Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 10:29

Sur le plan des mœurs enfin une rupture Russie/Europe de l’ouest semble clairement s’établir. Cette rupture semble due aux choix des modèles de société diamétralement opposés que l’Europe de l’Ouest (donc la France) et la Russie développent. Et sur ce plan la nous sommes clairement face à un nouveau rideau de fer moral et sociétal.

 

Il y a aussi le facteur religieux qui est important, la Russie connaît en effet un renouveau religieux sans précédent et dont on ne peut que difficilement mesurer l’ampleur vu de France. A contrario la France semble être entrée dans une période d’athéisme totalitaire qui vise en premier lieu la religion catholique.

 

Alexandre Latsa pour medias.presse.info : http://medias-presse.info/alexandre-latsa-la-russie-connait-un-renouveau-religieux-sans-precedent/

 

Rappelons qu'une loi pénalisant la propagande homosexuelle en Russie a été adoptée le 11 juin 2013. Sur les 436 députés, un seul s'est abstenu et aucun n'a voté contre ; cette loi  été promulguée par Vladimir Poutine le 30 juin 2013 ; 88% des Russes l'approuvent ; 79% des Russes se disent orthodoxes !


Le 11 juin 2013 également, jour de l'adoption de la loi réprimant la propagande homosexuelle auprès des mineurs,  une seconde loi pénalise les profanations de lieux de culte et les atteintes aux sentiments religieux des croyants par une peine de trois ans de prison. Cette loi a été adoptée par 308 voix pour et deux contre...

 

. Forum Valdaï : Poutine oppose "la foi en Dieu ou en Satan"

. La renaissance de l'Eglise orthodoxe russe

. La Russie reconstruit ses monuments sacrés

. 88% des Russes pour l'interdiction de la propagande homosexuelle

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 16:58

 

Image illustrative de l'article Institut national de la statistique et des études économiquesSi l'on en croit l'INSEE, le nombre de défaillances d'entreprises au troisième trimestre 2013 (c'est-à-dire cet été) « a battu tous les records depuis 20 ans ». Ce qui n'a pas empêché le ministre de l'Econome, Pierre Moscovici, de déclarer il y a cinq jours : «La reprise est là, la confiance va suivre»...

 

 

 

 

 

 

 

Publiée le 16 oct. 2013

 

Ces faillites sont la conséquence directe de la baisse du pouvoir d'achat des Français.

Emmanuel Lechypre.

 

Emmanuel LeChypre explique ainsi que :  

 

« les chiffres sont terribles. Il n'y a jamais eu autant de défaillances d'entreprises, de liquidations judiciaires, depuis vingt ans. C'est l'étude du cabinet Altares, mais les chiffres de l'INSEE disent la même chose. 12790 entreprises exactement. Et en 1993, c'était le coeur de la récession...

Les secteurs les plus affectés, au début de la crise, c'est d'abord l'industrie qui a souffert avec la chute des exportations. Et ensuite, depuis que le pouvoir d'achat est sous pression, ce sont évidemment tous les services qui sont vraiment menacés. Prenez par exemple les coiffeurs, les salons de beauté, ils sont parmi les principales victimes (bond de 16% des faillites depuis le début de l'année), ou encore le secteur de la restauration, qui concentre près d'une défaillance sur dix. »

 

 

Emmanuel LeChypre ajoute que : 

 

« le plus grave, c'est qu'on a aussi une baisse de l'activité et une hausse des défaillances dans le bricolage, l'ameublement et l'électro-ménager. C'est grave, parce que d'habitude, ce sont des secteurs qui se portent plutôt pas mal quand il y a une crise... Et là, même ces activités sont en baisse.

 

...Si les entreprises continuent à faire faillite (à ce rythme), on ne peut pas espérer un redémarrage de l'emploi . »


 

Source video : http://www.youtube.com/watch?v=edWYIrsj9Pw

 

. Moscovici : «La reprise est là, la confiance va suivre» (13 octobre 2013)

. + 4,4 % de défaillances d'entreprises cet été (2 octobre 2013)

. L'emploi à domicile dévisse après les hausses de charges (9 juillet 2013)

. Rentrées fiscales en baisse : La Résistance passive commence à porter ses fruits (10 juin 2013)

. Le changement c'est maintenant : baisse "historique" du pouvoir d'achat (27 mars 2013)

. 9 millions de personnes au chômage ou en sous-emploi (22 mars 2013)

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 15:14
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 12:22

« Le Conseil a jugé qu’eu égard aux fonctions de l’officier de l’état civil dans la célébration du mariage, le législateur n’a pas porté atteinte à leur liberté de conscience. Il a jugé les dispositions contestées conformes à la Constitution » ...

 

«Mariage» homosexuel : La décision du Conseil constitutionnel ou l'immixtion du spirituel maçonnique dans les affaires temporelles

« Le Conseil a jugé qu’eu égard aux fonctions de l’officier de l’état civil dans la célébration du mariage, le législateur n’a pas porté atteinte à leur liberté de conscience. Il a jugé les dispositions contestées conformes à la Constitution » ...

 

 

Comme on pouvait s'y attendre, dans sa décision publiée aujourd'hui, le Conseil constitutionnel a débouté le collectif de maires et adjoints opposés à la «réforme de civilisation» voulue par Christiane Taubira. C'est littéralement une infraction à la neutralité du dit «Conseil»... et à la soit-disant «séparation des pouvoirs».

 

 

Les maires opposés au mariage homosexuel ne pourront donc pas invoquer leur liberté de conscience pour refuser de célébrer un "mariage" homosexuel. Certains opposants envisagent un recours européen. (1)

 

Dans un entretien téléphonique avec une correspondante de l’AFP, le maire résistant d'Arcangues (Pays Basque) Jean-Michel Colo, a expliqué aujourd'hui que « le Conseil constitutionnel a été instrumentalisé par le politique. C’est une décision politique. Il fallait à tout prix qu’on ne puisse pas rediscuter de ces choses-là, les maires n’ont qu’à s’exécuter, mais nous sommes en démocratie, l’Europe le dira. ... Nous allons faire dire à l’Europe ce que le Conseil constitutionnel n’a pas dit. Nous allons saisir la Cour européenne » des droits de l’homme. 

 

Selon M. Colo, « c’est un échec du président de la République », François Hollande, « qui avait garanti la liberté de conscience accordée à tous les citoyens, y compris les maires ».

 

Nous sommes plus que jamais en résistance et devons à tous prix soutenir nos maires, Antigones des temps modernes qui risqueront leur carrière pour défendre la famille. (2)

 

 

Analyse Christ-Roi de la décision du Conseil constitutionnel

 

Il s'agit d'une injonction politique religieuse maçonnique majeure, qui est imposée par les «Fils de la Veuve» comme ils se nomment eux-mêmes (voir la video de l'un d'entre eux qui explique que la maçonnerie est à l'origine de la dite  «loi» ). Une  loi qui n'en est pas une, et n'a même pas été adoptée vu les vices et les infractions constatés lors des débats parlementaires (trucages à l'assemblée dite nationale constatés publiquement, vote à main levée au sénat sur une  «réforme de civilisation  »!).

 

En dernière analyse, il convient pour tous de rappeler et de faire savoir, qu'il s'agit d'une violation flagrante de la dite «laïcité» comme immixtion du spirituel (maçonnique) (Cf. Vincent Peillon et sa «nouvelle religion républicaine») dans le temporel (politique). Il faudra bien le dire ! Car jusqu'à présent on n'entend pas beaucoup les résistants sur ce sujet. Comme on l'a vu, et compte tenu de l'enjeu de civilisation, il est pourtant essentiel de se réapproprier ce thème de la laïcité, jusque-là confisqué par les fanatiques d'une religion politique, et de veiller à sa stricte application !

 

 

Sources :

(1) http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203076366425-mariage-gay-le-conseil-constitutionnel-attendu-sur-la-clause-de-conscience-des-maires-619736.php

(2) https://www.facebook.com/PrintempsFrancaispourTous/posts/370496309750332

 

 

. Franc-maçonnerie derrière le "mariage pour tous" : Un "grand maître" franc-maçon avoue !

. Le "mariage" homosexuel : une horrible régression visant à la mise au pas des plus faibles, des enfants et des pauvres

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 22:07

 

flamby, hollande, droite , gauche molle, PS

On aimerait savoir si Flanby prendra enfin une décision dans sa vie ? Une décision dans cette affaire qui s'annonce déjà comme un piège. François Hollande a en effet fait le choix de temporiser et d'attendre avant de se prononcer sur cette affaire, comme il l'a indiqué hier en marge du Conseil des ministres. Flanby va continuer à temporiser..., à essayer «d'y voir plus clair avant de commenter». Le temps de prendre connaissance des conclusions de l'enquête administrative commanditée sur les conditions de l'expulsion de cette jeune Rom kosovare musulmane de 15 ans lors d'une sortie scolaire dans le Doubs (1). Et encore, le président de la République devrait même ne pas s'exprimer sur le sujet dans l'immédiat, et laisser à Matignon ou au ministère de l'Intérieur le soin d'annoncer l'issue de l'histoire... À l'Élysée, on assure n'avoir «aucun commentaire» à faire sur le sujet. (2)

 

Comment Flanby s'en sortira-t-il dans cette affaire d'expulsion ? La jeune collégienne a été renvoyée au Kosovo avec sa famille alors qu'elle serait italienne, apprend-on ce soir. Comment la majorité socialiste pourra-t-elle continuer de se présenter comme la voix des immigrés et des sans-papiers ?

 

Une fois n'est pas coutume, le gauchiste Alain Besancenot a raison quand il dit ce soir que Valls « s'attaque aux plus pauvres parmi les plus pauvres, aux plus exclus parmi les exclus et il le fait en conscience ». Et pour cause, cette attaque des plus faibles, en général, est la caractéristique de ce gouvernement socialiste, qui, nous l'avons dit, avec l'horrible régression de la loi Taubira, vise à la mise au pas des plus faibles, des enfants et des pauvres...  

 

Le contre-feu opéré par le franc-maçon Jean-Luc Mélenchon qui vend son frère trois points Valls en demandant ce soir sa démission... et appelle à «descendre demain dans la rue avec nos jeunes et les professeurs s'il vous plaît», ne fait pas illusion pour l'observateur averti qui n'y verra qu'une vaine tentative de l'oligarchie de donner le change dans l'opinion. Mais à semer le vent, Mélenchon devrait prendre garde au phénomène décrit par l'historien Patrice Gueniffey dans son ouvrage La Politique de la Terreur, le «processus de violence cumulative » qui élimina les révolutionnaires les uns après les autres en 1789...

 

On a vu ce gouvernement à l'oeuvre avec ses arrestations arbitraires dénoncées par le Conseil de l'Europe..., et sa police politique gazer des manifestants, des femmes, des enfants, et des vieillards lors de la Manif pour tous du 24 mars 2013. L'émotion que suscite les conditions de l'interpellation par la police de cette collégienne en pleine sortie scolaire est légitime. Il y a d'autres manières pour interpeller une collégienne.


L'hypothèse du coup monté médiatique socialiste pour faire monter Valls dans les sondages et contrer la progression du Front national est possible compte tenu que le fond franc-maçonnique de la politique socialiste, qui est la haine des religions dogmatiques en général et donc de l'islam et de ses dogmes, permet l'expulsion d'une famille musulmane, qui ne leur tire en réalité pas une larme. Mais c'est une arme à double tranchant qui coupe la majorité en deux, entre ceux qui défendent Valls et ceux qui devraient le condamner. La majorité en train d'exploser en vol en quelque sorte.

 

Flanby a quoiqu'il en soit un problème avec quelques "milliers" de jeunes lycéens descendus aujourd'hui dans la rue qui ont pris Manuel Valls pour cible... et qui recommenceront demain, avec notamment le slogan: «  avec Valls, c'est comme avec Sarkozy ou Hortefeux  » ! On pourrait leur conseiller sans rire de prendre le slogan :  « avec Valls et Hollande, l'expulsion c'est maintenant !  »

 

 

 

Autre problème pour Hollande et Valls : la famille reconduite à Mitrovica au Kosovo. On a appris ce soir que le père de famille a avoué avoir menti à la police, ses enfants et sa compagne ne seraient pas nés au Kosovo mais seraient nés en fait en Italie. En mentant, et en donnant ainsi un faux certificat aux autorités publique, il pensait avoir plus de chance d'obtenir l'asile.


Resat Dibrani s'est confié à l'agence de presse Reuters. Il révèle cet après-midi avoir menti aux autorités françaises lors de ses demandes d'asile. La première a eu lieu peu après l'arrivée de la famille en France, en janvier 2009. Contrairement à ce qu'il a affirmé pour tenter de régulariser sa situation, ni sa femme, ni ses enfants ne sont nés au Kosovo:

"Toute la famille, ma femme et mes enfants, sont nés en Italie. Ils n'ont rien à voir avec le Kosovo. Ils sont nés en Italie et puis nous sommes venus en France. Nous avons menti aux autorités en disant que nous étions du Kosovo", a-t-il reconnu.

"Nous demandions l'asile en France et nous avons dû détruire nos papiers italiens pour ne pas être renvoyés en Italie", a ajouté le père de famille qui dit avoir lui-même quitter le Kosovo en 1973 ou 1974. Reste à savoir quelle est effectivement la nationalité de la mère de famille et des enfants. Sont-ils italiens ou apatrides? La réponse a son importance en cas de prochain réexamen de leur dossier. (3)

 

Leonarda Dibrani a réagi sur i>TELE depuis à Mitrovica, au Kosovo, où l'adolescente et sa famille ont été renvoyées. Elle dit vouloir rentrer en France, ce qui dépendra des résultats de l'enquête administrative qui seront connus demain. Si l'arrestation de la collégienne n'a pas été faite dans les règles, l'adolescente et sa famille pourront revenir. (4)

 

 

 

Sources :

 

(1) http://www.leparisien.fr/politique/collegienne-kosovare-expulsee-le-roux-et-place-ciblent-le-prefet-du-doubs-16-10-2013-3230519.php

(2) http://www.lefigaro.fr/politique/2013/10/17/01002-20131017ARTFIG00575-hollande-dans-le-bourbier-de-l-affaire-leonarda.php

(2) http://video.lefigaro.fr/figaro/video/le-pere-de-leonarda-oui-j-ai-achete-un-faux-certificat-de-mariage/2750689008001/

(3) http://www.huffingtonpost.fr/2013/10/17/affaire-leonarda-cote-obscur-pere-famille-dibrani_n_4115746.html

(4) http://www.itele.fr/france/video/leonarda-ma-maison-est-en-france-59062

 

 

. "Laïcité" : les francs-maçons déploient l'artillerie lourde contre les musulmanes qui portent le voile

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 19:35

33 ordo ab chaoSous l'impulsion des forces de l'ombre, la fausse "laïcité" républicaine (vraie religion d'Etat), continue de saper un peu plus la liberté de conscience et la liberté de culte de tous au nom d'une pseudo « liberté de conscience dans des organismes en charge d'une mission d'intérêt général » ! (sic) Qu'est-ce que ce charabia maçonnique ?

