Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 07:23

Mis à jour le 19/11/2016

Rumeur et phénomènes anormaux ont accompagné l'ouverture du tombeau, une première depuis plus de 200 ans.

 

C'est un mystère qui laisse les scientifiques sans voix. L'histoire se déroule autour du tombeau de Jésus à Jérusalem, à l'occasion de travaux de rénovation de la chapelle qui protège le tombeau, le Saint-Sépulcre pour les chrétiens. Pour la première fois depuis deux siècles, il vient d'être ouvert. Un événement historique et scientifique titre à la une Le Parisien-Aujourd'hui en France qui y consacre une double page. L'opération a été réalisée du 26 au 29 octobre.

 

Des scientifiques en ont profité pour soulever la plaque de marbre qui recouvre le rocher considéré comme le lit funéraire du christ. Ils ont fait des prélèvements et vont étudier la surface d'origine de la pierre. C'est sans précédent.

 

Pour la première fois, grâce aux techniques modernes, la science va peut-être valider si c'est le bon endroit. Ou pas, explique Marie-Armelle Beaulieu, rédactrice en chef de Terre Sainte Magazine. Elle faisait partie des privilégiés qui ont pu voir le rocher lorsque la plaque s'est soulevée. "C'est bouleversant, dit-elle. On est dans le lieu le plus sacré du monde chrétien." Elle s'est senti comme un spationaute qui après 20 ans d'attente est enfin envoyé dans les étoiles.

 

Dans Le Figaro, la professeur de l'université d'Athènes qui dirige le projet raconte que lorsque la dalle de marbre a été retirée, les travaux des scientifiques ont été compliqués par des perturbations électromagnétiques d'une ampleur tout à fait inhabituelle. (1)

 

Des "perturbations électromagnétiques" et "une odeur suave"

 

Dans les colonnes du Figaro, le professeur Antonia Moropoulou, qui dirige les opérations, affirme que les travaux ont été rendus compliqués "par des perturbations électromagnétiques d'une ampleur tout à fait inhabituelle". Ceux-ci ce sont déclenchés lorsque la dalle de marbre a été retirée. "Certains de nos appareils ont même complètement cessé de fonctionné". La scientifique, de l'université nationale technique d'Athènes, n'explique cependant pas les raisons de cette perturbation. (2)

 

Certains des appareils ont même complètement cessé de fonctionner. Et puis le journal rapporte qu'une rumeur s'est rapidement propagée dans la vieille ville de Jérusalem. Une odeur suave aurait instantanément envahi l'espace confiné de la chapelle du Saint-Sépulcre. L'odeur suave du mystère.

La tombe de Jésus vient d'être ouverte, à la faveur de travaux de rénovation. Ces travaux sont financés par les trois principales confessions (Grecs orthodoxes, franciscains et Arméniens) qui gèrent le Saint-Sépulcre. 

En 324, quand l'évêque de Jérusalem a identifié ce tombeau comme étant celui de Jésus, aucun des témoins oculaires de l'époque n'a expliqué comment l'évêque était certain qu'il s'agissait bien du lit funéraire du Christ. Un scientifique britannique suppose qu'il y avait des graffitis dessus. Et au XVIe siècle, des religieux y auraient aperçu des morceaux de fresques. (3)

 

Cette restauration est prévue pour durer huit mois afin d'être terminée pour les fêtes de Pâques de 2017. Elle est menée par des experts grecs avec le soutien de la National Geographic Society. 

Saint Sépulcre : phénomènes anormaux à l'ouverture du tombeau de Jésus

Un cercle de nuages s'est formé dans le ciel et il y a eu dans le ciel un bruit comme des sons de trompettes. Ceci est arrivé à Jérusalem lorsque le marbre du tombeau de Notre Seigneur Jésus-Christ a été ouvert.

Sources

 

(1) Mystère autour de l'ouverture du tombeau de Jésus à Jérusalem, Rtl, publié le 31/10/2016 à 09:32 mis à jour le 01/11/2016 à 16:52

(2) Jésus : ce qu'il faut savoir sur l'ouverture de sa tombe à Jérusalem, RTL , Avec AFP publié le 01/11/2016 à 16:11

(3) Jérusalem : que recèle le tombeau du Christ ?, Le Parisien, Société|Frédéric Mouchon|31 octobre 2016, 7h00 | MAJ : 31 octobre 2016, 9h19

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 14:56
Le "miracle de saint Janvier" en présence du pape François

Aucune explication naturelle n’a été trouvée par les scientifiques qui se sont penchés sur cette particularité du sang liquéfié de saint Janvier. La température extérieure, qui peut atteindre plus de 30 degrés en septembre et n’être que de 7 degrés en décembre semble n’avoir aucune influence sur la liquéfaction, qui est soit lente soit rapide. [1]

Le 21 mars 2015, le Pape François a effectué un voyage apostolique à Naples, sa première visite dans une grande ville italienne autre que Rome puisqu'il avait jusqu'à présent privilégié des cités moins peuplées comme Lampedusa, Assise ou encore Campobasso. Au cours de ce déplacement, le Saint-Père s'est rendu à la Cathédrale Notre-Dame de l'Assomption pour vénérer les reliques de saint Janvier (San Gennaro) et rencontrer le clergé local. C'est là que s'est produit un miracle entre les mains du Pape François, un fait extraordinaire constaté par toute l'Assemblée et également retransmis en direct dans le monde entier !

 

Qui est Saint Janvier ?

 

Saint Janvier est né au IIIe siècle à Naples, vers 270 ap.J.-C. Son amour pour le Christ le conduit tout naturellement vers le sacerdoce. Il devient ensuite Evêque de Benevento. Mais à cette époque, suivre le Christ est périlleux, en raison de la grande persécution des chrétiens menée par l'empereur Dioclétien. Animé d'une grande foi, Janvier multiplie les miracles pour donner courage aux chrétiens menacés. Il voit le Christ dans chaque pauvre et dans chaque malade. Ainsi, un jour après avoir célébré la Sainte Messe, il guérit une paralytique et lui offre deux burettes qui lui servaient à célébrer la Messe.

Parce qu'il est devenu trop gênant, le Préfet de la Province le fait comparaître à son tribunal et lui ordonne d'adorer des idoles. Comme Janvier refuse, il est placé sur un bûcher. Mais les flammes ne parviennent pas à le brûler, même ses habits et ses cheveux demeurent intacts. Il est alors fouetté jusqu'au sang et mis en prison avec 6 autres chrétiens. Après un jugement rapide, l'empereur ordonne de le faire tuer. Janvier est alors jeté dans l'amphithéâtre de Pouzzoles pour être donné en pâture aux fauves mais les lions, les tigres et les hyènes, bien qu'affamés, se couchent à ses pieds. Devant ce nouveau miracle, cinq mille spectateurs présents demandent à être baptisés par le saint.

 

Le "miracle de saint Janvier" en présence du pape François

Fou de rage, l'empereur ordonne qu'il soit décapité, le 19 septembre 305. Mais le boureau, un homme pourtant costaud, ne parvient pas à soulever la hâche. Janvier prie pour lui, lui pardonne par avance son geste et le bourreau, ayant retrouvé ses forces, lui coupe la tête et un doigt.

La nuit même, la paralytique guérie pa l'Evêque martyr vient avec deux fioles et les remplit du sang de Janvier. Un aveugle de Pouzzoles à qui Janvier avait rendu la vue récupère la tête et le doigt du martyr et les place dans un coffre qu'il emmène à l'Agro Marciano à Naples; le corps est placé à Pouzzoles, dans la banlieue de Naples. Plus d'un siècle plus tard, le 1er dimanche du mois de mai 432, l'Evêque décide de ramner les reliques de Saint Janvier à Naples, et c'est là que se produit pour la première fois le miracle de la liquéfaction du sang séché de Saint Janvier.

Depuis, les napolitains n'ont jamais omis de prier leur saint. En 1389, une terrible famine sévit; l'Evêque décide alors de porter en procession les reliques de saint Janvier et le sang desséché se liquéfie une fois encore.

Depuis, le miracle de la liquéfaction du sang de Saint Janvier se reproduit habituellement trois fois par an:

- le samedi précédant le premier dimanche de mai, date anniversaire du transfert de la dépouille du Saint de Fuorigrotta dans sa catacombe à Capodimonte, au début du Ve siècle, où le phénomène se produisit pour la première fois;

- le 19 septembre, date anniversaire du martyre de saint Janvier en 305, cérémonie très importante dans la cathédrale de Naples.

- et le 16 décembre, date anniversaire de l'éruption du Vésuve de 1631 qui fit 4000 morts mais épargna la ville de Naples suite à la procession faite par l'Evêque avec les reliques du sang de saint Janvier.

 

En 2015, le miracle se produit pour la première fois en présence d'un Pape

 

Ce 21 mars, le Pape François s'est rendu à la cathédrale de Notre-Dame de l'Assomption à Naples pour vénérer les reliques de saint Janvier et rencontrer le clergé local. Condamnant toute forme d'avidité et de mondanité, le Souverain Pontife a invité à "cultiver l'adoration, l'amour de l'Eglise et le zèle apostolique. L'Eglise n'est pas une ONG, elle détient le plus grand trésor: Jésus. Et sa mission est sa raison d'être est justement d'évangéliser, d'apporter Jésus."

