Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

6 août 2015 4 06 /08 /août /2015 07:10

Vidéo Planning familial américain vend fœtus avortés vivants
 
Le Center for Medical Progress, organisme américain, vient de publier une nouvelle vidéo dans laquelle on peut voir un cinquième dirigeant du Planning familial évoquer la vente d’organes de fœtus avortés, et même en l’occurrence de fœtus avortés « intacts ». Le doute n’est plus permis : en quelques jours, cinq responsables de l’organisation américaine reconnaissent, ne sachant pas qu’ils sont filmés, que le Planning familial vend des organes de bébés avortés, à des fins de recherche médicale… Ces vidéos sont le fruit du travail du journaliste d’investigation David Daleiden et de ses collaborateurs qui se sont fait passer pendant deux ans et demi pour les membres d’une fausse société, Biomax Procurement Services, qui aurait cherché à s’installer sur le marché des intermédiaires entre la recherche médicale et les cliniques d’avortement.

 

Un cinquième responsable du Planning familial américain évoque le trafic – lucratif – de fœtus avortés

 
Dans cette dernière vidéo, c’est la directrice de recherche d’une antenne locale du planning familial, Melissa Farrell, qui détaille les activités – parfaitement illégales – de son organisation. Dans la vidéo de cette caméra cachée, la jeune femme explique comment elle « diversifie » les revenus du Planning familial en vendant des organes de fœtus avortés, et détaille l’activité monstrueuse de son laboratoire alors qu’elle est tranquillement à table.
 
Mais la vidéo ne s’arrête pas là : la caméra entre dans un laboratoire dans lequel des personnes sont précisément en train de démembrer des bébés avortés pour garder les parties qui pourront être vendus et que le Planning familial appelle pudiquement « tissus ». La vidéo montre sans détour une main ou un pied, parfaitement formés. Pensant s’adresser à un acheteur potentiel, l’une des blouses blanches commente son « travail » : « C’était un jumeau » d’environ 20 semaines…
 
Il prouve ainsi que les personnes impliquées dans ce trafic savent exactement ce qu’elles font.

 

Dans une nouvelle vidéo, une responsable du Planning familial américain évoque la vente de fœtus intacts, et donc nés vivants

 
Dans la vidéo, Melissa Farrell explique également comment les médecins avorteurs peuvent modifier la procédure d’avortement – en la rendant totalement illégale – pour obtenir des fœtus « intacts ».
 
David Daleiden détaillait le processus sur CNN : « Lorsque vous parlez de fœtus totalement intacts dans le contexte d’obtention de tissus de fœtus, ce sont des situations dans lesquelles aucun fœticide, aucun produit chimique ne peut être utilisé pour tuer le fœtus à l’avance puisque ces produits empoisonneraient les organes et les tissus. Dans ce cas, il s’agit d’une première preuve de cas d’enfants qui naissent vivants. » Et qui sont donc vendus puisqu’ils sont tués à la naissance, alors qu’un contrat est déjà sur leur tête.
 
Il ressort des vidéos que le Planning familial tire profit de son activité morbide, ce qui est totalement illégal. La dernière vidéo laisse peu de doutes à ce sujet puisque Melissa Farrell reconnaît qu’elle « diversifie » les revenus du Planning familial.
 
Mais l’argent est une question secondaire. Ce que montrent clairement ces images, c’est que les « tissus » vendus sont des mains, des pieds… Ceux de « jumeaux », ou tout simplement d’un petit homme que l’âge seul différencie de tout autre homme.

 

Barack Obama refuse absolument de couper le financement du Planning familial américain

 
Certains Républicains ont hurlé au scandale, reprenant à leur compte l’indignation populaire réelle qui a suivi la publication de ces vidéos. Mais lundi, les sénateurs républicains ne sont pas parvenus à faire voter le projet de loi qui prévoyait de couper les fonds fédéraux attribués au Planning familial. 53 sénateurs seulement ont voté pour ce projet de loi, alors que le minimum requis pour l’adoption est de 60. La prochaine étape de la bataille sera donc à l’automne prochain, lors du vote du budget du gouvernement.
 
Et quand bien même les sénateurs auraient été plus de 60 à voter la fin du financement du Planning familial, Barack Obama avait promis un veto présidentiel, montrant une fois de plus son mépris du processus démocratique. Le président américain a affirmé qu’il ne laisserait personne remettre en cause le financement d’une organisation qui offre de « précieux services ».
 
Les « précieux services », ce sont 300.000 avortements par an, et le trafic de fœtus intacts ou démembrés. Que peut bien valoir la vie d’un innocent pour l’idéologie « progressiste » ? Rien.

 

Béatrice Romée

 

Source: Horreur : une nouvelle vidéo montre que le Planning familial américain vend des fœtus avortés intacts, nés vivants, Reinformation.Tv, 5 août 2015 17 h 22 min·

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 23:42

Une nouvelle mode est en train de se développer ; celle du tatouage de l’œil. Il s’agit de se faire injecter des pigments dans la conjonctive de l‘œil. C’est un véritable tatouage qui colore le blanc des yeux en bleu, en vert, en rouge ou même en noir. Il faut plusieurs injections pour couvrir tout l’œil. Il paraît que ce n’est pas douloureux. Cette technique sévit en Angleterre et en Amérique… Elle tend à devenir un phénomène mondial. Ce ne serait pas plus difficile à faire que des tatouages de la peau et pratiquement indolore. Or les ophtalmologistes sont très inquiets car le risque est de toucher la rétine.

En général ceux qui se font ainsi changer la couleur de l’œil sont des jeunes bardés de piercing et au visage recouvert de tatouages.

Tout cela n’est pas anodin. Il y a un risque définitif de larmoiement, de douleurs et de cécité. Le tatouage est irréversible, il peut amener des réactions allergiques et inflammatoires chroniques et définitives insoignables, des sensations de brûlures dont le tatoué souffrira au mieux toute la vie et au pire l’amènera à la perte de la vue.

Certains pays envisagent d’interdire cette mode stupide. L’œil n’est pas de la peau ; c’est une muqueuse fragile.

De même que les concerts Métal style Hellfest engendre chez les jeunes des surdités, cette mode bizarre mène à la cécité.

Jean-Pierre Dickès

Source: http://www.medias-presse.info/eyeball-tatoo-le-tatouage-des-yeux-une-technique-gravement-dangereuse/23337

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 14:59

Contraceptifs : vers un désastre écologique

 

 

Contraceptifs : vers un désastre écologique

 

dans Bioéthique et Santé / Par Jean-Pierre Dickès / le 6 avril 2014 à 11:11 /

 

En 2009 paraît pour la première fois un rapport sur l’influence des hormones féminines déversées dans l’écosystème par l’intermédiaire des contraceptifs oraux, des traitements substitutifs de la grossesse et des implants chez les animaux (veaux et poulets aux hormones, mais aussi certains anticancéreux et les phytohormones). En gros ce sont toutes les substances hormonales féminines. Une étude était diligentée par la Brunel University, les universités d’Exeter et Reading et le Centre d’écologie et d’hydrologie au Royaume Uni. Elle était soutenue par le Conseil de recherche sur l’environnement et publié dans le journal Environment Health Perspective. Elle est arrivée à la conclusion que ces hormones entraînaient la modification du sexe des poissons au détriment des mâles ce qui affectait les capacités de reproduction de certaines espèces (dysgénésie testiculaire). 1000 poissons ont été étudiés dans 30 rivières de l’Angleterre. Cette recherche s’étala sur trois années. Dans certains cas 95 % des poissons étaient identifiés comme féminins; à quoi s’ajoutaient des cas d’intersexualité. L’idée était de connaître les conséquences d’une telle situation sur l’espèce humaine notamment en matière de reproduction. Ce rapport évoquait la disparition programmée de nombreuses espèces du monde animal.