 

Les francs-maçons sont en train de déployer l'artillerie lourde contre les musulmanes qui portent le voile (au détriment de leur liberté de culte et de conscience) au nom de la "liberté de conscience" ! Comment cela finira-t-il ? Qui organise la division et le clash ? Le PS travaille-t-il au Bien commun ou à la haine et à la division ? Là c'est clair, le président de la "Fraternelle parlementaire", le socialiste Christian Bataille, a fait savoir aujourd'hui (la dépêche Afp Le Figaro ne cite pas la source qui reste tapie dans l'ombre...) qu'elle demandera une nouvelle loi sur la "laïcité", si la cour d'appel de Paris ne valide pas le licenciement d'une salariée musulmane voilée de la crèche Baby-Loup ! De quoi je me mêle ! En quoi une jeune fille voilée empêche la liberté de conscience d'autrui et une entreprise de tourner normalement ? Outre le chantage, il s'agit carrément d'une immixtion religieuse maçonnique dans les affaires temporelles de l'Etat, et ici dans les affaires d'une entreprise. Et personne ne trouve rien à dire de cette infraction à ... la laïcité comme séparation du temporel et du spirituel (mais pas pour tout le monde) ! "Les francs-maçons veulent une loi" !

 

Laïcité : les franc-maçons veulent une loi

 

La Fraternelle parlementaire, qui rassemble députés et sénateurs franc-maçons, se prononcera en faveur d'une loi sur la laïcité si la cour d'appel de Paris ne valide pas le licenciement d'une salariée voilée de la crèche Baby-Loup.

 

"Seule la loi, d'ailleurs votée à la quasi unanimité sur les signes et tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics, a permis d'assurer le respect de la neutralité du service public d'enseignement", déclare le président de la Fraternelle parlementaire, le socialiste Christian Bataille. "Si la Cour d'appel de Paris ne validait pas la décision d'interdiction, il faudrait légiférer comme le propose le texte adopté par le Sénat à travers la proposition de loi Laborde et comme l'avait exprimé auparavant le président de la République qui déclarait, en mars dernier: 'Là où il y a une mission d'intérêt général, il doit y avoir une règle'", assène-t-il.

 

"C'est en fermant les yeux sur ces réalités, au prétexte que regarder en face les problèmes ferait monter les extrêmes, que les républicains de toutes sensibilités laisseraient s'installer une société multiculturelle, mosaïque de communautés, en lieu et place d'une République de citoyens libres et égaux", avertit le député du Nord.

 

Notez la belle hypocrisie maçonnique habituelle sur la pseudo "liberté de conscience" (pour les francs-maçons mais pas pour les autres !) : « il rappelle l'importance du "respect de la liberté de conscience dans des organismes en charge d'une mission d'intérêt général". » (sic) 

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/10/17/97001-20131017FILWWW00574-laiciteles-franc-macons-veulent-une-loi.php

 

De qui se moque-t-on ?

 À quand la séparation de la franc-maçonnerie et de l'Etat ? Il va falloir sérieusement envisager la dissolution et l'interdiction de ce groupe de pression communautariste élitiste, et ce au nom même de « la liberté & de l'égalité pour tous »!

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 22:55

C'était aujourd'hui le 220ème anniversaire de la mort de Marie-Antoinette, Reine de France et de Navarre, guillotinée par les barbares le 16 octobre 1793. Le meurtre d'une femme ou quand la république assassine une mère...

 

« Pire que le régicide », jugea Napoléon !



À plus de deux siècles de distance, le procès des 14, 15 et 16 octobre 1793, condamnant Marie-Antoinette à la peine de mort, n'est pas clos. On attend toujours le verdict de la justice et de l'équité.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Marie_Antoinette_Adult4.jpg/426px-Marie_Antoinette_Adult4.jpg

Marie-Antoinette en 1783, par Élisabeth Vigée-Le Brun

 

 

 

  •  

Dernière lettre de Sa Majesté la Reine Marie-Antoinette.

 

écrite à l’intention de sa belle-soeur, Madame Elisabeth, et souvent appelée « Testament de la Reine ».

 

2012-64. Dernière lettre de Sa Majesté la Reine Marie-Antoinette. dans Lectures & relectures s.m.la-reine-chapelle-expiatoire-paris-e1350279990666

 

Groupe sculpté représentant

S.M. la Reine Marie-Antoinette soutenue par la Religion

Paris – Chapelle Expiatoire

Sur le socle est gravé le texte de cette dernière lettre, dite « testament de la Reine »

 

lys-2 16 octobre dans Vexilla Regis

 

J’avais déjà publié la photographie des dernières lignes écrites par Sa Majesté la Reine, sur la page de garde de son livre d’heures (> www), et j’avais alors rappelé de quelle manière cette infortunée Souveraine avait été assistée dans sa prison par la Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich.

Voici aujourd’hui le texte complet de ce que l’on appelle improprement le « testament de la Reine », puisqu’il s’agit en réalité de sa dernière lettre, adressée à sa belle-soeur, Madame Elisabeth de France (soeur de Louis XVI, elle aussi condamnée à mort et guillotinée le 10 mai 1794. NdCR.); lettre qui ne sera bien évidemment jamais remise à sa destinataire.

 

lys-2 assassinat de la Reine

 

le 16 Octobre 1793. 4h30 du matin.

 

« C’est à vous, ma soeur, que j’écris pour la dernière fois : je viens d’être condamnée non pas à une mort honteuse, elle ne l’est que pour les criminels, mais à aller rejoindre votre frère, comme lui, innocente, j’espère montrer la même fermeté que lui dans ces derniers moments.

 

Je suis calme comme on l’est quand la conscience ne reproche rien ; j’ai un profond regret d’abandonner mes pauvres enfants ; vous savez que je n’existais que pour eux et vous, ma bonne et tendre sœur. Vous qui avez, par votre amitié, tout sacrifié pour être avec nous, dans quelle position je vous laisse! J’ai appris, par le plaidoyer même du procès, que ma fille était séparée de vous. Hélas! la pauvre enfant, je n’ose pas lui écrire, elle ne recevrait pas ma lettre ; je ne sais même pas si celle-ci vous parviendra : recevez pour eux deux ici ma bénédiction. J’espère qu’un jour, lorsqu’ils seront plus grands, ils pourront se réunir avec vous, et jouir en entier de vos tendres soins.

 

Qu’ils pensent tous deux à ce que je n’ai cessé de leur inspirer : que les principes et l’exécution exacte de ses devoirs sont la première base de la vie ; que leur amitié et leur confiance mutuelle en feront le bonheur. Que ma fille sente qu’à l’âge qu’elle a elle doit toujours aider son frère par des conseils que l’expérience qu’elle aura de plus que lui et son amitié pourront lui inspirer ; que mon fils, à son tour, rende à sa sœur tous les soins, les services que l’amitié peut inspirer ; qu’ils sentent enfin tous deux que, dans quelque position où ils pourront se trouver, ils ne seront vraiment heureux que par leur union. Qu’ils prennent exemple de nous : combien, dans nos malheurs notre amitié nous a donné de consolation ; et dans le bonheur on jouit doublement, quand on peut le partager avec un ami ; et où en trouver de plus tendre, de plus cher que dans sa propre famille? Que mon fils n’oublie jamais, les derniers mots de son père, que je lui répète expressément : « qu’il ne cherche jamais à venger notre mort ».

 

J’ai à vous parler d’une chose bien pénible à mon cœur. Je sais combien cet enfant doit vous avoir fait de la peine ; pardonnez-lui, ma chère sœur ; pensez à l’âge qu’il a, et combien il est facile de faire dire à un enfant ce qu’on veut, et même ce qu’il ne comprend pas : un jour viendra, j’espère, où il ne sentira que mieux tout le prix de vos bontés et de votre tendresse pour tous deux. Il me reste à vous confier encore, mes dernières pensées ; J’aurais voulu les écrire dès le commencement du procès ; mais outre qu’on ne me laissait pas écrire, la marche en a été si rapide que je n’en aurais réellement pas eu le temps.

 

Je meurs dans la religion catholique, apostolique et romaine, dans celle de mes pères, dans celle où j’ai été élevée, et que j’ai toujours professée ; n’ayant aucune consolation spirituelle à attendre, ne sachant pas s’il existe encore ici des prêtres de cette religion, et même le lieu où je suis les exposerait trop, s’ils y entraient une fois, je demande sincèrement pardon à Dieu de toutes les fautes que j’ai pu commettre depuis que j’existe. J’espère que, dans sa bonté, Il voudra bien recevoir mes derniers vœux, ainsi que ceux que je fais depuis longtemps pour qu’Il veuille bien recevoir mon âme dans sa miséricorde et sa bonté. Je demande pardon à tous ceux que je connais, et à vous, ma sœur, en particulier, de toutes les peines que, sans le vouloir, j’aurais pu vous causer. Je pardonne à tous mes ennemis le mal qu’ils m’ont fait. Je dis ici adieu à mes tantes et à tous mes frères et sœurs. J’avais des amis ; l’idée d’en être séparée pour jamais et leurs peines sont un des plus grands regrets que j’emporte en mourant ; qu’ils sachent, du moins, que, jusqu’à mon dernier moment, j’ai pensé à eux. Adieu, ma bonne et tendre sœur ; puisse cette lettre vous arriver! Pensez toujours à moi ; je vous embrasse de tout mon cœur, ainsi que ces pauvres et chers enfants : mon Dieu! qu’il est déchirant de les quitter pour toujours. Adieu, adieu, je ne vais plus m’occuper que de mes devoirs spirituels. Comme je ne suis pas libre dans mes actions, on m’amènera peut-être un prêtre ; mais je proteste ici que je ne lui dirai pas un mot, et que je le traiterai comme un être absolument étranger. »

 


armes-marie-antoinette_of_austria dernière lettre

 

Source: http://leblogdumesnil.unblog.fr/2012/10/15/2012-64-derniere-lettre-de-sa-majeste-la-reine-marie-antoinette/

via https://fr-fr.facebook.com/MessesALaMemoireDeSmLaReineMarieAntoinette/posts/566737276712645

 

 


On recourut aux chefs d'inculpation politiques suivants, relevant littéralement de l'inversion accusatoire :



- Organisatrice de "l'orgie" du 1er octobre 1789,
- Responsable du massacre de juillet 1791,
- Responsable de l'horrible conspiration du 10 août, (alors qu'on était là au coeur du complot maçonnique, NdCR.)
- Dilapidation du trésor national,
- Intelligence avec les ennemis de la République,
- Atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de la France, (alors que c'est la Convention qui a déclaré la guerre à l'Europe... le 20 avril 1792, une guerre qui durera jusq'en 1815. NdCR.)
- Responsable de la guerre civile (alors que là aussi c'est la secte oligarchique qui arma et paya les émeutiers de 1789 !).

 


Quelle liste impressionnante pour une seule personne, fût-elle Reine de France!
Mais cette liste aussi impressionnante soit-elle ne suffit pas aux assassins. C'est pouquoi on vit défiler à la barre toute une kyrielle de témoins à charge dont les dépositions sont à la hauteur du procès lui-même tant le ridicule le dispute au grotesque et au sordide: bouteilles de vin trouvées sous le lit de la Reine destinées à saouler les gardes suisses, comportement incestueux de la Reine vis-à-vis du "jeune Capet" (le Dauphin devenu, à la mort de son père, Louis XVII). La république se vautre dans la fange et les caniveaux pour perdre Marie-Antoinette, mais cette charge proférée par Jacques-René Hébert se retourna contre les révolutionnaires. Lorsque le président du tribunal questionna la Reine sur les motifs de son silence par rapport à cette terrible accusation, Marie-Antoinette eut cette réplique :

"Si je n'a pas répondu, c'est que la nature se refuse à répondre à une pareille inculpation faite à une mère. J'en appelle à toutes celles qui peuvent se trouver ici."

Marie-Antoinette, note le greffier, est vivement émue et cette émotion passe soudain dans le public pourtant peu disposé, c'est le moins que l'on puisse dire, à la compassion à l'égard de la Reine. Le tribunal n'insistera pas sur cette accusation mensongère. Quand Robespierre apprendra les faits et l'accusation stupide, il qualifiera Hébert d'imbécile. Pour un peu Marie-Antoinette aurait retourné le public en sa faveur!

 

Marie-Antoinette en femme très pragmatique devait savoir que son sort était scellé d'avance et qu'elle ne devait attendre, dans cette tourmente haineuse qui s'était emparée du pays, aucune clémence de la part du tribunal révolutionnaire.

La presse de l'époque s'accorde à dire que la Reine ne manifesta aucune émotion visible à la lecture de l'acte de condamnation. Ce fait est confirmé par Chauveau-Lagarde, un de ses avocats:

"Elle ne donna pas le moindre signe de crainte, ni d'indignation, ni de faiblesse [...] Elle descendit les gradins sans proférer une parole, ni faire aucun geste, traversa la salle comme sans rien voir ni rien entendre; et lorsqu'elle fut arrivée devant la barrière où était le peuple, elle releva la tête avec majesté."

Dès lors il ne lui reste que quelques heures à vivre.

 

Marie-Antoinette dans la charrette qui la conduit vers le supplice


Indifférente aux moqueries, aux insultes, aux propos grossiers qui, n'en doutons point, fusèrent sur le parcours elle se dirige les yeux mi-clos vers son supplice. Elle n'est déjà plus sur terre. La place de la révolution est noire de monde ce jour-là. Nul doute que la propagande révolutionnaire a fait son œuvre pour ameuter la populace qui se repaît de ces orgies sanglantes. Celle-ci, qui plus est, est particulièrement gratinée! Pensez donc! Ce n'est pas tous les jours que l'on coupe la tête d'une reine de France. C'est même une grande première dans le royaume des lys. A ne manquer sous aucun prétexte! Y eut-il dans cette foule quelques anonymes venus soutenir discrètement par la prière la condamnée afin qu'elle ne défaillît point à l'ultime instant? Peut-être, nous ne le saurons jamais! Mais une chose est certaine c'est que les spectateurs n'auront pas eu le plaisir sadique de voir la Reine de France prise de peur à la vue de l'échafaud. A la surprise générale, elle descend seule, sans soutien, de la charrette avec "promptitude et légèreté", dit Rouy dans la relation qu'il fit de la scène, bien que ses bras soient liés; Il ajoute plus loin: "Elle est même montée à la bravade, avec un air plus calme et plus tranquille qu'en sortant de prison." "Audacieuse et insolente jusqu'au bout", écrira le Père Duchesne, le journal révolutionnaire d'Hébert, cité comme témoin dans le procès de Marie-Antoinette, comme nous l'avons vu plus haut.

Dans son empressement, la Reine marche involontairement sur le pied du bourreau. "Monsieur, je vous en demande pardon." Pardon, ce sera le dernier mot prononcé sur terre par la Reine. Désormais tout ce qui suit est entre les mains de Dieu.

Exécution de Marie-Antoinette, place de la révolution

 

Source: http://gestadeiperfrancos.blogspot.fr/2007/10/memento-domine.html 

 

. Marie-Antoinette: quelques vérités historiques

. 16 octobre 1793 Exécution de Marie-Antoinette

. Propagande : "S'ils ne mangent pas de pain, qu'ils mangent de la brioche !"