Le "miracle de saint Janvier" en présence du pape François

Le Saint-Père a béni l'Assemblée avec la relique puis a brièvement posé un baiser sur la vitre protégeant le sang.

Extrait de l’émission publiée le 21 mars 2015 sur la chaîne KTOTV - http://www.ktotv.com Le miracle de saint Janvier se renouvelle en présence du pape - 21 mars 2015

Il a alors rendu la relique au Cardinal qui s'est aussitôt exclamé au micro:

"C'est un SIGNE! Ceci est un signe! Saint Janvier aime le Pape, parce que le sang est déjà à moitié liquéfié!"

Très humble, François a alors répondu:

"L'Evêque vient d'annoncer que le sang est à moitié liquéfié. Vous voyez que le Saint nous aime à moitié! Nous devons tous nous convertir un peu plus pour qu'il nous aime davantage."

La foule a applaudi et scandé : "Miracle, Miracle, Miracle!" Et il ne s'agit pas, comme certains l'ont écrit, d'un "demi-miracle" car cela n'existe pas: soit un fait est miraculeux, soit il ne l'est pas. Ce fait extraordinaire a été constaté en direct, non seulement par l'assemblée présente mais aussi dans le monde entier grâce aux nombreux journalistes munis de caméras, venus couvrir en direct la visite pontificale.

Alors que les précédents papes Jean-Paul II et Benoît XVI avaient eux aussi embrassé la religique, le sang ne s'était pas liquéfié. La liquéfaction du sang de Saint Janvier le 21 mars 2015 est donc "unique" et concerne directement le Pape François, puisque c'est la première fois que ce phénomène se produit en présence d'un Souverain Pontife.

Si un précédent a bien été évoqué dans les media avec le Pape Pie IX en 1848, il s'agit toutefois d'un fait non avéré.  Afin d'en avoir la certitude, nous avons directement contacté le Cardinal Sepe [archevêque de Naples, NDLR.], qui nous a mis en relation avec le Père Doriano Vincenzo de Luca, responsable de la communication du diocèse de Naples. Voici la traduction de sa réponse écrite à notre question concernant la venue à Naples du Pape Pie IX :

"En 1848, durant la république romaine, Pie IX fut contraint à l'exil et a été accueilli par les Bourbons. Il est bien venu prier devant l'ampoule contenant le sang de saint Janvier mais il n'y a pas eu de liquéfaction, même si une certaine publicité a ensuite affirmé le conrtraire dans le but de renforcer la position politique du Pape, en faisant passer le prodige présumé comme un signe de bienveillance de la part de Dieu. Le Pape Pie IX a bien offert un calice en or massif mais il s'agissait simplement d'un cadeau papal, et non pas un remerciement pour le prodige qui n'a pas eu lieu et dont on ne trouve aucune trace dans les documents officiels où sont pourtant enregistrés depuis des siècles tous les évènements ayant trait au sang de saint Janvier." [2]

Rencontre du Pape François avec le clergé et les religieux du diocèse, et vénération des reliques de saint Janvier au Duomo, la cathédrale de Naples. Visite pastorale du Pape à Naples. Direct du 21/03/2015.

Explication du miracle par le Père Doriano Vincenzo De Luca, responsable de la communication du diocèse de Naples:

"Ce miracle doit être considéré comme un SIGNE d'une portée universelle: Tout d'abord, il s'agit d'un signe qui unit tout le peuple de Naples. Mais ce signe, cet évènement, a aussi une portée mondiale qui, au-delà de sa signification religieuse concerne les croyants mais aussi les non-croyants: UN SYMBOLE FORT POUR LE MONDE. Pour celui qui a la foi, ce signe peut symboliser la Miséricorde de Dieu, comme l'a rappelé le Pape François. Et il permet de sensibiliser ceux qui n'ont pas la foi, autour d'une valeur liée au fait qu'un martyr, un jeune homme, a sacrifié sa vie pour l'amour de Dieu mais aussi des êtres humains. Aujourd'hui, dans la société sans Dieu dans laquelle nous vivons, chacun de nous ressent le besoin de se raccrocher à des signes, à des symboles, qui nous aident à avancer. Le Pape François, homme de foi, a donné une lecture chrétienne de cet évènement: si le sang ne s'est liquéfié qu'à moitié, cela signifie que nous avons encore à marcher, nous avons encore à nous convertir, nous avons encore besoin de l'aide et de la Miséricorde de Dieu. Ce signe est donc un appel à prendre un engagement et, plus que cela, une invitation individuelle offerte par Dieu à nous retrousser les manches, un appel à chaque personne, croyante ou non, à changer de vie, chacun devant nos responsabilités afin d'apporter notre contribution pour un monde meilleur."

Notes

 

[1] Le "miracle de saint Janvier" en présence du pape François, Zenit.org, 21 mars 2015.

[2] L'Appel du Ciel, N°72, mai 2015 p. 12-14

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 23:39

 

 

 

En 2001, François A. tombe malade. Les médecins diagnostiquent une forme atypique de leucémie. 11 ans plus tard, le cancer se généralise. Alors âgé de 55 ans, François A. perd toute autonomie physique et mentale. Les pompes funèbres sont prévenues, il vit ses dernières heures…

 

Le P. Bernard Brien a été ordonné quelques mois plus tôt à l’âge de 65 ans. L’aumônerie de l’hôpital Albert-Chenevier de Créteil, en région parisienne, l’appelle en urgence pour donner les derniers sacrements à François A. Nous sommes le 14 septembre 2012, date anniversaire du P. Brien et du P. Jerzy Popieluszko, prêtre polonais, assassiné en 1984 par le régime communiste de Pologne. Le clerc français invoque alors ce dernier et lui demande la grâce de la guérison pour le malade.

 

Une semaine plus tard, les médecins constatent un recul des cellules cancéreuses. En janvier 2013, la rémission est complète.

 

Comment s’est déroulée cette guérison, à ce jour inexpliquée ? Et qui était le P.Jerzy Popieluszko ? En compagnie du P. Bernard Brien, de Bruno Fanucchi, spécialiste de la Pologne des années 80, et du P. Christian Gawron, recteur du séminaire polonais de Paris, ce reportage répond à ces deux questions.

 

Source: Reinformation.Tv http://reinformation.tv/popieluszko-miracle-creteil/

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 21:13

Après le typhon Haiyan dimanche 10 novembre qui a fait 10.000 morts, un nouveau tremblement de terre a touché hier les zones sinistrées. Il s'agit d'une réplique du séisme du 15 octobre d'une magnitude de 7,2 qui a fait selon un dernier bilan 172 morts, 22 disparus, déplacé plusieurs dizaines de milliers de personnes, détruit ou endommagé environ 73.000 bâtiments. Les statues de la Vierge Marie sont restées miraculeusement intactes. Une video publiée le 7 novembre sur Gloria-Tv, sans son, apporte des images de ce miracle inexpliqué (en-dessous de l'article vous trouverez deux autres articles traitant de ce sujet de statues de la Vierge Marie retrouvées miraculeusement intactes après des catastrophes naturelles d'une rare intensité) :

 

 

 

gillespio 07/11/2013 11:13:48


Pas de son ,car c'est en tagalog et j'ai eu du mal pour trouver ces images

 

Un puissant séisme, le 15 octobre 2013 a secoué le centre des Philippines. Il a fait 172 morts et 22 disparus dont cinq enfants, selon un dernier bilan provisoire publié vendredi par les autorités.

L’île touristique de Bohol, épicentre du tremblement de terre survenu mardi (15 octobre NdCR.), a payé le plus lourd tribut avec 160 victimes, a annoncé le service de la protection civile de la région.

 

Douze autres personnes ont péri sur d’autres îles.

 

http://www.youtube.com/watch?v=mhpL5d1sQzc

 

Vingt-deux personnes sont par ailleurs portées disparues à Bohol, dont cinq enfants qui jouaient près d’une chute d’eau, a annoncé le chef de la police locale, Dennis Agustin. L’espoir de les retrouver vivants était mince, selon lui...

 

http://www.liberation.fr/monde/2013/10/18/seisme-aux-philippines-le-bilan-s-aggrave-a-172-morts_940507?xtor=rss-450

 

Il s’agit du plus important tremblement de terre dans le pays ces 20 dernières années. Les autorités ont entamé les travaux de réparation dans les zones touchées. La plupart des victimes sont recensées dans la province de Bohol, où se situe l’épicentre du tremblement d’une magnitude de 7,2. Dans la province, 185 personnes au total ont perdu la vie. Plus de 500 autres ont été blessées, selon l’agence nationale de catastrophes. Le séisme a touché plus de 3,5 millions de personnes. Environ 37.000 maisons ont été partiellement ou entièrement détruites

 

http://www.sudinfo.be/839113/article/actualite/l-info-en-continu/2013-10-20/seisme-aux-philippines-le-bilan-grimpe-a-185-morts

 

croix rouge /dons

 

http://www.redcross.org.ph/donate

 

Environ 10 églises ont été détruites, mais les statues de la Vierge Marie sont restées intactes.

