Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Christ Roi

  • : Christ Roi
  • Christ Roi
  • : Blog d'informations royaliste, légitimiste, pour une France libre, indépendante et souveraine
  • Contact

Horloge

6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 20:49
"Il faut brûler la Conférence épiscopale !" : en Espagne, Podemos hurle sa haine anti-catholique

La « plateforme citoyenne » HazteOir rapporte que lors de la Gay Pride qui s’est récemment tenue à Séville, en Espagne, la formation d’extrême gauche Podemos a participé au défilé homosexualiste en chantant sur l’air de Oh when the saints : « Il faut brûler, il faut brûler, la conférence épiscopale ! » Le site publie une vidéo du groupe Podemos qui hurle sa haine anticatholique précédé d’une banderole arc-en-ciel.

 

Epousant sans réticence le combat du lobby LGBT, Podemos a révélé ainsi un peu davantage sa nature profonde. En Espagne, une telle attitude ne manque pas de renvoyer vers le passé : il y a moins d’un siècle, au moment de la Guerre civile, l’extrême gauche brûlait, torturait, massacrait des dizaines de milliers de prêtres et de religieuses. Il ne faut pas prendre à la légère ces manifestations de haine qui dépassent largement le cadre de l’humour potache.

 

L’extrême gauche disculpe ses militants qui appellent à brûler la Conférence épiscopale et les catholiques

 

Et ce d’autant que Podemos et ses alliés sont en train d’asseoir leur pouvoir en Espagne par leurs succès dans plusieurs grandes villes aux dernières municipales. Ces nouveaux édiles – comme Ada Colau, maire Podemos de Barcelone – se distinguent par leur refus de participer aux cérémonies religieuses. Il ne faut pas oublier non plus que dans plusieurs pays européens, on constate la montée de partis supposément « anti-système » ouvertement athées ou pratiquement acquis au rejet du pouvoir de Dieu sur la société, jouant leur partition dans la progression dialectique vers une Révolution totale.

 

HazteOir rappelle plusieurs faits similaires. Rita Maestre, porte-parole du nouveau maire de Madrid, Manuela Carmona, a reçu l’entier soutien de l’élue d’Ahora Madrid, dans la même mouvance de gauche anticapitaliste que Podemos, alors qu’elle a participé à une action féministe contre la chapelle catholique de l’université La Complutense de Madrid en 2011. Brandissant des portraits de Benoît XVI chargés de croix gammées, plusieurs femmes avaient envahi le chœur de la chapelle où priaient des étudiants en hurlant des insultes contre les catholiques. « Vous brûlerez comme en 36 ! », criaient-elles. Puis elles s’étaient dénudé la poitrine avant de quitter les lieux en criant : « Nous allons brûler la Conférence épiscopale. » Le 16 juin dernier, le procureur de Madrid a demandé un an de prison à l’encontre de la jeune femme pour cette atteinte aux sentiments religieux des catholiques. C’est dans ce contexte que Manuela Carmona a dit tout son soutien à Maestre qui prétend avoir participé à une « manifestations pacifique pour le laïcisme ».

 

En Espagne, Podemos et Ahora Madrid manifestent leur haine anticatholique

 

Si des élus et des porte-paroles des mouvements d’extrême gauche espagnols donnent aujourd’hui libre cours à leur haine anticatholique, c’est bien que cette haine fait partie de leur idéologie. En janvier dernier, c’est le leader de Podemos, Pablo Iglesias, qui refusait de condamner l’un des ses compagnons de route auteur d’un tweet tout aussi incendiaire. Facu Diaz écrivait : « Brûler des églises me paraît barbare s’il n’y a personne à l’intérieur. » Il est sous le coup de poursuites pénales, mais Iglesias – le mal nommé – a ajouté de l’huile sur le feu en tweetant à son tour : « Fier des humoristes critiques et sans bâillon comme @FacuDiaz et que vive la liberté d’expression que les totalitaires voudraient limiter. »

 

Pour un politique formé par Hugo Chavez dans un Venezuela qui ne brille pas par le respect de la liberté d’expression des opposants, les mots ne manquent pas d’ironie.

 

A Madrid, l’action d’Ahora Madrid aux commandes confirme cet état d’esprit. Rita Maestre – déjà citée – a reconnu que c’est à la demande d’une fonctionnaire de la mairie qu’une image de la Vierge a été retirée d’une maison de retraite du district de Moncloa-Aravaca juste avant la visite d’une élue municipale d’extrême gauche, Monserrat Galcerán, afin de ne pas « incommoder » celle-ci comme l’a expliqué la direction de la résidence.

