Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 09:32

"Nos seigneurs les pauvres ! " (Devise catholique médiévale)

 

Suite au scandale des révélations des propos anti-pauvres de François Hollande par Valérie Trierweiler dans son livre, Ségolène Royal a réagi vivement ce matin sur BFM-TV et déclaré que (les "Sans-Dents") "c'est n'importe quoi. C'est la contraire de François Hollande, de son engagement politique. On juge un homme politique à ses actes". Bien vu... Ségolène. Mais alors quels sont les actes de François Hollande ?

 

 

 

Deux nominations montrent que François Hollande aiment les riches et n'aime pas les pauvres, contrairement à son discours au Bourget du 22 janvier 2012 devant 25000 personnes où il déclara "mon adversaire c'est le monde de la finance" :

 

BCE---Francfort.jpg

- Le 10 juin 2014, François Hollande a nommé conseiller économique une représentante de Bank of America, Laurence Boone,venue tout droit du monde de la finance internationale un temps pourfendu par le candidat François Hollande.

 

- Le 26 août 2014, en remplacement d'Arnaud Montebourg à Bercy, il nomme Emmanuel Macron, ancien banquier d'affaires chez Rothschild & Cie de 2008 à 2012, ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique dans le gouvernement Manuel Valls II.

 

Ces "actes"-là n'indiquent pas que l'"adversaire" de Hollande soit "le monde de la finance" !

 

 

Economie - gauche et droite : une opposition factice pour des résultats identiques

Rappelons enfin que selon une étude de l'INSEE de septembre 2013, l'écart de richesses entre riches et pauvres ne cesse de croître... De plus en plus de pauvres mais aussi de plus en plus d'inégalités... Sans compter que nous avons des impôts dix fois supérieurs à ce qu'ils étaient en 1789 ! Lire Le vrai bilan, accablant, de la république dite "libre & égale".

  

Repost 0
3 septembre 2014 3 03 /09 /septembre /2014 19:21

 

Hollande "n'aime pas les pauvres" : les déclarations chocs de Valérie Trierweiler

 

François Hollande aimait, dit-elle, à se moquer des origines sociales de sa compagne : elle a grandi dans des cités HLM près d'Angers (Maine-et-Loire). Il la surnommait "Cosette". Ils en plaisantaient, jusqu'à ce repas de Noël avec la famille de Valérie Trierweiler, les Massoneau.

"Elle n'est quand même pas jojo la famille Massoneau", tranche-t-il. Cette sentence, elle la reçoit comme une "gifle". "Pas jojo la famille Massoneau ? Elle est pourtant tellement typique de ses électeurs !", pense-t-elle. 

"Il s'est présenté comme l'homme qui n'aime pas les riches. En réalité, le président n'aime pas les pauvres. Lui, l'homme de gauche, dit en privé : 'les sans-dents' très fier de son trait d'humour", écrit Valérie Trierweiler, reprise dans Le Monde.

 

Source: http://www.francetvinfo.fr/france/hollande-royal-gayet-les-declarations-choc-de-valerie-trierweiler_684309.html

 

Revolution-des-Sans-dents.jpg

 

Hollande "n'aime pas les pauvres" ? En réponse un collectif facebook soutenu par le collectif "Hollande dégage" s'est monté très rapidement sur internet cet après-midi qui appelle à "un rassemblement GÉANT Vendredi 5 Septembre à 19h devant l'Élysée.
Que les #SansDents reprennent ce qui leur appartient !" (Source)

 

Qui est derrière ce collectif ? Une marianne, un bonnet phrygien bleu blanc rouge symbole de l'esclavage des Français sous le Régime maçonnique depuis 1789... La prudence s'impose.

 

Ce mouvement a déjà reçu plus de 5800 "j'aime" en quelques heures. Attention aux coups tordus de la maçonnerie et de ses pseudos "révolutions" récupérées qui n'en ont jamais été...

 

Le compte tweeter Les Sans-Dents indique :

 

"Le 21 janvier 1793 c'était les sans-culotte, en 2014 il y aura les sans dents… Attention à pas perdre la tête François…"

 

Parmi ses slogans : "Mieux vaut être que sans couilles !" ; "Est-ce que vous êtes CHAUDS pour prendre l'Élysée ? "

 

Ce mouvement évoque les sans-culottes de 1793, c'est-à-dire la "première logique totalitaire" de l'histoire (Stéphane Courtois) pour montrer sa radicalité. Quelqu'en soit le sens, ce signal à double tranchant... mérite toute notre attention.

 

A suivre de près.

 

Si vous vous joignez à ce mouvement, emmenez vos drapeaux blancs fleurdelysés ! Et dites leur de cacher les symboles de l'esclavage moderne ! C'est à ça que vous les reconnaîtrez ! Vive le Roi ! Vive la France !

 

Add. Christ-Roi. 04 septembre 2014. 10h10 Ce matin sur RMC-info, Ségolène Royal a déclaré que (les "Sans-Dents") "c'est n'importe quoi. C'est la contraire de François Hollande, de son engagement politique. On juge un homme politique à ses actes". Bien vu. Alors quels sont les actes de François Hollande ?

 

Deux nominations montrent que François Hollande aiment les riches et n'aime pas les pauvres, contrairement à son discours au Bourget du 22 janvier 2012 devant 25000 personnes où il déclara "mon adversaire c'est le monde de la finance" :

 

BCE---Francfort.jpg- Le 10 juin 2014, François Hollande a nommé conseiller économique une représentante de Bank of America, Laurence Boone, venue tout droit du monde de la finance internationale un temps pourfendu par le candidat François Hollande.

 

- Le 26 août 2014, en remplacement d'Arnaud Montebourg à Bercy, il nomme Emmanuel Macron, ancien banquier d'affaires chez Rothschild & Cie de 2008 à 2012, ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique dans le gouvernement Manuel Valls II.

 

Le moins que l'on puisse dire est que ces actes-là n'indiquent pas que l'"adversaire" de Hollande soit "le monde de la finance" !

 

 

Economie - gauche et droite : une opposition factice pour des résultats identiques

Rappelons enfin que selon une étude de l'INSEE de septembre 2013, l'écart de richesses entre riches et pauvres ne cesse de croître... De plus en plus de pauvres mais aussi de plus en plus d'inégalités... Sans compter que nous avons des impôts dix fois supérieurs à ce qu'ils étaient en 1789 ! Lire Le vrai bilan, accablant, de la république dite "libre & égale".

Repost 0
29 août 2014 5 29 /08 /août /2014 08:13

Les medias occidentaux ont condamné la barbarie, le crime ignoble de la décapitation du journaliste James Foley, par les djihadistes musulmans d'Irak et du Levant. Auraient-ils oublié qu'ils sont les représentants d'une oligarchie championne du monde du mensonge, de l'hypocrisie et recordman des guerres mondiales, de la décapitation, de la pendaison et des exécutions sommaires (Cf. décapitations industrielles de 1789-1793, Sadam Hussein, Kadhafi...) ? C'est même la décapitation du père de la nation en 1793 qui a soit-disant fait basculer la France dans le "progrès" et la "civilisation"... 

 

François Hollande qui a déclaré : "Je déplore, je partage la peine, mais en même temps je dis au monde prenez connaissance du groupe qui est maintenant en Irak et en Syrie. C'est une entreprise terroriste qui a décidé d'asservir, d'annihiler, d'anéantir" parle sans doute des républicains de 1789 et de leurs descendants aujourd'hui dans la grande famille républic-haine de droite comme de gauche ?! qui ont décidé de liquider toute opposition politique aux besoins par l'assassinat de masse des civils... comme en Ukraine en 2014 ?

 

 

Ci-dessous video "Vous qui condamnez les dictatures de par le monde, pensez-vous réellement que le régime républicain soit légitime ?" :

 

 

 

Rappel d'une réflexion de 2012 :

 

La république illégitime

 

Comment un régime né dans un bain de sang peut-il être légitime ?

 

Ce message est adressé à tous ceux qui s’offusquent des massacres et de crimes contre l’humanité à travers le monde. ...

 

A ces gens là je veux dire : regardez la république dite française et pouvez vous me dire dans les yeux qu’elle est légitime après avoir commis des atrocités autant, voir plus barbare que ce que l’on voit actuellement ? Ces massacres qui ont proportionnellement fait plus de morts en France que durant la seconde guerre mondiale !

 

 

Exemples de déclarations d'hommes et femmes politiques  :

 

Manuel Valls, en déplacement à Forbach, déclara le 8 octobre 2013 : « Historiquement, c'est la gauche qui a inventé la nation, en 1789 ».

 

Ségolène Royal dans son discours de Villepinte le 11 février 2007 déclarait:  «  La France,... c'est la grande lumière jamais éteinte de la Révolution française, ... ce sont des valeurs exigeantes et belles proclamées par la Révolution française. » Dans Le Monde du 6 février 2007 elle déclarait encore : «  La France n'est pas la synthèse de l'Ancien Régime et de la Révolution. (...) C'est la rupture opérée par la Révolution qui explique la France d'aujourd'hui.... »

 

François Bayrou, sortant sans doute de la loge, déclarait  le 9 mars 2007 dans La Croix :  « L'identité nationale de la France, elle a un nom, c'est la République. »    

 

Nicolas Sarozy dans Le Monde du 12 mars 2007 déclarait :   « La France, c'est la République, ce n'est pas un héritage. » 

 

Lire aussi :  La première logique totalitaire apparaît sous la "Révolution française" (Stéphane Courtois)

 

Les médias français" et les politiciens occidentaux feraient donc bien de se regarder dans une glace avant de s'offusquer de la décapitation de James Foley tout en appelant à "éliminer les djihadistes citoyens français", "butter les terroristes jusque dans les chiottes", considérer comme des "ennemis" les "1000 djihadistes disposant de la nationalité française", les "éliminer in situ" comme l'a déclaré Aymeric Chauprade, le nouveau stratège du front national, appelant ainsi au meurtre et à l'élimination d'une partie de la population sur la base d'un critère idéologique, le "terrorisme" comme le "brigandisme" des Vendéens en 1793 (Proclamation de la Convention nationale à l'Armée de l'Ouest, le 2 octobre 1793 : "Il faut que les Brigands de la Vendée soient exterminés.") Décidément la république ne parvient pas à sortir de ses vieux démons.

 

Il est temps de se réveiller...

Repost 0
19 août 2014 2 19 /08 /août /2014 14:51

 

 

 

Entretien avec Pierre Hillard accordé au Journal d'un bonobo le 17 mai 2014 à Strasbourg sur les thèmes de la stratégie du choc et du chaos contrôlé.

 

D'excellents commentaires et de très bons conseils sont donnés par Pierre Hillard dans cet entretien. Extrait :

 

Le chaos contrôlé

 

http://img.over-blog.com/315x485/0/51/99/49/Juillet-Aout-Septembre-Octobre-2014/obamawar.jpg« Le chaos contrôlé - qui ne le sera pas toujours -, c'est en théorie de créer le désordre dans les différents camps qui s'opposent afin d'obtenir des mesures que la tension vous oblige à prendre. Se servir de l'adversaire pour faire chez soi des mesures qui ne seraient jamais acceptées sans cela (Ex: l'autorisation de tirer sans avertissement donnée par Porochenko, le "USA Patriot act" "contre le terrorisme" qui permet de torturer les prisonniers, etc. Ndlr.) Le problème est que parfois le "chaos contrôlé" cela vous échappe des mains et cela tourne au vinaigre et l'affaire ukrainienne qui est un chaos contrôlé pour le moment, cela risque de leur glisser entre les mains.

 

La réforme des régions


Cette fusion des régions, et cette réforme territoriale de la France s'inscrit dans le cadre plus large de l'Europe des régions qui s'inscrit elle-même dans le cadre du marché transatlantique. ... C'est-à-dire une Europe soumise aux lobbies. Et là, Hollande et Valls qui ne sont que des laquais du système ont le couteau dans le dos. Leurs supérieurs leur disent : là maintenant vous allez y aller... sinon... vous pourriez avoir des petits problèmes d'avenir.

