Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

14 janvier 2014 2 14 /01 /janvier /2014 07:37

Le ministère israélien des Affaires étrangères proteste officiellement auprès des Pays-Bas. Il juge inacceptable la décision d'un fond de pension qui brasse des milliards d'euros de boycotter les banques israéliennes. L'extension de ce mouvement qui rejette la politique israélienne dans les Territoires palestiniens occupés commence à inquiéter en Israël.

Le fond PGGM est l'un des plus grands des Pays-Bas: il affirme gérer 153 milliards d'euros. Il a annoncé cette semaine mettre fin à ses investissements dans les produits de cinq banques israéliennes car elles financent la construction des colonies dans les Territoires occupés. Ces colonies sont illégales au regard du droit international, parce que bâties sur des terres qui ne font pas partie de l'Etat israélien."Étant donné qu'il n'y a aucune perspective de changement dans un futur proche", PGGM a arrêté d'investir dans ces cinq banques à partir du 1er janvier 2014.

Cette décision illustre l'ampleur prise par le mouvement BDS, pour Boycott Désinvestissement Sanctions, qui appelle à faire pression Israël en raison de sa politique envers les Palestiniens. Les exemples se multiplient.

  • Il y a un mois, un autre géant néerlandais, la société d'eau Vitens, a mis fin à sa collaboration avec son homologue israélien Mekorot, accusée de discriminer les Palestiniens dans leur accès à l'eau.
  • Auparavant, un des principaux syndicats américains de chercheurs et d'enseignants a appelé à un boycott académique d'Israël.
  • La plus grande Église protestante du Canada a appelé ses fidèles à boycotter trois entreprises israéliennes installées dans des colonies (Ahava, Keter Plastic et SodaStream) et à faire pression sur les distributeurs qui vendent leurs produits au Canada.
  • Le gouvernement roumain refuse d'envoyer des davantage d'ouvriers du bâtiment, en l'absence d'engagement israélien garantissant que les travailleurs roumains ne seraient pas employés à la construction de logements dans les colonies illégales au regard du droit international.

En Israël, ce mouvement a longtemps été ignoré. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. La diplomatie israélienne proteste donc auprès des Pays-Bas contre le désinvestissement annoncé par le fonds de pension PGGM. Mais peut-être est-il trop tard. La politique d’expansion israélienne dans les Territoires palestiniens occupés a fini par excéder les principaux partenaires d'Israël. La ministre de la justice Tsipi Livni s'alarmait récemment qu'Israël vit dans une bulle et est déconnecté de la réalité internationale. "Le boycott progresse de façon exponentielle", prévient l'ancienne ministre des Affaires étrangères. "Et il ne s'arrêtera pas là."

 

Source: http://www.rtbf.be/info/monde/detail_l-extension-du-boycott-inquiete-de-plus-en-plus-israel?id=8173262

Repost 0
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 23:54
Repost 0
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 20:24

Dans une video publiée ce matin et déjà vue plus de 21000 fois, Cha Choux, une quenellière interpelle le fasciste Valls.

 



Source video: http://www.dailymotion.com/video/x19kjx5_affaire-dieudonne-une-quenelliste-interpelle-valls_news

 

« Bonjour je suis Cha Choux, j'ai pas fait de grandes études, j'ai pas fait sciences po, je ne m'exprime pas toujours correctement, je ne prétends pas être une fille intelligente, par contre cela ne m'empêche pas d'avoir un cerveau et contrairement aux endormis, il fonctionne.

 

Je fais cette petite video pour Valls.

 

Valls, d'où vous vient cette rage qui vous anime constamment ? Pourquoi accusez-vous d'antisémite quiconque critique la politique d'Israël ? Moi la première je ne reconnais ni cet Etat usurpateur, ni ne tolère sa politique cruelle, totalitaire et xénophobe. Pour autant je ne confonds pas politique et religion. Ce n'est pas le judaïsme que j'accuse mais le gouvernement israélien. Donc, ne me taxez pas d'"antisémitisme" pour me faire culpabiliser car cela ne fonctionne plus depuis longtemps. Un petit moment en tout cas pour moi. 

 

Ce qui est grave pour un ministre de l'Intérieur qui s'occupe un peu plus de l'extérieur que de l'intérieur et qui prône la laïcité en arborant une kippa, son attachement "éternel" à cet Etat, vous y êtes attaché par le biais de votre femme, permettez-moi d'être attachée éternellement à la Palestine à travers l'humanité toute entière et lui espérer des jours meilleurs.

 

Oser dire que Dieudo risque de troubler l'ordre public, c'est d'une bassesse ! Depuis dix ans qu'il fait ses spectacles seul y a-t-il eu une seule fois des faits de ce genre ? Le trouble à l'ordre public, c'est vous. C'est vous qui êtes en train de diviser les Français et cela s'est vérifié hier soir.

 

En ce qui concerne Dieudo, je ne suis pas la plus habilitée à démontrer qu'il est bon et qu'il n'est pas antisémite. Mais cet acharnement personnel, politique et médiatique à son encontre est plus qu'agaçant. Et ça pour de plus en plus de gens. Cela dit, Dieudo a tout mon respect et bien plus encore.

 

Monsieur M'bala M'bala vous fait peur car il fédère des milliers de personnes autour de lui, éveillées. Ce n'est même plus une question d'antisémitisme, de sionisme ou de quenelles : les pseudos élites gouvernantes de la France et d'ailleurs tremblent de peur de voir ce mouvement populaire révolutionnaire se lever autour de lui. Le gouvernement qui en a fait une affaire d'Etat à l'heure où la France crève de faim et de froid dans la rue, où le chômage a atteint son apogée, et où la délocalisation fait plonger des millions de Français dans des situations précaires, obligés de penser à Coluche disparu peu de temps après avoir entrepris de s'attaquer aux politiques. Lui aussi dédérait des tas de gens autour de lui.

 

Il en va de notre citoyenneté de faire bouger les choses. Quand on voit des politiques se réjouir de travailler avec des gosses, je cite que "c'est fantastique d'avoir un jeu érotico-maniaque avec un enfant de six ans" (Daniel Cohn-Bendit, Apostrophes, Antenne 2, 23 avril 1982). Pour d'autres pédo-politiques c'est de baiser et de laisser mort un enfant la tête dans un saut d'excrément (Affaire du lieu de vie tenu par des socialistes "le Coral" : Roger Holeindre accuse Jack Lang), d'autres qui vont en vacances en Thaïlande pour batifoler avec de jeunes garçons (Frédéric Mittérand, La mauvaise vie, 2005). C'est eux qui nous gouvernent ? Bravo !

 

Alors regardez bien autour de vous. C'est ce système qui est pourri et corrompu, qui est dangereux.

 

Est-ce que je parle des Femen qui urinent dans une église, qui blasphèment les religions, qui font de l'exhibitionnisme, mais qui sont tolérées et restent impunies pour ce genre d'action ? Ce sont des islamophobes et des christianophobes. Mais cela n'est pas grave tant qu'elles ne sont pas antisémites. Ca ne dérange pas les élites. Je pense que ce qu'elles font est plus grave qu'un malheureux bras d'honneur au système.

 

Faire toute une histoire autour de la quenelle pour faire passer vos saloperies de lois bidons inaperçues comme la puce sur les nouveaux-nés, ça c'est la quenelle de l'année 2014. Il va falloir accoucher chez soi mesdames pour protéger nos enfants. Merci.

 

À propos de la quenelle elle n'est pas plus antisémite que vous n'êtes un bon ministre Valls. Voyons d'où vient la définition nauséabonde de celle-ci. Alain Jakubowicz, président du Crif qui lui aussi a un attachement certain à l'Etat le moins moral du monde. Il nous fait tout un exposé sur ce geste, mais il me semble que le plus à même d'en faire une c'est son auteur. Et il l'a fait connaitre.

 

Sur ce, Français et Françaises si vous en avez marre de vous faire manipuler, plumer, entuber, queneller par l'Etat, soyez résistants. Tous ensemble, insoumis on peut y arriver. »

 

 

. Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Madame Le Pen, le danger c’est Manuel Valls !"

. EN DIRECT. Syrie, le 1er septembre 2013. Volte-face d'Obama, entêtement de Manuel Valls

. "Commissaire aspergé" ? Manuel Valls en flagrant délit de mensonge… pour détourner notre attention ?

 

 

Repost 0
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 13:48

Dieudonné : le tandem Valls/ Birn nous rapproche de Minority Report

Sur Nouvelles de France, Alain Gabon, professeur des universités aux États-Unis, explique comment la notion d'"atteinte à la cohésion nationale" a été introduite dans l'arrêt du Conseil d'Etat Valls/Stirn rendu le jeudi 9 janvier 2013.

 

Comme nous l'avons vu sur Christ-Roi, l'arrêt du Conseil d'Etat Valls/Stirn inaugure des interdictions d'expression et de réunion "a priori".

 

 



 

Source video : http://www.dailymotion.com/video/x19h4ko_on-est-dans-la-continuite-de-la-jurisprudence-du-conseil-d-etat_news

 

Dans le débat le 10 janvier 2014 entre Pierre-Olivier Sur, avocat, bâtonnier du barreau de Paris et Patrice Spinosi, avocat au Conseil d'Etat et à la Cour de Cassation, invités de Patrick Cohen dans l'émission "le 7-9 de France inter", Patrick Spinosi, après avoir tenté une opération d’intox prétendant que la décision du Conseil d'Etat n’avait « rien d’exceptionnelle », qu’elle se situait au contraire « dans la continuité de la jurisprudence du Conseil » et « qu'il n'y a pas véritablement de revirement de jurisprudence », n'a pas pu contredire Patrick Cohen qui lui fit remarquer :

 

« pardon mais j'ai lu depuis le début de la semaine des dizaines de papiers qui disent que la jurisprudence constante depuis le fameux arrêt Benjamin dans les années 30 ne pouvait pas permettre une telle limitation de la liberté d'expression et qu'on n'avait jamais interdit un spectacle a priori en France sur une décision de la justice administrative.»


