Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 17:33
Apocalyptique. La "philosophe" Elisabeth Badinter manie bien l'inversion accusatoire. Selon une dépêche Afp du 07 mai (lejdd.fr), elle estime que la famille traditionnelle est  "source de multiples névroses, de multiples malheurs" (sic).

"Il y a beaucoup de cas où une femme peut porter un enfant pour une autre, soeur, amie, et faire le don de cet enfant", a-t-elle déclaré, affirmant ne pas croire en "l'instinct maternel".

Pour elle, "une femme peut aimer être enceinte et ne pas vouloir assumer les 20 ou 30 ans d'éducation d'un enfant". Dans ce cas la femme "prête son ventre, ne le loue pas", même s'il est normal qu'elle soit "indemnisée". Elle a regretté aussi que le Conseil d'Etat soit hostile à l'aide à la procréation médicale pour les homosexuelles. "Nous vivons sur une illusion, que la famille traditionnelle hétérosexuelle est nécessairement bonne pour un enfant" alors qu'elle est "source de multiples névroses, de multiples malheurs", a-t-elle souligné.

Mme Badinter est une des signataires de l'appel lancé en mars par l'association Clara en faveur de la légalisation de la gestation pour autrui, qui estimait qu'elle ne portait pas atteinte à la dignité de la femme si elle était pratiquée dans le cadre de l’assistance médicale à la procréation.

Autrement dit pour "la philosophe", l'ordre naturel n'est pas naturel, le bien c'est mal, le mal c'est le bien... A lire
ici et ici
Partager cet article
Repost0

commentaires