 

Tout détruire

 

... (Dans ce système) il faut tout détruire. Il faut détruire la création du Créateur. Donc il faut tout avilir, les nations, les provinces avec leurs traditions et la cellule familiale classique. Et jusqu'à l'être humain propre, et jusqu'à la racine. Imaginez tout ce qui est théorie du genre et compagnie, on aurait  dit cela il y a cinquante ans, mais les gens auraient ri. Et ma foi, la chose est lancée avec le "mariage pour tous".

 

la famille royale, première famille royale de France détruite, la suite, ce que l'on voit aujourd'hui n'est que la conséquence des principes de 1789 

 

La première destruction de la famille de France - je prends toujours cet exemple - c'est la destruction de la famille royale. Louis XVI était le roi de France, lieutenant du Christ, père de la nation - quand le Roi de France s'adressait aux Français il disait "à mes peuples" parce qu'il y avait une diversité de peuples entre bretons, corses, etc. - Donc a tué le père, Louis XVI, on a décapité son épouse, Marie-Antoinette, les enfants ont été maltraités, et le petit garçon, le petit Louis XVII, il avait sept-huit ans on l'a fait boire, il était ennivré, et on lui a fait signer un papier disant qu'il avait eu des relations avec sa mère. Vous voyez comment la destruction de la famille va déjà là. Et lorsque au procès de Marie-Antoinette les révolutionnaires ont présenté ce document signé du pauvre petit garçon qu'on avait ennivré, Marie-Antoinette avait eu ce cri du coeur, elle se leva d'un bond : "jen appelle à toutes les mères". Et toutes les poissadres révolutionnaires qui étaient là ont eu un reste de bon sens et le tribunal révolutionnaire dut retirer cette pièce de conviction qui avait été fabriquée de toute pièce. Donc ce que l'on voit aujourd'hui (la destruction de la famille) n'est que la conséquence de cette tare d'origine qui est 1789. Et j'ajoute, destruction des souvenirs de cette famille avec le viol des tombes royales qui ont été en 1793 éventrées et balancées à la fosse commune.

 

En fait, tant qu'on n'aura pas détruit 1789 et les principes qui vont avec, on aura tout ce qu'on voit aujourd'hui. Et voyez-vous, c'est cela que les manifestants français en 2013 et d"but 2014 n'ont pas compris quand ils manifestaient - avec raison - contre le "mariage pour tous" et théorie du genre, ils n'ont pas compris que le système dans lequel on vit n'est que la conséquence logique des principes de 1789. A partir du moment où l'individu est roi, qu'il est sa propre morale, sa propre référence, qu'il n'a aucune autorité supérieure au-dessus de lui, qu'il est vraiment son propre dieu, il peut obéir à ses propres instincts. C'est cela que les manifestants dans leur grande majorité n'ont pas pigé en 2013-2014. Et au point pour certains de porter le bonnet phrygien, chose absolument illogique, puisqu'ils portaient l'uniforme d'un système qui est à l'origine de la chose contre laquelle ils s'opposent. Et certains même agitaient le drapeau européen...

 

Donc il faut vraiment former les esprits, leur faire comprendre l'origine du mal, et les conséquences.

Il y a deux choses à détruire : les principes de 1789 et la City de Londres, capitale de la Mafia planétaire. Quand on aura détruit ces deux éléments je ne dis pas que ce sera le paradis sur terre mais ce sera déjà un peu plus aéré !

 

La prise de conscience et l'éveil des consciences

 

(L'espoir) réside donc dans la prise de conscience. Il y a un manque de formation. On ne connaît pas nos ennemis. Ce que l'on voit n'est que la conséquence logique d'une philosophie - principes de 1789 - qui a commencé d'une manière très logique avec la destruction de la première cellule familiale, la plus élevée, celle du roi et de la famille royale. Celle des tombes de la famille royale capétienne. Et le reste doit suivre jusqu'à nous.

 

Donc le choc on va l'avoir. Autant être prévenu avant, se préparer psychologiquement et j'insiste surtout sur la formation. Il faut lire les bons livres, aller sur les sites internet - au hasard Egalité et Réconciliation -, se préparer au choc (une BAD - Base autonome durable -) cela ne peut pas faire de mal, quelques lance-pierres entre guillemets parce que le dialogue interculturel, je pense qu'il aura quelques difficultés. Donc, avoir une âme de combattants au physique et au mental. ... Se former et se préparer. Avoir une mentalité de vie, de survie. Transmettre la vie et l'espoir. »

 

. La "réforme territoriale", cette imposture oligarchique vise à la destruction des identités régionales

. Le fascisme réel, par Maxime CHAIX

. "Complot qui n'existe pas" : les responsables de la crise

. Naomi klein, La stratégie du choc. Montée du capitalisme du désastre

. Nicolas Sarkozy - Dette grecque et "saut qualitatif"

Repost 0
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 07:56

Farida Belghoul, fondatrice des Journées de retrait de l'école (JRE) pour l'interdiction de la théorie du genre à l'école, vient de lancer sa Fédération Autonome de Parents Engagés et Courageux (FAPEC). Elle dérange les "libéraux"... et autres "démocrates"...  Ils bloquent sa page facebook.

 

  La "démocratie" ou la "liberté" de se mouvoir à l'intérieur d'un carré dont les limites sont définies dans un Club à Paris...

 

  

Farida Belghoul nous communique : 


Blocage Facebook JRE

 

Alerte !

 

 

Notre page facebook Jre2014 est verrouillée pour des raisons que nous ignorons. Nous ne pouvons plus ni administrer la page ni poster. Plus aucune action de notre part n’est possible. La vie de la page est totalement bloquée.


Comme par hasard, cette mesure intempestive intervient au moment où nous appelons à adhérer à la FAPEC :

 

http://jre2014.fr/?p=2105

 

 

Nous sommes donc dans l’impossibilité de lancer cet appel sur notre facebook qui enregistre environ 27 000 « j’aime »…

 

La procédure qui nous est proposée par Facebook dont le siège se situe en Californie pour déverrouiller la page est irréalisable !

 

 

 

Afin de nous aider, diffusez cette information le plus possible.

 

 

 

De plus, connectez-vous sur votre profil Facebook, rendez-vous sur votre barre de menu horizontale en haut de l’écran, cliquez sur la flèche orientée vers le bas, un menu vertical déroulant apparaît, sélectionnez alors la mention « signaler un problème ». Une fenêtre s’ouvre et sélectionnez alors la mention « quelque chose ne fonctionne pas ». Une autre fenêtre apparaît et sélectionnez le produit « pages » et à la question « que s’est-il passé ? », répondre : « Farida Belghoul ne peut plus administrer la page JRE2014 suite au verrouillage de son compte. Votre procédure de déverrouillage étant impossible à réaliser. »

 

 

Soyez très nombreux à le faire.

 

Vaincre ou mourir !

 

Farida Belghoul

 

Repost 0
5 août 2014 2 05 /08 /août /2014 07:17

Une info Breizh-info.com

parlement-autome-breton-KAD.jpg

Vers un parlement autonome Breton ? KAD s’explique [interview]

 

04/08/2014 – 07H00 Rennes (Breizh-info.com) – Nous vous avions fait part récemment de l’activité de l’association KAD, Kelc’h an Dael (cercle du parlement) qui oeuvre pour la mise en place d’un parlement Breton autonome, et qui a lancé récemment une initiative en faveur d’élections bretonnes dans le but d’élire en 2016 une assemblée parallèle au conseil régional de Bretagne.

La direction de KAD vient de répondre aux questions que nous leur avons adressées.

Breizh-info.com : Pouvez-vous présenter KAD ainsi que l’initiative pour le référendum sur un parlement breton ?

KAD : Le seul objectif de KAD est la (re)création du Parlement de Bretagne, son unique raison d’existence, et pour se faire, KAD accueille en son sein tous les Bretons et Bretonnes de bonne volonté, patriotes et démocrates, toutes sensibilités politiques confondues.

Notre point commun à tous est la volonté de s’unir pour les intérêts supérieurs de la Bretagne, chose pour l’instant malaisée tant les Bretons ont le don de se chamailler pour des points secondaires, au grand plaisir de nos adversaires jacobins. Le ciment de notre union au sein de KAD est notre charte: http://www.parlementdebretagne.org/?page_id=99

Comme nous l’avons expliqué dans notre dernier communiqué à ce sujet, KAD va organiser des élections nationales bretonnes en novembre 2016, ( c’est plus qu’un référendum…), et elles seront ouvertes pour candidature, à tous les bretons et bretonnes des cinq départements comme de la diaspora. Ces candidats se présenteront à travers une profession de foi, et devront être indépendants des partis français jacobins centralistes. Ils devront adhérer à une charte commune succincte afin de certifier qu’ils désirent réellement travailler pour les intérêts supérieurs de la Bretagne.

Breizh-info.com : Que répondez-vous à ceux qui parlent d’une énième initiative qui risque de ne pas aboutir par amateurisme ?

KAD : Amateurisme? Toutes les associations bretonnes qui font bouger et avancer la Bretagne depuis des décennies auraient pu être taxées d’amateurisme car bénévoles et sans moyens, et pourtant elles sont les seules à agir et à obtenir des résultats, à tel point que l’État français, immobile ou même destructeur sur les affaires bretonnes, en arrive parfois à devoir en officialiser certaines, sans doute dans un esprit de récupération ou de blanchiment de conscience… Mais ce sont toujours des associations bretonnes, motrices de renouveau, que viennent les bonnes initiatives en Bretagne!

Ensuite ceux qui nous critiquent d’entrée de jeu, « trop ceci… Pas assez cela… », seraient mieux avisés, si vraiment bretons, de venir nous aider pour organiser ces élections, ou bien tout simplement le moment venu de se porter candidats et/ou électeurs… Nous comptons sur eux! Il s’agit réellement d’un projet collectif pour la Bretagne: ce premier Parlement provisoire de Bretagne sera ce que nous désirons en faire, tout simplement! Son devenir ainsi que notre destin breton commun nous appartiennent à nous Bretons de bonne volonté, prêts à nous mobiliser pour ce beau projet! Si nous ne faisons rien nous n’aurons rien, donc ensemble faisons!

Breizh-info.com : Les Bretons veulent-t-ils vraiment dans leur majorité tendre vers une autonomie ? une indépendance ?

KAD : Les Bretons n’ont, et de plus en plus n’auront plus le choix devant l’immobilisme (pour ne pas dire plus) de la France à l’égard de la Bretagne: l’exemple de la volonté française de refuser la réunification de la Bretagne contre l’avis majoritaire des Bretons en dit long… Et c’est ainsi en tous domaines!

La réticence bretonne face à l’autonomisme ou plus, ne provient que du long formatage jacobin dans les cerveaux bretons à travers la presse et l’éducation… Mais devant la gestion désastreuse des intérêts bretons par la France, qui travaille en Bretagne uniquement pour garder en main ses intérêts propres au détriment des nôtres, les derniers obstacles psychologiques devraient tomber petit à petit… La frustration et le mécontentement montent inexorablement en Bretagne: l’idée que les Bretons seraient aujourd’hui mûrs pour prendre leur destin en main dans une gestion politique et financière autonome fait de plus en plus son chemin, et pourrait devenir incontournable sous peu!

 Breizh-info.com : Vous prônez le dialogue et le travail en commun pour la Bretagne, toutes obédiences politiques confondues. Néanmoins, cela semble avoir du mal à prendre . D’où viennent les blocages ? N y a t-il pas une forme de blocage au nom du politiquement correct ?

KAD : Le blocage provient essentiellement de la multitude de chapelles politiques bretonnes qui se définissent d’abord selon le clivage droite-gauche à la française: elles se chamaillent entre elles pour des divergences mineures (la couleur des tapisseries), au lieu de se regrouper d’abord sur les convergences majeures que sont les intérêts supérieurs de la Bretagne (la construction de la maison commune).

