Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 16:31

Un vent nouveau aussi... dans les conférences d'Alain Soral : ici dans les quartiers nords de Marseille. Des "vive le Roi !" ponctuent la fin de la conférence, le service de sécurité était assuré par l'Action française...

L'oligarchie s'inquiète.. 

 

Extrait, Alain Soral :
   

Je vous le dis très sérieusement, très stratégiquement et très politiquement, il ne faut surtout pas que notre colère totalement légitime se transforme en acte de violence autre que purement symbolique.

 

Si ils ont bloqué la tournée de Dieudonné dans un état de panique - c'est-à-dire un coup de force -, c'est qu'il y avait 27 dates qui étaient annoncées, où notamment à Nantes, il y avait 6000 personnes qui attendaient mais il y avait 9000 demandes de réservations, il allait faire une tournée triomphale en France qui allait tout faire basculer, et là, la maison mère, qui n'est ni en Iran, s'est inquiétée et a dit 'il faut absolument qu'on bloque ça parce qu'après on ne sait plus si on va pouvoir gérer la situation.

 

Et donc là ils sont passés en force par inquiétude. Ce qui veut bien dire que si ils cognent aussi fort aujourd'hui, et qu'ils se démasquent à tel point, c'est qu'ils sont inquiets. Et, je le redis, ne me faites pas dire qu'ils seraient inquiets d'une persécution possible des Juifs de France : c'est une escroquerie totale. Ils sont inquiets de l'identification de leurs pouvoirs et de leur illégitimité et d'un peuple de France qui reprendrait un peu le contrôle de lui-même. Et qui, comme souvent dans l'histoire, est capable de dire NON, quand cela va trop loin..

 

 

Source: http://www.dailymotion.com/video/x1abt94_conference-d-alain-soral-a-marseille-vers-l-insoumission-generalisee_news

via http://www.egaliteetreconciliation.fr/Conference-d-Alain-Soral-a-Marseille-Vers-l-insoumission-generalisee-23083.html

Repost 0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 19:02

Dieudonné signe une très belle chanson dont le thème général sur la nature (termes du "soleil", du "vent", de la "planète") apparemment futile, est emprunt de transcendance ("les astres", "Dieu"), une ode à la "vie" ("lumière", "foi", "joie", "espoir") et décrit comment "le vent nouveau qui souffle sur la surface", balaye les "mensonges" et l'"obscurité"... dans laquelle "nous ne reviendrons pas" !

 

La chanson, chantée en duo avec sa femme, sur un ton enfantin, possède en arrière-plan, une véritable intensité politique, capable de soulever les foules, une haute puissance évocatrice qui devrait amener immanquablement à un changement.

 

 

Publiée le 31 janv. 2014

 

Source: http://www.youtube.com/watch?v=7f_kHo-OL0g#t=470

 

 

"Un vent nouveau souffle sur la planète, vent du renouveau, c'est le vent de l'espoir, celui qui fait danser les branches des grands arbres, sorti de sa nuit pour éveiller nos âmes. Il est né dans le coeur des forêts africaines. Dansant, glissant sur les rives Congo. Le vent du changement, révolution naturelle, inspiré par les astres ou inspiré par Dieu. Il est là, je le sens, il efface mes peurs et il durcit mon bras, c'est le vent du combat pour l'émancipation des populations nègres et des jaunes et des blancs pour l'humanité. Un vent nouveau souffle sur la surface, le vent du renouveau, c'est le vent de l'espoir. Il nous ouvre les yeux et nous remplit le coeur de lumière et de foi, c'est le vent de la joie. Et les torse se gonflent et les points se referment. Monsieur le président a perdu son allant. Face aux fusils qui hurlent, le peuple se rassemble. C'est lui qui avance et le roi qui recule. Partout les balles sifflent et la mort qui me frôle, mais je ne tremble pas, je suis là immobile. C'est fini je vais vivre, ne reculerai pas, vous pouvez me tuer et tuer ma famille. Vous n'arriverez pas à stopper ce vent-là, il nous a réveillé, le soleil s'est levé. Il réchauffe nos coeurs, fait sourire nos enfants et il éteint nos peurs, nous remplit de courage. C'est la fin des mensonges, le début de la marche, nous ne reviendrons pas dans l'obscurité... Un vent nouveau souffle sur la planète, vent du renouveau, c'est le vent de l'espoir. Le Malin, lui, s'accroche aux branches de son arbre, il résiste et s'entête jusqu'à perdre son sens. On ne résiste pas au grand vent de la foi, on s'incline ou on meurt messieurs les menteurs ! Un vent nouveau souffle sur la surface, le vent du renouveau, c'est le vent de l'espoir. Maintenant je suis bien, je respire et je vois. Je ressens et je crois, en l'espoir, en la vie. Le vent est toujours là, jusqu'à quand ? Je sais pas. C'est pas grave on verra il est là et j'y crois. Un vent nouveau souffle sur la planète, le vent du renouveau, c'est le vent de l'espoir."

Repost 0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 16:52

Dans un entretien qu’elle a accordé à Medias Presse info, Farida Belghoul, à l’origine de l’initiative « Journée de retrait de l’école », revient sur les pressions et les menaces que fait subir le gouvernement sur les familles dont les enfants sont absents durant une journée par mois en signe de protestation contre la théorie du genre diffusée à l’école.

 

Bravo et soutien total à Farida Belghoul.

 

 

Exclusif: Farida Belghoul réagit aux menaces et pressions du gouvernement pour imposer la théorie du genre

 

 

 

Publiée le 30 janv. 2014

 

Source: http://medias-presse.info/exclusif-farida-belghoul-reagit-aux-menaces-et-pressions-du-gouvernement-sur-la-theorie-du-genre/5845

 

 

Farida Belghoul :

 

"Le gouvernement socialiste par ses représentants que sont son ministre de l'Education, monsieur Vincent Peillon et son porte-parole Najat Vallaud Belkacem ont comme réactions de monter de toutes pièces, et sans pitié, d'une manière extrêmement cruelle, de véritables représailles à ces familles qui ont participé à ces Journées de retrait alors que celles-ci étaient une action pacifique et légale, expression de l'inquiétude des familles quant à l'introduction de la théorie du genre à l'école et de manière sournoise.

 

Monsieur Vincent Peillon et madame Najat Belkacem organisent les représailles sous toutes les formes possibles du harcèlement moral. Il s'agit d'une véritable violence perverse au quotidien qui s'abat actuellement sur des familles fragiles, la plupart du temps issues des quartiers populaires, et qui n'ont pas les moyens de se défendre. Nous avons à faire à des convocations illégales, même pas écrites, auxquelles les parents doivent se soumettre alors même qu'ils ne connaissent pas leurs droits. Nous avons à faire à de véritables convocations d'enfants, à des réprimandes, à des 0/20, à des heures de colles imposées, à des extorsions du cahier de liaison, toutes mesures psychologiques qui sont prises aujourd'hui pour impressionner les familles, pour les cupabiliser, pour les transformer en délinquants, et pour faire en sorte de les décourager le mois prochain de participer à la journée de février, et surtout pour empêcher d'autres familles de se joindre à cette action des Journées de retrait de l'école pour l'interdiction de la théorie du genre.

 

On voit bien au travers de cette réaction infâme et honteuse du ministère de l'Education à quels employés, à quels agents, tous les jours nous confions nos enfants.

 

J'appelle les parents à prendre leur courage à deux mains, à faire comme moi, à se dire que chaque jour nous devons chercher dans notre foi l'énergie pour tenir car l'enjeu est considérable. Le jeu en vaut évidemment la chandelle. Il s'agit du sort de nos enfants bien-aimés, du sort de nos enfants qui nous représenteront après notre mort, du sort de la civilisation et pour lesquels nous aurons des comptes à régler, devant les hommes et devant Dieu.

 

Je vous appelle à ne pas avoir peur. Toutes les guerres qui nous ont été menées de par le monde, c'est-à-dire nous les hommes et des femmes de condition simple, de classes sociales fragiles, ont toujours été en face de véritables armées impitoyables, mais sachez que la foi et la résistance peuvent l'emporter car ils ne sont pas invincibles.

 

Soyez unis, priez, fêtez la victoire. Car on est en train de vous faire oublier que vous avez gagné. Et rendez-vous à la Journée de retrait de l'école du mois de février."

 

 

 

À lire aussi sur Medias Presse info : "Théorie du genre: quand des textes officiels disparaissent !"

 

 

. "Rumeur de la théorie du genre à l'école" : Vincent Peillon et Najat Vallaud-belkacem mentent "les yeux dans les yeux"

.  Farida Belghoul à Asnières : "Battez-vous!" (17 janvier 2014)

. Farida Belghoul sur Radio Courtoisie (12.01.2014) : Urgence de la défense de la vie et de la famille

.  Farida Belghoul sur l’introduction de la théorie du genre à l’école (13 décembre 2013)  

. "Les Parrains" - Conférence de Farida Belghoul, Mathias Cardet et Albert Ali sur l'antiracisme et la théorie du genre (1er novembre 2013, Lyon)

Repost 0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 15:35

 

Chers amis, vous êtes nombreux à nous avoir dit votre satisfaction à l'issue de la manifestation, nombreux également à demander déjà l'organisation de manifestations régionales. Effectivement, Jour De Colère ne fait que commencer. Mais pour cela, NOUS AVONS BESOIN DE VOTRE SOUTIEN FINANCIER !

 

L'argent que nous avons déjà reçu nous permet de rembourser les affiches, les tracts et les banderoles mais il nous reste à payer tout le matériel de sonorisation.

Merci donc pour votre générosité sans laquelle nous ne pourrons continuer le combat

 

Source : https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=191000564444584&id=1385116125061074&stream_ref=10

 

. Jour De Colère 26 janvier 2014 : Hollande condamne les violences contre les "manifestations pacifiques" en Ukraine mais organise des affrontements avec la police en France !

Repost 0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 14:46

 

En début d'après-midi, ce jeudi, Béatrice et Josyane ont été sommées par la police de quitter leur banc pour trouble à l'ordre public puis empêchées d'aller boire un thé au café "Le Bourbon". Elles se sont donc installées sur le seuil du café, entourées des forces de l'ordre... Les deux femmes n'ont plus le droit d'aller et venir !

 

Source: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.249884408521336.1073741831.248669785309465&type=1&stream_ref=10

 

. La police a reçu l'ordre d'empêcher Béatrice Bourges de faire son jeûne pour la France (28 janvier 2014)

Repost 0
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 22:33

À la sortie du Conseil des ministres ce matin, la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem qui s'est déjà exprimée sur le sujet, a demandé d'"arrêter avec la manipulation des esprits et l'instrumentalisation. Tout le monde a bien compris que cette rumeur totalement infondée était du délire." Source : RMC BFM-TV, « Théorie du genre: Peillon veut "convoquer les parents" » 29/01/2014 Mis à jour le 29/01/2014 à 12:19

 

http://rmc.bfmtv.com/info/569683/rumeurs-genre-peillon-demande-convoquer-parents-suivent-boycott/

 

Toute la journée, les medias couchés ont repris le terme, en conspuant la "rumeur de la théorie du genre à l'école". Or, il ne s'agit pas d'une "rumeur" mais d'une réalité concrète, enseignée aux enfants dès six ans : 

 

Théorie du genre à l’école : Vincent Peillon est une menteuse

 

Nouvelles de France

 

Ecrit le 29 jan 2014 à 7:54 par Eric Martin dans Article

 

 

Tandis que, selon la ministre des Droits de la femme Najat Vallaud Belkacem, « la théorie du genre n’existe pas« , Vincent Peillon a osé déclarer ce mardi (28 janvier NdCR.) à l’Assemblée nationale que l’Éducation nationale « refuse totalement la théorie du genre ». Il l’a fait comme Cahuzac, « les yeux dans les yeux ». Mais s’il refuse la théorie du genre, c’est déjà qu’elle existe. Il va falloir qu’ils accordent leurs violons, au Gouvernement. Peillon s’en prend au passage à « l’extrême-droite négationniste » qu’il accuse de faire peur aux parents d’élèves. « Ce que nous faisons, ce n’est pas la théorie du genre, je la refuse », continue le ministre de l’Éducation nationale, sans nous dire ce qu’est la théorie du genre et ce qu’elle n’est pas :

 

 

 

 

Mais, ainsi que le relève l’Observatoire de la théorie du genre,

 

on ne peut que constater que Najat Vallaud Belkacem, ministre déléguée aux droits des femmes, Christiane Taubira, ministre de la justice et Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, ont commandé des études et des rapports à des « militants » qui s’inspirent des théoriciens les plus radicaux de la théorie du genre.

Dans la diffusion de cette « théorie », l’Education nationale joue un rôle moteur avec plusieurs dispositifs, comme :

- Le dispositif « ABCD égalité » qui de façon insidieuse s’inspire des théories de « l’éducation neutre » telle qu’elle se pratique en Suède.

 

 

 

 

- L’expérimentation, soutenue par Najat Vallaud Belkacem, de crèches neutres s’inspirant de la crèche Égalia à Stockolhm.


 



 

 

- La généralisation de l’éducation sexuelle à l’école pour tous les élèves à partir de 6 ans. Le ministère allant jusqu’à recommander la participation en classe d’intervenants issus d’associations clairement militantes.

- La promotion faite par Vincent Peillon, dans une circulaire adressée à l’ensemble des recteurs le 4 janvier dernier, de l’association « Ligne Azur » qui intervient auprès des enfants notamment sur la question de l’identité sexuelle et l’identité de genre en affirmant sur ses supports pédagogiques : «  que l’identité de genre c’est le sentiment d’être un homme ou une femme. Pour certains, le sexe biologique coïncide avec ce ressenti ». Sic !

