n’y a aucune restriction à notre croisade. Toute âme de prière est la bienvenue ! Nous ne prétendons pas avoir l’exclusivité d’une prière qui a été donnée à l’Eglise tout entière. Il est vrai cependant que peu de fidèles continuent de la dire, en comparaison avec ce qui devrait être. Mais, à cause des circonstances présentes, il était assez difficile de dépasser nos frontières pour cet appel à la prière.

Avez-vous reçu en dehors de la Fraternité des réactions positives au sujet de cette croisade, au cours de l’année écoulée ?

Mgr F. – Très peu. Je me souviens d’un prêtre italien présent aux ordinations à Ecône, qui avait promis de se joindre à nous pour un million de chapelets. De plus, l’abbé Gruner (*) a aussi lancé quelque chose de semblable… Ce n’est pas beaucoup. Lors des dernières croisades, le cardinal Castrillón Hoyos avait été impressionné par le nombre de chapelets. Il m’a dit être certain qu’ils avaient joué leur rôle pour obtenir de nous faire arriver là où nous en sommes aujourd’hui. (Source : The Angelus. Traduction : DICI n°211 du 06/03/10)

(*) Le P. Nicholas Gruner est un prêtre américain de tendance traditionnelle, rédacteur en chef de The Fatima Crusader. Il a lancé une croisade du rosaire ainsi qu’une campagne de pétitions à adresser au pape pour obtenir la consécration de la Russie.

The Angelus 2915 Forest Avenue  -  Kansas City, Missouri 64109  – USA.

Source via le Forum catholique
--------------------------------------
- L'avènement de l'Antéchrist
-
Russie : redoublons nos efforts dans les 5 semaines qui restent
- Un mensonge qui se paie chaque jour

Partager cet article
Repost0
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 07:00

SAINTE COLETTE
Vierge, Réformatrice des Clarisses
(1380-1447)


Elle est née à Corbie, en Picardie. Son père, Robert Boellet, maître menuisier et sa mère, Marguerite Moyon se dévouaient aux pauvres. Ses parents se désolaient de ne pas avoir d'enfants. Ils prièrent saint Nicolas. Lorsqu'ils reçurent cette petite fille le 13 janvier 1381, Marguerite avait 60 ans, ils lui donnèrent le nom du saint protecteur : Nicole, devenu aussi, en diminutif familier Colette.

Colette reçoit une éducation très religieuse et accorde beaucoup d’importance à la Passion du Christ sur laquelle l’entretenait beaucoup sa mère, femme très pieuse qui se confessait et communiait chaque semaine.

Dès sa plus tendre enfance, à 4 ans, Colette vit de prière perpétuelle et aide les pauvres. Elle se mortifie, se prive de manger pour redistribuer son repas aux pauvres, prie très longuement et va même jusqu'à rendre son sommeil difficile avec des morceaux de bois de son matelas. Elle reçoit durant ses jeunes années les grâces de Dieu telles que des guérisons miraculeuses.

A l’âge de 7 ans, elle assistait clandestinement aux matines chantées par les bénédictins.

Orpheline à 18 ans, elle est alors prise en charge par son tuteur, le père Jean Bassand. Elle refuse le mariage et obtient l'approbation de son tuteur pour entrer en religion chez les
béguines d'Amiens, malgré son âge. Elle n'y reste qu'un an jugeant leur vie trop douce. Même déception chez les bénédictines, puis chez les clarisses. Son père spirituel est franciscain et comprend son désir d'austérité. Il la fait entrer dans le Tiers-Ordre de Saint François comme recluse à Corbie. Mais elle se sent appelée à plus de pauvreté encore et, pour cela, elle veut réformer le Second Ordre de saint François, les clarisses. C'est pourquoi elle obtient de rencontrer le pape Benoît XIII qui réside alors en Avignon. Ce pape était un "anti-pape d'Avignon" du Grand Schisme qui déchirait alors l'Occident. Mais son sens spirituel était réel et profond. Il reçoit la profession religieuse de sainte Colette dans la règle de Sainte Claire et la nomme abbesse de tous les monastères qu'elle sera amenée à fonder ou réformer. Colette vient alors en Franche-Comté et réforme en premier lieu le monastère de Besançon puis bien d'autres en Savoie, Artois, Allemagne et Belgique. Elle mourra à Gand et son corps sera, par la suite, transporté à Poligny dans le Jura.
En 1471, l’évêque de Tournai entreprit une enquête suite à des miracles survenus sur sa tombe. Ainsi, on en découvrit 14 à Hesdin, 15 à Gand, 4 à Arras et encore bien d’autres à Poligny et Auxonne.