Les expériences passées devraient apporter davantage de réflexion, de tolérance et de solidarité bretonnes dans la façon de se parler et de s’unir… La désunion est suicidaire, l’union est salvatrice: nous n’avons plus le choix, s’unir ou disparaître! Dans KAD, nous avons déjà prouvé que l’union diplomatique harmonieuse des sensibilités contradictoires étaient possibles, prises uniquement comme des tendances ou points de vue… Dans le Parlement ces différentes tendances s’exprimeront, et à travers la parole argumentée et le compromis du vote souverain, les solutions seront trouvées ensemble!

A propos du politiquement correct, quelques Bretons de gauche nous reprocherons sans doute de vous donner cet interview… Qu’attendent t-ils pour nous proposer la même chose ?  Et ensuite ils diront que KAD est de droite… En réalité KAD n’est ni d’un bord ni d’un autre, ayant toutes les sensibilités bretonnes en son sein, et nous voulons simplement faire l’union pour permettre la (re)création du Parlement Breton, où toutes les sensibilités doivent être représentées, démocratie oblige ! Le moment venu nous poserons la question à tous les partis bretons : peut-être aurons nous de bonnes surprises ? Nous verrons bien…

Breizh-info.com : La Bretagne a changé depuis trente ans. Les acteurs du mouvement breton (culturel, politique) en ont ils conscience ou vivent-ils dans une sorte de bulle ?

KAD : Il est difficile de généraliser en ce domaine: tous les cas de figure semblent possibles et co-exister en îlots séparés. L’idée d’un Parlement de Bretagne permettra peut-être de créer des ponts, des passerelles, ou même des gués entre tous les îlots… Nous l’espérons fortement et agissons pour cela, malgré encore certaines  incompréhensions et réactions de rejets corporatistes. Mais l’intérêt de la Bretagne est en jeu, et l’intelligence pragmatique devrait l’emporter sur les idéologies diverses: un oiseau a besoin de ses deux ailes, droite et gauche, pour s’envoler… Avec une seule aile il tourne en rond et ne décolle pas, et la situation actuelle de la Bretagne en est la preuve la plus éclatante.

Breizh-info.com : Comment allez vous procéder pour toucher une majorité de Bretons ? Quels sont vos objectifs quantifiables ?

KAD : Nous allons travailler lentement mais sûrement, et c’est pour cela que nous avons fixé la date de ces élections en novembre 2016: nous avons plus de deux ans devant nous pour convaincre et s’organiser. Quant à notre stratégie, elle se dévoilera au fil de nos prochains communiqués. Chaque chose en son temps!

Nous n’avons volontairement aucun objectif quantifiable quant au nombre de candidats ou d’électeurs… Plus le nombre de candidats et d’électeurs sera important plus nous serons crédibles, bien sûr, mais nous acceptons l’idée qu’il soit faible au début, afin de ne pas être déçus, et qu’à travers d’éventuels quolibets et sarcasmes, nous sachions garder le cap indéfectible, et petit à petit augmenter ce nombre, tranquillement et avec le sourire.

Quant au nombre de député(e)s bretons, un chiffre idéal pour l’instant serait d’en avoir une cinquantaine pour commencer. Mais un chiffre inférieur de Breton(e)s élu(e)s permettrait à un Parlement provisoire de travailler honorablement en « shadow cabinet », pour peu que l’esprit commun soit rigoureux et déterminé. L’avenir nous le dira, et nous y croyons! Les grands projets démocratiques ont toujours débuté avec une poignée de femmes et d’hommes résolus au début, et ils ont été rejoints petit à petit par leurs compatriotes lentement convaincus: pourquoi n’en serait-il pas de même en Bretagne?

Propos recueillis le 1er août 2014


Source: http://www.breizh-info.com/14922/actualite-politique/vers-parlement-autonome-breton-kad-sexplique-interview/

Repost 0
15 juillet 2014 2 15 /07 /juillet /2014 15:57

Le Nouvel Ordre Mondial sexuel s'attaque à la pureté et à l'innocence même des enfants qu'il cherche à détruire au niveau mondial. Ce qui, d'un point de vue religieux, s'analyse comme une entreprise proprement diabolique - Satan ayant horreur de la pureté -.

L'Institut Kinsey (que la fiche wikipedia en français présente comme "organisme de recherche sexologique américain") explique que les enfants sont "sexuels dès la naissance" ! Cet institut pédocriminel fondé en 1947 est à l'origine de la théorie du genre, de la "libération des moeurs", de la modification de la législation américaine dans les années 70, et des cours d'éducation sexuelle obligatoire à l'école aujourd'hui.

 Le 5 février 2014 la candidature de l'Institut Kinsey pour la candidature à l'ECOSOC (ONU) a été retenue, avec un statut de "conseiller pour l'enfance et pour la famille" !

 



Judith Reisman, écrivain américain, travaille depuis 30 ans sur les liens entre Alfred Kinsey, l’Institut Kinsey et la pédophilie. Elle est ainsi l’une des plus à même de démontrer les liens entre éducation sexuelle, révolution sexuelle, théorie du genre, pornographie, etc., et la pédophilie.

Bien que ses thèses aient été popularisées en Europe par quelques documentaires, jamais les médias hexagonaux n’ont été l’interroger, et aucune maison d’édition française ne l’a traduite.

C’est pourquoi l’historienne Marion Sigaut et ERTV sont allés à sa rencontre à l’occasion de sa venue à Zagreb, capitale de la Croatie, où elle est devenue une figure importante suite aux débats sur l’introduction de l’éducation sexuelle à l’école qui ont enflammés le pays.


Dans cet entretien, Judith Reisman nous explique son parcours, les raisons de sa venue en Croatie ainsi que la nomination de l’Institut Kinsey au statut de conseiller pour l’Organisation des Nations unies.

 

Source: http://www.egaliteetreconciliation.fr/Education-sexuelle-et-pedophilie-en-Croatie-rencontre-avec-Judith-Reisman-26675.html

 

Nous apprenons dans la video que "grâce à Judith Reisman, la loi d'introduction de l'éducation sexuelle a l'école a été rendue anticonstitutionnelle par le conseil constitutionnel croate."

 

Judith Reisman conclut en déclarant :

 

"Il doit y avoir une réaction à cet abus de l'être humain que l'on voit partout. Et la France pourrait montrer la voie. Pourquoi pas ?"

 

 

. Le scandale de la théorie du genre : les "travaux" d'Alfred Kinsey et la Fondation Rockefeller

. Entretien TV-Libertés avec Marion Sigaut sur le rapport Kinsey et la théorie du genre

. Conférence de presse de Farida Belghoul, Alain Escada, Béatrice Bourges et Christine Boutin sur l’interdiction de la théorie du genre à l’école le 19/02/2014 (Vidéos)

. Le long travail de corruption des moeurs

Repost 0
14 juillet 2014 1 14 /07 /juillet /2014 10:42

Hollande-hue-sur-les-Champs-Elysees--une-democratie-dans.jpg

Comme l'année dernière, alors qu'il descendait les Champs-Elysées à l'arrière d'un véhicule militaire, le dictateur anti mariage naturel a été hué et sifflé lors du défilé du 14 juillet. Les commentateurs du défilé ont eu du mal à cacher le bruit des sifflets qui huaient François Hollande. (1)

 

Le 11 novembre dernier, lors de la fête de l'Armistice, Hollande avait déjà été hué. (2)


La scène, visible dans une video I-télé, a notamment été filmée par différents médias étrangers. (3)

 

Déjà une dizaine de personnes ont été arrêtées... (4) Dans cette "démocratie" vous avez le devoir d'applaudir mais pas le droit de contester !

 

David Van Hemelryck, animateur du mouvement "Hollande démission", est l'un de ces militants qui appellent régulièrement à siffler le chef de l'Etat (et qui ont notamment participé à la manifestation "Jour de colère" en janvier dernier). Contacté par L'Express ce lundi, il explique avoir été interpellé avec une dizaine de personnes avant même le passage du président. Une décision qu'il conteste: "Quel est le crime dans le fait de huer un président?", souffle-t-il. ... "Le 14 juillet, c'est un jour de liberté, rétorque-t-il. C'est une question de droits de l'homme. Nous avons le droit de contester." (5)


Selon une journaliste d'Europe 1 sur place, des intermittents du spectacle pourraient aussi être à l'origine des sifflets et compter parmi les personnes interpellées. Ils auraient sauté par dessus les barrières et tenté de perturber le défilé. Arrestations immédiates... (6)

 

Ce nouveau 14 juillet pour tous intervient lors de la cérémonie du coup d'envoi des célébrations du centenaire de la Première Guerre mondiale, cette guerre impérialiste qui permit à la république de se nourrir du sang de millions de Français... obligatoirement conscrits..., et de créer leur première Société des Nations, embryon de leur Nouvel Ordre Mondial...

 

Rappelons pour ceux qui s'indignent que des Français sifflent Hollande, il n'y a pas de jour sacré qui puisse mettre à l'abri un dictateur complice de crimes de guerres et de crimes contre l'Humanité en Palestine, en Ukraine et dans d'autres pays... L'assassinat de masse doit-il être l'héritage de la France ? Il n'y a pas de jour sacré qui puisse mettre à l'abri un chef d'Etat organisateur du "mariage" homosexuel qui permet de priver des enfants de leur père ou de leur mère pour satisfaire des désirs d'adultes.

Pour les Vendéens le 14 juillet c'est comme demander aux Juifs de chanter et célébrer la Shoah chaque année ! Personne n'y songe une seule seconde, mais c'est exactement ce que l'on fait avec ce défilé et cette immonde "Marseillaise" célébrant la Révolution et la République génocideuse.

 


 

 

Sources:

 

(1) http://www.directmatin.fr/politique/2014-07-14/francois-hollande-hue-sur-les-champs-elysees-685509

(2) http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1943746/2014/07/14/Francois-Hollande-hue-au-defile-du-14-juillet.dhtml

(3) http://medias-presse.info/david-van-hemelryck-et-des-sympathisants-dhollande-demission-arretes-preventivement-en-marge-du-defile/12805

(4) http://www.leparisien.fr/politique/defile-du-14-juillet-francois-hollande-arrive-sur-les-champs-14-07-2014-4000231.php

(5) http://www.lexpress.fr/actualite/politique/14-juillet-des-anti-hollande-sifflent-le-president_1559259.html

(6) http://www.huffingtonpost.fr/2014/07/14/fete-nationale-14-juillet-francois-hollande-siffle-revue-troupes_n_5583529.html?utm_hp_ref=franceir=France

 

 

. 14 juillet 2013 pour tous : Hollande sifflé sous les huées

. 11 novembre 2013 : F. Hollande sifflé et hué, 73 manifestants interpellés

Repost 0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 13:55

Médias Presse Info a filmé pour vous l’intervention de l’abbé Régis de Cacqueray au colloque Civitas de samedi dernier. Après avoir souligné que les gouvernants s’en prennent non seulement à l’ordre chrétien mais aussi à l’ordre naturel et au bon sens, l’abbé de Cacqueray s’adresse aux catholiques mais aussi, plus largement, à nos contemporains qui refusent l’état de décadence dans lequel est plongée la France.