Comme l'explique Alain Gabon, «  il s’agit donc bel et bien d’un revirement total ainsi que d’une première historique. »

Rappelons que l'arrêt Benjamin de 1933 établit que l'interdiction d'un maire d'une réunion publique n'est licite que lorsque la menace d'atteinte à l'ordre pubic est exceptionnellement grave et que le maire ne dispose pas des forces de police nécessaires pour permettre la tenue de la réunion tout en assurant du maintien de l'ordre. Ce qui en l'espèce au zénith de Nantes, dans le contexte d'une salle fermée et avec des dizaines de camions de police, n'était manifestement pas le cas. La jurisprudence Benjamin établit en outre qu'il incombe au maire, dans l'exercice de ses pouvoirs de police (et donc à l'Etat) de concilier le maintien de l'ordre public avec le respect de la loi et des libertés constitutionnelles. Dorénavant, ce qui est à craindre, c'est que le juge administratif puisse limiter autoritairement et préventivement l'exercice des libertés publiques d'expression et de réunion a priori, sous le motif d'un risque de trouble à l'ordre public, extensible à l'infini vous l'aurez compris, et l'atteinte à la dignité humaine définie subjectivement en fonction de ses codes moraux, culturels et religieux.

 

Pierre-Olivier Sur explique qu'il aurait «choisi une autre voix juridique», comme «la voie du pénal». La voie administrative était «hasardeuse» : «aux échecs il faut toujours penser au coup d'après. Qu'est-ce qui se passera pour le prochain spectacle ? Comment va-t-on jauger de l'évolution du risque d'ordre public, et là on est face à une interrogation qui malheureusement risque de vider de substance tout le sens de la décision rendue par le Conseil d'Etat en fin d'après-midi, hier ».


Pour Maître Ricard, «il faut tolérer parfois des propos qui nous déplaisent. S’ils sont condamnables, il faut les condamner mais certainement pas avant. On ne peut pas dire avant "tais-toi"». La condamnation judiciaire vient a posteriori.

 

Dans le Syndicat de la magistrature, la décision du Conseil d'état surprend les juristes, et jusqu'aux meilleurs connaisseurs des arcanes du système judiciaire. Le secrétaire général du Syndicat de la magistrature, Eric Bociarelli, s'inquiète :

 

« Le juge doit intervenir pour sanctionner chaque dérapage, mais là, nous nous situons avant. Est-ce qu'il y a un risque de censure ? »

 

S'agissant de la rapidité de la décision du Conseil d'Etat. Alors que les avocats de l’humoriste étaient encore à Nantes à 15 heures 30 suite au jugement du tribunal administratif autorisant le spectacle de Dieudonné, Manuel Valls a imposé l’audience parisienne à 17 heures, sans aucune possibilité pour les avocats de la défense d’arriver à temps à la capitale. Ce faisant, il a piétiné les droits de l’accusé Dieudonné. Il a empêché de fait, et en toute connaissance de cause, l’avocat principal de Dieudonné, Jacques Verdier, de pouvoir venir défendre son client. Un procédé qui s’apparente à un "déni de justice" digne d’une République Bananière, comme Jacques Verdier ne se priva pas de le dire au micro. 

 

La présidente de l’Union syndicale des magistrats administratifs Anne Baux, est abasourdie :

 

«Je n’ai jamais vu ça, ça ne s’est jamais fait car pour qu’il y ait procédure contradictoire devant le Conseil d’Etat la requête du ministre doit être communiquée au défendeur» pour qu’il puisse préparer l’audience. «Même en droit électoral on ne juge pas aussi vite.»

   

 

 

 

L’avocate spéciale de droit public, le 9 janvier Anne-Constance Coll explique sur Bfm-Tv comment les manœuvres à la hussarde du binôme Valls/Stirn rendirent impossible la défense de l’accusé, déjà difficile dans des circonstances normales :

 

"On est quand même avec une constitution et une "séparation des pouvoirs" et on n'est pas censé interférer entre l'exécutif et le judiciaire. Maintenant le problème est qu'on a eu une décision du Conseil d'Etat où je doute qu'en deux heures on peut pondre un mémoire. Comment, sachant qu'on n'est pas avocat au Conseil d'Etat et qu'en plus on n'a pas vraiment droit à la parole en tant qu'avocat à la Cour et non devant le Conseil d'Etat, comment peut-on assurer une défense efficace du client ?"

 

Éric Naulleau, essayiste, co-auteur avec Alain Soral de "Dialogues désaccordés: Combat de Blancs dans un tunnel" (Ed. Blanche / Hugo et Cie) analyse bien les faits :

 

"Manuel Valls en aucun cas ne pouvait perdre cette bataille et perdre la face. Donc effectivement, en prenant cette procédure, c'est la boîte à tous les soupçons qui est en train de s'ouvrir. Parce que si on commence à nous dire que la séparation n'est plus si étanche entre le pouvoir exécutif et le pouvoir judiciaire, c'est terrible ce qui est en train de se passer. C'est vraiment de l'eau apportée au moulin du populisme".


Diane Roman, Professeur de droit public, également alarmée par les agissements de Valls et Stirn, souligne que les possibilités d’interdits administratifs ainsi que les concepts introduits sont véritablement bizarres et inquiétants, tel celui d’ «atteinte à la cohésion nationale», qu’elle n’hésite pas à comparer aux procédés utilisés dans les dictatures, et pas seulement celles de la pensée :

 

« Il y a plusieurs éléments inédits dans cette décision. Parmi les textes sur lesquels se fonde le juge, il y a l’arrêt Hoffman-Glemane de 2009, rendu par le Conseil d’Etat lui-même, où il reconnaît la responsabilité de l’Etat dans les crimes commis par Vichy. Pourquoi s’appuyer sur cet arrêt dans le cas de Dieudonné ? Cela veut-il dire que le juge considère la lutte contre l’antisémitisme comme relevant de la responsabilité de l’Etat et serait donc de nature à légitimer des actes préventifs comme l’interdiction de spectacles ? C’est une interprétation possible. En tous les cas, cette référence n’est pas anodine.

Aujourd’hui, avec cet arrêt Dieudonné, ... le juge parle d’« atteinte à la cohésion nationale ». Qu’est-ce que cela veut dire ? Derrière cette notion, on peut mettre tout et n’importe quoi. Critiquer l’action du gouvernement pourrait très bien être interprété comme portant atteinte à la cohésion nationale. Je ne suis pas du tout en train de défendre Dieudonné, ce n’est vraiment pas mon propos. Je me place sur le terrain du droit. Pourquoi avoir utilisé cette expression ? Le juge aurait pu s’en tenir à la notion d’atteinte à l’ordre public, qui est par ailleurs évoquée. Pourquoi avoir ajouté cette expression curieuse de «cohésion nationale» ? Dans des dictatures, on justifie ainsi l’emprisonnement des opposants du régime. Ce n’est pas la question ici, évidemment. Mais c’est perturbant. Cela va à l’encontre de la conception française de la liberté d’expression.  

Notre tradition républicaine veut qu’en matière de liberté d’expression, on sanctionne toujours après coup, quand les bornes du droit ont été dépassées. Au-delà de la décision du Conseil d’Etat, je m’interroge sur la stratégie menée par le gouvernement pour lutter contre les propos de Dieudonné. Plutôt que d’interdire les spectacles, il aurait été plus conforme à l’esprit du droit, et aussi plus efficace politiquement me semble-t-il, que la garde des Sceaux envoie des instructions claires aux parquets leur demandant la plus grande fermeté. Par exemple, en engageant systématiquement des poursuites pénales quand Dieudonné tient des propos antisémites sur scène. Au lieu de ça, le ministre de l’Intérieur a choisi d’agir de manière préventive. Juridiquement, c’était risqué. Je n’aurais pas parié que le Conseil d’Etat valide ce raisonnement juridique. Mais je me suis trompée. »

 

Pour justifier son interdiction, Bernard Stirn invoque deux raisons : la nécessité de prévenir des troubles graves à l’ordre public (violences, bagarres…), et la « dignité humaine » que le spectacle (qui au moment où la décision est prise n’a donc pas encore eu lieu ) bafouerait.


Le maître de conférences en droit public à l’université d’Evry, Serge Slama : «Faire ainsi référence à la Déclaration des droits de l’homme [comme le fait le Conseil d'Etat] est un anachronisme, la notion de dignité humaine ne figure pas dans la déclaration de 1789... On va regretter cette évolution de la jurisprudence. »

 

Anne-Constance Coll pose une question essentielle :

 

«Ce qu'on voit aujourd'hui c'est l'émergence d'une nouvelle jurisprudence qui existe uniquement par un arrêt de 1996 qui a trait au lancer de nains où le Conseil d'Etat prend la notion de dignitié humaine. Alors après, où commence et où se termine la dignitié humaine ? C'est encore autre chose. Le vrai problème il est là. »


Sur le risque de troubles graves à l’ordre public et l'atteinte à la dignité humaine que Valls et Stirn invoque, Alain Gabon oppose deux arguments : 

 

"le tribunal de Nantes avait lui estimé l’exact contraire (pas de risques) quelques heures avant, et on se demande en quoi un magistrat seul à Paris était mieux placé pour évaluer la situation qu’un tribunal local, lui au moins sur place à Nantes et dont on peut penser qu’il connaissait bien mieux la situation que l’homme de Valls à Paris. Deuxièmement, au moins sur ce point, les faits ont de bout en bout donné tord à Bernard Stirn : même à l’annonce de l’annulation du show et malgré la présence de quelques 6 000 spectateurs et de manifestants en face, il n’y eut en effet aucun trouble, ni graves ni minimes comme on l’a vu. Stirn a donc eu tout faux et les faits ont prouvé qu’en la matière, cet homme ne sait pas de quoi il parle.

