Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 20:05
L'exécution de Saddam Hussein est une faute, par Nicolas Sarkozy
 
Article paru dans l'édition du 03.01.07.

 

En rouge, nos commentaires .

"... Le fait que Saddam Hussein ait été jugé par un tribunal irakien est déjà un exploit en soi dans les circonstances dans lesquelles se trouve plongé le pays."

Un tribunal d'islamistes chiites que Saddam avait réussi à contenir avec le seul régime laïc de la région et surtout un tribunal de collabos.

"Rappelons que l'Irak n'a fait la découverte que depuis quelques mois des élections libres, d'une Constitution librement consentie, d'un gouvernement de coalition, de la délibération parlementaire et d'une justice indépendante, mais surtout qu'il est le lieu d'une guerre civile particulièrement sanglante."

Des "élections libres", une "Constitution librement consentie" après 17 années de guerre ? C'est une blague ? Les élections libres ont amené au pouvoir des clients des Américains qui feront des affaires sur le dos du peuple irakien et avec l'argent du pétrole irakien. Combien de morts civils (embargo), dont beaucoup d'enfants, pour assoir la belle démocratie ? Certainement bien plus que ceux attribués à Saddam. Enfin, qui a suscité la "guerre civile particulièrement sanglante" pour renverser Saddam Hussein ?

"C'est aussi un exploit parce que l'accusé se trouve être celui qui a asservi ses concitoyens par l'assassinat et la terreur pendant plus de trente ans, et dont se revendiquent encore les terroristes (je ne peux pour ma part appeler "résistants" ceux qui posent quotidiennement des bombes au milieu des civils)."

Et les armes chimiques utilisées par les Américains en Irak, au Vietnam, des terres de dizaines de kms rendues stériles et acculant les populations à la famine...

Et surtout, que dire de jacques Chirac alors et de son ami de trente ans ?? Que dire du RPR et de Jacques Chirac, son président à l'époque, qui fit des voyages chez son ami Saddam Hussein et alla jusqu'à lui offrir une centrale nucléaire que les Juifs (dont SarKözy serait "le candidat naturel des électeurs juifs" selon un article de Libération du lundi 4 décembre 2006) s'empressèrent d'ailleurs de détruire. Sarközy, chef du parti UMP, successeur du RPR, parti historique de ce même Jacques Chirac..., à présent vient nous expliquer que Saddam Hussein était "le pire des hommes" !! Qu'est-ce que c'est que ces clowns ?! Quelle hypocrisie ! Le silence complice de Jacques Chirac sur ce point est assourdissant !

"J'aurais aimé saluer le fait qu'à travers ce procès hautement symbolique l'Etat irakien se soit approprié des éléments qui contribuent essentiellement à sa souveraineté, comme un système judiciaire indépendant et professionnel ou une police démocratique et intègre."

Un "système judiciaire indépendant" ?? C'est une blague ? L'Irak n' a jamais connu de toute son histoire une justice aussi asservie au vainqueur américain.

La condamnation à la peine capitale et l'exécution du condamné m'en empêchent. Je suis opposé à la peine de mort. C'est pour moi une question de principe. Je crois que le monde doit continuer à cheminer vers son abolition totale."

On abolit aussi l'avortement alors ? Avortement qui en France a fait, en trente ans aussi..., à raison d'une moyenne de 200 000 / an, un génocide de six millions de bébés....

 Et, en l'occurrence, bien qu'il s'agisse d'un des grands criminels de l'Histoire, j'estime que l'Irak se serait grandi en n'exécutant pas celui qui l'a tant fait souffrir."

Bush avec l'embargo et les famines provoquées ne l'a peut-être pas faite souffrir ?

 Je souhaite ardemment la stabilisation de l'Irak. Mais, pour moi, la stabilisation en profondeur de cette région passe par la promotion des valeurs démocratiques."

On y est ! C'est la fameuse croisade de la démoncratie et de la Liberté !

"Enfin, je déplore profondément que Saddam Hussein, le dictateur qui avait plus de sang sur les mains que quiconque au monde, n'ait pas eu à comparaître pour ses autres crimes."

Nous, nous attendons que Bush et ses affidés soient jugés pour les siens de crimes bien plus nombreux que ceux de Saddam.

"Je regrette que justice n'ait pas été rendue aux Kurdes, dont les souffrances ont été indicibles, et dont le massacre au gaz de 5 000 civils dans la bourgade d'Halabja en 1988 n'aura été qu'un événement atroce parmi de nombreux autres. Je regrette que justice n'ait pas été rendue aux chiites, qui subirent en 1991 une répression barbare de la part de la garde républicaine irakienne - d'ailleurs sous le regard impassible de la communauté internationale."

Nous nous regrettons les millions de bébés assassinés dans les démocraSSies occidentales au nom de la "Liberté" et du "droit à disposer de son corps" ou du "droit de choisir"....

"Il est difficile de réconcilier les différentes composantes d'un peuple au sortir d'une dictature. Mais cette tâche me paraît d'autant plus malaisée lorsque la lumière n'est pas faite sur le passé."

Qui a atomisé le peuple irakien en exacerbant les communautés, en montant les minorités chiites contre la majorité sunnite ? La lumière devra être faite sur cette énième révolution.

"L'exécution de Saddam Hussein, le pire des hommes, est une faute."

La mise hors d'état de nuire des "démocrates", les pires destructeurs de toute société, est une justice et une oeuvre de salut public !

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Cher collègue, vous racontez n'importe quoi au sujet de l'Irak...<br /> Si vous continuez ainsi, vous allez bientôt nous dire que si Eve a mordu dans la pomme, c'est à cause des Américains.
Répondre