 

 

 

Source: http://medias-presse.info/labbe-de-cacqueray-appelle-les-francais-a-sortir-des-decombres-et-encourage-un-effort-de-reconciliation-nationale/12662

 

. Mgr Henri Delassus, La Conjuration Antichrétienne ou le Temple Maçonnique voulant s'élever sur les ruines de l’Église Catholique (rééd. Kontre-Culture)

. Preuves historiographiques du complot mondialiste, "libéral" républicain et maçonnique

. La Conjuration antichrétienne de Mgr Delassus (1910), Livre II disponible en lecture numérisée sur Canadian Libraries

Repost 0
9 juillet 2014 3 09 /07 /juillet /2014 14:54

  Les analystes politiques ne vous le diront pas, mais les élections communales et européennes qui ont vu la déroute du PS dans les quartiers populaires sont le résultat de la politique de mort mise en place par l'Oligarchie (Cf. "Le Baiser de la lune", un film de propagande homosexuel destiné aux enfants de CM1-CM2 autorisé par Luc Chatel en 2010, ministre de l'éducation nationale sous le gouvernement Fillon), politique poursuivie par les socialistes ("mariage" gay, théorie du genre à l'école). Cette déroute du système s'analyse aussi comme une victoire de la Résistance au Nouvel Ordre mondial sexuel mis en place à l'ONU en 1995 à Pékin (Cf. Conférence du docteur Yann Carrière sur la théorie du genre : une théorie fascisante).

Nous nous sommes interrogés avant-hier dans l'article "ABCD de l'égalité : Ils changent l'emballage mais pas le contenu" quant à la portée de la victoire du récent retrait du programme "Abcd de l'égalité" lorsque le gouvernement n'abandonne pas le contenu du programme mais qu'il l'étend et le généralise avec les " malettes pédagogiques" ("Non plus 600 enseignants formés, mais 320.000 enseignants du premier degré en formation continue" a déclaré Benoît Hamon). Dans une video mise en ligne hier, Farida Belghoul explique pourquoi l'on peut parler de "victoire". Après avoir dénoncé la politique socialiste, "une contre-civilisation où la mort l'emportera sur la vie", elle a évoqué ce qui nous semble être la seule proposition effective et concrète pour changer les choses ici et maintenant : tous nous ranger derrière la loi naturelle. La loi naturelle devra être constitutionnalisée si l'on veut protéger les enfants et pourquoi pas, allons-nous organiser notre nouveau rapport à la politique en fondant la légitimité politique nouvelle sur un socle plus solide et moins dangereux que la seule "souveraineté nationale", "volonté populaire".

Un tel mouvement a lieu en Ukraine : la république populaire autodéterminée de Donetsk a constitutionnalisé la protection de l'être humain dès la conception (art. 12.2), interdit le mariage homosexuel et sa promotion (art. 31.3), définit le mariage comme l'union d'un homme et d'une femme (art 4.3), même si cela est fait sous les bombes et une tentative des Etats-Unis et de sa marionnette Porochenko, de liquider le peuple russophone du Donbass.

Peut-être qu'enfin ici aussi en France, allons-nous voir prochainement, très vite, des changements dans la vie politique ? Allons-nous être à la traîne des Russes et des russophones du Donbass qui sont en train d'écrire l'histoire ? Les choses bougent, les lignes bougent partout dans le monde et dans le bon sens, les esclaves quittent la plantation... sous les quolibets, les insultes et les interdictions comme ici en France (Cf. l'interdiction a priori des spectacles de Dieudonné) quand ce n'est pas sous les bombes au phosphore blanc comme en Ukraine et le génocide avec la complicité des médias !

Avec cette proposition de F. Belghoul, on va très vite voir qui est qui ici en France, qui va relayer cette proposition dans les milieux cathos nationaux-libéraux. Ces "bourgeois libéraux qui n'ont pas levé le petit doigt dans le cadre des JRE pour supprimer et interdire cette idéologie (du genre) à l'école", comme le dit F. Belghoul.

On va vite voir qui va appliquer la stratégie de l'édredon sur cette proposition concrète que nous réclamons depuis deux ans...

 

 

 

Farida Belghoul explique que la suppression du programme "ABCD de l'égalité", programme qui avait été conçu jusqu'ici comme arme de propagande LGBT dans les écoles, est une "victoire effective", "provisoire et encourageante", mais pas "définitive" : "le mot genre" a disparu des textes officiels"; le vocabulaire de l'idéologie du genre a complètement disparu; "toute la campagne prévue pour la promotion de la Ligne Azur à l'intérieur des établissements n'aura pas lieu"... "Nous devons construire une éducation et une instruction digne de ce nom" "à partir de la loi naturelle" :

 

« Même le mot genre a disparu des textes officiels et ce n'est pas une petite victoire que d'avoir fait disparaître ce terme de tous les textes officiels, car c'est sur ce terme que se fondait toute la lutte gouvernementale contre les prétendus stéréotypes de genre, contre les LGBT phobies, pour l'égalité garçon-fille qui n'était en fait qu'une façon de faire avancer l'idéologie du genre au nom de l'égalité, explique Farida Belghoul.

 

Donc le retrait de l'ABCD, poursuit-elle, s'accompagne aussi avec un retrait et une disparition complète du vocabulaire de l'idéologie du genre. Donc ce n'est pas rien, du point de vue de la guerre des mots on peut encore affirmer qu'il s'agit d'une victoire.

 

Et puis il y a aussi le fait que toute la campagne prévue pour la promotion de la Ligne Azur à l'intérieur des établissements (1) n'aura pas lieu. Souvenez-vous en février dernier, nous attaquions de manière extrêmement déterminée et ferme la Ligne Azur qui sous les coups de la JRE (Journée de retrait de l'école, Ndlr.) a dû se retirer du net (2) pour revenir quelques jours après nettoyé de toute sa propagande du genre (3) et de toutes ses images pornographiques qu'elle affichait sur le net.

 

Donc, la disparition de la Ligne Azur, la disparition de tout le vocabulaire du genre, le fait aussi que le gouvernement va marquer ses distances très nettement à l'égard des associations lesbiennes gays bisexuelles et transexuelles qui intervenaient impunément à l'école, c'est-à-dire sans la validation des parents, car nous ne pouvons pas évidemment concevoir que ce type de militantisme et que tout autre militantisme d'ailleurs puisse intervenir sans que les parents n'aient validé la problématique. Surtout que là, on a affaire à une problématique de l'intime, du privé, de manière précoce puisque très souvent des petits enfants étaient interpellés par des militants LGBT à l'école dans le cadre des expérimentations (4). Tout ceci a pris un bon coup dans l'aile. Nous espérons qu'avec les mobilisations à venir que nous allons évidemment animer, que d'autres mobilisations qui pourraient naître d'ailleurs que nous-mêmes soient aussi efficaces et que nous convergions comme je le demande maintenant depuis six mois, que nous fassions converger toutes les forces vives de la nation pour vaincre cette idéologie de mort.

 

Un peu plus loin dans l'entretien video, Farida Belghoul précise qu'« Ils (les socialistes) n'abandonnent pas du tout l'idée de revenir avec des projets concernant le genre et son application à l'école et aussi dans toute la société.»

 

« C'est évident.  Je n'ai jamais déclaré cette victoire comme étant définitive, poursuit-elle. C'est une victoire qui est provisoire, qui est encourageante. C'est aussi une victoire qui salue la convergence qu'il y a eu entre les catholiques et les musulmans. À cet égard, le père Horovitz (5) ou Alain Escada (6) ont joué un rôle considérablement positif. Albert Ali du côté musulman, moi aussi du côté musulman. Et ce qui a compté (du côté catholique) le père Pagès, l'abbé de Tanoüarn, et madame Boutin, et Béatrice Bourges. (7)  

 

Farida Belghoul propose que nous nous rangions tous derrière la loi naturelle pour "construire construire une éducation et une instruction digne de ce nom" :

 

« Et quelques imams qui ont su dire au bon moment que oui en effet avec les chrétiens nous étions sur la même volonté que de vouloir défendre la loi naturelle. La loi naturelle à partir de laquelle nous devons construire une éducation et une instruction digne de ce nom à l'égard de nos enfants. ... Cela n'exclut évidemment pas les Juifs, évidemment pas les agnostiques, évidemment pas toutes les forces vives de la nation qui veulent contribuer à faire que l'humanité reste ce qu'elle est, à savoir une belle humanité composée d'hommes et de femmes distincts et complémentaires. C'est la raison pour laquelle dans le cadre de la FAPEC qui va relayer la JRE, qui proposera des JRE si tel en était le besoin d'un point de vue local, nous proposerons aussi des initiatives qui mettront en avant la complémentarité hommes-femmes et qui aussi permettront de faire comprendre aux générations à venir que sans le respect de cette complémentarité hommes-femmes nous allons dans une contre-civilisation où la mort l'emportera sur la vie. »

 

« Le recul du gouvernement s'explique aussi par le fait que les quartiers populaires ont été en majorité ceux qui ont participé aux Journées de l'école », indique F. Belghoul :

« Et le gouvernement évidemment ne s'y trompe pas. Les quartiers populaires, c'est le vote musulman, en particulier, et ce vote musulman, il l'a perdu. On l'a vu au cours des élections municipales; on l'a vu aussi au cours des élections européennes. Et partout dans les quartiers populaires, il se répète et se diffuse l'idée qu'il ne faudra plus jamais voter pour le parti socialiste. Lequel a été celui qui a, dans le dos des parents, mis en oeuvre l'idéologie du genre, et devant la France entière, en dépit des manifestations qui s'y opposaient, et qui regroupaient des millions de catholiques, le gouvernement socialiste a aussi été celui qui a imposé et fait passé le "mariage homosexuel" par force.

 

Et donc ils (les socialistes) se sont retrouvés dans une situation où ils ont dû se retirer faute de perdre la totalité de ceux qui dans les quartiers populaires soutenaient leur présence au pouvoir, sans savoir qui ils étaient vraiment. Grâce à la théorie du genre, maintenant, les quartiers populaires le savent exactement et grâce aussi au "mariage homosexuel", les quartiers populaires, les musulmans savent exactement de quoi il en retourne quand il est question de voter PS. »

 

Enfin, Farida Belghoul fait une excellente critique de la fausse représentation parlementaire droite-gauche :

 

« Ceci étant, aucune illusion sur le vote UMP. Nous sommes dans un système où l'UMPS constitue un tout. Les uns se passant la balle. ... La droite et la gauche cela ne veut rien dire. Cette composition parlementariste nous a simplement conduit à déléguer notre pouvoir sur un parlement qui n'a jamais oeuvré pour le peuple et qui n'entend finalement que nous éloigner de plus en plus de la nation, de notre identité, et nous amener vers le mondialisme. »

 

 

Notes:

 

(1) "Le gouvernement s'est engagé à s'appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités" (Lettre de Vincent Peillon aux recteurs, 4 janvier 2013 - Campagne de communication relative à la Ligne Azur)

(2) Comme par hasard, en pleine polémique sur la théorie du genre, le site de la Ligne Azur n’est plus accessible !

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/04-02-2014/comme-par-hasard-en-pleine-polemique-sur-la-theorie-du-genre-le-site-de-la-ligne-azur-nest-plus-accessible#.U70S_rGRLhU

(3) http://lamanifpourtous92.fr/2014/02/07/le-site-de-la-ligne-azur-a-change-manipulations-et-fantasmes/

(4) Article du Figaro mis à jour le 28/05/2013 à 22:41 Publié le 28/05/2013 à 21:01 "La théorie du genre s'immisce à l'école". Extrait : "Un ministère qui, en octobre, a lancé un groupe de travail autour de l'éducation à la sexualité dès l'école primaire. Une mesure prévue dans les textes depuis 2001 mais loin d'être effective. Les associations qui, à l'instar des Enfants d'arc-en-ciel, dédiées aux familles homoparentales, interviennent très marginalement dans les écoles".

