Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2020 7 26 /01 /janvier /2020 12:19

Vivre libre ou mourir. Une video "Sacr.Tv", media royaliste indépendant.

Texte : 

 

"Liberté & Egalité. Il suffit de faire croire aux individus qu'ils sont libres et ainsi, les mettre dans les chaînes. 

Notre civilisation se meurt du bourrage de crâne médiatique du prêt-à-penser.

Nos vies sont déjà gravement menacées par la nourriture dépourvue du nécessaire vital pour notre santé.

Comment faire confiance à une société empoisonnant sa population à coups de pesticides et autres chimies sortant des mêmes laboratoires que les gaz de combat ?

Tandis que l'humus disparaît progressivement de nos sols, les rendant imperméables à toute vie, redonnons à nos paysans le respect et la liberté de produire comme le faisaient leurs pères, et arrêtons de les soumettre à l'esclavage du productivisme.

Gilles Lartigot, dans son livre "Eat", nous interpelle en disant : 

Nous vivons dans une société toxique pour notre santé. La nourriture industrielle nous rend malade. La pollution, le stress et les produits chimiques font partie de notre quotidien. Ce sont des faits. Il est encore temps d'en réchapper...

Que devrions-nous dire devant la puissance financière pharmaceutiques, incitant la médecine vers la surconsommation de médicaments ? Est-ce là le serment d'Hippocrate ? La médecine a-t-elle encore une âme ?

Je m'abstiendrai de tout mal et de toute injustice. Je ne remettrai à personne du poison, si on m'en demande, ni de ne prendrai l'initiative d'une telle suggestion.

Serment d'Hippocrate

Comment aussi parler de la souffrance du monde animal que l'on soumet au nom de notre consommation aux pires élevages et tortures ? Nous ne l'accepterions pas pour des êtres humains. Alors ?

Que sont devenues nos cités, nos rues et la nature environnante, véritablement dépersonnalisées pour le plus grand profit du politiquement correct ? La disparition graduelle des espaces verts au profit de bureaux et autres cages à poules, faisant naître une jeunesse désœuvrée, écœuré et déracinée.

Les programmes scolaires sont orientés, falsifiés idéologiquement pour être assénés en vue de l'esclavage de masse sombrant dans un monde chimérique de non-existence.

Tout cela répond-il aux impératifs d'une vie saine et équilibrée ?

Environnement saccagé, valeurs humaines anéanties, nos vies et nos esprits sont manipulés. Voilà ce qu'il convient d'attribuer à la logique de destruction de cette anti-civilisation. 

Un monde gagné pour la technique est perdu pour la liberté.

Georges BERNANOS

Le système s'attache à enlever toute transcendance aux actes de la vie, à anéantir toutes valeurs, alors que les yeux vides de tout idéal, on avance aveuglément, musique bruyante aux oreilles, dans des délires conditionnés.

La répression s'abat sur des citoyens quand ils n'acceptent pas d'être soumis, alors que l'insécurité s'installe partout en toute impunité.

Révolution 1789 - Règne de l'Argent - Révolution industrielle - Enfants de 6 ans dans les usines - Travail de 15 h - Semaine du Décadie - Nouvel Ordre Mondial - Esclavage.

La république devra répondre devant notre histoire pour les libertés perdues.

La puissance bureaucratique et l'inquisition fiscale règne. C'est une vaste machine à broyer les énergies.

La France fonctionnarisée détruit systématiquement la paysannerie, l'artisanat et le petit commerce.

Proudhon (1809-1865, polémiste, journaliste et philosophe français) se serait exclamé contre "les étiquetés, amendés, noyautés, enrégimentés, écrasés, endettés et finalement, révoltés, enfermés, parfois suicidés, ou fusillés."

La France est une vaste caserne: tous les révolutionnaires sont soldats ou destinés à le devenir; de gré ou de force, pour l'intérêt même de leur sûreté, les mécontents et les opprimés seront obligés de dévouer leurs armes à la défense de leurs tyrans.

Mallet du Pan, Considérations sur la nature de la Révolution française, 1793, rééd. Editions du Trident, Paris 2007, p. 58.

Nous ne voulons pas être des numéros dans ce système antisocial. La consommation de calmants augmente comme le taux de suicides.

L'adversaire a pris la forme d'une mécanique implacable, servie par la toute-puissance de l'État.

C'est ainsi que se construit une société programmée, pour la consommation, et aboutissant au spectacle permanent de la vie artificielle, et idiote.

Notre travail et nos impôts financent un système bancaire et économique injuste.

Les financiers et les traders sans morale continuent à s'engraisser. Les super-profits explosent, alors que des millions de travailleurs se retrouvent sans emploi. 

Le travail doit-il être géré comme une marchandise ? Il se délocalise loin des lieux d'origine avec son lot de déracinements et de misères.

Est-il admissible de vivre ainsi ?

Sommes-nous dignes de la sueur et du sang versé par nos pères ? Avons-nous bien dans l'esprit l'importance et la profondeur de ce sacrifice pour nos libertés ?

Faut-il accepter de voire notre langue et nos traditions disparaître au profit d'une culture de supermarché sandardisée ?

Vivre libre ou mourir (Video "Sacr.Tv")

La Résistance devient la question de survie, dans l'exaspération poussée à ses limites.

Doit-on aujourd'hui se contenter de subir sans réagir ?

Cette république aux scandales incessants laisse le pouvoir pour cinq ans aux petits chefaillons issus des divers partis politiques afin que ceux-ci alimentent la division et la haine entre nous. [Cf. Principe du moteur de la Révolution.]

Des hommes responsables, mais pas coupables, comme le dit la rengaine; comme on dit, venus se servir et non servir.

Ce triste quotidien, n'est pourtant pas une fatalité.

Nous faisons l'histoire, et la destinée de tout un peuple dépend de notre implication.

Les soit-disant "révolutionnaires", comme une mode de bobos, ne remettent pas en cause les fondements mêmes du système. Ils finissent par servir la pieuvre étatique, satisfaisant ainsi leur contestation superficielle, et leurs désirs de carrière.