- La diffusion dans le cadre du programme « Ecole et cinéma » du film militant « Tomboy », où l’on invite des enfants de CE2, CM1, CM2 à s’identifier à une petite fille qui se fait passer pour un petit garçon.

- Les recommandations du principal syndicat d’enseignants du primaire d’utiliser en classe des livres « non-genrés » comme « Papa porte une robe ».

Autant dire que les parents ont raison de s’inquiéter de la propagande pro-théorie du genre de l’Éducation nationale et de participer à la Journée de retrait de l’école.

 

Source: http://www.ndf.fr/poing-de-vue/29-01-2014/theorie-du-genre-lecole-vincent-peillon-est-une-menteuse

 

 

Add. Jeudi 30 janvier 2014, 10h32.

 

. Vincent Peillon souhaite rendre effectives les «séances d'éducation à la sexualité» dès la primaire

 

Vincent Peillon se penche sur l'éducation à la sexualité

 

Le Figaro, Mis à jour le 24/10/2012 à 15:08 Publié le 23/10/2012 à 18:05

 

 

Vincent Peillon lance un groupe de travail pour que l'éducation à la sexualité dès la primaire, dans les programmes depuis 2001, devienne «effective».

 

«Refonder la République par l'école». Vincent Peillon abuse de la formule. Mais pour le ministre de l'Éducation, il ne s'agit pas de vains mots. Il y a bien, derrière, une idéologie, celle de changer la société par l'école. L'éducation à la sexualité dès la primaire fait partie du programme.

 

Le ministère s'apprête ainsi à lancer un groupe de travail sur le sujet. Un chef d'établissement, deux professeurs de sciences de la vie et de la terre (SVT), un professeur des écoles, une infirmière scolaire, un pédopsychiatre, les fédérations de parents, des associations telles que SOS-homophobie et le planning familial… Une vingtaine de personnes seront mobilisées autour ce thème le 26 octobre pour une première réunion. Trois autres suivront, le but étant de tracer les lignes d'un plan d'action qui sera présenté avant janvier.


Inscrite depuis 2001 dans le Code de l'éducation

 

Objectif? Faire en sorte que la sexualité ne se limite pas aux questions biologiques et de santé publique (grossesses non désirées, maladies sexuellement transmissibles...). Celle-ci doit aussi être abordée sous l'angle relationnel et affectif et pour ce faire, les «séances d'éducation à la sexualité», inscrites dans le Code de l'éducation depuis 2001, doivent être «effectives».

 

L'article 22 de la loi du 4 juillet 2001 relative à l'IVG précise en effet qu'«une information et une éducation à la sexualité» doivent être «dispensées dans les écoles, les collèges et les lycées à raison d'au moins trois séances annuelles». En 2003, une circulaire précise que cette éducation répond à la fois à des questions de santé publique et à des «problématiques concernant les relations entre garçons et filles, les violences sexuelles, la pornographie ou encore la lutte contre les préjugés sexistes ou homophobes».

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/10/23/01016-20121023ARTFIG00548-vincent-peillon-se-penche-sur-l-education-a-la-sexualite.php

 

. Le gouvernement introduit l'idéologie du genre à l'école en douce et sans débat

 

La théorie du genre s'immisce à l'école

 

Le Figaro Mis à jour le 28/05/2013 à 22:41 Publié le 28/05/2013 à 21:01

 

Le principal syndicat du primaire propose des «outils» pour parler des «nouvelles familles».

 

«Est-il nécessaire d'apprendre à nos enfants à aimer les travestis?», peut-on lire en boucle sur les réseaux sociaux. L'information bruisse sur les blogs des sympathisants de la Manif pour tous depuis quelques jours. Le livre Papa porte une robe ferait son entrée dans les salles de classe de l'école primaire. La polémique enfle à la suite d'un colloque du Snuipp, principal syndicat enseignant du premier degré, autour du thème «Éduquer contre l'homophobie dès l'école primaire». À l'occasion de cet événement organisé le 16 mai, jour de lutte contre l'homophobie, le syndicat a «mis à disposition» des professeurs des «outils théoriques et pratiques pour avancer». Libre à eux de s'en inspirer ou non. Le rapport de 192 pages déroule de nombreux chapitres, comme «Le genre, ennemi principal de l'égalité» ou «Déconstruire la complémentarité des sexes» et propose une vingtaine de «préparations pédagogiques» et ouvrages «de référence» - dont le fameux livre. «La littérature jeunesse est un support pertinent pour aborder toutes les questions sensibles», affirme Sébastien Sihr, secrétaire général du syndicat, avant de préciser qu'il s'agit de «suggestions»sans lien avec les programmes scolaires. «Le livre Papa porte une robe permet d'aborder les questions de sexisme et d'homophobie, qui sont liées», poursuit-il.

 

 

L'éducation à la sexualité, qui englobe des informations sur l'homosexualité, est une obligation légale depuis 2001 de l'école primaire au lycée

 

«Les questions d'homoparentalité ne peuvent être mises sous le tapis, rétorque Sébastien Sihr, depuis la loi sur le mariage pour tous, les familles homoparentales ont toute leur place à l'école.» Le syndicat consacre d'ailleurs un chapitre à cette question. Des «dispositions simples»«peuvent faciliter leur accueil», est-il indiqué. Et de prendre pour exemple la Mairie de Montpellier, qui a décidé d'organiser différemment son formulaire d'inscription à l'école: «responsable légal 1» et «responsable légal 2» remplacent les termes «père» et «mère».

 

... L'Éducation nationale n'a cependant pas attendu le syndicat pour se saisir de ces questions délicates. L'éducation à la sexualité, qui englobe des informations sur l'homosexualité, est une obligation légale depuis 2001 de l'école primaire au lycée.

 

... En 2010, la présentation du Baiser de la Lune, un dessin animé sur l'homosexualité destiné aux élèves de CM1 et de CM2, avait provoqué des réactions outrées d'associations catholiques. Porte-parole du Collectif pour l'enfant, Béatrice Bourges, aujourd'hui l'une des porte-parole du Printemps français, avait écrit une lettre à Luc Chatel (alors porte-parole du gouvernement Fillon... NdCr) dénonçant une «tentative d'intrusion dans l'intimité et la conscience de si jeunes enfants».

Des dizaines de livres évoquant l'homoparentalité ou l'homosexualité à destination des tout-petits sont cependant édités depuis une quinzaine d'années par des maisons ayant pignon sur rue. Ils sont utilisés par certains enseignants cités par le Snuipp, comme Gaël Pasquier, à Saint-Mandé, qui lit en classe Jean a deux mamans.

 

À la tête de la deuxième fédération de parents d'élèves de l'enseignement du public, Valérie Marty temporise: «Sortir ces exemples de lecture de leur contexte peut choquer», reconnaît-elle. Mais elle rappelle qu'il ne s'agit pas d'«enseignements quotidiens, mais marginaux», abordés au plus une fois dans l'année. «Le problème est lié au fait que l'institution n'associe pas suffisamment les parents. C'est une des raisons pour lesquelles certains craignent l'endoctrinement.»


Le coming out expliqué en 4e

 

Elles s'appellent Contact, Estim', En tous genres ou SOS-homophobie. Associations de lutte contre l'homophobie, elles interviennent au collège et au lycée, sur demande des chefs d'établissement, professeurs et conseillers d'éducation, principalement en classes de quatrième et de terminale, lorsque sont abordées la sexualité et la reproduction. «En début d'année, ma fille, en quatrième au lycée Carnot, dans le XVIIe arrondissement, s'est vu expliquer comment faire un coming out. Elle était toute aussi déconcertée que nous», raconte une mère de famille. Pour certains parents et autres acteurs de la communauté éducative, ces sujets devraient être laissés aux infirmières et aux médecins scolaires et non à des militants.

 

 

... Un ministère qui, en octobre, a lancé un groupe de travail autour de l'éducation à la sexualité dès l'école primaire. Une mesure prévue dans les textes depuis 2001 mais loin d'être effective. Les associations qui, à l'instar des Enfants d'arc-en-ciel, dédiées aux familles homoparentales, interviennent très marginalement dans les écoles.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/05/28/01016-20130528ARTFIG00664-la-theorie-du-genre-s-immisce-a-l-ecole.php

 

. "Le gouvernement s'est engagé à s'appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités" (Lettre de Vincent Peillon aux recteurs, 4 janvier 2013 - Campagne de communication relative à la Ligne Azur.)

 

« Le gouvernement s'est engagé à "s'appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités".

 

 

... La lutte contre l'homophobie en milieu scolaire, public comme privé, doit compter au rang de vos priorités. J'attire à ce titre votre attention sur la mise en oeuvre du programme d'actions gouvernemental contre les violences et les discriminations commises à raison de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre.

 

... Je vous invite également à relayer avec la plus grande énergie, au début de l'année, la campagne de communication relative à la Ligne Azur, ligne d'écoute pour les jeunes en questionnement à l'égard de leur orientation ou leur identité sexuelles. »

 

. "Il faut arrachacher l'élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel" (Vincent Peillon veut enseigner la morale laïque à l'école, Entretien au JDD du 2 septembre 2012)

 

Voici la source et le texte complet de l'entretien au JDD :

 

Peillon : "Je veux qu'on enseigne la morale laïque"

 

Le JDD Société | Education | 1 septembre 2012 | Mise à jour le 4 septembre 2012

 

INTERVIEW - À la veille de la rentrée scolaire, le ministre de l’Education, Vincent Peillon, annonce la mise en place de cours de "morale laïque" dès la rentrée 2013.

 

Lundi plus de 800.000 professeurs font leur rentrée, mardi ce sera le tour de 12 millions d’élèves. Pour Vincent Peillon, il s’agit de la "première rentrée du changement". Le ministre de l’Éducation nationale, malgré les 13.000 suppressions de poste, réaffirme que l’éducation est bien la priorité du quinquennat. Une concertation sur les thèmes cruciaux comme les rythmes scolaires se tient jusqu’à la fin septembre, elle doit déboucher sur un rapport qui servira de base à l’élaboration d’une loi d’orientation à l’automne. Pour le ministre, cette "refondation de l’école républicaine" doit s’accompagner d’un retour sur les valeurs. Il souhaite instituer des cours de "morale laïque" dès la rentrée 2013. Explications.

 

Qu’entendez-vous par "morale laïque"?


La morale laïque c’est comprendre ce qui est juste, distinguer le bien du mal, c’est aussi des devoirs autant que des droits, des vertus, et surtout des valeurs. Je souhaite pour l’école française un enseignement qui inculquerait aux élèves des notions de morale universelle, fondée sur les idées d’humanité et de raison. La république porte une exigence de raison et de justice. La capacité de raisonner, de critiquer, de douter, tout cela doit s’apprendre à l’école. Le redressement de la France doit être un redressement matériel mais aussi intellectuel et moral.

 

Quelles sont ces valeurs communes?


Lorsque le président de la République dit devant le monument de Jules Ferry faire de l’école la priorité, il dit à la société qu’un certain nombre de valeurs sont plus importantes que d’autres : la connaissance, le dévouement, la solidarité, plutôt que les valeurs de l’argent, de la concurrence, de l’égoïsme… Nous devons également porter et défendre l’égalité des garçons et des filles. Une société et une école qui n’enseignent pas ces valeurs s’effondrent. Il faut assumer que l’école exerce un pouvoir spirituel dans la société.

 

Il faut enseigner la laïcité?


La laïcité comme fait juridique, philosophique et historique n’est pas suffisamment étudiée. Certains pensent que la laïcité est contre les religions ; certains au contraire que c’est simplement la tolérance ; d’autres que c’est uniquement des règles de coexistence. Or, la laïcité ce n’est pas simplement cela. Il existe aussi une "laïcité intérieure", c’est-à-dire un rapport à soi qui est un art de l’interrogation et de la liberté. La laïcité consiste à faire un effort pour raisonner, considérer que tout ne se vaut pas, qu’un raisonnement ce n’est pas une opinion. Le jugement cela s’apprend.

 

«La sanction fait partie de l’éducation»

 

Qui serait chargé d’enseigner cette morale laïque?


Je vais nommer une mission de réflexion qui devra préciser la nature de cet enseignement. Je pose trois objectifs : qu’il y ait une cohérence depuis le primaire jusqu’à la terminale ; que cet enseignement soit évalué ; qu’il trouve un véritable espace. Je souhaite que dans la formation des enseignants, dans les écoles supérieures de l’éducation et du professorat que nous mettrons en place à la rentrée 2013, les questions de morale laïque soient enseignées à tous les professeurs.

 

Y a-t-il une "morale de gauche" et une "morale de droite "?


Je ne le crois pas. Je pense, comme Jules Ferry, qu’il y a une morale commune, qu’elle s’impose à la diversité des confessions religieuses, qu’elle ne doit blesser aucune conscience, aucun engagement privé, ni d’ordre religieux, ni d’ordre politique. Prenez les textes du Conseil national de la Résistance : cela va des communistes à de Gaulle. Ce sont des textes qui portent une conception de la solidarité sociale, de l’universalisme et nous avons besoin d’enseigner à nos élèves ce formidable patrimoine. Je veux faire de la morale laïque un enseignement moderne qui s’inscrit dans l’école du IIIe millénaire.

 

Il existe déjà des cours d’instruction civique, en quoi votre morale serait différente?