. 14 juillet 1789 : La Révolution dite "française"

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 22:32

Radio Vatican 16 octobre 2013

« Sans Jésus, l’Eglise ne peut exister, il n’y a pas d’Eglise, l’avez-vous compris ? » Une question que le Pape François a posée aux dizaines de milliers de fidèles présents ce mercredi matin lors de l’audience générale, en précisant que « Jésus est la base, le fondement ». « L’Eglise que le Christ a voulue, a expliqué le Pape dans une catéchèse toujours axée sur le Credo, se fonde non pas sur une idée, mais sur le Christ lui-même : les apôtres ont vécu avec Jésus, ils ont partagé sa vie, surtout ils ont été des témoins ».
« L’Eglise, a-t-il poursuivi, est comme une plante qui au cours des siècles a grandi, s’est développée, a porté des fruits, mais ses racines sont bien enracinées en Lui, et l’expérience fondamentale du Christ arrive jusqu’à nous, de cette petite plante, jusqu’à nos jours ». Le Pape demandait invitait alors son auditoire à se demander « comment il est possible pour nous de nous relier à ce témoignage »

 

 

Prendre le temps de prier et d'annoncer la Parole de Dieu

 

 

La réflexion du Pape François est partie de l’idée de « l’Eglise apostolique ». « Peut-être parfois en venant à Rome, a-t-il souligné devant les quelques 70 000 personnes présentes Place Saint-Pierre, vous avez réfléchi à l’importance des apôtres Pierre et Paul qui ici ont donné leur vie pour témoigner et porter l’Evangile, mais l’expression ‘Eglise apostolique’ cela veut dire plus, cela signifie souligner le lien constitutif qu’elle a avec les apôtres, avec ce petit groupe de 12 hommes que Jésus un jour appela à lui, qu’il appela par leur nom pour qu’il restent avec lui et pour les envoyer annoncer la Bonne Nouvelle ».
Le Pape François a alors insisté en parlant des apôtres sur le concept « d’envoyés », et il a rappelé que dans les premiers temps du christianisme, les apôtres eurent des problèmes « parce qu’ils faisaient énormément de choses et n’avaient pas de temps », et que c’est ainsi que furent créés les diacres « pour que le apôtres aient le temps de prier et d’annoncer la Parole de Dieu ». « Quand nous pensons à leurs successeurs, a ajouté le Pape, aux évêques et aussi au Pape, qui lui aussi est évêque, nous devons nous demander s’ils prient et annoncent l’Evangile : car c’est cela être apôtres et c’est cela l’Eglise apostolique. Nous tous nous devons nous demander si nous prions pour le salut du monde et si nous annonçons l’Evangile. »

 

 

Les trois significations de l'Eglise apostolique

 

 

Le Pape François, pour expliquer ce « lien constitutif que nous avons avec les apôtres », a donc souligné trois « significations » de l’Eglise apostolique. Tout d’abord le fait « qu’elle soit fondée sur la prédication et la prière des apôtres, sur l’autorité qui leur a été donnée par le Christ lui-même ». La deuxième : l’Eglise est apostolique « parce qu’elle conserve et transmet avec l’aide de l’Esprit Saint, les paroles entendues par les apôtres, et qu’elle conserve ce précieux trésor qu’est l’Ecriture Sainte, la doctrine ». « La troisième signification, a expliqué le Pape, c’est que l’Eglise a pour mission de porter l’Evangile au monde entier, et qu’elle continue dans l’histoire la mission même que Jésus a confiée aux apôtres : de toutes les nations faites des disciples ».
« J’insiste, a déclaré le Pape, j’insiste sur cet aspect missionnaire de l’Eglise, parce que le Christ nous invite tous à aller à la rencontre des autres, il nous invite, il nous demande de nous bouger pour porter la joie de l’Evangile ». « Encore une fois, a insisté le Pape, demandons –nous si nous sommes missionnaires dans nos actes et paroles, et surtout dans notre vie chrétienne! L’Eglise a ses racines dans l’enseignement des Apôtres, témoins authentiques du Christ, mais regarde toujours vers le futur, elle a la conscience d’être envoyée, d’être missionnaire ». « Une Eglise qui se ferme sur elle-même et dans le passé trahit sa propre identité. Alors, redécouvrons la beauté et la responsabilité d’être Eglise apostolique »

 

Les paroles adressées aux pèlerins francophones

 

"Chers frères et sœurs, l’Église est apostolique à cause de son lien profond et constitutif avec les Apôtres, choisis, appelés et envoyés par Jésus. Elle est fondée sur leur prédication, leur prière et sur l’autorité que Jésus leur a donnée. Elle est comme un édifice formé de pierres vivantes que sont les chrétiens, et dont la pierre angulaire est Jésus. L’Église est apostolique en ce sens qu’elle garde et transmet, avec l’aide de l’Esprit Saint, l’enseignement, le bon dépôt, les saines paroles entendues des apôtres (CEC, n. 857). Elle conserve la Sainte Écriture, la doctrine, les Sacrements, le ministère des Pasteurs, de telle sorte que nous puissions être fidèles au Christ et participer à sa vie. L’Église est apostolique, car elle est envoyée pour porter l’Évangile au monde entier. Une Église qui s’enferme sur elle-même et sur son passé trahit sa propre identité. Découvrons alors toute la beauté et la responsabilité d’être Église apostolique."


Source: http://www.news.va/fr/news/le-pape-nous-explique-pourquoi-leglise-est-apostol

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 18:27

Dans un article intitulé « Enseignements de l'élection présidentielle 2007 », nous avons pris position sur ce blog pour la Sécession dès le 23 avril 2007. Chemin faisant, cette idée de la sécession semble germer dans les esprits. 

 

 

Un coup à gauche, un coup à droite…

Dans une conférence avec Pierre Hillard du 5 octobre 2013 pour Egalité & Réconciliation Lorraine, Piero San Giorgio, l'auteur du livre «Survivre à l'effondrement économique» (site), théoricien ingénieux du survivalisme (la survie dans une société ruinée suite à une crise économique majeure qui n'épargnera pas une société fondée sur la dette et l'exploitation sans fin des ressources naturelles) et de la BAD («base autonome durable», base de résilience, d'autonomie, d'auto-subsistance), appelle lui aussi à faire sécession et s'en explique en dénonçant l'oligarchie (l'ordre oligarchique par le chaos, la division, l'exacerbation des différences, l'imposture du clivage "droite" - "gauche", etc.) avec d'autres moyens

 

 

 

 

«Sans doute faudra-t-il aussi développer une auto-suffisance également mentale, psychologique, spirituelle, et pour cela il n'y a pas d'autres solutions que de faire sécession du système. Sécession dans vos esprits, et dans vos coeurs pour l'instant. Mais peut-être plus tard, une sécession réelle du système. Cela commence forcément par vous couper des sources de désinformation que sont les medias officiels, la télévison, les jeux videos, toutes drogues subtiles qui nous empêchent de voir la réalité. Apprendre à ignorer et à ne plus subir les kapos du système politiquement correct. Passer entre les gouttes des lois de plus en plus liberticides. Vous réinformer par vous-mêmes. Réapprenez à penser par vous-mêmes, à remettre en question tous les dogmes et toutes les valeurs que ce système vous a inculqués. Développez vos propres philosophies de vie, vos propres valeurs, qu'elles soient prises à la tradition, du monde moderne, ou d'un mélange, tant qu'elles fonctionnent au contact du réel. Par le renouveau d'un lien social sincère, réellement solidaire et utile. Faire l'effort de chercher ce qui unit au lieu de ce qui divise. Si vous êtes croyant, priez et tendez la main aux autres croyants, fussent-ils d'autres religions, ou même aux laïques. Si vous êtes laïques, tendez la main à ceux et celles qui sont croyants. Si vous êtes de gauche ou de droite, cherchez ce qui vous rassemble, cette gauche du travail, cette droite des valeurs qui ne sont pas si différentes. Si vous êtes identitaire, tendez la main aux personnes issues de l'immigration qui ont des valeurs saines de droiture, de travail, d'honnêteté. Et si vous êtes issu de l'immigration, soyez honnête, soyez droit et surtout évitez le crime. Tendre la main de manière ferme et franche en tant qu'homme libre à d'autres hommes libres. C'est ça aussi d'apprendre l'auto-suffisance et la liberté. Et en récompense de cet effort : notre liberté retrouvée, liberté de penser, de vivre par nous-mêmes et pour nous-mêmes. Et donc, il ne s'agit pas de se terrer comme des rats dans un trou, il s'agit d'établir la base logisitique et mentale pour tenir le coup et ensuite vous lancer à la reconquête du monde. Un monde qui sera meilleur et plus sain, un monde qui sera le nôtre, génétiquement et philosophiquement. Nous le devons à nos enfants, nous le devons à nos ancêtres, et nous le dons à nous-mêmes car ce monde est possible. Ce monde meilleur, il ne reste qu'à vous, à nous de le réaliser et il ne me reste qu'une chose à vous dire : au boulot! Merci.» (à partir de la 58e minute dans la video).

 

 

http://idata.over-blog.com/1/06/39/73/Scoutisme/La-lumiere-brille-dans-les-tenebres.JPGSur Christ Roi, nous savons qu'il faut être dans le pour et pas uniquement dans le contre. Il s'agit d'être une force de proposition et de renaissance pour notre société. Après la nuit vient l'aurore. Après l'effondrement du système, que nous avons présenté notamment dans deux articles : « République absolue et nihilisme d'Etat : les moyens d'en sortir » ;  « La crise de la modernité et les moyens d'en sortir », viendra une renaissance, celle de la France libre, indépendante et souveraine. Comment y parvenir ?

 

(1) Il s'agira de remplacer la légitimité politique fondé sur le mensonge de la souveraineté nationale, paravent de l'oligarchie depuis 1791 [ «La Loi est l'expression de la volonté générale» (article 6 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789); «Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation» (article 3)], par une légitimité politique plus solide et surtout moins totalitaire car fondée sur la loi naturelle et non plus sur la nation, fourre-tout oligarchique permettant de déclarer que la terre est plate et qu'elle tourne autour du soleil !

 

Nous avons envisagé de déclarer constitutionnellement la famille, cellule naturelle de base de la société et donc de la légitimité politique nouvelle. En effet, constitutionnaliser la famille comme fondement de la légitimité politique revient à faire du droit naturel la norme et le rempart au totalitarisme et aux idéologies de toutes sortes.

 

(2) Il s'agit de modifier la représentation par tête (suffrage universel partitocratique et oligarchique) et de la remplacer par la représentation par corps, comme c'était le cas aux Etats généraux en 1789, où l'historienne Marion Sigaut l'a rappelé récemment, le système était plus 'démocratique' avant qu'après !

(Exemple: réfléchir à définir le vote par corps réels de la société telle qu'elle est : familles, ouvriers, paysans, salariés, patrons, chômeurs, militaires, fonctionnaires, clergé, etc....)

 

Voir également à ce sujet notre article du 19 mars 2012 : «Assemblées politiques avant 1789 : comment le peuple français était associé aux décisions gouvernementales» : On croit assez généralement que, du 5 mai 1789, jour de la réunion des États-Généraux à Versailles et qui déboucha sur la suppression des trois ordres ainsi que l’avènement d’une Assemblée constituante, date la participation du peuple français à son gouvernement. Or, tandis que dès les temps les plus reculés, la Gaule se dotait d’assemblées délibérant sur les intérêts généraux des diverses cités, la France mérovingienne, puis celle de Charlemagne et de Saint-Louis, associa le peuple dans les décisions gouvernementales.

 


États-Généraux de 1506
États-Généraux de 1506

 

 

 

En août 2008, suite à un article (supprimé depuis) publié  sur scriptoblog, intitulé « Soral et la question FN. A propos de : Alain Soral, candidat à la candidature FN en Île-de-France » nous appelions à rejeter un Front national soralisé , parce que cet article liait la « renaissance de la France » au projet de « refaire la république »... Une « France qui renaîtra, je cite (sic), après la tourmente, ne sera pas celle que nous avons connue. Elle ne sera pas purement européenne sur le plan ethnique. Elle ne sera pas non plus chrétienne, en tout cas pas entièrement. Elle portera en elle une part de l’Afrique et une part de l’Asie ». J'écrivais alors qu'on ne « pouvait pas s'entendre avec ces gens-là, ouvertement pro-"république", qui subordonnent notre avenir à celui de la république universelle d'Adam Weishaut, le tout au nom de la Résistance ! » Un peu de cohérence et de logique aboutissent aujourd'hui à rejeter cette république et ses moyens. La position d'Alain Soral d'ailleurs a évolué sur ce sujet, puisque la participation aux élections n'est plus de mise à Egalité & Réconciliation qui tend de plus en plus à prôner l'abstention, en conformité avec ce qui est devenu « le premier parti de France  »(dans le langage des commentateurs politiques).

 

J'indiquais donc dans cet article de 2008 qu'«il s'agira : 1 -de faire sécession (cela est envisageable en retournant contre nos ennemis leur propre création», écrivais-je... Aujourd'hui, compte tenu de leur OPA, de leur dévoiement et de leur perversion (Ex: la soit-disant «laïcité» religion d'Etat pour tous! ), on peut dire que c'est l'ensemble des valeurs de la république qui doivent être mises à jour et recyclées dans le logiciel chrétien qui les a vu naître. Un arbre sans racines meurt !

 

Le 20 juin 2008 nous rapportions encore un texte de Pierre Carvin, intitulé « Souverainisme : le nécessaire bilan ». L'auteur expliquait que :

 

« les pratiques des différentes constitutions républicaines qui se sont succédé autant que celle de l’Union européenne indiquent que "le peuple" n’agit que comme une fiction juridique utile pour asseoir les décisions de l’élite dirigeante que la représentation protège. [...]   La souveraineté abstraite du peuple ne sert qu’à masquer la souveraineté réelle de l’oligarchie républicaine et libérale. [...] Les patriotes et les nationalistes doivent repenser leur argumentation et la finalité de leur combat, qui n’est plus maintien d’une souveraineté nationale qui de facto n’existe plus (et n'a jamais existé ! NdCR.), mais appel à la sécession du Léviathan européen. L’empirisme organisateur nous commande de reconsidérer l’opinion générale telle qu’elle est pour pouvoir l’attirer à la solution monarchique. »

 

 

Le 24 août dernier enfin, nous avons vu que pour l'innovation technologique elle-même, c'est le "ni gauche ni droite" et la sortie des systèmes idéologiques qui ouvre de véritables alternatives radicales !


 

Mais, rappelons-le, c'est l'Oligarchie qui la première a fait le choix de la sécession d'avec les Français et le peuple réel ! C'est l'oligarchie qui la première a usé de violence et a déclaré la guerre aux Français.

 

 

http://www.lerougeetlenoir.org/local/cache-vignettes/L420xH297/violences_policieres_web2-30471.jpgLe 21 février 2013 nous constations, que pour 72% des Français (sondage Ipsos Le Monde, la Fondation Jean Jaurès et Cevipof, du 25 janvier 2013) les journalistes sont « coupés des réalités et ne parlent pas des vrais problèmes des Français ». Les élites ont fait sécession d’avec le reste du pays et les Français s'en rendent comptent. L'abstention dans ces conditions de guerre à l'intérieur, devient une « affirmation et une protestation éclatante » (!) comme le disait le Comte de Chambord, un certain 22 septembre 1861...