 

En Espagne, vient de paraître une autre étude afférente à ce sujet. Il est apparu que des poissons mâles se mettaient à pondre des œufs dans les estuaires des rivières. Bien sûr ceux-ci étaient immatures; ce qui interdisait leur développement. Mais a été mise en avant la nécessité d’étudier les conséquences de cette situation sur l’environnement.

 

Les écologistes font semblant d’ignorer une situation ne faisant que s’aggraver et qui amènera à un désastre sur des espèces fragiles. Ainsi pourrait s’expliquer la disparition progressive de l’instinct de reproduction chez les tigres. Mais c’est toujours l’idéologie contraceptive qui règne au sein de ces organisations écologistes politiquement récupérées.

 

 

Source: http://medias-presse.info/contraceptifs-vers-un-desastre-ecologique/8406

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 22:54

sida-MPI

Le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) nous envoie le 1er avril une information sur le sida qui n’a rien à voir avec le poisson du même nom. Nous apprenons que 6400 nouveaux cas de cette maladie ont été découverts en 2012 soit 300 de plus que l’année précédente et 200 de plus que l’année 2010. Il s’agit d’une stabilisation relative dans l’augmentation. Les nouvelles découvertes concernent pour 56 % de cas des homosexuels du sexe masculin : « au cours des dix dernières années la diminution du nombre de découvertes chez les hétérosexuels contraste avec l’augmentation chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes ». Passons l’euphémisme…

Au total 2600 cas nouveaux concernent cette catégorie de population soit 42 % de la totalité des nouveaux infectés. Le fait nouveau est que ce nombre a augmenté de 14 % en un an. Remarquons que ceci correspond exactement au déclenchement de la campagne en faveur du « mariage » des gays. En effet le nombre des contaminés hétéros reste fixe. L’importance de cette augmentation serait en rapport avec des dépistages plus précoces proposés gratuitement. Mais il faut bien reconnaître qu’au total ces derniers ont finalement un effet très limité. En effet le rapport souligne que d’autres maladies sexuellement transmissibles comme la syphilis, les gonorrhées (chaude-pisse) sont en augmentation ; ce qui correspond à une augmentation des comportements à risque. Selon une enquête Presses gays et lesbiennes citée par le Quotidien du médecin du 3 avril, « une augmentation de l’incidence des contagions dans cette population est…probable ».

Nous ferons un seul commentaire : la nature se venge toujours quand on va contre elle. On ne saurait réduire le sida en encourageant les pratiques qui sont à son origine. Quelle terrible responsabilité portent les politiques dans cette affaire…qui coûte bien cher au contribuable au rythme de plus de 6.000 cas supplémentaires chaque année.


Source: http://medias-presse.info/sida-lepidemie-progresse-inexorablement/8307

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 18:56

Nouvel exemple de la société de mort, de l'horreur et de la haine que les anti-réacs soit-disant "progressistes" présentent comme stade indépassable du "progrès" :

 

http://medias-presse.info/wp-content/uploads/2014/03/foetus-MPI-300x227.jpg

 

Au moins deux hôpitaux publics britanniques ont utilisé les restes de centaines de fœtus avortés comme source énergétique, selon ce qu’a dévoilé une enquête de la chaîne télévisée Channel 4.

Un des principaux hôpitaux publics du pays, Addenbrooke, dans la ville de Cambridge, a pu incinéré 797 bébés de moins de 13 semaines de gestation, morts par avortement ou fausse couche. Cette utilisation « énergétique » des foetus s’est faite dans le cadre d’un plan pour la reconversion des résidus cliniques en énergie destinée à chauffer ses installations…

On dit seulement aux mères qui ont avorté ou fait une fausse couche que les fœtus ont été incinérés.

Un autre centre hospitalier à Isqwich, opérant par contrat privé, a incinéré 1.101 restes fœtaux entre 2011 et 2013, également dans le but d’utiliser les restes pour produire de l’énergie, selon les révélations du programme télévisé Dispatches diffusé ce lundi 24 mars.

Le reportage indique que durant les deux dernières années, au moins 15.500 restes fœtaux ont été incinérés par 27 organismes du système britannique de santé (NHS). Dix de ces centres hospitaliers ont reconnu que les restes fœtaux brûlés étaient mélangés à d’autres résidus cliniques pour modifier le volume.

A la veille de la diffusion, le ministère britannique de la Santé a donné des instructions pour une interdiction immédiate d’une telle pratique que l’un des dirigeants du ministère, le Dr Dan Poulter, a décrit comme «totalement inacceptable».

Selon le reportage de Channel 4, de nombreux couples qui perdent leur bébé dans les premiers mois de grossesse sont souvent traités avec peu de compassion et beaucoup de désinformation.

Selon la chaîne, il est très fréquent qu’ils ne soient pas consultés sur le sort des restes du fœtus.

Pour sa part, la Commission sur la qualité des soins a annoncé qu’elle allait enquêter au sujet de ces révélations rendues publiques par la télévision. L’inspecteur chef des hôpitaux, Sir Mike Richards, a exprimé son malaise à l’idée que certains centres «puissent ne pas informer ou consulter les femmes et leurs familles » sur ce qu’il faut faire avec les restes.

 

Source et suite: http://medias-presse.info/des-milliers-de-foetus-reduits-en-energie-de-chauffage-dans-des-hopitaux-britanniques/7973

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 07:18

Le premier clonage humain passe presque inaperçu...


Comme le révélait « le Quotidien du Médecin » daté du jeudi 16 mai, une équipe de chercheurs a produit pour la première fois des cellules souches embryonnaires humaines (CSEh) par le transfert d’un noyau de cellule cutanée adulte dans un ovocyte préalablement énucléé.

Pour une meilleure compréhension de ces travaux très fondamentaux détaillés dans la revue Cell nous avons demandé à Mathilde Girard, responsable de l’équipe Modélisation pathologique iPS au sein de l’Institut I-Stem dirigé par Marc Peschanski, des précisions sur cette technique de production de cellules souches qui s’apparente en tout point au clonage humain. Les travaux ont été menés aux États-Unis par l’équipe de Shoukhrat Mitalipov (Oregon Health & Science University) qui a toute la confiance des équipes françaises.