On est loin du temps où chaque ville se développait en parfaite harmonie, où il y faisait bon vivre, travailler et s'amuser. 

L'autonomie vécue était basée sur le savoir-faire et la qualité. Jamais consommateur n'aurait été floué comme aujourd'hui, car les corps de métier veillaient. 

C'est pour cela qu'il faut ouvrir les archives et s't plonger, afin de tirer les leçons de nos pères pour demain.

Il faut être imperméable contre ce système dans notre vie sociale et citadine. Cela peut paraître surprenant et même inutile aux yeux d'une multitude déjà soumise.

L'individualisme, l'inconscience et l'absence de repères suscitent parfois chez certains une vision parfois peu objective des difficultés que subit aujourd'hui notre pays, et dont eux-mêmes sont souvent les victimes.

Redonnons à la France la clé de sa civilisation, par un régime stable et durable, au-dessus des partis et des lobbys, et dont la destinée a pour seul objectif de la faire rayonner dans la modernité, au service de son peuple.

 

Cf"Ce qu'il faudrait à ce pays, c'est un roi" (Charles de Gaulle)

 

Un individu venant au monde dans notre civilisation trouve incomparablement plus qu'il n'apporte. La défense de cet héritage devient pour nous une priorité fondamentale.

Toute initiative, si minime soit-elle, n'est jamais inutile, que ce soit par la plume, ou par l'action, et dans l'exemple.

Nous conclurons en rappelant que la France a vu jaillir jadis, dans ses malheurs, des preux. Le général Weygand disait : 

 

 

Mais si les vivant comprennent et suivent la leçon des mort, leurs "immortels conseilleurs", ils resteront vigilant et ils ne consentiront pas à être faible.

À nous d'être à la hauteur, et inlassablement, convaincre par l'exemple, en retrouvant le sens de la vie communautaire.

Nous ne savons pas dans l'avenir comment l'histoire nommera ceux qui auront lutter pour sortir la France d'aujourd'hui des difficultés qu'elle subit 

Espérons seulement qu'elle ne dise pas de nous que nous avons laissé faire. Levons-nous comme nos ancêtres se sont dressé pour être libres.

Et relisons la mise en garde de Thierry Maulnier (1909-1988, écrivain français, élu en 1964 à l'Académie française)

Quand la vie nationale est menacée dans ses sources mêmes, elle ne se sauve plus que par le sursaut qui s'attaque au principe du mal. Dès maintenant il n'est plus permis de choisir entre la facilité et l'effort, entre la mollesse insidieuse des déclins tranquilles et les dures reconstructions. Si nous ne choisissons pas de réagir et de renaître, il nous faut choisir de sombrer...

La situation [...] présente, [...], nous annoncent que l'abaissement de la France ne sera pas paisible. De telles menaces doivent nous remplir d'espérance et de courage: puisque l'époque de l'inaction et de la douceur de vivre est passée, faisons en sorte que la rudesse de ce temps soit féconde; les efforts, les risques de la renaissance ne sont pas plus grands, ils sont plus beaux que l'agonie.

Thierry Maulnier, Le Miracle de la Monarchie (1935)

Repost0
26 juin 2019 3 26 /06 /juin /2019 14:58
Jean Raspail : "Des isolats finiront par se rejoindre et recréeront la France"

Des isolats finiront par se rejoindre et recréeront la France.

Jean Raspail, invité d'André Bercoff sur Sud-Radio le 26 juin 2019

Invité d'"André Bercoff dans tous ses états", dans le midi 13h sur Sud Radio, l'écrivain Jean Raspail, auteur du prophétique Camp des Saints, publié en 1973, explique que malgré la tentative d'imposer l'immigration, il restera toujours en France des "isolats" qui refuseront absolument cela et qui referont France. 

Extrait (à partir de la 25e minute) :

 

"À mon sens - et le démographe et économiste Alfred Sauvy le disait aussi - c'est que tout se jouera dans les années 2050, c'est-à-dire dans trente ans où un grand nombre de populations d'Europe et d'ailleurs ne supporteront plus cette invasion et cette cohabitation. Ce qui commence déjà d'ailleurs si vous regardez un certain nombre de journaux qui ne sont pas Le Figaro. Et on peut arriver à des violences et à des combats. Même si nous sommes beaucoup envahis, viennent - et cela j'y crois beaucoup - les isolats. Beaucoup de groupes, de villes, de régions, de petites régions, de clans, de tout ce que vous voulez, qu'on peut appeler des isolats, qui est un terme ethnographique, qui refuseront complètement cette histoire-là. Ces isolats finiront par se rejoindre et recréeront la France." (Jean Raspail)

 

Le journaliste André Bercoff termine l'entretien en indiquant que : "dans un livre L'Archipel (L’Archipel français : Naissance d’une nation multiple et divisée, éditions du Seuil, février 2019) Jérôme Fourquet, le directeur opinion de l'Ifop, a parlé d'isolats et que l'on va vers cela."

 

Présentation du livre "L'Archipel français, Naissance d'une nation multiple et divisée" publié au Seuil, en 2019 : "En quelques décennies, tout a changé. La France, à l’heure des gilets jaunes, n’a plus rien à voir avec cette nation une et indivisible structurée par un référentiel culturel commun. Et lorsque l’analyste s’essaie à rendre compte de la dynamique de cette métamorphose, c’est un archipel d’îless’ignorant les unes les autres. [...] [S]écession des élites, autonomisation des catégories populaires, formation d’un réduit catholique, instauration d’une société multiculturelle de fait, dislocation des références culturelles communes (comme l’illustre, par exemple, la spectaculaire diversification des prénoms).  À la lumière de ce bouleversement sans précédent, on comprend mieux la crise que traverse notre système politique : dans ce contexte de fragmentation, l’agrégation des intérêts particuliers au sein de coalitions larges est tout simplement devenue impossible."