 

Le rapport du think tank "de gauche" Terra Nova en 2011 conseillait à la gauche de "d'assumer la mue d'une société française caractérisée par un déclin de la classe ouvrière et l'émergence de nouvelles populations - femmes, jeunes, diplômés, minorités des quartiers populaires, non-catholiques, habitants des grandes villes". Source. Il s'agit de s'appuyer sur les immigrés pour remporter les élections. Les élites culturelles, politiques et médiatiques du pays ont intégré cette injonction du mondialisme. Les Français s'en rendent compte et le leur rendent en fuyant ce système qui les a abandonné avant eux. 

 

Dans son livre intitulé Fractures françaises (Ed. François Bourin), le géographe Christophe Guilluy estime que l’arrivée de la gauche au pouvoir, le 6 mai 2012, n’a pas réduit le fossé entre les catégories sociales. Au contraire, les grandes métropoles prennent le pas sur la France « de la périphérie ».  « Les Français se sont rendu compte que la question sociale a été abandonnée par les classes dirigeantes de droite et de gauche. Cette intuition les amène à penser que dans ce modèle qui ne les intégre plus ni économiquement ni socialement la question culturelle et identitaire leur apparaît comme désormais essentielle. »

   

Il s'agit de la solution à la russe en fuyant les institutions oligarchiques, « en se retirant de toute participation à un système totalitaire qui est déjà mort », on ne laisse sur place plus qu'une coquille vide. Les Russes, dans les années 1980, l'avaient compris. La guerre civile à l'intérieur qui leur avait été faite par les communistes depuis 1917 (Lénine disait "transformer la guerre impérialiste en guerre civile"), trouvait une solution dans la fuite de toutes les institutions bolchéviques pour ne plus laisser sur pied qu'une coquille vide qui devait s'effondrer en temps et en heure, en 1990-91.

 

À vous de jouer !

 

 

. Le géographe Christophe Guilluy avance la thèse que la question identitaire et culturelle est en train de prendre une place politique centrale

. L'Oligarchie nous fait une guerre à l'extérieur et à l'intérieur - L'"extrême droite" est-elle encore l'"extrême droite" ?

. Pour l'innovation technologique, c'est le "ni gauche ni droite" et la sortie des systèmes idéologiques qui ouvre de véritables alternatives radicales

. La famille naturelle base de la souveraineté nouvelle de la nation (19 juin 2013)

. République absolue et nihilisme d'Etat tournent à plein régime : les moyens d'en sortir (21 mai 2013)

. Enseignements du premier tour de la présidentielle (2) (23 avril 2007)

. Les enseignements de l'élection présidentielle 2007 (23 avril 2007)

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 22:07

http://www.germanopratines.fr/wp-content/uploads/2011/05/ZADKINE-FACADE.jpgUne exposition de 150 photos de Prokudin-Gorski a lieu en ce moment à Paris au Musée Zadkine (rue d’Assas).

 

Prokudin-Gorski (1863-1944), fut le photographe du Tsar Nicolas II et de la Russie avant la révolution Bolchevique. Une récente exposition américaine de la Librairie du Congrès U.S a révélé et restitué une Russie que le judeo bolchevisme avait tenté d’anéantir.

 

 

La Russie avant l'avènement bolchévique : quelques-unes de ces photos sont visibles sur

http://konigsberg.centerblog.net/867-la-russie-avant-avenement-judeo-bolchevique »

 

 

 

http://sechtl-vosecek.ucw.cz/en/images/prokudin-gorsky/big/04438u.jpg

Cathédrale St Nicolas 

 

 

Prokudin-Gorski (1863-1944) était chimiste. Il est l'inventeur d’un procédé de photographie en couleur qui en a fait le pionnier en cette matière. Aujourd’hui le Musée Zadkine nous donne à voir ses photos. Ne les ratons pas et ce d’autant plus que j’ai eu beau chercher je n’ai trouvé aucun album de photos qui lui ait été consacré. Merci donc au musée.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/80/Prokudin-Gorskii-09-edit2.jpg/800px-Prokudin-Gorskii-09-edit2.jpg

The Monastery of St. Nil on Stolobnyi Island in Lake Seliger in Tver Province. 1910

 

http://sechtl-vosecek.ucw.cz/en/images/prokudin-gorsky/big/03954u.jpg

  Jeunes paysannes, Empire russe. Trois jeunes femmes offrent des baies aux visiteurs de leur izba, une maison en bois traditionnelle, dans une zone rurale le long du fleuve Sheksna, près de la ville de Kirillov; 1909 Sergei Mikhailovich Prokudin-Gorskii Collection (la Bibliothèque du Congrès)

 

 

http://sechtl-vosecek.ucw.cz/en/images/prokudin-gorsky/big/04651u.jpg

 

Description de cette image, également commentée ci-aprèsDe 1905 à 1917, Prokudin-Gorski a ramené de ses voyages des milliers de plaques photographiques sur les villes, les campagnes, les peuples au travail, les églises, les créations artistiques et industrielles de l’Empire (notamment les photos de Tolstoï) revélant sa marche vers le progrès avant que le bolchevisme n’amène avec ses massacres, ses goulags etc la misère et la régression que nous savons.


http://sechtl-vosecek.ucw.cz/en/images/prokudin-gorsky/big/04423u.jpg

 

 

La révolution de 1917 et le guerre civile souhaitée de toute force par Lénine (qui appelait à "tranformer la guerre impérialiste en guerre civile") ont chassé Prokudin de Russie et c’est ainsi que, passant par le Norvège puis l’Angleterre, il trouva refuge en France non sans emporter des caisses pleines des milliers de plaques photographiques qu’il avait réalisées.

 

 Prokudin-Gorski vécut pauvre et malade en France de 1921 à Aout 1944, ignoré de nous et reconnu seulement par la communauté des réfugiés russes.

 

 

Eglise de la Résurrection dans la ville de Kostroma, 1910 Sergei Mikhailovich Prokudin-Gorskii Collection (Library of Congress)

 

 

Description de cette image, également commentée ci-aprèsJuste après la guerre, les Américains, plus malins que nous, ont racheté à sa famille toute la collections de ces plaques pour en faire un des trésors de la Librairie du Congrès ( Librairie de la Chambre des Députés U.S). QuanT à Prokudin–Gorski il repose chez nous dans le cimetière russe de Sainte Geneviève des Bois.

 

Courte biographie de Prokudin-Gorski (en anglais) : http://www.prokudin-gorsky.org/rightpages.php?lang=en&fname=bio

 

 

http://denverpost.slideshowpro.com/albums/001/496/album-71639/cache/russia023.sJPG_950_2000_0_75_0_50_50.sJPG?1381858614

Église de Vetluga; 1910 Sergei Mikhailovich Prokudin-Gorskii Collection (la Bibliothèque du Congrès)

 

 

Une série de ces photos se trouvent ici aussi :

 

http://blogs.denverpost.com/captured/2009/10/21/color-photography-from-russian-in-the-early-1900s/

 

 

 

- EXPOSITION RÉCENTE DES PHOTOS DE PROKUDIN-GORSKI A LA LIBRAIRIE DU CONGRÈS (Librairie nationale des Etats-Unis) :

 

The Empire That Was Russia: The Prokudin-Gorskii Photographic Record Recreated

http://www.loc.gov/exhibits/empire/

 

 

(Merci à Truth)

 

 

. 17 juillet 1918 : l'assassinat de Nicolas II et de la famille impériale russe

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 21:48

 

 

Publiée le 15 oct. 2013

 

Entretien du 5 octobre 2013 avec Philippe Ploncard d'Assac et Florian Rouanet pour un traitement politique de l'actualité.

Thématiques :
Front National, affaire Méric, affaire des Roms, L'Œuvre Française, Peillon-Valls-Taubira-Bergé, Police Nationale et manifestations, thèse du Loup Solitaire, guerre en Syrie, le Pape Romain, le colonel de Gaulle, évolutions à la FSSPX, mutation de l'Abbé Beauvais, MJCF...

 

Source: http://www.youtube.com/watch?v=KhmUfsp07gY&feature=youtu.be

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 17:33

« L’idolâtrie, par exemple de ceux qui adorent leurs propres idées et leur bien-être, et l’hypocrisie n’épargnent pas même la vie chrétienne. » Une réflexion du Pape François ce mardi matin durant l’homélie de la messe célébrée comme chaque matin en la chapelle de la Maison Sainte Marthe au Vatican. Le Pape a mis en garde contre ces deux « vices ».
Les critiques de Saint Paul -dans la lecture du jour- s’adressaient, il y a deux mille ans, aux idolâtres qui se prosternaient devant des statues d’animaux, et le Pape François réfute d’emblée l’objection selon laquelle aujourd’hui le problème ne se pose pas, parce que personne n’adore de statues. Pour le Pape, l’idolâtrie revêt d’autres formes : « Les gens qui croient tout savoir et qui idolâtrent leurs propres idées, à la place de Dieu ». « Tous nous avons nos propres idoles à l’intérieur de nous. Il suffit de les découvrir. »
Pour ne pas céder à ces deux péchés pour le moins insidieux, le Pape a préconisé de mettre en pratique les commandements de l’amour de Dieu et de l’amour du Prochain. « Jésus conseille de ne pas se fier aux apparences, d’aller à la vérité. Le plat est plat, mais le plus important est ce qui se trouve dans le plat : le repas. Mais si tu es vaniteux, carriériste, ambitieux, une personne qui se vante et aime se vanter, parce que tu te crois parfait, alors va faire un peu l’aumône et cela guérira ton hypocrisie.
Voilà la route du Seigneur, adorer Dieu, aimer Dieu, avant tout et aimer ton prochain. C’est si simple, mais si difficile ! Et ce n’est possible qu’avec la grâce. »

 

Source: http://www.news.va/fr/news/le-pape-avant-tout-aimer-dieu-et-son-prochain

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 10:20

Jean Bourdeau, l'attaché parlementaire du sénateur socialiste Jean-Pierre Michel, a publié une série de tweets insultants et provocateurs à l'égard de Marion Maréchal-Le Pen. Il la traite tantôt de «conne», tantôt de «salope», rappelant par-là des insultes que l'«humoriste» Guy Bedos avait proférées à l'encontre de Nadine Morano lors d'un spectacle joué à Toul et pour lesquelles celle-ci a déclaré porter plainte.

 

 

 

Jean Bourdeau @brd_jean

 

Marion Maréchal Le Pen est une #conne et une #salope ! #Guy #Bedos #Morano #FN #UMP #Brignoles #MarionMaréchalLePen

8:55 PM - 13 Oct 2013

 

 

Jean Bourdeau @brd_jean

 

En regardant les beaufs avec leurs têtes de boeufs hier à #Brignoles ; on va bien rigoler en découvrant les listes #FN lors des #municipales

1:16 PM - 14 Oct 2013

 

 

L'attaché parlementaire congratule d'ailleurs Guy Bedos sans équivoque.

 

Jean Bourdeau @brd_jean

 

Vive #Guy #Bedos

9:13 PM - 13 Oct 2013

 

 

Source : http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/10/15/97001-20131015FILWWW00267-m-marechal-le-pen-traitee-de-salope.php

 

Rappelons qu'en bon républicain, Jean Bourdeau s'était déjà illustré le 26 mai dernier par un tweet, dans lequel il souhaitait rien moins qu'envoyer les Veilleurs « au goulag » et qu'on utilise des armes pour tirer sur les manifestants du Printemps français :

 

« Bonaparte tira des coups de canons face aux ennemis de la République ! Valls devrait faire de même, concernant le printempsfrancais. ».

 

À ce jour de tels appels au meurtre n'ont fait l'objet d'aucune sanction, le fou continue d'attirer l'attention.

 

Georges Marchais avait un bon mot pour ce genre de personnage :  

 

« De telles attaques ne déshonorent que leurs auteurs et ne méritent que le mépris ! ».  (Video)

 

 

Add. Christ-Roi, 17:48. Marion Maréchal-Le Pen lirait-elle Christ Roi ?

 

Excellente réaction et initiative de la députée du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen, qui, plutôt qu'une poursuite en justice, a choisi d'envoyer une lettre aujourd'hui au Premier secrétaire du PS Harlem Désir pour lui demander, en des termes bien choisis, de «sanctionner ce type de propos indignes du débat public» et de mettre ses actes en cohérence avec ses paroles au sujet de la lutte contre la misogynie et les propos sexistes ! nous informe Le Figaro.

 


Le Figaro, Maréchal-Le Pen demande une sanction.

 

Par lefigaro.fr Mis à jour le 15/10/2013 à 16:56 Publié le 15/10/2013 à 16:53

 


"Connaissant l'attention particulière que vous portez à la condition de la femme et à la lutte contre la misogynie, comme cela a été relevé lors de l'incident fort regrettable du caquetage à l'Assemblée nationale, je vous saurais gré de mettre vos actes en cohérence avec vos paroles et de sanctionner ce type de propos indignes du débat public", écrit-elle, avant de dénoncer "un pas de franchi dans l'attaque sexiste".

"Je ne doute pas que vous prendrez les dispositions nécessaires afin de faire respecter l'image de la femme au sein de votre parti, notamment lorsqu'il s'agit d'une élue du peuple", dit encore la députée de 23 ans.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/10/15/97001-20131015FILWWW00433-marechal-le-pen-demande-une-sanction.php

 

Lire la lettre sur Nationspresse.info, où Marion Maréchal Le-Pen ajoute qu'elle est «au regret de constater que les dérapages» dans les rangs d'Harlem Désir «se multiplient actuellement» : «Malek Boutih, député socialiste, annonçait dans l'émission Mots Croisés de France 2, il y a une semaine que, si le Front national gagnait, il ne respecterait pas le résultat des urnes».  

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 22:51

Là, c'est Collector ! Nous le disions le 3 octobre dernier : «Curieusement la carte des suppressions ou restructurations des régiments ne touche pas les zones sous contrôle socialiste (à part Dijon du maire PS Rebsamen), mais celles dirigées par l'"extrême-droite" (Orange), l'extrême-gauche (Varennes-sur-Allier), ou la droite (Orléans, Luxeuil-les-Bains). Il faut préserver le vote socialiste dans les zones qui ont élu les socialiste et ruiner les autres...»

 

C'est confirmé. Et, en fait, c'est pire que ce que nous disions ! S'agissant des villes qui ont voté droite nationale (comme Orange) ou qui voteront Front national, ces villes seront littéralement abandonnées par l'Etat, comme l'est Orange suite à la loi de programmation militaire (LPM) 2014. En langage juridique, ce snobisme des électeurs s'appelle un coup d'Etat. Voici donc en résumé par Mathieu Géniole du Nouvel Obs, ce que leur réserve la "République". C'est écrit noir sur blanc : 

 

« il y aura une conséquence directe à l’élection d’un candidat FN, et là je m’adresse directement aux électeurs : savez-vous que votre parti ne dépasse pas les 8% d’intentions de vote à Paris et qu’ici on accorde pas la moindre importance aux théories frontistes dans la capitale ?

 

Le résultat de cette complète ignorance est simple : vos villes dirigées par un maire FN seront totalement abandonnées par l’État, et vous n’aurez plus que vos larmes pour pleurer lorsqu’une catastrophe s’y abattra.

 

Regardez bien ce qui se passe à Orange, où règne depuis des années le délicieux Jacques Bompard : le premier régiment de cavalerie, implanté dans la ville depuis 50 ans, va fermer. Une situation catastrophique pour Orange qui perd là une ressource économique fondamentale.