« C’est le premier clonage humain », assure Mathilde Girard. La différence est fondamentale d’avec la production des cellules iPS. « Pour la production des iPS, reprend la chercheuse, on prend une cellule somatique, en général fibroblastique, et on la modifie en introduisant des gènes extérieurs ou transgènes, pour lui faire exprimer des gènes de pluripotence qui l'amène à ce phénomène de reprogrammation. La cellule revient en arrière à un état de cellule souche pluripotente. C’est le principe de la reprogrammation iPS. Là, c’est complètement différent. L’équipe du Dr Shoukrat Mitalipov a pris un noyau de fibroblaste et l’a introduit dans un ovocyte. Ils ont réussi à activer cet ovocyte de façon à ce qu’il prenne cela pour une fécondation et qu’il commence à fabriquer un embryon. »

C’est exactement le principe du clonage. La technique est la même que celle utilisée pour Dolly. Sauf que cela n’avait jamais été fait pour un embryon humain. « Une fois qu’ils ont obtenu un embryon qui s’est développé jusqu’au stade de blastocyste, ils ont dérivé une lignée de cellules souches embryonnaires à partir de la masse cellulaire interne qui est la technique classique pour dériver une lignée de cellules souches embryonnaires », poursuit Mathilde Girard. Il n’y aucune manipulation génétique. « C’est un clonage humain avec une dérivation de lignées de cellules souches embryonnaires humaines », insiste la généticienne. On obtient effectivement une lignée de cellules souches pluripotentes parfaitement identiques génétiquement au donneur du fibroblaste comme c’est le cas pour les iPS. Mais la technique de reprogrammation n’est absolument pas la même. » Le génome est exclusivement celui du fibroblaste puisque l’ovocyte est énucléé ; en revanche, le génome mitochondrial est celui de l’ovocyte. « C’est vraiment le principe même du clonage », réaffirme Mathilde Girard. Quant aux conclusions de l'étude qui avancent l’absence d’anomalies génétiques de ces cellules souches embryonnaires, « ils le disent mais ils ne le prouvent pas », pondère Mathilde Girard.

La prochaine étape sera de comparer les cellules iPS et les CSE obtenues par transfert nucléaire ; la comparaison des lignées entre elles permettra de savoir si les anomalies que l’on connaît des iPS sont dues à la technique de reprogrammation ou à la reprogrammation elle-même « ce qui n’est pas très naturel », précise Mathilde Girard. « S’il n’existe pas de différence fondamentales entre les deux, il est beaucoup plus facile d’obtenir techniquement et éthiquement des cellules Ips que des ES par transfert nucléaire. » Pourquoi la technique avait-elle échoué auparavant ? « C’est là que l’équipe américaine produit le plus de réponse », poursuit Mathilde Girard. Il y a une qualité particulière pour la stimulation. Le milieu de culture est spécifique, supplémenté en caféine. Il y a une façon tout aussi particulière de l’activer. Ils ont eu aussi une très bonne donneuse d’ovocytes. Si la technique est celle du clonage humain, « il semble que les embryons ne soient pas viables c’est-à-dire qu’ils ne puissent pas être réimplantés. L’objectif des chercheurs est de toute évidence thérapeutique et non reproductif ». Sauf que la technique est la même.

› Dr ANNE TEYSSÉDOU-MAIRÉ

* Des cellules souches pour le traitement et l’étude des maladies monogéniques (I-Stem) dirigé par Marc Peschanski.

 

Source: http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=721554

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 12:39

http://www.fnb.to/FNB/Article/Bastion_62/Euthanasie.JPG

 

Eutanasie, la conclusion ordurière de l'orchestration de la vie

 

Marucha : le 13-01-2013

 

Traduction du polonais par Domremy de (Eutanazja, śmieciowy Finał Orkiestry Życia!)

Posted by Marucha w dniu 2013-01-13

: http://marucha.wordpress.com/2013/01/13/eutanazja-smieciowy-final-orkiestry-zycia/

Source : http://legionista.nowyekran.pl/post/85203,eutanazja-smieciowy-final-orkiestry-zycia

Note du traducteur : L’euthanasie légalisée : voilà comment cela fonctionne en Hollande, pays pionnier en la matière. Vous ne verrez pas ça dans leurs guides tourisitiques.

 

ARTICLE

 

(Intro de l’auteur : J’ai un jour pris la parole pour évoquer l’assassinat d’un homme au son de la fanfare jouant la mélodie « Ode à la liberté et à la democratie ». Nous voyons que l’on se doit de parler de cela sans cesse parce que l’envie de nos dirigeants de tuer les corps ne les lache pas.

-Si j’étais un porc comme EUX je validerait un décret : après leur assiette au beurre – l’euthanasie!).

 

Savez–vous chers concitoyens que plus de 30% des Hollandais se sont affiliés à des Caisses Maladies Allemandes pour éviter l’EUTHANASIE ?

 

J’invite en Hollande tous les incrédules un peu curieux et vous vérifierez comment fonctionne la petite machine euthanasiste. Regardez comment fonctionne les « SERVICES-MÈRE DE L’AIDE A L’EUTHANASIE ».

 

Tout ceci sous la noble bannière d’ « abréger les souffrances des pauvres petits vieux ». Qui sont donc ces petits vieux, et combien intenses sont leurs souffrances ? Seuls le savent ceux qui « proposent-éclairent-aident » – en un mot LES TUEURS.

 

Il est de plus en plus fréquent de voir ce thème timidement abordé dans « nos » medias sous l’angle suivant : droit de décider de sa propre vie, malade incurable, abréger les souffrances et autres fariboles. Reste que la conclusion s’impose-unique : après le cycle de la productivité - et après accord commun ordurier - LA FOSSE A ORDURES !!!

 

Il y a un an c’est par là que j’ai commencé :

L’EUTHANASIE … Oui, on ne débat qu’assez peu sur ce thème…

 

Il y a quelques jours la fille d’une amie (dont le mari est Hollandais) se rendait en Hollande pour la cérémonie d’euthanasie de sa belle-mère.

Cher Docteur, veuillez avancer de deux jours « l’intervention ». Nous devons prendre la route vendredi après–midi et nous arreter chez Samantha qui fêtait hier son anniversaire. Nous avons réservé une place dans l’avion pour Nice samedi matin. De plus maman a déjà pris sa décision. Nous vous le demandons ardemment. - Adrian a déposé sur le bureau du docteur Markus ses billets d’avion comme preuve que son avion partait bien le samedi à 9H30 pour l’emmener vers ses vacances attendues depuis un an.

 

Il y a deux mois, sur les recommandations d’Adrian et d’Emmy, le médecin de quartier, docteur Markus, est venu diagnostiquer la maman d’Adrian, Herta 72 ans, qui souffrait depuis de nombreuses années d’une entérite et d’une insuffisance rénale . Cependant l’argument le plus convaincant pour l’euthanasie restait son age - 72 ans cela suffit , elle avait assez vécu.

Pendant la visite du docteur Markus, Herta , elle-même, sans contrainte, a confirmé sa demande d’aide.

- Aidez–moi docteur –a-t-elle dit devant tous ceux qui étaient présents lors de la visite. Autrement dit c’était sans équivoque qu’elle avait exprimé sa volonté.

-Nous vous prions, Docteur !

 

A 30 km. au sud d’Amsterdam, dans le bourg résidentiel de Wielingen, la journaliste d’un journal de la capitale a découvert que dans cette paisible bourgade ne vivaient que des gens jeunes. Il n y avait personne vivant de sa pension de retraite ! Bambins marchant à quatre pattes, petits écoliers, rats professionnels agressifs, jeunes grands parents… Mais où donc étaient passés les petits vieux ? Il n’y en avait pas – pas un seul, ni dans les troquets, ni dans la petite église, ni dans la rue. Questionné sur le fait de savoir où étaient passés les habitants les plus vieux de cette bourgade, aucun interlocuteur - que ce soit sur le marché de la ville, ou dans les bureaux de la mairie comme dans le pub - ne répondait à cette question. Intuitivement cette journaliste inspirée a arrêté sa voiture sur le parking d’un magasin alimentaire discount et au bout d’une heure a remarqué la silhouette furtive d’une femme qui - à première vue – pouvait avoir plus que 65 ans.

- Je vais attendre qu’elle sorte-pensa-t-elle. Et me tenir auprès des portes coulissantes. Il faudra bien qu’elle sorte après ses achats. Je pourrais alors engager une conversation. Il faut qu’avec mes premiers mots j’obtienne sa confiance, mais voudra-t-elle me parler ?