 

Le laïcisme radical et totalitaire des mouvements comme Podemos est inscrit dans leurs gènes – et dans leurs programmes. Les formations d’extrême gauche en Espagne se sont engagées à ce que les symboles religieux soient tous retirés des espaces publics si leurs représentants arrivent au gouvernement ; les cours d’instruction religieuse seront supprimés et aussi les écoles catholiques. Quant à l’Eglise, elle perdrait son exemption fiscale qui lui permet aujourd’hui, à l’instar des associations reconnues d’utilité publique, des fondations politiques et des ONG, de ne pas payer l’impôt sur les biens immobiliers.

 

Anne Dolhein

 

Source: « Il faut brûler la Conférence épiscopale ! » : en Espagne, Podemos hurle sa haine anti-catholique, Reinformation.Tv6 juillet 2015 16 h 00 min·

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 22:59

Espagne-fera-t-elle-de-Barcelone-un-Donetsk.jpeg

Испания сделает из Барселоны Донецк?

 

(Essai de traduction Christ-Roi)

 

L'Espagne fera-t-elle de Barcelone un Donetsk?

 

PolitOnline.ru

 

16 septembre 2014

 

Le gouvernement espagnol est prêt à prendre toutes les mesures possibles pour empêcher la séparation de la Catalogne. Les autorités désirant l'autonomie tiennent le 9 Novembre un référendum sur la séparation de la Catalogne de l'Espagne.

 

"Il y a une ligne à ne pas franchir. Le gouvernement utilisera tous les moyens légaux à sa disposition pour empêcher l'exécution du référendum séparatiste, qui est contraire à l'ordre juridique espagnol, rejette la communauté internationale et qui aura des conséquences désastreuses pour la Catalogne, l'Espagne et l'Union européenne", - a déclaré le ministre espagnol des Affaires étrangères Jose Manuel Garcia-Margalit.

 

La question est de savoir si le nombre de suspension préventive de l'autonomie, Margalit a déclaré que les mécanismes de gouvernement "comprennent tout ce qui peut être utilisé pour faire une enquête nationale n'a pas eu lieu."

 

Comme il a déjà été mentionné, un référendum sur l'indépendance de la Catalogne est prévu le 9 Novembre. Il peut passer sous la forme d'un référendum ou sous la forme d'une enquête nationale. La Cour constitutionnelle de l'Espagne a déclaré le référendum illégitime. Le Premier ministre Mariano Rajoy et d'autres membres du gouvernement a également déclaré à plusieurs reprises qu'il ne reconnaîtrait pas les résultats.

 

Source: russian.rt.com

 

via politonline.ru http://www.politonline.ru/rssArticle/22690333.html

 

 

Article original :

 

http://www.politonline.ru/image/preview/rss_article/22690333_m.jpeg

Испания сделает из Барселоны Донецк?

 

2014.09.16 Вторник

 

Правительство Испании готово пойти на любые возможные меры, чтобы не допустить отделения Каталонии. Власти автономии хотят 9 ноября провести референдум об отделении Каталонии от Испании.

 

"Есть черта, которую нельзя переходить.

Правительство будет использовать все законные методы, доступные ему, чтобы не допустить проведения сепаратистского референдума, который противоречит испанской правовой системе, который отвергает международное сообщество и который будет иметь самые неблагоприятные последствия для Каталонии, Испании и Европейского Союза", - заявил глава испанского МИД Хосе Мануэль Гарсия-Маргальо.

 

На вопрос, входит ли в число превентивных мер приостановка статуса автономии, Маргальо ответил, что правительственные механизмы "включают всё, что можно использовать, чтобы этот общенародный опрос не состоялся".

 

Как уж отмечалось, референдум о независимости Каталонии назначен на 9 ноября. Причем он может пройти и в форме референдума или же в форме общенародного опроса. Конституционный суд Испании признал референдум нелегитимным. Премьер-министр страны Мариано Рахой и другие члены правительства также неоднократно заявляли, что не признают его результаты.

 

Источник: russian.rt.com

 

http://www.politonline.ru/rssArticle/22690333.html

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 21:30

Importante victoire pour la Vie en Espagne où l'adoption d'un projet de loi, vendredi 20 décembre, limite les conditions de l'avortement.