 

Sur l’atteinte à la dignité humaine du spectacle censuré, d’une part on nage en pleine absurdité surréaliste puisque le spectacle, n’ayant pas encore eu lieu, Stirn ne pouvait par définition pas savoir ce que Dieudonné y dirait ou pas, vu qu’un show live n’est pas du tout comme un film que l’on peut visionner à l’avance et qui ne change pas d’un lieu à un autre. D’autre part, réfléchissons quelques secondes aux conséquences et implications de ce principe consistant maintenant à censurer des spectacles sur la base qu’ils seraient attentatoires à la « dignité humaine » (et qui plus est alors que le spectacle n’a pas encore eu lieu). D’abord, qui va décider pour toute notre société ce qui est « humainement digne » ou pas et ce que nous pouvons donc créer, regarder, écouter, peindre, etc. ?"

 

L'introduction de l'"atteinte à la cohésion nationale", une manière de flatter les communautarismes minoritaires, une pratique du clivage des Français, une manière générale d'ignorer les manifestations et d'opposition du peuple, jointe à la pratique des décrets et des ordonnances, débouche immanquablement sur une dictature anti-démcoratique et même anti-républicaine.


Dès lors que le juge administratif limite les libertés de réunion et d'expression a priori et préventivement, sous la dictée du Ministère de l'Intérieur, le risque de dérive autoritaire est indéniable. La "cohésion nationale" peut déboucher sur une réédition de la Loi des suspects du 17 septembre 1793 dont se sont inspirés les totalitarismes du XXe siècle, et qui renvoie à l'image de l'"ennemi du peuple" à éradiquer.

 

Rappelons comment a débuté le génocide vendéen. Par deux décrets du 1er août et du 1er octobre 1793, la Convention dite "nationale" ordonna l'extermination des habitants de la Vendée décrétés "ennemis du peuple" (Stéphane Courtouis, Communisme et totalitarisme, Tempus, Paris 2009, p. 369).

 

« L'"ennemi absolu, irréductible, qu'il faut exterminer pour survivre. C'est chez Hitler, le "judéo-bolchévik" qui, après la liquidation des communistes en 1933-1934 deviendra le seul juif.

Chez Lénine et ses sucesseurs, c'est le "capitaliste ou le "koulak", bref le "bourgeois" dont la haine a été, comme l'a très bien montré François Furet, l'un des moteurs essentiels des mouvements totalitaires » (F. Furet, Le Passé d'une illusion cité in Stéphane Courtois, ibid., p. 326.)

C'est tout simplement les "religieux" et les "croyants", les ex membres des partis non-communistes, les "criminels", en général et au sens large les "gens du passé" (S. Courtois, ibid. p. 337.)

Pour Lénine et Trotski il fallait construire des camps de concentration. La décision du Conseil des commissaires du peuple du 26 juin 1918 ordonna l'installation de ces camps pour mettre hors d'état de nuire les "ennemis intérieurs" (Stéphane Courtois, ibid., p. 377).

 

Pour Staline, les paysans ukrainiens devaient être condamnés à mourir de faim en 1932-1933. Les "koulaks", les "bourgeois", les "koulaks", "contre-révolutionnaires", "bandits trotskiste", "espions japonais", tous ces hommes ne méritaient pas de vivre. Ce que Pierre Hassner appelle l'"ennemi total" (Par-delà l'histoire et la mémoire in Henry Rousso (sous la dirc.),  Stalinisme et nazisme, Histoire et mémoire comparée, Paris/Bruxelles, Complexe/IHTP, 1999, p. 368.) demeure la figure centrale, aussi bien pour les nazis que pour les communistes, excluant de l'humanité d'emblée, a priori et par principes, tous les "ennemis du peuple".

 

Trois questions :

 

Qui fixe les limites de la "cohésion nationale" et de la "nation française" ?

Où commence et où se termine la dignitié humaine ? Qui en fixe les limites et sur quels critères ? 

 

Quand un ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, né en Espagne et naturalisé français qu'en 1982, affirme le 8 octobre 2013, "Historiquement, c'est la gauche qui a inventé la nation, en 1789", flingue tous ceux qui ne sont pas d'accord avec sa définition de la nation et des limites qu'il entend donner de la "cohésion nationale" et de la "dignité humaine", cela devient problématique.

 

Cela devient d'autant plus problématique quand dans une république dite "égalitaire" ne reconnaissant aucune race, aucune religion, aucune communauté, la censure ne vise que la critique ou le rire d'une communauté unique et exclusive, pour laquelle en quelque sorte un sanctuaire du rire est institutionnalisé : il y a les hommes et le reste de "l'humanité".

 

. Sans surprise, le Conseil d'Etat entérine le diktat du Lobby qui n'existe pas, Arno Klarsfeld jubile

. Qui est le fonctionnaire du Conseil d'État qui a pris la décision d'interdiction des spectacles de Dieudonné la plus rapide depuis 1962

. Ubuesque : Bernard Stirn et Arno Klarsfeld sous protection policière

Repost 0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 19:50

Enorme déclaration d'Edwy Plenel qui le 9 novembre 2013 a assimilé Manuel Valls à la collaboration et au nazisme : "Le danger, ce n'est pas Madame Le Pen, le danger c’est Manuel Valls !"

 

 

 

 

Invité dans Politiques sur la chaîne parlementaire, diffusé le 9 novembre 2013, le président de Mediapart Edwy Plenel a assimilé Manuel Valls à la collaboration et au nazisme :

 

 

« Comment arrive la collaboration ? Parce que des gens de gauche et de droite cèdent devant le nazisme. Donc pour moi le danger, ce n'est pas Madame Le Pen, le danger, c’est Manuel Valls. C’est lui notre honte.

 

Je l'ai écrit il y a un an. J'ai dit "Manuel Valls, ce reniement dont Manuel Valls est le nom". Vous pouvez prendre toutes les questions essentielles : les jeunes qui sont victimes du contrôle au facies; la façon de parler d'ennemi intérieur sur le terrorisme; l'essentialisme, parce que qu'est-ce qu'il a dit monsieur Valls ? Il a dit qu'un peuple en soi, par son origine, n'est pas acceptable, doit être repoussé, n'a pas vocation à être dans notre pays (Valls sur les Roms, NdCR.). Or que dit notre constitution ? Elle dit que la république ne fait pas de distinction selon l'origine, la race et la religion

 


Manuel Valls déclarait le 24 septembre sur France Inter :

 

"Ces populations (les Roms) ont des modes de vie extrêmement différents des nôtres, et qui sont évidemment en confrontation. Je partage les propos du premier ministre roumain quand ce dernier dit 'Les Roms ont vocation à rester en Roumanie, ou à y retourner."

 

Le 25 septembre sur BFM TV, Manuel Valls déclarait :

 

l'insertion est "illusoire" ; "c'est une minorité", cela concerne seulement "quelques familles". Bref, "les Roms ont vocation à rester dans leur pays, et à s'y intégrer – là-bas."

 

Source: http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/09/25/roms-la-vocation-de-manuel-valls_3484429_3232.html  

Repost 0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 18:44

Une info zappée : contrairement à d'autres personnalités, Jean-Marie Le Pen ne s'excuse pas.

 

http://www.egaliteetreconciliation.fr/local/cache-vignettes/L544xH408/1380646_530087287067757_177083_n-a2f2b.jpg

 

Jean-Marie Le Pen "ne regrette" pas sa quenelle

 

 

Par lefigaro.fr avec AFP Mis à jour le 10/01/2014 à 20:07 Publié le 10/01/2014 à 19:48

 

 

Jean-Marie Le Pen a déclaré vendredi (10 janvier NdCR.) sur RTL ne pas "regretter" d'avoir fait une "quenelle" en octobre en compagnie de Bruno Gollnisch.

 

Interrogé sur une photo sur laquelle il figure en compagnie du député européen Bruno Gollnisch en train de faire ce geste, M. Le Pen explique :

 

"Je ne regrette rien, moi (...). C'est ma liberté, je fais ce que je veux quand je veux."

 

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/10/97001-20140110FILWWW00592-le-pen-ne-regrette-pas-sa-quenelle.php

Repost 0
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 14:53
Repost 0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 23:01

Au lendemain de l'interdiction de son spectacle par le Conseil d'Etat, "la fine équipe", Dieudonné explique qu'ils sont en train de lui faire "une guerre économique".

 

 

 

Dieudonné explique :

 

Une video plus importante sera faite à partir de lundi.

 

"C'est une chasse à l'homme. On demande mon extermination, totale et systématique. Que ce soit sur le plan financier, on veut fermer mon théâtre. Menaces de mort quotidiennes, sur ma famille.

...La guerre qui m'est faite est avant tout une guerre économique. Ils sont en train de me priver de tout, ils ont voulu me virer de ma baraque, virer de mon théâtre, virer des salles de spectacle, c'est quoi l'objectif à votre avis. Et là ils sont en train de dire que peut-être même la chaîne de youtube ils vont la couper.

 

Il vaut mieux mourir libre que vivre esclave. J'aurais peut-être vécu moins longtemps que d'autres vu ce qui est en train de se passer, mais j'aurais vécu libre.