Au bout d’environ 20 minutes la vieille dame, petit chapeau profondément enfoncé sur le front, sortait d’un pas rapide du magasin. Yaga accourut vers elle.

-Bonjour , je ne suis pas d’ici je suis d’Amsterdam, journaliste. Je veux vous aider . Je pourrais etre votre fille…

-Ma fille ? – a presque crié la dame au petit chapeau - Ma fille ! Vous ne comprenez rien, ici les fils et les filles tuent. Assassinent les pères et les mères. Vous voulez savoir quelque chose mais peut-être ignorez vous que vous etes ici dans la ville du crime ?

 

Médusée, Yaga regardait la vieille dame sentant bien que celle-ci se demandait si elle pouvait avoir confiance.

-Chercheriez-vous à me tromper ?

-Je vous jure ! Je vous aiderais de toutes mes forces. Je ne suis pas hollandaise. Je viens de la Saxe. Mon père est un immigrant venu de Pologne. Je suis une personne honnête. Mon grand père fut un combattant de l’Insurrection de Varsovie … si cela vous dit quelque chose.

 

-Jeune fille ! Oui cela me dit quelque chose. J’ai accompli mes études d’histoire et de droit à l’Université van Amsterdam. Puis-je te prier de venir dans mon petit appartement. Je t’invite à prendre un thé. Si tu disposes d’assez de temps tu recevras assez de matériau pour un bon bout de temps de ta vie.

 

Après la deuxième tasse de thé, Sanne a sorti de son petit bureau ses diplômes universitaires, attendant que Yaga remarque les évaluations qui y figuraient. Sur les deux se trouvaient la mention très bien. Yaga n’osa pas l’en féliciter. Peu à peu Sanne entra dans le sujet qui manifestement lui importait.

 

Durant 37 ans , Sanne avait été juge référendaire du petit tribunal de cette vile. Traitant des problèmes typiques d’un paisible bourg hollandais. Plus de la moitié des habitants étaient des personnes âgées.

Par la suite les jeunes, sortis des écoles, ont migré vers la capitale et vers les villes environnantes plus industrialisées. La municipalité consacrait une grande part de son budget à l’aide aux personnes d’âge avancé. Temps scandé par les bouchons de champagne du nouvel an. Quand fut élu comme maire un bonhomme charmant, prometteur nul ne se doutait que cette élection serait pour beaucoup la dernière élection de leur vie.

 

Evidemment , moi aussi j’ai soutenu ceci de toute la force de mes diplômes universitaires. Oui ! sans avoir l’air d’y toucher la question est venue au conseil municipal - l’euthanasie. Eh bien oui ! si tu souffres d’une maladie incurable sans chance d’en sortir et que toi-même tu la demandes et supplies, pourquoi pas ? Mon supérieur m’a confié la rédaction du formulaire à adresser par l’interessé au médecin – non pas d’une clinique privée mais de la mairie ! – pour qu’il réalise l’opération euthanasique. Evidemment ! seulement dans des cas exceptionnels ! Je voulais bien faire. Seulement dans les cas sans espoir, seulement quand il souffrait, et que le pronostic était mauvais, en un mot dans les cas extrêmes.

 

Evidemment il y avait dans ces formulaires la requête « je vous prie de m’aider » , « je vous prie d’abréger mes souffrances » « je vous prie de m’accorder une intervention urgente vu mon manque de moyens financiers propre à couvrir un traitement long et couteux » « je demande une euthanasie au cas où mes analyses révèleraient un café et me demandait parfois de faire pour lui quelques menues courses. Dès que je les lui ramenais il se sentait mieux. Je plaisantais « tu t’es désengourdis ! » Eh Oui ! il avait besoin de quelques heures pour entrer dans le rythme de la vie quotidienne, le temps que ses articulations travaillent. Il lui arrivait de m’inviter à prendre un café dans un bar près de chez nous.

 

Un jour je suis arrivé chez lui, sa belle-fille était là avec le médecin municipal. Elle hurlait et criait voulant savoir pourquoi il ne permettait pas qu’on l’aide ! Elle lui ramenait le médecin et il n’appréciait pas sa chance. Dis lui Sanne – s’adressant à moi - que le médecin est là pour l’aider. J’ai confirmé « laisse toi examiner, ce n’est pas douloureux ». Selon le souhait du médecin et de la belle-fille j’ai quitté la maison. Peu de temps après j’ai vu par la fenêtre que stationnait un bus funéraire dans lequel on introduisait une civière avec le corps du mort enveloppé d’un drap. Et derrière, la belle fille du voisin et le médecin. J’en ai eu le souffle et les jambes coupées. Examen et mort.

 

Yago ! Voilà comment notre ville s’est vidée de ses vieux et de ses malades. C’est une pratique d’élimination des inutiles et même des marmots souffrants. C’est la conséquence de la ruse des gestionnaires des communes et des villes. Tout pour sauver le budget. Les victimes ne comptent pas. L’état n’accepte pas les vieux et les handicapés. L’orchestre ne joue que pour les biens portants ayant la force de s’amuser et de baiser. Yago ! note ça…

 

Nous nous sommes revus avec Yaga pour un café dans une brasserie à Poznan. Je n’avais pas d’idée pour enquêter encore sur le sort des habitants de la bourgade de Sanne Je me demandais si, comme pour le SIDA, l’histoire qu’elle me racontait pouvait nous contaminer.

 

Je demandais aussi ce que Sanne faisait aujourd’hui. ? Et si c’est toujours furtivement qu’elle se glissait dans les magasins ?

 

http://www.alliancevita.org/wp-content/uploads/2012/12/012-01-31-euthanasie-des-vieux.jpg

 

--------------------

Merci à Domremy

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 09:40

Le Téléthon finance des recherches sur l’embryon humain : Vous trouvez ça normal ?

 

http://www.ndf.fr/files/2012/12/ANNONCES-FONDATION-LEJEUNE_1-682x1024.jpgDemain en France l'embryon humain sera moins protégé par la loi que certains embryons d'animaux.

 

Tribune libre de Jean-Marie Le Méné*

 

 

Depuis des années, la Fondation Jérôme Lejeune alerte sur les dérives éthiques du Téléthon. L’édition de cette année prend une tonalité particulière au regard de l’actualité politique : le Sénat vient d’autoriser la recherche sur l’embryon humain. Dans ce contexte, la Fondation Jérôme Lejeune lance une campagne de sensibilisation, « Vous trouvez ça normal ? », contre l’autorisation de la recherche sur l’embryon.

 

Ce week-end se déroule la 23e édition du Téléthon, opération médiatique de grande ampleur.

 

Pratique venue des États-Unis, le partenariat entre les chaînes de télévision et une association (en l’occurrence l’Association française contre la myopathie ou AFM) donne chaque année une visibilité à la recherche sur les maladies neuromusculaires. Dans ce cadre, l’AFM-Téléthon expose pendant 48 heures, à grand renforts de people, mais aussi de jeunes malades et de parents, les besoins financiers nécessaires pour faire avancer la recherche.

 

En soi, rien de scandaleux à cela, même si ce n’est pas du goût de tous, loin s’en faut. Et si certains dénoncent la privatisation de la recherche qui résulte de la puissance financière de l’AFM (Jacques Testart), l’instrumentalisation des malades (Marc Lits) ou encore la quasi-exclusivité médiatique dont jouit le Téléthon (Pierre Berger), ce n’est pas sur ces points que la Fondation Jérôme Lejeune soulève ses principales objections.