Son corps repose maintenant au monastère de Poligny.


Ses attributs, dans l'iconographie chrétienne, sont le puits de la Samaritaine (elle fit le miracle de faire revenir l’eau qui ne manqua plus jamais) ainsi qu’une poule (qui lui permettra de reprendre des forces grâce a l’invitation du Seigneur à gober un œuf). Les religieuses qui vivent selon la règle primitive de sainte Claire remaniée par Ste Colette sont appelées colettines.

Sources :
1, 2, 3

                                               

"CHEMINS INTERIEURS" - Les Clarisses de Montbrison

Extrait d'un documentaire consacré aux Soeurs Clarisses de Montbrison, près de Saint Etienne, un lieu où Sainte Colette prophétisa qu'un jour naîtrait dans cette ville un monastère qui durerait jusqu'à la fin des temps... Le monastère Sainte-Claire de Montbrison vient de fêter son 500ème anniversaire.

Partager cet article
Repost0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 15:34

La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) et le Mrap exigent le retrait d'une affiche électorale du Front national dans le sud-est de la France proclamant "Non à l'islamisme".

L'organisation a saisi le juge des référés du tribunal de grande instance de Marseille qui rendra sa décision lundi.

L'affiche, placardée par le mouvement de jeunesse du FN en Provence-Alpes-Côte d'Azur, représente une femme en burqa devant une carte de France recouverte d'un drapeau algérien et d'une demi-douzaine de minarets, à la manière de celles qui plaidaient pour le "oui" au référendum suisse de novembre dernier sur les minarets.

Pour slogan, on peut lire: "Non à l'islamisme, la jeunesse avec Jean-Marie Le Pen".

"C'est une mystification. C'est une caricature du message politique, une incitation à la haine raciale", a plaidé Me Michel Pezet, qui a réclamé au nom de la Licra son retrait de l'affichage et du site internet du Front national.

L'avocat du FN, Me Wallerand de Saint-Just, a pour sa part dénoncé le "procès d'intention" fait selon lui par l'organisation de défense des droits de l'homme. "Cette affaire n'attaque, en aucun cas, l'islam ou les musulmans, mais l'islamisme", a-t-il dit. "Pour essayer de la faire interdire, vous êtes obligés de torturer la liberté d'expression".

Tête de liste du FN dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Jean-Marie Le Pen a assisté à l'audience.

"Je suis venu dire non à l'emprise algérienne sur notre pays. Que chacun prenne ses responsabilités", a déclaré Jean-Marie Le Pen.

Sources :
1, 2, 3, 4

Partager cet article
Repost0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 12:39

La Grèce et ses îles

La Grèce et ses îles

D’après une information diffusée par Reuters, on apprend que deux députés allemands, de la coalition de droite au pouvoir en Allemagne, ont eu le culot de suggérer à la Grèce de vendre ses îles afin de résorber au plus vite sa dette !

Après la France à la découpe Sarkozyste, le système allemand présidé par Angela Merkel soulève le voile…

C’est le quotidien Bild qui a repéré ces propos tenus par les députés Josef Schlarmann, membre de la CDU de la chancelière Angela Merkel, et Frank Schäffler, expert en finances publiques chez les libéraux du FDP.

Le quotidien précise d’ailleurs qu’Angela Merkel, qui reçoit son homologue grec George Papandréou vendredi à Berlin, « ne peut promettre aucune aide à la Grèce ». Le Bild d’en rajouter une couche avec le titre de son article : « Vendez vos îles, vous les Grecs endettés ! Et vendez l’Acropole aussi ! »

« Ceux qui sont insolvables doivent vendre tout qu’ils ont pour payer leur créditeurs. La Grèce possède des bâtiments, des entreprises et des îles inhabitées, qui pourraient tous être utilisés pour résorber la dette », précise Josef Schlarmann.

Un message plutôt clair à l’attention des Grecs. La solidarité Européenne Mondialiste aurait-elle des limites ? Enfin non, lorsqu’il s’agit de faire disparaitre les nations au profit d’une idéologie pour un gouvernement mondial…

Source

- Angela Merkel veut exclure la Grèce de la zone euro

Partager cet article
Repost0
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 08:14

http://a33.idata.over-blog.com/413x561/0/21/41/34/liturgie/Image-1.png


 “Hitler a été le premier à introduire l'avortement légal en Pologne. - Le droit de choisir, ce n'est pas la liberté, mais l'extermination des innocents. Pour les féministes les enfants tués sont une statistique, pour nous ils sont une tragédie.”

