Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 septembre 2009 5 04 /09 /septembre /2009 13:02

Bel exemple d'"ouverture à la mixité" et d'"égalité homme-femme", le Grand Orient auto-proclamé "conscience de la République" a voté aujourd'hui contre l'initiation des femmes.

Jusqu'à ce jour, la première obédience maçonnique française, fondée en 1772, a récusé cette possibilité.

Elle n'est pas un cas unique. La Grande Loge nationale française et la Grande Loge de France sont, elles,
strictement masculines : elles n'admettent pas de femmes, même comme visiteuses.

L'actuel grand maître, Pierre Lambicchi, un cardiologue marseillais, dont le second mandat a été reconduit jeudi soir, refuse de livrer sa position personnelle en raison de sa charge. Celui qui publie la semaine prochaine Les Loges de la République (Éditions du Moment) a été élu il y a un an.

Son prédécesseur, l'avocat Jean-Michel Quillardet, «descendu de charge» de grand maître, selon l'expression, il y a un an, à la fin de son mandat, n'a jamais caché son soutien à l'initiation des femmes. Si elle n'était pas adoptée, estime-t-il, cette fermeture pourrait provoquer des recours pour discrimination devant des tribunaux publics. Il redoute surtout que cet «anachronisme obsolète» ne finisse par nuire à la «crédibilité et donc à l'audience» du Grand Orient. «Comment prétendre, explique-t-il au Figaro , avoir de l'influence sur la société, si nous ne faisons pas le ménage devant notre porte ? Alors que nous défendons l'égalité, comment expliquer qu'une femme ne puisse pas entrer chez nous ?»

Observatrice, Yvette Nicolas, grande maîtresse de la Grande Loge féminine de France, conclut : (...) la question de l'initiation des femmes, elle, pose un vrai problème ! Il tient à la façon d'appliquer les Constitutions d'Anderson, fondatrices de la maçonnerie, qui récusent l'ouverture des loges aux femmes. Le Grand Orient a donc le courage de se poser la vraie question de la mixité. D'autres obédiences, elles, ne veulent pas revenir sur ce prin cipe.»

Fin de citation...


Add. Le Salon Beige : "L'Eglise de la République (Alain Baueur, lui aussi "ancien Grand Maître", aujourd'hui conscience grise de Nicolas Sarkozy à la sécurité, inventeur du "Conseil national de sécurité"..) vient de voter contre l'ouverture de l'initiation aux femmes. Turbulences en perspective."

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Je remarque que vous dites votre et vous ...m'avez vous d'ores et déja catalogué ? Je suis un FM pour vous ... Vous êtes surement devin ou extralucide. Pour information l'odination est un sacrement .. et donc il est de fait (et ce n'est pas un jugement sur le fond) que les femmes n'ont pas accés à TOUS les sacrements de l'eglise.
Répondre
I


si l'ordination sacerdotale est un sacrement où les femmes n'ont pas accès, il n'y a aucun mystère derrière la fonction du prêtre catholique... aucun : les femmes peuvent assister à la
liturgie de l'ordination sacerdotale sans aucun problème. Ce qui n'est pas le cas dans votre Secte rétrograde, misogyne, sexiste et sectaire... puisque les femmes d'une part
n'ont pas accès aux initiations aux grades maçonniques des "frères" (notre ordination sacerdotale), et ne sont d'autre part pas elles-mêmes admises à la moindre
"initiation", réservant seulement un rôle de “visiteuses” (et pourquoi pas de “pisseuses” pendant qu’on y est ?) aux quelques femmes qui se risqueraient à pousser les portes...