 

 

L’Espagne limite le droit à l’avortement (Le Figaro Madame)

 

 

Avant son accession au pouvoir, en novembre 2011, le dirigeant espagnol conservateur Mariano Rajoy avait promis de revenir sur la légalisation votée par le gouvernement socialiste de José Luis Rodríguez Zapatero en 2010. Il a approuvé ce vendredi le projet de loi qui restreint l’accès à l'avortement.

En Espagne, la gauche et les associations féministes ne décolèrent pas et parlent de « retour en arrière de trente ans ».

 

Jusqu'en 1985, l'avortement était purement et simplement interdit. Puis, la loi a ouvert trois exceptions, en cas de viol, de malformation du fœtus et de danger pour la santé physique ou psychologique de la mère. Dans les faits, toutefois, des IVG ont été pratiquées assez largement, en invoquant le « risque psychologique pour la mère ».

 

Le gouvernement de droite revient donc, dans les grandes lignes, à la législation de 1985. Cette future loi fixe deux conditions pour autoriser l'avortement : « la première, que celui-ci soit nécessaire en raison d'un grave danger pour la vie ou la santé physique ou psychologique de la femme, et la deuxième, que la grossesse soit une conséquence d'un délit contre la liberté ou l'intégrité sexuelle de la femme », a expliqué le ministre de la Justice, Alberto Ruiz-Gallardón, à l'issue du Conseil des ministres.


La loi n'établira pas un délit pénal

 

Les mineures devront cependant obtenir une autorisation (depuis 2010, elles pouvaient avorter avec l’accord du médecin, sans consulter leurs parents). Il a enfin précisé qu’aucune femme n’irait en prison si elle avortait, comme c’était le cas avant 1985. « La loi voulue par le Parti populaire n'établira jamais un délit pénal contre la femme, qui est en fait une victime de l'avortement », a rappelé le ministre de la Justice.

 

Source : http://madame.lefigaro.fr/societe/lespagne-limite-droit-lavortement-201213-636152

 

Un projet de loi qui supprime "quasiment le droit à l'avortement en Espagne" pour Le Figaro : "Féministes et gauche dénoncent ce texte qui serait pourtant approuvé par près de la moitié de la population"

http://www.lefigaro.fr/international/2013/12/21/01003-20131221ARTFIG00224-la-colere-des-espagnoles-apres-le-vote-contre-le-droit-a-l-avortement.php

 

Il faut cesser d'employer l'expression abusive de "droit à l'avortement" : l'assassinat n'est jamais "un droit" !...

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 16:46

Afin de réduire son déficit public, autour de 8 %, et une dette publique colossale qui pèse 90 % de son PIB (91% en septembre 2012 en France, NdCR.), le gouvernement espagnol de Rajoy préconise de vendre une partie de son patrimoine public.

Parc naturel de Los AlcornocalesLe patrimoine de l’Etat espagnol est constitué d’un ensemble très hétéroclite : 15 000 biens immobiliers dont des palais, des édifices historiques, mais aussi des terrains industriels, des lotissements qui ne sont pas terminés, des hectares de terres et des quartiers entiers, ainsi que des parcs naturels.

Les importantes difficultés budgétaires qui ont amené le gouvernement espagnol à faire des coupes dans la santé ou dans l’éducation, contraignent aujourd’hui celui-ci à tailler dans son patrimoine.

Au total, 30 % des biens de l’Etat sont mis en vente et cela pourrait rapporter 40 milliards d’euros d’ici 2015 selon une estimation optimiste, car beaucoup d’économistes tiennent à souligner qu’en cette période, les prix sont à la baisse et que cette opération sera moins "rentable" que prévue.

Par exemple, le parc naturel de Los Alcornocales, un immense massif forestier subtropical dans un territoire montagneux de 14 000 hectares, est mis en vente. Aucun nom ne circule, mais les futurs acquéreurs seront certainement des investisseurs allemands, russes ou chinois.