 

Le problème, avant tout autre, concerne le respect de la vie humaine. Une partie des fonds recueillis à l’occasion du Téléthon sert en effet à financer des recherches utilisant l’embryon humain. Et non seulement les donateurs ne sont pas au courant, mais en outre l’AFM, interpellée à ce sujet, refuse de flécher les dons, c’est-à-dire d’utiliser le don pour le programme choisi par le donateur (contrairement à la pratique de la plupart des autres organismes).

 

En outre, il y a confusion entre innovation et transgression, ainsi qu’entre légalité et respect de l’éthique. Après avoir œuvré pour la légalisation du diagnostic préimplantatoire (obtenue en 1994) puis milité en faveur du clonage humain, l’AFM insiste, en lien avec ses chercheurs, pour que les travaux utilisant l’embryon humain soient aussi autorisés par la loi.


« Une partie des fonds recueillis à l’occasion du Téléthon sert en effet à financer des recherches utilisant l’embryon humain. Et non seulement les donateurs ne sont pas au courant, mais en outre l’AFM, interpellée à ce sujet, refuse de flécher les dons, c’est-à-dire d’utiliser le don pour le programme choisi par le donateur. »

 

Le diagnostic préimplantatoire a d’ailleurs permis, pendant plusieurs années, de présenter aux téléspectateurs des enfants « guéris » d’une myopathie alors que, en réalité, ils n’en avaient jamais été porteurs : ils ont été conçus in vitro – en éprouvette –, et un diagnostic ayant montré qu’ils n’étaient pas porteurs de la maladie redoutée, ils ont été implantés dans l’utérus maternel, tandis que les autres étaient éliminés (ou utilisés pour la recherche).

 

Les déclarations des scientifiques financées par le Téléthon comme les communiqués de presse de l’AFM montrent leur volonté d’obtenir coûte que coûte la légalisation de la recherche utilisant l’embryon humain. Le 5 février 2011, Marc Peschanski avait ainsi expliqué sur France Inter qu’il se trouvait « entravé » dans ses projets et que, « en attendant un nouveau cadre législatif, la France [prenait] du retard dans un domaine crucial de l’innovation médicale ». La révision de la loi de bioéthique de 2011 a en effet maintenu le principe d’interdiction de la recherche sur l’embryon humain en France. Celui-ci est cependant assorti de dérogations.

 

Mardi 4 décembre 2012, les sénateurs se sont fait les avocats de Marc Peschanski en votant une proposition de loi « autorisant sous certaines conditions la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires ». D’un régime d’interdiction assorti de dérogations la France passera, si le texte est adopté dans les mêmes termes par l’Assemblée nationale, à un régime d’autorisation encadrée : le principe de protection de l’être humain va devenir une exception.

 

Pourtant, en ce qui concerne l’utilisation de cellules souches embryonnaires, aujourd’hui les chercheurs n’espèrent plus réellement guérir des maladies en utilisant ces cellules. Quant à la modélisation de pathologies et au criblage de médicaments, on sait parfaitement les réaliser avec des cellules iPS, depuis la découverte du Pr Yamanaka, Prix Nobel de Médecine 2012. L’utilisation de l’être humain comme matériau de laboratoire est donc non seulement immorale, mais aussi compliquée (il faut passer par l’assistance médicale à la procréation), et surtout inutile. En somme, plus la recherche sur l’embryon s’avère inutilement immorale, et plus le pouvoir en place libéralise les conditions de son utilisation comme un simple matériau de laboratoire.

 

Dans ce contexte, la Fondation Jérôme Lejeune lance une campagne de sensibilisation « Vous trouvez ça normal ? » contre l’autorisation de la recherche sur l’embryon humain. Plateforme de ce mouvement, le site www.vous-trouvez-ca-normal.com présente :

 

- une série d’annonces publiées dans 4 hebdomadaires (Le Figaro Magazine, Valeurs Actuelles, Télé Obs et Famille Chrétienne),

- des clefs de compréhension du débat,

- une pétition en ligne contre la recherche sur l’embryon humain.

 

Cette campagne a pour objectif de ne pas laisser l’enjeu de la recherche sur l’embryon en dehors des débats sociétaux actuels, alors même qu’un changement législatif fondamental s’apprête à être adopté par le Parlement. Il en va de la protection de l’être humain, qui reste un principe fondamental de notre droit.

 

*Jean-Marie Le Méné est le Président de la Fondation Jérôme Lejeune.

 

Source: http://www.ndf.fr/poing-de-vue/08-12-2012/le-telethon-finance-des-recherches-sur-lembryon-humain-vous-trouvez-ca-normal#.UML886yE-40

--------------------------------

- Téléthon 2012 - Appel à la solidarité : ne nous laissons pas manipuler !

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 23:58

 

Dans un entretien au magazine Vogue de décembre, Carla Bruni se déclare plutôt favorable au mariage homosexuel et à l'adoption par les couples homosexuels. Une position que ne partage pas, selon elle, son mari Nicolas Sarkozy.

 

"Je suis plutôt pour le mariage homosexuel et l'adoption, j'ai beaucoup d'amis- femmes et hommes- qui sont dans ce cas-là et je ne vois rien d'instable ou de pervers dans les familles homoparentales", déclare Carla Bruni dans une interview accordée au magazine Vogue à paraître en décembre. "Peut-être même qu'il y a un investissement supérieur de la part des parents homos, à cause du regard de la société!", ajoute-t-elle.

 

Source : http://www.lexpress.fr/styles/minute-vip/carla-bruni-sarkozy-plutot-pour-le-mariage-homosexuel-et-l-adoption_1191546.html

-------------------------------------

- "Les Français sont des minables et négatifs" (Carla Bruni)

- Carla Bruni trouve les Français "minables"

- Carla Bruni commence à poser un problème

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 23:59

http://www.chire.fr/I-Moyenne-11135-l-ultime-transgression--refaconner-l-homme.net.jpgAprès l'avortement légalisé, voici maintenant le « gender », la revendication du « mariage » des homosexuels, bientôt l’adoption d’enfant par ces couples, et enfin l’ultime transgression : refaçonner l’homme.

Toutes ces propositions de lois conduisent à la destruction de la cellule de base de la cité qu'est la famille. Il faut réagir maintenant !

Ce nouveau livre de Jean-Pierre Dickès, "Refaçonner l'homme, l'Ultime transgression", a pour unique objet d'alerter tout un chacun sur ce qui se prépare dans les laboratoires : la création de l'homme par l'homme. L'homme se prend-il pour Dieu ?

 

 

 

 

 

Résumé du livre :

 

En 2007, le professeur Schaffer de Temple University (Pennsylvanie) met au point un liquide amniotique permettant de développer un enfant dans des éprouvettes et des couveuses. Un utérus artificiel est mis au point à Nottingham en 2012.
En 2008, le docteur Wood de l'université de La Jolla (Californie), réussit le premier clonage humain.
En 2010, Craig Venter « détricote » l'ADN du génome entier d'un microbe. Il en reconstruit un autre : c'est la première espèce au monde créée par l'homme.
Fin 2011, IBM annonce que par le projet Synapse, il a pratiquement terminé la construction d'un cerveau artificiel.
Début 2012, l'aéroport d'Orly met en service des « hommes virtuels » appelés hologrammes qui renseignent les passagers. Ce sont des ordinateurs.
Le 3 juillet 2012, le Daily Mail annonce la réalisation des premiers humains mutants (St Barnabas Center, New Jersey). Trente enfants sont issus des gènes de trois parents.
Le 20 juillet 2012, un savant américain de Harvard déclare qu'il va être transformé en cyborg après s'être suicidé : il espère atteindre l'immortalité.   

