Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2021 5 05 /02 /février /2021 22:49
Passeport sanitaire : Liberté uniquement pour les personnes vaccinées, la société à deux classes arrive

Liberté uniquement pour les personnes vaccinées: la société à deux classes arrive

uncut-news.ch / anti-spiegel 

5 février 2021

Les médias rapportent actuellement que le Conseil d'éthique s'est prononcé contre les droits spéciaux des personnes vaccinées. Une raison de pousser un soupir de soulagement? Non, car dans les petits caractères, le Conseil d'éthique est déjà en faveur de droits spéciaux pour les personnes vaccinées.

 

Der Spiegel titre " Pandémie Corona - Le Conseil d'éthique dénonce les droits spéciaux des personnes vaccinées " et écrit:

 

"Au moins toutes les personnes vaccinées ne peuvent-elles pas faire ce qui était normal avant le Corona? Le Conseil d'éthique s'est penché sur la question de savoir si des règles spéciales devraient s'appliquer aux personnes vaccinées et a publié une recommandation ad hoc. Dans la déclaration, le Conseil d'éthique dénonce les règles spéciales correspondantes.

 

'A l'heure actuelle, de l'avis du Conseil d'éthique, le retrait individuel des restrictions étatiques à la liberté est interdit car la possibilité que le virus se propage par des personnes vaccinées ne peut être exclue avec suffisamment de certitude', indique un communiqué."

 

Cela semble rassurant. Mais pour le Conseil d'éthique, la justification n'est pas les droits fondamentaux supposés inaliénables, mais seulement la question de savoir si une vaccination empêche effectivement la propagation de Corona. 

S'il est décidé demain que la vaccination empêche la propagation de Corona, le Conseil d'éthique devrait donc se prononcer en faveur de droits spéciaux pour les personnes vaccinées.

 

Une question générale: et si la vaccination n'arrête pas la propagation de Corona? Un verrouillage à vie s'appliquera-t-il alors en Allemagne?

 

Mais revenons au Conseil d'éthique. Si vous continuez à lire l'article de Spiegel, il dit également:

 

"Selon l'avis du Conseil d'éthique, il devrait y avoir une exception. L'évaluation critique globale des éventuelles règles spéciales ne s'applique pas aux résidents des établissements de soins, pour personnes âgées, handicapées et de soins palliatifs, selon un communiqué. Là, les interdictions de sortie et les restrictions sur les visites devraient être levées si les gens sont protégés par les vaccinations."

 

Aujourd'hui, une terrible pression des pairs s'accumule dans les établissements de soins. Si quelqu'un ne veut pas se faire vacciner, tous les autres résidents et employés vont l'attaquer, car il y a encore des restrictions de visites à cause de ce mauvais refus de vaccination.

 

Et à la fin ça devient très lourd:

 

"Contrairement aux règles étatiques, selon les éthiciens, il est également concevable que les prestataires privés, tels que les compagnies aériennes, fassent dépendre l'accès à leurs biens et services d'une vaccination. Selon le Conseil d'éthique, cela est dû à la liberté contractuelle. Selon cela, les particuliers et les entreprises privées peuvent en principe décider avec qui ils souhaitent conclure un contrat.

"Si, par exemple, des restaurants rouvrent ou des concerts ont lieu à nouveau, les organisateurs ne peuvent les proposer qu'aux personnes qui ont été vaccinées afin de se faire connaître et de protéger leurs employés", a déclaré Volker Lipp "

 

J'ai écrit à ce sujet il y a deux semaines : La vaccination obligatoire par la porte dérobée est de facto une affaire conclue. L'État se retire de l'affaire et dit qu'il n'y a pas de vaccination obligatoire, mais les prestataires privés sont maintenant presque agressivement appelés à former la société à deux classes. Le Conseil d'éthique permet ouvertement aux entreprises privées d'exclure ceux qui n'ont pas été vaccinés des événements, de ne plus leur permettre d'aller au restaurant, au cinéma, en avion, en concert, etc.

 

Et Merkel l'a également dit ouvertement il y a quelques jours, comme vous pouvez également le lire dans le Spiegel:

 

"En ce qui concerne les personnes qui ne veulent pas être vaccinées plus tard s'il y a une offre de vaccination suffisante, Merkel a ajouté:" Alors vous devrez peut-être faire de telles différences et dire: d'accord, si vous ne voulez pas cela, vous ne pouvez pas être capable de faire certaines choses. ""

 

Et comme vous venez de le lire, l'économie est dans son désespoir disposée à promouvoir cette société à deux classes, car elle n'a que le choix entre le verrouillage et la faillite ou bien accepter une société à deux classes et au moins faire un peu plus de chiffre d'affaires. Der Spiegel a rapporté hier :

 

"Le vendeur de billets bien connu CTS Eventim s'est engagé à faire en sorte que les organisateurs d'événements puissent faire en sorte que la participation aux concerts dépende d'une vaccination corona à l'avenir. Les systèmes devraient également pouvoir lire les cartes de vaccination."

 

Des cartes de vaccination? Apparemment, une base de données électronique pour les vaccinations est prévue et ces cartes de vaccination électroniques sont censées être le laissez-passer si vous voulez aller à un concert. Je me souviens des rapports d'Espagne. Le pays a déjà annoncé qu'il enregistrerait les vaccinateurs dans une base de données et transmettrait ces données aux pays de l'UE.

 

Dans mon article à ce sujet , j'ai demandé:

 

"La question se pose immédiatement de savoir pourquoi l'Espagne veut transmettre les données sur les refus de vaccination à l'UE. On soupçonne qu'un tel registre pourrait déjà être prévu dans les coulisses pour l'ensemble de l'UE. Sinon, pourquoi l'Espagne annonce-t-elle qu'elle transmettra les données aux États de l'UE si personne ne les a encore demandées?"

 

Comme nous pouvons voyager librement dans l'UE, des personnes non vaccinées pourraient avoir l'idée d'aller à un concert en France auquel elles ne sont pas autorisées à assister en Allemagne en raison de l'absence de certificat de vaccination. Ou l'inverse. Pour éviter cela, une base de données à l'échelle de l'UE et des cartes de vaccination sont inévitablement nécessaires. Je n'ai toujours rien entendu dans la presse sur la planification de quelque chose comme cela par l'UE.

 

Mais quand je regarde tous les rapports des différents États, toutes leurs populations s'accordant plus ou moins ouvertement à la société à deux classes à venir, alors je serais très surpris si les préparatifs n'étaient pas déjà faits à Bruxelles. Les gens ne sont pas encore prêts à accepter une société à deux classes, mais s'ils sont maintenus en résidence surveillée pendant quelques mois de plus et que les conseils d'éthique de ce monde recommandent des droits spéciaux pour les personnes non vaccinées à un moment donné, les gens accepteront probablement que s'ils ne les récupèrent finalement qu'en retour, ils s'envolent en vacances, sortent pour manger ou vont à des concerts.

 

Et puis - quelle coïncidence - l'UE annoncera qu'elle peut rapidement fournir une telle base de données à l'échelle de l'UE. Voulons-nous parier que cela arrivera de cette façon?

 

Addendum: Quiconque se satisfait que le Conseil de l'Europe se soit prononcé contre les droits spéciaux des personnes vaccinées, je dois les décevoir: le Conseil de l'Europe n'est pas l'UE et ses recommandations ne sont pas contraignantes.

Partager cet article
Repost0

commentaires