Je n’ai pas dit instruction civique mais bien morale laïque. C’est plus large, cela comporte une construction du citoyen avec certes une connaissance des règles de la société, de droit, du fonctionnement de la démocratie, mais aussi toutes les questions que l’on se pose sur le sens de l’existence humaine, sur le rapport à soi, aux autres, à ce qui fait une vie heureuse ou une vie bonne. Si ces questions ne sont pas posées, réfléchies, enseignées à l’école, elles le sont ailleurs par les marchands et par les intégristes de toutes sortes. Si la république ne dit pas quelle est sa vision de ce que sont les vertus et les vices, le bien et le mal, le juste et l’injuste, d’autres le font à sa place. Aujourd’hui dans les cours d’école et les classes, on se traite "sales feujs", "sales bougnoules"… Tout ce qui est de l’ordre du racisme, de l’antisémitisme, de l’injure, de la grossièreté à l’égard des professeurs et des autres élèves, ne peut pas être toléré à l’école. La sanction fait partie de l’éducation. Mais il faut aussi qu’il y ait une cohérence entre la responsabilité des adultes à l’extérieur de l’école et ce que l’on demande aux maîtres et aux professeurs de faire. L’attitude des plus hautes autorités de l’État est, de ce point de vue, tout à fait déterminante. L’ancien président de la République lui-même, en désignant toujours des ennemis, en s’exprimant avec violence ou grossièreté, en expliquant qu’enseigner La Princesse de Clèves était sans intérêt, que l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé, sapait l’autorité des professeurs et s’attaquait aux valeurs qui sont les nôtres.

 

Vous parlez là d’exemplarité?


Oui. Le professeur doit bien sûr dans ses comportements incarner lui-même les valeurs que nous voulons enseigner. Si on pense que la question de la dignité humaine est fondamentale, il doit être à l’égard de chaque élève dans une relation de respect. Il ne s’agit pas d’autoritarisme, mais d’une autorité qui se fonde sur des qualités morales et intellectuelles. Si la société conteste son autorité, le moque ou même l’injurie, alors il n’y a pas de raison pour que l’élève le respecte. Nous avons besoin d’un réarmement moral. C’est pourquoi nous devons tous soutenir nos professeurs.

 

Cela implique également que l’élève se lève quand le professeur entre dans la classe?


Ce n’est pas le sujet. Il ne faut pas confondre morale laïque et ordre moral. C’est tout le contraire. Le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s’émanciper, car le point de départ de la laïcité c’est le respect absolu de la liberté de conscience. Pour donner la liberté du choix, il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix. Je ne crois pas du tout à un ordre moral figé. Je crois qu’il faut des règles, je crois en la politesse par exemple.

 

«La bataille que doit mener l’école est aussi une bataille des valeurs»

 

Dans votre école, les élèves salueront le drapeau tricolore tous les matins?


Non. Mais il faut enseigner aux enfants la différence entre être patriote et nationaliste. Nous devons aimer notre patrie, mais notre patrie porte des valeurs universelles. Ce qui a fait la France, c’est la déclaration des droits de l’homme. Elle dit que nous partageons tous une même humanité. Le professeur doit reconnaître en chaque enfant, sans distinction d’origine, cette humanité et l’instituer.

 

Doit-on enseigner La Marseillaise à l’école?


Apprendre notre hymne national me semble une chose évidente, les symboles comptent, mais il ne faudra pas croire que l’apprentissage mécanique d’un hymne est suffisant dans cette éducation à la morale laïque.

 

La morale n’en finit pas de faire son retour. Vous ne craignez pas que votre morale laïque reste au degré zéro sur les bancs de l’école?


C’est l’objectif inverse que je poursuis. Si les créneaux horaires réservés à l’instruction civique et morale sont souvent utilisés par les enseignants pour rattraper le retard sur d’autres points du programme, c’est parce que la matière n’est pas ou peu évaluée ; si la matière enseignée ne porte pas le même nom au primaire, au collège, au secondaire, elle n’est pas cohérente et prise au sérieux ; si les professeurs ne sont pas formés pour l’enseigner, cela ne sert à rien. C’est à tout cela que je veux remédier. La bataille que doit mener l’école est aussi une bataille des valeurs. Nous allons la mener.

 

Adeline Fleury - Le Journal du Dimanche

 

samedi 01 septembre 2012

 

 

Source: http://www.lejdd.fr/Societe/Education/Actualite/Vincent-Peillon-veut-enseigner-la-morale-a-l-ecole-550018

 

Add. 31 janvier 2014, 18h26. Entretien de Najat Vallaud-Belkacem à 20minutes.fr publié le 31 août 2011 sur la "théorie du genre" que la ministre prétend maintenant qu'"elle n'existe pas".

 

20minutes.fr

 

 

Théorie du genre: «Il est essentiel d'enseigner aux enfants le respect des différentes formes d’identité sexuelle, afin de bâtir une société du respect»

 

 

Publié le 31 août 2011.

 

INTERVIEW - Selon Najat Vallaud-Belkacem, secrétaire nationale du PS aux questions de société et porte-parole de Ségolène Royal, les parlementaires n'ont pas à faire d'incursion dans le contenu des manuels scolaires...

 

Ce mercredi (31 août 2011, NdCR.) , le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a soutenu sans réserve les 80 députés réclamant le retrait de manuels scolaires qui reprennentla théorie du genre, en estimant qu'ils «posent une vraie question».

 

A l’inverse, le Parti socialiste a fait savoir mardi que «cette tentative de députés est inacceptable sur la forme comme sur le fond». Najat Vallaud-Belkacem, secrétaire nationale du PS aux questions de société et porte-parole de Ségolène Royal, explique à 20Minutes pourquoi les parlementaires ne doivent pas se mêler du contenu des manuels scolaires.


Pourquoi la lettre des 80 parlementaires UMP vous semble-t-elle problématique?

 

Parce que les députés n’ont pas à écrire les programmes, sauf s'il s'agit de théories qui touchent aux valeurs de la nation, telles que la condamnation du négationnisme ou a contrario les lois mémorielles. La dernière fois que la droite a voulu écrire un manuel scolaire c’était en 2005, quand le même Christian Vanneste voulait inscrire le rôle positif de la colonisation dans les livres d’histoire.

 

Le politique n’a pas à écrire l’histoire ou à expliquer la science, il doit changer la société. Sans compter que ce qui fait réagir ces 80 députés, ce qui leur semble plus insupportable que tout, ce n'est pas la précarité dans laquelle on plonge délibérément l'école, mais quelques phrases qui froissent leurs convictions personnelles rétrogrades.


En quoi la «théorie du genre» peut-elle aider à changer la société?

 

La théorie du genre, qui explique «l'identité sexuelle» des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d'aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l'homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets.

 

Les manuels de sciences et vie de la terre (SVT) ne devraient-ils pas enseigner la sexualité humaine en se limitant strictement à sa dimension biologique, et pas à sa dimension sociale?

 

Le vrai problème de société que nous devons régler aujourd’hui, c’est l’homophobie, et notamment les agressions homophobes qui se développent en milieu scolaire. L’école doit redevenir un sanctuaire, et la prévention de la délinquance homophobe doit commencer dès le plus jeune âge. Un jeune homosexuel sur cinq a déjà été victime d’une agression physique, et près d’un sur deux a déjà été insulté. Il est essentiel d’enseigner aux enfants le respect des différentes formes d’identité sexuelle, afin de bâtir une société du respect.

 

Propos recueillis par Bérénice Dubuc

 

Source: http://www.20minutes.fr/politique/778750-theorie-genre-il-essentiel-enseigner-enfants-respect-differentes-formes-didentite-sexuelle-afin-batir-societe-respect

 

Devenue ministre, Najat Vallaud-Belkacem lors de son 1er porte-parolat numérique répondait en direct aux questions des internautes notamment à celle posée à propos de la soit-disant "Théorie du genre". Elle a répondu en mentant "les yeux dans les yeux" : "« La “théorie du genre” n’existe pas. Ça n’existe pas. En tout cas je ne l’ai jamais rencontrée. Ça n’existe pas. Quand on parle de genre, ce qui existe, c’est les “études de genre”. [...] Vous avez en effet des chercheurs qui s’intéressent à la façon dont la société organise une relation d’inégalité entre les hommes et les femmes. [...] Je soutiens les études qui portent sur ces sujets. En revanche, de théorie du genre, je ne connais pas. »

 

 

 

via http://www.egaliteetreconciliation.fr/La-theorie-du-genre-n-existe-pas-Najat-Vallaud-Belkacem-ment-23111.html

 

 

. Bruce/Brenda/David Reimer : Tragique destin du premier cobaye de la théorie du genre

. La science ridiculise encore la théorie du genre !

. Le documentaire qui a détruit la théorie du genre en Norvège !

Repost 0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 11:52

L'enfer s'agite et envoie ses démons pour empêcher que son pouvoir ne soit renversé : 

 

Depuis hier soir, la police a reçu l'ordre d'empêcher Béatrice Bourges, et une autre personne venue se joindre à son jeûne pour la France, de poursuivre leur action. Entraves à la liberté de déplacement, pressions psychologiques, privation de sommeil ont été leur lot pendant toute la soirée et la nuit. Cette situation est intolérable !

Malgré cela, elles ont toutes deux rejoint ce matin la Place Edouard Hérriot, à proximité immédiate de l'Assemblée Nationale, où elles entendent rester toute la journée. Les députés sont aujourd'hui dans l'hémicycle. Ils doivent intervenir !

Nous vous demandons dès maintenant d'envoyer un mail ou même d'appeler au téléphone (standard téléphonique : 01 40 63 60 00, puis demander à parler à l'assistant parlementaire de votre député) pour enjoindre votre député de sortir du Palais Bourbon aujourd'hui et aller rencontrer Béatrice Bourges, pour parler avec elle et entendre le message qu'elle adresse, à travers son jeûne, à la représentation nationale.

 

Il y a URGENCE. Le gouvernement cherche à étouffer la voix des Français en colère. Merci de votre mobilisation immédiate auprès de votre député.

 

L'équipe de Jour de Colère

 

PS : Vous pouvez aussi appeler l'attention de la presse sur ce qui se passe aujourd'hui à Paris, digne de Kiev et bientôt de Damas. Envoyez un mail aux rédactions, commentez les articles qui parlent de notre action (retrouver la liste en tapant "Béatrice Bourges" sur Google news : https://news.google.fr/). Faites aussi pression sur les

journalistes. Merci.

 

 

Source: https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=190000577877916&id=248669785309465&stream_ref=10

Repost 0
28 janvier 2014 2 28 /01 /janvier /2014 09:34

Lors de cette journée organisée par l'Institut Duc d'Anjou le 25 janvier 2014, le Prince a adressé ses voeux « à la France ». Il a soutenu la « ténacité  » des « sentinelles, des veilleurs  .... assez puissante pour, peu à peu, amener des changements législatifs majeurs, comme l’Espagne nous en montre actuellement l’exemple », cette « royauté dont les institutions reposaient sur la défense des faibles»,  et redit sa « disponibilité » pour la France. Sous les applaudissements ponctués de « vive le Roi », chacun a pu l'approcher dans le droit fil de la tradition monarchique française.

 


Chers Amis,

 

Quel plaisir de vous retrouver après cette cérémonie à la mémoire du roi Louis XVI qui nous a réunis, si nombreux, dans l’émotion et le souvenir.

 

Je commencerai par vous souhaiter une bonne et heureuse année, pour vous, les vôtres, vos familles, vos enfants. Mais ces vœux, je les adresse aussi plus largement à la France toute entière et aux Français. Je pense, notamment, à tous ceux qui se trouvent confrontés à des situations douloureuses de tout ordre. Beaucoup de nos contemporains souffrent, doutent, parfois sont désenchantés. Mes pensées vont vers eux.

 

Depuis des années, dans mes interventions publiques, j’ai rappelé qu’il ne s’agit pas pour nous d’être des nostalgiques, mais d’être des artisans de l’avenir.

Les exemples de grandes figures de la royauté vont dans ce sens. C’est à cela que sert la mémoire.

 

Louis XVI que nous venons d’honorer à travers cette belle cérémonie nous y convie. Mais, en 2014, un autre roi nous y aidera aussi : Louis IX, Saint-Louis, dont nous commémorons le 800e anniversaire de la naissance, survenue en 1214, la même année que la bataille de Bouvines.

 

Saint louis, roi de france (1214-1270), patron des armées françaises

Saint-Louis, par l’exemple de son œuvre et de sa vie, laisse une fondation solide sur laquelle il est toujours possible de construire. Son œuvre a été celle d’un roi qui a permis à la couronne de retrouver sa souveraineté face aux grands féodaux ; celle d’un roi qui a été habité par les valeurs chrétiennes pour réformer la justice et les institutions. Il a montré ainsi que l’éthique était au cœur de l’action publique. Voilà des principes encore bien actuels. Si actuels que, s’ils ne sont pas rappelés d’abord, puis remis au centre de l’action, notre société continuera à être instable et fragile.

 

Mais aujourd’hui, que représentons-nous ? Que souhaitons-nous ? À quoi sert de s’inscrire dans une tradition millénaire ?

Cela n’a vraiment de sens que si nous voulons apporter quelque chose à la société. Or, la société contemporaine est en pleine mutation. Je pense qu’elle a besoin de ce que la tradition représente et peut encore lui apporter.

 

Souvent, on me demande si je suis prêt à reprendre la place que la tradition donne à l’aîné des Bourbons. Je réponds toujours à cela, comme mon père l’a fait avant moi, que notre position est d’une nature différente. Nos droits sont incontestables et viennent du fond des âges et ils reposent sur cette union entre une dynastie et un peuple. Nous assumons ces droits restant disponibles.

 

Cette union a permis au royaume de France de se constituer peu à peu, du petit domaine entourant Paris, jusqu’aux frontières actuelles que Louis XVI s’évertuait à ouvrir au monde avec la Pérouse et les combats menés en Amérique contre l’Angleterre.

 

Tel est le miracle capétien, celui de la France aussi.

 

La France a progressé dans le cadre de la royauté dont les institutions reposaient sur la défense des faibles, et sur les valeurs héritées du message chrétien dont la première est le bien commun. Saint-Louis en a été le modèle que ses descendants ont suivi.

