Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 08:08
"Je meurs dans l'union de notre sainte Mère l'Église Catholique, Apostolique et Romaine, qui tient ses pouvoirs par une succession non interrompue de Saint Pierre auquel Jésus-Christ les avait confiés. Je crois fermement et je confesse tout ce qui est contenu dans le Symbole et les commandements de Dieu et de l'Église, les Sacrements et les Mystères tels que l'Église Catholique les enseigne et les a toujours enseignés. Je n'ai jamais prétendu me rendre juge dans les différentes manières d'expliquer les dogmes qui déchirent l'Église de Jésus-Christ, mais je m'en suis rapporté et rapporterai toujours, si Dieu m'accorde vie, aux décisions que les supérieurs Ecclésiastiques unis à la Sainte Église Catholique, donnent et donneront conformément à la discipline de l'Église suivie depuis Jésus-Christ.

...
Je finis en déclarant devant Dieu et prêt à paraître devant Lui, que je ne me reproche aucun des crimes qui sont avancés contre moi"


(Louis XVI, Roi de France)



En hommage pour notre dernier roi de France assassiné par la révolution parce qu'il était un père pour nous tous et le garant de la Fille aînée de l'Eglise, une messe solennelle sera célébrée le 21 janvier à 19h00 à Saint Eugène, Sainte Cécile (Paris IX).

Certains nous insulteront car nous désirons, par ce genre d'office, que la France renoue, du moins par la mémoire, avec les promesses de son baptême et ceux qui les ont fait respecter; d'autres se moqueront de nous, nous accusant de mélanger religion et politique, ... Mais nous, nous savons que la politique d'aujourdhui baignant dans la culture de mort et refusant notre religion amènera la France à l'échafaud tout comme en 1793.

Souvenez-vous donc des mots d'un général en chef de la Grande Armée Catholique et Royale qui est mort pour Dieu et pour son Roi qui le défendait:

"Notre patrie à nous, c'est nos villages, nos autels, nos tombeaux, tout ce que nos pères ont aimé avant nous. Notre patrie, c'est notre Foi, notre terre, notre Roi... Mais leur patrie à eux, qu'est-ce que c'est ? Vous le comprenez, vous ? Ils l'ont dans le cerveau, nous l'avons sous les pieds... Il est vieux comme le diable, le monde qu'ils disent nouveau et qu'ils veulent fonder dans l'absence de Dieu...

On nous dit que nous sommes les suppots des vieilles superstitions ; faut rire ! Mais en face de ces démons qui renaissent de siècles en siècles, nous somes une jeunesse, Messieurs ! Sommes la jeunesse de Dieu, la jeunesse de Fidélité !
Et cette jeunesse veut préserver pour elle et pour ses fils, la créance humaine, la liberté de l'homme intérieur... ".


Les Amis de Sainte-Cécile via le Forum catholique
Partager cet article
Repost0

commentaires