 

 

Philippines Earthquake

At the isolated town of Maribojoc, she stands still and unscathed.

A la ville isolée de Maribojoc, elle est toujours debout et indemne.

1375765_10201435348544262_1500338994_n

No, we are not being punished. We are just being called to rebuild our faith and rebuild stronger churches for God’s people. Mama Mary pray for us. #prayforBohol #bangonBohol

 

Non, nous ne sommes pas punis. Nous sommes simplement appelés à reconstruire notre foi et reconstruire les églises fortes pour le peuple de Dieu. Mère Marie de prier pour nous. # # PrayforBohol bangonBohol

 

Image

Thousands attend mass in front of church ruins.  

Des milliers assistent à la messe devant des ruines de l'église.

 

https://onrealfemininity.wordpress.com/2013/10/22/modern-miracle-after-the-earthquake/

 

 

 

 

MADONNA STATUE AMID RUBBLE A statue of the Virgin Mary and the Infant Jesus is set at a makeshift altar before a pile of stones that was the 180-year-old Our Lady of Light Church in Loon, Bohol province, a day after a 7.2-magnitude quake destroyed the church. - Inquirer News

UNE STATUE DE LA MADONNE AU MILIEU DES DEBRIS Une statue de la Vierge Marie et l'Enfant Jésus est fixé à un autel improvisé devant un tas de pierres qui était d'une    église de 180 ans Notre Dame de Lumière à Loon, Bohol Province, un jour après le séisme de magnitude 7,2 qui a détruit l'église. - Inquirer Nouvelles

 

http://mrdontmind.blogspot.fr/2013/10/earthquake-aftermath-miracles-of-two.html

 

 

 

Source : http://www.gloria.tv/?media=522704

 

 

 

. Notre-Dame, refuge intact au coeur de la tempête Sandy (31 octobre 2012)

. Séisme des Abruzzes: une statue de la Vierge miraculeusement intacte (20 avril 2009)

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 16:29
Σύγχρονος γέροντας ερμηνεύει γιατί δάκρυσε ο Αρχιστράτηγος

 

Une icône de St Michel Archange pleure à Rhodes, dans l'église du cimetière de Ialyssos. Ce fait se serait déroulé samedi matin, 26 octobre 2013, à Ialyssos en Grèce. L'évêque de Rhodes aurait été appelé. A sa demande, l'icône aurait été placée à l'entrée de l'église de la Vierge Marie pour qu'elle soit vénérée.


 

 

 

Source : http://tvkosmos.gr/article.asp?newsid=2052045#.UnPIz1N_s3t via http://www.gloria.tv/?media=519432

 

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/9d/Saint_michel_terrassant_le_dragon_by_francisque_duret.jpg/400px-Saint_michel_terrassant_le_dragon_by_francisque_duret.jpg

Saint Michel terrassant le dragon (le Diable) par Francisque Duret, Fontaine Saint-Michel de Paris

 

. Les Saints Archanges Michel, Gabriel, Raphaël - Fête

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 09:56

 

3/9/2013 : Alors qu’il avait à peine 17 ans, le jeune américain Peter Srsich souffrait d’un cancer agressif. La radiographie de sa poitrine montrait une tumeur de 11 cm et selon les médecins, on était en présence d’un lymphome non hodgkinien au quatrième stade.

Au cours d’une audience, en mai 2012, le jeune Peter a pu rencontrer le Pape Benoît XVI et lui raconter son histoire.

Le malade se souvient que le Souverain Pontife l’a écouté, l’a bénit et a posé sa main exactement là où était la tumeur alors que personne ne lui avait précisé à quel niveau elle se situait.

Un an plus tard, Peter Srsich est guéri.

Aujourd’hui il étudie à la « Regis University » de Denver avec l’espoir d’être ordonné prêtre.

 

Source : Katnet.

via http://www.proliturgia.org/

 

Add. Christ-Roi 4 septembre 2013, 19h14. Deux autres sources.

 

Une en italien : http://www.lastampa.it/2013/09/03/blogs/san-pietro-e-dintorni/miracolo-di-benedetto-qAa01aGgeP32G4OwepZ9lO/pagina.html

via http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=730704

et une en anglais : http://www.ksdk.com/news/article/362557/28/Pope-Benedict-XVI-saved-boy-from-cancer-says-family-

 

 

Family credits Pope Benedict XVI with saving boy from cancer

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 14:17

BrésilLe nouveau-né déclaré mort avait été laissé au pied de l’autel d’une église de Londrina, au Brésil. Il «ressuscite».

 

  • Les miracles existent. La petite Yasmin Gomes, déclarée morte mardi juste après sa naissance, est subitement revenue à la vie après trois heures passées au pied de l’autel d’une église de Londrina, au Brésil.
  • Chargée de s’occuper de la petite, une infirmière n’a pas voulu amener le petit corps directement à la morgue, explique le site globo.com. Elle a alors placé le bébé dans un cercueil, qui a été déposé devant l’autel de la chapelle de l’hôpital.
  • http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/0/02/Brasao_Londrina_Parana_Brasil.svg/65px-Brasao_Londrina_Parana_Brasil.svg.pngQuand la grand-mère du nouveau-né s’y est rendue avec des employés des pompes funèbres, l'impensable a eu lieu. La petite a commencé à donner des coups de pieds et à pleurer. «Au début, on ne pouvait pas y croire, nous ne pouvions pas penser que quelque chose du genre pouvait arriver. Puis, nous avons vu que Yasmin respirait. C’était un véritable miracle», a raconté la grand-mère.
  • «Je peux vous assurer que la petite était morte, bien morte. Je l'ai vu de mes propres yeux», a précisé l’infirmière.
  • L’état de santé de Yasmin reste néanmoins grave. Elle est hospitalisée dans le département de thérapie intensive de l’hôpital de Londrina.

  • Source: http://www.20min.ch/ro/news/insolite/story/Declare-mort--un-bebe--ressuscite--19599378
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 21:01

 

La Congrégation pour la cause des saints a attribué aujourd'hui un second miracle au pape Jean Paul II, décédé en avril 2005, une étape indispensable pour qu'il soit proclamé saint.

 

Selon plusieurs médias italiens, la Congrégation pour la cause des saints a attribué mardi un second miracle au pape Jean Paul II, décédé en avril 2005, une découverte qui pourrait lui permettre d'être proclamé saint. La cérémonie du canonisation du pape polonais pourrait dès lors se tenir en décembre prochain, selon l'agence de presse Ansa. Mais avant cela, la reconnaissance du second miracle attribué à Jean Paul II doit être confirmée par le pape François. Une étape importante puisque qu'une personne ne peut être canonisée - proclamée "sainte" par l'Eglise - que si deux miracles au moins lui sont attribués.

 

La Congrégation pour la cause des saints, qui rassemble des cardinaux et des évêques, a jugé que l'intercession de Jean Paul II était à l'origine de la guérison le 1er mai 2011, cinq ans et sept mois après la mort du pape, d'une Costa Ricienne atteinte d'une maladie incurable.

 

Le premier miracle attribué à Jean Paul II était la guérison d'une religieuse française, Marie Simon-Pierre Normand, atteinte de la maladie de Parkinson. Ce premier miracle a valu au défunt pape d'être béatifié - déclaré "bienheureux" - le 1er mai 2011.

 

Source: http://lci.tf1.fr/france/societe/jean-paul-ii-pourrait-etre-canonise-fin-2013-8088528.html

 

Soeur Marie-Simon-Pierre livre le récit de sa guérison miraculeuse. Le 17 janv. 2011 à 20h00 

 

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 12:54

Lu ici (via) :

"En 1996, lorsque le pape François était évêque auxiliaire du Cardinal Quarracino à Buenos Aires, un miracle eucharistique notoire eut lieu. C'est le pape actuel qui demanda lui-même à ce qu'il soit photographié et qui examina ce fait. Les résultats sont stupéfiants.

Le 18 août 1996, à 19h, le père Alejandro Pezet célébrait la messe dans l'église qui se trouve dans le centre commercial de la ville. Alors qu'il finissait de donner la Sainte Communion, une femme vint lui dire qu'elle avait trouvé une hostie dont on s'était débarrassé au fond de l'église. En allant à l'endroit indiqué, le P. Alejandro vit l'hostie souillée. Comme il ne pouvait pas la consommer, il la plaça dans un petit récipient d'eau qu'il rangea dans le tabernacle de la chapelle du Saint Sacrement.