(5) http://christroi.over-blog.com/article-le-pere-horovitz-sur-la-theorie-du-genre-123795725.html

(6) http://christroi.over-blog.com/article-alain-escada-soutient-les-jre-une-traduction-en-actes-concrets-123493097.html

(7) http://christroi.over-blog.com/article-conference-de-presse-de-farida-belghoul-alain-escada-beatrice-bourges-et-christine-boutin-sur-l-in-122642693.html

Repost 0
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 08:26

Une précision doit être faite afin de couper court à la propagande politico-médiatique qui cherche à démontrer le contraire : nous sommes évidemment tous pour l'égalité entre femmes et hommes et ce depuis le Moyen-Âge. (Voir l'article "La femme au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime : l'exclusion des femmes ne date pas des "siècles obscurs" mais vient plus tard, de la modernité" : les femmes travaillaient au Moyen-Âge et pouvaient avoir les mêmes métiers que les hommes... (pas besoin d'"ABCD de l'égalité" au Moyen-Âge !) Et elles votaient... Ce qui leur sera interdit entre 1789 et 1945 !...

 

En revanche, nous sommes tous contre les "ABCD de l'égalité" qui ne servent pas à développer l'"égalité" mais à enseigner des pratiques homosexuelles à l'école... et faire des cours de sexualisation aux enfants pour "changer les mentalités" (dixit Vincent Peillon dans sa lettre aux recteurs du 4 janvier 2013).

 

Le Printemps français a expliqué ce que nous soupçonnions depuis plusieurs jours : ils changent l'emballage et suppriment le nom "ABCD de l'égalité", les médias parlent de reculade, de "victoire des réacs", de "victoire de Farida Belghoul" (voir ici et ), etc. Ne tombons pas dans ce piège grossier... En réalité, ils n'abandonneront pas, le contenu reste le même et sera même étendu, et généralisé avec les "  malettes pédagogiques" sans doute sorties des boîtes à outils de François Hollande (dont l'"inversion de la courbe du chômage" faisait partie...)

  Autrement dit, nous sommes face à une manipulation politico-médiatique à grande échelle, à une tromperie supplémentaire cautionnée et diffusée par les médias du grand courant. Ils trompent, mentent et accélèrent, accélérons et contre-attaquons... avant même qu'ils ne voient la contre-attaque venir ! 

 

Certains parlent d'abandon ou de retrait des ABCD de l'égalité...

 

Il n'en est rien et il suffit d'écouter le Ministre de l'Education Nationale (Benoît Hamon, remplaçant du dogmatique et doctrinaire Vincent Peillon, Ndlr.) pour comprendre qu'il ne se cache même plus pour se moquer de nous.

 

"Le nom va disparaître, mais que restera-t-il ? Non plus 600 enseignants formés mais 320.000 enseignants du premier degré en formation continue..."

 

Certains feignent d'y voir un recul, il s'agit en réalité d'une généralisation doublée d'une accélération.

 

Ne soyons pas dupes et, pour nos enfants, NE LÂCHONS RIEN.

 

 

 

 

Le ministre de l'Education nationale Benoît Hamon est revenu lundi matin 30 juin 2014 sur les raisons de l'abandon des "ABCD de l'égalité" à l'école. Le ministre a annoncé que des modules pédagogiques allaient les remplacer pour les 320.000 enseignants du premier degré.

 

Source: https://www.facebook.com/PrintempsFrancaispourTous/posts/490469131086382

 

 

. "Le gouvernement s'est engagé à s'appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités" (Vincent Peillon)

Repost 0
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 17:23

Pour la première fois, Alain Soral a fait une conférence avec le jazzman britannique d’origine israélienne Gilad Atzmon, à Lyon le 26 mai 2014, intitulée  « Les Juifs et les autres »

 

 

 

Dans cette conférence, Gilad Atzmon a notamment expliqué qu'il ne faut pas mettre tous les Juifs dans le même panier, en posant par exemple la question de savoir combien il y a eu de Rothschild morts en camps de concentration allemands pendant la seconde Guerre mondiale ? Alain Soral parle, lui également, des  « Juifs du quotidien », pour les différencier des élites oligarchiques et les appelle comme les musulmans à rejoindre la Résistance au nom de leurs intérêts bien compris.

 

Gilad Atzmon a notamment expliqué (à partir de 34:25) ce que nous avions dit le jour de l'élection de François Hollande, le 6 mai 2012, à propos de la  « division haineuse des citoyens en classes, catégories et groupements d'hommes » pour dénoncer la "république absolue" :

 

 

« (La gauche) ... divise la société entre gays, lesbiennes, arabes, juifs, noirs, jaunes. »

 

Faisant le schéma d'un cercle découpé en parts représentant chaque communauté, Gilad Atzmon a ajouté :

 

 

« Toutes ces identités sont définies par la biologie. La gauche, ici en France, en Amérique, en Grande-Bretagne a en fait adopté la vision nazie de la biologie. Au lieu de s'intéresser à trois choses essentielles, la production et la santé, des guerres ont commencé entre les gays, les musulmans, les juifs, etc... Cette lutte interminable entre les différentes sections citées précédemment, a facilité la mise en place de la mondialisation, la fin de la société de production et de la culture d'entreprise. »

 

Dans la deuxième partie de la conférence, au cours des questions posées, Gilad Atzmon a abordé le sujet du politiquement correct, stade suprême de la dictature qui est une « auto-censure » et qu'il suffirait de dire tout haut ce qu'on pense pour voir déjà la vie changer autour de nous. C'est la vérité qui libère.

 

L'analyse de Gilad Atzmon est intéressante car elle permet d'expliquer pourquoi nous perdons en France à tenter de reprendre en main notre destinée. Des élites faisant partie de la haute-classe nous désignent des ennemis (appartenant à telle ou telle communauté : Juifs, gays, musulmans, etc.) et nous ne parvenons pas à voir plus loin pour sortir de ce piège de la division et de la haine dans l'inégalité et l'exacerbation des différences (Cf. Principes du moteur de la Révolution : un moteur, la Révolution; et une différence de potentiel ou de pôles), ce qui conduit à l'antisémitisme, l'islamophobie, l'homophobie, etc., outils de domination oligarchique fabriqués pour la cause... Et piège sur lequel prospère le Nouvel ordre mondial.

 

Et ceux qui ne veulent pas voir ce processus-là, ou font semblant de ne pas le voir..., sont des alliés objectifs et des collabos du Nouvel ordre mondial et du chaos organisé.


. République absolue : François Hollande et la division haineuse des citoyens en classes, catégories et groupements d'hommes

. République absolue et nihilisme d'Etat : les moyens d'en sortir

. Vers une "République absolue" : il est temps de se réveiller !

. Et après la révolte ? Louis XX, Roi de France, réunit les Français, la République les divise !

Repost 0
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 13:22

Saint-Louis--Louis-IX--roi-de-justice-et-de-paix-ramenant-l.jpgPendant plusieurs semaines les Catholiques polonais ont protesté contre la représentation du spectacle blasphématoire "Golgota Picnic" et ont réussi à obtenir des administrateurs du "festival Malta" à Poznan qu'ils renoncent à offenser les Catholiques. Cette décision des organisateurs est salutaire pour le maintien de la Paix publique et ne risque pas de se produire en France, tant le pays est dominé par une caste antifrançaise et anticatholique !

C'est l'occasion de rappeler que chez nous, la "liberté d'expression" est à géométrie variable : elle est autorisée, encouragée, et même subventionnée quand le catholicisme en est la cible, mais elle est interdite quand un humoriste fait une pièce de théâtre antisioniste.

Il faut donc faire le constat suivant : soit il y a liberté d'expression, liberté de critique et de blasphème pour tout le monde, liberté de critique contre toutes les religions et toutes les populations (il n'y a pas de religion ni de communauté au-dessus des autres...), soit la "liberté d'expression" est une escroquerie permettant en réalité depuis 1789 de discriminer et d'humilier en permanence les Français, leur religion historique, leur histoire et leur culture.

Si on suit le principe d'égalité, les Catholiques sont autant en droit de manifester devant les spectacles anticatholiques et ont autant le droit de demander leur interdiction que les Juifs devant les spectacles israélo-sceptiques de Dieudonné, qui ont obtenu l'interdiction.

Le problème est qu'il n'y a jamais dans ce pays qu'une seule communauté dont il est largement permis de se moquer et de critiquer l'histoire, la religion et la culture : les Français et le catholicisme. Dans une moindre mesure, les musulmans et l'islam sont eux aussi moqués dans les médias du système, tandis qu'un seul type de spectacle sera, lui, interdit, le spectacle antisioniste, requalifié pour l'occasion "spectacle antisémite".

Il va falloir que le deux poids deux mesures permanent et quasi institutionnel cesse rapidement, avant qu'il ne soit trop tard..., si l'on veut maintenir dans ce pays un semblant d'unité et de cohésion nationale !

Il faut exiger l'égalité et la liberté tout de suite pour tout le monde. Sans quoi, le principe d'égalité, rompu, tout sera permis, tout sera envisageable, y compris le renversement de la république qui aura démontré n'avoir jamais été dans l'histoire qu'une entreprise antifrançaise et une escroquerie à l'égalité. Il ne faudra pas venir pleurer ensuite que des gens se soient fait justice eux-mêmes.

Repost 0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 15:32

Les assises nationales de la FAPEC (Fédération Autonome de Parents Engagés et Courageux) ont eu lieu le 16 juin 2014 à Saint Martin-en-Haut (Rhône), à l’initiative de Farida Belghoul, porte-parole de la Journée de Retrait de l’Ecole (JRE).

La FAPEC prendra en charge à partir de la rentrée 2014 les problèmes qui se posent aux parents au sein de l'école et proposera des formations aux parents pour remédier aux difficultés scolaires des enfants (connaissance de la méthode de lecture syllabique pour remédier aux problèmes posés par la méthode globale, cours de grammaire traditionnelle, formations en histoire pour les lycéens, France des rois avec des personnages décisifs comme Clovis, Saint-Louis ou sainte Jeanne d'Arc, Révolution française).


 

 

Les assises nationales de la FAPEC (Fédération Autonome de Parents Engagés et Courageux) ont eu lieu le 16 juin 2014 à Saint Martin-en-Haut (Rhône). La FAPEC prendra en charge à partir de la rentrée 2014 les problèmes qui se posent aux parents au sein de l'école (formations aux parents pour remédier aux difficultés scolaires des enfants, connaissance de la méthode de lecture syllabique pour remédier aux problèmes posés par la méthode globale, des formations à la grammaire traditionnelle, des formations d'histoire pour les lycéens (France des rois avec des personnages décisifs comme Clovis, Saint-Louis ou sainte Jeanne d'Arc, Révolution française).

 

Source: http://medias-presse.info/premieres-assises-de-la-fapec-federation-autonome-de-parents-lancee-par-farida-belghoul-video/11512

Repost 0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 15:23

Le 10 mai 2014, l’Action Française tenait un colloque sur La place du peuple en France. La première partie : « Légitimités populaires : champs d’action » était animée par Béatrice Bourges, Farida Belghoul, Jean-Claude Martinez, Guillaume de Prémare et François Marcilhac.

   

 

 

 

 

Source: http://medias-presse.info/colloque-de-laction-francaise-la-place-du-peuple-en-france/11524

 

Des deux videos, la première est la plus intéressante avec les interventions de Béatrice Bourges et Farida Belghoul, avec lesquelles nous sommes entièrement d'accord. Béatrice Bourges explique qu'il s'agit avant tout d'un "combat spirituel". Farida Belghoul évoque la trahison de la "Manif pour tous" et de sa présidente Ludovine de la Rochère qui a refusé de prendre position POUR les JRE en février 2014 et s'en est même fortement désolidarisé (ce qui pour une association politique qui se revendique de la "contre-révolution" dixit le porte-parole de la MPT... autrement dit d'une société solidaire, n'est pas très logique...). La Manif Pour Tous est plus dans la posture orale et l'incantatoire que dans l'acte.