 

Une quantité impressionnante d'expériences folles sont menées à bien par des scientifiques sans foi ni loi. Toutes ces découvertes (dont beaucoup d'exemples sont donnés dans l'ouvrage) posent la question de l'avenir de l'homme. Mais quelle sera la transgression suprême qui fera disparaître l'espèce humaine elle-même ? Le docteur Jean-Pierre Dickès, écrivain, spécialiste en bioéthique et auteur d'un précédent ouvrage appelé L'Homme Artificiel, dresse les contours de l'humanité future.

 

 

Source: http://www.chire.fr/A-179687-l-ultime-transgression--refaconner-l-homme.aspx

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 22:59

 

Après la légalisation du "mariage" homosexuel, les Pays-Bas veulent permettre à trois personnes ou plus d'être reconnues comme parents d'un même enfant... Le tout sous le prétexte hypocrite de protéger les "familles" construites autour d'un "mariage" homosexuel, l'enfant encore une fois est oublié. A aucun moment il n'est fait mention de ses droits.

 

Les Pays-Bas ont été le premier État au monde à légaliser le mariage homosexuel en 2001.

 

Les écologistes de GroenLinks mais aussi les formations qui négocient actuellement une coalition gouvernementale, les travaillistes du PvdA et les libéraux du VVD, réclament une enquête du ministère de la Justice: ils veulent que soient examinées les possibilités juridiques de reconnaître officiellement trois personnes ou plus comme parents d'un même enfant.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/10/25/01016-20121025ARTFIG00441-aux-pays-bas-bientot-trois-parents-pour-un-enfant.php

-----------------------------------------------

- De "mariage" homosexuel en polygamie

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 22:58

Après les cours obligatoires de "morale laïque" maçonnique à l'école dès la primaire, Vincent Peillon lance un groupe de travail pour que l'éducation à la sexualité dès la primaire, dans les programmes depuis 2001, devienne «effective».

 

Vincent Peillon se penche sur l'éducation à la sexualité

 

Le Figaro, Mis à jour le 24/10/2012 à 15:08 Publié le 23/10/2012 à 18:05

 

 

«Refonder la République par l'école». Vincent Peillon abuse de la formule. Mais pour le ministre de l'Éducation,  [i]l y a derrière, une idéologie, celle de changer la société par l'école. L'éducation à la sexualité dès la primaire fait partie du programme.

Le ministère s'apprête ainsi à lancer un groupe de travail sur le sujet. Un chef d'établissement, deux professeurs de sciences de la vie et de la terre (SVT), un professeur des écoles, une infirmière scolaire, un pédopsychiatre, les fédérations de parents, des associations telles que SOS-homophobie et le planning familial… Une vingtaine de personnes seront mobilisées autour ce thème le 26 octobre pour une première réunion. Trois autres suivront, le but étant de tracer les lignes d'un plan d'action qui sera présenté avant janvier.

 

Inscrite depuis 2001 dans le Code de l'éducation

Objectif? Faire en sorte que la sexualité ne se limite pas aux questions biologiques et de santé publique (grossesses non désirées, maladies sexuellement transmissibles...). Celle-ci doit aussi être abordée sous l'angle relationnel et affectif et pour ce faire, les «séances d'éducation à la sexualité», inscrites dans le "Code de l'éducation" depuis 2001, doivent être «effectives».

L'article 22 de la loi du 4 juillet 2001 relative à l'IVG précise qu'«une information et une éducation à la sexualité» doivent être «dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d'au moins trois séances annuelles». En 2003, une circulaire précise que cette éducation répond à la fois à des questions de santé publique et à des «problématiques concernant les relations entre garçons et filles, les violences sexuelles, la pornographie ou encore la lutte contre les préjugés sexistes ou homophobes».

 

... Les enseignants ne sont pas forcément à l'aise avec ces questions et n'y ont pas été suffisamment formés.» En toute logique, les futures écoles supérieures du professorat et de l'éducation, sur lesquelles le ministère planche et qui ouvriront leurs portes à la rentrée 2013, devraient prévoir des modules sur le sujet...

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/10/23/01016-20121023ARTFIG00548-vincent-peillon-se-penche-sur-l-education-a-la-sexualite.php

 

 

--------------------------------

- La morale "laïque" (Vincent Peillon) deviendrait-elle dogmatique ?

- "Morale laïque" de Vincent Peillon : encore une de ces fumisteries totalitaires franc-maçonnes

- Franc-maçonnerie "religion de la république" : Vincent Peillon jette le masque

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 11:29

La réunion publique organisée par CIVITAS à La Madeleine, à côté de Lille jeudi 18 octobre 2012, dans le cadre de la campagne d'information sur le projet de loi sur le mariage homosexuel a réuni près de 150 personnes, et mobilisé de nombreux journalistes (CANAL PLUS, BFM TV, M6, France Inter, France Culture,…).


Une nouvelle réunion du même genre est organisée jeudi 25 octobre à Angers pour préparer la manifestation du dimanche 18 novembre dans les rues de Paris.

 

 

 


Source: http://francejeunessecivitas.hautetfort.com/archive/2012/10/25/jean-a-quatre-papas.html

----------------------------------------------

- De "mariage" homosexuel en polygamie

- Le 18 novembre (Paris), manifestation nationale pour la défense du mariage

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 06:44

Les interruptions volontaires de grossesse (IVG) devraient bientôt être prises en charge à 100% par l'assurance maladie. Cette mesure devrait figurer dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale, présenté lundi, selon le journal.

 

Source: http://www.20minutes.fr/societe/1011653-ivg-bientot-prises-charge-100

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 20:09

Pour certains catholiques il faudrait voter demain au second tour de la présidentielle pour le "moindre mal" et néanmoins anti-vie Sarkozy... pour éviter le "pire" anti-vie Hollande, mais demain, avec ce type de raisonnement ils nous demanderont de voter pour le "moindre mal" Hollande pour éviter le "pire" Mélenchon, puis pour Hitler pour éviter Staline, et ainsi de suite !

 

Nous craignons fort de faire ainsi indéfiniment le jeu du système.

------------------------------

- Le moindre mal est-il un bien ? (Père Garrigou-Lagrange)

- Le "moindre mal" de Nicolas Sarkozy remis à sa place

- La tactique politique du Moindre Mal

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 23:58

Des super lapins produisant des médicaments, des cochons « Enviropig » génétiquement modifiés pour moins polluer, des saumons « Frankenfish » qui grandissent deux fois plus vite, des vaches hypermusclées, ou des chèvres dont le lait fabrique de la soie... Des États-Unis à la Chine, les chercheurs s’en donnent à cœur joie pour greffer des gènes et croiser des espèces. Et attendent avec impatience les autorisations de mise sur le marché.

 

Suite

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 23:59

Le 26 janvier 2012 à Chicago, Ralph Shortey, sénateur d'Oklahoma, a déposé une loi visant à interdire l'utilisation de fœtus et de cellules embryonnaires humaines dans les aliments. D'après une enquête menée depuis un an, des entreprises utiliseraient des "cellules souches embryonnaires humaines" et des "reins de fœtus avortés" comme "exhausteurs de goût" de saveurs artificielles.
Déjà accusée il y a un an par des groupes américains pro-vie, la société Pepsi est soupçonnée d'avoir recours à de telles techniques, que le sénateur a d'ailleurs qualifiées d' "immorales" et de contraire à l'éthique. Si l'entreprise américaine a rejeté ces accusations via un communiqué, affirmant que "Pepsico ne conduit aucune recherche utilisant des tissus humains ou des cellules issues d'embryons", de son côté l'agence américaine du médicament et de la sécurité alimentaire (FDA) a préféré garder le silence.