 

Note du blog Christ-Roi. Les Européens sont des peuples dont la mentalité attachée au libre-arbitre n'a jamais accepté la soumission à l'islam ou à une quelconque autre idéologie totalitaire d'emprunt. C'est la raison pour laquelle sur ce blog nous ne croyons pas au "Grand remplacement", ni d'ailleurs à la "nation multiple et divisée" des macronistes, ni au succès final du N.O.M. Il restera toujours en France comme en Europe des isolats, des communautés de la pérennité française, des peuples libres qui refuseront leur disparition en tant que peuples libres. C'est le besoin de liberté qui sauvera le peuple français et les peuples européens et qui permettra de refaire les nation unies que les mondialistes auront cherché à détruire par idéologie.

Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 07:42

"Des Turcs, des Mammelus, des Perses, des Tartares ;
Bref, par tout l'univers tant craint et redouté,
Faut-il que par les siens luy-mesme soit donté ?
France, de ton malheur tu es cause en partie ;
Je t'en ay par mes vers mille fois advertie :
Tu es marastre aux tiens et mere aux estrangers,
Qui se mocquent de toy quand tu es aux dangers,
Car sans aucun travail les estrangers obtiennent
Les biens qui à tes fils justement appartiennent."

Ronsard (poète français du XVIe siècle), Discours à G. des-Autels, Oeuvres complètes de Ronsard, éd. La Pléiade, tome II, p.568.

Source: http://lafrancecouronnee.xooit.fr/t1931-France-de-ton-malheur-ru-es-cause-en-partie-Ronsard.htm

--------------------------------------------

Merci à Dominique

Repost0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 10:57

Interrogé par Le Point au sujet de son ouvrage prophétique "Le Camp des saints" (1973), qualifié par l'hebdomadaire libéral mondialiste de "roman sulfureux" à "l'ambiance à la fois millénariste et bouffonne", voire de "délire xénophobe" dont l'auteur aurait des "obsessions civilisationnelles"... car il annonce l'invasion de la France par "un million d'immigrants, venus du Gange, avant-garde du Tiers-monde qui envahit pacifiquement l'Occident pour y trouver l'Espérance" (présentation l'ouvrage dans l'édition de 1978 chez Robert Laffont), Jean Raspail, dont le roman est réédité en 2010 chez Robert Laffont, avertit:

 

"On ne cesse de vanter la diversité, alors qu'un métissage généralisé des cultures et des sangs est justement une attaque frontale contre cette diversité. Chacun fait ce qu'il veut, mais il faut savoir qu'en brassant les origines on engage une parcelle de son pays."

 

... "Nous sommes à un tournant, car le problème de l'afflux d'étrangers n'a fait que s'envenimer, assure-t-il. Les démographes, sans trop le dire d'ailleurs, prévoient qu'en 2050 les gens d'origine extraeuropéenne représenteront plus de 50 % de la population active. Ce ne sera donc plus la même civilisation."

 

Source: http://www.lepoint.fr/livres/raspail-la-polemique-22-02-2011-1298295_37.php

------------------------------------------------

- Jean Raspail explique pourquoi il est royaliste

- Jean Raspail évoque la nation française et l'auto-défense communautaire

Repost0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 11:05

Alain Soral prétend avoir été agressé ce samedi 12 février, alors qu'il présentait son livre au théâtre de Dieudonné. « Un groupe est venu m’agresser et me menacer physiquement, nommément », prétend-il dans une vidéo. Il s'agirait d'un commando mené par un certain Gamal Abina.

 

Sur le site islamenfrance.fr, on peut lire ceci : "Après avoir contacté Gamal Abina, ce dernier nous confirme avoir voulut interpeller Alain Soral sur ses différentes accusations à l’encontre d’Houria Bouteldja, la porte-parole des Indigènes de la République".


Or, Soral ne parle à aucun moment de coups échangés avec ses agresseurs. Une bagarre aurait éclaté, mais Soral n'y aurait pas pris part en personne. La vérité est donc que Soral n'a pas été agressé, mais aurait subi une tentative d'agression.

 

Voici ce qu'il nous dit (Comme Alain Delon, il parle de lui à la troisième personne) :


"Depuis 2004, je défends chaque fois que je peux les musulmans face aux injustices qui leur sont faites… Gamal Abina était là pour faire du tort aux musulmans… Il a attaqué Alain Soral physiquement au nom des musulmans. Ce type est un agent gouvernmental qui est là pour faire du tort aux musulmans en agressant Alain Soral qui est le seul intellectuel français qui défend bec et ongles les musulmans… Il s’est permis d’attaquer Alain Soral au théâtre de la Main d’Or… ce garçon déshonore l’islam par ses actes… Il a été très peu présent quand il y avait les Assises de l’islamisation où là il y avait des raisons de se mobiliser… Que mes amis musulmans fassent comprendre à ce garçon qu’il n’a aucun mandat, aucune légitimité en tant qu’ethno-gauchiste pour parler au nom des musulmans et déshonorer les musulmans… Je ne pouvais pas m’attendre à me faire agresser au théâtre de la Main d’Or par quelqu’un se revendiquant de l’islam, ça me paraissait tellement délirant qu’à mon avis, il y a quelque chose d’autre derrière, hein… Je renouvelle toute mon amitié à mes amis musulmans."

 

Cette agression nous paraît pourtant tout à fait naturelle. Quand une personne vient vous flatter, vous l'accueillez tout d'abord avec sympathie. Mais quand vous vous rendez compte que cette même personne insiste lourdement, et fait preuve de la plus grande servilité à votre égard, c'est le mépris qui prend tout naturellement le dessus. Vous n'avez alors plus qu'une envie : lui infliger un soufflet pour vous débarrasser de ce pot de colle.

 

A force de lécher le cul des Arabes, Alain Soral s'est déshonoré, voilà tout. Il a perdu notre respect, celui des Blancs, et n'a pas gagné pour autant le coeur des musulmans.

 

Il ne lui reste plus qu'un livre à écrire : Jusqu'où vais-je descendre ? HR

 

 

Question : Hervé Ryssen a-t-il un "mandat" pour s'exprimer au nom des "Blancs" ?

 

...

 

Ah !

 

...

 

- Et tu veux pas mes papiers aussi ?

