Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 18:37

Le mensonge inscrit dès le départ dans le régime républicain comme méthode de gouvernement et de politique intérieure

Historiquement correct : Pour en finir avec le passé unique"Le 20 avril 1792, la Législative déclare la guerre au 'roi de Bohême et de Hongrie', François Ier, qui vient d'accéder au trône des Habsbourgs. La France s'engage dans un conflit qui durera vingt-trois ans, et s'achèvera par la défaite de Waterloo et l'occupation du pays. ...

En dépit d'une légende bien installée, jamais ont ne verra d'entente des rois contre la France révolutionnaire. ...

'Il faut déclarer la guerre aux rois et la paix aux nations', lance Merlin de Thionville. ... 'La Législative, rappelle François Furet, a voulu le conflit avec l'Europe pour des raisons de politique intérieure: là-dessus tous les historiens sont d'accord'.
 
... L'épopée patriotique de l'an II? Encore un mythe. Parmi la population, aucun enthousiasme ne se manifeste. Ce ne sont pas des volontaires qui vont se battre, mais des hommes désignés au sein de chaque commune. Un nombre considérable choisit l'insoumission ou la désertion. Pierre Gaxotte rapporte qu'en 1794, sur 1 200 000 mobilisés, on recense 800 000 déserteurs" (
Jean Sévillia, Historiquement correct, Pour en finir avec le passé unique, Perrin, Saint-Amand-Montrond 2003, p. 185).

"Le crime, peut-être le crime majeur, plus grand encore de la Révolution, est d'avoir déclencher la guerre à l'égard de nos voisins et d'avoir dissimulé que c'était une guerre d'agression. À partir de ce moment-là, le patriotisme des Français a été piégé… Autrement dit, pendant un siècle et demi, qui voulez-vous qui parle de la guerre de Vendée? … À gauche, on préférait ne pas trop évoquer parce que n'était pas très glorieux; à droite, on était gêné, parce que dans une certaine mesure, la Vendée, c'était ceux qui étaient censés avoir donné le coup de poignard dans le dos aux armées françaises, puisque on avait dissimulé que la France était l'agresseur et que d'autre part, les puissances européennes n'avaient nulle intention de partager, de déchirer la France… Ils ont pu le faire en 1814-1815, ils ne l'ont pas fait. Par conséquent, vous avez un énorme mensonge. L'énorme mensonge de la guerre, à l'égard de l'étranger, qui a permis de justifier en quelque sorte le crime contre la Vendée" (Pierre Chaunu, 10:20 au curseur, video 1).


"25 avril (1792) Le Chant de guerre pour l'armée du Rhin, la future Marseillaise, est chanté pour la première fois par Rouget de Lisle dans le salon du maire de Strasbourg.

28 avril (1792) Début de la guerre. Offensive française et entrée des troupes de Rochambeau en Belgique..." (Jean Tulard, J.F. Fayard, A. Fierro, Histoire et Dictionnaire de la Révolution française 1789-1799, Bouquins Robert Laffont, Paris 2004, p. 342).

Partager cet article
Repost0

commentaires