 

N'ayez en tout cas pas peur pour moi, je suis parfaitement serein."

 

 

Par solidarité ou esprit de résistance en réponse à l'interdiction, vous pouvez commander le DVD Le Mur, 43 euros  à : 


Les Productions de La Plume

1 route des Volaillers

28410 Saint Lubin de la Haye


Source: http://www.youtube.com/watch?v=B6TW7iKqZwc

Repost 0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 14:53

Le site Nouvelles de France publie une video éclairante montrant un Manuel Valls en décembre 2011 défendant la "liberté d'expression" de Golgota Picnic, une "pièce de théâtre" antichrétienne de Rodrigo Garcia consistant à mettre en scène un Jésus-Christ fou. 

Dimanche 11 décembre, 2 000 catholiques traditionalistes (chiffre de la police) avaient manifesté à l'invitation de l'Institut Civitas devant le Théâtre du Rond-Point à Paris, dirigé par Jean-Michel Ribes. Pour eux, il n'y eut ni déclarations du ministère de l'Intérieur ni décision du Conseil d'Etat pour interdire le spectacle offensant. Non, rien du tout.

 

En revanche, hier soir, lorsque  le pouvoir exécutif Manuel Valls a ordonné au pouvoir judiciaire (Conseil d'Etat) d'interdire le spectacle de Dieudonné à Nantes , le dit Conseil a obéi et s'est lamentablement couché.

 

 

 

 

Nouvelles de France avait dénoncé le fait que le théâtre qui héberge les représentations de Golgota Picnic soit massivement subventionné par la Ville de Paris et relayé les initiatives tentant d’y mettre un terme (exemple). Ici, ce sont les libertés avant tout !

 

Source: http://www.ndf.fr/nos-breves/10-01-2014/video-quand-valls-defendait-la-liberte-dexpression-propos-de-golgota-picnic-une-piece-de-theatre-antichretienne

 

 

Deux enseignements, une liberté d'expression à géométrie variable et un deux poids deux mesures.


(1) le principe de "séparation des pouvoirs" n'a jamais existé. la séparation des pouvoirs n'a jamais été qu'un artifice destiné à tromper les naïfs et à discréditer à bon compte la monarchie : en réalité, il n'y a jamais eu nulle part de stricte séparation des pouvoirs, il y a toujours quelqu'un qui dicte la loi et un pouvoir judiciaire "indépendant" qui obéit...

(2) La liberté d'expression est à géométrie variable. Elle est autorisée et même encouragée lorsque les catholiques ou les musulmans sont la cible, elle est interdite lorsque l'Etat d'Israël ou des rabbins sionistes sont critiqués. Deux poids deux mesures.

 

 

. « Gólgota Picnic » : Le cardinal Vingt-Trois appelle les catholiques à demander des comptes à leurs élus

. "Golgota Picnic, un spectacle qui insulte le christ en croix"

. Du 8 au 17 décembre (2011), avenue Franklin Roosevelt : Civitas mobilise chaque jour à Paris contre Golgota Picnic

. Dimanche 11 décembre 2011: grande manifestation à Paris contre Golgota Picnic, Théâtre du Rond Point

. Deux poids deux mesures entre Dieudonné, Castelluci et les femen

Repost 0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 11:04

 

 

 

 

Dans une video publiée hier, la productrice de Dieudonné Chrystel Camus flingue le montage I-télé :

 

« I-élé a fait un montage de ce que j'ai dit... D'abord j'ai été très polie de les recevoir (les journalistes), ... et puis à la fin, la journaliste, je vois qu'elle a fait un sacré montage. Alors je vais donner quelques explications.

Je n'ai jamais dit que Dieudonné était une vache à lait. J'ai juste dit que le concept de tout ce que gagne Dieudonné était une vache à lait...  Non, mais on n'imagine pas Dieudonné en vache ! C'est le business derrière qui est une vache à lait !

Ensuite, quand j'ai parlé du public de Dieudonné, biensûr que j'ai dit, et d'ailleurs je l'ai dit sur mes videos youtube, que il y avait des antisémites, il y avait des voiles, des personnes voilées, des gens de banlieue; j'ai aussi dit qu'il y avait des juifs, ça ça a été coupé au montage; j'ai dit qu'il y avait des gens de toutes les communautés, ça aussi ça a été coupé sur i-télé; et j'ai dit quoi ? J'ai dit qu'il y avait toutes les classes sociales, et ça aussi ça a été coupé. Donc I télé vous êtes des menteurs et des manipulateurs. Vous prenez mot à mot dans vos studios là-haut à Paris (ce qu'on dit pendant une demi-heure) et vous faites des montages avec des coupures, etc.

...Attention I-télé vous êtes en train de déclencher des IIIe guerre mondiale... Après on se plaint qu'il y ait des journalistes qui se font agresser dans la rue !... À ce moment-là vous montrez la video avant de la diffuser, et moi je vous dis si je valide ou pas. Les autres journalistes le font bien : "voilà ce qu'on va sortir sur vous, est-ce que vous êtes d'accord". Pourquoi est-ce que vous ne l'avez pas fait ? Je ne vous ai pas validé sur ce sujet-là. »

 

Morale de l'histoire : cessez de recevoir des journalistes, ne leur donnez plus un entretien, ne répondez plus à leurs "questions"... Ils feront des montages qui diront l'exact inverse de ce que vous aurez expliqué !

 

Exemple:  L'interview d’Alain Soral par BFM TV (non-diffusée par la chaîne) : « Dieudonné n'est jamais tombé en réalité dans ce que l'on appelle l'antisémitisme » (puis diffusée deux jours après, tronquée et inversée)

Repost 0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 22:22

http://t2.ftcdn.net/jpg/00/12/28/93/400_F_12289320_cMQ7GjQn8YnExk5dWpZmuHM2Fb67lTFD.jpgLe Conseil d'Etat a interdit ce soir à 20h30 le spectacle de Dieudonné à Nantes.

 

Cela veut dire qu'il est  plus grave dans ce pays de faire le geste de la quenelle, de tenir des propos hérétiques sur la Shoah dans une salle fermée ou dans une video postée sur internet ou tout simplement de jouer une pièce de théâtre sans l'autorisation préalable du Lobby, que d'envoyer des excréments sur le visage du Christ dans une "pièce de théâtre" (Romeo Castelluci « Sur le concept du visage de Dieu » qui a pu jouer sa "pièce" sans problème en novembre 2011, sous la protection des forces de police au nom de la "liberté d'expression") ou de profaner des églises et des cathédrales ("femen") avec l'aval et l'appui du ministère de l'Intérieur et du gouverne-ment qui réalise un timbre à votre effigie pour vous féliciter. Là aussi au nom de la liberté d'expression et des "valeurs de la république". Si en revanche vous n'avez pas le cachet préalable du Lobby, si vous ne satisfaites pas la clientèle, inutile de vous présenter !

Une autorisation a priori pour les uns, une interdiction a priori et "préventive" pour les autres ! Deux poids, deux mesures.

 

 

. Deux poids deux mesures entre Dieudonné, Castelluci et les femen

. La vulgarité de la "quenelle" disparait face à la violence et la vulgarité totale du système lui-même

Repost 0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 16:17

Maintenant que la vérité se propage, abattons le dernier mensonge, levons le dernier voile sur les yeux des Français.

 

Les députés de gauche comme de droite, sont les criminels contre l'humanité, qui après avoir voté les "pleins pouvoirs à Pétain" en 1940 sont les véritables responsables de la déportation et de la mort de 70000 français de confession juive.

 

Ce résultat n'est pas le résultat de la monarchie. C'est le résultat de députés de la république, IIIe du nom. Parmi eux, il n'y avait pas un seul royaliste, mais 100% de républicains.

Voilà encore une vérité qui, s'il en était besoin, finit de lever le dernier voile sur leur "démocratie" !

 

Très bon article de Maxime de La Devèze trouvé sur Nouvelles de France : "(Dieudonné) Ceux qui veulent interdire son rire devraient pleurer…"

 

Valls veut effrayer la droite molle !(Dieudonné) Ceux qui veulent interdire son rire devraient pleurer…

 

Voir la presse unanime, les élus, les hauts fonctionnaires de l’État mettre en branle comme un seul homme l’appareil répressif pour l’interdiction d’un spectacle humoristique ouvre une perspective nouvelle. Assurément, de puissants réseaux de solidarité occultes sont à l’œuvre pour donner le ton, instrumentaliser la peur et assurer que toutes les voix concordent. Il en va de leur survie.

Car sur qui repose véritablement la responsabilité de la déportation et de la mort de 70 000 français de confession juive pendant la dernière guerre ?

À partir de mai 1940, le pays réel est écrasé. L’Armée française est à reconstruire : 100 000 soldats morts en un seul mois et 1,5 million de prisonniers. Les ouvriers, les paysans, les forces vives sont envoyées au service de l’Allemagne. Mais ce Parlement qui vote les pleins pouvoirs au régime de Vichy, ce régime qui gouverne par ordonnances, cette administration qui collabore massivement, c’est tout une caste de hussards noirs de la République, de responsables, d’élus, de policiers, de juges, de fonctionnaires, d’employés qui, vivant de la rente d’État, entendent bien maintenir leurs privilèges, avantages acquis et points de retraite. Toute ce petit monde bureaucratique collabore dans la continuité avec l’envahisseur, sans changer aucun rouage ni aucune instance. Ces « pleins pouvoirs » permettent à la bureaucratie française de subsister, économisant à l’Allemagne l’installation d’une administration en territoire occupé. Tout juste les loges maçonniques habituellement très représentées se font discrètes. Cyniquement, elles sont d’ailleurs interdites, ce qui est le meilleur gage de leur survie à l’épuration et sera justification a posteriori de leur culte obsessionnel et morbide du secret. En échange de son maintien, l’administration française doit livrer les Français de religion juive. Les bureaucraties françaises et allemandes mettent au point de concert la traque, la capture et la livraison de ces Français… 70 000 persécutés pour leur religion juive sont déportés et meurent. Cette bureaucratie, malgré l’épuration, est restée majoritairement en place après la libération. Que l’on se souvienne de l’excellent préfet Bousquet.