 

Source: http://herveryssen.over-blog.com/article-jusqu-ou-vais-je-descendre-67288831.html

Repost0
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 23:59

"... Depuis des années, on nous répète que ce n'est pas à l'immigré qu'il faut s'en prendre, mais à la politique d'immigration de nos gouvernements successifs. C'est là la source de notre inertie et de notre avachissement.

 

Nous devons reconquérir nos quartiers et notre territoire, tout simplement ; agir en meute. C'est dans la rue que ça se passe. Pas sur internet. Et cessez d'avoir peur !"

 

Hervé Ryssen

 

Source: http://herveryssen.over-blog.com/article-dois-je-vous-l-envelopper-66630422.html

 

- Aux sources bibliques du mondialisme (Hervé Ryssen)

Repost0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 14:22
Jean Raspail, invité sur Radio Courtoisie, explique qu'il n'était pas "communautariste", et qu'il n'apprécie pas tellement ce mot car "si on était entre français de souche avec un nombre convenable et admissible d'extras européens, tout se passerait très bien. Tout ne se passe pas très bien parce qu'il y en a trop. ... Et comme le disait Levy-Strauss, à ce moment-là il faut qu'il y ait un réflexe puissant de défense. Et ce réflexe puissant de défense, à mon sens, ne pourra voir lieu s'il n'y a pas - puisque l'Etat n'en donne pas l'exemple -, une sorte d'établissement spontané qui commence d'ailleurs un petit peu, si vous voulez, d'un communautarisme. Appelons cela comme ça, moi je n'ai pas trouvé d'autres mots. C'est-à-dire que la nation française de souche, avec un certain nombre de français non de souche mais qui sont français de coeur ... Si on veut tenir il y aura une sorte de réflexe d'autodéfense communautaire." (Fin de citation)
Repost0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 11:17
Jean Raspail sur le royalisme

Jean Raspail explique les raisons qui ont fait de lui un royaliste.

Source :
Action française Via E-Deo

- Jean Raspail, citation (sur le nouvel ordre mondial)
- Jean Raspail, site officiel :
http://jeanraspail.free.fr/
- Jean Raspail : "La Patrie trahie par la République"
- Qu'est-ce que la royauté ?
-
Avantages de la monarchie
Repost0
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 07:28

Environ 200 manifestants se sont rassemblés pour protester contre la réception de Simone Veil à l’Académie française.
Les chapelets ont alterné avec les harangues de prêtres ou de laïcs tel le célèbre Docteur Dor. L’abbé Beauvais, curé de Saint Nicolas du Chardonnet, a pour sa part prononcé une allocution remarquée durant laquelle il interpella l’avorteuse en lui rappelant le poids de ses actes.

Le rassemblement devait se faire face à l’Académie injuriée, mais la préfecture l’a déplacé de l’autre côté de la Seine, avant de lui interdire l’utilisation de sa sono ! Il ne fallait surtout pas que le grand raout républicain fut troublé, d’aucune façon. D’où une attitude hostile et nerveuse de la part des gendarmes mobiles présents, en parfait décalage avec l’ambiance du rassemblement…

Rappelons que l’Académie française est une institution ayant pour but premier de veiller sur la langue française, dont les membres « ont tous illustré particulièrement la langue française ». C’est le critère d’entrée officiel.

Or il semble que les principaux talents et faits d’armes de Simone Veil sont d’avoir été déportée, d’avoir promu le « droit à l’avortement » (et donc le génocide que nous connaissons) et d’avoir été une militante européiste acharnée.
Tout porte à croire que l’Académie française change de vocation, pour devenir une sorte de temple honorifique des grandes figures du Système, avant que leur dépouille finisse dans l’église Sainte Geneviève (renommée « Panthéon »).


Source
Repost0
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 20:49
PACT vise à favoriser l’entraide entre catholiques, par diffusion d’informations locales. PACT est indépendant de toute structure officielle. Il n’y pas d’association PACT.

D’un point de vue religieux, Pact est attaché à l’Enseignement de l’Eglise, dans toute sa cohérence multiséculaire. En particulier, participer à ce que le Saint Père appelle la lutte contre le relativisme. « La Vérité vous rendra libres ».

D’un point de vue entraide quotidienne, 
Pact souhaite appliquer la parole de Saint Paul, qui nous demande de « faire du bien à tout le monde, mais surtout à vos frères dans la Foi » (St PAUL, Galates 6-10).

Quelques citations :

Jean Raspail : « Il faudra se réfugier dans un très puissant communautarisme français, afin de sauver l’essentiel. La France sera habitée par des Français et des « Franciens » qui formeront la majorité future. Il faudra se replier derrière nos familles, derrière nos valeurs morales, notre culture, notre langue etc., et vivre dans une solidarité très unie entre Français ».

« Etant donné qu’il existe une culture hédoniste qui veut nous empêcher de vivre selon le dessein du Créateur, nous devons avoir le courage de créer des îlots, des oasis, puis de grands terrains de culture catholique, dans lesquels vivre les desseins du Créateur
».

Benoît XVI – L’Essence de la foi, Une parole pour tous.


«L’Eglise prendra d’autres formes. Elle ressemblera moins aux grandes sociétés, elle sera davantage l’Eglise des minorités, elle se perpétuera dans de petits cercles vivants où des gens convaincus et croyants agiront selon leur foi. Mais c’est précisément ainsi qu’elle deviendra, comme le dit la Bible, le sel de la terre.»

Joseph Cardinal Ratzinger - Le sel de la Terre


« Comme tu ne peux être utile à tous, tu dois surtout t’occuper de ceux qui, selon les temps et les lieux, te sont étroitement unis comme par un certain sort ; par sort en effet, il faut entendre quiconque t’est lié temporellement et qui adhère à toi, ce qui fait que tu choisis de l’avantager ».

Saint Augustin (cité dans Présent du 07/01/05)

Site :
http://www.entraide-pact.fr/index.php
via
Le Salon Beige

Repost0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 17:00

Source : Renaissance catholique

Dossier : Qu'est-ce qu'être Français ?