ELe lundi 26 août, ouvrant le tabernacle, il vit à sa grande stupéfaction que l'Hostie était devenue une substance sanglante. Il en informa Mgr Jorge Bergoglio qui donna des instructions afin que l'Hostie soit photographiée de façon professionnelle. Les photos, prises le 6 septembre, montrent clairement que l'Hostie, qui était devenue un fragment de chair sanglante, avait beaucoup grossi en taille. Pendant plusieurs années l'Hostie demeura dans le tabernacle, toute l'affaire étant gardée secrète. Comme l'Hostie ne souffrait d'aucune décomposition visible, Mgr Bergoglio décida de la faire analyser scientifiquement.

Le 5 octobre 1999, en la présence des représentants de Mgr Bergoglio devenu archevêque, le Dr Castanon préleva un échantillon du fragment sanglant et l'envoya à New York pour analyse. Comme il ne voulait pas influencer les résultats de l'examen, il décida de cacher à l'équipe de scientifiques l'origine de l'échantillon. L'un de ces scientifiques était le réputé cardiologue et pathologiste médico-légal, le Dr Frederic Zugiba. Il détermina que la substance analysée était de la véritable chair et du vrai sang contenant de l'ADN humain. Il déclara que :

« la matière analysée est un fragment du muscle du cœur qui se trouve dans la paroi du ventricule gauche, près des valves. Ce muscle est responsable de la contraction du cœur. On doit se rappeler que le ventricule gauche du cœur agit comme une pompe qui envoie le sang à travers tout le corps. Le muscle cardiaque est dans un état d'inflammation et contient un nombre important de globules blancs. Ceci indique que le cœur était vivant au moment où l'échantillon a été prélevé. J'affirme que le cœur était vivant étant donné que les globules blancs meurent en dehors d'un organisme vivant. Ils ont besoin d'un organisme vivant pour les maintenir. Donc, leur présence indique que le cœur était vivant quand l'échantillon a été prélevé. Par ailleurs, ces globules blancs avaient pénétré les tissus, ce qui indique d'autant plus que le cœur avait été soumis à un stress intense, comme si son propriétaire avait été battu sévèrement au niveau de la poitrine. »

Deux Australiens, le journaliste Mike Willesee et le juriste Ron Tesoriero, furent les témoins de ces tests. Connaissant l'origine de l'échantillon, ils étaient sidérés par la déclaration du Dr Zugiba. Mike Willesee demanda au scientifique combien de temps les globules blancs auraient pu rester vivants s'ils provenaient de tissus humains conservés dans de l'eau. Le Dr Zugiba lui répondit qu'ils auraient cessé d'exister au bout de quelques minutes. Le journaliste révéla alors au docteur que la substance d'où provenait l'échantillon avait d'abord été conservée dans de l'eau ordinaire pendant un mois et qu'ensuite, pendant trois ans, elle avait été conservée dans un récipient d'eau déminéralisée, et c'est seulement après ce temps qu'un échantillon avait été prélevé pour analyse. Le Dr Zugiba était très embarrassé pour prendre ce fait en considération. Il déclara qu'il n'y avait aucun moyen d'expliquer ce fait scientifiquement. Aussi le Dr Zugiba demanda-t-il :

« Vous devez m'expliquer une chose : si cet échantillon provient d'une personne morte, alors comment se peut-il que pendant que je l'examinais, les cellules de l'échantillon étaient en mouvement et pulsaient ? Si ce cœur provient de quelqu'un qui est mort en 1996, comment peut-il être toujours en vie ? »

Alors seulement Mike Willesee révéla au Dr Zugiba que l'échantillon analysé provenait d'une Hostie consacrée (du pain blanc sans levain) qui s'était mystérieusement transformée en de la chair humaine sanglante. Ahuri par cette information, le Dr Zugiba répondit :

« Comment et pourquoi une Hostie consacrée peut changer son caractère et devenir de la chair et du sang humains vivants, cela restera un inexplicable mystère pour la science - un mystère totalement au-delà de sa compétence. »

Ensuite le Dr Ricardo Castanon Gomez prit des dispositions pour que les rapports du laboratoire établis à la suite du miracle de Buenos Aires soient comparés à ceux élaborés après le miracle de Lanciano, encore une fois sans révéler l'origine des échantillons de test. Les experts qui procédèrent à cette comparaison conclurent que les deux rapports des laboratoires avaient analysé des échantillons de tests provenant de la même personne. Ils signalèrent encore que les deux échantillons révélaient un sang de type « AB » positif. Ce sang porte les caractéristiques d'un homme qui est né et qui a vécu au Moyen Orient.

Seule la foi dans l'extraordinaire action de Dieu donne la réponse raisonnable ! Dieu veut que nous soyons conscients qu'Il est vraiment présent dans le mystère de l'Eucharistie. Le miracle eucharistique de Buenos Aires est un signe extraordinaire attesté par la science. A travers lui Jésus désire réveiller en nous une foi vivante en Sa Présence Réelle dans l'Eucharistie, réelle et non pas symbolique. C'est seulement avec les yeux de la foi et non pas avec nos yeux humains, que nous Le voyons sous l'apparence du pain et du vin consacrés. Dans l'Eucharistie Jésus nous voit et nous aime et désire nous sauver."



Source: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/06/miracle-eucharistique-%C3%A0-buenos-aires.html

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 08:20

Au Sri Lanka, un groupe a attaqué l'église catholique de Saint-François-Xavier dans l'archidiocèse de Colombo. Les vandales ont détruit une statue de la Vierge, puis ils ont enlevé le tabernacle de l'autel et essayé de mettre le feu à l'Eucharistie.


Bien que le tabernacle (meuble qui abrite le ciboire contenant les hosties consacrées au cours de la messe) ait été retrouvé complètement imbibé de kérosène, les hosties consacrées n'ont pas pris feu et sont restées intact.

 

Source: http://www.avvenire.it/Mondo/Pagine/bangladesh-profanata-chiesa-cattolica.aspx via http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/06/ils-br%C3%BBlent-le-tabernacle-mais-les-hosties-restent-intactes.html

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 18:57

Exhumation du corps de Padre Pio (1887-1968)

 

Mars 2008, Padre Pio est déterré à l'occasion du 40e anniversaire de sa mort : son corps est en parfait état. La décomposition et la putréfaction du corps est quelque chose qui commence immédiatement après le décès. Pour Padre Pio, aucun embaumement à sa mort n'eut lieu, c'est une conservation naturelle, on a un corps qui est non corrompu. Son corps dégage une odeur très agréable tantôt florale tantôt une odeur d'épices. Il arrive encore que ce corps ce mette à saigner lorsqu'on le pique ou lorsqu'on le coupe. Les médecins n'ont pas d'explication et ont là "quelque chose qui dépasse l'entendement et les limites" de leurs connaissances.

 

Des son vivant, le Padre Pio eut des plaies aux mains et aux pieds, stigmates rappelant la Passion et la Crucifixion du Christ.

 

Autre cas de corps de saints de l'Eglise catholique non-corrompus : celui du saint Curé d'Ars, Saint Jean-Marie Vianney († 1859), celui de Sainte Catherine Labouré ( 1876), celui de sainte Roseline ( 1329), celui de Sainte Bernadette Soubirous ( 1879).

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 23:59

Jeanne Frétel a été guérie à Lourdes le 8 octobre 1948. Comme l'éclair, ses organes internes manquant réapparaissent.

 

 

 