Alors, que les spectacles de « Dieudo » soient choquants, chacun est libre d’apprécier. Mais le ministre de l’Intérieur est-il l’arbitre des élégances ? Et que reproche-t-on à ce spectacle ? D’aborder, avec son humour à lui, une catastrophe historique dans laquelle la bureaucratie française a une culpabilité totale et une responsabilité directe !

 

 

 

Source: http://www.ndf.fr/poing-de-vue/09-01-2014/ceux-qui-veulent-interdire-son-rire-devraient-pleurer

 

Rediff. La gauche fut la mère de la collaboration :

 

 

. La gauche, mère de la colonisation et de la collaboration

. Le ministère de l'Intérieur veut interdire les spectacles de Dieudonné (Le Figaro, 27 décembre 2013)

. Provocations de troubles à l'ordre public: Arno Klarsfeld appelle à manifester devant les spectacles de Dieudonné pour "justifier" une décision du ministre de l'Intérieur "sur des bases légales"

Repost 0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 15:53

http://www.maison-des-drapeaux.com/media/catalog/product/cache/4/image/1000x1000/17f2fe84422997e4e8c69306fe1f1267/2/1/drapeau-blanc-90-x-150-cm.png

 

 François Hollande, «en déplacement à Toulouse pour manifester sa «normalité» et s’exprimer entre autres sujets sur son "choc de simplification"» en exigeant "la neutralisation de la rocade au passage de son cortège", les premiers drapeaux blancs sont apparus sur ses pas.

 

Quelles sont leurs motivations ?

 

Sur les champs de batailles, le drapeau blanc était souvent levé par l'ennemi lors d'une défaite pour marquer la cessation des combats et le rétablissement de la paix.

Mais le drapeau blanc, reconnu par la convention de La Haye "pour le désarmement et la prévention de la guerre" depuis 1899, est aussi le drapeau de la Monarchie, lors de la Restauration de 1814 à 1830.

 

 

 

 

Vu que nous ne sommes ni en situation de défaite ni de démission (c'est même tout le contraire), vu les actions liberticides du gouvernement et attentatoires aux libertés publiques, vu les actions occultes pour susciter des "troubles à l'ordre public" et ainsi "justifier l'interdiction des spectacles de Dieudonné sur des bases légales" et même une "guerre civile", les manifestants de Toulouse ont certainement voulu demander une sorte de pacification, en appeler à notre bon roi. Montrant par là que le peuple en a assez de cette république absolue et veut le retour de la Monarchie.

 

Rappelons que contrairement à ce que veut nous faire croire l'histoire officielle, ce n'est pas le peuple qui en 1791 a demandé la république : ce régime nous a été imposé par la force, par toute la malice de l'oligarchie, le mensonge et la fourberie.

 

Les gens en ont sans doute assez d'être dirigés par des démons, des anti-chrétiens coupés du peuple et de son histoire. Contre une pseudo démocratie qui montre de plus en plus son vrai visage de tyran qui va au bout de l'abjection et de la laideur, les français sont en train de sortir les drapeaux blancs !

Repost 0
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 10:30

 

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=1PxRXSFFKbY

 

Lancée de boules puantes hier soir sur Manuel Valls protégé par des policiers en civil en gare de Rennes, avec des huées et des sifflets.

 

Le Figaro :

 

Manuel Valls accueilli à Rennes sous les quenelles et les huées

 

Arrivé à Rennes mercredi soir pour une visite de deux jours en Bretagne, Manuel Valls a eu droit à un accueil des plus mouvementé à peine descendu du TGV. Un groupe de près de 80 manifestants de tout âge ont copieusement sifflé, hué et crié «Démission!» au ministre de l'Intérieur. 

 

Certains ont également réalisé des «quenelles». Selon le quotidien breton, des boulettes puantes auraient également été lancées dans la gare en direction du ministre, protégé par une centaine de policiers."

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/01/09/01016-20140109ARTFIG00312-manuel-valls-accueilli-a-rennes-sous-les-quenelles-et-les-huees.php

 

 

S'il y a des troubles à l'ordre public à chaque fois qu'un ministre du gouvern-ment (ou un oligarque) est en visite quelque part, c'est que c'est le gouverne-ment lui-même qui suscite le trouble, il faut donc l'interdire !

 


 

. Provocations de troubles à l'ordre public: Arno Klarsfeld appelle à manifester devant les spectacles de Dieudonné pour "justifier" une décision du ministre de l'Intérieur "sur des bases légales"

. Des appels à troubler l'ordre public et des menaces de "guerre civile" lancés contre les spectacles de Dieudonné pour les faire "interdire"

Repost 0
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 17:04

Le réveil va être douloureux parmi les socialistes. La quenelle de jeunes devant la mairie de Montargis commencerait-elle à créer les premiers bugs au sein du gouverne-ment ? Le système marque ses premiers signes de faiblesse, c'est le moment pour nous d'avancer !

 

 

Najat Vallaud-Belkacem s’inquiète «des esprits qui s’échauffent»

 

La porte-parole du gouvernement s'est inquiétée mercredi «des esprits qui s'échauffent» autour de l'affaire Dieudonné, redoutant un «malentendu» sur la signification de «la quenelle».


Lors de son compte-rendu du Conseil des ministres devant la presse, Najat Vallaud-Belkacem a déclaré :

 

«Un malentendu est sans doute en train de s'installer, notamment chez la jeunesse sur la signification précise de ce geste».

 

Source: http://www.20minutes.fr/societe/1271235-20140108-direct-avocat-dieudonne-depose-recours-contre-interdiction-spectacle-a-nantes

 

Elle a estimé :
 

 

« Il me semble qu'à partir d'un certain âge, il faut être prodigieusement naïf ou sot pour croire vraiment que c'est un geste antisystème et pas un geste de haine antisémite ».

 

Source: http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203228711122-dieudonne-eva-joly-critique-la-circulaire-de-manuel-valls-641356.php 

 

Il faut surtout être profondément naïve, sotte ou ... manipulatrice pour faire croire que c'est un geste de haine antisémite !

Repost 0
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 13:04

Les Africains disent "quand la France est malade, l'Afrique est malade". On pourrait dire quand la France est malade, le monde est malade ! Un juif de Jérusalem, le Rav Dnynovisz, bien qu'encore prisonnier des vues étroitement nationalistes et particulières du judaïsme talmudiste et kabalistique, parvient à s'extirper de sa prison, sans atteindre la complète vérité, se positionne sur une vision plus universelle et explique que la "délivrance" viendra de la France.

Reste à nous catholiques et français à trouver cette voie de salut pour nous et pour le monde. 

 

 

 

 

« En vérité, une fois de plus où tout a commencé, dans le peuple qui produit constamment les génies de la bouche, dans le bien ou dans le mal : la France.

 

Mai 68. Il est interdit d'interdire. Comme toujours, à chaque fois qu'il va y avoir un grand bouleversement, c'est la France qui est en tête. Et on sait pourquoi. Pourquoi ce pays a un rôle inimaginable, dans le bien comme dans le moins bien. C'est la France qui a déclaré la mort de Dieu : révolution française. C'est la France qui a coupé entre l'Eglise et l'Etat : les têtes qui tombent. Et c'est encore la France qui proclamera ce qui va devenir la malédiction du monde occidental : il est interdit d'interdire. C'est-à-dire "laisse faire". Et "laisse faire", automatiquement le résultat c'est que plus personne n'a envie de se battre. Chacun ne recherche que son profit immédiat. Voilà le monde d'aujourd'hui. C'est passé par la France, mais le tikoun se fera aussi par la France comme on le sait. Parce que là où se trouvent les forces destructives se trouvent aussi les forces constructives. C'est pour cela que la France a un rôle fondamental dans le bien aussi par rapport à la délivrance finale. »

 

Source video: http://www.gloria.tv/?media=552230

 

D'autres videos du Rav Dynovisz : http://www.ravdynovisz.tv/playlist.php?playlist_id=84

Repost 0
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 11:20

 

 

 

 

Le gouverne-ment spécialiste du “deux poids, deux mesures” permanent, se discrédite de plus en plus et partout...

 

Yves Thréard, directeur adjoint de la rédaction et éditorialiste au quotidien Le Figaro, a interpellé hier Manuel Valls :

 

« Annuler Noël, vous avez entendu ! Eh bien c'est un des buts des "Femen", ce mouvement "féministe" qui part en guerre contre "l'emprise de la religion", et qui mène des actions extrêmement provocantes.

C'était le cas il y a quelques semaines, à Notre-Dame (profanation et   dégradations dans un lieu de culte en réunion  le 12 février 2013,  dégradations des nouvelles cloches qui venaient tout juste d'être livrées pour le 850ème anniversaire de Notre-Dame, NdCR.), c'était le cas juste avant Noël à l'église de la Madeleine où une jeune femme des "Femen" dépoitraillée s'est présentée devant l'autel avec un morceau de viande de veau qu'elle a déposé sur l'autel. Elle prétend qu'elle n'a pas uriné comme il a été dit. En tous les cas, ça choque, ça choque beaucoup.

