Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 13:29
L'État islamique revendique l'attaque à la hache dans un train allemand

VIDÉO - Quatre personnes ont été grièvement blessées lundi soir en Bavière par un jeune réfugié afghan, qui vivait dans un foyer pour mineurs isolés. Un drapeau de l'EI a été retrouvé chez l'agresseur, abattu par la police.

 

Un réfugié afghan de 17 ans a blessé grièvement quatre passagers d'un train à coups de couteau et de hache avant d'être tué par la police, lundi soir en Bavière. L'attaque s'est produite vers 21h15 à bord d'un train régional assurant la liaison entre les villes de Treuchlingen et Würzburg. Il a agi quatre jours après l'attentat de Nice, revendiqué par les djihadistes de l'État islamique, qui a fait 84 morts.

 

Mardi, l'État islamique (EI) a publié un communiqué pour revendiquer l'attentat via son agence Amaq (la même qui avait revendiqué l'attaque de Nice). «L'auteur de l'opération exécutée à coups de hache en Allemagne est l'un des soldats de l'État islamique. Il a effectué son opération en répondant aux appels incitant à frapper les pays de la coalition qui combat l'État islamique», affirme Daech dans son communiqué.

 

C'est la première fois que le groupe djihadiste, qui a revendiqué plusieurs attentats sanglants dans le monde, s'attribue la responsabilité pour une attaque en Allemagne. Comme pour la récente tuerie à Nice en France, l'EI affirme que cette attaque constitue une réponse à ses appels pour mener des attaques dans des pays participant à la coalition internationale effectuant des frappes contre les djihadistes en Syrie et en Irak.

 

La veille, peu après l'attaque, Joachim Herrmann, le ministre de l'Intérieur allemand, jugeait prématuré d'évoquer le mobile de l'agresseur, qui vivait selon lui dans un foyer pour réfugiés mineurs non accompagnés d'Ochsenfurt, près de Würzburg. Un drapeau de l'EI a été retrouvé au domicile de l'agresseur.

 

«L'agresseur semble être un Afghan de 17 ans ayant vécu un certain temps à Ochsenfurt. Il s'est attaqué soudainement aux passagers à l'aide d'un couteau et d'une hache, blessant grièvement plusieurs personnes. Certaines sont maintenant entre la vie et la mort», a dit le ministre.

 

La police a fait état de quatre blessés graves - deux seraient dans un état critique - et d'un blessé léger. D'autres passagers sont en état de choc. Le jeune homme, qui a pris la fuite lorsque le train s'est arrêté en gare de Würzburg, a tenté ensuite de s'en prendre aux policiers, qui ont dû ouvrir le feu, a poursuivi Joachim Herrmann.

 

Selon plusieurs chaînes de télévision, l'auteur des faits aurait crié «Allah akbar» (Dieu est grand) en passant à l'acte, mais l'information n'a été confirmée ni par le ministre lui-même ni par la police.

 

En mai dernier, un homme de 27 ans armé d'un couteau avait attaqué des passagers dans une gare de la région de Munich, tuant l'un d'entre eux. Les médias locaux avaient d'abord avancé la piste islamiste, et rapporté que cet Allemand de 27 ans avait crié «Allah Akbar». Finalement, la piste terroriste avait été écartée, car l'homme était atteint de troubles psychologiques.

 

L'Allemagne, qui a accueilli plus d'un million d'immigrés en 2015, n'a pas connu d'attentat islamiste d'envergure, mais les forces de l'ordre assurent en avoir déjoué beaucoup. Les agressions de la Saint Sylvestre à Cologne et dans le reste de l'Allemagne, commises en majeure partie par des migrants, avaient déjà fragilisé la position de Merkel.

 

 

Source: L'État islamique revendique l'attaque à la hache dans un train allemand, Par lefigaro.fr , AFP, AP, Reuters Agences Mis à jour le 19/07/2016 à 12:58 Publié le 19/07/2016 à 08:09

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 22:29

Le retournement de veste général se poursuit. Ou bien n'a-t-on là qu'une déclaration contradictoire afin d'abuser les électeurs conservateurs allemands ? Le 25 novembre 2015 François Hollande reconnaissait trop tard que des terroristes avaient pu "utiliser le cheminement des réfugiés", huit mois plus tard c'est au tour de la chancelière allemande Angela Merkel jusqu'ici championne de la cause de l'accueil des réfugiés en Europe de reconnaître que les vagues migratoires en direction du continent avaient été utilisées par des organisations terroristes pour y faire entrer certains de leurs hommes.

 

"Le flux de réfugiés a [...] été utilisé pour faire entrer des terroristes [en Europe]" a affirmé la chancelière allemande, Angela Markel, devant des militants chrétiens-démocrates de son parti, la CDU. (1)

 

L'aveu, inédit dans la bouche de la chancelière, survient une semaine après que le chef des renseignements allemands, Hans Georg Maassen, a révélé que 17 membres de Daesh avaient pénétré sur le continent en se faisant passer pour des réfugiés.

 

Début juin, un projet d'attentat à Düsseldorf impliquant un groupe de Syriens liés à l'Etat islamique avait été déjoué par les autorités.

 

Depuis le début de la crise migratoire que traverse l'Europe, Angela Merkel s'est distinguée des autres dirigeants nationaux par son soutien acharné à une politique d'ouverture des frontières, présentée comme un devoir d'humanisme vis-à-vis des populations touchées par les guerres civiles.

 

Cet engagement a été applaudi par un certain nombre de médias et d'experts, qui présentent la venue d'immigrés comme une chance pour l'économie allemande, en proie à une crise démographique. Le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz, notamment, avait loué la politique migratoire de Merkel, capable selon lui de garantir la puissance de l'Allemagne sur le long terme.

 

Lors du scandale des viols en Allemagne, Angela Merkel justifia l'innommable par des motifs économiques en déclarant:

 

"Il faut maintenir la liberté de circulation au sein de l'UE, qui peut être un moteur économique, et personne ne sait cela mieux que l'Allemagne".

 

En 2015, la chancelière s'était engagée à accueillir 800 000 migrants (soit quatre fois plus qu'en 2014), contribuant à l'exacerbation des flux migratoires vers le continent : environ un million de migrants, en partie originaires de Syrie, étaient finalement entrés dans le pays l'année dernière.

 

Afin de ne pas laisser à la seule Allemagne la tâche d'assumer cet appel d'air migratoire, Angela Merkel a bataillé pour que le Conseil de l'Union européenne (réunissant les ministres des Etats membres de l'Union) accepte un projet de répartition des migrants entre les différents pays. Résultat : en septembre 2015, le Conseil a voté l'obligation pour 25 des 28 Etats de l'UE d'accueillir des quotas de migrants. Une décision à laquelle se sont vivement opposés certains dirigeants européens, parmi lesquels le Premier ministre hongrois, Viktor Orban.

 

«La politique allemande sur les réfugiés n'est pas sans alternative», déclarait-il en février 2016 au journal allemand Bild, tout en assurant que «les quotas [allaient] changer le profil de l'Europe d’un point de vue ethnique, culturel et religieux». Joignant les actes à ses paroles, le chef du gouvernement hongrois est allé jusqu'à annoncer à son peuple, début juillet, la tenue d'un référendum sur la question.

 

Au niveau national, la politique migratoire généreuse d'Angela Merkel a largement contribué à entamer la popularité de celle-ci, jusqu'alors très élevée. L'image de la chancelière auprès de la population allemande a été tout particulièrement entachée par la vague d'agressions sexuelles du Nouvel An 2016, ayant impliqué de nombreux étrangers à Cologne et dans d'autres villes du pays. Selon des sondages parus en mai, l’alliance entre la CDU d'Angela Merkel et la CSU bavaroise serait créditée de 30,5% des voix, contre 41,55% lors des dernières élections législatives, en 2013.

 

L'ouverture des frontières nationales a en outre généré l'éclosion du mouvement anti-islamisation Pegida, qui est parvenu à réunir à plusieurs reprises plus de 20 000 personnes lors de «marches de protestations», à Dresde notamment. Autre conséquence du tournant pro-migrants de Merkel : le parti anti-immigration et eurosceptique AfD (Alternative pour l'Allemagne), créé en 2013 et ne disposant pour l'instant d'aucun député, connaît un essor fulgurant, au point d'être crédité de 15% d'intentions de vote dans les derniers sondages. Six ce résultat était confirmé par les urnes, il deviendrait alors la troisième force politique du pays, devant les Verts et la gauche radicale.

 

Enfin, le nombre d'actes xénophobes a fortement crû en Allemagne, depuis la mise en place d'une politique migratoire moins restrictive. L'Office fédéral de police criminelle allemand a recensé 500 actes xénophobes pour l'année 2015, contre 114 pour l'année 2014... et seulement 18 pour l'année 2013 ! Ces actions malveillantes prennent notamment la forme d'attaques contre les centres de réfugiés : en 2015, le journal Die Zelt en a dénombré plus de 220.

 

Le bilan s'avère donc plutôt lourd pour Angela Merkel qui, bien qu'ayant reconnu dès 2010 que le multiculturalisme était un échec, a voulu faire de l'Allemagne un exemple «heureux» d'ouverture des frontières.

 

Angela Merkel reconnaît que des terroristes se mêlent aux flux de migrants

Sources:

 

(1) Angela Merkel reconnaît que des terroristes se mêlent aux flux de migrants, RT en français, 11 juil. 2016, 21:10

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 12:24

Dans le même registre que la loi Travail El Khomri, ceci n'est pas un recul des droits des salariés, travailler à 70 ans est un "progrès" et "des protections repensées"...

Allemagne : Wolfgang Schäuble propose la retraite à 70 ans

Selon l'office fédéral des statistiques Destatis, en 2030, un tiers des Allemands aura plus de 65 ans, contre un cinquième aujourd'hui.

 

Ce problème démographique, a souligné récemment Destatis, ne sera pas résolu par l'arrivée du million de migrants en 2015, quand bien même ces derniers demeureraient en Allemagne. Le « déficit naturel », solde entre les naissances et les décès, devrait, en effet, dans les prochaines années, se creuser sous le double coup d'une faible fertilité (environ 1,43 enfant par femme) et d'une mortalité renforcée par le vieillissement de la population. Cette situation pose évidemment un problème pour le système de retraite allemand, compte tenu de la baisse du nombre de cotisants au regard du nombre de retraités.

 

 

Le problème qui risque de se poser est celui de la pauvreté des futurs retraités. Selon les prévisions de l'assurance retraite allemande, plus de 25 millions d'Allemands sont menacés de toucher une retraite inférieure au seuil de pauvreté en 2030. Pour passer au-delà de ce seuil, prévoit l'institution, il faudra avoir travaillé 40 ans de façon ininterrompue et toucher au moins 2.097 euros bruts par mois. Or, la flexibilisation du marché du travail outre-Rhin et l'explosion du travail partiel qui touche près de 15 millions de salariés allemands, soit 38,3 % du total, selon les chiffres de l'institut IAB, rendent de plus en plus difficile de telles conditions.

 

Bref, les retraites sont clairement une menace pour l'Allemagne et la réforme de 2005, engagée par Gerhard Schröder et mise en place par Angela Merkel, qui prévoit le passage de l'âge légal de départ à la retraite à 65 à 67 ans entre 2005 et 2030 risque de ne plus suffire. Face à ce défi, la « grande coalition » entre la CDU/CSU de la chancelière et la SPD sociale-démocrate a longtemps choisi de ne rien faire, contrairement à la légende tenace en France selon laquelle ce type de coalition « permet de réformer ». En réalité, en 2014, la CDU a accepté de permettre des départs à la retraite à 63 ans pour ceux qui ont cotisé le plus longtemps afin d'obtenir l'appui de la SPD sur la politique budgétaire restrictive du gouvernement et sur sa politique européenne. Non pas dans le cadre d'un projet réel, mais uniquement pour gérer l'équilibre interne de la grande coalition.