Enfin, le texte proposé par le sénateur Ralph Shortey précise que "nulle personne ou entité ne doit pouvoir fabriquer ou vendre, en connaissance de cause, de la nourriture ou tout autre produit destinés à la consommation humaine contenant des cellules de fœtus humains avortés ou ayant impliqué des fœtus humains avortés dans la fabrication de ces aliments".

Source: http://www.genethique.org/revues/revues/2012/Janvier/20120127.3.asp

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 05:46

François Hollande vient de révéler son programme présidentiel. Sa mesure n°21 prévoit l’euthanasie, dans une formulation particulièrement dangereuse.

C’est le moment de faire entendre notre voix pour bloquer cette perspective.

Signez et faites largement signer de toute urgence l’appel «Carton rouge à l’euthanasie» que nous lançons à l’adresse de tous les candidats à l’élection présidentielle, pour leur faire connaitre notre mobilisation.


Dossier complet et décryptage de la mesure n°21 sur www.alliancevita.org

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 16:21

C'est fait. François Hollande promet l'euthanasie. Voici, in extenso, la mesure n°21 de son tout nouveau programme :

« Je proposerai que toute personne majeure en phase avancée ou terminale d'une maladie incurable, provoquant une souffrance physique ou psychique insupportable, et qui ne peut être apaisée, puisse demander dans des conditions précises et strictes, à bénéficier d'une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité. »

Il faut noter ce que ces quelques lignes contiennent. Ou pas.

Pas de mot « euthanasie », pas même « mort » ou « mourir ». Mais juste l'expression « assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité ». Une formulation ouatée et anesthésiante qui vise à rassurer. Ou à entretenir le flou.

Cette formule utilise le mot dignité dans son acception restrictive, laissant entendre que tuer peut être un geste d'assistance, une façon d'éviter l'indignité. C'est particulièrement pernicieux. Jamais aucun patient n'est indigne, indigne d'être soigné ou aimé.

 

 

Source et suite: http://www.evangelium-vitae.org/actualite/1933/hollande--l-euthanasie-ouatee.htm

 

 

Commentaire d'un lecteur (merci à Truth):

(Ma lettre à Hollande) 

"HITLER EN A REVÉ , HOLLANDE LE REND LEGAL :
JE NE SAVAIS PAS quand je votais à gauche, croyant qu’elle défendait des valeurs de solidarité , d’aide au plus faibles, que cette meme gauche, si pleine de compassion pour les criminels condamnés à mort et pour les délinquants, en viendrait à légaliser ce pour quoi on a condamné Hitler à Nuremberg, c’est à dire l’élimination des plus faibles, des plus démunis, et que, sous les prétextes « de douleurs et de SOUFFRANCES PSYCHIQUES INTOLÉRABLES » , un jour ,cette meme gauche programmerait la légalisation de l’EUTHANAZI.

Les souffrances psychiques intolérables, de par mon métier et de par ma vie personnelle, c’est tous les jours que je la rencontre et que je travaille à aider mes pauvres frères humains à en sortir et que j’y arrive -car on y arrive toujours- en tendant une main secourable et en témoignant, auprès des êtres proches autant qu’envers ceux qui nous sont lointains, que leur vie nous importe et nous est chère . L’amour , l’amour de la vie et les moyens que nous donne la science nous y aident .

Aujourd’’hui je vous vomis monsieur Hollande qui ne savez, du berceau à la tombe, ne trouver de solution que dans la promotion de la mort--avortement , euthanazi ,trafics d’embryons pour que pepsi-cola se paie de nouveaux parfums…- et je vomis cette période de ma vie où j’ai parcouru un bout de chemin avec vous avant de découvrir où il m’amenait et où il vous a amené.
Et je demande pardon à Dieu et à notre Eglise Catholique pour cette période qui a abouti, pour certains comme vous à faire appel, à mettre en œuvre ce qu’il y a de pire en l’Homme : l’assassinat de nos frères humains les plus faibles et les plus démunis."

------------------------------------

- Hollande fait "un pas supplémentaire en direction" de l'euthanasie (PS)

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 16:08

La Fondation Lejeune s'inquiète du programme de François Hollande
publié le : 26 janvier 2012

 

- En précisant que l'homicide pourrait être légalisé en raison de souffrances physiques ou psychiques, la proposition socialiste pointe du doigt les maladies mentales. Elle initie un processus de désignation et de stigmatisation de personnes malades dont la vie ne vaudrait plus la peine d'être vécue. L'idée de malades « euthanasiables » revient à dresser une liste des indésirables.
- Par ailleurs, quelle signification doit-on attendre de la « demande » d'euthanasie d'une personne psychiquement ou mentalement fragile ? Le fait d'avoir anticipé la réponse en présumant que des personnes en souffrance psychique ne voudraient plus vivre est une injustice et une hypocrisie.
- Enfin, l'évocation des « conditions précises et strictes » n'est pas de nature à dissiper mais au contraire à renforcer la crainte. Depuis 30 ans, cet argument a toujours été avancé pour justifier la normalisation des transgressions dans la loi qui deviennent d'innocentes « dérives encadrées ». « L'encadrement des dérives » permet ainsi d'éliminer en toute légalité la quasi-totalité (96 %) de la population des enfants trisomiques, sur le fondement d'un critère génétique, dans le cadre d'une stratégie et d'un financement publics. C'est ainsi, qu'un parlementaire socialiste, au cours des débats bioéthiques, s'est demandé pourquoi il restait encore 4 % d'enfants trisomiques…

 

Les personnes handicapées mentales, après avoir été stigmatisées dès leurs premiers instants, risquent donc de l'être jusqu'à leur dernier souffle. Ce projet socialiste déclare encore une fois la guerre contre la vie.

 

 

Source et suite: http://www.evangelium-vitae.org/actualite/suite/1931/la-fondation-lejeune-s-inquiete-du-programme-de-francois-hollande.htm

 

Merci à Truth

-----------------------------------

- Hollande fait "un pas supplémentaire en direction" de l'euthanasie (PS)

- Hollande : l'euthanasie ouatée

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 15:09

François Hollande, qui a évoqué aujourd'hui une  "assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité" dans ses "60  engagements", "fait effectivement un pas supplémentaire en  direction" de l'euthanasie, selon Marisol Touraine (PS).

Source: http://lci.tf1.fr/filnews/politique/hollande-fait-un-pas-supplementaire-en-direction-de-l-euthanasie-6956493.html

------------------------------------------------------------

- L'extermination lente de l'espèce humaine

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 17:12
En 2007, en préface de Le Livre noir de la culture de mort de Rémi Fontaine, le docteur Jean-Pierre Dickès évoquait le sujet des hormones féminisantes répandues et demandait : "que penser de l'effondrement de la fécondité masculine qui a baissé de moitié en 50 ans, probablement en raison de la diffusion d'hormones féminisantes sur toute la planète?" (R. Fontaine, Le Livre noir de la culture de mort, Ed. Renaissance catholique, Paris 2007, p. 13). Aujourd'hui, dans la video ci-dessous, Alex Jones évoque le même sujet, dont le bisphénol A qui se retrouve dans des milliers de produits.
Selon sa fiche wikipedia (en français), le bisphénol A est surtout utilisé pour tapisser l'intérieur de certaines boîtes de conserve, de canettes (principales sources d'exposition pour l'homme). Sa toxicité sur le corps humain est en débat.  Il est utilisé à l'heure actuelle comme monomère pour la fabrication industrielle de plastiques de type polycarbonate. Ces polycarbonates utilisés dans des produits de consommation courants depuis les lunettes de soleil et les CD jusqu'aux récipients pour l'eau et la nourriture, étaient en France, en 2008, présents dans 90 % des biberons. On considère qu'ils sont potentiellement responsables de la précocité de l'apparition de la puberté et l'on soupçonne un fort effet sur le développement.
 