Sources : El Mundo / Le JDS

 

Pour rappel :

http://sectioncantonaleavonfontainebleau.parti-socialiste.fr/files/2012/03/Affiche-Hollande-9-avril-2012.jpg. "Changement c'est maintenant": La dette atteint 91 % du Produit intérieur brut (PIB), le gouvernement prétend qu'elle refluera après l'an prochain (29 septembre 2012)

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 18:54

http://fr.rian.ru/images/19615/22/196152241.jpgAlors que de nouvelles mesures d'austérité doivent être annoncées demain en Espagne (1), la manifestation contre la politique de l'austérité s'est transformée en émeute à Madrid, hier soir. Des balles de caoutchouc ont été tirées en direction des marcheurs près du parlement espagnol pour disperser la foule. (2) Video

La police a dispersé à coups de matraque les manifestants qui tentaient de prendre d'assaut le bâtiment du Congrès des députés (3) pour réclamer la démission des élus, la dissolution du parlement, du gouvernement, ainsi qu'une nouvelle constitution (4) aux cris de "démission",  "honte" et "nos mains sont nos armes".

 

Bilan : plus de 60 blessés (5)

 

Sources:

(1) http://fr.euronews.com/2012/09/26/violences-lors-de-manifestations-a-madrid-contre-l-austerite/

(2) http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/lemonde/archives/2012/09/20120925-165336.html

(3) Video Ria Novosti : http://fr.rian.ru/video/20120926/196152264.html

(4) Video Bfm-Tv http://www.youtube.com/watch?v=gWOjvFEA-tk&list=UUXwDLMDV86ldKoFVc_g8P0g&feature=plcp

(5)  http://www.lemonde.fr/europe/video/2012/09/26/espagne-des-affrontements-entre-policiers-et-manifestants-font-plus-de-60-blesses_1765710_3214.html

--------------------------------------------

- Violents affrontements entre police et manifestants à Athènes et Madrid : quelles solutions ?

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 23:59

Mgr Demetrio Fernandez, Evêque de Cordoue, a expressément demandé de ne plus appeler "mosquée" la cathédrale de Cordoue. L'appel du prélat est à situer dans un contexte bien particulier: certains musulmans aimeraient pouvoir à nouveau utiliser la cathédrale.
Cathédrale ou mosquée, demande-t-on parfois. La réponse de Mgr Demetrio Fernandez est claire:

 

"Le monument mondialement connu est incontestablement une cathédrale: il est l'église principale du diocèse de Cordoue et le lieu où se trouve le siège de l'évêque. Ce sanctuaire est la cathédrale depuis huit siècles. Je n'ai rien contre si on la désigne par l'expression 'ancienne mosquée', mais je ne veux plus qu'on l'appelle simplement 'mosquée' car cela fait naître une confusion dans l'esprit de nombreux touristes."


Mgr Fernandez a également rappelé que lorsque les musulmans ont occupé la ville en 711, ils ont détruit l'ancienne basilique Saint-Vincent afin de construire une mosquée. Mais en 1236, à la suite de négociations fructueuses entre le roi Ferdinand III et les envahisseurs musulmans, la ville a été rendue aux chrétiens sans aucune effusion de sang.

Source: Kath.net via http://proliturgia.pagesperso-orange.fr/Informations.htm

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 15:15
URDAIBAI

 

L'estuaire d'Urdaibai (fleuve de Mundaka), 12 douze kilomètres d'étendues de sable, est une réserve naturelle de Biscaye en Pays basque espagnol, déclarée réserve de la biosphère, c'est-à-dire zone protégée par l'UNESCO pour ses richesses écologiques (1984).

Des forêts de chênes verts côtoient des zones de végétation aquatique, ce qui rend compte de la valeur écologique de cette ria.

La ria d'Urdaibai constitue l'un des sites naturels les plus intéressants du Pays basque. Des montagnes relativement peu élevées, très escarpées cependant, donnent accès à une vallée qui débouche sur la mer Cantabrique en créant un large estuaire. La plaine cultivée se transforme en marais, tandis que sur la côte, les plages sont entrecoupées de falaises. Aussi, de nombreux biotypes et écosystèmes cohabitent-ils. En ce sens, un exemple remarquable de cette harmonie est la zone humide inscrite dans la Convention de Ramsar, classée Zone de protection spéciale des oiseaux. La diversité qui caractérise ce site se manifeste dans l'existence de forêts de chênes verts, de maquis, de landes, de rochers et de plantes aquatiques. Dans les régions où la main de l'homme est intervenue, il existe des plantations forestières, des prairies et des cultures abritant d'autres espèces animales et végétales. Parmi plus de 600 espèces que compte cette zone, les plantations de chênes verts cantabriques méritent une mention à part. En ce qui concerne la faune, la communauté la plus importante est constituée par des oiseaux, étant donné que cette zone humide est un endroit de passage pour de nombreux oiseaux migrateurs. Cette richesse ornithologique est due à la présence de nombreuses espèces d'oiseaux migrateurs rares dans la Péninsule Ibérique, comme le héron cendré, le cormoran, la spatule et un grand nombre de limicoles, des oiseaux qui se nourrissent avec des animaux qui vivent dans le limon et le sable. Plus de 300 vertébrés ont été répertoriés dans cette réserve de la biosphère. Parmi ceux-ci, mentionnons le vison d'Europe dont subsistent quelques rares exemplaires au Pays basque.