 

... Pour le patronat allemand, la solution est toute trouvée : il faut travailler encore plus longtemps, supprimer l'exception des 63 ans et remonter l'âge légal de départ à la retraite en 2030 à 70 ans ou, du moins, le « flexibiliser » à l'évolution démographique. L'idée est aussi défendue par la Commission européenne et l'OCDE.

 

[L]e ministre-président bavarois, chef de la CSU, sœur de la CDU dans le Land du sud du pays, Hors Seehofer, qui, en début de semaine, a réclamé le passage de la retraite à 70 ans. Et surtout Wolfgang Schäuble, le ministre fédéral des Finances, très populaire qui, mercredi, s'est également rangé parmi les partisans de la « flexibilisation » de l'âge du départ à la retraite. Immédiatement, le débat s'est rallumé en Allemagne. Sigmar Gabriel, vice-chancelier et ministre de l'Economie a rejeté cette demande comme « cynique » et un appel à « une baisse cachée des retraites. » Et de conclure : « avec la SPD, cela n'aura pas lieu. »

 

[L]'espérance de vie est un argument qui semble peu porteur. En Allemagne, celle à un an, selon Eurostat, est de 78 ans pour les hommes et 82 pour les femmes, soit une moyenne de 80,4 ans. C'est moins que la moyenne de la zone euro (81,3 ans) et bien moins que l'espérance de vie en Espagne et en Italie (82,5 ans), mais aussi en France (82,1 ans). Cette espérance de vie n'est donc pas exceptionnelle. Surtout, elle n'est pas liée à une bonne santé. Selon les données récentes de Eurohex, l'espérance de vie en bonne santé en Allemagne pour un habitant de 65 ans n'est que de 7 ans. C'était 7,6 ans en 2006. Autrement dit, cet élément se dégrade et surtout il reste très inférieur à la moyenne européenne (8 ans). En France, cet espérance de vie à 65 ans est de 9,8 ans, contre 9,6 ans en 2006. On le voit donc : la situation se dégrade dangereusement outre-Rhin. Et l'espérance de vie à la naissance pourrait donc être le mauvais indicateur. Relever l'âge de départ sans régler ces problèmes structurels est donc une solution de facilité qui ne règlera en réalité rien.

 

 

Source : Allemagne : Wolfgang Schäuble propose la retraite à 70 ans, La Tribune.fr, Par Romaric Godin | 22/04/2016, 17:12 | 1815 mots

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
31 mars 2016 4 31 /03 /mars /2016 11:29

Avec le printemps Angela Merkel voit éclore les premiers bourgeons :

L'Etat islamique (EI) a mis en ligne cinq photos appelant les djihadistes à commettre en Allemagne des attentats similaires à ceux qui ont touché Bruxelles la semaine passée. 
Le groupe islamiste donne pour cibles particulières les bureaux de la chancelière Angela Merkel à Berlin ainsi que l'aéroport de Cologne-Bonn,selonle groupe de renseignement SITE, spécialisé dans la veille des activités djihadistes sur Internet.

Cinq photos, mises en ligne mercredi, portent toutes le logo de Furat Media lié à l'EI, précise SITE.

Les images et graphiques du groupe djihadiste, accompagnés par le slogan « ennemi d'Allah », ont largement été repris par la presse allemande jeudi.

La police fédérale allemande (BKA), qui surveille les détenteurs de passeports allemands rentrant d'un séjour en Syrie ou en Irak où ils ont combattu, a indiqué avoir pris connaissance des images tout en estimant que leur publication ne justifiait pas de mesures sécuritaires supplémentaires.

 

« Il est clair que l'Allemagne est une cible du terrorisme international et que des attaques peuvent se produire mais ces publications ne nécessitent pas de mesures de sécurité supplémentaires », a dit un porte-parole de la police fédérale allemande (BKA), qui surveille les détenteurs de passeports allemands rentrant d'un séjour en Syrie ou en Irak où ils ont combattu et estimant que leur publication ne justifiait pas de mesures sécuritaires supplémentaires.

 

Une des images montre un djihadiste en tenue militaire se tenant dans un champ et regardant en direction de l'aéroport de Cologne-Bonn avec cette légende : « Ce que tes frères ont réussi à faire en Belgique, tu peux le faire également ».

Une autre image montre les bâtiments de la chancellerie à Berlin en feu avec un combattant de l'EI et un char devant l'édifice. La légende est : « L'Allemagne est un champ de bataille ».

L'Etat islamique appelle à des attentats en Allemagne

Source: L'Etat islamique appelle à des attentats en Allemagne, Ouest-France, Publié le 31/03/2016 à 11:56

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
22 février 2016 1 22 /02 /février /2016 09:41

Logique:

Migrants: l'Allemagne aurait mieux fait d'avoir une "politique nataliste" (Nadine Morano)

La député européenne Nadine Morano (Les Républicains) a estimé dimanche sur BFMTV que l'Allemagne "en matière de crise migratoire a(vait) réagi d'une manière totalement égoïste", et qu'elle "aurait mieux fait depuis des années d'avoir une politique nataliste pour renouveler ses générations".

 

"L'Allemagne en matière de crise migratoire a réagi d'une manière totalement égoïste. L'Allemagne aurait mieux fait depuis des années d'avoir une politique nataliste pour renouveler ses générations" plutôt que d'ouvrir ses portes aux migrants, a affirmé Mme Morano, au détour d'un développement sur l'Europe.

 

Source : Morano: l'Allemagne aurait mieux fait d'avoir une "politique nataliste", 21 Févr. 2016, 19h47 | MAJ : 21 Févr. 2016, 19h47

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 09:21

Alors que l'Allemagne est secouée par le scandale des viols de la nuit de la Saint-Sylvestre par des migrants et qu'Angela Merkel enfermée dans son dogme ultra-libéral de la "libre circulation", "un moteur économique", la chancelière refuse toujours de plafonner le nombre des réfugiés, (comme l'a annoncé l'Autriche le 20 janvier), ou de fermer les frontières allemandes, le pourtant très progressiste cardinal Reinhard Marx, président de l'Eglise catholique allemande, appelle lui aussi à ralentir l'immigration, rejoignant en cela les responsables politiques allemands à tous les niveaux qui estiment que l'Allemagne ne peut pas accueillir un autre million de réfugiés :

 

L'Eglise catholique allemande appelle à ralentir l'immigration

Le président de la conférence épiscopale allemande a plaidé ce week-end dans une interview pour une limitation du nombre de migrants en Allemagne. Mais les personnes accueillies doivent l'être dans la dignité, a-t-il insisté.

 

« Nous ne pouvons pas accueillir toutes les personnes en détresse. Cette question ne doit pas être traitée uniquement à l'aune de la charité, mais également de la raison. » Le président de la conférence épiscopale allemande, le cardinal Reinhard Marx, rejoint par ses déclarations les responsables à tous les niveaux qui estiment que l'Allemagne ne peut à l'avenir accueillir plus d'un million de réfugiés, comme elle a entrepris de le faire depuis l'an dernier.

 

Allemagne: la question des migrants bouscule Merkel

 

Mais le responsable de l'Eglise catholique allemande plaide pour un ralentissement du nombre des arrivants, il rejette en revanche toute limitation du droit d'asile estimant que « toute personne mettant le pied sur le sol européen doit être prise en charge dignement et bénéficier d'une procédure digne de ce nom ».

 

Reinhard Marx a défendu dans son interview à un journal régional la politique d'Angela Merkel évoquant le courage de la chancelière et sa capacité à prendre ses responsabilités. Le cardinal Marx s'inquiète de la montée de la xénophobie et au parti populiste Alternative pour l'Allemagne en hausse dans les sondages.

 

Le président de la conférence épiscopale juge « inacceptables et hostiles à l'humain » les déclarations de la présidente du parti qui affirmait récemment que l'Allemagne avait le droit de défendre ses frontières en tirant sur des réfugiés.

 

Source: L'Eglise catholique allemande appelle à ralentir l'immigration, Par RFI Publié le 06-02-2016 Modifié le 06-02-2016 à 23:19

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 06:35

Suite à la soirée de l'innommable le 31 décembre, et alors qu'Angela Merkel justifie l'ouverture des frontières (sous le nom de "liberté de circulation) comme un "moteur économique", c'est désormais un tiers des députés conservateurs du Bundestag qui critiquent ouvertement la chancelière :

44 députés chrétiens-démocrates allemands appellent Merkel à fermer les frontières

44 députés conservateurs ont adressé ce mardi une lettre à la chancelière Angela Merkel critiquant ouvertement sa politique d'ouverture aux migrants. Elle témoigne de la grogne parmi des élus, mais aussi à la base du parti, comme dans la population. Ce mercredi, Angela Merkel rencontrera en Bavière les élus régionaux du parti frère CSU qui lui remettront en main propre une autre lettre tout aussi critique.

« Dr. Angela Merkel, chancellerie, rue Willy-Brandt 1, 10557 Berlin ». C'est à cette adresse que 44 députés chrétiens-démocrates ont envoyé mardi 19 janvier leur lettre pour dire à celle qu'ils ont pourtant réélue comme un seul homme à l'automne 2013 tout le mal qu'ils pensent de sa politique d'ouverture aux migrants.

Pour ces députés conservateurs, l'Allemagne a atteint les limites de ses capacités d'accueil et doit d'urgence mettre en place une politique plus restrictive. Les intéressés ont certes mis de l'eau dans leur bière et renoncé à un vote de défiance au sein du groupe parlementaire.

Il n'empêche une telle prise de position fait désordre dans un parti d'ordinaire discipliné et où les frondeurs en courent pas les rues. Ils souhaitent obtenir une réponse d'ici une semaine, d'ici la prochaine réunion du groupe parlementaire avec la chancelière.

Si on ajoute à ces députés chrétiens-démocrates, leurs homologues du parti frère de la CSU bavaroise, encore plus rebelles, c'est un tiers des députés conservateurs du Bundestag qui critiquent ouvertement leur chancelière.

Des députés fidèles à Angela Merkel ont eux aussi pris la plume pour défendre la chancelière. Lundi au siège du parti une candidate aux élections régionales de mars a demandé aux rebelles « de la fermer ».

Ce mercredi, Angela Merkel se rend en Bavière à une rencontre des élus régionaux conservateurs bavarois. Une trentaine d'entre eux vont lui remettre en main propre une autre lettre. On peut y lire « Nous ne mettrons pas fin aux guerres, à la pauvreté ou aux problèmes économiques en invitant tous les migrants chez nous ».

Source: Des députés conservateurs apellent Merkel à fermer les frontières, Par RFI, Publié le 19-01-2016 Modifié le 19-01-2016 à 23:41

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 23:59
Berlin veut créer une cour de justice spéciale contre les opposants à l’immigration

Le ministre de la Justice allemande veut réprimer les opposants à l’immigration. Depuis l’arrivée d’un million d’immigrants et la série de viols collectifs par des étrangers à Cologne, la population allemande se défie de la politique d’immigration d’Angela Merkel.