 

Alors moi je pose une question à Monsieur Manuel Valls : vous avez décidé de partir en guerre contre Monsieur Dieudonné M'Bala M'bala en interdisant ses spectacles "à relents antisémites", pourquoi n’interdisez-vous pas l’association des "Femen" en France qui se livre à des actes de provocations qui heurtent la foi et la conscience de beaucoup dans notre pays ? M. Valls, répondez-moi ! ».

 

 

 

Source video: http://www.gloria.tv/?media=552638

 

 

. Les Femen banalisent le salut nazi… en toute liberté

... Asile de la femen Inna Shevchenko mais refus d'asile pour Edward Snowden...

Repost 0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 20:07

Périclès.

Ce nom résonne dans notre esprit embrumé, ravive des souvenirs scolaires.

 

D'aucuns se souviendront de Périclès dans sa lutte contre la calvitie, ceux-là mêmes se souviendront de Hollande dans sa lutte contre l'obésité.

D'aucuns se souviendront de Périclès pour ses offensives contre les Spartiates... Ils se souviendront d'Hollande dans ses guerres contre les brigands Maliens et Centre Africains.

 

Nous, nous nous souvenons de Périclès comme le démagogue qui parvînt au Pouvoir et s'y maintînt en flattant le Démos, le peuple. Cet homme « ce démagogue voguant à tous les vents populaires, si dévoué, si facile à céder à tous appétits de la multitude » si l'on en croit Plutarque, et qui, petit à petit, évolua vers un pouvoir personnel proche de la tyrannie.

 

Nous nous souvenons de l'exemple car il n'est pas anodin, pas isolé : c'est le propre de toute Démocratie de porter au pouvoir des Démagogues.

 

Mais là où Périclès montrait un vrai talent politique, et de vrais compétences dans le gouvernement d'Athènes, notre version contemporaine en est totalement dépourvue.

 

Cela ne l'empêche pas, sûr de sa place, de vouloir imposer son pouvoir sur la France.

 

La porte parole du gouvernement l'a dit elle-même, le 3 Janvier 2014, en citant François Hollande : « faire de sorte de ne passer par la loi que quand cela est strictement indispensable, et de veiller pendant ce temps-là à faire avancer les dossiers par d'autres moyens: par des décrets, des ordonnances ».

 

Devant cette volonté affichée du gouvernement de ne plus permettre aux représentants du Peuple de s'exprimer sur les projets gouvernementaux, qui pourrait encore nier que la République est la fossoyeuse de l'Etat de Droit et des derniers vestiges de Démocratie?

 

Pour moi, il est évident que nous ne pouvons aspirer, confrontés à une telle dérive des institutions, qu'à une chose : le rétablissement d'un Monarque, garant de la constitution et défenseur de son peuple. Sans cela, c'est l'Oligarchie des cabinets ministériels et des appareils de partis composant la junte dictatoriale de cette France nouvelle qui s'esquisse sous nos yeux, et nous écrasera sans que nous puissions nous défendre.

 

Les Athéniens eurent le courage de chasser Périclès. Je n'ai aucun doute quant au courage qui anime les Français (qu'ils soient de Souche ou de Branche).

 

 

 

Source et suite : http://www.vexilla-galliae.fr/actualites/politique/636-quand-hollande-cite-vaguement-pericles

Repost 0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 19:59
Patriarche Cyrille : toute société peut mettre fin à la légitimation légale des péchés

 

Le patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille a mis en garde contre la justification des péchés au niveau juridique.

 

L’Église orthodoxe russe a exprimé à plusieurs reprises sa préoccupation face à plusieurs processus se déroulant en Europe, dont la légalisation des mariages homosexuels.

 


Dans un entretien accordé à la chaîne Rossia à l’occasion de Noë, le patriarche Cyrille a déclaré :

 

« Nous vivons une époque où, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, un péché est légitimisé juridiquement, implanté de force par l’État… Lorsqu’un péché devient une norme de conduite, la société cesse d’être viable ».

 

Source: : http://french.ruvr.ru/news/2014_01_07/Patriarche-Cyrille-toute-societe-peut-mettre-fin-a-la-legitimation-legale-des-peches-7420/

Repost 0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 10:17

Des jeunes de la banlieue de Montargis s'adressent à François Hollande pour lui dire qu'il représente le totalitarisme le plus hideux :


"Dieudonné est un pacifiste, quelqu'un qui mène un combat qui est sain. Pour la moralité, le principe, la justice, l'égalité et que personne ne soit au-dessus de personne. Quand je vois que Neturei karta est interdit partout et que Dieudonné les reçoit, ne me parlez pas d'antisémitisme. Ne dites pas que cet homme-là est antisémite. Vous êtes les pires, de tout ce qui existe dans ce monde, vous êtes la lie de l'humanité."

 

 

 

 

  http://www.youtube.com/watch?v=Da7iIJKWjXw

 

Extrait :

 

"Flamby, t'es un mollusque. Tu es indigne du peuple de France. Le peuple de France dans toute sa mosaïque, dans toute sa diversité, ne se sent pas représenté par toi. Tous ceux qui t'ont fait confiance voudraient te voir déchu. Ca veut dire qu'il est temps peut-être de partir avec un minimum de dignité, et de démissionner directement.

 

Dieudonné était un des faire-valoir des SOS-Racisme, tout ça, la gauche bobo, et ainsi de suite, il est sorti de ce truc-là. Ca veut dire qu'il a quitté la plantation pour se sauver. Et pour être dans la révolution quelque part, dans la vérité, la dignité, l'honneur, la moralité.

 

C'est pour toi François et avec tous tes kapos. Ni la gauche, ni la droite ne représente qui que ce soit. Au jour d'aujourd'hui tout le monde est fatigué de vous.

 

Dieudonné est un pacifiste, quelqu'un qui mène un combat qui est sain. Pour la moralité, le principe, la justice, l'égalité et que personne ne soit au-dessus de personne. Quand je vois que Neturei karta est interdit partout et que Dieudonné les reçoit, ne me parlez pas d'antisémitisme. Ne dites pas que cet homme-là est antisémite. Vous êtes les pires, de tout ce qui existe dans ce monde, vous êtes la lie de l'humanité. Nous sommes l'humanité, vous vous êtes la lie de l'humanité. Vous êtes des démons."

 

Rappelons que dans la communauté juive, il n'y a pas que les Neturei karta qui résistent. Aux Etats-Unis, en 2013, dans un silence médiatique sépulcral en France..., des dizaines de milliers de Juifs ont manifesté contre l'Etat d'Israël et une nouvelle loi militaire.

 

 

. Affaire Dieudonné : une coupure de presse explosive

Repost 0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 19:05

Aux Etats-Unis, comme en France, les destructeurs du mariage savent être dans la violation de la loi établie (et donc dans l'illégalité) quand ils veulent faire passer leurs idées.

La Cour suprême des Etats-Unis a ainsi suspendu aujourd'hui une décision de justice du 20 décembre qui avait autorisé le mariage homosexuel alors qu'une loi votée par referedum de l'Etat de l'Utah de 2004 l'avait interdit.

Aux États-Unis, les lois régissant le mariage sont du ressort des États. La cour suprême a donc renvoyé l'affaire devant une cour d'appel fédérale à Denver qui doit rendre sa décision dans les prochaines semaines, et annuler en toute logique cette décision.


 

États-Unis : La Cour suprême suspend le mariage gay en Utah

 

DrapeauLa Cour suprême des États-Unis a provisoirement suspendu lundi les mariages homosexuels en Utah, que le gouverneur de cet État de l'ouest américain veut interdire.

 

Fin décembre, l'Utah a fait appel à la Cour suprême pour suspendre une décision de justice qui a déclaré « inconstitutionnelle » une loi de 2004 interdisant le mariage entre personnes de même sexe. Cette décision avait de fait légalisé le mariage gay en Utah, comme dans 17 autres Etats américains.

 

Cette décision du 20 décembre avait de fait légalisé le mariage gay en Utah, comme dans 17 autres États. Mais Gary Herbert, le gouverneur de l'État, où vit une importante communauté mormone, a interjeté appel devant une cour de l'Ouest américain.

 

 

Lire la suite: http://french.ruvr.ru/news/2014_01_06/Etats-Unis-La-Cour-supreme-suspend-le-mariage-gay-en-Utah-3385/

 

 

L'Utah s'est pourvu devant la Cour suprême mardi (31 décembre 2013 NdCR.) afin de faire suspendre une décision de justice rendue il y a quelques jours qui autorise les mariages homosexuels dans cet État de l'Ouest américain.

 

Le 20 décembre, un juge fédéral avait déclaré «inconstitutionnelle» la loi adoptée en 2004 par les électeurs de l'Utah interdisant le mariage entre personnes de même sexe. L'État avait immédiatement fait part de sa volonté de faire appel et a en attendant déposé une demande urgente auprès de la haute cour pour suspendre cette décision de justice.

 

 

L'appel porté devant la Cour suprême a été effectué auprès de la juge Sonia Sotomayor, qui gère ce type de demandes urgentes devant la cour à Washington.

 

Aux États-Unis, les lois régissant le mariage sont du ressort des États et près de 30 d'entre eux ont adopté des textes limitant le mariage aux couples hétérosexuels.

 

À l'inverse, 17 États, ainsi que la capitale fédérale Washington, permettent aux couples du même sexe de se marier, dont la Californie et New York.

 

 

Source : http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201312/31/01-4724977-lutah-demande-a-la-cour-supreme-de-mettre-fin-au-mariage-gai.php

 

Dans une brève décision, apparemment sans opposition d'aucun des neuf juges, la plus haute instance du pays a accepté aujourd'hui la demande du gouverneur de l'Utah et de son ministre de la Justice Sean Reyes, et suspendu les mariages homosexuels «dans l'attente d'une décision finale de la cour d'appel du 10e circuit».