Noël 496- Noël 2009

Il y a 15 siècles le baptême de Clovis et de 3000 de ses guerriers en la nuit de Noël 496 à Reims faisait du royaume des Francs la première nation chrétienne d'Occident, la « fille aînée de l'Église ». Cet évènement fondateur de notre civilisation est aujourd'hui nié, estompé, occulté, oublié... Les fêtes de Noël sont devenues les fêtes de fin d'année. La fête de l'enfant-roi a pris le pas sur celle de l'Enfant-Dieu.

Dans ce contexte nous poursuivons notre contribution au débat sur l'identité de la France en livrant à vos réflexions
le texte de la conférence de Bruno Gollnisch sur « Les valeurs de la civilisation française » prononcée lors de notre Université d'été de 1996 sur le thème : « Qui a peur du baptême de Clovis ? » Avec talent et vigueur notre ami revient à l'essentiel de ce qui fait notre civilisation.

Au delà de ce texte nous vous souhaitons un saint et joyeux Noël, en famille, dans la paix que seul le Christ peut donner. Puis une bonne et sainte année 2010 sous le regard et dans la main de Dieu.

Rendez-vous le 17 janvier prochain à Paris pour la 6e Marche pour le respect de la vie avec le collectif : « En Marche pour la vie ».

Repost0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 12:28
http://1.bp.blogspot.com/_76xnxpEa75U/Sth0pbN5MDI/AAAAAAAAAE8/Z_5WIZFcU1Q/s1600/blason-6.gif"Ce blason reprend les couleurs historiques de la Bourgogne en y ajoutant la croix de saint-André. Le chêne avec ses racines traduit la notion d'enracinement. Le sanglier qui lui est adjoint est l'emblème du courage et de l’intrépidité qui doivent nous animer car nous ne nous plaçons pas dans une perspective purement défensive. La gerbe de blé symbolise la fertilité d'un projet qui se veut ambitieux et fédérateur mais aussi, d'or sur fond azur, la conservation du bien public. Le château-fort représente la protection, le refuge que nous voulons construire pour les nôtres."

La De Souchière recherche

Dans le cadre des projets que mène La Desouchière actuellement sur place, elle recherche l'aide et l'assistance d'un certain nombre de professionnels ou d'amateurs éclairés. Si vous disposez de l'une des compétences listées ci-après et que vous êtes disposé à apporter bénévolement votre soutien à un projet associatif ambitieux et enraciné,
prenez contact avec Roark pour étudier les modalités de votre éventuelle participation.

Dans les prochains mois et au moins jusqu'à l'été prochain, nous allons avoir besoin de compétences dans ces domaines :

- Electricité,
- Plomberie/Sanitaires,
- Pose de cloisons intérieur,
- Menuiserie extérieure,
- Rénovation de façade en pierre (chaux),
- Bureau de contrôle,
- Etablissements recevant du public (ERP),
- Architecte d'intérieur,
- Paysagiste/Jardinier.

Nous sommes aussi à l'écoute de toute proposition nous permettant de minimiser les coûts d'achat des matériaux nécessaires aux travaux engagés. Si vous êtes fournisseur de matériaux et prêt à nous faire profiter de tarifs intéressants, merci de nous contacter également.

Concrètement, nous disposons de vastes locaux qui doivent être aménagés pour offrir hébergement (gîtes, chambres) et équipements communs à toutes les personnes désireuses de nous rendre visite. Pendant tout l'été des bénévoles ont travaillé pour les mettre en état d'être rénovés. Notre objectif est de pouvoir accueillir les premiers visiteurs pour la fin du printemps 2010. Les travaux s'étaleront donc sur les mois de septembre à mai. Nous étudierons toutes les propositions qui nous seront envoyées.

En apportant votre contribution pour un week-end ou une semaine, ponctuellement ou plus régulièrement, vous participerez à un projet fédérateur et novateur, mené par des gens comme vous, sans être rattaché à quelque mouvement politique que ce soit. Ce sera aussi pour vous l'occasion de rencontrer des personnes qui partagent vos préoccupations et de passer de bons moments en-dehors des heures de travail, comme l'a expérimenté la quarantaine de visiteurs passés par ici au cours de l'été.

Cliquez pour nous contacter !

Source : La Desouchière
Repost0
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 17:18
Il est clair, quand on y réfléchit une minute, que la question de l'identité est la question qui marque notre époque, la question dont il n'était pas (ou pratiquement pas) question dans les années Quatre-vingt, la question qui spécifiquement nous concerne, au début de ce millénaire post-christique.

(...) La France, que l'on appelle souvent en Europe "la grande nation" et qu'Hannah Arendt n'hésite pas à appeler quelque part "la nation par excellence", a depuis longtemps une velléité impériale. La défaite de François Ier à Pavie vient de là, tout comme les Guerre d'Italie, destinées à faire triompher un axe Rome Paris (plutôt que Rome... Cologne). Aujourd'hui, Paris continue à éprouver cette velléité d'empire, en se pensant comme... les États Unis d'Europe, avec une population ouverte à la diversité comme... les États Unis d'Amérique.
Il est clair que le fameux pacte républicain, si nationaliste soit-il en première apparence, n'est pas une réponse suffisante à la question de l'identité française, à moins de considérer que la France (telle la grenouille) veut s'étendre aux dimensions morales du monde... Le Pacte républicain est par essence un pacte international, ou comme le dit Kant lui-même cosmopolitique.


(...) Si nous étions capables d'exorciser une bonne fois l'idée d'empire français ou plutôt d'internationalisme français qui, depuis le XVIème siècle au moins court dans notre histoire, si nous étions capables, face à la mondialisation, comme l'indiquait Maurras dans Kiel et Tanger, comme le pensait De Gaulle, de promouvoir une vision résolument nationiste (diversifiée) du monde, si nous nous faisions les champions de cette diversité des nations (opposée au Melting pot nationalitariste à l'américaine), nous serions la nation analogique par excellence, sans annexionnisme et sans melting pot, la nation dont on peut vraiment dire : "Tout homme a deux patrie la sienne et la France".