Mais loin d’écouter le peuple, qui lui est au 2/3 défavorable, le gouvernement allemand radicalise ses positions pro-immigration. Il s’agirait non seulement de contraindre les pays membres de l’Union européenne à accueillir plus d’immigrants, mais aussi de censurer les opposants à l’immigration musulmane.
Le ministre de la Justice allemande a annoncé vouloir créer une cour de justice spéciale afin de réprimer les opposants et la violence xénophobe, qu’elle qualifie d’extrême-droite. Elle souhaite aussi nommer des procureurs spécialement chargés de réprimer les opposants politiques refusant l’immigration de peuplement. Et notamment ceux qui « s’expriment sur les réseaux sociaux ».

Si les grands médias cachent la vérité, comme ils l’ont scandaleusement fait pour les viols perpétrés à Cologne, et que les opposants sont censurés, où le citoyen pourra-t-il s’informer ?

 

Source: Berlin veut créer une cour de justice spéciale contre les opposants à l’immigration, Novopress.info, 19.01.2016

Les Observateurs.ch

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 06:32

Quand les milices d'auto-défense se créent, on est plus très loin de l'éclatement féodal (morcellement et décadence de l'autorité carolingienne au niveau local au Xe siècle - siècle de violence - assorti du développement de la féodalité ou mise sous protection seigneuriale des populations avec apparition d'une nouvelle noblesse - les milices d'auto-défense de l'époque - qui s'est dotée des attributs du pouvoir...) et donc du sursaut capétien qui est arrivé après... Mécanisme que les élites oligarchiques doivent certainement connaître, mais tentent par tous les moyens d'empêcher... C'est trop tard, le monstre qu'ils ont créé s'est échappé.

A Cologne – et ailleurs – la demande d’armes d’auto-défense explose et des milices se créent

A Cologne – et ailleurs – la demande d’armes d’auto-défense explose et des milices se créent

 

Des privés veulent se mettre au service de la population.

 

Fort peu de médias pour en parler. Et pourtant, de manière visible, les Européens qui n’acceptent pas la politique de l’autruche prônée par les gouvernements pro-migrants, s’organisent pour veiller à leur propre sécurité et à celle de leur famille. Armes d’auto-défense, milices indépendantes… Un réflexe de survie pourtant bien mal vu par les médias et les forces de sécurité qui sévissent contre ce repli de soi inopportun !

 

A l’Etat, visiblement, de décider qui doit être protégé ou non…

 

Demande en hausse pour les pistolets d’alarme et autres armes d’autodéfense

 

C’est un fait, les ventes d’armes d’auto-défense connaissent une hausse inédite en Allemagne… Un marchand d’armes du nord de Cologne confie à un quotidien local, Rheinische Post : « Depuis le début de l’année, nous avons vendu dans notre magasin deux fois plus de sprays de défense qu’en temps normal ».

 

« Ce sont surtout des hommes qui viennent car ils veulent acheter les sprays pour leurs femmes ou leurs filles ».

 

La police locale l’a elle-même confirmé sur son compte Facebook : « A l’heure actuelle, un grand nombre de demandes de permis de port de pistolets d’alarme parviennent à la police de Cologne ». A Cologne, triste théâtre des agressions du Nouvel An, mais aussi dans d’autres régions du pays, comme en Bavière, point d’entrée de la plus grande partie des migrants dans le pays en provenance d’Autriche.

 

On se remet à porter secours…

 

La prise de conscience pointe.

 

Il y a trois jours, dans la gare de Westbahnhof, à Vienne, un Autrichien de 22 ans a commencé à se faire attaquer par un groupe de réfugiés afghans qui voulaient le voler. Un incident devant lequel tous les passants auraient lâchement baissé les yeux – comme on leur a appris à le faire. Mais cette fois, une foule se forme, mécaniquement, et fond sur le groupe, largement surpris…

 

La police, arrivée sur les lieux, put arrêter six des agresseurs, pendant que le jeune homme était emmené à l’hôpital.

 

Les milices d’auto-défense

 

Plus symbolique encore, des Allemands ont décidé de constituer des milices d’auto-défense – trois mots terribles pour le politiquement correct –, face à l’échec sécuritaire patent de leurs dirigeants.

 

Fondé la semaine dernière, « Dusseldorf is Watching », dont le mot d’ordre est « un pour tous et tous pour un », a rassemblé en huit jours plus de 13.000 partisans… « Kassel is Watching » organise déjà aussi des patrouilles, facilitées par le biais des applications de messagerie instantanée telles que WhatsApp ou Facebook. Les transgressions et agressions sont rapidement signalées au groupe qui peut se rendre dès lors sur les points chauds.

 

Il s’en est aussi formé à Francfort, Hambourg… Et des héros surgissent, tels que l’ancien soldat des forces spéciales, Ivan Jurevic, le « héros de Cologne », qui a su fermer ses poings pour défendre le sexe faible, ce soir du Nouvel An. Il a fait cette remarque, ô combien éclairante : « J’ai toujours pensé que ce genre de choses ne pouvait être qu’une propagande de droite. Mais c’était bien réel! » !

 

Interdit de se protéger, à Cologne et ailleurs

 

Mais Ivan Jurevic a été arrêté ce week-end, parce qu’il avait décidé de rejoindre une milice d’auto-défense et que la publicité aurait été trop voyante. Et toutes ces milices ont reçu de sévères messages d’avertissements de la part des forces de police.

 

« Protéger les citoyens relève de la seule responsabilité de l’Etat (…) L’application de la loi est à laisser aux professionnels »…

 

Source et suite: Reinformation.Tv, 15 janvier 2016

 

. Viols et agressions contre des femmes en Europe : l'attentat contre les droits des femmes

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
8 janvier 2016 5 08 /01 /janvier /2016 13:36

Le scandale s'ajoute au scandale quand des motifs économiques justifient l'innommable.

Scandale des viols en Allemagne : Quand des motifs économiques justifient l'innommable

Le scandale des viols de Cologne durant la nuit du 31 décembre 2015 s'amplifie, la police et les media avouent avoir caché la vérité. (JT TV Libertés du 7 janvier 2015)

 

Une semaine après les faits, on en sait davantage sur ce qu'il s'est passé dans plusieurs grandes villes d'Outre-Rhin. Les media allemands viennent en effet de révéler d'autres cas d'agressions sexuelles à Bielefeld, Düsseldorf, Francfort, Stuttgart, ou encore Hambourg.

Les témoignages des victimes se succèdent et laissent place à des propos terrifiants.

Des exactions jusqu'à présent passées sous silence par l'ensemble des rédactions allemandes, par déni, mais surtout pour ne pas créer de dérapage prétendument discriminatoire. Une attitude soutenue par le ministre de la justice allemand Heiko Maas, qui a mis en garde contre toute "instrumentalisation" de ces agressions.

Scandale des viols en Allemagne : Quand des motifs économiques justifient l'innommable

Suite à ces agressions, Angela Merkel persiste dans sa volonté d'ouvrir les frontières :

 

"Il faut maintenir la liberté de circulation au sein de l'UE, qui peut être un moteur économique, et personne ne sait cela mieux que l'Allemagne", a déclaré la chancelière fédérale allemande.

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 16:43
Migrants : la ville de Cologne transformée en un innommable coupe-gorge en l’espace d’une nuit

"Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice." George Orwell

5 jours exactement ont passé entre la réalisation des faits et une rapide dépêche Afp Le Figaro et un article, le 5 janvier. Le silence médiatique sur les agressions sexuelles commises sur des allemandes par des migrants durant la nuit de la Saint-Sylvestre 2015 commence à susciter des réactions. A "droite" comme à gauche", l'indignation est la même, l'appel à la résistance, de plus en plus pressant.

Migrants : la ville de Cologne transformée en un innommable coupe-gorge en l’espace d’une nuit

Sur "Boulevard Voltaire" :

Nuit d’horreur à Cologne, Hambourg et Stuttgart. Plus ancienne des grandes villes allemandes, Cologne a été particulièrement touchée par cette incroyable violence et s’est transformée en un innommable coupe-gorge en l’espace d’une nuit. Le soir du 31 décembre, des centaines de femmes ont été agressées physiquement, et parfois violées, par de jeunes hommes entre 18 et 35 ans « apparemment d’origine arabe et nord-africaine » selon la police locale. Les fameux « migrants » se sont coordonnés pour terrifier des jeunes femmes, laissant libre cours à leurs penchants libidineux d’un autre âge. Pas moins de 90 plaintes (sur plusieurs centaines d’agressions sexuelles) ont été déposées pour la seule ville de Cologne et la seule nuit du 31 décembre 2015.

 

L’information a mis du temps à filtrer dans les grands médias français, probablement tétanisés par l’ampleur de l’affaire. [...]. Nous assistons, pour la première fois de notre histoire moderne, à des agressions sexuelles de masse commises par des hommes étrangers déterminés. Dans les guerres primitives, le viol était utilisé comme une arme par les armées d’invasion pour soumettre les peuples conquis et les terroriser.

 

N’ayons pas peur des mots : les centaines de milliers de « migrants » accueillis par Angela Merkel se comportent en colons menaçant la sécurité, les valeurs et le mode de vie du peuple allemand. Ils y sont encouragés par l’inconscience de la chancelière, laquelle, en un geste de pure soumission, s’est adressée à eux directement en sous-titrant son allocution du Nouvel An en arabe. L’Allemagne est désormais engagée dans le même processus que la France : la méthodique destruction de sa culture millénaire par l’immigration et le multiculturalisme.

 

Le summum de l’horreur a été atteint par madame le maire de Cologne, Henriette Reker. Consciente du gouffre qui sépare les mœurs préhistoriques des désormais fameux « migrants » et celles des Allemands, cette dernière a accusé les femmes d’avoir adopté un comportement inadapté. Pas un mot de madame le maire pour condamner cette barbarie inouïe. Eh oui, il ne faudrait pas provoquer messieurs les « migrants ». Les pauvres vivent dans une telle misère sexuelle… Une femme trop jolie, ou trop courtement vêtue, serait susceptible de les charmer. C’est un discours que j’ai déjà lu dans certaines publications pro-migrants. En poussant le raisonnement, il faudra bientôt que les femmes européennes portent la burqa pour éviter d’être violées, ou bien qu’elles évitent de faire la fête en ville. Quelle funeste régression. Henriette Reker, aveuglée par son amour de l’« autre » le plus lointain, trahit son peuple et son genre en conscience.

 

J’avais révélé, avec le collectif Culture, libertés, création, l’existence d’une fresque raciste subventionnée par la mairie de Paris sur laquelle on pouvait lire un appel au viol : « Les Françaises aux Africains » (http://cultureetlibertes.fr/2015/06/16/fresque-raciste-et-pro-immigration-clandestine-en-plein-paris/). Cette idéologie d’ouverture inconsidérée au tiers monde entraîne les pires exactions. Dans le même temps, Facebook censure la statue de la Petite Sirène de Copenhague pour « nudité inappropriée ». Nous marchons sur la tête et courons tout droit vers notre destruction.

 

Il est temps de se révolter, de dire que nous ne voulons plus de cette immigration imposée par les instances nationales et européennes. Ils sont les Munichois, nous sommes la résistance en marche. Une résistance désormais étendue au continent tout entier. De Rome à Cologne, en passant par Paris, Varsovie ou Budapest, les Européens veulent préserver leur mode de vie.

 

Gabriel Robin

 

Source: Les femmes allemandes devraient-elles porter la burqa ?, Gabriel Robin, Boulevard Voltaire, 06.01.2016

Sur le site "Zebuzzeo", sur une ligne plutôt de "gauche" :

 

"LA FOLIE DE COLOGNE, DE STUTTGART, DE HAMBOURG, DURANT LA NUIT DE LA SAINT SYLVESTRE..."