 

Source: http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201401/06/01-4725962-utah-la-cour-supreme-americaine-suspend-le-mariage-gai.php

 

Une cour fédérale à Denver doit rendre sa décision dans les prochaines semaines.

 

 

L'Etat a soutenu la semaine dernière dans son appel de la Haute Cour qu'«à la suite de l'injonction du tribunal de district, de nombreux mariages de même sexe se produisent maintenant chaque jour dans l'Utah. Et chacun est un affront pour les intérêts des États et leurs citoyens à être en mesure de définir le mariage par les voies démocratiques ordinaires.»

 

Source: http://politicalticker.blogs.cnn.com/2014/01/06/breaking-high-court-temporarily-blocks-further-same-sex-marriages-in-utah/

 

 

. Quand les pro mariage homosexuels appelaient à violer la loi établie

Repost 0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 13:10

Il est exact de dire que le geste de la "quenelle" popularisé et expliqué par Dieudonné comme un "bras d'honneur détendu", un bras "dans le fion du système", est un geste vulgaire, entendu dans ce sens-là. Mais chacun peut donner à ce geste le sens qu'il veut. Libre à ses détracteurs de lui donner le sens qu'ils veulent, et non de l'interdire.

 

 

Saint François de Sales, évêque et Docteur de l'Eglise (+1622) Quoiqu'il en soit, réfléchissons deux secondes. Qui est le plus vulgaire ? Dieudonné en donnant cette explication à ce geste, un geste qui a pu être fait par un saint François de Sales, une sainte Germaine de Pibrac ? Ou la démocratie totalitaire qui décide autoritairement un "changement de civilisation" (dixit Christiane Taubira) ? Qui est le plus vulgaire des deux ?

 

La vulgarité de la quenelle disparait devant l'immensité de la violence, de l'obscénité, de la vulgarité elle-même du système totalitaire qui opprime les Français et les peuples du monde entier via leurs insitutions dites "démocratiques" (en réalité oligarchiques au service de l'Argent-Roi), un système qui supprime les libertés publiques les unes après les autres..., et organise lui-même le chaos et les troubles à l'ordre public.

 

 

"Quenelle : même Sainte Germaine s’y met !"

 

Quenelle : même Sainte Germaine s'y met !

Ce vitrail peut être admiré à l’église Saint Saturnin de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne).

 

Source:

http://www.ndf.fr/nos-breves/03-01-2014/quenelle-meme-sainte-germaine-sy-met

 

Coluche, précurseur de la quenelle ?

 

http://mouvida.com/wp-content/uploads/2014/01/coluche-quenelle.jpgSource:

http://mouvida.com/coluche-precurseur-de-la-quenelle/


 

. Vers une "République absolue" : il est temps de se réveiller !

Repost 0
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 18:31

Nous annonçions le 1er janvier que des appels à troubler l'ordre public et des menaces de "guerre civile" avaient été lancés contre les spectacles de Dieudonné pour les faire "interdire". Nous déplorions le 2 janvier et ce matin que « pour l'instant, à cette heure-ci, aucune autorité, aucun homme ou femme politique » n'ait réagi pour dénoncer ces appels à troubler l'ordre public répétés sur internet, notamment dans des dépêches Afp officielles qui ont rapporté les appels d'Arno Klarsfeld à manifester devant les spectacles de Dieudonné.  

 

Dans son journal de bord du 3 janvier 2013, Jean-Marie Le Pen s'est jeté à l'eau et a dénoncé, hier 3 janvier, la collusion de Manuel Valls avec des groupes extrémistes juifs chargés d'agresser les réunions de théâtre ou de séances humoristiques de Dieudonné. Il explique ce que nous disions : "(Valls) s'en servia (des agressions) comme prétextes de troubles à l'ordre public" pour "annuler les réunions" de Dieudonné. Qu'il soit vivement remercié pour avoir exposé au grand jour les machinations du ministre de l'Intérieur, chargé du maintien de l'ordre...

 

 

 

 

Jean-Marie Le Pen explique :

 

"(Avec l'interdiction souhaitée par le ministre de l'Intérieur, des spectacles de Dieudonné) l'intention d'enfumer est absolument évidente. Dès qu'il y a des problèmes sérieux qui se posent, comme par hasard, il y a des sujets d'un intérêt moindre, on peut dire.

 

Ce qui me paraît inquiétant dans les déclarations de M. Valls, c'est que justement il évoque la notion de 'réunion publique' et il évoque la notion de 'troubles à l'ordre public'. C'est probablement parce qu'il a déjà préparé les agressions des réunions de théâtre ou de séances humoristiques de Dieudonné, avec des petites bandes, les 'Jeunesses israéliennes' ou je ne sais pas quoi, 'la Défense juive', qui a des commandos agressifs, dont certains ont d'ailleurs été arrêtés récemment. Je pense que c'est cela le scénario, car autrement c'est parfaitement absurde. Je sais bien que le ministre de l'Intérieur n'est pas forcé d'avoir fait des études de droit, mais tout de même il a des conseillers. Il doit savoir que ce qu'il propose est démocratiquement une impasse. Il n'y absolument aucun moyen d'interdire les réunions, les séances de M. Dieudonné. La liberté des Français ne cesse de régresser et la sanction est désormais l'ultima ratio du gouvernement socialiste. C'est cela que je crains.

 

Je crains moi que Valls ait mis en place un piège de façon à ce que l'on vienne agresser les réunions de Dieudonné, et il s'en servira comme prétexte de 'troubles à l'ordre public' pour les annuler. On a vu qu'un certain nombre de maires d'ailleurs se sont immédiatement mis à plat ventre pour supprimer les petits morceaux de libertés, un petit peu souriantes qui restent dans ce pays. Parce qu'on n'a pas beaucoup l'occasion de rigoler. Il faut dire la vérité. ... Monsieur Valls comme madame Taubira, est au-dessus de toute critique. Par conséquent, la critique est fasciste par nature, quand les socialistes sont au pouvoir."

 

Source video :  

 

Nouvelles de France, "Affaire Dieudonné : Le Pen accuse Valls de collusion avec des groupes extrémistes juifs"

 

http://www.ndf.fr/nos-breves/04-01-2014/affaire-dieudonne-le-pen-accuse-valls-de-collusion-avec-des-groupes-extremistes-juifs

 

 

. Vers une "République absolue" : il est temps de se réveiller !

. Deux poids deux mesures entre Dieudonné, Castelluci et les femen (4 janvier 2014)

. Provocations de troubles à l'ordre public: Arno Klarsfeld appelle à manifester devant les spectacles de Dieudonné pour "justifier" une décision du ministre de l'Intérieur "sur des bases légales" (2 janvier 2014)

. Des appels à troubler l'ordre public et des menaces de "guerre civile" lancés contre les spectacles de Dieudonné pour les faire "interdire" (1er janvier 2014)

Repost 0
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 16:03

"République absolue", l'expression que nous avons employée sur Christ-Roi le jour de l'élection de François Hollande, le 6 mai 2012, se propage comme un feu de poudre.

Suite au projet du gouvernement d'interdire les spectacles de Dieudonné, Media-presse.info, le site d'information sans concession, se fait l'écho de ce jeu de mot, dans un article intitulé "Vers une République absolue", publié ce samedi 4 janvier 2014.

Avec des arguments que dans l'ensemble nous partageons, l'auteur évoque sa crainte de voir la république agir "de cette façon pour faire taire qui elle voudra et qui elle aura désigné à la vindicte médiatique. ... [C]’est la liberté des hommes qui est en jeu; ... ce sont nos libertés individuelles qui sont en jeu ni plus ni moins". Il est temps de se réveiller :

 

 

Vers une République absolueVers une République absolue

 

Deux événements m’ont particulièrement frappée cette semaine mais surtout m’ont alertée sur le tour que prend cette Vème République. Personne ne se cache plus et le gouvernement socialiste est en train de renforcer son pouvoir, jour après jour. Il est temps d’en prendre conscience.

 

1) François Hollande a demandé à ses ministres d’accélérer les réformes et pour cela de favoriser les décrets et les ordonnances et de ne faire passer des lois que quand cela est strictement indispensable (Inversion complète de la démocratie. Normalement ce sont les décrets et les ordonnances qu'on fait passer en état d'urgence quand c'est indispensable, pas l'inverse ! D'autant plus qu'on n'est pas en état de guerre que je sache, ou en "période de de crise" comme le stipule l'article 16 donnant les pleins pouvoirs" au président. NdCR.) Etonnant et, d’un côté, c’est un signe de faiblesse. Le Président ne peut donc plus compter sur le Parlement.

 

C’est vrai qu’entre un Sénat qui ne vote plus les lois du gouvernement et des députés PS qui se montrent de plus en plus mécontents des méthodes de Hollande et de ses ministres, il est temps de passer à un plan B en court-circuitant le pouvoir législatif pour passer directement par le pouvoir exécutif. Où sont les contre-pouvoirs ? Se retrouverait-on en monarchie absolue, ce régime politique tant honni par les Républicains ? Que peut-on faire institutionnellement pour contrer des décrets et des ordonnances ? Pas grand-chose. On ne peut saisir le Conseil Constitutionnel.

 

Qu’on se rassure les grandes réformes passeront quand même par le législatif ! Il ne manquerait plus que l’Assemblée Nationale devienne une chambre d’enregistrement des lois comme elle l’était sous l’Ancien Régime. La question est de savoir à quelle fréquence et cadence, les ministres vont se servir de décrets et d’ordonnances mais ce sera à surveiller pour ne pas avoir de coup de poignard dans le dos.

