Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 19:03

Ivan Rioufol, dans un excellent article s'interroge sur le projet de Nicolas Sarkozy d'enseigner l'esclavage des Noirs aux enfants français dès le primaire à la rentrée. Tout y est dit.

"Apprendre l’histoire de l’esclavage aux 9-10 ans? C’est le souhait émis par Nicolas Sarkozy, samedi, à l’occasion de la Journée nationale de la mémoire de la traite négrière. Les critiques que cette initiative a suscitées, ici même, me semblent convaincantes. Il n’est évidemment pas question de taire cette histoire. Mais ramener l’esclavage et la traite négrière à la seule responsabilité de "l’homme blanc", en répondant ainsi aux vœux des organisations antiracistes, relève d’un endoctrinement. Or il est pénible de voir ce procédé avalisé par le président de la République. D’autant que ce dernier avait paru sincère, alors qu’il était candidat, dans ses dénonciations des repentances à répétition et de la haine de soi.

Cette auto-flagellation passe sous silence les pratiques esclavagistes africaines ou musulmanes, qui perdurent pour certaines. La loi Taubira ne mentionne pas ces faits comme faisant partie des crimes contre l’humanité. Alors que des milliers d’esclaves chrétiens ont été capturés par les barbaresques (<esclave> tient sont origine de <slave>), la moindre des choses serait de l’enseigner aussi. Cependant tout se passe comme si la France avait décidé d’appliquer à la lettre la récente résolution du Conseil de l'Europe (15 avril) qui invite notamment (alinéa 9.7.9)  à "s’assurer que les manuels d’école ne donnent pas de l’islam l’image d’une religion hostile ou menaçante".

La culpabilisation est poussée jusqu’à l’absurde par la mairie (PS) de Nantes. Prétextant de rendre hommage à l’abolition de l’esclavage, elle a confié au plasticien-designer américain Krzysztof Wodiczko la construction, sur le quai de la Fosse d’où partaient les bateaux des négriers, d’un mémorial "se rapprochant du mémorial de l’Holocauste à Washington". Des millions d’euros vont être investis, cette année, dans un "itinéraire méditatif" afin de rappeler le "commerce triangulaire". En quoi les Nantais d’aujourd’hui, à qui l’on propose aussi des événements comme "La marche des esclaves",  sont-ils comptables des négriers du XVIIIe siècle?"

Partager cet article
Repost0

commentaires