 

Le successeur légitime des rois de France doit conserver intact cet héritage, précieux trésor pour l’avenir. Ces valeurs ont fait leur preuve puisqu’elles ont permis à notre pays d’être gouverné et de progresser pendant huit siècles. Ce sont elles encore qui ont animé génération après génération les meilleurs de nos enfants. Cette permanence montre combien elles sont justes. Ce bien commun passe par l’unité nécessaire contre toutes les féodalités et les individualités qui veulent toujours s’imposer et imposer leur loi. Ce bien commun est aussi inspiré par le souci de la justice et du progrès social reposant sur la réalité et non l’idéalisme.

 

Devant les interrogations de notre génération actuelle face aux erreurs passées, nous croyons bien que nous aspirons à un renouveau. Le Pape François agit dans le même esprit en dénonçant avec vigueur les dérives de toutes sortes, notamment éthiques, qui désagrègent notre société.

 

Dans cette quête de renouveau et de sens, les jeunes se mobilisent. Ils retrouvent, faisant preuve d’une étonnante clairvoyance, le vrai, le juste et le beau. Ils l’expriment à leur manière et notamment à l’aide de tous les nouveaux modes de communication. J’y vois un message d’avenir. La ténacité de ceux qui ne furent d’abord que des sentinelles, des veilleurs, est assez puissante pour, peu à peu, amener des changements législatifs majeurs, comme l’Espagne nous en montre actuellement l’exemple. Nous savons que nous pouvons compter sur la puissance de la tradition et de ses réussites.

 

La force de la royauté a toujours été de savoir s’adapter aux évolutions tant que celles-ci avaient pour finalité le bien de l’homme créé à l’image de Dieu. Cette vérité de Saint-Louis, qui fut encore celle des grandes réformes du XVIII siècle initiées par les rois Louis XV et Louis XVI et que la Révolution est venue détourner, demeure actuelle. Saurons-nous l’entendre et la mettre en œuvre ?

 

Ce message est celui du présent et de l’avenir. Fidèle à la tradition royale française, je le porte, me sachant soutenu par l’exemple de mes ancêtres et par l’espoir qui vous anime.

 

Merci.

 

Louis, duc d’Anjou

 

Source: http://www.viveleroy.fr/?+Message-de-Louis-XX-aux-Francais+

 

 

Pour paraphraser Raspail : c'est cela, la légitimité.

 

 

 

Sur Vexilla galliae, retrouvez un compte-rendu et des photos de la journée du 25 janvier :

 

http://www.vexilla-galliae.fr/royaute/vie-des-royalistes/664-belle-journee-avec-louis-xx


Repost 0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 14:11

L'annonce du jeûne spirituel de Béatrice Bourges et de la procédure légale de destitution de François Hollande par l'article 68 de la constitution. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour.

 

Jeûne de Béatrice Bourges: «On proteste depuis un an et on ne nous écoute pas»

 

Le Figaro Publié le 27/01/2014 à 13:27

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d3/Manif_pour_tous_Paris_2013-01-13_n25.jpg/220px-Manif_pour_tous_Paris_2013-01-13_n25.jpgINTERVIEW - Porte-parole du Printemps français, un mouvement engagé dans l'opposition au mariage homosexuel, Béatrice Bourges, a annoncé, à l'issue de la manifestation «Jour de colère» de dimanche, qu'elle commençait un «jeûne spirituel» jusqu'à la destitution de François Hollande. Elle a l'intention de rester jour et nuit devant l'Assemblée nationale.

 

LE FIGARO - Une grève de la faim pour demander la destitution du président de la République, n'est-ce-pas un peu excessif?

 

Béatrice Bourges. - Je pense que la France le vaut bien. Moi je me bats vraiment pour mon pays, car je pense qu'on est en train de tuer l'âme de nos enfants. Cela fait un an que l'on proteste et qu'on ne nous écoute pas. Que puis-je faire de plus que donner ma personne? Ce sera dur mais cela prouvera qui je suis et qui sont les gens qui m'entourent.

 

Je m'appuie sur quelque chose d'ultra non-violent et d'ultra légitime. Deux mois et demi avant les élections, j'aimerais savoir si les députés, comme certains le disent souvent, souhaitent vraiment le départ de François Hollande. Je leur offre sur un plateau d'argent la possibilité de montrer leur loyauté: l'article 68 de la Constitution autorise les élus des deux assemblés à engager une procédure de destitution du président de la République pour «manquement grave» à l'exercice de ses fonctions. Si je n'avais pas fait ce geste, les députés n'auraient rien tenté. Là une vie non-violente est en jeu.

 

Vous vous dites non-violente, comme votre mouvement, mais le «Jour de colère» d'hier s'est terminé dans la violence…

 

La manifestation s'est passée admirablement bien, avec des gens qui avaient des colères différentes. Si les gens de la manifestation avaient voulu en découdre, ils l'auraient fait pendant la manifestation… Moi, les violences, je ne les ai pas vues, je n'y étais pas. Ce que je sais de différents témoignages crédibles, c'est qu'il y a encore eu des infiltrations de forces de l'ordre. Huit minutes après la demande de dispersion, ils commençaient déjà à gazer les gens… Mais là, c'est le problème de Manuel Valls, pas le mien. Il faut préciser que même ceux qui se sont mis en colère n'ont rien détruit: il n'y a eu aucune vitrine brisée, aucune voiture brûlée.

 

Avec mon jeûne, je voudrais prouver que la colère, ce n'est pas la violence. On nous a traités d'extrémistes, on a trouvé que j'étais radicale. Aujourd'hui je pars avec mes armes à moi, des armes spirituelles. Le jeûne spirituel, c'est une arme extrêmement puissante.

 

Dans le défilé de dimanche, on a entendu des slogans antisémites…

 

J'étais devant. Je n'ai rien entendu. Mais il y a tellement de désinformation… Évidemment, je ne peux que condamner de tels slogans. Mais je suis comme St Thomas, je n'y croirai pas tant que je n'aurais pas entendu un enregistrement. Quant à Dieudonné, il n'était pas là. Et il n'était pas non plus parmi les cinquante partenaires de «Jour de colère». Parmi ces partenaires, d'ailleurs, il y a des pro-mariage homo, et moi qui suis contre, j'ai défilé avec eux! Cela montre que «Jour de colère» est très particulier: c'est une coagulation de différentes colères, et non une plate-forme politique.

 

 

Source: http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/01/27/01016-20140127ARTFIG00428-jeune-de-beatrice-bourges-on-proteste-depuis-un-an-et-on-ne-nous-ecoute-pas.php

 

****

 

 

Article 68 de la Constitution de la Cinquième République française

 

 

« Le Président de la République ne peut être destitué qu'en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l'exercice de son mandat. La destitution est prononcée par le Parlement constitué en Haute Cour.

 

La proposition de réunion de la Haute Cour adoptée par une des assemblées du Parlement est aussitôt transmise à l'autre qui se prononce dans les quinze jours.

 

La Haute Cour est présidée par le président de l'Assemblée nationale. Elle statue dans un délai d'un mois, à bulletins secrets, sur la destitution. Sa décision est d'effet immédiat.

 

Les décisions prises en application du présent article le sont à la majorité des deux tiers des membres composant l'assemblée concernée ou la Haute Cour. Toute délégation de vote est interdite. Seuls sont recensés les votes favorables à la proposition de réunion de la Haute Cour ou à la destitution.

 

Une loi organique fixe les conditions d'application du présent article. »

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Article_68_de_la_Constitution_de_la_Cinqui%C3%A8me_R%C3%A9publique_fran%C3%A7aise

 

Repost 0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 11:04

Nous y étions.

Jour de colère 26 janvier 2014 0001

Alors que le Figaro faisait de l'intox deux jours avant le Jour de Colère en demandant "Combien de personnes il y aurait dimanche? (laissant penser qu'il n'y aurait personne) - "c'est la grande inconnue. ... Pour être pris au sérieux, ils devront faire bien mieux que la dernière manifestation anti-hollande qui, dimanche, n'avait réuni qu'un peu plus d'une centaine de personnes" -, ce soir les manifestants étaient "17 000 personnes selon la police, 160 000 selon les organisateurs" (chiffres Le Point, Le Monde).

 

 

 

Beaucoup de monde pour un 26 janvier, en plein hiver, par temps froid et sous la pluie.

 

 

 

Des anonymes qui sur internet, sans aucun relai médiatique ni publicité, sont capables de réunir autant de monde pour une première fois, ce n'est pas mal du tout.  

 

La situation est explosive, l'exaspération parmi le peuple à son comble. La tension était palpable.

 


Les intervenants au micro ont prévenu que si le peuple n'était pas entendu, il y aurait d'autres Jours de colère à suivre prochainement.

 

 

Jour de colère 26 janvier 2014 00037

 

La manifestation s'est déroulée dans le calme à ce que nous avons pu constater Place Vauban.

 

 

Pas de casse, une bonne ambiance, des mines souriantes mais graves à la fois. Des Bonnets rouges, beaucoup de jeunes, un groupe d'Anonymous défenseurs de la liberté d'expression était présent. Slogan: "Free speech", "Liberté d'expression" !

 

 

Jour de colère 26 janvier 2014 00047

 

Pas de grenades incendiaires lancées sur les policiers comme en Ukraine... Mais Valls a aussitôt dénoncé les "violences" (Manif anti-Hollande: Valls dénonce les violences Lefigaro.fr avec AFP Mis à jour le 26/01/2014 à 20:18 Publié le 26/01/2014 à 19:52)

 

 

Lors des Manifs pour tous 2013, Valls a envoyé sa police en civil infiltrer les manifestants pour provoquer des troubles à l'ordre public. La même manipulation-provocation de policiers s'est produite :

 

 

Nouvelles de Frannce annonce que des affrontements ont été "provoqués par la police" :

 

Des tensions entre manifestants et policiers ont également été relevés vers Odéon (photos ici et ). Il semble que la police ait reçu les instructions de lancer les hostilités 8 minutes après 18h, ainsi que le montre ce témoignage d’une manifestante :

« Petit témoignage rapide sur la façon dont les manifestants se sont fait piéger. 10 mn après l’annonce de la fin de la manif, je descends l’avenue de Breteuil en direction du XVe, pour rentrer chez moi. Pas envie de me faire embarquer, je pars donc à l’opposé de l’Elysée vers la sweet home ! La majorité des gens en font autant. Soudain, mouvement de foule. Un premier cordon de CRS avançait vers nous. 10 mn encore après, alors qu’on regardait ça sans vraiment comprendre, on se fait gazer une première fois. On retrouve deux amies qui ont été bloquées en essayant de rentrer chez elle côté Vauban. Nous sommes encerclés, et la manif n’est pas finie depuis 30mn !! Au final ils ont laissé partir les manifestants par petits groupes, jusqu’au moment où ils ne les ont plus laissé passer du tout. On a vu, de loin, la rue bloquée définitivement. C’est ce qui s’appelle chercher l’affrontement… côté CRS en tout cas. »

D’autres témoignages confirment que la Préfecture de police a cherché l’affrontement :

 

 

« Moins de 5minutes après la dispersion, je quitte la place Vauban par l’avenue de Breteuil pour rejoindre Montparnasse.

A 20 m de la place il y a un barrage de CRS avec barrières anti-émeute. Le chef des CRS nous indique un passage de 2m de large sur le trottoir de gauche. Je lui fait remarquer que le dispositif n’est pas approprié car tout le monde va vouloir sortir par là (c’est le métro le plus proche) et que ça va mal finir. Il me répond par un large sourire.

Je me dirige vers le trottoir de gauche où 10 CRS filtrent déjà les passants. La foule grandissant, 7 d’entre eux rejoignent leur camarades au milieu de l’avenue laissant les trois autres isolés (sympas la cohésion, c’est pas avec eux qu’on gagnera une guerre).

Les trois derniers rejoignent comme ils peuvent leurs camarades. Un coup de bouclier pas si méchant fait bousculer une mamie, un jeune répond par un coup de poing sur le bouclier, un flic en civil invite le jeune (auteur du coup de poing) à le suivre, des houuuuu sortent de la foule, puis des pétards et l’affrontement. »

La police de Manuel Valls (vexé d’avoir été comparé à Hitler dans la vidéo diffusée place Vauban ?) qui ne s’embarrasse pas face aux avocats :

 

 

Comme l’oligarchie n’a pas l’air décidée à lâcher le morceau, voici à titre didactique une vidéo de la prise d’assaut il y a quelques jours d’un bâtiment public de Vinnitsa, en Ukraine :

 

 

 

 

 

  Source: http://www.ndf.fr/poing-de-vue/27-01-2014/jour-de-colere-forte-mobilisation-jeune-en-attendant-la-destitution-du-president-hollande-et-affrontements-provoques-par-la-police

 

 

Détention arbitraire : les manifestants stockés dans le froid, derrière les barbelés

 

 

 

 

agenceinfolibre

 

Publiée le 26 janv. 2014

 

Détention arbitraire d'une cinquantaine de personne, dont nos deux reporters, au commissariat du 18eme arrondissement de Paris,rue de l'évangile.

 

Source: http://www.youtube.com/watch?v=DbT3eiW5ZG4#t=14

 

  

L'ignoble hypocrite gazeur François Hollande et avec lui derrière toute l'Oligarchie, les troupes d'occupation mentales les medias, condamne les violences contre les "manifestations pacifiques" en Ukraine, mais violente les manifestants ici en France, organise des affrontements avec la police et arrête des journalistes.


Dans ce contexte de mensonge et de tromperie du peuple organisé en bande, il faudra également se souvenir que le ministre de l'Intérieur, chargé en théorie du "maintien de l'ordre" a volontairement provoqué des troubles devant les lieux de spectacles de Dieudonné, afin de justifier une interdiction :

 

Lire :  

. Le ministère de l'Intérieur veut interdire les spectacles de Dieudonné (27 décembre 2013)

. Provocations de troubles à l'ordre public: Arno Klarsfeld appelle à manifester devant les spectacles de Dieudonné pour "justifier" une décision du ministre de l'Intérieur "sur des bases légales" (2 janvier 2014)

. Qui est le fonctionnaire du Conseil d'État qui a pris la décision d'interdiction des spectacles de Dieudonné la plus rapide depuis 1962 (9 janvier 2014)

 

Pas de violence, rien de brûlé. Enormément de dignité.