 

Eh bien, chers habitants d’Orange, je suis au regret de vous annoncer qu’à Paris, personne n’est au courant de cette histoire. Tout le monde s’en fout, et vous l’avez bien cherché : démerdez-vous avec votre maire, il va surement trouver une solution miracle. Vous vouliez du FN, vous l’avez. Et maintenant, foutez-nous la paix !

 

Voilà ce qui vous attend avec l’élection de maires issus du Front national : l’abandon d’une commune par l’État. Dans ces conditions, je souhaite à toutes ces villes qui s’apprêtent à virer fièrement FN de ne pas rencontrer de problème dépassant le cadre des ronds points et du ramassage des ordures, parce que leurs habitants deviendront, pour le coup, de vrais laissés-pour-compte de la République. »

 

 

Source: http://leplus.nouvelobs.com/contribution/954829-front-national-pourquoi-je-n-en-ai-rien-a-faire-de-la-montee-de-marine-le-pen.html


 

 

. Deux poids deux mesures : si le Front national gagne les élections, le PS Malek Boutih explique qu'il aura « un problème de légitimité à notre égard, on ne se laissera pas faire »

. Armée : Jean-Yves Le Drian détaille les unités supprimées

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 16:41

Des juifs orthodoxes refusent de s'asseoir à côté d'une femme dans un avion de crainte d'attraper des impuretés !

 

C'est une histoire rapportée par Henri Israël, rédacteur en chef du magazine de la CFDT. Le 30 septembre dernier, vers 11 heures, il embarque sur un vol Paris-Tel Aviv de la compagnie Air France. Parmi les passagers, quatre à cinq juifs ultra-orthodoxes, vêtus de leur habit traditionnel, montent avec lui dans l'avion. Là, un incident éclate : ils refusent de s'asseoir à côté de l'une des passagères, au motif qu'il s'agit d'une femme. Au terme d'une demi-heure de négociations avec un steward, la passagère accepte finalement de changer de place et l'avion peut finalement décoller.

 

Plateaux repas refusés

 

Mais en cours de vol, une quinzaine de passagers, juifs pratiquants, refusent de toucher à leur plateau-repas, pourtant estampillé casher - il est possible de choisir en avance son menu au moment de l'achat des billets. Ces passagers n'ont pas confiance en la nourriture qui leur a été servie et refusent d'en manger. Henri Israël demande alors à un steward ce que la compagnie compte faire avec la nourriture ainsi laissée de côté, et ce dernier lui répond qu'ils n'ont pas d'autre choix que de la jeter, règlement oblige.

 

Pour Henri Israël, qui se rend au moins une fois l'an à Tel Aviv, ce genre d'événement est totalement inédit : la dernier en date à sa connaissance remonte à 1991, lors de la première Guerre du Golfe, lorsque des juifs pratiquants s'étaient levés en plein vol pour prier au milieu de l'avion. Cependant, il n'exclut pas que des incidents du même type arrivent régulièrement, sans pour autant remonter aux oreilles de la direction des compagnies aériennes, ou même des syndicats. Les litiges sont réglés au cas par cas et les stewards ou hôtesses de l'air ne font pas rapports à leur hiérarchie.

 

Par voie de presse

 

Ce que nous confirme en partie David Ricatte, représentant de la CGT Air France. « Nous apprenons en général ce genre de choses par voie de presse, nous explique-t-il. Air France communique très peu sur ce type de sujets, surtout quand c'est lié à la religion, et donc polémique. ... ». Au moment où nous écrivions cet article, Air France n'était pas disponible pour un commentaire.

 

Sous couvert d'anonymat, une source au sein d'une compagnie aérienne israélienne nous confie ne jamais avoir eu le moindre souci à ce sujet. Avec le temps, le personnel de bord a appris à gérer ce genre de revendications liées à la religion. Les passagers juifs ultra-orthodoxes peuvent-ils pour autant demander à ne pas être assis à côté d'une femme lorsqu'ils achètent leur billet ? « Ils peuvent bien évidemment choisir leur place dans l'avion, nous répond-on embarrassé. Mais de là à choisir le sexe de leur voisin... ».

 

Un religieux emballé

 

En avril dernier, la photo d'un juif orthodoxe emballé dans un sac plastique à bord d'un avion était devenue virale après avoir été abondamment partagée sur les réseaux sociaux. Deux hypothèses avaient alors circulé sur la symbolique de ce geste. L'homme serait un Cohen, un membre du clergé, et serait donc astreint à des règles et lois particulières, notamment l'interdiction de marcher ou de passer au-dessus d'une cimetière juif. Le site JSS news explique qu'une interprétation de la halakha - corpus évolutif des lois et commentaires qui régissent la vie quotidienne des juifs -, fixe l'impureté des cimetières valable jusqu'au ciel. Passer au-dessus de la dernière demeure de juifs en avion serait donc interdit. Le site du quotidien israélien Haaretz rapporte que des scène similaires ont déjà eu lieu.

 

En 2002, un homme qui avait emprunté le vol Tel-Aviv Londres s'était emballé de la sorte. le pilote était retourné à l'aéroport pour évacuer le passager. L'idée du sac en plastique proviendrait du rabbin Eliashiv, leader de la communauté ultra-orthodoxe de Lituanie.

 

 

Source: http://www.fait-religieux.com/societe/modes-de-vie/2013/10/12/des-juifs-ultra-orthodoxes-refusent-de-s-asseoir-a-cote-d-une-femme-sur-un-vol-air-france

 

Pour rappel, s'agissant de ce qui rend l'homme "impur", le sujet a été traité il y a deux mille ans, dans un débat entre Jésus et les pharisiens :  

 

« "Il n'y a rien d'extérieur à l'homme qui puisse le rendre impur en pénétrant en lui, mais ce qui sort de l'homme, voilà ce qui rend l'homme impur. ... Ne savez-vous pas que rien de ce qui pénètre de l'extérieur dans l'homme ne peut le rendre impur, puisque cela ne pénètre pas dans son coeur, mais dans son ventre, puis s'en va dans la fosse ?" Il (Jésus) déclarait ainsi que tous les aliments sont purs. Il disait : "Ce qui sort de l'homme, c'est cela qui rend l'homme impur. En effet, c'est de l'intérieur, c'est du coeur des hommes que sortent les intentions mauvaises, inconduite, vols, meurtres, adultères, cupidité, perversités, ruse, débauche, envie, injures, vanité, déraison. Tout ce mal sort de l'intérieur et rend l'homme impur" ».

 

(Evangile selon saint Marc VII, 15-23.)

 


. Question talmudique : "Un jus de raisin fait par un non-juif" mélangé à "un jus de raisin fait par un juif" est-il casher ?

. De la kippa à la croix, conversion d'un juif à la foi catholique

. Pourquoi tous les Juifs devraient croire en Jésus Christ

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 15:39

La nomination de Xavier Bertrand est le changement le plus important demandé par Nicolas Sarkozy, après l'échec des municipalesNous apprenons aujourd'hui d'une manière presque inaudible dans les medias (qui vont progressivement faire monter en puissance ce pantin), que le franc-maçon UMP Xavier Bertrand, membre du Grand Orient, au sein de la loge « Les Fils d’Isis » , a confirmé hier, très discrètement, dans une quasi clandestinité..., sa candidature pour la présidentielle de 2017.

 

 

Xavier Bertrand a annoncé sa candidature pour la présidentielle de 2017.

 

 

L'ancien ministre UMP Xavier Bertrand a réitéré sa candidature à l'élection présidentielle de 2017, ce dimanche 13 octobre 2013, (1) assurant avoir "le sentiment" de pouvoir l'emporter devant Nicolas Sarkozy et François Fillon. (2)

 

 

Le franc-maçon xavier bertrand, le pouvoir et les media alignés : quid des

"Je suis candidat à l'élection présidentielle, et cela passe bien évidemment par les primaires qui seront organisées par l'UMP" en 2016, a déclaré Xavier Bertrand au Grand Jury Europe 1/Le Monde/iTélé. L'ex-secrétaire général de l'UMP assure avoir "le sentiment" de pouvoir l'emporter devant Nicolas Sarkozy et François Fillon. "Je pense aujourd'hui que je peux incarner une méthode et une ambition différentes des autres candidats dont on parle aujourd'hui", a poursuivi l'ancien ministre du Travail, qui se décrit comme "un provincial" qui "ne fait pas partie de l'aristocratie politique".

 

Xavier Bertrand a renvoyé dos à dos Nicolas Sarkozy et François Fillon, dont la querelle "risque d'exaspérer" les sympathisants de droite, qui pourraient se détourner de l'UMP au cours des scrutins à venir. "Les électeurs en ont marre que l'on donne l'impression de se diviser en permanence. Il y a une guerre des ego, je ne rentrerai pas là dedans", a-t-il lancé.

 

"Nicolas Sarkozy rencontre un certain nombre de mes amis régulièrement. Il essaye peut-être de les dissuader que je sois candidat, mais je serai candidat", a glissé au passage Xavier Bertrand. Il a aussi rappelé que l'ex chef de l’État avait dit "à deux reprises" qu'il ne serait plus lui-même candidat après sa défaite de 2012. "Nicolas Sarkozy a toujours eu l'habitude de faire ce qu'il dit : il a dit qu'il ne se représenterait pas, je ne vois pas pourquoi il changerait d'avis".

 

Sources:

 

(1) http://www.rtl.fr/actualites/info/politique/article/xavier-bertrand-confirme-sa-candidature-pour-la-presidentielle-de-2017-7765505307

(2) http://www.lexpress.fr/actualite/politique/primaire-ump-xavier-bertrand-se-voit-devant-sarkozy-et-devant-fillon_1290567.html

 

Voici donc ce qu'on pouvait apprendre du "provincial" qui ne "ne fait pas partie de l'aristocratie politique" dans le journal Le Monde, édition du 27 février 2008 :

 

« Xavier Bertrand, la carte laïque du gouvernement. L'"outing" franc-maçon de Xavier Bertrand par L'Express, jeudi 21 février, semble se transformer en opération politique réussie. Révélée en plein débat sur la place des religions, l'appartenance maçonnique du ministre du travail fait désormais de lui ipso facto l'un des représentants du camp de la laïcité au sein du gouvernement . "Le calendrier de cette révélation ne m'a pas échappé !", se félicite un proche conseiller du président, ravi de voir allumer ce contre-feu républicain et laïque. Plusieurs magistrats et hauts fonctionnaires, inquiets du débat ouvert par le chef de l'Etat sur la laïcité et la remise en cause de la loi de 1905 sur la séparation des Eglises et de l'Etat, voient dans le ministre du travail un allié de poids. Maçon depuis treize ans, Xavier Bertrand est membre du Grand Orient, dans une loge qui pratique le rite français, le plus laïque de cette obédience. En demandant à s'exprimer dans L'Express sur son appartenance maçonnique, Xavier Bertrand est devenu un acteur du dossier publié par l'hebdomadaire. Interrogé sur les positions de Nicolas Sarkozy en matière de laïcité, il a calibré son message au millimètre : "Je ne souhaite pas vous dire plus que les raisons de mon engagement franc-maçon."»

 

Source: Le Monde, Populaire par discrétion, François Fillon pose un problème politique à l'Elysée, article paru dans l'édition du 27.02.08. http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/02/26/populaire-par-discretion-francois-fillon-pose-un-probleme-politique-a-l-elysee_1015801_823448.html

 

Si l'appartenance maçonnique de Xavier Bertrand a pu passer inaperçue en 2008, en 2013, et d'autant plus pour la présidentielle de 2017, grâce à la résistance qui s'est levée sur internet, celui qui avec une incroyable audace ose aujourd'hui se définir comme un "provincial" qui "ne fait pas partie de l'aristocratie politique" (!) alors qu'il a derrière lui tout le réseau des forces de l'ombre, risque fort de se retrouver gros-jean comme devant, arrêté dans sa marche vers l'Elysée par le boulet de son appartenance communautariste et oligarchique.


 

. Le franc-maçon Xavier Bertrand, le pouvoir et les media alignés : quid des "oppositions de façade" ? (4 juin 2010)

. Franc-Maçonnerie un pouvoir au coeur de la "république"

. Hypocrisie maçonnique: "Nicolas Sarkozy a tenu un langage de vérité" (Xavier Bertrand, le 6 février 2009)

. Xavier Bertrand, un franc-maçon à la tête de l'UMP (8 décembre 2008)

. Le franc-maçon Xavier Bertrand, futur secrétaire général de... l'Ump (27 mars 2008)

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 14:34

 

Journal hebdomadaire de Voix de la Russie – 14 octobre 2013

 

 

Au sommaire de cette édition du 14 octobre 2013 :

  • . 55 ans de constitution française, et toujours pas de démocratie
  • . Hollandie : après 44 nouvelles taxes en un an, le gouvernement Ayrault toujours prêt, pour en trouver une nouvelle
  • . La Grande Muette a décidé de ne plus se taire : Le Général du Verdier répond à la rédaction moscovite de la Voix de la Russie, sur le "Manifeste des sentinelles de l'Agora pour la sauvegarde des armées"
  • . Entretien avec Siwar al-Assad, vice-président de l'Alliance Nationale Démocratique Unie syrienne
  • . Drame de Lampedusa : si les gouvernements occidentaux ne voulaient pas de cadavres sur leurs plages, il ne fallait pas en faire sur les plages libyennes et syriennes
  • . USA : Le nervous break-down du congrès n'a pas limité les capacités de nuisances de l'administration américaine
  • . Yvan Blot se penche sur Dostoïevsky, visionnaire du renouveau spirituel de la Russie
  • Festival "Humeur Bohème" à Moscou : la France vue par Francis Blanche et lue par Gérard Depardieu.

 

 

Source: http://www.prorussia.tv/Journal-hebdomadaire-de-Voix-de-la-Russie-14-octobre-2013_v574.html

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 13:10

ChristianismeUne phrase du «Notre Père» va être changée

 

 

Le Vatican a donné l'autorisation de publication d'une nouvelle traduction de la Bible liturgique catholique francophone. Un passage du  Pater Noster sera changé.

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/cc/Padre_Nostro_latino.jpg/450px-Padre_Nostro_latino.jpg
Plaque du Carmel du Pater Noster

 

Les prêtres ne liront plus le célèbre «Notre Père» en demandant à Dieu: «Et ne nous soumets pas à la tentation», mais: «Et ne nous laisse pas entrer en tentation», révèle «Le Progrès». Ce passage est tiré des écrits de saint Matthieu ou saint Luc, d'après le «Dauphiné libéré». (Cf. également Epître de Saint Jacques : «Que nul, quand il est tenté, ne dise : "Ma tentation vient de Dieu". Car Dieu ne peut être tenté de faire le mal et ne tente personne. Chacun est tenté par sa propre convoitise, qui l'entraîne et le séduit.» (TOB, Jc., 1, 13-14.); «Que nul, s'il est éprouvé, ne dise : "C'est Dieu qui m'éprouve." Dieu en effet n'éprouve pas le mal, il n'éprouve non plus personne. Mais chacun est éprouvé par sa propre convoitise, qui l'attire et le leurre.» (Bible de Jérusalem, Jc., 1, 13-14.)

 

 

Ce changement ne concerne pour l'instant que la lecture de l'Evangile du jour lors de la messe. Toutefois, une nouvelle traduction du missel est attendue pour 2014-2015.