Repost0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 17:35
Si sur certains sujets, Alain Soral développe des idées pertinentes (projet mondialiste), il reste parfaitement inconséquent quant à la stratégie de lutte contre ce mondialisme. L'organisation républicaniste qu'il préside, du nom d'Egalité & réconciliation (E&R), prétend faire l'union des Français et des musulmans contre l'empire anglo-saxon sioniste. Une telle "réconciliation" ne peut se faire que sur le dos des Français au profit des sionistes et des mondialistes, que la dite organisation prétend combattre. L’Islam aurait vocation à s’implanter en France, la France aurait vocation à se soumettre à cette islamisation présentée comme une donnée durable. E&R critique le système immigrationiste, alors que ce système a été le vecteur du développement de l’Islam en France, critique les élites immigrationistes alors qu’elles sont l’allié objectif de l’Islam contre la France traditionnelle,…. E&R avalise l’islamisation de la France et se range donc indirectement dans le camp de ceux qui divisent pour régner, de ceux qui projettent de fabriquer une France diverse et plurielle. On critique le Lobby qui n’existe pas mais on s’aligne sur son projet, à savoir accepter le brassage ethnico-religieux. Cette inconséquence intellectuelle majeure est une impasse, et une erreur et pour les Français historiques et civilisationnels et pour les musulmans eux-mêmes. Deux communautés mises au service du projet sioniste...

Il est temps de sortir de cette inconséquence et de parler de co-développement dans un monde divers et multipolaire plutôt que de "réconciliation" dans un monde uniformisé et unipolaire...

----------------------------------

-
"Un bon musulman est forcément un bon français" : quand sionistes et "antisionistes" se rejoignent
Repost0
23 novembre 2009 1 23 /11 /novembre /2009 08:14

Le blog Ripoublik propose cette réflexion "Théorie: Le choix d’alliance stratégique de lutte contre l’Empire",  "pour tenter d’élaborer une modélisation de la situation stratégique sur le plan géopolitique dans lequel se trouve actuellement la France. Faut-il être pro-israélien? Pro-palestinien? Pro-islam ou pro-sioniste?"

Du point de vue de la foi, l’islam et le sionisme sont antichrist vu qu’ils refusent l’unité du Père et du Fils, la divinité du Christ, le Verbe venu dans la chair (voir les définitions de l’esprit antichrist dans les lettres de Saint Jean).

D’un point de vue stratégique, aucune alliance n’est valable ni avec l’un ni avec l’autre. Une alliance stricto sensu avec l’un ou l’autre conduirait de facto à l’acceptation de la société illuminée multiculturelle… que nos ennemis rêvent d’établir. En revanche, une entente n’est pas une “alliance”.

L’erreur à ne pas commettre est de nous mêler de la défense d’un régime attaqué de toutes parts, sous prétexte que ce régime représenterait la “France” attaquée par les immigrés musulmans… Alors que ce n’est pas la France qui est attaquée mais la Raie-publique. Ne confondons donc pas.

Une sorte d’”Union sacrée” bis, un 1914 bis…, si vous voyez ce que je veux dire… C’est le coup qui est en train d’être rejoué par les forces jacobines.

L’islam importé en France est le produit du sionisme et de la franc-maçonnerie dite “libérale” qui se sert de l’islamisation comme moyen pour détruire l’identité chrétienne de la France. Beaucoup de musulmans le savent et beaucoup à présent sont sensibilisés à cette donne.

Le sionisme républicain laïque et franc-maçonnique est donc l’ennemi politique n°1. et non l’islam.

Nous nous rendons compte que l’islam se retourne contre ce sionisme et la dite république “française” (attaques des forces de la police sioniste, mairies, préfecture, etc.) Tout cela se met en place et était prévisible. Laissons le golem faire le travail et détruire progressivement l’édifice pan par pan…, laissons-le se retourner contre le maître, et à la fin nous n’aurons plus qu’à appuyer contre le mur et le mur tombera tout seul.

Repost0
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 06:45

Posté par Novopress dans Culture, France, Société, le 27 juillet 2009

                                                                  Tournoi médiéval
En quelques années, le spectacle d’inspiration médiévale s’est imposé comme un phénomène culturel irrésistible en Bretagne. Loin du « son et lumière » traditionnel, il implique plus ou moins directement les spectateurs. Et ceux-ci ont réagi au quart de tour. Jouer le rôle de ses propres ancêtres, là où ils ont vécu, parle aussitôt à l’imagination. Le public adore. En 2008, quand le Sentier des daims, un parc animalier traditionnel de Port-Saint-Père, dans le Pays de Retz, s’est transformé en Grand parc des légendes, avec relais de chasse du roi Arthur, maison de Merlin et autres Repaire des Orques, sa fréquentation a progressé de 40 % !


Cette vague de fond est restée en grande partie inaperçue car elle s’est produite pour l’essentiel à l’écart des milieux culturels institutionnalisés. Ceux-ci ont tendance à prendre avec des pincettes ces manifestations sans doute un peu trop populaires. NouvelObs.com , qui prétend recenser »  (presque) tous les festivals de l’été 2009″ et n’omet pas la moindre réunion de jazz ou de reggae se garde bien de signaler un seul de ces festivals enracinés. Suite
Repost0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 07:00

L'amour conjugal révèle sa vraie nature et sa vraie noblesse quand on le considère dans sa source suprême, Dieu qui est amour... Le mariage n'est donc pas l'effet du hasard ou un produit de l'évolution de forces naturelles inconscientes : c'est une sage institution du Créateur pour réaliser dans l'humanité son dessein d'amour. Par le moyen de la donation personnelle réciproque...les époux tendent à la communion de leurs êtres en vue d'un mutuel perfectionnement personnel, pour collaborer avec Dieu à la génération et à l'éducation de nouvelles vies. De plus, pour les baptisés, le mariage revêt la dignité de signe sacramentel de la grâce, en tant qu'il représente l'union du Christ et de l'Église (Ep 5,32).

Paul VI, pape de 1963-1978,
Humanae vitae, 8-9 (trad. bréviaire), Commentaire du jour

Repost0
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 15:12
Fabriquer En France” est un portail qui a pour vocation de valoriser les produits, les métiers et la vie de l’artisanat et de la production française, ce portail se veut être une vitrine des produits issus des savoir-faire et métiers ancestraux, mais aussi de l’innovation française, créé par Planète France.