Eh, oui, l'eugénisme n'est pas l'apanage du III° Reich ! En Pologne l'affiche des associations anti- IVG fait scandale . Est-ce le portrait d'Hitler qui dérange les bonnes âmes ou bien  la tuerie organisée des enfants à naître ?


Source

Partager cet article
Repost0
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 14:25

Détresse musulmane selon Mgr Williamson

Visible sur demande:
http://dinoscopus.blogspot.com/

ELEISON COMMENTS CXXXVII (27 février 2010) : DÉTRESSE MUSULMANE.

Un petit exemple d'un grand problème a croisé mon chemin le mois dernier quand j'ai rencontré à Londres un jeune Musulman né et domicilié en France, qui se montrait déchiré entre ses racines Mahométanes et son environnement Européen. Le combat entre sa loyauté à ses racines et sa loyauté à sa terre natale lui était un vrai tourment. Car il y a des Mahométans qui ont complètement adopté les valeurs françaises, d'autres qui les ont définitivement rejetées, mais lui ne pouvait faire ni l'un ni l'autre.

eb0831139e2eab4786add2c6fde3edd3Son problème, bien sûr, est beaucoup plus que simplement culturel, politique ou même historique. Il est religieux. L'Islam s'est manifesté il y a 1400 ans comme une rupture avec la Communauté Catholique au Moyen-Orient. Enraciné dans l'hérésie Nestorienne qui ne veut en Jésus aucune nature divine, l'Islam s'est propagé tel un incendie à travers la Chrétienté, desséchée alors, du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, puis il a occupé pendant des siècles l'Espagne et a même poussé brièvement en France. C'est une religion simple et violente, qui se fixe comme objectif de conquérir le monde entier par le sabre. De fait l'Islam est un fléau de Dieu, que la Chrétienté n'a pu tenir à distance pendant un millier d'années que par le sabre.

Et cependant, aujourd'hui que les Chrétiens Européens perdent leur croyance en Jésus-Christ et dans la Chrétienté, ils permettent - et leurs gouvernements antichrétiens encouragent positivement la chose - aux Mahométans de revenir en Europe, non plus par le sabre mais par l'immigration massive. Et voilà pourquoi ce jeune homme tourmenté se retrouve issu d'une famille française depuis deux ou trois générations. Qu'y a-t-il derrière l'immigration ? Les Globalistes la veulent pour pouvoir dissoudre les nations chrétiennes au passé glorieux afin de les fondre dans le Nouvel Ordre Mondial. Les Libéraux la veulent afin que soit affirmée haut et fort leur folie selon laquelle les différences entre les races et les religions sont insignifiantes. Les Mahométans la veulent pour conquérir l'Europe.

Néanmoins, bien que la situation en Europe soit jour après jour plus pourrie, il y reste de beaux vestiges ici et là de son glorieux passé, une gloire toute entière due à l'Eglise Catholique. Ces restes sont encore suffisamment importants pour inspirer d'un côté à ce jeune homme une loyauté et même un certain patriotisme envers le pays de sa naissance, patriotisme qui vient se heurter à la loyauté du sang due à ses ancêtres. D'un autre côté, ces restes suscitent encore chez beaucoup d'Européens un tel attachement à leur style de vie qu'ils seraient prêts à le défendre dans un véritable bain de sang si jamais la menace du dehors devenait trop pressant. Chose sûre, c'est que Satan prépare ce bain de sang, et que Dieu pourra le permettre dans sa justice. Jour après jour, il devient plus probable.

Et notre jeune musulman, que devrait-il faire ? Dans l'idéal, il irait à la racine de son problème, à savoir si Jésus-Christ est la Seconde des trois Personnes Divines, ou s'il est juste un prophète, fût-il sublime. Ensuite, si le jeune homme est intelligent, il devrait pouvoir faire le lien entre ces réalisations françaises qu'il admire tant et leur source, ce même Dieu Incarné. Et, enfin, s'il se convertissait et devenait un vrai Catholique, alors il pourrait, pour lui-même, combiner tout le vrai bien de ses racines avec tout le vrai bien de sa terre natale et, pour les autres, contribuer même dans une mesure assez restreinte à éviter ce bain de sang imminent.

Et que devraient faire les Européens de souche pour l'éviter ? Retourner à la Foi de leurs ancêtres et à sa pratique, qui, seule, a le pouvoir d'unir vraiment les peuples et les races dans la Vérité, dans la justice et dans la paix. C'est là leur ancienne responsabilité et ce à quoi Dieu les a appelés, afin que leur exemple entraîne le monde entier vers Notre-Seigneur Jésus-Christ. Si par contre ils continuent dans leur infidélité, le sang va très certainement couler.                                                                                                    

Kyrie eleison.


Source

Partager cet article
Repost0