 

 

  Le nouveau Notre Père


Notre Père

Qui es aux Cieux

Que Ton Nom soit sanctifié

Que Ton Règne vienne

Que Ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour

Pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux
qui nous ont offensés
Et ne nous laisse pas entrer en tentation

Mais délivre-nous du mal. Amen.

 

 

Source : http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Une-phrase-du--Notre-Pere--va--tre-changee-31026762

 

 

Add. Radio Vatican 15 octobre 2013. Une nouvelle traduction pour le « Notre Père » français

 

Le « Notre Père » sera légèrement modifié dans sa traduction française en usage depuis 1966 dans l'Église catholique, a annoncé mardi la conférence des évêques de France, après 17 ans de travail. Une version qui n’entrera pas en vigueur avant 2014 dans les lectionnaires, et pas avant 2015 dans les missels.
Dans la nouvelle traduction destinée au monde francophone, qui a été validée par le Vatican, la supplique « ne nous soumets pas à la tentation » deviendra « ne nous laisse pas entrer en tentation ». La supplique donnait en effet à penser que c’était Dieu qui tentait le fidèle pour l'éprouver.
Le Créateur, loin de pousser le pêcheur sur la pente glissante du péché, comme beaucoup de catholiques l'ont intimement perçu, s'érigera en protecteur bienveillant, le retenant pour qu'il ne commette pas la faute.


Une traduction confuse…

 

Une nouvelle édition de la Bible liturgique, réalisée sous la houlette de l'assemblée épiscopale liturgique pour les pays francophones, et disponible en France le 22 novembre, tiendra compte de ce changement, qui sera progressivement introduit dans les autres livres officiels, a indiqué mardi à l’AFP Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France.
La correction apportée au « Notre Père », si elle ne dépasse pas une ligne, est d'une importance majeure pour les catholiques. Depuis près de 50 ans, la formule « ne nous soumets pas à la tentation » apparaissait « non pas défectueuse, mais confuse », selon Mgr Podvin. « Cette nouvelle traduction met davantage l’accent sur la communion avec le Christ qui a connu la tentation » explique le porte-parole de la CEF au quotidien français La Croix. « Demander au Père de ne pas nous laisser entrer en tentation, poursuit Mgr Podvin dans le journal, c’est Lui demander la force de combattre et d’écarter complètement la tentation comme le Fils l’a fait. »
 

 

…voire perverse

 

Pour les Chrétiens, Dieu est « infiniment bon et source de toute bonté ». La possibilité qu'il puisse soumettre, donc entraîner, mettre sur la voie, appâter, tenter l'Homme par le mal, cela paraissait passablement pervers. Pire : pour les croyants, ce rôle est dévolu au démon tentateur, à Satan. En outre, pour eux, Dieu laisse à l'homme la liberté de décider. Autrement dit, Il est censé être neutre et ne l'influer ni dans un sens, ni dans l'autre. Enfin, soumettre à la tentation une créature qui sera par la suite contrainte de Le supplier pour se racheter, est assez paradoxal.
« Notre Père » figure dans les Evangiles selon Saint Matthieu et Saint Luc et sa première version a été écrite en grec ancien, d'où découlent toutes les traductions. Il s’agit de la seule prière que Jésus a transmise à ses disciples. L'actuelle version française, adoptée après un compromis œcuménique passé en 1966, après la fin du concile Vatican II, avec les orthodoxes et les protestants, est restée sujette à débat. Certains orthodoxes et certains protestants avaient opté pour d'autres formulations.

 

Source: http://www.news.va/fr/news/une-nouvelle-traduction-pour-le-notre-pere-francai

 

 

. Parution d'une nouvelle traduction française de la Bible (liturgique) le 22 novembre 2013

. Sur la rectification du « Notre Père » souhaité par Rome : Réaction de Roger le Masne, Président de l’Association des Amis de l’Abbé Jean Carmignac (14 décembre 2013)

Partager cet article
Repost0
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 09:36

Face aux douze signes de reconnaissance oligarchique maçonnique, les cinq signes de reconnaissance quenellier !


 

Photo : Dieudonné Egalité et Réconciliation KontreKulture Alain Soral Joe le Corbeau Quenelle+L'artisan quenellier Quenellophobie: Soutien aux deux militaires chasseurs alpins Les Dieudonnistes du Maghreb United .... Mouvement quenellier

 

1. Tu ne subiras plus le dictat de la pensée unique véhiculée par les medias.

2. Tu auras foi en ta propre capacité d'analyse et de décryptage de l'information.

3. Tu pointeras le doigt vers le ciel en signe d'éveil et de reconnaissance entre soldats du rire

4. Tu glisseras des quenelles pour combattre le système par l'humour.

5. Tu ouvriras ton PC et tu partageras ton savoir, car tu es la révolution.

 

Source: https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=571299286271722&id=557773770957607

 

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 21:47

Hier, le Pape François a expliqué que la Vierge Marie était "la Mère qui, avec patience et tendresse, nous conduit à Dieu". Aujourd'hui, il a demandé à la Vierge qu'elle aide les hommes à se laisser surprendre par Dieu et a récité une "prière de confiance" à la Vierge de Fatima, placée à côté de l'autel, la remerciant pour sa présence maternelle, lui demandant d'alimenter la Foi, d'illuminer l'Espérance et de susciter la Charité.

Le Pape a présidé la messe ce dimanche matin place Saint-Pierre devant près de 100 000 pèlerins, et en présence de la statue de Notre-Dame de Fatima. Une célébration qui marquait le point d'orgue des deux journées mariales organisées à Rome dans le cadre de l'année de la foi. Dans son homélie, le Saint-Père a demandé à la Vierge qu'elle aide les hommes à se laisser suprendre par Dieu. "Dieu nous surprend toujours, il rompt nos schémas, bouleverse nos projets" a t-il dit.
Dieu nous demande la fidélité dans le fait de le suivre a poursuivi le Pape, sans céder au découragement devant les difficultés: "Pensons à toutes ces fois où nous nous sommes enthousiasmés pour quelque chose, pour une initiative, pour un engagement, mais ensuite, face aux premiers problèmes, nous avons jeté l’éponge" a relevé François, qui a pris pour exemple les "choix fondamentaux" comme celui du mariage. Ainsi, il est difficile de répéter ce "oui" chaque jour, d'être fidèle aux engagements pris.


Ne pas être un chrétien "par à-coups"

 

Il faut donc regarder Marie a poursuivi le Pape, elle qui a dit son "oui" à Dieu, un "oui " qui fût le premier de beaucoup de « oui » prononcés dans son cœur dans les moments joyeux, comme aussi dans les moments de douleur, jusqu'ù la Croix. "Suis-je un chrétien 'par à-coups', ou suis-je un chrétien toujours ?" a ainsi demandé le souverain pontife, dénonçant la culture du provisoire et du relatif qui pénètre aussi dans la vie de la foi.
Enfin, en regardant Marie rendant visite à sa cousine Elisabeth, le Pape a souligné que l'action de grâces était aussi au coeur de sa vie: "Combien de fois nous disons-nous merci en famille ?" a t-il demandé en insistant sur le pardon. "Pardon, excuse-moi, merci... si dans une famille on dit ces mots, a-t-il précisé, cette famille va de l’avant !" a t-il conclu.
A l'issue de la messe, le Pape a récité une "prière de confiance" à la Vierge de Fatima, placée à côté de l'autel, la remerciant pour sa présence maternelle, lui demandant d'alimenter la Foi, d'illuminer l'Espérance et de susciter la Charité.

Voici une traduction du texte prononcé par le pape devant la statue originale de Notre-Dame de Fatima :

 

"Bienheureuse Marie Vierge de Fatima, rendant grâce de nouveau pour ta présence maternelle nous unissons notre voix à celle de toutes les générations qui te disent bienheureuse.
Nous célébrons en toi les grandes œuvres de Dieu, qui ne cesse jamais de s’incliner avec miséricorde sur l’humanité, affligée par le mal et blessée par le péché, pour la guérir et la sauver.
Accueille avec une bienveillance de Mère l’acte de confiance que nous faisons aujourd’hui, en confiance, devant ta représentation qui nous est si chère. Nous sommes sûrs que chacun de nous est précieux à tes yeux et que rien de tout ce qui habite nos cœurs ne t’est étranger. Nous nous laissons atteindre par ton regard très doux et nous recevons la caresse consolante de ton sourire.
Garde notre vie entre tes bras : bénis et renforce tout désir de bien ; ravive et alimente la foi ; soutiens et illumine l’espérance ; suscite et anime la charité ; guide-nous tous sur le chemin de la sainteté.
Enseigne-nous ton amour de prédilection pour les plus petits et les pauvres, pour ceux qui sont exclus et ceux qui souffrent, pour les pécheurs et les cœurs égarés : rassemble-les tous sous ta protection et remets-les tous à ton Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus. Amen".

 

Source: http://www.news.va/fr/news/le-pape-que-la-vierge-marie-aide-les-hommes-a-se-l

 

 

 

. François : "Marie, la mère qui, avec patience et tendresse, nous conduit à Dieu" (Rome, 12 octobre 2013)

 

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 21:33

Ce dimanche (13 octobre NdCR.), 522 martyrs de la guerre d’Espagne ont été béatifiés à Tarragone en Catalogne, lors d’une cérémonie présidée par le cardinal Angelo Amato, préfet de la congrégation pour les causes des Saints. Une cérémonie exceptionnelle à laquelle ont participé de très nombreux prêtres, religieux et religieuses et de familles des martyrs.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/2b/Belchite_-_Iglesia_de_San_Marin_y_Convento_de_San_Rafael.JPG/370px-Belchite_-_Iglesia_de_San_Marin_y_Convento_de_San_Rafael.JPG
L'église et le couvent de Belchite, détruits pendant la guerre d'Espagne

 

Parmi les 522 nouveaux bienheureux figurent trois évêques, 82 prêtres diocésains, 3 séminaristes, 412 consacrés et 7 laïcs provenant de différents diocèses espagnols. Ils ont été tués pour la plupart entre 1936 et 1939 par les forces républicaines. Sept d'entre eux étaient étrangers: trois Français, un Cubain, un Colombien, un Philippin et un Portugais.

La Guerre civile espagnole est encore un sujet de division dans le pays. L’Eglise ayant souvent été accusée de soutenir le franquisme. La Conférence épisocpale espagnole a d'ailleurs présenté ces Bienheureux comme des "martyrs du XXème siècle". Le 28 octobre 2007, Benoît XVI avait béatifié 498 martyrs sur la place Saint-Pierre, trois jours avant l'examen au Parlement espagnol de la loi de réhabilitation des victimes du franquisme, voulue par le premier ministre de l’époque José Luis Zapatero.


L’hommage du Pape à leur témoignage

A l’issue de l’Angélus ce dimanche place Saint-Pierre, le Pape a salué l’exemple de ces nouveaux bienheureux : « Aujourd’hui à Tarrogone en Espagne, ont été proclamés bienheureux près de cinq-cents martyrs, tués en raison de leur foi durant la guerre civile espagnole, pendant les années trente. Louons le Seigneur pour leurs courageux témoignages, et par leur intercession, supplions-le de libérer le monde de toute violence » a dit le Pape.

François a également enregistré un message vidéo qui a été retransmis au cours de la cérémonie espagnole. Un message dans lequel il demande aux nouveaux martyrs d’intercéder pour que nous ne soyons pas des chrétiens « sans substance », eux qui étaient des chrétiens « jusqu’au bout ».


Source: http://www.news.va/fr/news/leglise-beatifie-522-nouveaux-martyrs-de-la-guerre

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 17:01

http://www.contrepoints.org/wp-content/uploads/2013/09/dette-publique-fran%C3%A7aise.jpgAlors qu'il y a eu + 4,4% de défaillances d'entreprises cet été,  alors que la crise majeure s'annonce en France, cinq jours après que François Hollande ait estimé (tous les trois mois) que «Le temps de la reprise est là»,... le ministre de l'Economie monte à son tour au créneau  dans une interview au JDD paru ce dimanche 13 octobre,  pour lui aussi tous les trois mois (!) intoxiquer les Français, en affirmant contre l'avis des organismes statistiques (INSEE) et des économistes, que «La reprise est là». Pierre Moscovici, frappé par «la défiance dans laquelle nous vivons», estime qu'elle n'est pas fondée dans la mesure où «tous les indicateurs sont bien orientés». Il se montre résolument optimiste sur la solidité de la reprise économique du pays. La dernière déclaration de ce genre, c'était il y a trois mois, le 10 juillet 2013 où il annonçait «un début de reprise de l'économie».

 

Le Figaro : Moscovici : «La reprise est là, la confiance va suivre»

 

«L'économie française va mieux, incontestablement»

 

Pierre Moscovici se félicite des derniers chiffres macroéconomiques plutôt encourageants. «Tous les indicateurs sont bien orientés. Les anticipations de production industrielle, notamment, sont à la hausse. Sur les trois derniers trimestres, la croissance progresse à un rythme annuel de 1 %. La France fait mieux que la zone euro, mieux que ce qui était prévu avant l'été.» Le ministre de l'Economie rappelle cependant que «nous avons un déficit de 4,1 % du PIB cette année, que nous nous sommes engagés à réduire à 3,6 % l'an prochain, puis au-dessous de 3 % en 2015».

 

L'enjeu actuel, c'est le retour de la confiance

 

«Une chose me frappe pourtant, c'est la défiance dans laquelle nous vivons», développe le ministre de l'Économie. «Elle n'est pas fondée: nous sommes une grande économie, diversifiée, et nous renforcerons au contraire la croissance par la confiance. La reprise est là, la confiance va suivre.»

 

L'objectif prioritaire, le retour de l'emploi par l'investissement

 

Pour «inverser» la courbe du chômage, le gouvernement fait massivement appel aux contrats aidés. Mais Pierre Moscovici se dit convaincu que «c'est par l'entreprise que la croissance redémarrera». «Notre objectif prioritaire, c'est l'emploi, ce qui suppose que les entreprises se développent, ce qui suppose aussi que la fiscalité soit adaptée. La clé d'une reprise solide, c'est avant tout l'investissement» indique-t-il. «C'est pourquoi le gouvernement a fait le choix de la compétitivité et de l'emploi, au service d'une ambition sociale.» (comme si la compétitivité allait de pair avec des emplois soutenus par l'impôt! NdCR.)

 

Des Assises pour une fiscalité des entreprises «plus intelligente»

 

«Nous voulons tous parvenir à une fiscalité des entreprises plus intelligente: aujourd'hui, elle taxe trop les facteurs de production. Durant la concertation [avec les représentants du patronat, NDLR], chacun est convenu que c'était une démarche pertinente. Mais ce n'était pas mûr. Nous n'abandonnons pas cette idée. Il y aura des Assises de la fiscalité d'ici au premier trimestre 2014 pour poursuivre ce travail», a-t-il précisé. Réagissant aux critiques du président du Medef Pierre Gattaz, le ministre affirme que «globalement, les prélèvements sur les entreprises baisseront en 2014».

 

Source : Le Figaro http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/10/13/20002-20131013ARTFIG00055-moscovici-la-reprise-est-la-la-confiance-va-suivre.php

 

 

. Croissance négative de - 0,1% au 3e trimestre 2013 (INSEE) (14 novembre 2013)

. François Hollande : «Le temps de la reprise est là» (le 8 octobre 2013)

. Olivier Delamarche : "Il n'y pas de reprise en Europe" (7 octobre 2013)

. + 4,4 % de défaillances d'entreprises cet été

. La croissance ne démarre pas... (Philippe Béchade, le 19 septembre 2013)

. François Hollande augmente la dette sans croissance. Cherchez l'erreur !