 

Nous conseillons donc à présent de couper tous les ponts avec la dite organisation "La Manif pour tous" tant qu'elle ne rentrera pas dans de meilleurs sentiments vis-à-vis de l'action concrète et efficace de Béatrice Bourges et de Farida Belghoul, d'organiser le combat de la Résistance sans cet organisme dont on se passera des commentaires..., de l'assimiler aux collabos qui ne sont là que pour aider la société gender à se survivre à elle-même (si la MPT s'était solidarisée avec la JRE en février 2014, c'en était fini du gender à l'école...), de ne plus inviter ses porte-parole qui, ici, c'est évident, ont un rôle consistant à émousser le discours actif et combatif porté par Béatrice Bourges et Farida Belghoul et donc à cantoner le combat dans la pure abstraction oratoire.

Repost 0
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 23:21

 

 

 

Source: http://www.bernardlugan.blogspot.fr/2014/06/bernard-lugan-interviewe-par-global.html

 

Dans un entretien à Global Network for Rights and Development, Bernarg Lugan explique notamment que « la grande distinction entre les sociétés africaines et nos sociétés occidentales c'est le communautarisme du côté africain, l'individualisme du côté occidental. Mais attention, l'individualisme n'est pas tombé du Ciel. Ou plutôt si, il est tombé du Ciel avec les Tables de la loi démocratique et les révolutions européennes. Nos sociétés occidentales ne furent pas toujours individualistes. Nous étions dans un monde de solidarités, nous étions dans un monde de corps intermédiaires, nous étions dans un monde d'éléments qui s'appuyaient les uns sur les autres. Nous sommes devenus individualistes au forceps. D'abord la Réforme qui a rompu l'unité religieuse de l'Europe. Ensuite, les révolutions pholosophiques, les "philosophes", le XVIIIe. Ensuite, la Révolution française. Ensuite les révolutions industrielles. Ensuite la destruction de notre passé en Europe. Car la situation actuelle fait que les européens ne savent plus d'où ils viennent, ils ne savent plus où ils vont. Or... souvenez-vous ce que dit le proverbe africain: "Si tu ne sais pas où tu vas, retourne-toi et regarde d'où tu viens!" Les européens ne savent plus d'où ils viennent. ... Il y a surtout chez nous la suppression du passé. Tout est fait pour supprimer le passé. Tout est fait pour faire des européens et des Occidentaux des robots, des citoyens robots d'un monde universel qui va se terminer par la Grande consommation et par l'idéologie unique. ... On en revient toujours à la même question. L'universalisme contre l'enracinement, le cosmopolitisme contre l'enracinement. ... Et on en revient à la démocratie. Parce qu'à partir du moment où vous constatez que la définition sociologique fondamentale est le groupe, il est bien évident que la démocratie individuelle du one man one vote va casser le groupe ou risque de casser le groupe et risque de traumatiser et va traumatiser l'Afrique. »

« Donc, ajoute B. Lugan, moi je dis toujours aux Africains : Décolonisez-vous mentalement. Vous n'êtes pas décolonisés. Vous adoptez toutes les modes que vous imposent les européens et les américains, les modes de consommation, les modes philosophiques, les modes vestimentaires, les modes littéraires. Décolonisez-vous ! Revenez à vos racines. Envoyez paître les fondés de pouvoir qui vous dirigent et qui ne sont que les fondés de pouvoir de la Banque mondiale et du FMI. Faites votre véritable guerre d'indépendance ! Et maintenant, autrement vous allez périr ! »

B. Lugan termine l'entretien en décrivant bien l'impérialisme des droits de l'homme : « Les européenes, persuadés qu'ils ont reçu les Tables de la loi de la démocratie universelle et des droits de l'homme veulent imposer cette idéologie mortifère à l'ensemble de la planète. Et c'est une idéologie qui est mortifère. »

Repost 0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 15:07

http://img.over-blog.com/650x647/0/51/99/49/Mai-2014/Bretagne-en-1789.jpgAprès "des tentatives de récupération (oligarchique) du mouvement qui ont échoué", les Bretons font un pique-nique devant toutes les préfectures de Bretagne samedi 14 juin: Brest, Chateaubriand, Châteaulin, Dinan, Fougères, Guingamp, Lannion, Lorient, Morlaix, Nantes, Pontivy, Quimper, Redon, Rennes, Saint Brieuc, Saint Malo, Saint Nazaire et Vannes. Les corps de métiers qui vont se mobiliser sont les artisans, les paysans, les transporteurs, les pêcheurs, les chefs d'entreprise, les salariés, les étudiants, les retraités, les militants culturels, les citoyens, tout le monde.

Le collectif maintient les différentes revendications, dont vivre, décider et travailler en Bretagne, la gratuité des routes, la suppression de l'écotaxe collecté par Goldman Sachs..., la fin dun Etat qui collecte l'impôt pour le seul profit de la classe dirigeante... sans le consentement et sans même le contrôle du peuple..., la fin des distorsions de concurrence et du dumping social, la fin d'un Etat sourd et méprisant, la fin d'un Etat qui impose ses points de vue à tout un peuple, la fin d'une Europe de sans-drapeaux... Et l'avènement d'un état du respect, de la liberté et de l'honneur des peuples, et du peuple breton en particulier.

Cette journée du 14 juin suit une semaine chargée. Deux portiques sont tombés en cinq jours, celui de Jugon-les-Lacs le 5 juin et l'autre de Bréhat, le 10 juin. Elle est une réponse au mépris total de François Hollande et Manuel Valls qui ont annoncé le 2 juin une nouvelle carte des régions maintenant Nantes en dehors de la Bretagne.

 

 

 

brtv arzhurig ( la télé des bonnets rouges)

Repost 0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 06:02

 

343 enfants privés de père

 

Par Aude Mirkovic

 

Le 11 juin 2014

 

343 enfants privés de père, comme c’est triste ! Qu’est-il donc arrivé : un tremblement de terre, un tsunami, une épidémie, un naufrage, un crash aérien sur un vol transportant exclusivement des pères ?

 

Rien de tout cela. Ces 343 enfants ont été privés délibérément et volontairement de père par la décision de leur mère de se faire inséminer par un donneur anonyme, de manière à ne pas s’encombrer du père en question pour éviter de partager l’enfant avec lui.

 

À la une de Libération, 343 femmes se sont vantées d’avoir recouru à une telle insémination, en général en Belgique ou en Espagne, où les couples de femmes peuvent recourir au sperme de donneurs anonymes pour avoir un enfant.

 

Celles-là mêmes qui prétendent que « tous les enfants doivent pouvoir bénéficier des mêmes droits » ont commencé la vie de leur enfant en violation de ses droits élémentaires proclamés et garantis par la Convention de New York sur les droits de l’enfant de l’ONU ! En particulier, ce texte proclame le droit pour tout enfant, dans la mesure du possible, de connaître ses parents et d’être élevé par eux (art. 7). Or, planifier la conception d’un enfant de manière à le priver de père porte directement et délibérément atteinte à ce droit. Les malheurs de la vie et l’égoïsme des adultes privent déjà suffisamment d’enfants d’un de leurs parents ou des deux. En quoi cela justifierait-il que la loi organise, généralise et même finance un tel malheur pour d’autres enfants ?

 

Les législations des pays voisins, complices de tels mauvais traitements, ne sont en rien des modèles. Fabriquer un enfant privé d’une partie de sa filiation pour le rendre adoptable est un détournement de l’adoption. En effet, l’adoption a pour but de donner une famille à un enfant privé de la sienne et non de fabriquer un enfant sans famille pour réaliser le projet d’enfant d’autrui.

 

Heureusement, la Cour de cassation française refuse ce détournement de l’adoption, y compris lorsque l’adoption est demandée après GPA par l’épouse du père, c’est-à-dire au sein d’un couple homme/femme. Encore une fois, on essaie de nous faire croire que l’orientation sexuelle des femmes en question est en cause. Mais ce n’est pas le cas et, d’ailleurs, deux femmes hétérosexuelles qui poursuivraient ensemble un projet d’enfant sans père se rendraient coupables de la même injustice : les bonnes intentions ne suffisent pas et rien, pas même l’amour de deux « mères », ne remplacera ce père que l’enfant n’aura jamais.

 

343 enfants sans père, c’est déjà beaucoup trop. Mais il ne faut pas se résigner : le refus du fait accompli, la fermeté de la loi comme de la justice face à ces bricolages procréatifs sont la condition sine qua non pour en protéger d’autres d’être ainsi traités.

 

Oui, « tous les enfants doivent pouvoir bénéficier des mêmes droits », et cela passe par le refus de fabriquer des enfants sans père !

 

 

Source: http://www.bvoltaire.fr/audemirkovic/343-enfants-prives-pere,88384

Repost 0
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 09:35

 

 

Entretien avec le père Horovitz après la conférence donnée avec Farida Belghoul (Le Pradet, 14 avril 2014)

Repost 0
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 21:52

Après avoir présenté la source révolutionnaire maçonnique de l'école républicaine, les JRE présentent l'origine fasciste de l'"éducation nationale" socialiste d'un Vincent Peillon.


  Mussolini2 (1)

 

L’introduction de la théorie du genre dans les écoles publiques ou privées sous contrat à l’insu des parents révèle d’une manière éclatante que c’est l’appellation « Éducation Nationale » qui cautionne un tel abus d’autorité. Rappelons que Laurence Rossignol a déclaré à la télévision, sans rencontrer le moindre obstacle, que les enfants n’appartiennent pas à leurs parents. Loin d’avoir déclenché l’indignation, l’élue socialiste est même aujourd’hui promue au poste de secrétaire d’État chargée de la Famille et des Personnes âgées dans le gouvernement de Manuel Valls.

 

Des propos qui font écho à ceux de Vincent Peillon et Christiane Taubira qui affirment au nom du gouvernement qu’il faut « arracher les enfants à tous les déterminismes, familial, ethnique, religieux, social, intellectuel ».

 

Toutes ces déclarations sont contraires aux principes d’une civilisation saine où aucune structure étatique n’est habilitée à s’immiscer dans la relation parents-enfants. Pire, ils dénotent une adéquation complète avec les fondements des idéologies totalitaires.

 

Le IIIème Reich, par exemple, a interdit en son temps l’instruction en famille. En Allemagne aujourd’hui, cette interdiction a encore force de loi : des enfants sont arrachés à leurs parents au motif qu’ils font l’école à la maison.

La République cache-t-elle le même dessein pour la France ?

« La transformation de l’Instruction Publique en Éducation Nationale est la plus fasciste de mes réformes »

 

Benito Mussolini

 

En France, passer, en 1932, du Ministère de l’Instruction Publique au Ministère de l’Éducation Nationale n’a pas été qu’un simple changement de mot. Il s’est agi d’élargir dangereusement les prérogatives de l’État. Au point qu’aujourd’hui ce dernier se mêle de la sexualité des enfants et se permet même de traiter de la fameuse question de
« l’orientation sexuelle », voire de « l’identité sexuelle » à l’école !

 

Au moyen d’un ministère de l’Éducation Nationale, l’État empiète sur le rôle des parents et, à terme, les supplante. La vocation de JRE 2014 est de redonner aux enfants et leur père et leur mère, leurs parents.

 

Ainsi, dans son livre-programme Refondons l’école publié en février 2013, l’ancien ministre de l’Éducation Nationale Vincent Peillon explique en effet :

« Dans notre tradition républicaine, il appartient à l’école non seulement de produire un individu libre, émancipé de toutes les tutelles – politiques, religieuses, familiales, sociales -  capable de construire ses choix par lui-même, autonome, épanoui et heureux, mais aussi d’éduquer le citoyen éclairé d’une République démocratique, juste et fraternelle » (p. 12).

vincent-peillon eglise logo2

 

C’est la raison pour laquelle nous estimons que la restauration d’un ministère de l’Instruction Publique doit s’ajouter à l’interdiction de l’idéologie du genre à l’école.

La Fédération Autonome de Parents Engagés et Courageux (FAPEC) se donnera également pour mission de faire en sorte que l’Éducation soit le domaine de compétences, non de l’État, mais des parents, en leur permettant d’avoir un droit de regard sur ce que l’école inculque à leurs enfants.

