Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 17:38

Régis Chamagne, responsable national de l'Union Populaire Républicaine en charge des questions de défense, ancien colonel de l'armée de l'air, analyse la situation ukrainienne comme une nouvelle révolution colorée. Il fait la même analyse que la nôtre sur Christ-Roi le 1er décembre 2013 dans l'article " Nouvelle révolution orange en Ukraine ?"


 

 

 

Publiée le 5 mars 2014

 

Il explique notamment que si l'Anschluss était dans le livre Mein Kampf d'Adolf Hitler, le contrôle de l'Ukraine est dans " Le Grand Echiquier" (1997) de Zbigniew Brzeziński :

 

 

« Dans ce livre, Brzeziński décrit ce qu'il faut faire pour que les Etats-Unis restent les maîtres du monde au XXIe siècle. Il fait le constat que le centre du monde est le continent eurasiatique. Il dit : "Qui gouverne l'Europe de l'Est gouverne le continent eurasiatique."

 

... Les cinq pivots géostratégiques du continent eurasiatique, selon Brzeziński, sont l'Ukraine, l'Azerbaïdjan, la Corée, la Turquie et l'Iran. Ukraine, Azerbaïdjan, n'est-ce pas là qu'il y a eu des révolutions orange ? 

 

Et à propos de l'Ukraine, que dit monsieur Brzeziński ? "L'indépendance de l'Ukraine modifie la nature même de l'Etat russe."»

  http://ecx.images-amazon.com/images/I/41cNcuTRKDL._.jpg

 

Régis Chamagne explique que l'objectif des Etats-Unis est de contraindre la Russie et la Chine. La Chine qui à l'époque n'était pas encore aussi puissante mais dont on sentait qu'elle allait émerger. R. Chamagne cite alors Brzeziński:

 

« De ce seul fait, cette nouvelle case importante sur l'échiquier eurasien devient un pivot géopolitique. Sans l'Ukraine, la Russie cesse d'être un empire en Eurasie. Et quand bien même elle s'efforcerait de recouvrir un tel statut, le centre de gravité en serait alors déplacé, et cet empire pour l'essentiel asiatique serait voué à la faiblesse, enchaîné dans des conflits permanents, avec ses vassaux agités d'Asie centrale. Ceux-ci n'accepteraient pas sans combattre la perte de leur indépendance récemment acquise. »

 

Brzeziński "parle aussi à un moment donné des mouvements islamistes au sud de la Russie, comme un élément sur lequel on peut s'appuyer: 

 

« Le sort de l'Azerbaïdjan et de l'Asie centrale, à l'égal de celui de l'Ukraine, dictera ce que sera ou ne sera pas la Russie à l'avenir ».

 

« Voilà l'analyse que fait monsieur Brzeziński, et donc on voit bien que tout ce qui se passe, explique Régis Chamagne, ce qui s'est passé en Azerbaïdjan avec la Révolution colorée, en Ukraine, depuis la première révolution colorée jusqu'à celle-ci, est clairement défini dans un plan. Il faut lire Mein Kampf ! C'est important de savoir où l'on va, explique Régis Chamagne. »

 

Le deux poids deux mesures de Laurent Fabius sur la Syrie ou l'Ukraine

 

Régis Chamagne explique que les Occidentaux ont « financé, on peut le dire, des milices nazies, y compris des mouvements néo-nazis. Donc cela ne dérange personne d'avoir des nazis en Ukraine (du moment, que l'Ukraine est détachée de la Russie, NdCR.), "combattants de la liberté" ! Cela en est tellement stupéfiant de culot qu'on en reste les bras balants. Quand j'entends Fabius qui dit aujourd'hui "il faut s'en remettre au droit international" alors que le même il y a quelques mois disait "on n'a pas besoin de l'ONU pour intervenir en Syrie" (le 22 août 2013, très exactement, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères français, avait déclaré en effet : "Si le Conseil de sécurité de l'Onu ne peut pas prendre de décisions, elles doivent être prises d'une autre façon"..., ajoutant que "l’usage de la force" serait nécessaire si l'utilisation de l'arme chimique était confirmée". Source : Syrie: l'Europe prête à intervenir sans l'accord de l'Onu, RIA Novosti, 12:33 23/08/2013, MOSCOU, 23 août. NdCR.), on est dans un mauvais conte pour enfant. »

 

Régis Chamgane estime qu'à travers ce double langage de Laurent Fabius sur la Syrie ou l'Ukraine, on sent là « la fin d'un système.»

 

« Il n'y a plus de cohérence dans la parole. Donc plus de cohérence dans les actes. Il n'y a plus de cohérence dans les justifications. On fait n'importe quoi, on est les marionnettes des Etats-Unis. On justifie cela n'importe comment. Toujours en essayant de s'accrocher aux "droits de l'homme", car "la France, pays des droits de l'homme"... Alors que c'est totalement empirique, enchevêtré, contradictoire. Cela n'a plus de sens. Et la propagande occidentale ou en tout cas française, celle qu'on entend sur nos ondes n'a vraiment aucun sens. »

 

Brzeziński fut notamment le conseiller du président américain  Jimmy Carter  (1977-1981) et un ancien président de la Commission Trilatérale, organisme mondialiste para-maçonnique.

 

 

. Ukraine / Crimée : en direct le 4 mars. Les sanctions contre la Russie pourraient aboutir à une catastrophe économique pour l'union européenne

. Ukraine : le coup d'Etat fomenté par les USA et l'UE (ex-agent américain)

. L'Ukraine partagée en deux : à l'Est les russophiles, à l'Ouest, les amis d'Hitler et de Fabius 

. Nouvelle révolution orange en Ukraine ?

Partager cet article
Repost0

commentaires

brutus 06/05/2015 13:14

BHL et Fabius en Ukraine , BHL et Fabius en Syrie , Lybie etc.....c tjrs les mêmes qui poussent aux guerres !