. Le désastre annoncé des prévisions économiques mensongères de François ‪‎Hollande‬ (Hervé Lechypre, 1er août 2013)

. Hollande‬ "doit changer de métier, il faut qu'il soit comique" (Olivier Delamarche‬, 16 juillet 2013)

. Moscovici: la France est "en train de sortir de la récession" (16 juillet 2013) 

. Moscovici annonce un début de reprise de l'économie (10 juillet 2013)

. Les chiffres de l'Insee contredisent l'engagement de Hollande d'inverser la courbe du chômage d'ici la fin de l'année (20 juin 2013)

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 12:55

Czy we Francji dochodzi do zbiorowego opętania?Czy we Francji dochodzi do zbiorowego opętania?

 

Y a-t-il en France une possession collective ?

Data publikacji: 2013-10-09 07:00
Data aktualizacji: 2013-10-13 09:16:00

 

 

Source: http://www.pch24.pl/czy-we-francji-dochodzi-do-zbiorowego-opetania-,18260,i.html 

 

Voici ci-dessous une traduction d'un texte écrit en polonais par Krystian Kratiuk publié le 9 octobre 2013 et actualisé ce matin sur Pch24.pl, qui analyse, du point de vue religieux, l'augmentation exponentielle des profanations de lieux de cultes et de cimetières catholiques en France comme une "possession collective", zbiorowego opętania.


Le mot opętania en polonais signifie possession. Du point de vue médical, en laissant de côté l'aspect proprement religieux, on pourrait le traduire par schizophrénie. Cette maladie mentale se caractérise par des difficultés à partager une interprétation du réel avec les autres. Les symptômes sont une mémoire autobiographique affectée, comme chez un Manuel Valls qui, oubliant plusieurs moments de son histoire personnelle, affirme qu'«historiquement, c'est la gauche qui a inventé la nation, en 1789», alors que que l'emploi du terme "nation" est attesté dans la Loi salique à la Chancellerie royale en 763-764, et alors qu'il est lui-même un immigré espagnol de fraîche date, qui n'a obtenu la nationalité juridique française qu'à l'âge de 20 ans, en 1982. La schizophrénie se manifeste par des accès de délires, de paranoïa, des erreurs de jugement logique, une dépersonnalisation qui est une désagrégation totale ou partielle de la personnalité (à ne pas confondre avec le trouble de la personnalité multiple ou dédoublement de la personnalité avec plusieurs identités successives définies), ici la personnalité est désagrégée totalement ou partiellement; une perte du cours de sa pensée ou de ses idées s'accompagne de phrases sans liens évidents, de propos désorganisés, de suites de mots complètement incohérentes dans les cas les plus sévères (symptôme de schizophasie ou phénomène du « coq à l'âne ») (Ex: Un Manuel Valls faisant la promotion de la laïcité en voulant financer publiquement les imams; un Manuel Valls désigant un écrivain, Alain Soral, et un humouriste, Dieudonné, comme "ennemis de la République à combattre"), l'incapacité à prendre des décisions et des initiatives appropriées à la situation, l'incapacité à coordonner les actions avec la pensée, des discours et comportements répétitifs, rigides, des automatismes mentaux, l'emploi de mots qui n'existent pas, invention de mots; mais aussi l'émoussement affectif, le manque ou la diminution dans la réponse émotionnelle. Exemples : rire lors d'un enterrement, être totalement indifférent au licenciement de millions de personnes, à la mort de 500.000 petits irakiens dans le cas de Madeleine Albright estimant que c'était un choix très difficile mais que "cela en valait la peine", la fin sanctifiant les moyens parmi l'ensemble de la caste politicienne occidentale.

 

 

Arrive-t-on en France à une possession collective ?


 

S’il arrivait que dans l’un des pays européens l’on attaque une mosquée, ici pourtant étrangère, le tohu bohu des medias affectés par la xénophobie des habitants du Vieux Continent serait si bruyant que nous n’entendrions pas nos propres pensées. Cependant quand chaque semaine au cœur de l’Europe, jadis chrétienne, se produisent des attaques contre les églises, c’est le silence absolu dans les medias. Pourtant ce ne sont pas de banales attaques ayant pour fin des pillages, mais des profanations –en général ouvertement revendiquées comme satanistes-.

 

L’un des quotidiens les plus importants de Pologne sanglotait récemment à chaudes larmes à cause d’une séance de photos organisées dans un cimetière juif.

 

Il y a quelques mois, ce même journal publiait un article qui raillait les Polonais indignés par une séance de photos dans un cimetière catholique.

 

 

 

Dans les deux cas il s’agissait du même genre de photos – des mannequins légèrement vêtues. Ce fait nous démontre clairement ce dont il s’agit dans le courant principal de la « pensée européenne » : ne doivent nous affliger que les actes d’abrutis manquant de respects à toutes les religions autres que chrétiennes. Inutile de se tracasser pour une église ou un cimetière profané puisqu’ils ne sont que des reliquats d’un « sombre passé ».

 

Les normes de cette nouvelle «haute couture» sont déterminées dans la capitale mondiale de la mode - sur la Seine. Il y a aussi tous les actes d'agression dirigés contre les lieux de culte des adeptes de Muhammad vilipendés par les esprits éclairés. Les journalistes emmènent avec eux cameraman et ingénieur du son à la mosquée et consacrent un temps d'antenne aux musulmans indignés. L'échos d'un tel comportement va au-delà des frontières du pays et rencontre la condamnation évidente. Cela est vrai même dans le cas des relations avec les médias avec l'Egypte, qui entend très rarement parler de la tragédie des chrétiens, mais des nombreux programmes que nous avons appris commentateurs ont été indignés par l'enlèvement de membres de la confrérie des "Frères musulmans" (fortement susceptibles d'être en réalité une franc-maçonnerie musulmane, NdCR.) des deux mosquées égyptiennes.

Stations de télévision et de radio, mais ne traitent pas de faits qui inspirent la crainte de catholiques français. Depuis Octobre l'année dernière, il ya eu dans ce pays (la France) plusieurs attaques contre des églises catholiques, des chapelles et des cimetières. Est-ce vraiment si peu attractif pour les médias ?
 

À la fin de l'année dernière sur l'île française de la Réunion a eu lieu une profanation satanique du sanctuaire du bienheureux Frère Scubilion (le 6 octobre 2012 exactement, NdCR.)
Le mausolée du moine élevé aux honneurs des autels par le pape Jean-Paul II était couvert de peinture rouge sang avec écrit le mot "Satan". Les auteurs sont introuvables. Un mois plus tard, ils sont retournés à l'île et ont détruit le tombeau des prêtres qui travaillaient dans la paroisse locale.

 

 
Quelques jours plus tard, il y a eu une attaque sur l'église Eugenia à Soissons (Aisne). Là, il est vrai, la police a trouvé que de l'argent avait été volé ainsi que des documents, mais n'explique pas le sujet du vol par des bandits qui ont ouvert le tabernacle (meuble  abritant le ciboire contenant les hosties consacrées au cours de la messe, NdCR.), dont il est interdit de profaner les hosties consacrées et le Saint-Sacrement. Dans la même semaine, des inconnus ont fait irruption dans deux églises dans le département de la Mayenne, n'ont pas volé des objets de valeur, mais des livres de prières, des bougies et la statue de Notre-Dame, l' ont abandonné plus tard sur un rond-point à proximité.


 

Des vandales - satanistes quelques jours plus tard, se sont séparés - en plein jour - à l'église de Saint- Cornely de Carnac. Au même endroit six mois plus tôt à l'autel quelqu'un peint des inscriptions faisant l'éloge du diable. La deuxième fois, il finit par briser la croix située au-dessus du tabernacle.

 

 
Un mois plus tard, dans l'église de Saint-Grégoire à Périgueux, le tabernacle a été détruit, les hostiees consacrées dispersées, le cierge pascal détruit ( le cierge pascal est le grand cierge, orné d'une croix souvent de couleur rouge, béni et allumé au début de la célébration solennelle de le vigile pascale, la nuit de Pâques, durant laquelle les chrétiens célèbrent la résurrection de Jésus Christ, NdCR.) Quand le monde occidental adorent la nouvelle fête laïque "Halloween", une église dédiée à Notre-Dame de la Pureté à Sanilhac été attaquée (Ardèche). La porte de la sacristie a été comblée avec de la farine et la porte du temple éclaboussée de peinture rouge. On ne sait pas ce que signifie ce geste étrange. Cette même nuit, des vandales ont détruit plusieurs tombes dans un cimetière catholique de Bages d'Aude dans le département de l'Aude. Une semaine plus tard, une croix en pierre du XIXe siècle est effondrée près de l'église de la Trinité Corcelles-en- Beaujolais. Les auteurs de ces attaques n'ont pas pu être retrouvés. Le mois de novembre a été un mois d'inspiration particulière pour les vandales - qui ont également détruit le Chemin de Croix à Pérignat-lès-Sarliève (Puy-de-Dôme) et plus de 40 tombes dans le cimetière de Sainte- Pazanne.


 

La
très forte motivation de profanation anti-catholique n'est pas dissuadée par la présence même des militaires basés à Toulon. La dévastation a eu lieu à la chapelle Marine, accueillant les fonts baptismaux et la chaire qui ont été cassés, la Bible piétinée.

 


Longue est la liste des profanations. Rien que cette année bouillonnante de haine pour tous ces vandales, on en recense à la cathédrale catholique d'Agen, à Sainte-Catherine dans les Hautes- Alpes, où il a été tenté d'y mettre le feu, dans les temples des villes d'Hauture, Martigues et Fos sur -Mer, l'église de la Nativité où il y a eu une profanation du Saint-Sacrement, la cathédrale Notre-Dame de Paris où un spectacle blasphématoire a été organisé par les "Femen", groupes d'activistes politiques (qui le 12 février 2013 ont dégradé ce lieu de culte en réunion, et notamment endommagé la nouvelle cloche qui venait tout juste d'être livrée pour le 850ème anniversaire de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Photo ci-dessus montrant le deux poids deux mesures dans les garde à vues en France. Leur procès est renvoyé au
renvoyé au 19 février 2014.


Rappelons, à titre de comparaison, le deux poids deux mesures entre le traitement des "Femen" profanant physiquement la cathédrale Notre-Dame de Paris et endommageant sa nouvelle cloche avec la simple photographie de deux soldats français faisant une quenelle devant une synagogue qui ont, eux, fait l'objet d'une mesure ministérielle et disciplinaire immédiate. D'un côté il y a une profanation matérielle de l'autre une simple photographie. De qui se moque-t-on ? NdCR.)

 

 

La cathédrale de Nantes n'a pas été épargnée. Son autel a été détruit, et sur les murs du temple sont apparues des inscriptions nazies, des signes sataniques, et le mouvement homosexuel associé. Des mots de passe assimilant les catholiques avec les fascistes ont également apparus sur le mur de la cathédrale de Limoges - la police a depuis retrouvé qui étaient les responsables de la destruction : des militants  « Antifas » ("anti-fascistes" NdCR.).


 

Il y a quelques semaines, des inconnus ont tenté de mettre le feu à l'église du XVIIe siècle de Saint-Nicolas Louis à Ferrières. Heureusement, seulement ont brûlé des livres de prières, des cantiques et la nappe.
 

Ne nous laissons pas berner par le nom peu connu mentionnés village ici - ce n'est pas une raison, la profanation intervient en long et en large de la France. Tous ces cas ont en commun de montrer une police peu empressée de trouver les coupables. Il suffit de dire que dans les cinq dernières semaines, le cimetière Saint-Claude à Besançon a été profané à trois reprises, à chaque fois ont été détruites des dizaines de tombes catholiques, mais les auteurs restent à ce jour inconnus.

 

 


Au début de septembre, le cimetière catholique de La Mothe Saint-Héray dans le département des Deux-Sèvres a été attaqué. Les vandales ont détruit les bâtiments en pierre du cimetière, et des plaques de porcelaine, dévasté plus de 40 tombes.  

Toujours en septembre, en Bretagne, dans le diocèse de Vannes l'inscription du Chemin de Croix du XIXe siècle de Sotteville-lès-Rouen a été détruit; des inconnus en Haute-Normandie ont détruit la statue de saint Joseph à l'Enfant Jésus.  

 

À Puig Rodon dans les Pyrénées-Orientales, une chapelle du XIe siècle qui avait été restaurée a été récemment incendiée. Déjà en octobre à Villecien dans le département de l'Yonne, 61 tombes catholiques ont été profanées par les barbares vandales.

La chapelle avant l’incendie criminel

 

  

La chapelle Saint-Luc au lieu-dit de Puig Rodon (Pyrénées-Orientales) avant l'incendie criminel

 

 

 

 

 

Sources photos: http://www.christianophobie.fr/breves/pyrenees-orientales-a-peine-restauree-une-chapelle-incendiee-par-des-mains-criminelles

 

 

Tous ces événements ont eu lieu dans l'un des pays les plus «tolérant» en Europe. En France,  chaque mauvais mot dirigé vers les minorités musulmane, homosexuelle, (juive, NdCR.), est immédiatement rendu public, exemplairement blâmé. Curieusement, cela ne comprend pas la profanation la plus dégoûtante de la sainteté catholique. Les disciples du Christ en France seraient-ils une minorité encore trop importante ?

 

Considérez aussi ce qui est dû à la crise croissante sur les lieux de culte catholiques. Tous les actes barbares décrits dans ce texte sont difficilement explicables par autre chose qu'une sorte de possession collective. Comment cela va-t-il finir ?
 

 

Source: http://www.pch24.pl/czy-we-francji-dochodzi-do-zbiorowego-opetania-,18260,i.html

 

(Merci à Truth)

 

Quand les Français auront compris que toute cette haine sort de la soit-disant "laïcité" du deux poids deux mesures permanent, ils auront fait un progrès !

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 16:36

Dans le cadre de l’Année de la foi, Rome accueille depuis ce matin la statue originale de Notre-Dame de Fatima, en provenance du Portugal. Jusqu'à demain dimanche soir, quelque 150.000 personnes du monde entier participeront à ces journées mariales, a indiqué Mgr Rino Fisichella, président du Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation.

 

La statue de la Vierge de Fatima portée en procession
 

Dans la matinée de samedi, les fidèles se sont rendus en pèlerinage sur la tombe de Saint-Pierre au Vatican et, dans l’après-midi, ils devaient écouter une catéchèse du pape François sur Marie. Avant cela, la statue de la Vierge de Fatima, arrivée le matin même, a été portée en procession sur la place puis exposée à la dévotion des fidèles.
Cette statue de la Vierge, qui ne quitte pratiquement jamais le sanctuaire de Fatima, après son arrivée à l’aéroport romain de Fiumicino et avant son arrivée à la Maison Sainte-Marthe, où elle a été accueillie par le pape François, a fait étape dans la chapelle du monastère Mater Ecclesiae, où réside le pape émérite Benoît XVI. Dans la soirée, la statue sera transportée au sanctuaire marial du Divin Amour, à une dizaine de kilomètres au Sud de Rome, où elle restera toute la nuit pour que les fidèles puissent encore la vénérer. (1)

 

 

Voici ci-dessous, un extrait de l'allocution prononcée par le pape François place Saint-Pierre, aujourd'hui samedi 12 octobre, lors de la veillée mariale, en communion avec les sanctuaires mariaux et les diocèses du monde, en préparation à la consécration de dimanche matin, à la fin de la messe, place Saint-Pierre.