 

Pour en savoir plus sur la FAPEC : http://jre2014.fr/?p=1483

 

Source: http://jre2014.fr/?p=1533

 

 

. La "Charte de la laïcité" : une religion d'Etat pour tous !

Repost 0
29 mai 2014 4 29 /05 /mai /2014 21:10

Bretagne-en-1789.jpg

La Bretagne en 1789, avant... la création en 1789 des départements par les révolutionnaires qui détruisirent les spécificités et les identités locales partout en France afin de mieux contrôler les populations et assurer le pouvoir oligarchique jacobin maçonnique.

 

Après "des tentatives de récupération (oligarchique) du mouvement qui ont échoué", les Bretons réels reprennent en main leur destinée (Cf. Video ci-dessous).

 

Le collectif des "Bonnets rouges",  Vivre, décider et travailler en Bretagne, a indiqué aujourd'hui dans un communiqué que "le printemps des Bonnets Rouges commencera dès samedi à Nantes. Il s'étendra dans les jours qui viennent à toute la Bretagne".

 

Bonnets-rouges.jpgDeux rassemblements annoncés depuis plusieurs jours autour de la réunification de la Bretagne historique sont prévus samedi à Nantes et Brest sur le thème "De Brest à Nantes, c'est la Bretagne".

 

Les Bonnets rouges refusent les "décisions jacobines et partisanes", les "élus, maires de grandes villes et parlementaires" qui "veulent être plus bêtement technocratiques que les technocrates eux-mêmes", ne voyant "dans le découpage territorial qu'un bricolage administratif, au mépris des populations qui y vivent", "cette France du chômage, de détresse, d'individualisme, de non-sens".

 

Le collectif maintient les différentes revendications, dont la gratuité des routes, la suppression de l'écotaxe, la fin des distorsions de concurrence et du dumping social. Et dénonce un Etat qui "reste sourd et méprisant".

 

Le collectif, qui passe une vitesse supérieure, demande donc aux Bretons "de refuser d'obéir à ceux qui veulent une Bretagne morte et une France absurde".

 

Le maire de Carhaix (DVG), Christian Troadec, retrouve -aux côtés de Thierry Merret et Carole Nicole- sa fonction de porte-paroles du Collectif, dont il s'était départi pendant la campagne pour les élections européennes où il était candidat.


La Bretagne, rattrapée par la crise économique et sociale à laquelle les partis traditionnellement implantés n’ont pas trouvé de réponse, frappée désormais comme les autres pays de France par l’insécurité et touchée par une vague d’immigration jusqu’à présent inconnue des Bretons, abandonne doucement mais sûrement sa réputation de « terre de gauche ».  6,5% : c’est le score récolté par l’extrême gauche en Bretagne aux élections européennes dimanche, si on cumule les résultats du Front de Gauche de Myriam Martin, du NPA-Breizhistance et de Lutte Ouvrière. C’est 5 points de moins qu’ à l’élection européenne de 2009, signe d’une baisse d’influence de l’extrême-gauche sur la scène politique bretonne. Cela ne l’empêche pas de tenter d’imposer ses thématiques principales (pour l’immigration et l’ouverture des frontières, « contre le fascisme » notamment) dans la rue, par la force si nécessaire.


Vous pouvez retrouver l’émission ci-dessous, une vidéo qui commence déjà à buzzer au sein de l’Emsav, le mouvement Breton, sur la démission du Porte-parole Olivier le Bras dont le gourou,  Marc Blondel aux Forces ouvrières, décédé le 16 mars dernier, était membre de la "La Libre pensée", en réalité anticatholique et hostile aux langues régionales... -  et du procès des militants  incarcérés  qui ont été libérés après plusieurs semaines de détention provisoire, le procès étant reporté au mois de septembre.

 

via http://www.breizh-info.com/12846/actualite-politique/brtv-arzhurig-2eme-emission-television-bonnets-rouges/

 

 

 

Ajoutée le 24 mai 2014

 

BRTV Arzhurig, la télévision des comités locaux de Bonnets rouges.


 

.  En finir avec la société individualiste qui divise et catégorise

.  Des impôts dix fois supérieurs à ce qu'ils étaient avant 1789 ! 

. La "réforme territoriale", cette imposture oligarchique vise à la destruction des identités régionales

. Les corps intermédiaires et la Révolution

. La crise des bonnets rouges est le dernier avertissement : au-delà de cette limite, la démocratie ne sera plus valable (Paris Match, 16 novembre 2013)

. Bonnets rouges : «Il n'y a pas de droit qui naisse de la violence» (Benoît Hamon, le 6 novembre 2013) Ah non, et la révolution dite "française" c'est quoi ?

. Des bonnets rouges sur la porte du ministère de la Justice

.  Les bonnets rouges exigent la suppression définitive de l'écotaxe (5 novembre 2013)  

. Ecotaxe : quand Benetton et Goldman Sachs collectent l’impôt "français"

. Écotaxe : EN DIRECT. La manifestation des Bonnets rouges samedi 2 novembre 2013 à Quimper 

. L’évêque de Vannes soutient la révolte des Bonnets rouges (Octobre 2013)


Repost 0
28 mai 2014 3 28 /05 /mai /2014 12:24

Dette, crise, chômage : qui crée l'argent ?Après les hausses d'impôts de 22,7 milliards en 2010, 18 milliards en 2011 et 13,4 milliards en 2012, les recettes fiscales de l'Etat en 2013 (tous impôts confondus) ont dépassé l'an dernier leur niveau d'avant la crise de 2008. Malgré cela, si le déficit de l'Etat (74,87 milliards, soit 3,6 % du Produit intérieur brut) s'est réduit de 12,28 milliards par rapport à 2012, il atteint «un niveau encore bien supérieur» à celui d'avant la crise, la dette a continué d'augmenter, le chômage a atteint un niveau record, et surtout, les recettes fiscales attendues ont rapporté deux fois moins que prévu en 2013 ! Autrement dit, c'est un zéro pointé pour les socialistes... qui refusent de prendre en compte la réalité qui est que le peuple réel est en guerre contre son oligarchie. 

Le levier de la hausse d'impôt a été largement utilisé ces dernières années pour régler le déficit budgétaire, au point d'engendrer un véritable «ras-le-bol fiscal», qui a pu induire des «changements de comportement des agents économiques», reconnait le rapport publié aujourd'hui par la Cour des comptes, qui n'évoque toutefois pas la résistance passive face à des décisions oligarchiques prises contre les Français ("mariage" gay, Traité de Lisbonne 2007), en douce et dans leurs dos (théorie du genre à l'école, négociations du traité transatlantique).

Pour élaborer son budget pour l'année suivante, le gouvernement établit chaque année des prévisions de croissance. Sauf que les prévisions pour 2013 ont été un peu trop optimistes. Résultat : il y a eu moins de consommation des ménages et donc moins de recettes fiscales qu'attendu.

Le rapport de la Cour épingle la mauvaise estimation des recettes fiscales de 2013.

L'an dernier, l'impôt sur les sociétés a rapporté 6,4 milliards d'euros de moins que prévu, l'impôt sur le revenu 4,9 milliards et la TVA 5 milliards.

La Cour des comptes souligne que les recettes fiscales nettes l’an dernier ont été inférieures de 14,6 milliards d’euros aux prévisions de départ. Le gouvernement avait anticipé une hausse de la fiscalité de 30 milliards, elle s'est en réalité «limitée» à 15,6 milliards. Dans l'ensemble, les impôts ont rapporté deux fois moins que prévu.

 

Alors que le principe de sincérité budgétaire a été inscrit dans une loi organique en 2001, « l'écart entre prévision et exécution sur l'évolution spontanée des recettes fiscales souligne le manque de prudence de la loi de finances initiale et peut soulever une interrogation au regard de la sincérité de cette dernière », écrit la Cour dans ce rapport. Il serait utile que les parlementaires consacrent au moins autant d'attention «à la façon dont le budget est exécuté» réellement chaque année qu à l'examen du projet de loi de finances (PLF) à l'automne, comme c'est le cas dans les autres grands pays, estime Didier Migaud, le premier président de la Cour des comptes. Cela permettrait de ne pas répéter certaines erreurs, sous-entend le haut magistrat... En effet, l'an dernier, à la même époque, les services de Bernard Cazeneuve, ministre délégué chargé du Budget, avaient reconnu une « faiblesse des rentrées fiscales » depuis le début de l’année.

 

Pour 2014, le rapport de la Cour des comptes n'est pas plus optimiste pour l'année en cours : «pour 2014, plusieurs risques sur la prévision de recettes peuvent d'ores et déjà être identifiés», écrivent les Sages. Côté recettes, la Cour estime que certaines hypothèses du budget 2014 paraissent optimistes et que la croissance des recettes «risque fort d'être moins dynamique que prévu». Les Sages pensent notamment à l'écotaxe, toujours gelée alors qu'elle est censée rapporter en 2014 près de 800 millions d'euros.

 

Côté sorties d'argent, elle estime que certaines dépenses seront plus coûteuse que prévu : notamment les niches fiscales en faveur de l'emploi (crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi, CICE) et les opérations extérieures dans lesquelles l'armée française est engagée. Moins de recettes et plus de dépenses : l'Etat risque de devoir revoir ses calculs pour l'année 2014.


La Cour donnera plus de précisions dans son rapport sur les perspectives des finances publiques qui sera publié le 17 juin.

 

 

. Rentrées fiscales en baisse : La Résistance passive commence à porter ses fruits (10 juin 2013)

. Hollande : la catastrophe économique annoncée (8 novembre 2013)

. Résistance passive : Ces professions qui travaillent moins pour payer moins d'impôts

. Des impôts dix fois supérieurs à ce qu'ils étaient avant 1789 !

Repost 0
26 mai 2014 1 26 /05 /mai /2014 15:36

L'enseignement principal des élections dites européennes du 25 mai 2014 est que la jeunesse fait sécession des institutions d'une Union européenne en laquelle elle ne se reconnait pas (ou plus). En France, le Front national est le premier parti chez les jeunes votants. 30% des moins de 35 ans ont voté FN. Mais 70% n'ont pas voté du tout :

 

Yes-we-can-secede.jpg

 

Européennes: pourquoi 73% des 18-35 ans n’ont pas voté

 

L’abstention a été massive dimanche chez les jeunes électeurs français. Quelques clefs pour comprendre cette désaffection.

 

L’abstention est la grande gagnante des élections européennes, tant en France qu’en Europe. Le scrutin n’a pas réussi à mobiliser les électeurs, et à plus forte raison les jeunes, puisque seulement 27 % des moins de 35 ans se sont rendus aux urnes ce dimanche, selon le sondage Ipsos - Steria du 24 mai. Pourquoi?

 

«C’est la catégorie d’âge qui s’abstient le plus pour les élections de faible intensité» tient à rappeler Céline Braconnier, professeur de sciences politiques à l’université de Cergy-Pontoise et coauteur de La démocratie de l’abstention. Mis à part les présidentielles, dont l’enjeu est incarné et plus clairement perçu, les jeunes s’abstiennent en effet en masse. En 2009 déjà, seuls 29 % des électeurs de moins de 35 ans s’étaient déplacés pour élire leurs députés européens, contre 40,5 % de l’ensemble des votants français. Les dernières élections municipales n’avaient pas non plus rassemblé les foules: on comptait 63,5 % de votants, et 43 % chez les jeunes. Pour les présidentielles, la participation approche, à titre de comparaison, les 80 %.


Le Front National, premier parti chez les jeunes votants

 

Têtes de liste inconnus, scrutin compliqué et campagne éclair n’ont pas incité les jeunes à se rendre aux urnes ce dimanche. «La campagne, très courte et peu pédagogique, n’a pas été suffisamment intense pour mobiliser les jeunes, premiers à se démobiliser», analyse Céline Braconnier. «Le fonctionnement des institutions est méconnu, et les jeunes ont du mal à se sentir concernés car l’Europe n’est pas présentée comme un acteur important de notre quotidien.»