 

Pour finir, disons chapeau à Hollande qui se rend compte qu’il faut accélérer l’effort pour l’emploi, il était temps après des mois d’attente…

 

http://medias-presse.info/wp-content/uploads/2014/01/valls-kippa-MPI.jpg2) Dans le registre de l’affaire Dieudonné, Manuel Valls semble parti en chef de guerre (Lire l'article de MPI: "Manuel Valls est-il ministre de France ou d’Israël ?" NdCR.) Mais le plus hallucinant dans cette histoire, c’est qu’il soutient des manifestations devant les salles de spectacle, voire qu’il appelle à manifester pour créer du trouble à l’ordre public et interdire ainsi les spectacles… Étonnant de la part d’un ministre chargé de la sécurité du pays ! A quelles extrémités en sont-ils réduits !

 

Dans un pays où le climat social est déjà tendu, au lieu de chercher l’apaisement il conforte les tensions. Ce qu’on peut dire, c’est que c’est à la limite du légal mais d’autres régimes ont agi de la sorte

 

Et ce n’est pas tout, à écouter Christophe Barbier du magazine l’Express, il faudrait réguler internet comme les Chinois le font si bien… Aujourd’hui Dieudonné est visé mais, demain, à qui le tour ? Désormais, la République agira-t-elle de cette façon pour faire taire qui elle voudra et qui elle aura désigné à la vindicte médiatique ? Certains écrivent qu’à travers les spectacles de Dieudonné, c’est la liberté des hommes qui est en jeu; moi je crois plutôt qu’à travers les moyens qu’on prend pour le réduire au silence, ce sont nos libertés individuelles qui sont en jeu ni plus ni moins et quoi qu’on pense de Dieudonné. Il ne manquerait plus que ce cas fasse jurisprudence pour demain. Au passage, n’oublions pas que c’est Valls et les médias qui ont fait monter la sauce au point d’en devenir une affaire d’état.

 

On a l’impression de se diriger droit vers une République en mode absolue, une République à la mode socialiste où l’opposition ne pourra plus se faire entendre parce qu’elle n’aura plus la parole. Cette République est résolue à faire taire tout ce qu’elle juge mal. Elle détient la vérité et le droit de censure. Internet lui échappe jusqu’ici mais pour combien de temps encore ?

 

Source: http://medias-presse.info/vers-une-republique-absolue/4697

 

 

 

 

 

. République absolue : François Hollande et la division haineuse des citoyens en classes, catégories et groupements d'hommes

. François Hollande, le destructeur de la démocratie, crache au visage du peuple

. Provocations de troubles à l'ordre public: Arno Klarsfeld appelle à manifester devant les spectacles de Dieudonné pour "justifier" une décision du ministre de l'Intérieur "sur des bases légales"

. République absolue et nihilisme d'Etat : les moyens d'en sortir

Repost 0
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 22:46

http://img.over-blog.com/600x463/2/43/14/66/Francs/Revoil-Genod-Pharamond.jpg

 

Nous avons vu hier que des appels à troubler l'ordre public et des menaces de "guerre civile" ont été lancés dans le but de "faire interdire les spectacles de Dieudonné" 2014 qui commencent au Zénith de Nantes le 9 janvier. Il semblerait que les forces de l'ombre aient décidé d'appuyer sur le bouton nucléaire, en déclenchant les affrontements devant les lieux de spectacles de Dieudonné, pour lesquels seront ensuite accusés immanquablement l'humoriste, ses spectateurs et soutiens.

 

Dans une vidéo postée mardi soir 31 décembre 2013 , nous avons vu Dieudonné, habillé d'un kimono de judoka, sentant certainement le danger venir, humoriser la situation, appeler Arno Klarsfeld, le fils du chasseur de nazis Serge Klarsfeld qui a été décoré hier dans un tempo étrange, un hasard sans doute..., de l'ordre national de la Légion d'honneur publiée mercredi 1er janvier 2014 au Journal officiel, à ne pas "céder à la haine et à la violence".  Dans cette video, l'humoriste se dit inquiet de voir ce dernier "jouer les gros bras, faire le casseur". Dans cette video, on voit en effet Arno Klarsfeld jeter littéralement de l'huile sur le feu en déclarant :

 

"Il faut des manifestations devant (les spectacles) pour qu'il y ait un ... (silence), pour que les tribunaux puisse considérer qu'il y ait un trouble à l'ordre public, pour que la décision du ministre de l'Intérieur et de la Préfecture soit justifiée sur des bases légales (C'est Arno Klarsfeld qui parle lui-même de "trouble à l'ordre public" et qui dirige apparemment le ministre de l'Intérieur et la Préfecture ! NdCR.) Et, poursuit-il, les bases légales c'est un trouble à l'ordre public. Et l'ordre public ne peut être troublé que si des gens manifestent pour dire on n'en peut plus"

 

Il s'agit effectivement là d'un appel à troubler l'ordre public dans le but de forcer la décision du ministre de l'Intérieur et de la Préfecture, la justifier "sur des bases légales".

 

Pour résumer la situation, c'est comme dans les années 30, quand le régime nazi déclenchait lui-même la Nuit de cristal, afin de donner un semblant de légalité aux mesures de répression déclenchées par la suite, tout en arguant du ras-le-bol de la population, une "réaction spontanée de la population" (sic), et en accusant les Juifs et les Communistes...

 

Dieudonné conseille Arno Klarsfeld d'être "prudent", parce qu'il n'est "plus en israël" à faire son "service militaire". L'humour de Dieudonné n'aura malheureusement pas suffi puisque nous apprenons ce soir par une dépêche Afp officielle qu'Arno Klarsfeld appelle officiellement "les Français" à manifester devant les spectacles de Dieudonné dès le 9 janvier au zénith de Nantes. Ceci risque de provoquer de graves troubles à l'ordre public.

 

Pour l'instant, à cette heure-ci, aucune autorité, aucun homme ou femme politique n'a réagi pour dénoncer ces appels à troubler l'ordre public. Ceci est très inquiétant pour la suite et la paix dans notre pays. C'est maintenant, c'est ces jours-ci qu'il faut alerter la population. Après il sera trop tard... Nous espérons qu'une personnalité se lèvera pour dire STOP, ça suffit ! N'y a-t-il pas un général dans ce pays dont on puisse dire qu'il méritât son ou ses étoiles ?

 

http://www.renaud-bray.com/ImagesEditeurs/PG/1376/1376215-gf.jpgDans ces instants de périls, soyons tous vigilants. Ne nous laissons pas berner ni tromper par l'Oligarchie qui serait tentée de nous refourguer un de ses vieux cheval pour régler la situation... Nous devrons alors tous dire NON et nous choisir nous-mêmes notre dirigeant à nous, sans tenir compte des conditions de l'ennemi. Une personnalité représentant la France par les mérites de ses aïeuls, une personnalité qui n'aura pas été compromise dans la vie politique français depuis 1791... disons-le, ce ne pourra être que le Roi. Un Roi que nous devrons appeler et nous-mêmes remettre sur le trône. Pour la Paix, pour la France ! Nous nous rappelerons particulièrement les hauts faits des nos ancêtres qui n'auraient pas accepté cette situation chez nous où une communauté ultra-minoritaire met le pays en coupe réglée, terrorise le reste de la population, met en danger la Paix, le Bien public et l'intérêt général. Rappelons-nous qu'au berceau de la royauté française, comme du temps de nos ancêtres les Gaulois, "le Roi franc était à l'origine élevé sur le Pavois" ! (Cf. Jean Favier, Charlemagne, Texto, Le Goût de l'histoire, lonrai 2013, p. 37.)

 

 

Dieudonné: Klarsfeld appelle à manifester

 

 

Par lefigaro.fr avec AFP Mis à jour le 02/01/2014 à 22:29 Publié le 02/01/2014 à 22:16

 

 

L'avocat Arno Klarsfeld, fils du chasseur de nazis Serge Klarsfeld, appelle les Français à manifester contre les spectacles de Dieudonné.

 

"En tant que membre des Fils et filles des déportés juifs de France, association présidée par mon père, j'appelle les citoyens, juifs et non juifs, à manifester leur indignation - ce qui est un droit constitutionnel - afin de dénoncer la haine antisémite et qu'il ne soit pas permis dans la France de 2014 de dire que les chambres à gaz n'ont pas gazé assez de juifs", a expliqué l'avocat.

 

L'ancien président de l'Office de l'immigration et de l'intégration (Ofii) appelle à manifester l'occasion de tous les spectacles de Dieudonné qui entame une tournée le 9 janvier à Nantes.

Arno Klarsfeld exclut de déposer plainte contre l'humoriste qui l'a violemment pris à partie dans une vidéo mise en ligne mardi soir. "Je dépose plainte uniquement pour crimes contre l'humanité, pas contre un antisémite nauséeux", a-t-il argué.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/02/97001-20140102FILWWW00488-dieudonne-arno-klarsfeld-appelle-a-manifester.php

 

 

. Le ministère de l'Intérieur veut interdire les spectacles de Dieudonné (Le Figaro, 27 décembre 2013)

. Manuel le Chimique Quand même désigne Alain Soral et Dieudonné comme ennemis à "combattre" (Université d'été du PS à la Rochelle, 23-25 août 2013)

. Manuel Valls l'arnaqueur s'en prend à nouveau à Dieudonné et à Alain Soral (Discours "Défendre la république contre les extrémismes", La Maison de la Mutualité, mercredi 27 novembre 2013)

. Deux poids deux mesures entre Dieudonné, Castelluci et les femen (4 janvier 2014)

Repost 0