 Alex Jones explique que ce déchet toxique qui est ajouté dans notre eau, nos aliments, à travers le plastique qui est presque partout, fait baisser la fertilité masculine (chute du nombre de spermatozoïdes), c'est un oestrogène synthétique, il féminise les garçons et les hommes et hyper-féminise les femmes. Les jeunes filles arrivent à puberté vers 9-10 ans, beaucoup vers 5 ans. Il a été lié à des études majeures sur le cancer du sein et d'autres cancers. Ce perturbateur hormonal ruisselle vers les lacs, les ruisseaux et les rivières et perturbe jusqu'à la reproduction des rats, poissons, tortues, etc. Selon wikipedia, on trouve maintenant du bisphénol A dans presque tous les organismes vivants... Ce qui signifie que toute la chaîne alimentaire est touchée.
Le 15 août 2008, un rapport de la Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis, Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux, concluait que ce produit ne posait pas de problème de santé humaine aux niveaux d'exposition habituels pour l'homme; ce constat n'est pas partagé par de nombreux scientifiques.
 
 Le 17 octobre 2008 le Canada est devenu le premier pays dans le monde à interdire les biberons contenant du bisphénol A (« Seul le Canada s'inquiète des biberons au bisphénol A », dans Le Monde du 22 octobre 2008). La France les aurait interdit deux ans après, soit en 2010, dans le cadre du projet de loi Grenelle 2, portant engagement national pour l'environnement.  Aux États-Unis comme en France, un certain nombre de fabricants annoncent qu'ils proposent ou vont proposer des biberons « garantis sans bisphénol A » (« Les biberons seront bientôt garantis sans bisphénol A » 10 mars 2009, Le Monde).
 
Alex Jones présente un certain nombre de documents et coupures de presse, des documents de l'O.N.U. (dont le plan de parentalité au président du Conseil de la Population mondiale, lié à l'O.N.U. de 1979,et du Club de Rome) visant à diminuer la population mondiale. Il parle de "forme de guerre", d'"holocauste" et d'"extermination lente de l'espèce humaine" pour que les eugénistes puissent introduire leur gouvernement mondial. Parmi les moyens utilisés de cet eugénisme visant à réduire la population mondiale de 80%, il cite : le démembrement de la famille, le retardement ou la dévalorisation du mariage, la modification de l'image de la taille de la famille idéale (diaboliser les familles nombreuses), l'éducation obligatoire des enfants via le brainwashing (lavage de cerveaux), l'encouragement d'une augmentation de l'homosexualité, l'éducation pour une limitation de la famille. 
 
Lénine avait dit: "On leur vendra la corde avec laquelle on les pendra". Maintenant que nous en sommes à la deuxième génération, et face à l'accroissement du fléau de l'infertilité, les mondialistes ont sorti des traitements contre l'infertilité qu'ils vendent à un prix incroyable pour le public!
 
Si nous ne réussissons pas à arrêter ces fous, l'humanité telle que nous la connaissons va bientôt appartenir au passé.
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 11:02

L'ONU s'affole encore une fois devant une étude chiffrée et sérieuse montrant un lien évident entre des risques très importants sur la santé mentale des femmes qui avortent.

Le prestigieux British Journal of Psychiatry (BJP) a récemment publié un article intitulé « Avortement et santé mentale : Synthèse et analyse quantitative de la recherche publiée entre 1995 et 2009 » (“Abortion and Mental Health: Quantitative Synthesis and Analysis of Research Published 1995-2009.”).

L’article produit par le docteur Priscilla Coleman, qui travaille dans le domaine de l’avortement et de la santé mentale, conclue que les femme qui ont subi un avortement ont:

- 81% plus de risques d’avoir des problème mentaux, et plus encore de risque d’abuser de drogues ou d’avoir des comportements suicidaires:
- comportements avec les drogues : 230%
- comportements suicidaires: 155% .

Elle prouve que presque 10% des incidences sur tous types de problèmes de santé mentale étaient directement imputables à l’avortement.

Le Dr Coleman utilise des critères méthodologiques stricts pour sélectionner les études. Les études sélectionnées sont au nombre de 22. 36 mesurent les effets sur la santé mentale sur 877 181 participants, dont 163 831 ont subi un avortement.

Cette étude étant très sérieuse et interessante, elle a paru dans le Irish Times, le Washington Times, et le Daily Telegraph.. aux USA et en Grande-Bretagne .

Que croyez vous qu'il s'est passé ?

Immédiatement, des universitaires(sic!) ont d’abord mis en doute l’objectivité académique du Dr Coleman, et l’ont qualifiée d’ « activiste anti-avortement », ayant un point de vue « biaisé par son idéologie », et son « conflit d’intérêt évident » portant atteinte à sa capacité d’analyser les premières études. "Ils" auraient détecté « des erreurs scientifiques flagrantes », laissant aux lecteurs le soin de « faire le tri des erreurs sérieuses » eux-mêmes (bien sûr.. Quand on ne peut aller contre l'évidence et prouver le contraire...). Certains critiques l'ont appelé à se rétracter sur cet article. Une réaction similaire à celle qui a frappée le journal médical britannique Lancet lorsqu’il publiait un article en 2010 mettant en question les fausses prédictions de l’ONU sur la mortalité maternelle.


Source: http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=618409

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 07:30

La "liquéfaction" des corps, nouvelle méthode pour se débarrasser des défunts – en les privant de sépulture, d’ensevelissement et du respect le plus élémentaire – consiste à plonger le mort dans une solution aqueuse d’hydroxyde de potassium, à une pression légèrement supérieure à 10 bars, et portée à 180°C.
Les tissus humains sont complètement dissous au cours de ce processus chimique (hydrolyse alcaline), et le liquide ainsi obtenu est évacué par… le système des égouts municipaux.

Resomation Limited, l’entreprise britannique qui tente d’exporter le procédé (et ses machines), met bien sûr en avant des prétextes écologiques : moins de gaz à effet de serre émis et d’énergie consommée que pour une incinération.
Pour l’instant, cela se passe aux Etats-Unis, où l’entreprise gagne petit-à-petit le droit de s’installer dans de nouveaux états, au fur et à mesure que les verrous légaux sautent.
Logiquement, on y aura droit en France dans quelques temps.

 

 

 

Source, et suite :  http://www.contre-info.com/horrible-la-%c2%ab-liquefaction-%c2%bb-des-corps

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 21:11

La légalisation de l'avortement avait pour but selon Simone Veil de le "contrôler", "de faire renoncer la femme à se faire avorter", et conduire à une diminution des avortements. C'est l'inverse qui s'est produit. Résultat : 8 millions de morts en quarante ans (220 000 avortements par an). Ils savaient que cela conduirait au carnage, et ils n'ont rien fait.

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Culture de mort
commenter cet article