Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 21:15
Jean-Marie Le Pen appelle dans un communiqué du 5 mai à interdire à ces prétendus indigènes d'insulter la France. Bernard Antony réagit à "la manifestation antifrançaise organisée par "les indigènes de la République" qui appellent à une marche contre « la république raciste et coloniale ». L’AGRIF dénonce cette nouvelle manifestation de racisme anti-français et rappelle qu’elle a été la première à répliquer à ces « indigènes » en poursuivant en justice leur porte parole Houria Bouteldja, pour ses propos racistes à l’encontre des « blancs » en général et des Français en particulier, qualifiés par elle de « souchiens » sur une chaîne de télévision publique en juin 2007. Le procès doit venir bientôt. L’AGRIF demande aux autorités françaises de condamner la nouvelle provocation raciste anti-française de ce collectif et d’interdire la manifestation du 8 mai. L’AGRIF appelle tous ses militants à réagir par voie de courriel ou de courriers auprès des ministères de l’intérieur, des anciens combattants et auprès du Président de la République lui-même.
agrif@wanadoo.fr / 01.40.46.96.31
Je m'interroge sur notre stratégie de défense. L'énervement des patriotes et des nationalistes est largement justifié, mais enfin, il faut garder raison, il faut garder la têtre froide... Que se passe-t-il au juste? A qui profite le crime?... Il faudrait peut-être se poser la question, ne serait-ce qu'en termes de communication. Certains parmi nous semblent n'avoir toujours pas compris que la nation française n'est pas la "nation" républicaine. Les "indigènes de la République", ce n'est pas la France qu'ils insultent, mais c'est un régime politique : la République dite "française". Ce n'est pas pareil.  
Il faut se rappeller deux trois choses. Le programme colonial est une invention républicaine décidée par des républicains francs-maçons au nom des "Lumières" et de la démocratie (budget colonial de Jules Ferry dans les années 1880, droit et devoir des "races supérieures" à "civiliser" les "races inférieures", discours de J. Ferry du 28 juillet 1885). La colonisation fut systématiquement mise en oeuvre par des gouvernement de gauche. En 1883, les monarchistes dont Albert de Mun, Albert de Broglie, avaient voté "non" au budget colonial. Elle fut réalisée avec l'aide des militaires et des "nationalistes" ralliés (grave erreur) au programme colonial républicain - après un moment d'hésitation -, et elle est aujourd'hui défendue par les seuls nationalistes alors que ses iniateurs gauchistes ont entre-temps abandonné le canasson et refilé la patate chaude à la droite.  
Un brin de réflexion nous fait donc conclure que
1- les nationalistes, sont les dindons de la farce. Ils agissent comme les idiots-utiles de la république. La manif antifrançaise des "Indigènes de la République" est pour eux une chausse trappe dans laquelle ils tombent en défendant la république qui par ailleurs les vomit. C'est un combat perdu d'avance, un coup d'épée dans l'eau totalement gratuit et improductif. 
2- La
réponse des "indigènes de la République", dans la bonne tradition républicaine de la calomnie et de la diffamation : "Le leader du Front National a construit son parti dans la nostalgie de la colonisation, le nationalisme le plus outrancier et le racisme le plus abject".
3- Inutile de vous préciser, vous le savez mieux que moi : le système ne défendra pas Jean-Marie Le Pen alors que c'est ce système qui a organisé le programme colonial et que ce sont les "nationalistes" qui aujourd'hui le défendent..., en pure perte, diabolisés et ostracisés. 
Chers amis, il est donc peut-être temps de se mettre à la page.
La résistance n'est pas républicaine, elle est royaliste.
Maintenant, je ne pense pas non plus qu'il faille laisser les "Indigènes de la République" manifester le 8 mai sans que nous ne protestions devant l'insulte faite à nos anciens combattants.
Partager cet article
Repost0

commentaires