 

Des agressions sexuelles sur des jeunes filles allemandes à la gare de Cologne et à Hambourg la nuit de la Saint Sylvestre, par des gangs de migrants d’Afrique du Nord, sont certainement dues "à cause de leur tenue vestimentaire". La maire de Cologne, Henriette Reker,appelle désormais à la prudence et demande aux jeunes filles de faire des efforts pour ne pas tenter le diable et « adopter des règles de comportement pour éviter les agressions. » Où comment détourner la réalité des faits.

 

Pourtant, à moins 5°, un 31 décembre, on a du mal à envisager des jeunes filles en mini-jupe se rendant à pied à la gare pour prendre un train ? Et pourquoi justifier le viol par une tenue vestimentaire, qui plus est, des viols en réunion ?

 

« Il y a eu des viols», raconte le policier appelé initialement suite au signalement d’une bagarre entre des centaines d’étrangers autour de la gare. En fait, il y avait près de 2.000 personnes sur place dans un chaos indescriptible. Des fusées interdites explosaient à différents endroits. Des femmes fuyaient en larmes, les vêtements déchirés[1]”

 

Il ne s’agit pas ici d’un problème de comportement, ni de règles à imposer à notre jeunesse, ces jeunes femmes ne se font pas violer à cause de leur tenue vestimentaire, mais parce que des sauvages ont des désirs libidineux non assouvis d’une part, et qu’il est un devoir pour un musulman religieux de répandre sa religion à travers tous les moyens, dont le viol, qui n’est pas considéré comme un crime par l’islam et d’autant plus, un viol commis sur des femmes chrétiennes, juives...

 

Cette volonté de remplacement ethnique par le viol est une nécessité pour imposer une modification de population afin de faire de l’islam la première religion d’occident. D’après Mona Walter, ancienne musulmane convertie au christianisme et sonneur d’alerte, cela fait 1300 ans que cette pratique se perpétue, c’est inscrit dans le Coran et dans les Hadiths.

 

Mona Walter vit actuellement en Suède, où les autorités sont désormais dépassées par l’ampleur et la violence du problème religieux musulman, dont l’intolérance et le refus d’intégration dans la société suédoise, provoque des troubles sans précédent.

 

En France toute forme de racisme envers la communauté musulmane est considérée comme un délit, et de nombreux petits criminels se réfugient désormais derrière cette excuse pour justifier le pire, et la société pour ne pas paraître complice du racisme préfère masquer la vérité et tout autoriser. En Allemagne, en Suède, en Norvège on parvient même à pardonner à un réfugié subsaharien qui viole une enfant de dix ans pour toutes ces raisons, (ce n'est pas une opinion, mais un fait) bien entendu, un citoyen lambda ne bénéficierait pas du même régime de faveur ce qui fait hurler de rage les victimes, les familles des victimes, et une grande majorité de citoyens.

 

Les excuses de repli concernant ces actes de barbarie, fournies par les élites, sont à la fois mensongère et loin de toute réalité sociologique.

 

Ce qui est arrivé à la gare de Cologne la nuit de la Saint Sylvestre est sans nul doute, le préambule à des actions qui vont se développer inévitablement sur tout le territoire européen, et les forces de l’ordre ne sont, ni assez nombreuses, ni préparées à de telles violences, comme l’explique le policier Allemand qui est parvenu à secourir quelques jeunes filles à Cologne :

 

- « En fait, il y avait près de 2.000 personnes sur place dans un chaos indescriptible. Des fusées interdites explosaient à différents endroits. Des femmes fuyaient en larmes, les vêtements déchirés[2]»

 

À Hambourg et à Stuttgart, « … des victimes parlent de groupes d'hommes partant chasser des jeunes femmes «comme du gibier» dans la Reeperbahn, la rue chaude de Hambourg. Le profil des agresseurs est proche de celui de Cologne[3].»

 

Déjà la police allemande est dépassée, au point d’obéir au ministère de la Justice qui conseille de ne plus prendre les plaintes pour viol, commis par des migrants pour éviter tout sentiment anti-migrant au cœur de la population. On peut comprendre que tous les migrants ne sont pas nécessairement des criminels, mais un crime est un crime commis par un migrant ou pas.

 

Cette attaque de la Saint Sylvestre, est une agression avec séquestration qui peut s’assimiler à un enlèvement, plus un viol en réunion, les charges sont lourdes, mais ne font visiblement pas peur aux coupables, parce que la mission "divine" est plus importante que tout, nous avons affaire à des soldats de dieu et ces mêmes actes de barbarie, nous les retrouvons partout en Europe et de plus en plus ; sur 2 000 personnes présentes à Cologne, seules 8 ont été interpellée, c’est dire l’efficacité des forces de l’ordre.

 

« … les médias parlent de meutes d'hommes s'en prenant à des femmes, parfois très jeunes. Ces dernières ont également fait l'objet de vols de téléphones portables ou de porte-monnaie. De nombreux cas ont été répertoriés autour de la gare principale de Cologne[4].»

 

Que dire, que penser d’une telle barbarie à présent sans limite ? Nous nous trouvons dans la même situation que dans la fin de l’Empire romain, où une civilisation barbare en chasse une autre, plus évoluée et qui ploie sous la force brute d’une armée de fanatiques assoiffés de conquêtes, de pillages, de viol et de sang. Mais le drame de cette fin de civilisation, c’est que nos élites sont complices de cette destruction, avec une volonté déterminée de réduire le système de réflexion et les intellectuels, pour ne conserver que des êtres décérébrés faciles à manipuler et à contrôler.

 

Les sauvages qui commettent ces viols et ces violences, sont les outils de ces dirigeants laxistes pour les criminels, et injustes avec les honnêtes gens, provoquant une pression sans précédent sur le peuple qui doit craindre les migrants d’une part, et le pouvoir d’autres parts, quelle réussite, il suffit pour cela d’écouter les Calaisiens aujourd’hui.

 

Et comment gérer pour des citoyens 2 000 hommes jeunes et excités dans une gare, dans un quartier, dans une ville, comment les autorités peuvent-elles gérer ce flux de violence spontané ?

 

Elles ne le peuvent pas, c’est pourquoi elles ont créé des lois pour contenir les manifestations et organiser une résistance policière officielle, mais dans le cas présent, des foyers de violence spontanés peuvent naitre n’importe où et à tout moment, c’est ce que nous raconte ces événements.

 

Dans les foyers d’accueil où la misère est grande, la révolte gronde également, et les violences se développent inévitablement. C’est normal, chaque homme a droit à la dignité, et il la revendique dans une Europe au bord de la banqueroute, une Europe qui s’appauvrit de jour en jour, mais, ça, les passeurs l’ont bien caché aux migrants qui vivent cette déconvenue comme une trahison.

 

Au Danemark près de 90% des migrants sont au chômage et manifestent leur colère dans les rues et se retranchant derrière la religion comme ultime recours à leurs malheurs et à leur détestation de l’occident. Lorsqu’en France le journaliste de TFI, Harry Roselmack pose une question à un musulman radical :

 

- Êtes-vous fier d’avoir la nationalité française ?

 

- Ce que je peux dire, c’est que je suis fier d’être musulman.

Tout est dit et comme l’affirmait en résumé le « philosophe » T. Ramadan, être musulman est plus important que d’être français, car être français c’est une situation géographique, être musulman c’est une entité profonde, ce qui explique d’ailleurs pourquoi les musulmans refusent la démocratie par principe.

 

Pourtant, les migrants ne sont pas le problème, ce sont certains d’entre eux qui le sont, les terroristes, les extrémistes religieux, les faux migrants subsahariens et provenant du Maghreb, qui ont profité de cet exode pour se glisser parmi les malheureux pour profiter des largesses de l’occident. La preuve en est, le nombre d’hommes seuls et jeunes qui appartiennent à ce flux migratoire et qui ont pour intention de bouleverser la structure ethnique et religieuse de l’Europe, et comme le disait un ex-parlementaire du bloc de l’Est :

 

- Nous assistons ici à une véritable invasion.

 

Mais les vrais coupables, ce ne sont pas les malheureux que les Grecs attaquent en mer pour les pousser à se noyer, oui, les vrais coupables ce sont nos gouvernants au service des États-Unis qui font la guerre et qui détruisent les pays en poussant ces ressortissants meurtris à trouver refuge là où ils peuvent.

 

Ah, on peut le dire, Obama, nous a bien eu.

Nous vivons une époque formidiable…

 

1. http://www.medias-presse.info/des-femmes-fuyaient-en-larmes…
2. 
http://www.medias-presse.info/des-femmes-fuyaient-en-…/46809
3. http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/18465042
4. http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/18465042

 

Source: http://zebuzzeo.blogspot.fr/2016/01/la-folie-de-cologne-de-stuttgart-de.html

 

Migrants : la ville de Cologne transformée en un innommable coupe-gorge en l’espace d’une nuit

Sur le site "Medias-presse.info", plutôt de "droite" :

 

Vidéo du chaos organisé par les migrants avant les agressions sexuelles massives à Cologne le 31 décembre au soir

 

Voici des images filmées par la télévision allemande et confirmant notre article au sujet des agressions sexuelles massives organisées par près d’un millier de migrants le 31 décembre à Cologne.

chasse aux femmes Hambourg

La presse allemande lève un coin de voile sur la gravité de la situation qui dépasse l’imagination. Il est maintenant établi que le soir du réveillon de Nouvel An, les agressions sexuelles massives commises par des hordes d’immigrés n’ont pas concerné que la ville de Cologne mais ont été constatées dans bien d’autres localités allemandes.

 

Agressions sexuelles massives de Cologne : les témoignages terrifiants des victimes

 

Ces agressions sexuelles massives commises par des immigrés dans plusieurs villes d’Allemagne démontrent d’un seul coup le prix de la folie masochiste des dirigeants européens qui ont ouvert les portes de l’Europe à une invasion barbare.

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 18:28

Après l'Ecosse, la Catalogne, le mouvement sécessionniste anti-jacobins gagne l'Allemagne où les choses évoluent rapidement :

L'Allemagne en voie de désintégration : un député allemand appelle à l'indépendance de la Bavière

"Pourquoi ne luttons-nous pas pour notre indépendance?", a demandé Steffen Vogel, député du parlement bavarois sur son compte Facebook.

 

"La Bavière devrait réfléchir à son indépendance", écrit-il sur son compte Facebook. Le député est irrité par les états allemands qui critiquent la Bavière mais prennent avec plaisir des milliards du budget alloué aux états.

 

"Pourquoi n’aspirons-nous pas à notre indépendance comme les Ecossais? Les choses iraient mieux ainsi", a écrit le député en mettant un émoticône clignotant.

 

Source: Un député allemand appelle à l'indépendance de la Bavière, Sputnik, 16:23 11.11.2015(mis à jour 16:52 11.11.2015)

Cette déclaration d'un député bavarois intervient dans un contexte très difficile pour la chancelière sansfrontiériste Angela Merkel qui a vu ses ministres des finances et de l’Intérieur se révolter contre elle ces derniers jours.

 

Alors que l’Allemagne est littéralement en train de s’effondrer sous le poids de l’invasion des masses du tiers-monde qui se ruent dans le pays, le gouvernement fédéral est entré en phase de désintégration, expliquait hier le site Breiz Atao.  Les ministres de l’Intérieur et des Finances défient désormais publiquement Merkel.