 

Mais voilà que les journalistes désignent les manifestants comme des catholiques "intégristes", l'"extrême droite" nazifiés, fachos, bonnets rouges, dieudonnistes et j'en passe.

 

Quelle honte pour la France d'avoir une telle presse aux ordres du pouvoir !

 

Jour de colère 26 janvier 2014 00052

 

Les intervenants au micro ont résumé les objectifs :

 

 

 

- La destitution de Hollande : « Hollande démission ».

 

- Ne plus voter pour les partis de l'oligarchie de droite comme de gauche complices et collabos.

 

 

 

Ils ont protesté contre « l'action gouvernementale délétère qui nous mène droit vers l'abîme » et « les partis de l'oligarchie, de droite comme de gauche ».

 

 

Béatrice Bourges a annoncé qu'elle allait désormais faire un jeûne, une grève de la faim et allait planter sa tante jusqu'à l'aboutissement de la procédure de destitution.

 

Jour de colère 26 janvier 2014 49

 

 

 

 

"JOUR DE COLERE" : Pourquoi ne supportent-ils plus François Hollande?

 

Source: http://www.youtube.com/watch?v=KNXRJGeoHGM

Repost 0
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 18:21

 

Photo : L’OLIGARCHIE FRANÇAISE & ET SA SOIF D’ARGENT« Régime politique dans lequel la souveraineté appartient à un petit groupe de personnes, à une classe restreinte et privilégiée. » (du grec oligarkhia « commandement de quelques-uns ») – Le Petit Robert de la Langue Française. Le problème se posait déjà sous l’ère Sarkozy : les conflits d’intérêts surgissent et compromettent par exemple le rôle sain des médias comme « contre-pouvoir » (ce qu’ils ne sont plus depuis longtemps) dès lors qu’un président a comme amis proches les quatre puissantes personnalités qui détiennent l’écrasante majorité des médias, Lagardère, Dassault, Bouygues et Bolloré. Conflit d’intérêts : celui du président de la république est théoriquement de défendre les intérêts supérieurs de la France et du peuple français ; celui d’un grand groupe est de faire du profit. Par conséquent, quand on sait que Dassault est aussi un groupe d’armement, Bouygues un groupe de BTP et que Bolloré dispose du premier réseau de logistique intégrée dans 41 pays d’Afrique, du Maroc à l’Afrique du sud (Bolloré Africa Logistics), on ne peut que mieux comprendre l’orientation néocoloniale des politiques nationales (faites en notre nom bien sûr) et la partialité de médias qui défendent des intérêts économiques plutôt que d’informer ou d’élever le niveau de conscience et d’esprit critique du citoyen.Mais le conflit d’intérêt est beaucoup plus largement répandu lorsque l’on compte le nombre de politiques impliqués dans des organisations privées. Où se trouve l’intérêt général et le Bien Commun lorsque l’on travaille à l’enrichissement d’une grande entreprise, qui peut influencer la sphère du politique, donc les votes parlementaires ? Ouvrir son cabinet de consulting pour un ancien ministre ou même pour un député en exercice semble être une véritable mode : quelques exemples.# François Fillon a créé sa société « 2F Conseil », alors que l’article 146-1 du code électoral lui interdisait cette création une fois élu. Entreprise dont l’existence a été découverte par Rue89, qui en a publié sur son site les statuts :http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/document/2012/08/extraitsstatuts2fconseil.pdf# Rachida Dati a fait de même avec « La Bourdonnais consultant » : « une structure qui devrait permettre à Rachida Dati, désormais député européenne, de faire profiter de son expérience les grandes entreprises ou le cabinet d’avocats américain Wilkie Farr & Gallagher pour lesquelles elle a déjà commencé à effectuer quelques missions. » (Paris Match du 23 juillet 2009).# Christian Jacob possède « CJCSE » (Christian Jacob Conseil et Stratégie en Entreprise). «

 

Avertissement très clair pour les élites mondialistes et les troupes d'occupation mentales (les medias) : en mai 2013 nous nous demandions si la loi Taubira porterait l'estocade à la Révolution. Aujourd'hui, le moins que l'on puisse dire est que ça chauffe pour les fossoyeurs de la famille, destructeurs de la société !

Selon un article publié aujourd'hui par Valeurs actuelles, le 5e "baromètre de la confiance politique" commandé par le Cese (Conseil économique, social et environnemental) et réalisé par le Cevipof (Centre de recherches politiques de Sciences Po) montre "un séisme" politique "en partie censuré" par le Cevipof :  

 

50 % des Français jugent “très bon” ou “assez bon” d'avoir à la tête de l'Etat « “un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections” — en clair : une monarchie ou une dictature. » « 68 % ne font pas confiance à l’institution présidentielle, 74 % se défient du gouvernement, 63% de l'Assemblée nationale, 61% du Sénat. 69% estiment que “la démocratie ne fonctionne pas bien” (69 %, + 15 points en un an !). 65 % ne font pas confiance à la justice. Pour les médias, c’est encore pire : plus de trois Français sur quatre s’en méfient (76 %) . Le rejet des partis politiques est quasi unanime : 88 % des Français ne leur font pas confiance. »

 

Ce qu'il faut ce n'est certainement pas une "dictature" : on nage déjà en plein totalitarisme !

Ce qu'il faut ce n'est pas moins de démocratie, mais plus (régime du poids), plus d'égalité, plus de libertés ! Se donner une représentation réelle des corps de la nation (familles, employés, ouvriers, artisans, paysans, professions libérales, fonctionnaires, clergé), une plus grande transparence dans l'élaboration de la loi (déclaration officielle des lobbys y compris de la franc-maçonnerie), en finir avec la confiscation du pouvoir par une oligarchie cachée qui instrumentalise le régime du nombre (suffrage dit "universel", "un homme un vote" en réalité essentiellement bi partite, "droite" - "gauche") et divise la société pour régner, en finir avec le totalitarisme de la "majorité", restaurer les limites et l'autorité de la loi naturelle, garantie de la justice et de l'Etat de droit.

Nous pourrons ensuite ... rappeler le Roi, qui viendra apporter la clé de voûte aux institutions qui ont fait la France, garant de l'identité, de l'unité, de la liberté et de la souveraineté de la France.

 

 

Vendredi 24 Janvier 2014 à 12:30 (mis à jour le 24/01/2014 à 12:27)

 

Cevipof : Le rapport qui accuse

 

Par Arnaud Folch

 

Séisme. En partie censuré, le 5e baromètre de la confiance politique est une bombe. “Valeurs actuelles” se l’est procuré dans son intégralité. Ses 84 pages révèlent une société au bord de l’explosion. Jusqu’à réclamer, pour la moitié des Français, un “homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections” !

 

Commandé, pour cette dernière édition, par le Cese (Conseil économique, social et environnemental) et réalisé par le Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), le baromètre de la vie politique dresse chaque année, depuis 2009, l’audit le plus approfondi de l’état de l’opinion française. Sondés via plusieurs centaines de questions par l’institut OpinionWay, les Français s’y livrent sur eux-mêmes, leur pays, leurs valeurs et leurs représentants. Pour la première fois depuis sa création, près d’un tiers des pages n’ont pas été rendues publiques. À les lire, on comprend pourquoi. Ce rapport témoigne, en effet, d’un pessimisme généralisé et d’une défiance inégalée à l’encontre de nos institutions, de la classe politique et du chef de l’État — qui “inquiète” 67 % des Français. Entre quête d’autorité, droitisation tous azimuts, rejet de l’Europe et de la mondialisation, c’est à une France fracturée et ulcérée que fait face la gauche, moins de deux ans après son accession au pouvoir.

 

Inquiets 65 %

 

C’est la part des Français qui prédisent que “la situation économique du pays va se dégrader au cours des douze prochains mois”, et ils sont presque aussi nombreux (60 %, + 5 points en un an) à penser la même chose pour leur propre situation financière. Mais cette inquiétude va très au-delà des questions pécuniaires. Quand on leur demande quels sont les qualificatifs qui caractérisent le mieux leur état d’esprit, les Français ne sont que 10 % à répondre la “confiance”. Contre 12 % qui répondent la “peur”, 30 % la “méfiance”, 31 % la “lassitude” et 34 % la “morosité”.

 

Jamais depuis la création de ce baromètre les Français n’ont été aussi résignés et inquiets pour leur avenir. Idem concernant celui de leurs enfants. À la question : “Pensez-vous que les jeunes d’aujourd’hui auront plus, autant ou moins de chances de réussir que leurs parents dans la société française de demain ? ”, ils ne sont que 3 % à répondre “plus de chances”, contre 72 % “moins de chances”. La moitié d’entre eux (51 %) estime même qu’“aujourd’hui, pour assurer leur avenir professionnel, les jeunes ont intérêt à quitter la France”.

 

Défiants 75 %

 

La défiance des Français vis-à-vis de l’État n’a jamais été aussi forte : 75 % d’entre eux ne lui font “pas confiance”, dont 36 % “pas du tout”. À l’opposé, seuls… 2 % lui font “tout à fait confiance”. À travers l’État, ce sont toutes les institutions, ou presque, qui sont aujourd’hui discréditées aux yeux d’une écrasante majorité de Français : 68 % ne font pas confiance à l’institution présidentielle, 74 % se défient du gouvernement. Idem, entre autres, pour l’Assemblée nationale (63 %) et le Sénat (61 %). Pour les Français, le verdict est sans appel : “la démocratie ne fonctionne pas bien” (69 %, + 15 points en un an !), notamment parce qu’elle a “du mal à prendre des décisions” et provoque “trop de disputes” (67 %). La justice n’est pas épargnée : 65 % ne lui font pas confiance. Pour les médias, c’est encore pire : plus de trois Français sur quatre s’en méfient (76 %).

 

Photo de l'Assemblée dite "nationale"

 

Blasés 88 %

 

Le rejet des partis politiques est quasi unanime : 88 % des Français ne leur font pas confiance, 83 % considèrent qu’il ne sert à rien de militer dans un parti politique. À la question : “Quand vous pensez à la politique, pouvez-vous me dire ce que vous éprouvez ? ”, le tiercé de tête des réponses des Français est “méfiance” (36 %), “dégoût” (31 %) et “ennui” (11 %)… Seuls 5 % y trouvent de l’“espoir” et 1 % du “respect” ! Hormis les maires, tous les élus sont perçus négativement. Principal reproche à leur être adressé : “ne pas se préoccuper [des] gens” — un jugement partagé par 87 % des Français, dont 49 % qui estiment qu’ils ne se “préoccupent pas du tout” d’eux. Politiques de gauche et de droite sont jetés dans le même sac : seuls 18 % des Français font confiance aux premiers et 21 % aux seconds pour diriger la France, tandis que 60 % n’ont confiance “ni dans la droite ni dans la gauche pour gouverner le pays”.

 

Autorité 50 %

 

Aussi incroyable que cela puisse paraître — d’où, sans doute, la censure de cette question par le Cevipof —, pas moins de 50 % des Français jugent “très bon” ou “assez bon” un système politique consistant à “avoir à sa tête un homme fort qui n’a pas à se préoccuper du Parlement ni des élections” — en clair : une monarchie ou une dictature… Considérant, pour 40 % d’entre eux, que “les démocraties ne savent pas bien maintenir l’ordre”, le besoin d’autorité au sommet de l’État est tel que 12 % des Français vont jusqu’à souhaiter que “l’armée dirige le pays” !

 

Contestataires 61 %

 

Les Français grondent : ils sont 61 % à se dire “prêts à participer à une manifestation”, alors qu’ils n’étaient que la moitié en 2010. Seuls 12 % n’y sont “pas prêts du tout”. Lorsqu’on leur demande “ce qui permet aux citoyens d’exercer le plus d’influence sur les décisions prises en France”, “manifester dans la rue” (32 %), “boycotter des entreprises ou des produits” (29 %) et “faire grève” (23 %) recueillent ensemble largement plus de suffrages que “voter aux élections” (63 %) — laquelle proposition n’est citée en premier que par un Français sur deux (51 %) !

 

 

Source: http://valeursactuelles.com/tous-clignotants-au-rouge

 

 

. Lettre à Louis XVI d'un Maupeou extra-lucide sur l'Oligarchie

. Mariage Pour Tous : Le Jour où Hollande alluma la mèche !

. La loi Taubira portera-t-elle l'estocade à la Révolution ? (23 mai 2013)

Repost 0
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 12:05
Repost 0
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 00:13

Le site Democratrie royale publie un extrait d'une lettre à Louis XVI d'un Maupeou extra-lucide sur l'Oligarchie :

 

Jeudi 23 janvier 2014

Oligarchie par Maupeou : Lettre à Louis XVI

 

« Ne serait-il pas à craindre qu'on ne vît bientôt s'élever une espèce d'oligarchie qui d'abord s'appuierait sur le peuple pour attaquer le souverain, et qui, après avoir enchaîné le souverain, retomberait sur le peuple de tout son poids. »

 

Source: http://www.democratie-royale.org/article-maupeou-lettre-a-louis-xvi-67687728.html

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e1/Ren%C3%A9-Augustin_de_Maupeou.PNG/220px-Ren%C3%A9-Augustin_de_Maupeou.PNGMaupeou fut à l'origine du "Coup de majesté" de 1770 qui réussit pour la première à faire passer dans le droit français la réforme tant désirée de l'égalité devant l'impôt.