 

L'endroit présente plusieurs points d'intérêt comme, par exemple, randonnées dans les montagnes dominant la mer ; la pittoresque ville de Mundaka avec une des plages les plus connues d`Europe pour la pratique du Surf ; Bermeo, le centre de pêche le plus important de la corniche Cantabrique où l`on peut déguster des poissons et des coquillages exquis ; L'île de Saint Jean de Gaztelugatxe, îlot relié à la terre par un pont et une série interminable d'escaliers (230) surplombé d´une église  romane ; la ville de Guernika avec plusieurs bâtiments d'un grande valeur historique et artistique ; les grottes de Santimamiñe où se trouvent des peintures ancestrales d`une grande qualité; le Bois animé du peintre Ibarrola à Elantxobe, village où les maisons construites sur des pentes escarpées descendant vers le port en forme de cascade ; Lekeitio, un port de pêche et de plaisance et aussi une belle station balnéaire… En même temps, vous pourrez en profiter pour visiter la ville de Bilbao avec le Musée des Beaux Arts et le célèbre Musée Guggenheim.

 

Sources : 1, 2, 3

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 11:21

San Juan de Gaztelugatxe (Basque: Gaztelugatxeko Doniene) est une petite île sur la côte de Biscaye appartenant à la ville de Bermeo, au Pays Basque espagnol (Biscaye). Elle est reliée au continent par un pont artificiel. Au sommet de l'île se trouve un ermitage dédié à Saint Jean Baptiste qui date du Xe siècle, bien que certaines découvertes indiquent qu'il date du IXe siècle. Avec une autre petite île voisine, Aketze, ils forment un biotope protégé, qui s'étend de la ville de Bakio jusqu'au cap Machichaco, sur le golfe de Gascogne.

Pour visiter San Juan de Gaztelugatxe, il y a plusieurs parkings sur une petite esplanade. Depuis l'escalier principal, on peut admirer ce qui ressemble à un chemin de croix. Depuis son sommet, les points de vue sur la côte et les falaises sont magnifiques.

Les meilleures saisons pour visiter l'île sont le printemps et l'automne, afin de profiter de la paix du lieu. En été, il est très fréquenté.

Étymologiquement le mot gaztelugatxe vient du basque gaztelu = "château" et aitz = "rocher", devenant donc le "Rocher du Château".

 

 

La côte Basque est abrupte dans cette région. La mer érode sans cesse la côte rocheuse et créé des tunnels, des grottes et des arches. L'île de San Juan de Gaztelugatxe est dans le cœur de cette section de la côte, avec la petite île Aketze (l'île aux lapins), un paradis pour les oiseaux marins.

La petite église, qui est généralement fermée, date du Xe siècle et semble venir de l'Ordre du Temple. En l'an 1053 elle fut donnée, par don Iñigo López, seigneur de Biscaye, au monastère de Saint Jean de la Peña près de Jaca en Huesca. Des sépultures médiévales datant du IXe au XIIe siècle ont été trouvées sur l'esplanade et dans l'ermitage.

L'emplacement stratégique du lieu lui a donné un rôle important dans divers épisodes historiques. Il fut l'un des endroit où le seigneur de Biscaye Juan Nuñez de Lara, affronta Alphonse XI, Roi de Castile, en 1334. En 1593 l'ermitage fut attaqué et mis à sac par Francis Drake. En 1594, l'île fut attaquée par des hérétiques de La Rochelle, qui l'ont saccagé et qui ont tué le gardien. Au XVIIIe siècle, elle a été agressée par les troupes anglaises, et pendant la guerre civile espagnole, la bataille navale de Matxitxako a eu lieu à proximité.

