Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2007 2 30 /10 /octobre /2007 17:15

Le président russe Vladimir Poutine s'est joint pour la première fois mardi aux commémorations des victimes des répressions politiques en URSS, sacrifiées selon lui à des "idéaux vides de sens", en se rendant à Boutovo, l'un des sites les plus sanglants des purges staliniennes.

"Vladimir Poutine a rendu hommage mardi aux millions de personnes tuées sous la dictature soviétique de Joseph Staline, en recommandant à ses compatriotes de s'unir pour éviter une résurgence de ce passé tragique. ... Parmi les victimes figuraient des prêtres et des monarchistes mais aussi d'innombrables personnes emportées au fil de tueries aveugles

... Les historiens estiment qu'entre 20 et 40 millions de personnes ont péri sous le régime de Staline. 

Lançant un appel à l'unité nationale, Poutine a déclaré: "Pour développer le pays et choisir la bonne voie, nous avons besoin de débats et même de batailles politiques, mais pour que ce soit un processus créatif il ne faut pas les mener en dehors du cadre culturel."
L'Express

 


"Nous sommes là pour commémorer les victimes des répressions politiques des années 30-50", a-t-il dit.
"De telles tragédies se sont répétées dans l'histoire à plusieurs reprises. Cela arrivait lorsque des idéaux qui paraissaient attrayants mais étaient vides de sens étaient placés au-dessus des valeurs fondamentales: la vie humaine, les droits et les libertés de l'Homme", a ajouté M. Poutine.
"Nous ressentons toujours cette tragédie. Il faut faire beaucoup pour que cela ne s'oublie jamais", a-t-il poursuivi, en mettant en garde, à la veille des élections législatives et présidentielle, contre des "batailles politiques destructrices".

 
M. Poutine a assisté à un office des morts en mémoire des victimes des répressions célébré par le patriarche de Moscou et de toutes les Russie, Alexis II, dans l'église de la Résurrection à Boutovo (banlieue sud de Moscou).
Il a également déposé une gerbe au pied d'une croix de bois de 12,5 mètres de haut érigée en août là où furent exécutées plusieurs dizaines de milliers de personnes, dont nombre de prêtres et de croyants.
Vladimir Poutine, un ancien lieutenant-colonel du KGB, a jusqu'ici accordé peu d'attention aux répressions staliniennes, commises pour nombre d'entre elles avec la complicité des services spéciaux soviétiques (Tchéka, puis KGB).

 
Il s'est rendu dans l'ancien goulag de Norilsk (grand Nord) en mars 2002, mais n'avait jamais participé à la Journée à la mémoire des victimes des répressions, a indiqué un porte-parole du Kremlin. BOUTOVO (AFP) - Russie: Poutine commémore pour la première fois les victimes des purges staliniennes

Partager cet article
Repost0

commentaires