 

Une initiative du ministre de l’Intérieur allemand, Thomas de Maiziere, a tourné à la rébellion contre la politique d’accueil maximal voulue par Angela Merkel depuis septembre. Ce dernier venait en effet de donner l’ordre à tous les agents du ministère de cesser de reconnaître chaque migrant clandestin comme un “réfugié” au sens des conventions de Genève.

 

Ce mouvement, remettant radicalement en cause la politique arrêtée par la chancelière, a déclenché l’intervention de la chancellerie qui a rapidement stoppé cette initiative.

 

Soutien du puissant ministre des Finances

 

Sitôt l’annonce faite, c’est le puissant ministre des Finances allemand, Wolfgang Schaüble, qui est intervenu pour soutenir le ministre de l’Intérieur. “Bien sûr que nous devons limiter le regroupement familial, parce que notre capacité d’accueil n’est pas illimitée” a t-il déclaré. “Je considère que cette décision est nécessaire et je suis sûr que nous pouvons rapidement atteindre un accord au sein de la coalition” a t-il insisté.

 

Le ministre des Finances est poussé par beaucoup de responsables du centre-droit allemand à renverser Angela Merkel dont la politique menace gravement la crédibilité dans l’opinion. Ce qui explique pourquoi ce dernier a nettement pris ses distances avec la chancelière ces derniers jours.

 

Lundi Schaüble déclarait ainsi que si les migrants “voulaient tous venir en Europe, au lieu de régler les problèmes en Syrie, ils ne seraient jamais réglés”. Une position en radicale opposition avec le jusqu’au boutisme d’une chancelière de plus en plus isolée, tant en Allemagne qu’à l’étranger. (Source)

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 19:48

En avez-vous entendu parlé en France ? Alors qu'officiellement la chancelière Angela Merkel mène une politique d'accueil des réfugiés et demande aux pays européens d'accepter les "quotas" d'accueil, en coulisse son parti envisage de voter d'ici 15 jours la construction d'un mur sur les frontières orientales de l'Allemagne afin, explique The Independent, d'"endiguer l'afflux massif de 10.000 migrants par jour en Allemagne."

Crise des réfugiés : le parti d'Angela Merkel propose d'ériger un mur sur les frontières orientales de l'Allemagne

Pendant qu'un silence médiatique total recouvre les media en France, des travailleurs installent des clôtures de sept mètres de haut le long de la voie d'accès à l'Eurotunnel à Coquelles (Pas-de-Calais) pour essayer d'empêcher les migrants de tenter la traversée de la Manche vers la Grande-Bretagne. Les Chrétiens-démocrates d'Angela Merkel proposent une défense de ce style en Allemagne.

 

La chancelière Angela Merkel fait face à une forte opposition à sa politique d'ouverture aux réfugiés venant de ses propres démocrates-chrétiens après qu'une majorité des députés de son parti a lancé une initiative parlementaire proposant un style de "Mur de Berlin" de défense sur les frontières de l'Allemagne.

 

Des détails du soi-disant «plan secret» des démocrates-chrétiens pour endiguer l'afflux quotidien des 10.000 migrants en Allemagne ont été publiés dans les colonnes du journal de media mainstream Bild, journal qui a dit que l'initiative a été soutenue par 188 des 310 députés parlementaires du parti de Mme Merkel.

 

Leurs propositions consistaient à inclure l'installation de clôtures de barbelés le long des frontières orientales de l'Allemagne - qui ne diffèrent pas de celles qui ont été démantelées après la chute du mur de Berlin. Mme Merkel a jusqu'ici rejeté toutes les demandes de nouvelles barrières frontalières.

 

"Nous devons arrêter l'afflux de réfugiés. Il ne devrait y avoir aucun tabou au sujet d'avoir un autre regard sur nos fortifications frontalières", a déclaré à Bild Christian von Stetten, le député dirigeant conservateur. Il a déclaré que le plan serait voté d'ici une quinzaine de jours.

 

Source : Refugee crisis: Angela Merkel’s party unveils secret plan for 'Berlin Wall'-style defences on Germany’s borders, The Independent, Tuesday 20 October 2015 09:25 BST

Google translate

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 21:58
Hybris allemande : Merkel veut dynamiser le processus d'adhésion de la Turquie à l'UE

Source: Merkel veut dynamiser le processus d'adhésion de la Turquie à l'UE, Sputnik,

 

"Nous voulons rendre le processus d'entrée de la Turquie à l'UE plus dynamique et commencer les négociations sur l'ouverture du 17e point consacré à l'économie et la politique financière", a souligné la chancelière allemande lors de sa conférence de presse commune avec le premier ministre turc Ahmet Davutoglu, à Istanbul.

 

Pourquoi pas l'Iran et l'Inde dans l'UE tant qu'on y est ? Après tout Alexandre le Grand et ses Grecs ne sont-ils pas allés aux portes de l'Inde ? La démesure allemande n'est pas sans rappeler la prétention à l'empire universel du roi macédonien qui se fracassa sur le mur des réalités culturelles, sociales et économiques, et de la volonté des peuples grecs et asiatiques de ne pas se mélanger... tout comme d'ailleurs l'empire romain un peu plus tard qui après avoir écrasé des dizaines de nations et voulu reconstituer l'empire universel finit lui aussi dans le comique.

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 05:24
Angela Merkel : les Européens doivent avoir « le courage d’être chrétiens, de retourner à l’église, de se replonger dans la Bible »

Voilà une déclaration de la chancelière allemande qui n’a pas marqué les médias français ; il y avait pourtant de quoi.

 

La chancelière allemande, fille de pasteur, a en effet exhorté ses compatriotes à aller plus souvent à la messe et à se replonger plus intensément dans la Bible.

 

Ce sont nos confrères du magazine allemand Pro qui nous l’apprennent : la chancelière allemande participait alors à une discussion publique à l’université de Berne en Suisse au début du mois. Confrontée à une question sur le risque d’une « islamisation » de l’Europe, elle a rappelé que la meilleure réponse était d’avoir « le courage d’être chrétiens, de savoir susciter le dialogue [avec les musulmans], de retourner à l’église, de se replonger dans la Bible ». Puis elle a rajouté avec regret que « si vous demandez à des écoliers ce qu’est la Pentecôte, les réponses seront surement très décevantes ».

 

Une femme du public lui avait en effet demandé comment elle s’y prendrait pour « protéger l’Europe et notre culture de l’islamisation ». Très engagée dans la résolution de la crise des migrants, la chancelière allemande a souhaité montrer que la peur de l’islam ne pourrait en rien contribuer à améliorer la situation. L’arrivée de nombreux réfugiés et des débats que cela crée est d’ailleurs d’après elle l’occasion de « nous pencher un peu plus sur nos propres racines ». Pour dialoguer et parler de soi, il faut en effet déjà se connaître et se comprendre.

 

Plutôt qu’à se crisper sur leur identité, Angela Merkel invite donc les Européens à retrouver les trésors du christianisme et de leur foi. Ce qu’il s’agit de garder, c’est donc notre foi en Jésus Christ, mort et ressuscité pour nous sauver, une foi qui seule peut faire de nous de réels témoins de l’Amour de Dieu.

Source: Angela Merkel : les Européens doivent avoir « le courage d’être chrétiens, de retourner à l’église, de se replonger dans la Bible », Aleteia, 30 septembre 2015

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 08:50

Chapeau les artistes !

Le ministre allemand de l’Économie Sigmar Gabriel souhaite que les sanctions contre la Russie soient levées

Le gouvernement fédéral (allemand NdCR.) commence à réaliser avoir été doublement piégé par les Américains. Les sanctions contre la Russie ont provoqué l’effondrement des exportations. Le scandale Volkswagen du contrôle antipollution met la branche industrielle la plus importante du pays sous pression. Dans ce contexte, Sigmar Gabriel, ministre fédéral de l’Économie, souhaite que les sanctions contre la Russie soient levées. Cette déclaration est un appel à l’aide aux Américains, lesquels, selon leurs propres déclarations, ont forcé l’Union européenne à participer aux sanctions. En effet, les Américains ont ouvertement admis avoir contraint l’Union européenne aux sanctions contre la Russie. C’est Joe Biden en personne qui déclarait qu’il était important, aux yeux d’Obama, que l’Europe puisse faire l’effort de subir des dommages économiques pour punir les Russes.

Ces déclarations de Biden prouvent que Merkel et ses collègues de l’Union européenne, Hollande en tête de tous les autres caniches, ont, sur ordre de Washington, porté préjudice à leurs peuples. Ils se sont rendus coupables de soumission aux intérêts américains. L’on admirera au passage le sang-froid de Vladimir Poutine et de son ministre Sergueï Lavrov, qui sortent grandis de cette affaire, désastreuse pour les Européens, et nous Français en particulier ! L’Allemagne piégée s’agite pour sortir de ce guêpier économique, quand Hollande vend les Mistral aux Égyptiens, payés par les Saoudiens, tout en perdant de l’argent. Chapeau, les artistes !

[...] Sigmar Gabriel a déclaré vendredi 24 septembre, à Berlin, que l’on ne peut demander aux Russes de collaborer sur le dossier syrien si les sanctions ne sont pas levées. « Chacun doit être assez intelligent pour savoir qu’on ne peut garder des sanctions ad vitam æternam et, de l’autre côté, vouloir collaborer ensemble. » Pour commencer de meilleures relations, il faudrait commencer par mettre en place un second pipeline et lever les sanctions contre la Russie. Gabriel continue : « Le conflit en Ukraine ne peut continuer à endommager les relations de l’Allemagne, de l’Europe et des États-Unis, pour que la Russie fasse défaut en Syrie. » Les déclarations de Gabriel viennent un peu tard. Les Russes ont déjà commencé à intervenir en Syrie, sans même « l’autorisation » américaine, et cela dans leur propre intérêt.

 

Source: L’Allemagne demande aux États-Unis la levée des sanctions contre la Russie, Boulevard Voltaire, 29 septembre 2015

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 13:56

Ca avait commencé par des vols de vélos...

 

Alors qu'un syndicat de policiers propose de séparer chrétiens et musulmans, des bagarres ont éclaté hier entre réfugiés en Allemagne à la suite d'un différend lors du repas du midi.

Jeudi 24 septembre, d'autres bagares avaient éclaté entre Syriens et afghans à la suite également d'un différend lors du repas de midi entre "un afghan de 17 ans" et une "syrienne de 11 ans" :

Media suisse Les Observateurs.ch:

 

Allemagne : bagarres de masse dans des résidences de réfugiés

 

Article publié le 27.09.2015

 

Deux violentes bagarres ont eu lieu en Saxe dans deux résidences pour demandeurs d’asile : un affrontement au couteau à Chemnitz ainsi qu’une bagarre de masse entre 200 personnes à Leipzig.

Dans ces affrontements entre réfugiés, plusieurs personnes ont été blessées. A Chemnitz, deux Tunisiens âgés de 23 et 24 ans ainsi que deux Albanais âgés de 23 et 25 ans ont été emmené à l’hôpital. [...]

A Leipzig, il y a eu, jeudi soir, une bagarre entre quelques 200 Syriens et Afghans. Plusieurs personnes ont été blessées selon la police [...] Le différend aurait commencé après qu’un afghan de 17 ans ait menacé, un couteau à la main, une syrienne de 11 ans. [...]

Au mois d’août, un incident comparable avait eu lieu et 16 personnes avaient été blessées. Le déclencheur était alors un différend religieux. Un homme avait été attaqué par d’autres migrants parce qu’il aurait manipulé un Coran les mains sales. [...]