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 12:45

MADRID, le 8 Mars 2010, (sources : Catolicidad et ACI).
Le site Missatridentinaemportugal rapporte les déclarations sans appel de SER Mgr. Juan Antonio Reig Plá, Evêque de Alcalá de Henares .
Extrait:
" le Roi Juan Carlos de España, avec la décision de signer en un acte privé la nouvelle loi qui libéralise dramatiquement l'avortement en Espagne , a coopéré activement avec le mal de l'avortement."
Le reste de la déclaration en espagnol sur le site ci-dessous. 

sur le site Messatridentinaemportugal via Le Forum catholique

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 12:34

charmant village blanc andalous de mijas les anes et chevaux font office de taxis


ANDALOUSIE SEVILLE cathédrale giralda ,palais alcazar
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 12:34

Kings of the Crown of Castile 1230-1516

Une vidéo de la Couronne de Castille et de ses rois, probablement une des couronnes les plus puissantes du Moyen âge. La Couronne de Castille commence son histoire après l'union des vieux royaumes de Castile et Léón en 1230 sous le roi Ferdinand III appelé le Saint.
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 00:01
Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 13:31

Plusieurs centaines de milliers de personnes se sont réunies à Madrid ce dimanche. Une grand-messe était organisée à l’appel de l’Eglise catholique pour "défendre la famille traditionnelle", en présence de 37 évêques, a constaté l'AFP. L'archevêché de Madrid qui organisait le rassemblement, a fait état d'un million de personnes mais la municipalité n'a pas confirmé ce chiffre.

Ce rassemblement fait suite à une cérémonie de même type, organisée le 30 décembre 2007. Une manifestation semblable avait réuni des dizaines de milliers de personnes -plus d'un million selon les organisateurs- place Colon l'an dernier.

Dans un pays à majorité catholique, l'église ne décolère pas contre le gouvernement socialiste Zapatero qui a légalisé le mariage entre personnes du même sexe, facilité la procédure de divorce et inscrit l'homosexualité ainsi que le mariage homosexuel au programme scolaire.

Le cardinal-archevêque de Madrid a lancé un appel contre l’avortement. Une nouvelle loi sur ce sujet doit être présentée au Parlement espagnol au premier semestre 2009. Actuellement cette pratique n’est possible qu’en cas de viol, de malformation du foetus ou de danger pour la mère.

L’Eglise catholique reproche au gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero la légalisation du mariage homosexuel en 2005. L'évêque de Bilbao, Ricardo Blazquez a critiqué le fait «d'appeler 'mariage' l'union entre deux personnes de même sexe» alors que la «famille normale» est constituée de «l'union stable (...) d'un homme et d'une femme».

Dans ce rapport de force, le Pape Benoit XVI a adressé un message de soutien aux manifestants retransmis hier sur grand écran. "Chère familles, ne laissez pas se dénaturer l'amour, l'ouverture à la vie et les liens incomparables qui unissent votre foyer", a déclaré le pape lors de la traditionnelle prière de l'Angélus.

Le cardinal-archevêque de Madrid, Antonio Maria Rouco Varela, a lancé un appel contre l'avortement, invitant les familles à vaincre «la culture de la mort».

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article
28 décembre 2006 4 28 /12 /décembre /2006 17:18

MADRID, 28 déc 2006 (AFP) - Refus d'ouvrir la cathédrale de Cordoue, une ex-mosquée, aux musulmans
L'évêque de Cordoue (Andalousie, sud), Mgr Juan José Asenjo, a décidé de refuser d'ouvrir sa cathédrale, une ex-mosquée, aux prières des musulmans, selon la presse espagnole de jeudi.

L'évêque andalou a ainsi réagi à une demande exprimée de longue date par la communauté musulmane espagnole, et récemment réitérée dans une lettre adressée au pape Benoît XVI, à savoir que la Grande Mosquée de Cordoue devienne un lieu de prière oecuménique.

L'évêque s'oppose au partage de la mosquée-cathédrale, considérant que cette situation "génèrerait de la confusion parmi les fidèles" et qu'elle ne "contribuerait pas à une cohabitation pacifique entre les croyants", écrit le quotidien ABC.

"Nous, chrétiens de Cordoue, souhaitons vivre en paix avec les croyants d'autres religions, mais nous ne souhaitons pas être soumis à des pressions continues qui ne contribuent pas à la concorde", a expliqué l'évêché, cité par ABC.

L'évêque a aussi tenu à préciser que l'édifice, chef-d'oeuvre de l'architecture omeyyade (785-987), convertie en cathédrale en 1236 pendant la Reconquête chrétienne, avait été construite sur les ruines d'une basilique wisigothe, précise El Pais.

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Espagne
commenter cet article