La guérison miraculeuse de Jeanne Frétel a été officiellement reconnue par l'Eglise le 8 décembre 1949. Depuis sa guérison miraculeuse, elle témoigne inlassablement et conserve, à 80 ans, un souvenir intact de son miracle.
Dans l'émission "Ciel mon mardi", elle est interrogée en 1990 par Christophe Dechavanne. Le père Rogue, Dominicain, analyse la nature de son miracle : "Une matière, un organe manquant a réapparu comme l'éclair".
Jeanne Frétel, guérie miraculeusement le 8-octobre 1948 à Lourdes, a ses habitudes lorsqu'elle pose ses valises en la cité mariale. Elle séjourne à l'hôtel Saint-Savin, rue des Pyrénées. Ici, Christiane et Benoît Togni, les propriétaires, lui lancent des chaleureux «Mamie». Sur Jeanne — elle a prononcé ses voeux d'ermite bénédictine, le 15 août 1952, entre les mains de Mgr-Théas, alors évêque de Lourdes — prend goût à ce jeu de la spontanéité.
Aussi, âgée de 80 ans, lorsque les journalistes l'interrogent, elle accepte et fait participer sa «famille». «Christiane, propose-t-elle à la propriétaire de l'hôtel, asseyez-vous à côté de moi, ma chérie. Vous n'êtes pas gênante.»
Onze ans d'hôpital
Jeanne Frétel est une drôle de miraculée. Après onze ans d'hôpital, treize opérations, cette enfant de Bretagne (elle est originaire d'un petit bourg à côté du Mont-Saint-Michel) arrive à Lourdes âgée de 34-ans, dans le coma. Inconsciente depuis trois mois et huit jours, Jeanne Frétel reçoit l'hostie, après qu'un prêtre lui eut ouvert la bouche à l'aide d'une cuillère.
«En refermant la bouche, dit-elle, j'ai ouvert les yeux et j'ai demandé où j'étais. Comme j'étais dans le coma, je ne savais pas que j'étais à Lourdes. Pendant la communion, un prêtre a vu un sang noir couler de mon nez et de ma bouche. Les gens pensaient que j'étais en train de mourir. Lorsque, ensuite, le prêtre est revenu vers mois, après la communion, j'ai demandé à aller vers la grotte. On m'a emmenée tout de suite. Là, j'ai eu l'impression que quelqu'un me prenait sous les bras pour m'asseoir. Je me suis tournée, mais il n'y avait personne. Je me demandais si je n'étais pas folle.»
Boulimie
Ayant reçu, pendant son coma, une alimentation par perfusion, Jeanne Frétel a ensuite été prise d'une boulimie incontrôlable. A la grotte, on a le souvenir de ce petit bout de femme qui dévorait avec un appétit d'ogre tous les plateaux repas. «Vous pensez que je ne demandais pas si quelqu'un en voulait... non, non, tout était pour moi.»
Fardeau
Pour cette religieuse, qui vit recluse dans son appartement parisien depuis trente ans et s'efforce de ne parler avec personne sauf pour témoigner, un «miracle est un très gros fardeau».
«Qui est si difficile à porter, ajoute-t-elle. Je ne sors de chez moi que pour acheter à manger. Mais je témoigne plus que jamais, malgré ma solitude. Et je réponds toujours aux gens qui veulent me parler.» Néanmoins, depuis son miracle, un sentiment de culpabilité taraude son esprit tranquille.
«C'est encore incroyable pour moi. J'en suis encore à me demander ce qu'il m'est arrivée. Pourquoi moi plutôt qu'un autre. Vous savez, une guérison se passe tout simplement. C'est simple et c'est grand. C'est une guérison non méritée et non demandée.»
Double vie
Depuis 1948, Jeanne se dévoue invariablement pour le pèlerinage du Rosaire et vient également pendant le National, en qualité d'hospitalière. La double vie de Jeanne dépasse — croyance ou pas — l'entendement.
Quand on l'a mise dans le train, en 1948, pour venir à Lourdes, son médecin avait même prévu le cercueil, pensant qu'elle n'en reviendrait jamais.

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 21:18

http://www.salve-regina.com/images/thumb/5/5f/Vierge_marie_qui_defait_les_noeuds.png/180px-Vierge_marie_qui_defait_les_noeuds.pngUne statue de la Vierge Marie pleurant des larmes de sang depuis le 3 décembre 2012 attire la foule dans la localité de Salto Grande, en Argentine.  

 

L’archevêque de Rosario, dont dépend la région, a demandé aux fidèles de garder prudence et circonspection face à ce prétendu fait extraordinaire. Selon le quotidien "La Capital" de Rosario une première analyse permet d’affirmer avec 99,6% de certitude qu’il s’agit bien de sang.

 

La statue de la Vierge "qui défait les noeuds" se trouvait depuis quelques mois dans le hall d’accueil du centre de santé de Salto Grando quand le 3 décembre vers 20 heures, un employé de l’hôpital a constaté qu’elle exsudait un liquide rouge. La statue haute d’environ 50 cm avait été offerte à l’hôpital et bénite en août dernier. Elle est restée emballée sous son plastique d’origine. Depuis le matin du 4 décembre, des centaines de fidèles font la queue pour passer devant elle.

 

"J’étais chez mes parents à Arroyo Seco, quand j’ai reçu sur mon téléphone portable une photo de la statue qui saignait", a expliqué l’abbé David Rogani, curé de la paroisse. "J’ai constaté qu’il y bien une émanation rouge, mais nous ne pouvons pas dire si c’est du sang. Et il est trop tôt pour parler d’une manifestation surnaturelle." Face à l’émerveillement et la curiosité des 2’300 habitants du village, situé à 55 kilomètres de Rosario, l’archevêque José Luis Mollaghan a appelé à la prudence.

 

Source, suite et photo : http://www.kipa-apic.ch/index.php?PHPSESSID=v8nqlap2dh7qna3rk2c1paugn3&pw=&na=0,0,0,0,f&ki=237933

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 07:26

 

"Ad te suspiramus, gementes et flentes in hac lacrimarum valle."

Traduction : "Vers toi nous soupirons, gémissant et pleurant dans cette vallée de larmes"


Sandyvd

 

Alors que tout atour les maisons ont été balayées, les murs arrachés, une statue de Notre-Dame, est retrouvée intacte au coeur de Sandy, quelque part aux Etats-Unis.

 

(Source: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2012/10/ad-te-suspiramus-gementes-et-flentes-in-hac-lacrimarum-valle.html )

 

Selon des chiffres provisoires, la tempête Sandy aux Etats-Unis a fait 50 morts dans le pays, dont 18 dans la ville de New York. Lors de son passage dans les Caraïbes, la tempête avait déjà tué 70 personnes.

 

(Source: http://www.lepoint.fr/monde/sandy-les-etats-unis-dressent-le-bilan-31-10-2012-1523212_24.php )

 

Dans l'histoire, de nombreux cas ont pu être observés de statues de la Vierge miraculeusement conservées,  suite à une catastrophe naturelle, une profanation ou une dévastation. Exemples :

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2009/04/17/20090417PHOWWW00146.jpgEn avril 2009, après un séisme qui frappa les Abruzzes en Italie, une statue de la Vierge fut retrouvée miraculeusement intacte, cachée sous les gravats de l’église de Paganic.


Au Sri Lanka, en janvier 2005, la statue de "Notre-Dame de Matara", une Vierge à l'Enfant-Jésus a été miraculeusement épargnée par les raz-de-marée dévastateurs qui ont noyé les rivages de l'océan Indien. La statue, emportée par une vague, fut retrouvée à quelques centaines de mètres de son abri, dans l'arrière-cour d'un habitant bouddhiste qui la rendit à l'église. Depuis, les quelque 200 catholiques du village, dont 18 ont péri dans le cataclysme, croient que la statue, emportée par la première vague, a retenu les eaux dix à quinze minutes avant le deuxième assaut de l'océan, suffisamment longtemps pour que la population puisse fuir. "Son sens de la solidarité l'a poussée à rentrer dans la même lutte que menait la population, avec Jésus, puis elle est revenue parmi nous", disent-ils. La statue n’en est pas à son premier sauvetage. En 1907, elle était retrouvée par des pêcheurs sri lankais qui n'ont pas réussi à déterminer sa provenance. Elle était alors en piètre état et l'évêque de Galle, ville dont dépend Matara, l'a envoyée dans son pays, la Belgique, pour y subir des réparations. Mais le navire qui devait la transporter au retour fit naufrage. En fait, deux semaines plus tard, la Vierge était réapparue dans un colis qu'un autre bateau avait par erreur pris à son bord. Le 8 septembre de chaque année deux cent mille fidèles viennent en pèlerinage à "Notre Dame de Matara ». (source : presse - information : archevêché de Colombo, InfoCatho ).

 

 Autres cas de statues de la Vierge miraculeusement conservées.

 

-------------------------------------------

- Séisme des Abruzzes: une statue de la Vierge miraculeusement intacte

- Espagne : La statue de la Vierge de Lépante retrouvée

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 15:53

Anne Bernet raconte le renouveau spirituel extraordinaire en France au XIXe siècle, le contexte politique extrêmement agité.

 

 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 06:28

Joël Morisset : « j’'ai eu tellement de chance que je n’en reviens pas moi-même. »

Joël Morisset : « j’'ai eu tellement de chance que je n’en reviens pas moi-même. » (Photo M. Krauzman)

 

 

Le chauffeur d'un poids lourd de 14 tonnes s'est offert une sacrée frayeur, vendredi 29 juin, en milieu d'après-midi.

 

Malgré une chute de 7 mètres de haut, son camion a fini sa course à l'horizontale, parfaitement posé sur l'eau et sur ses roues. (1)

 

 

« J’'ai seulement besoin de repos. Normalement, je dois rester encore un peu à l'’hôpital. » Ces propos sont signés Joël Morisset, un transporteur de Tonnay-Charente, encore choqué. Il faut dire que ce quinquagénaire a fait une chute impressionnante, vendredi, sur le pont de l'île d'Oléron.

 

Après avoir perdu le contrôle de son poids-lourd de 14 tonnes, il a percuté la barrière de sécurité pour s'’offrir un plongeon de 7 mètres, en direction de l'océan. Par chance, le camion est retombé sur ses roues. Et l'homme était indemne.

