Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 12:57

Jeudi 13 octobre 2016, anniversaire du miracle du soleil à Fatima, le Pape François a fait entrer la statue de Luther en grande pompe au Vatican Inclusion à deux vitesses ? Le pape François a réhabilité Luther, réhabilitera-t-il les personnes derrière les "dizaines" de placards affichés "un peu partout sur les murs de Rome" samedi 4 février au nom de son inclusivisme ? Rien n'est moins sûr.

Des affiches brocardent le pape François à Rome

Il y a quelques jours, les murs de Rome ont vu fleurir des affiches critiquant la façon peu miséricordieuse avec laquelle le Pape François entendait diriger l’Eglise et imposer ses vues (voir ici). Rappelons que le Pape est l’évêque de Rome. Jusqu’ici, on n’a pas entendu dire que le clergé romain se soit élevé contre cette campagne d'affichage...

L'information a été rapportée hier par le site Riposte Catholique :

 

Le Pape François a fait l’objet d’une campagne d’affiches qui ont été apposées en grand nombre dans la Ville éternelle, et qui contestent ouvertement sa manière de gouverner l’Église. Cette campagne n’est pas signée et on ignore donc qui en est à l’origine. Les services de la ville de Rome se sont employés à les faire disparaître mais des photos ont été prises et cette campagne a fait les une des journaux. Voici la traduction du texte de cette affiche : « Dis François, tu as envoyé des commissaires [commisariato, participe passé du verbe commissariare : désigner un administrateur judiciaire] dans les congrégations, renvoyé des prêtres, décapité d’Ordre de Malte et les Franciscains de l’Immaculée, ignoré des cardinaux… Mais où est ta miséricorde ? ».

 

Des affiches brocardent le pape François à Rome

Marco Tosatti a également rapporté l'information pour La Stampa, précisant que c’est l’agence de presse Kronos qui l'en a informé :

 

Des manifestes contre le pape fleurissent sur les murs de Rome. Inédit et historique.

 

De temps à autre, des manifestes non-autorisés apparaissent sur les murs de Rome, c’est-à-dire des affiches qui ne suivent pas les règles d’affichage imposées par la Commune. Il s’agit d’une version moderne de ces billets que les romains mécontents affichaient sur Pasquino, la statue mutilée qui se trouve près de la Piazza Navona pour protester contre les injustices et exprimer leur malaise.

 

Le dernier cas de publication de ces manifestes – irréguliers – et irrévérencieux concernait le Ministre de l’Education Nationale, Valeria Fedeli il y a quelques mois à peine. Mais que les murs de Rome se couvrent de dizaines de manifestes contre le Pape, c’est une grande nouveauté.

 

Ca s’est passé aujourd’hui et c’est l’agence de presse Kronos qui nous en informe en ces termes :

 

« Ce matin, des dizaines de manifestes protestant contre le Pape François et son action sont apparus un peu partout sur les murs de Rome. On peut y voir une photo en gros plan du Pape fronçant les sourcils avec une expression particulièrement sombre. Au bas de l’affiche, sur un fond violacé, on peut y lire en italien mâtiné de dialecte romain : « Hé, François, tu mets sous tutelle des Congrégations, tu chasses des prêtres, tu décapites l’Ordre de Malte et les Franciscains de l’Immaculée, tu ignores des Cardinaux… Elle est où ta miséricorde ? ». Le poster est anonyme et ne contient ni signature ni symboles mais on peut facilement faire le lien avec les milieux conservateurs qui manifestent chaque jour davantage leur opposition au magistère, aux mesures et à la ligne pontificale du pape Bergoglio ».

 

Source : Marco Tosatti, La Stampa - Diakonos.be

http://www.marcotosatti.com/2017/02/04/manifesti-contro-il-papa-a-roma-un-inedito-storico-una-pasquinata-in-versione-terzo-millennio/

Des affiches brocardent le pape François à Rome

La source de l'information en italien : Adn Kronos

Des affiches brocardent le pape François à Rome

Romans say "Basta!". Les Romains disent "Assez!". Photos Mark Lambert :

Des affiches brocardent le pape François à Rome

Mise à jour du mardi 7 février 2017

 

L'inclusivisme n'a effectivement pas fonctionné à l'égard des auteurs anonymes des placards, qui auraient sans doute du les signer. Cependant que le Pape réagissait, comme d'habitude, "avec sérénité et détachement", rapporte cet article du site Aleteia publié hier lundi 6 février, il a laissé les prélats réagir à sa place : 

 

"Pour certains l’attaque est « précise, brutale, et programmée » et à ne pas sous-estimer. Pour d’autres, ce geste est « laid et inacceptable » et doit être immédiatement condamné."

 

"[L]e cardinal Marc Ouellet, préfet de la congrégation pour les évêques, qui y voit la main « du diable » pour « diviser ».

 

... « Je pense que les personnes dont on fait mention sur ces affiches ne doivent pas être très heureuses d’être utilisées pour attaquer le Pape, pour le critiquer », a commenté le cardinal Ouellet lors de l’émission italienne « Stanze vaticane » (Les chambres du Vatican) diffusée dimanche sur la chaîne Tgcom 24. Il ne serait d’ailleurs pas étonné, a-t-il ajouté, si ces personnes réagissaient pour démentir ce genre de méthode « inadmissible dans la vie de l’Église », celle-ci relevant, selon lui, « plutôt du diable qui cherche à diviser ». Sur le contenu, le haut représentant du Saint-Siège a préféré ne pas s’exprimer et pense que faire de la publicité à « ces personnes anonymes sorties de nul part « n’est pas une bonne idée, et que cela ne peut que nuire également aux communautés mentionnées sur l’affiche, comme l’Ordre de Malte, que le Pape a mis sous tutelle".

 

[...] Appelé à réagir à l’affront fait au Pape, le cardinal Agostino Vallini, vicaire du Pape pour le diocèse de Rome, a de son côté fait part de « sa tristesse et  désapprobation », la sienne et celle de tous les fidèles de la communauté chrétienne et des habitants de Rome qui, affirme-t-il, « ne se reconnaissent pas dans ces injustes insinuations et renouvellent leurs sentiments d’estime, de respect filial et de gratitude au successeur de Pierre, pour son témoignage évangélique personnel et son travail d’évangélisation et de proximité auprès des hommes, particulièrement des plus pauvres ».

Dans le même temps, par contre, nous apprenons ce matin que l'inclusivisme continue de fonctionner vis-à-vis des protestants. Rencontrant lundi matin 6 février une délégation de l’Église évangélique allemande conduite par son président, l’évêque Heinrich Bedford-Strohm, le pape François a répété sa volonté que l’année 2017, qui marque les 500 ans de la Réforme de Luther, « soit l’occasion d’un nouveau pas en avant » vers l’unité. Source: http://www.la-croix.com/Urbi-et-Orbi/Vatican/Le-pape-invite-catholiques-et-lutheriens-allemands-a-un-nouveau-pas-vers-lunite-2017-02-06-1200822830

Partager cet article

Repost 0
Publié par Ingomer - dans Religion
commenter cet article

commentaires