 

La défiance, sans être propre à la jeunesse, reste forte et n’a pas non plus incité les jeunes à s’exprimer. Pour Birsen, abstentionniste de 20 ans, voter aurait été «une perte de temps». «Quoi qu’on fasse, le gouvernement ne changera pas sa politique. Valls avait prévenu. Alors c’est une perte de temps de montrer son désaccord.» Pour d’autre, le choix était moins politique. «Je n’ai pas voté à cause de la distance, explique Simon, 21 ans. Je ne disposais de personne pour une procuration.» Les résultats, donnant le FN en tête et tout particulièrement chez les jeunes (le parti de Marine Le Pen aurait réunit 30 % des suffrages chez les moins de 35 ans), le rendent «un peu triste». «Le parti pour lequel j’aurais voté n’a même pas de siège.»

 

Le Front National, lui, en aura 24. Le parti de Marine Le Pen, arrivé largement en tête, est également le premier parti chez les moins de 35 ans. Les chiffres, frappants, sont néanmoins à relativiser selon Céline Braconnier. «Les pourcentages sont impressionnants, mais il ne faut pas oublier que si 30 % des jeunes votants ont donné leur voix au FN, 70 % des jeunes ne se sont eux pas exprimés

 

Source: http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/europeennes-73-des-18-35-ans-n-ont-pas-vote-5452/

 

 

. Abstention, médias, manifs: pourquoi le peuple fait sécession

. Sécession : deux tiers de la jeunesse veut s'expatrier, 80% ne souhaitent pas s'engager dans un mouvement politique ou un syndicat

Repost 0
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 16:33

Adam Weishaupt, Danton, Jules Ferry, Laurence Rossignol, Vincent Peillon... Farida Belghoul remonte à la source... explique d'où vient la théorie du genre qui "n'existe pas" et met le feu au gouverne-ment ! ...

 


Adam-Weishaupt--Danton--Jules-Ferry--Laurence-Rossignol--Vi.jpg

 

« Il faut pourtant gagner à notre Ordre le commun du peuple : le grand moyen pour cela est l'influence sur les écoles (...) C'est à la jeunesse qu'il faut aller, c'est elle qu'il faut séduire, elle qu'il faut entrainer, sans qu'elle s'en doute... Allez à la jeunesse, et si c'est possible jusqu'à l'enfance. » Adam Weishaupt (1748-1830)

 

« Les enfants appartiennent à la république avant d'appartenir à leurs parents: l'égoïsme des pères pourrait être dangereux pour la République. Voilà pourquoi la liberté que nous leur laissons ne va pas jusqu'à élever leurs enfants autrement qu'à notre gré. »  Georges-Jacques Danton (1759-1794)

 

« Il existe un père de famille qui les comprend tous: c'est l'Etat. » Jules Ferry (1832-1893) 


« Les enfants n'appartiennent pas à leurs parents. » (Laurence Rossignol, Secrétaire d'Etat à la famille, en fonction depuis le 9 avril 2014)


« Il faut être capable d'arracher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire son choix. (...) Et donc, l'école a un rôle fondamental puisque l'école doit dépouiller l'enfant de toutes ses attaches pré-républicaines pour l'élever jusqu'à devenir citoyen. » (Vincent Peillon, ministre de l'éducation nationale,

 

La "théorie du genre n'existe pas!" : qu'en disent les détracteurs des JRE ?


Source : Farida Belghoul, porte-parole des Journées de retrait de l'Ecole (JRE) pour l'interdiction de la théorie du genre à l'école https://www.facebook.com/jre2014/photos/a.433335193459952.1073741828.432904346836370/512100602250077/?type=1

 

 

Quelques autres citations historiques à connaitre :

 

« Vous devez sans cesse former de nouveaux plans, afin de voir comment on peut dans vos provinces s'emparer de l'éducation publique, du gouvernement ecclésiastique, des chaires d'enseignement et de prédication. » (Adam Weishaupt, Code des Illuminés de Bavière, 1777. Cf. Barruel, Opus. cit., t. II, p, 243, édition de 1819, cité in Jean Ousset, Pour qu'Il règne, Editions DMM, Niort 1998, p. 260.)


Xavier-Martin--Nature-humaine-et-Revolution-francaise--Du.jpgIl faut « saisir les enfants à l'époque où ils reçoivent des impressions décisives, pour préparer des hommes dignes de la République » (Robespierre, 13 août 1793, Archives parlementaires, 1/72/126/1, cité in Xavier Martin, Nature humaine et Révolution française, Du siècle des Lumières au Code Napoléon  , Dominique Martin Morin, Mayenne 2002, p. 112)

 

« La patrie seule a le droit d'élever ses enfants » (Robespierre, 18 floréal an II, Arch. parlem., 1/82/138/2, cité in Xavier Martin, ibid., p. 112.)


« (La famille) est un fédéralisme domestique qui rétrécit les âmes en les isolant » (Robespierre, 18 floréal an II, 7 mai 1794, Archives parlementaires, 1/82/138/2.,  cité in Xavier Martin, ibid., p. 113.)


« Tout se rétrécit dans l'éducation domestique » (Danton, 13 août 1793, Arch. parlem., 1/72/126/2., cité in Xavier Martin, ibid., p. 113.)

 

« Mon fils ne m'appartient pas, il est à la république » (Danton, 13 août 1793, Arch. parlem., 1/72/126/2., cité in Xavier Martin, ibid., p. 112.)

 

« Les enfants appartiennent à la République avant d'appartenir à leurs parents » (Danton, 22 frimaire an II, 12 décembre 1793: Moniteur n° 84, 24 frimaire, 14 décembre, p. 339/2., cité in Xavier Martin, ibid., p. 112.)

 

« Il serait heureux pour l'espèce humaine que tous les enfants ne connussent point leur père  » (Lequinio, Les Péjugés détruits, Paris 1792, p. 144, cité in Xavier Martin, ibid., p. 111.) Lequinio était un député à l'"Assemblée législative" où le signalaient des propositions d'avant-garde... puis conventionnel régicide et représentant en mission particulièrement pugnace.

 

« Toute sa doctrine (à l'éducation nationale) consiste donc à s'emparer de l'homme dès le berceau, et même avant sa naissance; car l'enfant qui n'est pas né, appartient déjà à la patrie.  » (Rabaut Saint-Etienne, Arch. parlem., 1/55/346/2., cité in Xavier Martin, ibid., p. 113.)

 

« Elle (l'éducation nationale) s'empare de tout l'homme sans le quitter jamais en sorte que l'éducation nationale n'est pas une institution pour l'enfance, mais pour la vie tout entière  » (Rabaut Saint-Etienne, 21 décembre 1792, Arch. parlem., 1/55/346/2, cité in Xavier Martin, ibid., p. 115.)


« Pour rendre le peuple heureux, il faut le renouveller, changer ses idées, changer ses lois, changer ses moeurs, changer les hommes, changer les choses, tout détruire, oui, tout détruire puisque tout est à recréer    »  (Rabaut-Saint-Etienne cité in Henri Delassus, La Conjuration antichrétienne, Le Temple maçonnique voulant s'élever sur les ruines de l'Eglise catholique, 1910, rééd. Expéditions pamphiliennes 2007, p. 280.)

 

Devinette : quel était le point commun de tous ces personnages ? Ils étaient tous francs-maçons..., rosicruciens et autres "illuminés"...

 

A aucun moment le peuple n'a été consulté sur ce programme républicain d'"éducation" des enfants pour les "élever jusqu'à devenir citoyen" (V. Peillon), "pour préparer des hommes dignes de la République" (Robespierre)... A aucun moment la théorie du genre introduite en douce et sans débat... à l'école, n'a été médiatisée, présentée au peuple, discutée et approuvée.  

 

Quod omnes tangit ab omnibus tractari et approbari debet (QOT). "Que ce qui touche à tout le monde soit discuté et approuvé par tout le monde" ! Une maxime qui signifie que tout pouvoir nécessite le consentement de ceux sur qui il s'exerce ! (Sinon il s'agit d'une tyrannie...) Et une maxime qui nous vient tout droit de la démocratie médiévale !

 

Il est temps de demander la déclaration officielle des lobbys maçonniques à l'"Assemblée nationale" ! Transparence oblige ! Il est temps que le gouvernement s'explique devant le peuple de ses manigances depuis 1789... s'agissant de l'éducation des enfants ! QOT !

 

 

. La franc-maçonnerie derrière le "mariage pour tous" : Un "grand maître" franc-maçon avoue

. "Le gouvernement s'est engagé à s'appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités" (Vincent Peillon)

. Vincent Peillon : "La Révolution n'est pas terminée. On ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique"

.  Charte de la laïcité : une religion d’Etat pour tous !

. Le long travail de corruption des moeurs

. "Morale laïque" de Vincent Peillon : encore une de ces fumisteries totalitaires franc-maçonnes 

. Le peuple français fait face à une entreprise totalitaire (Henri Hude)

Repost 0
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 22:36

 

Le mouvement Journée de Retrait de l’Ecole (JRE) se structure en fédération autonome de parents d’élèves : la Fédération Autonome de Parents d’Élèves Courageux (FAPEC).

 

 

La FAPEC a vocation à être représentative au sein de l’école pour être une organisation de résistance dans le but d’interdire l’idéologie du genre à l’école en pratiquant notamment des Journées de Retrait de l’Ecole locales et ponctuelles en cas de besoin.

 

 

Elle est aussi un organisme de formation des parents, et de remédiation aux difficultés scolaires rencontrées par les enfants à cause des mauvaises méthodes d’apprentissage employées par l’Education Nationale, comme la méthode globale par exemple.

 

 

Cette fédération est ouverte non seulement aux actuels parents d’élèves mais également aux anciens et futurs parents d’élèves. Ainsi elle est ouverte à tous ceux qui, persuadés de la nécessité de ce combat, veulent rejoindre le mouvement.

 

La FAPEC est structurée en cinq pôles :

 

- Pôle Formation

- Pôle Juridique

- Pôle Culturel

- Pôle Action

- Pôle International

 

Le pôle formation délivrera aux grands-parents, aux parents et aux futurs parents la connaissance de la méthode syllabique. Méthode syllabique utile aussi bien aux élèves de primaire qu’aux élèves de collège en difficulté.

 

La FAPEC organisera également des stages intensifs de grammaire, d’orthographe, de rédaction et de calcul mathématique aux enfants du primaire et du collège. Ainsi que des conférences d’histoire pour les lycéens (en particulier sur la France des Rois et sur la Révolution Française) afin de leur transmettre des éléments de compréhension du monde actuel.

 

Les formations débuteront en septembre 2014.

 

Le pôle juridique proposera des formations délivrées par des avocats sur les droits des parents à l’école.

 

Le pôle culturel avec des productions préservées de l’influence du genre (littérature jeunesse, théâtre, films d’animation…) restaurant les principes naturels de la famille et la complémentarité homme-femme menacés par ce terrible fléau.

 

Le pôle action organisera des JRE locales, en cas de besoin, selon la représentativité de la FAPEC dans l’établissement ciblé : la réaction de la FAPEC locale sera immédiate si des militants LGBT y pénètrent, ou si des séances de gender, ou de sexualisation précoce, y sont mises en place. D’autres types d’actions que la JRE pourront être envisagées dans le courant de l’année dès lors que celles-ci ne seront ni des manifestations de rue ni des pétitions ni des lettres de suppliques au pouvoir.

 

Le pôle international développera ses liens avec d’autres organisations à l’étranger qui poursuivent le même combat. Le mouvement JRE s’engage déjà sur la scène internationale avec l’Allemagne et la Russie.

 

En conclusion, la FAPEC, en proposant des services concrets aux parents aura pour objectif de vaincre la peur des familles en les formant, en leur délivrant les ressources nécessaires à la défense de leurs enfants.

Repost 0