 

Après avoir été transporté à l'hôpital de Rochefort, il a été transféré à celui de La Rochelle, où il se remet de ses émotions. La voix tremblante, il se veut rassurant : « Ça va bien, car je n'ai rien de cassé. J’'ai bien quelques plaies, mais pas un seul hématome. Rien. » Autant dire que nous avons ici affaire à un miraculé. « J’'ai des courbatures partout, mais c'’est tout, reprend-il . Pour le coup, il y a un Bon Dieu. J’'ai eu tellement de chance que je n’en reviens pas moi-même. »

 

L'homme est incapable de se rappeler les circonstances de cette perte de contrôle : « Dans des moments comme celui-là, on ne sait pas comment faire. Je n'ai rien vu venir. Cela fait 36 ans que je conduis et c'est mon premier accident. » Pour une première, Joël Morisset n'a pas fait semblant. (2)

 

Sources:

 

(1) Publié le 30/06/2012 à 06h00 http://www.sudouest.fr/2012/06/30/un-camion-a-la-mer-757585-1504.php

(2) Publié le 30/06/2012 à 16h11 http://www.sudouest.fr/2012/06/30/chute-d-un-camion-du-pont-d-oleron-pour-le-coup-il-y-a-un-bon-dieu-758457-1640.php

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 09:54

Nous avions parlé l'année dernière du miracle du Feu sacré à Jérusalem, le jour du samedi saint (jour où l'Eglise se prépare à célébrer, au lever de l'aurore, la glorieuse résurrection du Sauveur) à propos de la délégation russe venue chercher du Feu sacré pour le ramener à Moscou.

Ce miracle se manifeste sous la forme d'un éclair soudain illuminant dans toutes les directions, puis de quantités d'autres éclairs blancs et bleus jaillissant du tombeau du Christ ressuscité, qui se propage aux pélerins, dont les bougies et les cierges s'allument tous seuls et ne brûlant personne.

Jusqu'à présent, ce phénomène n'a pas été expliqué d'un point de vue scientifique.

La première mention du miracle remonte au IVe siècle. Une description détaillée du miracle est contenue dans le carnet de route de l'higoumène russe Daniel, qui était présent à la cérémonie en 1106. Daniel mentionne une incandescence bleue qui descend de la coupole de la Edicula où le patriarche attend le Feu Sacré. Certains affirment avoir été témoin de cette incandescence dans les temps modernes. (Source video des éclairs et témoignages: http://gloria.tv/?media=66145)

 

Or cette année 2012, le Feu sacré a une nouvelle fois illuminé le Saint Sépulcre. ... Le Saint-Sépulcre en ce samedi saint (14 avril) déborde de fidèles orthodoxes venus à Jérusalem pour célébrer la Pâque, qui, selon le calendrier julien utilisé par l'Eglise orthodoxe, tombe cette année une semaine après la Pâque catholique.

 

La cérémonie consiste à voir le patriarche grec-orthodoxe, Theophilos III, entrer dans la chapelle du tombeau vide, et, selon la tradition, tandis qu’il est en prière, vers deux heures de l'après-midi, de façon spontanée et soudaine apparaît un faisceau de lumière, qui ne brûle pas, mais scintille et illumine. À l'extérieur, les Kyrie eleison ("Seigneur, prends pitié" en grec) se font de plus en plus pressants, les mains se tendent brandissant bougies et cierges. L'atmosphère est tendue. À la lumière miraculeuse surgit dans l’édicule au centre du Saint-Sépulcre, le patriarche allume ses cierges et, une fois transmis, le Feu Sacré se propage très rapidement parmi les fidèles.   Photos de l'évènement : http://www.flickr.com/photos/75873860@N07/sets/72157629837963487/show/

 

Source: http://www.terrasanta.net/tsx/articolo.jsp?wi_number=3853&wi_codseq=      &language=fr

via http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=630681

--------------------------------------------------------

Ci-dessous, une video du 27 février 2012 :

   

- Pâques et miracle du feu : une délégation russe va chercher du "Feu sacré" en Israël

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 14:15

Une famille a été sauvée par quatre personnes après la chute de leur véhicule dans un ravin de l'Isère. Un avis de recherche est lancé pour retrouver les quatre «anges gardiens» qui ont disparu.

Jeudi dernier, 29 décembre 2011,  la famille Masmoudi, originaire de Caluire dans la région lyonnaise, se lance à l'assaut des lacets du collet d'Allevard, dans l'Isère. Le père, ses deux filles de 11 et 13 ans et le fils d'un ami frôlent la mort : au détour d'un virage du col du Barioz en Isère, leur véhicule glisse sur une plaque de neige. Devenu incontrôlable, il bascule dans un ravin. Fait incroyable: la voiture ne chute pas au fond du précipice. Trois souches d'arbres la retiennent in extremis trois mètres plus bas, en équilibre au-dessus du vide.

 

Alors que dans l'habitacle, l'angoisse et la terreur s'installent, -la famille se voit basculer et mourir-, quatre personnes surgissent de nulle part et prennent les choses en main. Presque mieux que des secouristes habituels. Sandra, 11 ans la petite dernière de la famille jointe par Le Figaro raconte: «Ils avaient un grand professionnalisme, ils étaient très calmes, gentils. Ils nous ont aidés dans le plus grand silence. Ils nous ont sortis un par un du véhicule», raconte-t-elle toujours éblouie. Les Masmoudi sont donc sains et saufs. Même leur voiture n'est guère endommagée!

Après avoir recouvré ses esprits, la famille découvre que ses sauveteurs se sont immédiatement évaporés dans la nature. «En cinq minutes, ils nous ont sortis, on ne voit ça que dans les films, je vous assure! On s'est remis de nos émotions, on s'est regardés, on s'est retournés et il n'y avait plus personne. La seule chose qu'il me reste de ces personnes, c'est un sourire et puis, ils sont partis comme ils étaient venus», se souvient avec reconnaissance, le père de famille.

«C'est un peu comme s'ils étaient venus du ciel. Ils étaient quatre et nous, dans la voiture, nous étions quatre aussi. Comme si c'était un ange pour chacun. C'est miraculeux!», ajoute Sandra qui n'en finit pas de ressasser ce conte de Noël devenu légende familiale.

Mais qui sont ces bienfaiteurs? Le père de famille reconnait se remettre le plus difficilement de l'accident. «J'ai du mal à oublier, à passer à autre chose. Je suis victime à posteriori d'une forte réaction au stress, je vais d'ailleurs retourner dès aujourd'hui aux urgences, je ne me sens pas bien», confie-t-il au Figaro. Avant d'ajouter: «Je veux aussi lancer un appel pour que les quatre hommes providentiels se manifestent. Je veux leur dire merci parce que peu de gens auraient fait ce qu'ils ont fait. Ça a été fantastique, presque irréel!», insiste encore Monsieur Masmoudi. Seul indice: les quatre hommes avaient entre 35 et 40 ans et circulaient à bord d'une Peugeot 306 vert foncé. Un début de piste...

 

Source

---------------------------------------------------

  Note de Christroi. Les faits et cas d'intervention des anges gardiens dans nos vies, soit pour nous inspirer de bonnes pensées, nous protéger ou nous sauver de dangers imminents, sont nombreux. Nous recommandons à nos lecteurs la lecture édifiante de "La dévotion aux saints anges" d'Henri-Marie Boudon, aux éditions Clovis (Fin XVIIe siècle, rééd. Clovis, Collection Itinéraire spirituel, 2003).

Dans l'Ancien Testament, dans l'Evangile, dans l'Apocalypse, les anges sont partout: messagers de Dieu, guides des hommes, adversaires des démons. Auteur spirituel du XVIIe siècle, Boudon nous offre un exposé très complet et plein d'amour des merveilles angéliques. Invisibles à nos yeux et pourtant bien réels, les anges sont nos fidèles amis et puissants protecteurs. Motifs de la dévotion (ce que les anges font pour nous, etc.) - Pratiques de la dévotion (neuf choeurs, prières, vertus, etc.).

 

Extrait:

"Ô Hommes! Aimez les anges: ce sont les amis fidèles par excellence, des avocats, des protecteurs très puissants, des maîtres trèss ages, des pères, des frères tout remplis d'amour pour nous. Ils sont les patrons, les protecteurs, les avocats de toutes sortes de personnes, d'états et de conditions. Aimez les anges, hommes apostoliques; ce sont les divins missionnaires du paradis. Aimez les anges, prédicateurs, docteurs; ce sont les savants de la science du Ciel et de la belle éloquence de l'éternité. Aimez les anges, vous qui êtes les prêtres du Seigneur ; c'est par leurs mains que le sacrifice est offert à la majesté de Dieu. Aimez les anges, vous qui êtes retirés dans les cloîtres ou qui vivez dans la solitude; ces esprits admirables sont toujours retirés en Dieu et n'en perdent jamais la vue. Aimez les anges, vous qui paraissez en public, qui vivez parmi le monde; ces pures intelligences y demeurent avec vous. Aimez les anges, personnes mariées; l'exemple du saint archance Rapahaël qui conduisait Tobie, fait voir d'une manière admirable les soins qu'ils prennent de votre état. Aimez les anges, ô vierges; ô vierges, encore une fois, aimez avec ferveur les anges, ce sont les grands amis de la virginité; ils en sont même les admirateurs, voyant dans des vaisseaux fragiles un trésor si précieux, et des créatures faibles vivre en la terre comme ils vivent au Ciel. Aimez les anges, personnes justes; ce sont les guides de la sainteté. Aimez les anges, pécheurs; ils sont pour vous un asile assuré. Aimez les anges, personnes affligées, pauvres, misérables; ils sont la consolation et le refuge de tous les malheureux. Aimez les anges, riches, puissants, grands du monde; ce sont ces divines clartés qui vous feront voir que tout ce qui passe est méprisable, et qu'il ne faut soupirer qu'après la bienheureuse éternité. Mais aimez, ô hommes, les séraphins; ce sont les princes du pur amour. Aimez les chérubins, ce sont les grands docteurs de la science des saints. Aimez les trônes, ce sont les patrons du véritable repos de l'âme, et de la tranquille paix du coeur. Aimez les dominations; ils vous apprendont à devenir les maîtres de vous-mêmes et de toutes choses, vous élevant au-dessus de tout l'être créé par une union intime au Créateur. Aimez les vertus, ce sont les maîtres des voies de la sainte perfection. Aimez les puissances, ils sont vos défenseurs contre la malice, la rage et le pouvoir des démons. Aimez les principautés, ce sont eux qui prennent des soins si grands du bien des monarchies, des Etats, et de ceux qui gouvernent. Aimez les archanges, ce sont les zélateurs du bien commun, et l'on en reçoit mille et mille bénédictions dans les provinces, dans les villes, dans les villages et dans toutes sortes de pays. Aimez, enfin, les anges du dernier choeur, ce sont des astres dont nous ressentons plus souvent les célestes influences, étant plus proches de nous, et veillant sur le bien de tous les hommes en particulier, avec un amour et des soins inexplicables. N'ayons plus que des amours de feu pour ces pures flammes de l'empyrée, et ne cessons jamais d'aimer ceux qui ne se lassent jamais de nous bien faire et de nous combler de toutes sortes de grâces". (Henri-Marie Boudon, La dévotion aux saints anges, ibid., p. 47-50).



Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 08:27

L'Église catholique doit encore se prononcer sur d'éventuels miracles mais elle demeure d'une grande prudence face à ces phénomènes.

 

Deux «guérisons inexpliquées» viennent d'être confirmées par les sanctuaires de Lourdes qui se refusent toutefois à parler de «miracles». Ils concernent deux personnes dont l'identité n'est pas encore révélée. Une religieuse de 77 ans qui a retrouvé «l'usage de ses jambes» en 1965, lors d'un séjour à Lourdes, alors qu'elle était atteinte d'une lombosciatique paralysante opérée plusieurs fois. Et une femme de 43 ans souffrant de poussées d'hypertension avec apparition d'œdèmes cérébraux. Elle a retrouvé une «vie normale» après une visite à Lourdes en 1989.

 

Depuis le début des apparitions de la Vierge à Lourdes en 1858 seulement 68 miracles ont d'ailleurs été reconnus pour plus de 7000 dépositions relatives à des faits de guérisons.

 

Source

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 22:59

 

Un ingénieur scientifique de la NASA, Ed Prior, a enquêté sur le linceul de Turin. Sa réponse est qu'il n'y a pas de réponse. On ne sait pas comment s'est formée cette image (à partir de 39:40)

 

Ce documentaire présente les toutes dernières recherches sur le Linceul de Turin.

--------------------------------------

- Pâques et miracle du feu: une délégation russe va chercher du "Feu sacré" en Israël 

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 22:58

 

 

 

"Il s'agit de la tunique que le Christ a portée, après la flagellation et la scène de la dérision, et tout au long du chemin du Calvaire (Ndlr. La Via dolorosa à Jérusalem).

 

Un examen minutieux de la tunique permet de se rendre compte qu'elle était bien primitivement 'inconsutile', c'est-à-dire sans couture, tissée d'un seul tenant, y compris les manches. Il s'agit d'un procédé de tissage particulier dont, paraît-il, la technique ne s'est pas perdue en Orient.

 

Grégoire de Tours, mort en 594, raconte qu'il a appris que la tunique avait été conservée et se trouverait dans un coffre de bois à Galatha, à environ 150 milles de Constantinople. Frédégaire, mort en 658, prétend qu'elle se trouvait à Jaffa, près de Jérusalem et que, finalement, plusieurs évêques la transportèrent solennellement à Jérusalem.

 

Une tradition ancienne veut que la tunique ait été donnée par Charlemagne à sa fille Théodrade, abbesse du monastère d'Argenteuil. Charlemagne l'aurait reçue en présent de l'impératrice Irène de Constantinople. Nous savons qu'il yeut des tractations pour la conclusion éventuelle d'un mariage entre Charlemagne et cette impératrice.

 

Un vieux martyrologue d'Argenteuil explique que l'on célèbre chaque mois un service pour le repos de l'âme de Charlemagne, 'en mémoire des bienfaits dont il a enrichi le monastère et spécialement la tunique sans couture de Notre Seigneur Jésus-Christ qu'il apporta de Rome'.

Le 12 octobre 1567, les calvinistes que la relique dérangeait détruisirent le monastère d'Argenteuil où reposait le 'très sacré et précieux reliquaire de la Robe inconsutile de Notre Sauveur et Rédempteur Jésus-Christ'. Les églises de la ville furent incendiées, et les reliques et ornements pillés. Mais la tunique leur échappa. Henri III veilla à la reconstruction du monastère.

 

En 1791, tous les biens du monastère devant être saisis, la relique fut transportée dans l'église paroissiale. En 1793, au pire de la tourmente révolutionnaire, le curé de la paroisse, pour mieux sauver la relique, en découpa plusieurs morceaux qu'il confia à diverses personnes et en enterra la partie principale. En 1795, libéré de prison, il revint dans sa paroisse et déterra la tunique. En 1804, le culte de la tunique fut rétabli; en 1844, un nouveau fragment, après tant d'autres, en est coupé sur la demande de Pie IX qui voulait absolument en avoir un morceau à Rome.

 

Un article du numéro 10 de la Revue internationale du Linceul de Turin (automne 1998, p. 21-26) d'André Marion, et intitulé 'Du linceul de Turin à la tunique d'Argenteuil', rapporte des travaux scientifiques réalisés à Orsay avec des moyens informatiques permettant une analyse très fine : la superposition des taches de sang de la tunique et de celles du linceul de Turin a été faite. Les documents photographiques ont été numérisés et optimisés par ordinateur. Ces traces suggèrent que, contrairement à ce que l'on croyait jusqu'ici, le Christ aurait porté toute la croix, la poutre verticale reposant sur son épaule gauche, la poutre transversale reposant sur l'épaule droite. La correspondance des blessures dont les deux tissus portent la trace apparut évidente.

 

Tout cela est encore trop peu, sans doute. Mais désormais les recherches sont à nouveau en marche et tous les espoirs sont permis".

 

Source: Père François Brune, Les miracles et autres prodiges, Kiron Philippe Lebaud, Quetigny 2000, p. 181-188.

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 22:59

 L'Eglise du Saint-Sépulcre à Jérusalem 

Une délégation russe est arrivée à Jérusalem afin de ramener à Moscou du Feu sacré pour le service nocturne de Pâques, qui se tiendra samedi en la cathédrale du Christ-Sauveur (Ndlr. Moscou), rapporte un correspondant de RIA Novosti. (Note de Christroi. Le samedi saint est le jour où l'Eglise se prépare à célébrer, au lever de l'aurore, la glorieuse résurrection du Sauveur. Le deuxième jour après sa mort, soit la veille de la résurection de Jésus-Christ, l'Eglise enseigne que son âme, descendit aux limbes pour y visiter celles des justes et leur annoncer leur entrée prochaine dans le ciel).

Le feu miraculeux sera acheminé samedi à l'aéroport moscovite de Vnoukovo-1 à bord d'un avion spécial.

Des centaines de fidèles accueillent traditionnellement la délégation russe dans l'aéroport pour obtenir un peu de Feu Sacré et le ramener dans les temples de Moscou et des régions russes.

Les chrétiens orthodoxes croient dans l'essence divine du Feu sacré qui s'allume chaque année dans l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem à la veille de Pâques. Jusqu'à présent, ce phénomène n'a pas été expliqué d'un point de vue scientifique. La première mention du miracle remonte au IVe siècle. (1) 

 

(1) http://fr.rian.ru/society/20110422/189240223.html

--------------------------------------------------- 

Note de Christroi. Le feu sacré est un des plus grands miracles de la Chrétienté qui s'effectue chaque année au Saint Sépulcre (ou tombeau de Jésus à Jérusalem) depuis au moins 1000 ans.  

 

Le Feu Sacré qui est associé à l'opération du Saint Esprit qu'on Evoque, qu'on prie de Venir, (et où le mot Grec Paraclète trouve complétement son sens : Celui qu'on prie ex "pakalein" _ Celui qui Veille à côté "para klinhn") se manifeste de manières différentes. Comme une espèce de foudre qui éclate d'abord à l'intérieur du tombeaux, ou en un fleuve d'étincelles et d'éclairs qui parcourt le temple, ou en "plages" des lumières suspendus ici et là, ou une association de ces manifestations, etc. 

