Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 22:08

En novembre 2001 fut lancé le « cycle de Doha », dont l’objectif annoncé était de favoriser le développement des pays en voie de développement. Son véritable objectif était en réalité de supprimer un maximum de barrières douanières pour le plus grand profit des multinationales. Il était prévu que ce cycle de Doha s’achève le 31 décembre 2004. Nous sommes en 2008 et le succès n’est toujours pas assuré ! C’est la preuve qu’on nage en pleine utopie, en contradiction flagrante avec l’intérêt de la majorité des membres de l’OMC. Comment en est-on arrivé là ?

Il est significatif que celui qui a la responsabilité de mettre en application les objectifs de l’OMC, Pascal Lamy, déclare lui-même qu’avec ce nouvel échec des négociations l’occasion a été perdue d’injecter « dans l’économie mondiale 50 milliards de dollars ». Ce chiffre semble impressionnant, mais il faut le rapprocher du montant du PIB mondial, 50 000 milliards de dollars, soit mille fois plus. Voilà donc un haut responsable de l’OMC qui reconnaît que toute cette lourde mécanique pourrait augmenter le PIB mondial de 1 pour 1000 ! C’est risible. C’est la preuve éclatante que ce n’est pas ainsi que l’on assurera la croissance de l’économie mondiale.

En fait, nous assistons là tout simplement à une réédition de l’échec de l’URSS. Car nous avons bien affaire à une idéologie communiste. La fonction de l’OMC n’est ni plus ni moins que de prétendre assurer les échanges de biens et de services à l’échelle mondiale à l’aide d’une super planification. Suite Allianceroyale.fr

Partager cet article
Repost0

commentaires