Source

via http://lesobservateurs.ch/2015/09/27/allemagne-bagarres-de-masse-residences-de-refugies/

Allemagne : bagarres de masse entre réfugiés non identifiés

Media français Le Figaro:

 

Le gouvernement allemand s'est dit aujourd'hui "extrêmement préoccupé" par les affrontements survenus la veille entre plusieurs centaines de réfugiés dans un centre d'accueil, alors qu'un syndicat de policiers propose de séparer chrétiens et musulmans dans les foyers.

"Nous observons avec une extrême préoccupation le fait qu'il y ait eu des violences" dans le centre, a déclaré un porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Les affrontements ont éclaté hier dans un camp de tentes à Calden, dans la banlieue de Cassel (centre), où sont hébergés environ 1.500 migrants d'une vingtaine de nationalités. Ils ont duré plusieurs heures et ont opposé à coups de bâton et de gaz irritant des demandeurs d'asile pakistanais d'une part et albanais d'autre part, semble-t-il à la suite d'une altercation entre deux hommes au moment où les repas étaient servis le midi à la cantine, selon la police locale. Une dizaine de demandeurs d'asile et trois policiers ont été légèrement blessés, a ajouté la police.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/09/28/97001-20150928FILWWW00148-refugies-berlin-preoccupe-par-des-bagarres.php

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/09/28/97001-20150928FILWWW00148-refugies-berlin-preoccupe-par-des-bagarres.php

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/09/28/97001-20150928FILWWW00148-refugies-berlin-preoccupe-par-des-bagarres.php

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 13:02

Vu la déroute géopolitique que leur inflige la Russie contre l'Etat islamique en Syrie, dans deux jours, François Hollande (ou Valls..) dira qu'il faut dialoguer avec Assad :

Angela Merkel appelle à dialoguer avec Bachar al-Assad

Contrairement à certains dirigeants, dont François Hollande, la chancelière allemande Angela Merkel souhaite impliquer le président syrien Bachar al-Assad dans la recherche d'une solution au conflit syrien.

 

Comment résoudre le conflit syrien qui déchire le pays et force des milliers de Syriens à fuir la guerre? Jeudi à Bruxelles, lors d'un sommet extraordinaire consacré à la crise migratoire, Mme Merkel a affirmé aux autres 27 Chefs d'Etats européens que le règlement du conflit syrien nécessitait l'implication de Bachar al-Assad: "Il faut parler avec de nombreux acteurs, et cela implique (Bachar al, ndlr) Assad, mais il y en a d'autres".

 

Angela Merkel a également prôné une collaboration plus large et souligné qu'il fallait parler "non seulement avec les Etats-Unis, la Russie, mais aussi avec les partenaires régionaux importants, l'Iran, des pays sunnites comme l'Arabie saoudite".

Source: Angela Merkel appelle à dialoguer avec Bachar al-Assad, Sputnik, 10:48 24.09.2015(mis à jour 10:52 24.09.2015)

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 07:48
Source image : des milliers d'islamistes dissimulés parmi les innocents réfugiés http://www.express.co.uk/news/world/555434/Islamic-State-ISIS-Smuggler-THOUSANDS-Extremists-into-Europe-Refugees

Source image : des milliers d'islamistes dissimulés parmi les innocents réfugiés http://www.express.co.uk/news/world/555434/Islamic-State-ISIS-Smuggler-THOUSANDS-Extremists-into-Europe-Refugees

Alors que le conflit syrien semble entrer dans un Endspiel apocalyptique, la chancelière Merkel qui traite à la schlague les peuples d’Europe (cf. la Grèce pour un début) entreprend d’organiser dans la bonne humeur la submersion démographique de notre continent par des populations extra-européennes.

Elle vient ainsi d’adopter une série de mesures – 10 milliards d’euros supplémentaires pour l’année 2015 selon le magazine Challenges – accordant aux armées de clandestins d’Afrique et du Proche-Orient un droit d’installation assorti d’avantages en nature qui sont refusés aux nationaux ainsi qu’aux migrants européens – balkaniques, notamment.

Le porte-serviette de l’Élysée glapit à sa suite pour exiger un « mécanisme permanent et obligatoire ». Les pays européens récalcitrants seront à l’amende avant de se voir imposer leur quota de migrants par la force.

Les ex-clandestins seront, quant à eux, assignés à résidence dans leur pays d’affectation pendant un minimum de cinq ans : nous sommes en présence d’un plan orwellien de remplacement de la population européenne imposé par la technostructure européenne.

[...] Le Sunday Express révèle, d’ailleurs, que des milliers de combattants de Daech ont été infiltrés en Europe à la faveur du chaos migratoire de ces dernières semaines.

Les Etats-Unis, architectes du chaos qui frappe le monde arabe, se gardent bien, au nom d’impératifs de sécurité nationale, d’accueillir chez eux le moindre migrant syrien. Mieux encore : selon le magazine Info Direkt qui cite des sources du renseignement autrichien, ils organiseraient le passage des « réfugiés » en Europe.

 

 

Source: L’Allemagne, épicentre de la névrose européenne, Thierry Thodinor, Boulevard Voltaire, 10 septembre 2015

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 22:11

Il s'agirait en fait d'une version modernisée du char de combat allemand de 3e génération Leopard-2.

Le ministère allemand de la Défense entend acheter un char de nouvelle génération MBT Revolution qui pourrait rivaliser avec le célèbre nouveau char russe T-14 Armata qui surpasse n'importe quel blindé de l'Otan.

MBT Revolution est un programme de modernisation modulaire de Rheinmetall, groupe industriel allemand spécialisé dans l'équipement automobile et l'armement. Selon Rheinmetall, MBT Revolution permet d'adapter les chars aux exigences des clients et aux besoins des missions à accomplir.

Le futur char sera en outre doté d'un kit de protection complète contre les mines, les grenades anti-char RPG-7 et les munitions guidées par laser, d'un système de vision périmétrique à 360 degrés jour et nuit, d'un nouveau périscope pour le chef de char avec meilleure portée et d'un système de climatisation modernisé.

Le quotidien allemand Die Welt a annoncé fin mai dernier que la présentation du char russe T-14 Armata lors du défilé du 9 mai sur la place Rouge de Moscou avait poussé Paris et Berlin à chercher une "réponse adéquate". Selon le journal allemand, qui cite un rapport rédigé par le ministère allemand de la Défense pour le Bundestag, les spécialistes allemands et français étudient déjà les caractéristiques du futur char destiné à remplacer les Leopard-2 dont la durée de vie expire en 2030.

Le parlement allemand a déjà donné son feu vert au financement du projet qui prévoit la modernisation d'une centaine de chars de combat de 3e génération Leopard-2 au niveau de MBT Revolution d'ici 2018.

Les autorités du pays ont également décidé de lancer la production en série d'un char de nouvelle génération d'ici 2030. 

 

Source: L'Allemagne crée un char concurrent du russe Armata, Sputnik, 19:44 20.08.2015

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 15:04
Daesh menace l'Allemagne et l'Autriche

 

L'organisation terroriste État islamique a diffusé une vidéo en allemand, dans laquelle les djihadistes appellent à les rejoindre en Syrie et en Irak ou à organiser des attentats en Allemagne et en Autriche, écrit vendredi 7 août le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

 

Les extrémistes ont également menacé de se venger de la chancelière allemande Angela Merkel pour la participation de Berlin à la coalition internationale contre l'EI et la présence de militaires allemands en Afghanistan. Les experts sont convaincus que cette menace s'adresse à toute l'Europe et que le choix des cibles des menaces et des attaques islamistes est toujours spontané.

 

Cette vidéo de deux djihadistes en tenue militaire a été diffusée mercredi. Ils s'adressent à leurs "frères et sœurs" en Allemagne et en Autriche. "Qu'attendez-vous? Dépêchez-vous avant que le train ne soit parti!", lancent les deux extrémistes à l'adresse des adeptes de l'EI autrichiens et allemands, les invitant à partir immédiatement en Syrie et en Irak pour combattre les "infidèles".

 

D'après l'Office fédéral allemand de protection de la Constitution, 720 personnes ont déjà quitté le pays pour adhérer à Daesh. Les extrémistes encouragent tous ceux qui ne peuvent pas se rendre en Syrie et en Irak à organiser des attentats en Allemagne et en Autriche. Les islamistes menacent également Angela Merkel de se venger pour le soutien allemand aux opérations contre l'EI et l'approvisionnement en armes de la milice kurde Peshmerga, ainsi que pour la présence de l'armée allemande en Afghanistan.

 

Les djihadistes avaient déjà publié des vidéos de propagande sur le web, mais il s'agit du premier enregistrement en allemand. La revue Der Spiegel précise que l'un des extrémistes parle avec un fort accent autrichien. La presse allemande a même reconnu cet homme, qui ne cachait pas son visage: Mohamed Mahmoud, 30 ans. Il avait été arrêté en Turquie en 2013 pour propagande du radicalisme, puis remis en liberté. Mahmoud est soupçonné de complicité avec l'ancien rappeur Denis Mamadou Cuspert, Deso Dogg, qui a rejoint les terroristes et a également tourné plusieurs vidéos de propagande sur internet. Le second islamiste est un Allemand. Il s'est présenté comme Abou Omar al-Amani (nom de guerre) et parlait de manière monotone avec un air absent.

 

A la fin de la vidéo, les terroristes fusillent deux otages agenouillés et ligotés les mains dans le dos.

 

Les experts débattent depuis longtemps pour identifier les pays européens les plus menacés par Daesh et classent l'Allemagne et les pays d'Europe du sud dans le groupe à risque. La Bulgarie, par contre, n'intéressera pas les djihadistes selon eux.

 

Source: Daesh menace l'Allemagne et l'Autriche, Sputnik, 11:28 07.08.2015(mis à jour 11:45 07.08.2015)

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 07:41
Espionnage NSA : Angela Merkel ment les yeux dans les yeux

De même qu'il fallait une bonne dose de naïveté pour croire François Hollande et sa clique de malfaiteurs dans l'affaire Cahuzac, il fallait être naïf pour croire Angela Merkel lorsqu'en 2014 après les révélations sur l'espionnage présumé d'un de ses téléphones portables par l'agence américaine de renseignement NSA, elle fit sa déclaration : "Espionner ses amis, cela ne se fait pas". En été 2014, deux espions américains — un agent des services de renseignement allemands (BND) et un collaborateur du ministère allemand de la Défense – avaient été arrêtés en Allemagne. La chancelière fédérale Angela Merkel a douté que les Etats-Unis renoncent à espionner l'Allemagne. [1]

Le scandale est en train d'éclater en Allemagne. Selon Challenge hier, Thomas de De Maiziere, proche d'Angela Merkel et ministre de l'Intérieur allemand, nie avoir menti au parlement à propos de la coopération de l'Allemagne avec des agences de renseignement américaines. [2]

L'Allemagne travaillait avec les services secrets américains depuis 2002, Angela Merkel savait nécessairement tout de l'espionnage de ses amis européens au profit de Washington.

