Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 21:56

Le Conseil de Paris ne siège pas à l'occcasion du Yom Kippour, le Grand Pardon, fête la plus importante du judaïsme qui a commencé cette année hier soir, 25 septembre, alors qu'il était prévu initialement que ses travaux durent de lundi à mercredi, a annoncé lundi le maire Bertrand Delanoë, en réponse à une proposition de Jean-François Legaret, chef de file du groupe UMP, qui jugeait "pas opportun" que le Conseil de Paris de septembre siège le jour du Yom Kippour. ... "S'il y a des choses qui ne sont pas urgentes pour les Parisiens, on les repoussera au Conseil du 15 octobre", a-t-il dit. (1)

 

En 2009, les conseillers de la capitale avaient déjà reporté leur conseil, également à l’occasion du Yom Kippour.

 

C’est dans ce contexte que le maire de Paris a annoncé lundi 25 septembre la création d’un Observatoire parisien de la laïcité, présidé par le conseiller d’État Olivier Rousselle.

 

Cet observatoire, composé de deux collèges de sept personnes, est un collège d’élus issus de tous les groupes politiques du Conseil de Paris et un collège de personnalités qualifiées, respectant la parité femmes-hommes. L’Observatoire a pour rôle d’assister l’exécutif parisien dans la mise en pratique du principe de laïcité à Paris. Sa création avait été votée en 2008 par les élus parisiens, sur une proposition du Parti radical de gauche.(2)

 

Sources:

 

(1) http://lci.tf1.fr/politique/le-conseil-de-paris-annule-pour-cause-de-yom-kippour-7544566.html

(2) http://www.la-croix.com/Religion/Urbi-Orbi/France/Le-Conseil-de-Paris-reporte-en-raison-de-la-fete-de-Kippour-_NG_-2012-09-25-857311

--------------------------------

- Judaïsation - Le Ministre de l'Intérieur Manuel Valls en kippa : "Les Juifs de France peuvent porter avec fierté leur kippa"

Partager cet article
Repost0

commentaires

duchesse du Berry 27/09/2012 20:11


On commence par une fête juive, puis viendra une deuxième. Peut-être alors les musulmans demanderont-ils une de leur fête à leur tour, en échange...


Et ainsi se mettra progressivement en place un nouveau calendrier laïco-oeucuménique en France, qui ne pourra donc plus se dire "terre chrétienne".