Décliné en quatre grandes sections, le site propose une boutique de produits français (répondant à notre
charte qualité Fef), un annuaire référençant des artisans, des fabricants et des producteurs français, un magazine sur les actualités de l’artisanat, des manifestations, de recette du terroir, etc… ayant un rapport avec notre pays et une galerie participative.

Via
e-deo

Repost0
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 15:55

Le 4 Janvier 2009: les parisiens se souviennent de leur histoire

Marche de l’identité parisienne en hommage à Sainte Geneviève

Rendez-vous à Notre-Dame le 4 Janvier à 18H
envoyé par Genevieve2009

Via Novopress.info
Repost0
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 09:00

L’hiver démographique, plus inquiétant que le réchauffement climatique

ROME, Mardi 23 décembre 2008 (
ZENIT.org) - Durant son intervention dans l’hémicycle du Conseil de l’Europe à Strasbourg, le cardinal Ennio Antonelli, président du Conseil pontifical pour la famille, a demandé aux responsables politiques ainsi qu’aux institutions européennes de s’occuper davantage des conséquences de l’hiver démographique que du réchauffement climatique.

... Rapportant certaines données qui caractérisent cet « hiver démographique » sur le continent européen, le cardinal Antonelli a souligné que « de sérieux motifs à caractère social exigent aujourd’hui plus d’engagement en faveur de la vie naissante ».

En Europe, l’indice de fécondité, qui est de 1,56 par femme, est nettement en dessous du seuil nécessaire au remplacement des générations qui est de 2,1. Depuis 1980, naissent en moyenne un million d’enfants en moins par an.

Chaque année, l’Europe enregistre 1,2 millions d’avortements. L’union européenne devient de plus en plus vieille : les personnes de plus de 65 ans sont plus nombreuses que les enfants de moins de 14 ans. Les foyers se vident : la moyenne du nombre de personnes composant une même famille est de 2,4, et le nombre des célibataires s’élève à 54 millions , soit un quart de la famille.

Selon le cardinal Antonelli, à la crise démographique s’ajoute un autre problème urgent, celui de l’éducation : « beaucoup d’enfants n’ont pas la possibilité de grandir dans une famille unie et stable ».

D’après les dernières données, « 1,7 millions d’enfants sont nés hors mariage, soit un tiers du total des enfants. Ces dix dernières années, 15 millions d’enfant ont vécu la douloureuse expérience de la séparation de leurs parents. Les divorces touchent la moitié des mariages ».

Le cardinal a ensuite précisé que « les causes de cette triste situation sont multiples ». Parmi les facteurs particulièrement incisifs de cette situation, il met en avant « l’avancée d’une culture individualiste, hédoniste et utilitariste ».

« Un utilitarisme myope, a-t-il souligné, car la dénatalité comporte de graves risques au plan économique, social et culturel. On peut prévoir qu’il y aura une carence de travail et une baisse de la production des biens et des services ».

« Le paiement des retraites et l’assistance aux personnes âgées deviendront insoutenables par manque de ressources financières et humaines, a-t-il ajouté. Et l’immigration de personnes venant de pays non européens ne suffira pas à combler les vides. Par ailleurs, si cette dernière n’est pas bien gérée, elle pourrait compromettre la continuité des peuples européens et la transmission de leur patrimoine culturel ».

Ce n’est pas étonnant que l’on dise, a souligné le cardinal Antonelli, « qu’il faudrait peut-être s’occuper davantage de l’hiver démographique que du réchauffement atmosphérique ».
Suite

Repost0
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 15:41
L'historienne Colette Beaune dans son livre Naissance de la nation France (1985) rapporte une vieille légende historique française (pas vue à la télé ni entendue à "l'école" républicaine...) qui fait des Gaulois et des Francs "une seule et unique population, sans mélange aucun". Un cauchemar pour les métisseurs républicains pour qui la France est un creuset de peuples divers dont il s'agit d'augmenter encore 'la diversité'.

"L'histoire de la nation très chrétienne est une autre histoire sainte.

Elle commence pourtant paradoxalement par une légende païenne. Les origines troyennes des Francs ont été créées au VIIe siècle sur le modèle antique de la fondation de Rome par les exilés troyens conduits par Enée. Comme les Romains qui gouvernèrent le monde, les Francs ou Français sont issus de la race la plus ancienne et la plus noble. Les versions du XVe siècle de cette légende présentent des caractères spécifiques, dont le plus important est le souci d'avancer de plus en plus l'arrivée des Francs dans le pays. On conçoit dont l'établissement du IVe siècle conduit par Marcomir comme précédé de vagues préalables  d'émigrés troyens qui se mêlent aux Gaulois.

... A la fin du XVe siècle, Jean Lemaire de Belges transforme le mythe des origines troyennes des Francs en un mythe des origines troyennes des Gaulois. Les Gaulois sont établis en Gaule depuis les temps immémoriaux. Une partie d'entre eux est allée fonder Troie. Francion revient donc par la suite au pays de ses ancêtres. Gaulois et Francs sont des Troyens et ils ne sont qu'une seule et unique population, sans mélange aucun. Ainsi une filiation unique et continue, un sang pur et non mélangé, relie la population française et ses origines glorieuses.

... Les versions des origines troyennes écrites au XVe siècle ... réintroduisent aussi les Gaulois dans l'histoire de France par le biais d'une origine troyenne commune."

Colette Beaune indique que si "aucun auteur antique ne mentionne les origines troyennes, que Grégoire de Tours n'en parle pas. Rien n'est donc certain sur le sujet. ... Il est vrai qu'une explication a été trouvée à ce silence des textes antiques : les historiens romains sont ennemis des Francs et enclins à minimiser leurs hauts faits (B.N.LAT. 10909, Jean Candida, "Abrégé de l'histoire de France", f° 1 v°.) Le manque d'historiens autochtones et la focalisation de toute l'histoire autour de Rome sont à l'origine d'une très mauvaise information sur les débuts des Francs.