 

De 1770 à 1774, le gouvernement est constitué par le "Triumvirat". L'abbé Terray est aux Finances, le Duc d’Aiguillon est aux Affaires étrangères, Maupeou, est chancelier (Garde des Sceaux). Le "coup de majesté" sera une supression des parlements qui jusqu'ici s'étaient opposés à l'égalité devant l'impôt, une réfome qui rendit à la justice sa gratuité et son indépendance, en même temps que la noblesse et le clergé se voyaient imposés :

  • - Exil du Parlement de Paris qui est démantelé,
  • - Suppression des parlements régionaux, de la Cour des aides et création à la place de « Conseils supérieurs », la vénalité des offices de judicature est supprimée (1771),
  • - La justice devient gratuite,
  • - et les revenus de la noblesse et du Clergé sont imposés : c’était "une des réformes les plus désirées par le pays" (Jacques Bainville). 
  •  

"La suppression des parlements, acte d’une politique hardie, permettait de continuer cette rationalisation administrative de la France qui depuis des siècles, avait été entreprise par la monarchie" (J. Bainville). Mais la réforme sera malheureusement immédiatement annulée par un Louis XVI mal mal conseillé en 1774.

L’administration Terray avait commencé à corriger les abus, elle avait adouci d’abord les impositions les plus vexatoires avec l’intention des les abolir ensuite ; elle organisait les fameux vingtièmes (1771) qui avaient soulevé tant de résistances... ; elle s’occupa enfin de créer des taxes équitables, telle que la contribution mobilière reprise plus tard par l’ "Assemblée constituante" (1789-1791) (!) en un mot tout ce qui était rendu impossible par les parlements.

 

Autres articles sur ce sujet de l'obstruction parlementaire au XVIIIe siècle à toute tentative royale de faire la réforme de l'égalité devant l'impôt (des choses que l'école de la république ne vous apprendra pas !) :

 

. Face au deux poids deux mesures : prôner l'égalité et la liberté

. 14 juillet 1789 : La Révolution dite "française"

. La guerre des juges contre l'Eglise et la monarchie au XVIIIe siècle (Marion Sigaut)

Repost 0
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 20:42

Mis à jour le 12.01.2016

 

 

 

 

Dimanche 23 septembre 2012 (video ci-dessus), le ministre de l'Intérieur de la république dite "française" affirmait lors de la "traditionnelle cérémonie des voeux à la communauté juive de France organisée à la grande synagogue de la Victoire à Paris", que "les Juifs de France peuvent porter avec fierté leur kippa".

 

Sur Christ-Roi, soyons clairs, cela ne nous pose aucun problème. C'est même très bien que les Juifs puissent être fiers de leur identité. Pourtant, le même ministre de l'Intérieur promouvant le communautarisme juif en 2012, en portant lui-même une kippa, se transforme un an et demi plus tard en faux laïque qui n'entend pas donner la même liberté aux catholiques et appelle à combattre l'"ultradroite catholique". Deux poids deux mesures... 

 

En effet, lors d'une rencontre sur la "laïcité" organisée par le groupe socialiste de l'Assemblée nationale mercredi 22 janvier 2014, Manuel Valls  a appelé la gauche « à mener le combat pour défendre la laïcité » la franc-maçonnerie "religion de la république" (mot de Vincent Peillon), à combattre avec « la même vigueur » les intégristes catholiques et les revendications religieuses dans les banlieues. Un « combat  » contre « des intégristes de l'ultradroite catholique, rejoints par une partie de la droite » lors des débats sur l'avortement ou sur le mariage homosexuel, un « combat  » à mener contre « une droite extrême qui veut revenir sur l'IVG, avec la même vigueur, il faut s'opposer [aux revendications religieuses]... [Sinon] notre modèle sera mis en danger. » Il faut « mener un combat parce qu'il y a danger ».

 

A ses côtés, l'ancien garde des sceaux Robert Badinter a en outre jugé que les revendications religieuses étaient « à chaque fois une épreuve de force pour faire reculer [la laïcité] ... Nous sommes entrés dans une période de conflit dur avec les communautaristes ». Selon Manuel Valls, les socialistes ont « réagi » sans hésiter pour les « stopper ». (voir article "Le Monde" ci-dessous)

 

Manuel Valls développe une "laïcité" de "combat" contre le catholicisme, une vision particulièrement conflictuelle et clivante de la laïcité. C'est un peu l'hôpital qui se moque de la charité, le roi des communautaristes qui s'en prend à l'égalité... et aux libertés françaises.

L'article du Monde:

Deux poids deux mesures : le faux laïque Manuel Valls appelle la gauche à «mener le combat contre les intégristes de l'ultradroite catholique» «pour défendre la laïcité» !

 

Valls appelle la gauche à mener le combat pour défendre la laïcité

 

Le Monde.fr avec AFP | 23.01.2014 à 00h29 • Mis à jour le 23.01.2014 à 07h46

 

 

Manuel Valls a appelé la gauche, mercredi 22 janvier, à combattre avec « la même vigueur » les intégristes catholiques et les revendications religieuses dans les banlieues. « Il faut mener un combat parce qu'il y a danger », a déclaré le ministre de l'intérieur lors d'une rencontre sur la laïcité, organisée par le groupe socialiste de l'Assemblée nationale.

 

Une première menace vient, selon lui, « des intégristes de l'ultradroite catholique, rejoints par une partie de la droite » lors des débats sur l'avortement ou sur le mariage homosexuel. Les socialistes ont, selon lui, « réagi » sans hésiter pour les stopper.

 

Mais, a-t-il poursuivi, « nous avons aussi un débat qui gêne plus la gauche, sur la montée des identités, des communautarisme», a ajouté Manuel Valls. Nous le rencontrons notamment dans les quartiers populaires où la misère, le chômage, la violence se rajoutent à une crise identitaire très forte. »

 

« CONFLIT DUR AVEC LES COMMUNAUTARISTES »

 

Estimant que la progression du port du voile ou les revendications sur les menus des cantines s'inscrivaient dans cette recherche d'identité « par le fait religieux », il a relevé que face « à des citoyens qui votent [socialiste], qui appartiennent aux classes populaires, il y a la tentation à gauche de céder, de ne pas voir le problème. »

 

« Comme on combat une droite extrême qui veut revenir sur l'IVG, avec la même vigueur, il faut s'opposer [aux revendications religieuses], a-t-il martelé. [Sinon] notre modèle sera mis en danger. » Pour que ce « combat » n'alimente pas le « sentiment d'humiliation » dans ces territoires, « il ne faut pas oublier le combat pour l'émancipation », « la lutte contre les discriminations » et pour l'égalité à l'école, a toutefois mis en garde Manuel Valls.

 

A ses côtés, l'ancien garde des sceaux Robert Badinter a également jugé que les revendications religieuses étaient « à chaque fois une épreuve de force pour faire reculer [la laïcité] ». « Nous sommes entrés dans une période de conflit dur avec les communautaristes », a-t-il dit.

 

Source: http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/01/23/valls-appelle-la-gauche-a-mener-le-combat-pour-defendre-la-laicite_4352761_3224.html

 

 

. Quenelle Charte de la laïcité

. Edwy Plenel : "Le danger, ce n'est pas Madame Le Pen, le danger c’est Manuel Valls, c'est lui notre honte"

Repost 0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 23:59

Les lignes bougent aux Etats-Unis aussi.

 

USA: manif contre le droit à l'avortement

 

 

Par Avec Reuters Mis à jour le 22/01/2014 à 22:10 Publié le 22/01/2014 à 22:06

 

Des milliers de militants anti-avortement pro-vie ont manifesté aujourd'hui à Washington pour leur traditionnelle "Marche pour la vie". Soutenus par le pape François, qui a utilisé son compte Twitter pour "joindre (ses) prières à la 'Marche pour la vie'", ils ont entendu le chef de file de la majorité républicaine à la Chambre des représentants leur promettre qu'un vote serait bientôt organisé pour tenter de mettre fin à tout financement fédéral des interruptions volontaires de grossesse assassinats d'enfants.


"Nous ne pouvons laisser les adversaires de la vie affaiblir continuellement la structure morale de notre pays", a ajouté Eric Cantor, admettant cependant que le projet n'avait pratiquement aucune chance d'être adopté au Sénat.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/01/22/97001-20140122FILWWW00611-usa-manif-contre-le-droit-a-l-avortement.php

Repost 0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 18:42

 

 

 

Une petite video bien faite récapitule l'antichristianisme de ces deux ou trois dernières années.

 

"Toutes et tous uni(e)s", "dans les medias, dans la rue", "faire entendre notre voix" : oui pourquoi pas si cela permet aux personnes de se rencontrer, d'échanger, de diffuser la vérité, et de créer des cercles de résistance. Sinon, préjuger d'un quelconque impact politique à ces manifestations de masse c'est oublier que la république se moque de leur nombre si ces manifestants ne vont pas dans le sens du "progrès" qu'elle a défini dans les loges, les méprisera et continuera son agenda...

 

"Toutes et tous uni(e)s", donc oui, mais contrairement à ce qui est dit, la solution n'est pas "dans les urnes" (cela n'a jamais été le cas, car on ne lutte pas contre le démon avec les armes du démon : régime du nombre, scrutins et "élections", armes de l'oligarchie). La solution n'est pas non plus "contre l'intolérance de la "laïcité" : la laïcité est une invention chrétienne, "Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu". Il s'agit de lutter pour la justice, pour le droit, pour la civilisation, dans davantage d'authentique laïcité chrétienne et de démocratie.

 

Ce qui implique :

 

. Une sortie de la Matrice, "faire sécession";

. une séparation de la franc-maçonnerie et de l'Etat qui ont véritablement fusionné aujourd'hui dans un nouveau césarisme ou holisme religieux qui confond le temporel et le "spirituel" maçonnique pour faire de la franc-maçonnerie la "religion de la république" selon les termes de Vincent Peillon;

. suprimer le DPR (Diviser pour régner de la machine révolutionnaire)

. remplacer le régime du nombre par le régime du poids, ce qui court-circuiterait la dérive oligarchique de la démocratie;

. restaurer l'égalité et la liberté d'expression réellement pour tous, dans les limites définies par la loi;

. laisser la liberté de réunion aux loges maçonniques contre l'engagement de déclaration publique ou "officielle", comme doivent le faire tous les lobbys pour faire de la politique à l'Assemblée nationale depuis le 1er janvier 2014. Ceci montrerait une plus grande transparence démocratique dans l'élaboration de la loi et réconcilierait les Français avec les institutions politiques et annulerait le travail de sape fait dans l'ombre et en secret. Autre avantage : la suppression de tout phénomène de haine-victimisation-réparation sur lequel ont pu joué les forces de l'ombre après avoir été interdites par une loi d'interdiction de la franc-maçonnerie du maréchal Pétain du 13 août 1940;

. une réappropriation de notre langage qui, depuis deux siècles, a subi une véritable inversion.


La solution concrète et ultra-rapide, on l'a vu, est dans la sortie de la matrice, une solution à la russe consistant à ne laisser sur place plus qu'une coquille vide qui s'effondrera en temps et en heure, dès que surviendra le moindre coup de vent.

 

Pour arriver à ce résultat, il faut comme l'écrit Pierre Jeanthon sur Vexilla-Galliae : "s’armer d’un esprit de sacrifice et de pardon, d’humilité et d’abnégation, de force, de courage et de charité sans lequel notre combat est voué à l’échec".

 

Ensuite, viendra le temps de la reconstruction.


 

. Subversion du langage : Un poème d'Armand Robin qui explique le programme des deux derniers siècles

. Face au deux poids deux mesures : prôner l'égalité et la liberté

Repost 0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 19:00

DrapeauAprès l'Ouganda, le président du Nigéria, pays le plus peuplé d'Afrique, a promulgué le 13 janvier une loi contre le "mariage" homosexuel adoptée à l'unanimité par le parlement national en mai 2013, qui "correspond aux croyances culturelles et religieuses" des Nigérians, dont "plus de 90% sont opposés au mariage entre personnes de même sexe".

Les sanctions économiques  réclamées par l'Occident traduisent de l'imposition d'un modèle et d'une morale qui leur sont étrangers.

Source : http://www.prorussia.tv/9e-edition-de-la-Marche-pour-la-Vie-l-Espagne-l-a-prouve-ils-ont-eu-raison-avant-tout-le-monde_v719.html

 

Le Nigeria promulgue une loi interdisant l'homosexualité

 

Le Figaro Mis à jour le 15/01/2014 à 15:17 Publié le 15/01/2014 à 12:29

 

Le texte prévoit une peine de 14 ans d'emprisonnement en cas de mariage gay et de 10 ans contre les personnes affichant publiquement une relation homosexuelle.

 

Le président nigérian Goodluck Jonathan a promulgué cette semaine une loi interdisant explicitement les unions entre personnes de même sexe. Celle-ci a été adoptée à l'unanimité par les parlementaires nigérians en mai dernier. La loi prévoit une peine de 14 ans de prison en cas de mariage homosexuel et de 10 ans d'emprisonnement contre les personnes de même sexe affichant publiquement leur relation. Le porte-parole de la présidence explique que le texte «correspond aux croyances culturelles et religieuses» des Nigérians, dont «plus de 90% sont opposés au mariage entre personnes de même sexe».

 

Cette loi «restreint dangereusement la liberté d'association, de rassemblement et d'expression des Nigérians», déplore le secrétaire d'État américain John Kerry. Le premier ministre britannique David Cameron avait, lui, déjà averti que son pays envisageait de restreindre les aides aux pays qui ne reconnaissent pas les droits des personnes de même sexe.

En décembre 2013, l'ONG "Amnesty International" avait déclaré que si cette loi était adoptée, elle ferait «de la société nigériane une des sociétés les moins tolérantes au monde».

