Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 07:42

"Des Turcs, des Mammelus, des Perses, des Tartares ;
Bref, par tout l'univers tant craint et redouté,
Faut-il que par les siens luy-mesme soit donté ?
France, de ton malheur tu es cause en partie ;
Je t'en ay par mes vers mille fois advertie :
Tu es marastre aux tiens et mere aux estrangers,
Qui se mocquent de toy quand tu es aux dangers,
Car sans aucun travail les estrangers obtiennent
Les biens qui à tes fils justement appartiennent."

Ronsard (poète français du XVIe siècle), Discours à G. des-Autels, Oeuvres complètes de Ronsard, éd. La Pléiade, tome II, p.568.

Source: http://lafrancecouronnee.xooit.fr/t1931-France-de-ton-malheur-ru-es-cause-en-partie-Ronsard.htm

--------------------------------------------

Merci à Dominique

Partager cet article
Repost0

commentaires

geraldine 23/08/2016 14:21

TROP TARD ILS SONT là et bien là des millions !! comment voulez vous les bouter !!

Ouailledy 14/06/2012 21:33

Voici l'extrait correct :

…/…
Sceptre qui fut jadis tant craint de toutes pars,
Qui jadis envoya outre-mer ses soldars
Gaigner la Palestine et toute l’Idumée,
Tyr, Sydon, Antioche, et la ville nommée
Du sainct nom, où Jesus en la Croix attaché
De son précieux sang lava nostre peché ;
Des Turcs, des Mammelus, des Perses, des Tartares ;
Bref par tout l’univers tant craint et redouté,
Faut-il que par le siens luy-mesme soit donté ?
France, de ton malheur tu es cause en partie ;
Je t'en ay par mes vers mille fois advertie :
Tu es marastre aux tiens, et mere aux estrangers,
Qui se mocquent de toy quand tu es aux dangers,
Car sans aucun travail les estrangers obtiennent
Les biens qui à tes fils justement appartiennent. …/...

Discours à G. Des-Autels (La Pléiade Tome II pages 564 à 570)
paru d’abord à la fin des Poëmes dans la première édition collective,
celle de 1560 : Élégie à Guillaume des Autels, gentilhomme Charrolois,
poète, humaniste et jurisconsulte.
Le texte remanié en 1562 remplace la persuasion, sous l’influence des Guise,
par le recours aux armes, mais le texte de 1584, et c’est là l’intérêt des variantes et variations de Ronsard,
revient à la note plus apaisée, qui est celle du début.
(Notes de la page 1093 : Discours des misères de ce temps)

mamalilou 16/03/2012 00:16

évocation des poètes antiques et référence à Nostradamus dans ce poème complet... ne pas l'oublier...