Les faits communs sont : le Patriarche Orthodoxe va devant le tombeau avec deux chandeliers priant l'arrivée du Saint Esprit. Accompagné des fidèles qui prient également et tendent leur bougies. Certains depuis le Vendredi Saint. Le soir du Samedi Saint l'arrivée est imminente et les gens commencent à l'appeler. Vous l'entendez sur la vidéo.

 

Le Feu Sacré Se manifeste dans le tombeau en Un éclat. Et les Bougies du Patriarches s'allument en même temps que le feu se repend en parcourant le temple.

Beaucoup de bougies de pèlerins s'allument toutes seules (regardez bien la vidéo ça se voit) ET CE FEU NE BRULE PAS ! Vous verrez des gens le caressent ou le posent sur leur visage.
Le problème est que... "les places ne son pas illimités" et pour assister au miracle il faut attendre peut être plusieurs jours.

Cette video est de 2006.

Grand est le Miracle du Seigneur. Gloire à Lui.

------------------------------------------------

Autres miracles non expliqués par la science:

 

- Notre-Dame de Guadalupe - Nouvelles sur le manteau (Tilma)

- Notre-Dame de GUADALUPE, Patronne de l'Amérique Latine (1531) 

- L'escalier de Santa Fé

- Lourdes: Reconnaissance d'une nouvelle guérison à caractère "remarquable"

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 21:09

Voici de nouvelles révélations intéressantes sur les miracles de l'image de Notre-Dame de Guadalupe (Apparition du XVIe siècle reconnue par l'Eglise). Rappelons qu'il s'agit ici de véritables miracles que les scientifiques, malgré toute la puissance de la science au XXIe s., ne parviennent toujours pas à expliquer.

 

10/04/2011 23:38:18: Notre Dame de Guadalupe - Découvertes sur le manteau (Tilma)
.
Mis à jour 15 septembre 2013.

 

"Des pinceaux qui ne sont pas d'ici-bas ont peint cette très douce image que l'usure des siècles a respectée." Pie XII, Radio-message du 12 octobre 1945.
Nouveau miracle dans la basilique Notre-Dame de Guadalupe, daté du 24 avril 2007. Après la décision du conseil municipal de Mexico de légaliser le crime d'avortement jusque là interdit, une lumière blanche pure et intense, sortit littéralement de l'intérieur de l'image de la Vierge Marie, et ce halo de lumière possédait la forme et les mesures d'un embryon.
 
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 18:46

Notre-Dame de Lourdes-14-03-2006Déclaration de l’évêque d’Angers au sujet de la guérison de M. Serge François :

La déclaration qui suit concerne la guérison dont a bénéficié à Lourdes, en 2002, un homme du diocèse d’Angers, domicilié à la Salle-Aubry.
Cette déclaration portera successivement sur :
- le fait de cette guérison
- l’interprétation de ce fait selon la foi chrétienne.

I – Le fait de la guérison
Le 12 avril 2002, à Lourdes, au cours du pèlerinage diocésain auquel il participait comme « Hospitalier- malade », M. Serge FRANÇOIS, alors âgé de 56 ans, a été guéri d’une maladie invalidante dont il souffrait depuis plusieurs années. Cette maladie a été identifiée par les médecins comme étant une algie sciatique de topographie S1 gauche qui nécessitait un important traitement antalgique quotidien et était cause d’une invalidité lombaire marquée, occasionnant un retentissement sur son caractère. Les médecins, qui l’ont examiné après l’événement survenu à Lourdes, en 2002, ont constaté que cette guérison avait été subite, complète sur le plan fonctionnel, sans relation avec une thérapeutique particulière, et durable jusqu’à ce jour, soit 8 ans.

II — L’interprétation chrétienne de cette guérison
En tant qu’évêque du diocèse d’Angers, où réside M. Serge FRANÇOIS, j’ai aujourd’hui la responsabilité de faire connaître l’interprétation que l’Eglise se juge autorisée à donner à cette guérison subite, inattendue et durable. Cette interprétation s’appuie sur le témoignage donné par M. Serge FRANÇOIS lui-même, à la suite de l’événement survenu pour lui ; à Lourdes, le 12 avril 2002. Elle comporte une lecture et une compréhension de ce témoignage à la lumière de la foi.

1 – Il est certain que M. Serge FRANÇOIS a été totalement et durablement guéri à Lourdes, c’est-à-dire qu’il a été délivré du mal dont il souffrait et qu’il mène une vie normale sans aucun traitement. Après des expertises approfondies, le Comité Médical International de Lourdes (CMIL) a conclu qu’il s’agissait « d’une observation remarquable », d’une guérison inexpliquée, dans l’état actuel de la science.
2 – C’est pourquoi, après avoir pris connaissance des conclusions du Comité Médical International de Lourdes (CMIL) et après avoir entendu une commission canonique réunie le 30 septembre 2010,
Au nom de l’Eglise, je reconnais publiquement le caractère « remarquable » de la guérison dont a bénéficié Monsieur Serge François, à Lourdes, le 12 avril 2002.
3 – Cette guérison peut être considérée comme un don personnel de Dieu pour cet homme, comme un événement de grâce, comme un signe du Christ Sauveur. S’étant produite au cours d’un pèlerinage à Lourdes, au moment où M. Serge FRANÇOIS, après avoir prié devant la grotte et s’être rendu aux fontaines pour boire et se laver le visage, quittait le domaine, on peut voir dans cette guérison une prévenance particulière de la Vierge Marie à l’égard de cet homme.
4 – Cette reconnaissance publique est proclamée ce dimanche 27 mars 2011, au cours d’une célébration eucharistique, dans le sanctuaire de Notre-Dame des Gardes.

Source: http://www.perepiscopus.org/diocses/mgr-delmas-a-reconnu-une-guerison-inexpliquee

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 23:59

Est-ce un miracle? La petite fille qui avait été bénie par le Pape survit après s'être fait écrasée par un bus

 

 

La petite fille du miracle : Claire Hill, trois ans est pratiquement indemne après avoir été coincée sous un bus de quatre tonnes


Le père d'une fillette de trois ans, qui s'en est tirée presque sans une égratignure après avoir été renversée par un bus, a attribué au pouvoir de Dieu le fait qu'elle s'en soit sortie indemne.
Peter Hill était convaincu que sa fille Claire - qui, bébé, avait été bénie par le Pape Benoît XVI - était morte, quand son bus de 22 places lui a roulé dessus, la clouant au sol.
Mais la petite Claire est sur le point de sortir de l'hôpital de Sydney, souffrant tout au plus de quelques égratignures et de contusions mineures, après l'accident de mardi [Note de Christroi. 16 février 2010] impliquant le véhicule de quatre tonnes.
Le personnel médical ne s'explique pas comment la petite a réussi à survivre, sans blessures graves ni fractures, mais son père attribue le fait qu'elle s'en soit tirée à une intervention divine.
"Je ne peux que penser qu'un ange gardien a tenu ce bus en l'air, empêchant son poids de retomber sur elle" a déclaré Mr Hill au Sydney Morning Herald.

 

Les parents de la petite fille, Peter et Sue, attribuent le fait que leur fille soit miraculeusement indemne à la force de la prière


L'accident s'est produit quand M. Hill a accidentellement mis en marche son bus, alors qu'il faisait la queue à une station-service, roulant sur Claire, qui venait de sauter hors du véhicule.
"À ce moment, j'ai pensé: 'Mon Dieu, je l'ai tuée", a dit Hill.
Comme Claire gisait, inerte, sous le bus, sa mère, Sue, fervente croyante en Dieu, a dit à sa fille de prier.
"Je lui avais mis une médaille miraculeuse [de la Vierge Marie] juste une heure avant", a dit Mrs Hill.

Benoît XVI embrasse le bébé Claire lors de son voyage à Sydney en 2008


L'enfant avait été bénie par le Pape au cours de son voyage à Sydney en 2008.

Le personnel de l'hôpital pédiatrique de Sydney a confirmé que la fillette n'a pas de blessures sérieuses et devrait avoir un rétablissement complet.

 

Notes

(1) L'article est publié sur le Daily Mail , et me rappelle un peu la belle histoire du petit Victor, rapportée en son temps par la presse populaire allemande (voir ici: http://beatriceweb.eu/... ) [Note de Christroi. Ce qui constituerait un deuxième miracle du pape Benoît XVI, de son vivant même]
On est libre de croire ou pas à un miracle par l'intercession du Pape. On est libre aussi de croire à l'intervention d'un ange gardien.
Mais ne pas y croire, est-ce une raison pour ponctuer la nouvelle de commentaires aussi méchants qu'imbéciles sur le site, gâchant la joie de la belle histoire?
Qu'est-ce qui peut bien pousser des gens qui n'ont rien d'intéressant à dire à donner leur avis sur un sujet, voilà qui me dépasse.
Beau travail, les medias!

 

Sources: http://www.dailymail.co.uk/news/article-1358281/Little-girl-blessed-Pope-survives-run-bus.html via (traductions) http://benoit-et-moi.fr/2011-I/0455009e5f0781801/0455009e91102b314.html

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Miracles
commenter cet article