 

Au Cameroun voisin, l'homosexualité est considérée comme un délit pénal et les homosexuels risquent jusqu'à 5 ans de prison ferme. L'Afrique du Sud fait figure d'exception. Il s'agit du seul pays africain à reconnaître les unions entre personnes de même sexe.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/international/2014/01/15/01003-20140115ARTFIG00406-le-nigeria-promulgue-une-loi-interdisant-l-homosexualite.php

 

 

 

David Cameron, le premier ministre britannique, avait averti que son pays envisageait de restreindre les aides aux pays qui ne reconnaissent pas les droits des homosexuels. Un projet de loi similaire en Ouganda a été condamné par la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

 

 

Le Nigeria est le pays le plus peuplé d'Afrique, dont la société est très religieuse. Les quelque 170 millions de Nigérians sont principalement chrétiens ou musulmans, et une part importante de la population continue à suivre les cultes traditionnels.

 

Source : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2014/01/13/le-nigeria-promulgue-une-loi-interdisant-l-homosexualite_4347396_3212.html

 

 

. Poutine : "Les gays doivent laisser les enfants tranquilles"

. Ouganda : adoption d'une loi criminalisant la promotion publique de l'homosexualité (20 décembre 2013)

. La loi contre la “propagande homosexuelle” promulguée en Russie (30 juin 2013)

. Le Parlement ukrainien a adopté un projet de loi pénalisant la "propagande homosexuelle" (2 octobre 2012)


Repost 0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 12:48

Image illustrative de l'article Forum économique mondialUn peu plus de deux siècles après leur "Révolution", les Oligarques s'inquiètent de ce que devient leur "égalité" : la pauvreté sera le sujet phare de leur réunion annuelle qui se tient du 22 janvier au 25 janvier 2014 à Davos.

«Les richesses du monde sont divisées en deux: près de la moitié est entre les mains des 1% les plus riches, tandis que 99% de la population mondiale se partagent l'autre moitié».

L'écart de richesse entre les plus riches et les plus pauvres ne cesse de se creuser au point de devenir "le risque susceptible de provoquer des dégâts les plus graves dans le monde au cours de la prochaine décennie" (sic).


Toutefois, si les Oligarques communiquent sur ce sujet, cela n'est pas sans arrière-pensées, vous pouvez en être certains. Attention donc à la manipulation "agiter le peuple avant de s'en servir". Méfions-nous de ces temps de révoltes et de révolutions programmées... en vue de créer leur "monde nouveau"... et qui, pilotés dans l'ombre, n'ont jamais accouché que de régimes totalitaires. Si une nouvelle "constitution" (en France) devait être rédigée parce que la Ve république aura sauté "au cours de la prochaine décennie" (sic), il s'agira pour le peuple de France de veiller à remplacer le régime du nombre (Diviser Pour Régner, système des partis, un homme un vote, armes de l'oligarchie) par le régime du poids des corps dans la nation, ce qui court-circuitera la dérive oligarchique de la démocratie en rendant au peuple une représentation réelle. La désignation des représentants pourra alors se faire par l'élection au sein des corps constitués ou le tirage au sort.

 

Près de la moitié des richesses mondiales est détenue par 1% de la population

 

Le Figaro Mis à jour le 21/01/2014 à 11:36 Publié le 21/01/2014 à 06:30

 

 

«Le fossé persistant entre les revenus des citoyens les plus riches et ceux des plus pauvres est considéré comme le risque susceptible de provoquer les dégâts les plus graves dans le monde au cours de la prochaine décennie.» Dans un rapport sur les risques mondiaux présenté la semaine dernière, le Forum économique mondial donne le ton des débats qui agiteront l'édition 2014 du Forum de Davos. La pauvreté sera le sujet phare de la réunion annuelle du gotha mondial des affaires et de la politique qui s'ouvre ce mercredi, jusqu'au 25 janvier, dans la station de ski suisse. «Regardez ce qu'il s'est passé avec le printemps arabe, regardez ce qu'il s'est passé au Brésil, regardez en Afrique du Sud, les gens ne peuvent tout simplement plus le supporter», a déclaré Jennifer Blanke, économiste en chef au Forum économique mondial, lors d'un point presse.

Selon l'organisation internationale, la disparité des revenus est le risque global le plus susceptible de provoquer un «choc systémique» à l'échelle mondiale, devant les évènements météorologiques extrêmes, le chômage et les cyberattaques. Le rapport, qui étudie 31 risques globaux, cite également les crises budgétaires ou une éventuelle crise de l'eau parmi les plus préoccupants. «Chaque risque examiné (...) pourrait provoquer une défaillance à l'échelle mondiale; mais c'est leur interconnexion qui accentue leurs effets négatifs au point qu'ensemble, ces effets pourraient être décuplés», estime Jennifer Blanke.

 

La crise récente illustre parfaitement ces interconnexions, observe le rapport. «L'échec des institutions financières a provoqué une crise financière qui a entraîné une crise de liquidités dont de nombreuses économies ont été victimes. Cela a conduit alors à une flambée du chômage, une aggravation des écarts de revenus et, au final, à des tensions politiques et sociales, voire des mouvements de protestation, dans certains pays d'Europe et grands marchés émergents

 

Un «système faussé au profit de quelques-uns»

 

Saluant ces arguments, Oxfam enfonce le clou, chiffres à l'appui, dans son rapport «En finir avec les inégalités extrêmes» publié lundi (21 janvier NdCR.). «Les richesses du monde sont divisées en deux: près de la moitié est entre les mains des 1% les plus riches, tandis que 99% de la population mondiale se partagent l'autre moitié», écrit l'ONG, selon qui sept personnes sur 10 vivent dans un pays où les inégalités se sont sont creusées ces 30 dernières années. Une tendance qui ne devrait pas ralentir avec la perspective d'une sortie de crise. Bien au contraire, si l'on s'appuie sur "l'exemple américain". «Aux États-Unis, les 1% les plus riches ont confisqué plus de 95% de la croissance post-crise financière depuis 2009, tandis que les 90% les moins riches se sont appauvris.»

 

Oxfam, qui dénonce un «système faussé au profit de quelques-uns», pointe les responsables de ce creusement des inégalités: la déréglementation financière (par exemple aux États-Unis), les systèmes fiscaux biaisés, les règles facilitant la fraude fiscale, les mesures d'austérité (surtout en Europe), les politiques défavorables aux femmes ou la confiscation des recettes issues du pétrole et de l'extraction minière. Estimant que les personnalités qui se réuniront à Davos ont «le pouvoir d'inverser la progression galopante des inégalités», l'ONG leur adresse une liste de recomandations pour mettre fin à «une dynamique et des cycles d'avantages qui s'amplifient mutuellement et se transmettent de génération en génération».

 

Source: http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/01/21/20002-20140121ARTFIG00164-pres-de-la-moitie-des-richesses-mondiales-est-detenue-par-1-de-la-population.php

 

 

Pour aller plus loin sur ce sujet, lire :

 

. Les 1 % les plus riches du monde possèdent plus que les 99 % restants (Le Point, 18/01/2016)

. La république a menti

.  Comprendre les Lumières : aux sources de la prolétarisation du monde ouvrier (Marion Sigaut)

. La vraie raison de la loi du 4 août 1789 dite de "suppression des privilèges"

. Le vrai bilan de la république dite "libre & égale"

. "Liberté & Egalité" : Les inégalités entre les Français se creusent

. "Liberté & égalité" : Depuis la crise de 2008, les écarts de richesse continuent de se creuser (INSEE)

. Enquête PISA : L’ascenseur social de l’école française en mauvais état (7 décembre 2013)

Repost 0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 11:31

Nous devons nous lever et nous battre sur l'eutha-nazi aussi !

 

EUTHA-NAZI : Culture de mort


Hollande-Hitler : mêmes propos, mêmes arguments, même culture de mort :

 

 

http://lagauchematuer.fr/wp-content/uploads/2013/06/HOLLANDE-HITLER.jpgPropos de Hollande 14 Janvier 2014 :

 

« Il s'agit de permettre à toute personne majeure atteinte d'une maladie incurable provoquant une souffrance psychologique, physique, insupportable et qui ne peut être apaisée, de pouvoir demander, dans des conditions strictes, une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité »

 

Source : Conférence de Presse de François Hollande le 15 janvier 2014. http://www.franceinter.fr/depeche-conference-de-presse-de-hollande-ce-quil-faut-retenir

 

 

Adolf Hitler, en 1937.HITLER : Décret sur l’euthanasie de septembre 1939 :« destruction des vies sans valeur » :

 

Hitler demanda à son ministre de la Santé de « faire certaines économies sur les dépenses hospitalières ».

 

Il finit par rédiger le décret du 1er septembre1939 :

 

« Le Reichsleiter Bouhler et le docteur en médecine Brandt sont chargés de la responsabilité d’étendre les attributions de certains médecins désignés nominativement. Ceux-ci pourront accorder une mort miséricordieuse aux malades qui auront été jugés incurables selon le meilleur jugement humain disponible de leur état de santé. »

 

 

PROCES DE NUREMBERG 1947

 

Le docteur Karl Brandt, médecin d’Hitler, responsable de l’euthanasie nazie, déclara au procès de Nuremberg : "L’euthanasie peut paraître horrible, inhumaine, mais les êtres humains qui ne peuvent plus prendre soin d’eux-mêmes et dont la vie est une souffrance doivent être aidés ; cette considération n’est pas inhumaine. Je n’ai jamais pensé que c’était contraire à l’éthique ou à la morale".

 

 

À Nuremberg, le Dr. Karl Brandt sera condamné à mort par pendaison le 19 août 1947 pour appartenance à une organisation criminelle, crime de guerre et crime contre l'humanité. Il sera exécuté le 2 juin 1948 à la prison de Landsberg.

 

CONCLUSION. Aujourd'hui ceux qui piétinent leur propre dignité, ressuscitent Hitler en assassinant les plus faibles : on les juge et on les condamne quand ? 

 

Merci à Truth

 


 

 

. Farida Belghoul contre la théorie du genre à Asnières : "Battez-vous!"

Repost 0
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 10:37

L'affaire Dieudonné s'invite dans la campagne municipale à Bordeaux. Depuis l'annonce très rapide et médiatique d'Alain Juppé interdisant le spectacle bordelais de Dieudonné, son challenger PS Vincent Feltesse ne décolère pas. Il a renouvelé ses attaques ce mercredi (8 janvier NdCR.) à l'occasion de ses vœux à la presse.

 

Lundi soir, très peu de temps après la publication de la circulaire Valls, Alain Juppé a été le premier maire à dégainer une interdiction du spectacle de Dieudonné. L'humoriste était programmé le 26 janvier prochain à la patinoire Mériadeck. Joli coup sur le plan médiatique très peu apprécié par son concurrent. Depuis, le ton ne cesse de monter. Dernier exemple ce mercredi à l'occasion des vœux à la presse du président de la Communauté urbaine de Bordeaux.

 

Vincent Feltesse (le président de la Communauté urbaine de Bordeaux et candidat socialiste à la mairie de Bordeaux, NdCR.) a reproché au maire de Bordeaux d'avoir mis à disposition des intégristes proches de la Fraternité Saint-Pie-X l'église Saint-Éoi située sous la Grosse Cloche de Bordeaux. C'est là que Plume, la fille de Dieudonné, dont la compagne est originaire de Bordeaux, a été baptisée par l'abbé Philippe Laguérie le 11 juillet 2008 en présence de son parrain Jean-Marie Le Pen. Vincent Feltesse dénonce une sorte de double discours du maire de Bordeaux.

"C'est un peu facile d'avoir été laxiste pendant des années, d'avoir permis à une église intégriste d'être ici à Bordeaux, et d'interdire ensuite le spectacle de Dieudonné."
— Vincent Feltesse

Pour bien comprendre, il faut savoir que l'église Saint-Éloi a été effectivement mise à disposition de l'Institut du Bon-Pasteur en 2002 par la ville de Bordeaux, l'institut s'engageant à financer les travaux de rénovation du bâtiment. La délibération municipale a été retoquée par le tribunal administratif de Bordeaux en décembre 2002 puis par la cour administrative d'appel en 2004. Le pourvoi en cassation a enfin été rejeté par le Conseil d'Etat en mars 2005.

Une nouvelle délibération du conseil municipal a rompu la convention liant la ville aux traditionalistes qui ont alors occupé l'église illégalement mais n'ont jamais été expulsés. Finalement, un accord étant intervenu entre le Vatican et l'Institut du Bon-Pasteur, l'Evêché par l'intermédiaire du cardinal Ricard a attribué aux traditionalistes la paroisse Saint-Eloi.



Source : http://www.francebleu.fr/infos/dieudonne/quand-dieudonne-baptise-sa-fille-c-est-dans-une-eglise-bordeaux-mise-disposition-par-la-mairie-1168698#comment-44226

 

 

Deux remarques. L' institut du Bon Pasteur n'est pas "intégriste", c'est un institut reconnu par le Vatican, fondé par le pape Benoît XVI lui-meme en 2005 dont les statuts indiquent que "[d] ’un point de vue doctrinal, conformément au discours du pape Benoît XVI à la Curie Romaine le 22 décembre 2005, les membres de l’Institut, autant qu'il est en eux, sont engagés par une « critique sérieuse et constructive » du concile Vatican II, pour permettre au Siège Apostolique d’en donner l'interprétation authentique."

 

La Fraternité Saint Pie X elle-même, célèbre toutes les fêtes chrétiennes, pourquoi parler d'"intégristes" ? Dans la presse, des Juifs qui font toute les fêtes juives sont-ils des Juifs "intégristes" ?

 

Imaginez la tragédie... Le maire de Bordeaux a autorisé l'implantation d'une synagogue à bordeaux. À la place du mot catholiques "intégristes" Vincent Feltesse, candidat à la mairie de Bordeaux, parle de juifs "intégristes" pour reprocher au maire de Bordeaux d'avoir "mis à la disposition des intégristes" une synagogue à bordeaux... Que se passe-t-il d'après vous ?

