Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 11:53

"Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs" (Article 35 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

 

Comment sortir de la dictature sectaire et fanatique qui nous dirige ? Edmund Burke nous donne une piste :

"Les tyrans-Sophistes de Paris déclament bien haut contre feu les tyrans-rois qui dans les siècles précédents ont tourmenté le monde. Ils ne sont si fiers que parce qu'ils sont à l'abri des sanctions de leurs anciens maîtres, des donjons et des cages de fer. Serons-nous plus indulgents pour les tyrans d'aujourd'hui, quand ils nous donnent le spectacle de tragédies plus affreuses encore? N'userons-nous pas de la même Liberté qu'eux, quand nous pouvons le faire avec la même sûreté?" (Edmund Burke, Réflexions sur la Révolution de France, 1791, Pluriel Histoire, Paris 2004, p. 136).

Partager cet article
Repost0

commentaires

K
tout à fait ok....

cordialement
keg
Répondre
R
Bonjour
Il est tout à fait normal qu'un français puisse défendre son héritage qui provient de ses parents avec les armes en main si nécessaire et ceci contre un état renégat ou son bras séculaire justicier. Même un représentant de l'état peut ne pas exécuter un ordre contraire aux principes de l'honneur du peuple.
Répondre
L
"Le but de toute association politique est ... et la résistance à l'oppression."Merci pour cette précision mais il me semble que cela limite considérablement le nombre de citoyens concernés puisque cela ne concerne QUE les associations plolitiques.On perd donc la dimension universelle initiale...
Répondre
L
 n'y pas d'article 35 dans la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Le texte que vous avez mis en lien est la consitution de la 1ère république, jamais appliquée ! donc aucune valeur légale
Sources :
http://www.conseil-constitutionnel.fr/co...
Répondre
I


"Le texte que vous avez mis en lien est la consitution de la 1ère république, jamais appliquée !
donc aucune valeur légale "

Certes, je vous remercie de cette remarque. C'est la raison pour laquelle je précise (si vous me relisez) : "Article 35
de la Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin
1793."
L'idée du droit et même du devoir d'insurrection lorsque "le gouvernement viole les droits du peuple" (Art. 35 DDH 1793) est contenue dans l'art.
2 de la DDH 1789 repris par le préambule de la Constitution de la Ve république (donc ayant toujours valeur légale). Je cite :


Art. 2. -


Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont
la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.


Source: http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/la-constitution-du-4-octobre-1958/la-constitution-du-4-octobre-1958.5071.html

La remarque d'Edmund Burke est donc toujours valable.