 

Extrait de l'allocution du pape François

 

Chers frères et sœurs,

 

Nous sommes tous ici, en cette rencontre de l’Année de la foi consacrée à Marie, Mère du Christ et de l’Église, notre Mère. Sa statue, venue de Fatima, nous aide à sentir sa présence au milieu de nous. Marie nous conduit toujours à Jésus. Elle est une femme de foi, une vraie croyante. Comment a été la foi de Marie ?

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4d/Virgen_de_F%C3%A1tima.JPG/450px-Virgen_de_F%C3%A1tima.JPG
Statue de Notre-Dame de Fátima

 

Saint irénée de lyon, évêque et martyr (120-202)

1. Le premier élément de sa foi est celui-ci : la foi de Marie dénoue le nœud du péché (cf. LG, n. 56). Qu’est-ce que cela signifie ? Les Pères conciliaires ont repris une expression de Saint Irénée qui dit : « Le nœud noué par la désobéissance d’Ève a été dénoué par l’obéissance de Marie ; ce que la vierge Ève avait lié par son incrédulité, la vierge Marie l’a délié par sa foi » (Adversus haereses, Contre les hérésies, III, 22, 4).

 

Le « nœud » de la désobéissance, le « nœud » de l’incrédulité. Quand un enfant désobéit à sa maman ou à son papa, nous pourrions dire que se forme un petit « nœud ». Cela arrive si l’enfant agit en se rendant compte de ce qu’il fait, particulièrement s’il y a un mensonge ; dès lors il n’a confiance ni en sa maman ni en son papa. Que de fois cela arrive ! Alors la relation avec les parents a besoin d’être assainie de cette faute et, en effet, il s’excuse, pour qu’il y ait de nouveau harmonie et confiance. Quelque chose de semblable advient dans notre relation avec Dieu. Quand nous ne l’écoutons pas, ne suivons pas sa volonté, nous accomplissons des actions concrètes par lesquelles nous manifestons un manque de confiance en lui – et c’est le péché – il se forme comme un nœud dans notre être intime. Ces nœuds nous ôtent la paix et la sérénité. Ils sont dangereux, car de plusieurs nœuds peut se former un enchevêtrement, qui est toujours plus douloureux et toujours plus difficile à dénouer.

 

Mais à la miséricorde de Dieu rien n’est impossible ! Même les nœuds les plus emmêlés se dénouent avec sa grâce. Et Marie, qui, par son « oui », a ouvert la porte à Dieu pour dénouer le nœud de l’ancienne désobéissance, est la mère qui, avec patience et tendresse, nous conduit à Dieu, afin qu’il dénoue les nœuds de notre âme avec sa miséricorde de Père. Nous pourrions nous demander : quels nœuds y-a-t-il dans ma vie ? Est-ce que je demande à Marie de m’aider à avoir confiance en la miséricorde de Dieu, pour changer ?

 

[...] Mais ce qui s’est produit dans la Vierge Mère de manière unique, se réalise aussi sur plan spirituel en nous quand nous accueillons la Parole de Dieu avec un cœur bon et sincère et que nous la mettons en pratique. C’est comme si Dieu prenait chair en nous, il vient habiter en nous, car il prend demeure en ceux qui l’aiment et observent sa Parole.

 

Demandons-nous : sommes-nous conscients de cela ? Ou bien pensons-nous que l’incarnation de Jésus est seulement un fait du passé, qui ne nous engage pas personnellement ? Croire en Jésus signifie lui offrir notre chair, avec l’humilité et le courage de Marie, pour qu’il puisse continuer d’habiter au milieu des hommes ; croire en Jésus signifie lui offrir nos mains pour caresser les petits et les pauvres ; nos pieds pour aller à la rencontre de nos frères ; nos bras pour soutenir celui qui est faible et travailler dans la vigne du Seigneur ; notre esprit pour penser et faire des projets à la lumière de l’Évangile ; surtout notre cœur pour aimer et prendre des décisions selon la volonté de Dieu. Tout cela se réalise grâce à l’action de l’Esprit Saint. Laissons-nous guider par Lui !

 

[...] le Concile affirme que Marie « avança dans son pèlerinage de foi » (LG, n. 58). C’est pourquoi elle nous précède dans ce pèlerinage, elle nous accompagne et nous soutient.

 

Dans quel sens la foi de Marie a été une marche ? Dans le sens que, toute sa vie, elle a suivi son Fils : c’est lui la route, c’est lui le chemin ! Progresser dans la foi, avancer dans ce pèlerinage spirituel qu’est la foi, n’est autre que suivre Jésus ; l’écouter et se laisser guider par ses paroles ; voir comment il se comporte et mettre nos pieds dans ses pas, avoir ses sentiments et ses attitudes mêmes : humilité, miséricorde, proximité, mais aussi ferme refus de l’hypocrisie, de la duplicité, de l’idolâtrie. Le chemin de Jésus est celui de l’amour fidèle jusqu’au bout, jusqu’au sacrifice de sa vie, c’est le chemin de la croix. C’est pourquoi le chemin de la foi passe par la croix et Marie l’a compris dès le début, quand Hérode voulait tuer Jésus qui venait de naître. Mais ensuite, cette croix est devenue plus profonde, quand Jésus a été rejeté : alors la foi de Marie a fait face à l’incompréhension et au mépris ; quand est arrivée l’« heure » de Jésus, l’heure de la passion : alors la foi de Marie a été la petite flamme dans la nuit. Dans nuit du samedi-saint Marie a veillé. Sa petite flamme, petite mais claire, a été allumée dès l’aube de la Résurrection ; et quand elle a appris que le tombeau était vide, dans son cœur a débordé la joie de la foi, la foi chrétienne en la mort et résurrection de Jésus Christ. C’est le point culminant de la marche de la foi de Marie et de toute l’Église. Comment est notre foi ? Comme Marie la tenons-nous allumée même aux moments difficiles, de ténèbres ? Ai-je la joie de la foi ?

 

Ce soir, ô Marie, nous te remercions pour ta foi et nous renouvelons notre confiance en toi, Mère de notre foi. (2)



Acte de confiance du pape François à la Vierge

 

Demain matin dimanche, le pape François présidera la messe sur la place Saint-Pierre, en présence de la statue de la Vierge de Fatima, et prononcera à cette occasion un “acte de confiance“ à la Vierge. Ce geste montrera une fois encore l'attachement du souverain pontife à la Vierge de Fatima. Après son élection, il avait demandé explicitement au patriarche de Lisbonne, le cardinal José da Cruz Policarpo, que son pontificat soit consacré à la Vierge. La consécration a eu lieu le 13 mai, lors d’une messe marquant le 96e anniversaire des apparitions de la Vierge à trois petits bergers, en 1917.

 

Sources:

 

(1) http://www.news.va/fr/news/notre-dame-de-fatima-au-coeur-de-rome

(2) http://www.zenit.org/fr/articles/a-la-misericorde-de-dieu-rien-n-est-impossible

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 10:10

Le 6 octobre 2013 a eu lieu une commémoration oecuménique catholique-orthodoxe pour la célébration du 1700e anniversaire de l'édit de Milan, ou 17e centenaire, à Niš en Serbie, ville de naissance de l'empereur Constantin.   La délégation de l’église catholique romaine était conduite par le Cardinal Jozef Tomko, elle était accompagnée des représentants de l’église d’Arménie. Cet édit de 313 ap. J.-C., édit de tolérance, met fin à la persécution des chrétiens dans l'empire romain et stipule que dorénavant chacun peut « adorer à sa manière la divinité qui se trouve dans le ciel » ; il accorde la liberté de culte à toutes les religions et permet aux chrétiens de ne plus devoir vénérer l’empereur comme un dieu (ce qui fut auparavant le prétexte aux persécutions).

 

 

LES COMMÉMORATIONS DE L'ÉDIT DE CONSTANTIN, 6 octobre à Nis

 

Image illustrative de l'article Constantin Ier (empereur romain)Invité par le patriarche Irénée de Serbie, les primats des Églises orthodoxes, dont le patriarche oecuménique Bartholomée, et le patriarche Kirill de Moscou se sont réunis le 6 octobre à Niš, ville d'origine du saint empereur Constantin, pour célébrer le 1700ème anniversaire de l'édit de Milan, qui avait mis fin à la persécution des chrétiens dans l'empire romain.

 

La liturgie était coprésidée par le patriarche Barthélemy de Constantinople, Théophile de Jérusalem, Kirill de Moscou, Irénée de Serbie, Chrysostome II de Chypre, Jérôme II d'Athènes, Anastase d'Albanie, Sabba de Pologne, de nombreux évêques.

 

La délégation de l’Église catholique romaine était conduite par le Cardinal Jozef Tomko. Des représentants de l'Église apostolique arménienne étaient également présents.

 


Le Président Tomislav Nikolić, le Premier ministre Ivica Dacić ainsi que de nombreux membres du gouvernement, le Président de la Republika Srpska de Bosnie-Herzégovine (RS) Milorad Dodik et le Président du Monténégro Filip Vujanović assistèrent à la cérémonie.

 

Cependant, l’Eglise catholique avait déjà célébré cet anniversaire il y a deux semaines. Le cardinal-archevêque de Milan, Mgr Angelo Scola, et l’archevêque de Belgrade, Mgr Stanislav Ho?evar avaient présidé une messe à Niš.

 

[...] L’édit de Milan ou édit de Constantin, promulgué par les empereurs Constantin Ier et Licinius en avril 313, est un édit de tolérance par lequel chacun pouvait « adorer à sa manière la divinité qui se trouve dans le ciel » ; il accordait la liberté de culte à toutes les religions et permettait aux chrétiens de ne plus devoir vénérer l’empereur comme un dieu. (source : Orthodoxie)

 

via http://infocatho.cef.fr/fichiers_html/archives/deuxmil13sem/semaine40/213nx402eglisek.html

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/e3/Dream_of_Constantine_Milvius_BnF_MS_Gr510_fol440.jpg

Songe de Constantin et bataille du pont Milvius, illustration des Homélies de Grégoire de Nazianze, 879-882, Bibliothèque nationale de France (Ms grec 510)

 

Autre exemple de chrisme, avec les lettres « alpha » et « omega »

Lors de bataille du Pont Milvius en 312, à quelques kilomètres au nord-est de Rome, deux empires, deux mondes se sont affrontés devant les siècles : l'empire païen des Césars et la monarchie chrétienne, le monde païen et le monde chrétien.

 

Combattant sous le drapeau marqué de la croix, l'armée de Constantin , estimée à 50.000, composée de Gaulois et de chrétiens, vainquit sous les murs de Rome, l'armée païenne composée de Francs et de Goths, estimée à 100.000, commandée par l'empereur usurpateur Maxence (306-312). Les pertes sont inconnues. Constantin se fit chrétien et conclua ainsi la paix avec l'Église. Il édifia à Rome une basilique sur le tombeau de saint Pierre, premier pape.

 


C'est peu avant le début de la bataille que Constantin déclara avoir eu une vision, qui lui apparut sous la forme d'un chrisme (exemple ci-contre) symbole formé de la conjonction des lettres grecques X Chi et P Rho (XP), soit les deux premières lettres du mot Christ; Constantin vit ou entendit également Εν Τουτω Νικα, traduit en latin par In hoc signo vinces — Tu vaincras par ce signe (Lactance, De la mort des persécuteurs, 44, 8.) Bien que païen, Constantin décida de faire apposer ce symbole sur le bouclier de ses soldats comme étendard (labarum). Il servit d'emblème aux empereurs chrétiens qui succédèrent à Constantin. La vision de Constantin est rapportée par l'historien chrétien Eusèbe de Césarée, qui prétend l'avoir apprise de la bouche même de Constantin (Vie de Constantin, 29.)

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e4/Chrisme_PARIS_Saint_Fran%C3%A7ois-Xavier.jpg/800px-Chrisme_PARIS_Saint_Fran%C3%A7ois-Xavier.jpg
Chrisme surplombant une chapelle de l'Eglise Saint-François-Xavier, Paris

 

  • http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/33/M%C3%A9daille_Metz_1913.jpg/530px-M%C3%A9daille_Metz_1913.jpg

Médaille allemande frappée pour un pèlerinage à Metz en 1913, rappelant le 16ème centenaire de l'édit de Milan

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/ef/M%C3%A9daille_Metz_1913_revers.jpg/513px-M%C3%A9daille_Metz_1913_revers.jpg

revers de cette médaille portant le chrisme

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89dit_de_Milan

 

 

L'église catholique a souligné ce moment historique du 17e centenaire de l'édit de Milan par plusieurs messes dans la ville de Milan. L'église orthodoxe a elle fait une grande fête populaire dans la ville de  Niš. Pour cet événement l'église orthodoxe serbe a fait bâtir une cathédrale, la cathédrale de Constantin et Helena dans la ville de Niš.

Le patriarche serbe Irinej a appelé tous les croyants et les gens de bonne volonté à se joindre à la cérémonie finale pour marquer ce grand événement historique.

 

La célébration a eu lieu devant la nouvelle église des saints empereurs Constantin et Hélène à Niš. La liturgie a été présidée par le patriarche œcuménique Bartholomée, assisté des patriarches Théophile de Jérusalem, Cyrille de Moscou, Irénée de Serbie, des archevêques Jérôme d’Athènes, Chrysostome de Chypre, Anastase d’Albanie et Sava de Pologne. Des représentants des communautés musulmanes ont assisté à la cérémonie. Parmi les officiels se trouvaient notamment le président serbe Tomislav Nikolić, le Premier ministre Ivica Dacić et le prince héritier Alexandre Karadjorjević. Selon les estimations de la police, 15.000 personnes assistaient aux festivités.

 

 

http://www.blic.rs/data/images/2013-10-05/386079_nis-krst-foto--k-kamenov-3_f.jpg?ver=1381005818

 

Le soir venu, 5.000 fidèles amassés, ont fait une croix vivante au flambeau.

 

 

Devant la nouvelle église des saints empereurs Constantin et Hélène à Niš a eu lieu la principale célébration du 1700ème anniversaire de l’édit de Milan. La liturgie a été présidée par le patriarche œcuménique Bartholomée, assisté des patriarches Théophile de Jérusalem, Cyrille de Moscou, Irénée de Serbie, des archevêques Jérôme d’Athènes, Chrysostome de Chypre, Anastase d’Albanie et Sava de Pologne. Des représentants des autres religions chrétiennes et également des communautés musulmanes assistaient à la cérémonie. Parmi les officiels se trouvaient notamment le président serbe Tomislav Nikolić, le Premier ministre Ivica Dacić et le prince héritier Alexandre Karadjorjević. Selon les estimations de la police, 15.000 personnes assistaient aux festivités. - See more at: http://www.orthodoxie.com/actualites/celebration-panorthodoxe-a-nis-pour-le-1700e-anniversaire-de-ledit-de-milan/#sthash.M76qcCJi.dpu

. Identité nationale : Pont Milvius (312) et Tolbiac (496) : berceaux de la civilisation chrétienne et française

Partager cet article
Repost0