 

Encore une fois, deux poids deux mesures.

Repost 0
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 07:38

À propos de la visite que François Hollande doit faire au Vatican le 24 janvier :

 

François Hollande et le Pape

 

 

vendredi 17 janvier 2014 | par Solange Strimon

 

Avec François Hollande, il faut s’attendre à tout, mais surtout au pire. S’il considère les femmes avec un certain mépris, se montrant sans pitié, sans humanité, sans respect, sans considération, et d’une grande lâcheté, s’il affiche un programme social-démocrate, s’il maîtrise toutes les émotions, il devient grossier, vulgaire,  dès qu’il parle du Pape, qu’il verra en tant que chef d’Etat, pas autre chose. Evidemment, on pouvait s’en douter. Il ne va pas voir le Pape pour être absous de ses fautes ou lui demander conseil sur la conduite à tenir avec les femmes.

A propos du tweet mortel de Valérie Trierweiler concernant Ségolène Royal, François Hollande n’avait pas pris la défense de cette dernière qui lui a pourtant beaucoup apporté. Lui, rien, même pas un maroquin, Valérie Trierweiler lui ayant signifié son extrême jalousie, la pauvre Ségolène a dû se taire et elle attend toujours. Dans l’affaire Closer, François Hollande a déclaré lors de sa 3ème conférence de presse qu’il ne partirait pas en guerre contre ce journal, mais… surprise, il va laisser Julie Gayet le faire. Quel lâche ! Valérie Trierweiler « se repose » donc suite au choc reçu par l’annonce interplanétaire de son infortune avec la nouvelle liaison de son compagnon (enfin « ex » ou pas encore) et nous ne connaîtrons la suite de cette aventure qu’avant son départ le 11 février pour une rencontre avec Barack Obama. Si cette femme n’attire aucune sympathie, il faut pourtant reconnaître que cette infortune conjugale et certainement le retrait de sa fonction de Première Dame (c’est elle qui le déclarait) et de tous ses privilèges,  méritaient un peu de discrétion.

Il avait été annoncé par le site officiel de l’Académie de France à Rome que Julie Gayet devenait membre du prestigieux jury de la villa Médicis. Etant donné les éclats de vérité apparus trop tôt la concernant, François Hollande a décidé – par l’intermédiaire d’Aurélie Filippetti – de ne pas la faire nommer, pour éviter qu’on n’en fasse des gorges chaudes. Et qu’on imagine qu’elle est soutenue par le Président de la République ! Mais non, mais non !

En conclusion à cette conférence de presse, si "les affaires privées se traitent en privé", si son "pacte de responsabilité" et ses engagements pour l’entreprise, la jeunesse sont supposés transformer la vie des Français, la société française, le MEDEF, les partenaires sociaux et tous les autres, il ne faut tout de même pas qu’il croie que nous n’avons pas compris que tout est dans l’emballage et qu’à l’intérieur des boîtes, pour l’instant, il n’y a que du vide et qu’il faudra du temps, beaucoup de temps pour – peut-être – voir un jour de vrais changements. C’est vrai qu’il ne parle plus de boîte à outils, et son discours très professionnel, très étudié, ne convaincra que lorsque nous verrons et toucherons du doigt les concrétisations ! Le ton glacé de son discours ne nous laisse aucune illusion.

La vraie personnalité de François Hollande se découvre lorsqu’il parle du Pape. Alors là, on est devant le vrai Président de la République : absence totale de savoir-vivre, d’éducation, de respect pour la fonction papale. Il ose parler du Pape François comme d’un « pape  utile » pour divers sujets , dont la Syrie. Personne ne lui a peut-être dit que ce Pape a été désigné comme la Personnalité de l’année par le Times et qu’il mérite donc un autre qualificatif « qu’utile ». Mais ce que je trouve aussi très grave : l’accent a été mis fortement sur la défense des lieux de cultes musulmans et juifs, mais sur les églises, juste une toute petite parenthèse. Cet homme est dangereux pour son absence totale de considération des autres et enfin pour les catholiques. Vincent Peillon n’a-t-il dit que « la religion catholique doit disparaître » et que  « l'on ne pourra jamais construire un pays de liberté avec la religion catholique, ainsi que le protestantisme que l'on ne sait pas acclimater ». Ne baissons pas la garde !

Solange Strimon


Source: http://www.vexilla-galliae.fr/actualites/divers/650-francois-hollande-et-le-pape

Repost 0
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 00:34
"La France se définit depuis très longtemps comme la Fille aînée de l'Eglise. Cela veut dire qu'elle a un rôle à jouer en France, mais qu'elle a aussi un rôle à jouer dans le monde entier. Lorsque la France, la véritable France enregistre une défaite, c'est le monde entier derrière qui enregistre une défaite.
(Farida Belghoul)

 

À propos de l'introduction de la théorie du genre à l'école, Farida Belghoul fait un discours remarquable qui nous rappelle à nos responsabilités.

Le contre-révolutionnaire irlandais Edmund Burke, que l'on a pu retrouver ailleurs commentant la Révolution de France en 1791, disait : "le mal triomphe par l'inaction des gens de bien".

 

"Parce que nous ne nous sommes pas battus, parce que nous avons laissons faire, quelque soit l'adversaire que nous avons en face de nous aujourd'hui, je dis que c'est nous qui sommes responsables, c'est moi qui suis responsable, c'est vous qui êtes responsables, nous sommes responsables, nous ne devons pas pleurer sur notre sort.

Nous devons nous lever et nous devons nous battre. 

Vaincre ou mourir"


(Farida Belghoul)

 

 

Publiée le 16 janv. 2014

 

Samedi 11 janvier 201, Farida Belghoul s'est rendue dans les quartiers nord d'Asnières à l'invitation du collectif "Touche pas à nos gosses", pour parler de la théorie du genre et de son action nationale des Journées de Retrait d'Ecole (JRE).

 

Pour comprendre et rejoindre l'action des JRE rendez-vous sur :

jre2014.fr

facebook.com/jre2014

 

Source: https://www.youtube.com/watch?v=-I1OhNvJ4vY

 

Merci à JRE 2014

 

. Farida Belghoul sur Radio Courtoisie (12.01.2014) : Urgence de la défense de la vie et de la famille

. Les premières Journées de retrait de l’école se dérouleront à Lyon et Paris les 24 et 27 janvier 2014 (Farida Belghoul)

. JRE 2014 : "Jour de retrait de l'école 2014", Farida Belghoul lance une action nationale pour l'interdiction du gender à l'école

. Farida Belghoul sur l’introduction de la théorie du genre à l’école (13 décembre 2013)

. Farida Belghoul alerte sur la théorie du genre (1er novembre 2013)

Repost 0
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 23:49

 



 

Publication date : 12/01/2014

Source: http://www.dailymotion.com/video/x19ke10_printemps-francais-2014-01-10-beatrice-bourges-le-droit-a-la-quenelle_news

 

Béatrice Bourges, porte parole du Printemps français, revendique le "droit à la quenelle" : "Manuel Valls est devenu le ministre de la propagande et de la manipulation".

Repost 0
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 11:21

Le 20 décembre 2013, c'était 20 tonnes de fumier qui étaient déversées devant le centre des impôts de Bellegarde-sur-Valserine dans l'Ain). Ils n'écoutent pas, cette fois-ci c'est devant l'Assemblée dite "nationale".

 

Des tonnes de fumier déversées devant l'Assemblée nationale

 

Publié le 16/01/2014 à 10h52 , modifié le 16/01/2014 à 11h11 par SudOuest.fr

 

 

Sur le poids lourd, on pouvait lire "Hollande et toute la classe politique dehors!"

 

La circulation est devenue interdite sur les quais aux abords de l'Assemblée nationale à Paris ce jeudi matin. Vers 10h15, un camion semi-remorque a déversé des tonnes de fumier, devant des forces de l'ordre médusées.

 

On pouvait lire sur une banderole fixée à la remorque du poids lourds : "Hollande et toute la classe politique dehors !"

 

Apparemment, les auteurs de ce déversement de fumier réclament la création d'une 6e République.

 

Source : http://www.sudouest.fr/2014/01/16/des-tonnes-de-fumier-deversees-devant-l-assemblee-nationale-1431438-710.php

 

File:Palais Bourbon Nuit.jpg

 

Le Palais-Bourbon, où siège l'Assemblée dite "nationale"

 

Un bel acte de protestation et de résistance anti-totalitaire. Mais si après 5 républiques, il y a encore des naïfs qui croient qu'une sixième du nom changera quoique ce soit, les oligarques ont encore de beaux jours devant eux.

 

 

Add. Du fumier devant l'Assemblée nationale (Le Point)


Le Point.fr - Publié le 16/01/2014 à 11:27 - Modifié le 16/01/2014 à 11:36


 

 

 

Avec un mois d'avance sur le Salon de l'agriculture, le conducteur d'un poids lourd a déversé ce jeudi matin une quantité impressionnante de fumier devant l'Assemblée nationale, à Paris. En contournant le mélange encore fumant, on pouvait lire sur les flancs du camion "Hollande et toute la classe politique, dehors. Place à la VIe République".

 

Selon les forces de l'ordre, présentes immédiatement sur place, l'auteur de cet "attentat à la crotte", si l'on ose dire, a été interpellé dans la foulée. Un membre du personnel du Palais-Bourbon, goguenard, résume la situation en quelques mots : "Manquerait plus que les médias titrent : l'Assemblée nationale dans la merde".

 

Source: http://www.lepoint.fr/insolite/du-fumier-devant-l-assemblee-nationale-16-01-2014-1780882_48.php

 

 

Dépêche Afp Le Figaro :

 

20 tonnes de fumier devant l'Assemblée

 

Mis à jour le 16/01/2014 à 11:38 Publié le 16/01/2014 à 11:34

 

Le propriétaire d'un centre équestre de l'Ain déverse 20 tonnes de fumier devant le palais Bourbon. Sur une banderole installée sur le flanc gauche de son 39 tonnes dans lequel il transportait la marchandise, on  peut lire :

 

«Hollande et toute la classe politique dehors ! Vive la VIème République».

De source policière, on indique : «Il s'agit d'un acte isolé sans rapport avec une organisation syndicale».  

Depuis plus d'un an, les centres équestres protestent contre la hausse de la TVA de 7% à 20%, effective depuis le 1er janvier dernier.

 

Source: http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2014/01/16/97002-20140116FILWWW00437-20-tonnes-de-fumier-devant-l-assemblee.php

 

 

. Des impôts dix fois supérieurs à ce qu'ils étaient avant 1789 !

 

Rappel de propositions, efficaces et réalistes :

 

Ce qu'il faut, c'est trouver les moyens de court-circuiter la dérive oligarchique de la "démocratie"

 

Pour éviter l'oligarchisation de la démocratie, il faut tout simplement repenser complètement le mode de désignation des dits "représentants" de la nation. Deux réformes :

(1) Supprimer le DPR (diviser pour régner), système d'"un homme un vote" (régime du nombre et de l'Argent-roi qui achète les partis).

(2) Remplacer le régime du nombre par le régime du poids, c'est-à-dire (ré)instaurer une démocratie organique sincère, représentant le poids réel des corps naturels dans la nation (familles, salariés, ouvriers, artisans, payasans, professions libérales, patrons, fonctionnaires) à la place du régime des partis. Nous aurons ainsi courcircuiter le DPR à chaque "élection", la puissance de nuisance des partis, l'entraide secrète, le vote de la "fraternelle parlementaire" au sein de l'assemblée dite "nationale", ainsi que le partage des fonctions et des places en petit comité.

 

 

http://img.over-blog.com/595x822/4/27/14/37/Visuels-Royalistes/Louis-XX-Novembre-2011.jpg. Et après la révolte ? Louis XX, Roi de France, réunit les Français, la République les divise !

. Finissons-en avec les totalitaires, les hypocrites et l'Oligarchie ! (Rappel de propositions)

Repost 0
15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 07:44

Refusez les timbres Mariane/Femen !


boycott--timbre-Marianne-Femen.jpg timbre-marianne-femen3.jpg

 

Inna Shevchenko FemHaine avait jubilé de ce choix sur sa propre page Twitter avec un message en Anglais : "Les FEMEN sont sur le timbre français. Maintenant les homophobes, extrémistes, fascistes devront lécher mon cul quand ils voudront envoyer une lettre" !

 

boycott--timbre-Femen.jpg

 

Demandez à votre bureau de Poste les carnets de timbres autocollants de la Poste, qui sont au même prix que les timbres Mariane/Femen : Carnet de 12 timbres autocollants à valeur permanente pour vos envois en France sur le thème de l'art gothique par exemple :  http://bit.ly/1lVSl0C

 

art timbres


Les 12 timbres sont créés sur le thème l'Art Gothique. Vitraux, arcs-boutants, voûtes, nefs aux croisées d'ogives, légèreté, dentelures, lumière, élévation...

 

Voici les caractéristiques des constructions de cette époque que chaque visuel de timbre illustre. Construits entre le 12e siècle et le 16e siècle, allant de l'austérité de la Basilique Saint-Denis à l'aspect flamboyant de la Sainte-Chapelle à Paris ou de Notre-Dame de Rouen, voici une sélection des plus beaux monuments de l'art gothique.

 

femmen

 

Source: http://www.democratie-royale.org/article-refusez-le-timbre-marianne-inspire-d-une-femen-122046815.html

 

 

. Les Femen banalisent le salut nazi… en toute liberté

. "Noël est avorté" : Une "Femen" mime un avortement et pisse dans l'église de la Madeleine à Paris

. Un nouveau timbre à l'effigie de la femen qui a scié une croix en Ukraine

Repost 0