Selon le magazine hebdomadaire allemand Der Spiegel qui cite des sources internes au sein des services de renseignement extérieurs allemands (BND) le 23 avril, de nombreuses entreprises et personnalités politiques françaises ont été surveillées par le renseignement allemand en coopération avec la NSA américaine. Les entreprises françaises EADS et Eurocopter – qui font toutes deux partie de l’actuel Airbus Group – ont été concernées, aussi bien que les «autorités françaises» et certains «politiques». Les données récoltées et stockées par le BND étaient transmises «depuis près de dix ans» à la NSA américaine en fonction de requêtes précises que lui envoyait régulièrement cette dernière (numéros de téléphone, adresses IP, données de géolocalisation, etc.). D’après les données de Zeit Online, il s’agit de près de 800 000 requêtes par jour, dont 40 000 visaient spécifiquement des intérêts allemands et européens. Quelques heures après la publication de ses informations, la Chancellerie a publié un communiqué reconnaissant des «déficits techniques et organisationnels au sein du BND» et a également réclamé qu’ils soient «corrigés sans retard». Elle n’a pas pour autant précisé s’il s’agissait de la coopération avec la NSA. Toutefois, le document a démenti un «espionnage massif des citoyens allemands et européens», une formule qui n’exclut toutefois pas la possibilité d’un espionnage ciblé. Les autorités allemandes ont également affirmé qu’elles n’avaient pas eu connaissance de cette affaire avant mars 2015, après avoir obtenu les résultats de l’enquête approfondie sur les activités des services spéciaux qui avait été ordonnée après les révélations d’Edward Snowden en 2013. Ce dernier avait, entre autres, révélé la mise sur écoute du portable de la chancelière allemande Angela Merkel par les services américains. [3]

Selon la presse allemande, le BND a également aidé les services de renseignement américains à espionner les services de la présidence française, le ministère français des Affaires étrangères et la Commission européenne. [4] D'après Bild, la chancellerie était informée depuis 2008, sous le premier mandat d'Angela Merkel, de telles pratiques visant des sociétés comme Airbus.

A Bruxelles, on botte en touche : "Je ne sais pas ce qui s'est passé. Ceci devra être réglé par les autorités allemandes, y compris parlementaires, et nous verrons", a commenté le président de la Commission Jean-Claude Juncker. [5]

Aux Etats-Unis, Jeb Bush a félicité Obama pour avoir surveillé les métadonnées via la NSA, selon RT en français le 22 avril. "Bien qu’il ne l’ait jamais justifié, ne l’ait jamais reconnu publiquement, ce service a continué à faire un travail très important, la première obligation de notre gouvernement national est de garantir notre sécurité. Et les technologies qui permettent de le faire tout en protégeant les libertés civiles existent. Obama ne les a pas abandonnés, même si on a pu croire qu’il allait le faire", s’est félicité Jeb Bush. [6]

Certains des membres du Bundestag (Parlement allemand NDLR.) accusent le gouvernement d'Angela Merkel d'avoir menti devant lui. Mercredi, Thomas de Maiziere, le ministre allemand de l’Intérieur , un allié privilégié de la chancelière, a nié avoir menti au parlement sur la coopération de l’agence de renseignement allemand (BND) avec la NSA américaine. Il a affirmé que ces accusations étaient infondées et qu’il pourrait les démentir, avec à l’appui, des documents qui doivent néanmoins rester secrets. Le quotidien allemand Bild a publié le 20 avril des informations attestant que Thomas de Maiziere avait menti «noir sur blanc» dans cette affaire ; ces propos ont été appuyés par la publication d’une photo du ministre avec un long nez de Pinocchio. Selon le journal, alors que de Maizière occupait un poste à la Chancellerie, deux documents faisant spécifiquement références à des tentatives de la NSA de mettre des téléphones sur écoute et d’intercepter des courriels ont été envoyées à la Chancellerie, en 2008 et en 2010. [7]

"L'affaire du BND (Bundesnachrichtendienst, renseignement allemand) monte en puissance et atteint la chancellerie", titrait le quotidien conservateur Die Welt, peu suspect de parti pris contre Mme Merkel et qui faisait sa Une sur le sujet comme la plupart de ses confrères. Le tabloïd Bild, un autre ami de la chancelière, qualifiait d'"hypocrite" la déclaration de Mme Merkel en 2014.

Les accusations contre le BND ont en effet pris une nouvelle ampleur jeudi [30 avril NDLR.], le quotidien Süddeutsche Zeitung assurant que ces services ont espionné de "hauts fonctionnaires du ministère français des Affaires étrangères, du Palais de l'Elysée (siège de la Présidence de la république, ndlr) et de la Commission européenne".

Ces nouvelles accusations s'ajoutent à l'espionnage présumé depuis 2005 visant EADS (devenu Airbus) et Eurocopter (aujourd'hui Airbus Helicopters) par le BND pour la NSA. 

Le groupe aéronautique européen Airbus a indiqué jeudi soir qu'il avait "demandé des informations" à Berlin et qu'il allait "porter plainte contre X pour des soupçons d'espionnage industriel".

Plus que les accusations elles-mêmes, ce sont les éventuels mensonges du gouvernement qui enflammaient la presse allemande.  "Qui dissimule quoi dans le scandale du BND?", demandait Bild, et Mme Merkel était la première de sa liste. "Hier, elle est encore restée muette". Le gouvernement est accusé par l'opposition d'avoir menti en déclarant le 14 avril ne rien savoir d'un quelconque espionnage économique par la NSA... "Je récuse catégoriquement l'affirmation consistant à dire que le gouvernement n'a pas dit la vérité", a répliqué mercredi Steffen Seibert, porte-parole de Mme Merkel.

Les Verts exigent des têtes, et la gauche radicale Die Linke une enquête du Parquet fédéral pour "trahison", mais ces deux formations sont généralement incapables de s'entendre. [8]

 

Espionnage : le scandale du BND se rapproche d'Angela Merkel [9]

Espionnage NSA : Angela Merkel ment les yeux dans les yeux

Au coeur du scandale, Thomas de Maizière, proche d'Angela Merkel, aujourd'hui ministre de l'Intérieur, était à l'époque ministre à la Chancellerie, et supervisait directement les services de renseignement. Il a promis de s'expliquer la semaine prochaine devant la commission d'enquête parlementaire sur la NSA. Dans la video publiée par LCI (ci-dessus à partir de 01:15) déclare que

 

"ces allégations ne sont pas vraies, les documents le prouveront."

Le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maiziere [9]

Le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maiziere [9]

Outre que cette déclaration de Thomas de Maizière n'est pas logique (des documents ne peuvent pas prouver quelque chose qui n'existe pas..), en France, plusieurs responsables de l'opposition ont réclamé ce jeudi 30 avril des "excuses" de la part de la chancelière allemande

"Le Quai d’Orsay et l’Elysée auraient été écoutés de 2001 à 2013 par le centre d’écoutes bavarois du BND allemand. Et Angela Merkel aurait été directement informée depuis 2008. Cet affront n’a que trop duré", s'indigne dans un communiqué le chef de file du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon. "Le gouvernement français doit convoquer l’ambassadeur d’Allemagne pour exiger des explications. Et François Hollande doit demander à Angela Merkel de présenter des excuses à la France", exige l'ancien candidat à la présidentielle. Pour le président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan, l'affaire est "gravissime" et "met en lumière le caractère tout relatif du couple franco-allemand". De fait, martèle également le souverainiste hostile à l'UE, "la chancelière allemande doit présenter immédiatement les excuses de son pays à la France et au Français." Pour l'heure, ni François Hollande ni son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius n'ont officiellement réagi aux révélations de la presse allemande. Manière de préserver un couple franco-allemand déjà fragilisé par la crise.

Le sujet est particulière sensible en Allemagne où l'opinion avait été très choquée à l'été 2013 par les révélations d'Edward Snowden, ancien consultant de la NSA. A l'époque, les Allemands avaient découvert que l'agence américaine avait mis en place un vaste système de surveillance de leurs communications, incluant jusqu'au téléphone de la chancelière, et ce pendant plusieurs années. [10]

Plus que les accusations elles-mêmes, ce sont les éventuels mensonges du gouvernement qui enflammaient la presse allemande. [11]

Thomas de Maiziere caricaturé en pinocchio dans la presse allemande [12]

Thomas de Maiziere caricaturé en pinocchio dans la presse allemande [12]

Notes

 

[1] Les services secrets allemands espionnaient pour le compte des Etats-Unis, Sputnik, 16:47 24.04.2015(mis à jour 17:04 24.04.2015)

[2] Allemagne-De Maiziere nie avoir menti sur un scandale d'espionnage, Challenges, Publié le 30-04-2015 à 03h07

[3] Le renseignement allemand espionne la France pour le compte de la NSA, RT en français, 27 avr. 2015 12:33

[4] Airbus porte plainte contre X pour espionnage, France Info, par Elise Delève jeudi 30 avril 2015 21:24

[5] Espionnage industriel : Airbus va porter plainte contre X et demander des comptes à Berlin, Francetvinfo, Par Francetv info avec AFP, Mis à jour le 30/04/2015 | 19:29 , publié le 30/04/2015 | 18:09

[6] Jeb Bush félicite Obama pour avoir surveillé les métadonnées via la NSA, RT en français,22 avr. 2015 19:27

[7] Le gouvernement allemand accusé de mentir sur l’affaire de l’espionnage de la NSA, RT en français, 30 avr. 2015 11:43

[8] Espionnage: le scandale se rapproche encore de Merkel, Airbus va porter plainte, Nouvel Obs, Publié30-04-2015 à 15h42Mis à jour le 01-05-2015 à 08h36

[9] Espionnage : le scandale du BND se rapproche d'Angela Merkel, LCI, le 30 avril 2015 à 15h39 , mis à jour le 30 avril 2015 à 15h46.

[10] Espionnage: Angela Merkel sommée de s'excuser en France, très critiquée en Allemagne, Le HuffPost avec AFP | Par Geoffroy Clavel, Publication: 30/04/2015 17h09 CEST Mis à jour: 30/04/2015 17h09

[11] Espionnage: le scandale se rapproche encore de Merkel, Airbus va porter plainte, La Nouvelle République, 30/04/2015 18:32

[12] Angeschossener des Tages: Thomas de Maizière, Junge Welt, 30.04.2015

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
11 décembre 2014 4 11 /12 /décembre /2014 22:32

Le 26 novembre 2014, devant le Parlement allemand (le Bundestag), Sahra Wagenknecht accuse Angela Merkel de servir les intérêts américains au détriment du bien-être des citoyens allemands et de l'Union européenne.

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
12 novembre 2014 3 12 /11 /novembre /2014 18:52

 

Allemagne---de-la-prison-pour-une-mere-refusant-des-cours-.jpg

Allemagne : de la prison pour une mère refusant des cours sur le genre

 

La Voix de la Russie

7 novembre, 20:09

 

La répression outre-Rhin dans le domaine de la politique familiale et de l'éducation continue. En France les médias et les responsables politiques, comme l'actuelle Ministre de l'éducation, expliquent que la théorie du genre est un produit de l’imagination et qu’elle n'existe pas, et que des cours de sexualisation précoce des enfants dans les petites classes sont un fantasme.

En janvier 2014, nous avions dans un article parlé des dégâts de l'éducation du Genre et de parents en Allemagne qui sont menacés d'être mis en prison quand ils, ou leurs enfants, refusent les cours de sexualisation, cours sur le Genre dans le primaire. En Allemagne des enfants tombent littéralement dans les pommes durant ces cours ou refusent d'y retourner. Quand les enfants ne vont pas en cours du Genre, l'école menace les parents et dépose une plainte si les parents ne veulent pas obéir. Puis la justice condamne les parents à payer une amende. Si par principe, les parents refusent de payer l'amende, c'est la police qui se présente à leur domicile pour les mettre en prison !

Aujourd'hui c'est une mère d'un des couples déjà menacés de prison qui doit être mise derrière les barreaux. Ce 15 novembre, une manifestation a lieu à Dresde pour demander d'arrêter les cours de sexualisation précoce dans les écoles élémentaires, le Gender (Stoppt die Frühsexualisierung an Grundschulen). L'association Besorgte Eltern, qui a organisé sa dernière manifestation le 25 octobre contre le Gender à Augsbourg, lance un appel à l'aide au niveau international pour aider la famille Martens et pour dénoncer ces horreurs. L'enseignement de la théorie du Genre est bien réelle et Besorgte Eltern souhaite voir au niveau international les gens s'organiser pour dénoncer et stopper les cours du Gender dans les écoles primaires.