L’un des responsables franmaque du GODF déclare sans rire que les frères sont parfois amenés à se mettre à nu (tiens tiens, spirituellement ou physiquement ?) dans leur parcours initiatique
occulte, et préfèrent alors être en présence de Messieurs que de Mesdemoiselles ou Mesdames…

La vraie raison de ce véritable ostracisme contre la gente féminine des "Frères Maçons" est évidemment tout autre, et les adeptes du secret et du non-dit ne l’ont surtout pas évoquée : les frères
craignent que l’arrivée du "sexe faible" dans leurs affaires dites "discrètes" ne fasse exploser les loges avec les risques de liaisons passionnelles et de révélations sous la couette, sur le net
ou dans la presse, de secrets importants... Sans doute craigne-t-ils aussi que les femmes par trop sensibles ne finissent par s'inquièter pour l'avenir de leurs enfants et familles et ne révèlent
tout.

Bref, les "frangins" comme ils s'appellent entre eux... craignent tout simplement que l’entrée de charmantes "soeurs" ne fasse exploser l'organisation, déjà mise à mal par l’affairisme des
fraternelles…

http://911nwo.info/2009/09/05/sectes-ces-monsieurs-de-la-franc-maconnerie-ne-veulent-pas-des-dames-dans-leur-jardin-secret/



J
Ce qui est aussi faux car vous le savez il existe des obediences maçonniques mixte, notamment le droit humain.J'ai enormement de respect pour l'eglise et j'admet de dire que la FM dans sa majorité ecrasante refuse malheureusement de reconnaitre les femmes comme "intitiable" mais il existe des obediences mixtes, donc soyez honnéte. Elle existe et reconaissez alors au moins ce merite à la maçonnerie qui la pratique.
Répondre
I


s'il existe des obédiences maçonniques mixtes dites de "droit humain" (sic)... - on devrait dire - de culture de mort - elles sont ultra-minoritaires et ne pèsent pas lourds, les deux plus
grosses obédiences le "grand orient de France" (la Secte de la Révolution dite "française"...), et la "grande loge nationale de France" ne le sont pas, puisque, je cite l'article du Figaro
ci-dessus : "La Grande Loge nationale française et la Grande Loge de France sont, elles, strictement masculines : elles
n'admettent pas de femmes, même comme visiteuses"; Et le "Grand Orient dit de France" n'est pas mixte lui non plus puisqu'il n'admet pas
l'initiation des femmes.

Or chez nous, dans l'Eglise catholique, les femmes peuvent être "initiées" à tous les dogmes de l'Eglise catholique sans aucun
problème, avoir accès à TOUS les mystères de l'Eglise catholique via le catéchisme, il n'y a pas là l'ombre d'un barrage comme chez vous..., la seule restriction que vous ressassez en permanence
est qu'elles ne peuvent pas être ordonnées prêtres exactement comme les premiers apôtres qui étaient tous des hommes. Voilà la différence entre votre conception de la femme, plus que misogyne,
rétrograde et machiste, et la nôtre, ouverte et non fermée... avec un infini respect pour la femme. Il suffit de voir que chez nous, une femme est la Mère de Dieu, ce qui pour vous qui n'admettez
pas les femmes à "l'initiation" doit être une chose incompréhensible... Pauvres fous.


Et pour être tout à fait complet on pourrait ajouter la liste des innombrables thèmes catholiques que vous avez usurpés et corrompus, comme la liberté (en Dieu), l'égalité (devant Dieu), la
fraternité (en Christ), etc... Ce que nous appelons l'inversion du langage.



J
C'est sur que l'on peut critiquer le GO, on peut de même critiquer l'eglise qui n'ordonne pas les femmes. Ici aussi on refuse un sacrement aux femmes
Répondre
I

sauf que dans l'Eglise, la mixité existe depuis le Moyen-Âge... Ce qui n'est pas le cas dans la franc-maçonnerie soit-disant "féministe", "ouverte",
"tolérante", "a-dogmatique", "égalitaire", "humaniste", etc. alors laissez-nous rire !...
Exemple : l'abbesse Ste Hildegarde de Bingen qui tenait un couvent mixte de frères et soeurs. mixité inexistante au "grand orient" et à la "grande loge nationale de France", les deux plus grosses obédiences.