Avant 1485, ... Le véronais Paul-Emile réintroduit, sans le dire, toutes les sources grecques. L'expansion des Celtes est tirée de Diodore de Sicile (Bibliotheca historica, éd. F. Vogel, Lipse, 1890, t. 2, p. 35-37) et de Strabon (Geographica libri XVII, Rome, 1469).

... A partir de la redécouverte des géographes grecs, il est possible de faire des Gaulois les ancêtres des Troyens. ... De plus l'insistance mise sur les rapports avec la Grèce permet de penser à une parenté des deux civilisations, qui glorifie la Gaule aux dépens de Rome. C'est l'origine d'une tradition qui exalte l'hellénisme gaulois".

Colette Beaune, Naissance de la nation France, nrf Editions Gallimard, Mayenne 1985, p. 16-34.
Repost0
18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 19:46

Le Salon Beige évoque l'hypocrisie de l'agitation des gauchistes anticléricaux à la venue du pape à Lourdes en septembre quand les mêmes font des courbettes à l'islam ou au Dalaï Lama (un théocrate pur jus...)

Au slogan anarchiste antipape "ni Dieu ni maître", on pourrait à présent leur opposer - si on était méchant - "Ni vieux ni traîtres!"... Ces rigolos ne sont plus qu'une poignée d'archéo- soixante-huitards recyclés et alignés sur la mondialisation capitaliste "libérale".

Au Ier siècle av. J.-C., quand Rome entreprit la conquête de la Gaule, les Romains s'employèrent afin de "détruire l'unité du monde celte" à éliminer le culte druidique comme religion faisant obstacle à la romanisation. "En conquérants avisés, les Romains s'étaient rendu compte de ce que pouvait être dans la résistance une force spirituelle..." (Régine Pernoud, Histoire du peuple français)

En 1789-1794, les révolutionnaires s'employèrent à éradiquer les prêtres catholiques car ils n'étaient pas "inscrits dans le livre de la République". Au XXIe s., rien n'a changé..., l'empire illuminatiste lutte contre les peuples enracinés (destructions des souverainetés nationales) et la religion est toujours pour lui un obstacle majeur.

La résistance passe donc par une défense acharnée de la religion comme authentique élément de résistance à l'Empire mondialisé.

Ni vieux ni traîtres !

Repost0
18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 22:25
Y a-t-il sur google une volonté systématique d'ignorer totalement les riches cultures locales de la France? Je viens de faire une recherche des video google pour trouver un chant traditionnel du riche terroir français. Résultats : zéro... hormis de multiples liens renvoyant sur des chants allogènes. Recherche : Chants traditionnels".

Trouvé, deux videos de l'association Terres Arvernes, pour une Auvergne enracinée.
Des éclairages intéressants sur les paradoxes de la doxa, notamment sur le thème de "la diversité"




                                                             ***

La seule video traditionnelle disponible est un morceau du groupe nationaliste Vae Victis "Le Vin Gaulois" tiré de l'album "Quand les Vents tournent".
Le vin gaulois (Vae Victis)
Repost0
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 06:55
"On pourrait croire, à me lire, que vous représentiez le passé. N'est-ce pas l'avenir, au contraire, que vous annoncez? Face au nouvel 'ordre' mondial qui s'avance, le devoir d'insurrection..."

(Jean Raspail, Postface in Yves-Marie Adeline, Le Royalisme en question, L'Âge d'Homme - Editions de Paris,  Libres Mobiles, 2e édition, Paris 2006, p. 311).
Repost0
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 14:38
Le Parisien Dimanche, 24 HEURES DANS LES DEPARTEMENTS

La messe en latin fait le plein

Paru le 24/02/2008


Paris. Juste derrière le Louvre, l'église Saint-Germain-l'Auxerrois, paroisse des rois, accueille désormais toutes les semaines des messes en latin

U N CURÉ qui tourne le dos à l'assemblée et récite des textes en latin, de grands mouvements d'encensoir qui répandent de la fumée dans toute l'église, des chants grégoriens, un cortège d'enfants de choeur... Les messes en latin, qui n'étaient plus célébrées que dans trois églises de la capitale Saint-Eugène-Sainte-Cécile (IXe), Notre-Dame du Lys (XVe), et Sainte-Odile (XVIIe) , refont surface. Depuis le 2 décembre, cette messe dite de "rite ancien" ou "tridentin", s'est installée tous les jours sauf le samedi dans l'une des plus belles églises de Paris : Saint-Germain l'Auxerrois, située juste en face du Louvre, et qui fut en son temps la paroisse des rois de France. Une avancée pour les traditionalistes permise par la décision de Benoît XVI de réintroduire cette messe dans les églises. Tous les dimanches, ils sont environ 300 fidèles à y assister, venus des quatre coins de la capitale et même d'Ile-de-France.

Dès les premiers jours, il y a eu beaucoup de monde, témoigne le père Dominique Schubert, le curé de la paroisse, qui célèbre la messe selon les deux rites. C'est vrai que j'ai été un peu étonné : je ne m'attendais pas à voir autant de fidèles dès le début".

Toutes les chaises ou presque sont remplies. Au premier rang une petite fille en uniforme de scout tient le drapeau de son groupe. Ses parents, entourés de leurs trois autres enfants, l'observent d'un oeil attendri. Non loin, deux jeunes filles en jupes et chaussures vernies alternent positions assises et agenouillées.

"Cette forme de messe nous permet d'avoir un meilleur accès au sacré, sourient Laurence et Franck, habitants du Ve arrondissement qui viennent ici tous les dimanches avec leurs trois enfants depuis début décembre. Avant nous allions à Saint-Nicolas-du-Chardonnet. Maintenant nous pouvons vivre notre foi, aimer cette liturgie, sans être considérés comme des extrémistes". "Je ne suis pas surpris qu'il y ait tant de monde, se réjouit Henri, Parisien d'une trentaine d'année, venu lui aussi avec sa petite famille. Beaucoup de gens ne connaissent pas cette liturgie. Mais s'il y avait une messe dite selon le rite ancien dans chaque paroisse, on serait étonné de voir l'affluence !" Pour l'instant au diocèse ce n'est pas au programme...

Violette Lazard
Repost0