Arrestation. La famille Martens vit dans une jolie maison avec ses neuf enfants. Le 24 octobre 2014, la police a voulu arrêter Madame Martens car une de ses filles n'était pas allée en cours de sexualisation précoce donnée à l'école élémentaire il y a trois ans. Monsieur Martens a été emprisonné l'année dernière pour la même raison car il avait refusé de payer une amende. Les Martens ont un bébé, leur neuvième enfant, que la mère doit allaiter. Un policier est venu frapper à la porte des Martens pour emmener la mère. La voyant tenir son nourrisson dans ses bras, le policier a décidé de ne pas intervenir et de laisser du temps à la mère pour pomper du lait pour le bébé pour quand elle serait en prison. En Allemagne, les parents touchés par ces affaires vivent dans la psychose et la peur, et filment et enregistrent tout pour avoir des preuves. C'est d'ailleurs en voyant la caméra qui le filmait que le policier a décidé de ne pas intervenir sur le champ.

Dans cette vidéo qui date du 24 octobre nous voyons un policier se rendre au domicile des parents et parler avec M. Martens. Le policier se tient devant la porte de la maison. Derrière M. Martens, nous voyons Mme Martens qui porte son nouveau-né dans ses bras et leurs enfants qui écoutent la conversation du policier. M. Martens dit au policier que leur seul moyen de défense est de montrer aux médias ce qui leur arrive car la justice a échoué. « Nous avons déjà parlé hier. Vous avez dit que vous ne pouvez rien faire et que vous appliquez la loi. Mais nous ne trouvons pas du tout correct de séparer une mère de son nourrisson. Vous voulez faire votre job et arrêter ma femme ?», dit M. Martens au policier. « Non, nous n'allons pas le faire maintenant», répond le policier. « Nous ne voyons aucune faute de notre part et nous ne sommes pas prêts à payer les 30 euros. Il n'est pas question de la somme mais du principe. La justice a simplement échoué et le droit est simplement bafoué. Un Etat qui doit garantir les droits fondamentaux fait exactement l'inverse », dit M. Martens. Le policier, voyant qu'une caméra le filme répond : « Comme votre femme allaite maintenant votre fils, je ne vais pas l'emmener. Je dois employer la force mais je ne veux pas le faire maintenant. Je vous fait remarquer que l'affaire n'est pas finie. Le bureau du procureur veut faire appliquer la décision de justice. Quelqu'un va passer de nouveau. »

Pays destructeur de famille. Il faut rappeler qu'en Allemagne, un pays qui compte plus de 1,6 million d'enfants de moins de 15 ans vivant dans la pauvreté (chiffre du 10 octobre 2014), la police et le Jugendamt retire tous les jours 100 enfants à leurs parents. Souvent la justice allemande utilise de fausses expertises et de faux témoignages pour intervenir et souvent les parents forment malgré les aléas de la vie des familles stables. Ainsi, chaque année, de nombreuses familles totalement normales et équilibrées vont plonger dans l'horreur de la répression. La police rentre dans les domiciles et volent avec violence les enfants. Les parents qui tentent de défendre leurs enfants sont menottés et les cas ne sont pas rares où ils sont envoyés en psychiatrie et ne revoient plus leurs enfants. Pour la famille Martens, nous avons le cas d'une famille qui réussit dans la vie, qui a réussi à avoir une grande famille mais qui est aujourd'hui menacée par le système allemand devenu fou et dangereux à cause de l'obligation de suivre les cours de sexualisation précoce. 


Source: http://french.ruvr.ru/2014_11_07/Allemagne-de-la-prison-pour-une-mere-refusant-des-cours-sur-le-genre-6925/

 

 

 

. Allemagne : En prison pour avoir refusé des cours de sexualité pour leur fille en primaire

. Judith Reisman : "Il doit y avoir une réaction à cet abus de l'être humain que l'on voit partout. Et la France pourrait montrer la voie!"

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 07:32

Il n'y a pas qu'en France que les sanctions européennes contre la Russie font des mécontents. "Effet boomerang" de celles-ci, comme le dit Poutine, les sanctions se retournent contre l'Allemagne. Mais l'échec allemand ne s'explique pas que par cet "effet boomerang". La synthèse du communisme et du libéralisme dans la social-démocratie échoue lamentablement à protéger le travailleur (précarisation de l'emploi, néo-esclavagisme) et assurer un avenir au pays (crise démographique) :

 

L'Allemagne en «déclin» : des économistes donnent l'alerte

 

Le Figaro, Mis à jour le 29/09/2014 à 12:51 Publié le 29/09/2014 à 12:31

 

Effondrement des naissances, manque cruel d'investissements, répercussions du conflit entre l'Ukraine et la Russie... Le PIB allemand a été revu à la baisse. Certains économistes parlent ouvertement d'échec, de déclin et même de chute du pays.

 

On est loin de la situation de croissance nulle et d'envolée du déficit de la France. Il n'empêche: après un début d'année prometteur grâce à un hiver exceptionnellement doux qui a favorisé l'activité dans le secteur de la construction, l'économie allemande connaît quelques difficultés. Son PIB a ainsi diminué de 0,2% au cours du deuxième trimestre.

 

Interrogé dimanche par la radio publique Deutschlandfunk, le ministre de l'Économie social-démocrate Sigmar Gabriel a annoncé que la croissance allemande serait plus faible cette année que le 1,8% prévu par le gouvernement. Deux raisons à cela: la première, la lenteur de la croissance de la zone euro. Jusqu'ici, l'Allemagne faisait office d'exception dans une Europe en panne. Force est de constater que le principal moteur de la zone euro semble s'être quelque peu grippé. La chute de l'euro devrait constituer une bonne nouvelle mais les produits «hauts de gamme» allemands sont moins sensibles à l'effet de change que des pays comme la France ou l'Italie. L'impact devrait être donc moindre pour l'Allemagne. «Il n'est pas question de parler d'une quelconque fin de cycle ni même d'ailleurs d'un essoufflement du modèle allemand, relativise Marc Touati, économiste chez ACDEFI. Car de toute évidence le socle de croissance du pays demeure solide. Un effet de correction (pour la croissance, ndlr) était inévitable au deuxième trimestre».

 

En sus de cette correction technique, le ministre allemand avertit sur la crise ukrainienne. Selon lui, elle a porté atteinte au climat des affaires en Allemagne - les chefs d'entreprise du pays n'ont jamais été si pessimistes depuis avril 2013 - en affectant directement les entreprises qui traitent directement avec la Russie. Car Moscou a toujours été un partenaire privilégié de l'Allemagne. Or, dans un contexte où l'Europe s'emploie à sanctionner sévèrement la Russie, les exportations allemandes vers Moscou ont chuté de près de 15% depuis le début de l'année. Conséquence: le commerce extérieur de l'Allemagne a contribué négativement à la croissance du pays. Fait rare.

 

«L'Allemagne se proclame modèle du monde mais l'orgueil précède la chute»

Marcel Fratzscher, économiste allemand

 

Ces déclarations de Sigmar Gabriel coïcindent avec les pensées de l'économiste allemand Marcel Fratzscher, qui publie ce lundi un ouvrage intitulé Die Deutschland illusion (Allemagne, l'illusion) dans lequel il n'hésite pas à parler de pays en «déclin» qui «vit sur ses acquis». Selon lui, la compétitivité retrouvée du pays, la chute du nombre de chômeurs et l'amélioration des comptes publics ne doivent pas occulter ses «faiblesses fondamentales», à savoir «le manque d'investissements» ou encore l'effondrement démographique. «L'Allemagne est en voie de redevenir l'homme malade de l'Europe. L'Allemagne se proclame modèle du monde mais l'orgueil précède la chute», ose-t-il. «L'économie de ce pays est en échec. Sa croissance depuis l'an 2000 est plus faible que la moyenne européenne. Les salaires y ont progressé moins vite, et la pauvreté, en hausse, touche un enfant sur cinq», poursuit-il encore.


Chant du cygne d'une grande nation économique

 

Après de mauvais indicateurs ces derniers mois, Olaf Gersemann, chef du service économique du groupe de médias Welt, voit aussi l'avenir en noir, dans un livre paru lundi dernier «La bulle Allemagne», (»Die Deutschland Blase»). Nous assistons au «chant du cygne d'une grande nation économique», prévient-il, convaincu que le pays profite d'une conjonction de «circonstances très favorables» qui vont «bientôt disparaître», voire s'inverser.

 

Il n'en fallait pas plus également au front «pro-croissance» en Europe, avec en tête Paris et Rome, pour réclamer à l'Allemagne «un soutien plus ferme à la croissance». Ce qui a fait sortir de ses gonds la chancelière allemande, Angela Merkel et creusé le fossé entre Berlin et les pays du sud. «Si la zone euro a besoin de l'Allemagne, l'inverse n'est en revanche pas si évident, rappelle Marc Touati. Afin d'éviter le scénario du pire - une sortie de l'Allemagne de la zone euro -, l'Europe doit se réveiller et comprendre que l'Allemagne n'est pas un ennemi mais un modèle à suivre».

 

Source: http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/09/29/20002-20140929ARTFIG00137-l-allemagne-en-declin-des-economistes-donnent-l-alerte.php

 

Pour connaître "le modèle à suivre", il suffit de savoir qu'en Allemagne, les allemands sont payés au lance-pierre, le salaire minimum n'existe pas. Et c'est ce modèle qu'a loué François Hollande en visite en Allemagne pour le 150e anniversaire du SPD (Parti social-démocrate), à Leipzig le 23 mai. Il a fait l'éloge des réformes de Gerhard Schröder, l'"homme de gauche" social-démocrate. Les "réformes Schröder" (du nom d'"Agenda 2010") louées par Hollande, avaient pour "objectif de 'faire un choc de compétitivité'" par une remise à plat du 'marché du travail', se conjuguant par des mesures intéressantes pour les patrons comme la 'baisse du coût du travail', la 'baisse de l'impôt sur les sociétés'. Mais ce qu'on dit moins ce sont les inconvénients pour les travailleurs : 'licenciements facilités', 'durcissement de l'assurance chômage', établissement des 'mini-jobs', bref précarisation des gens à tous les étages... Elu chancelier en 1998 à la tête de la première coalition rouge-verte aux élections législatives fédérales, Gerhard Schröder n'a rien fait durant son premier mandat à part libéraliser les procédures de naturalisation..., avant dans le second de faire une politique libérale avec la mise en place de l'"agenda 2010", un paquet de réformes libérales qui ont provoqué une hausse du chômage et entraîné l'échec de Schröder aux élections de 2005 qui vit l'arrivée au pouvoir d'Angela Merkel, ancienne adhérente de Jeunesse "libre" allemande (Freie Deutsche Jugend), mouvement de jeunesse marxiste-léniniste officiel des 14-25 ans... rallié à l'économie de marché après la chute du mur de Berlin. Le modèle à suivre est une synthèse du communisme (ou ce qu'il en reste : étatisme,  économie dirigée) et du libéralisme dans ce qu'il a de plus odieux (exploitation et précarisation des gens) pour donner au final, ce qui est comme leur marque de fabrique aux deux, la grande société moderne d'esclavagisation chère aux Illuminés...

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Allemagne
commenter cet article