Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 15:09
"Marine Le Pen estime que la campagne d’affichage du parti suisse UDC, visant à dénoncer l’immigration massive, "est dangereuse car il y a un risque d’amalgame entre l’immigration et la couleur de la peau". Sur cette affiche, on voit trois moutons blancs posés sur une surface rouge marquée d’une croix blanche symbolisant la Suisse. L’un d’eux repousse d’un coup de patte un mouton noir censé représenter un immigré. La conseillère régionale du FN ajoute que tout cela relève de "la pub", au même titre que "les campagnes de Benetton", et que "jamais" son parti ne se lancerait dans ce type d’affichage." (Le Point.fr, 17/10/2007)

Suisse Elections législatives, victoire écrasante des nationalistes, déroute des socialistes

A trop vouloir faire "politiquement correct", séduire un électorat allogène (électorat qui est allé massivement voter Ségolène Royal), à gauchiser son discours cependant que Sarkozy "droitisait" le sien, Le Pen ne s'est-il pas aliéné une grosse partie de son électorat ? Electorat qui, trompé, a préféré voté pour son bourreau, celui qui semblait avoir le plus de chances de porter ses idées au pouvoir? Si les faits prouvent malheureusement aujourd'hui que le discours de Sarkozy ne fut une fois de plus qu'un leurre électif (il fait le contraire de ce qu'il avait promis durant sa campagne), ils prouvent aussi que la tactique employée par le mouvement de Jean-Marie Le Pen sous l'impulsion du secrétaire général Louis Aliot (2005) et de Marine Le Pen, symboles de la dédiabolisation et coordinateurs de la campagne, ne fut pas la bonne. Le bide national de Jean-Marie Le Pen aux présidentielles 2007, le succès triomphal de l'UDC, la déroute des socialistes, Marine Le Pen devrait-elle revoir sa copie? 
Partager cet article
Repost0

commentaires