Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 11:11
Le Consistoire de Paris en appelle au soutien de l'Etat

LE MONDE
| 24.10.07

Pour faire face à ses problèmes financiers, le Consistoire de Paris, chargé d'organiser la vie cultuelle de la communauté juive de la capitale et de la région parisienne, mène, jusqu'au 25 octobre, une campagne destinée à mieux faire connaître ses activités et à récolter des dons. Parallèlement, ses responsables en appellent à l'aide de l'Etat.

Son président, Joël Mergui, reconnaît les difficultés "classiques et récurrentes" d'un organisme au financement fondé sur les dons, et annonce un déficit annuel d'un million d'euros, pour un budget de 21 millions. 

...
Les ressources du Consistoire proviennent principalement des dons et des revenus issus de la casherout (la conformité des aliments à la loi hébraïque), aujourd'hui en forte baisse...

Face à une situation qui les empêche, de fait, d'entretenir un patrimoine d'une centaine de bâtiments, les responsables du Consistoire souhaitent une aide de l'Etat. "Si les pouvoirs publics ont le souci de voir la communauté juive poursuivre son développement et vivre son judaïsme le mieux possible, l'Etat doit donner des signaux forts de son soutien", estime M. Mergui. Il juge par ailleurs que l'Etat a une responsabilité particulière dans la mesure où "c'est lui qui, il y a deux cents ans, a créé le Consistoire". "Ce n'est pas parce qu'une fois par semaine un bâtiment est dédié au culte qu'il ne doit pas recevoir de subventions publiques", avance-t-il encore, dans une allusion à l'interdiction pour l'Etat de financer les cultes.

Côté pouvoirs publics, on estime que seules des garanties d'emprunts auprès de la Caisse des dépôts et consignations pourraient être concédées, à condition que le Consistoire "dégraisse ses effectifs et entreprenne une opération "mains propres"".

Stéphanie Le Bars 
Article paru dans l'édition du 25.10.07. 

                                                  ***
Le crif demande aux Juifs de faire leur alya en Israël, les rabbins restant en France n’ont plus assez de moyens financiers car la communauté diminue de plus en plus, et la France devrait financer la "vie cultuelle" de ceux qui restent?? Pour qui nous prend-on?
Partager cet article
Repost0

commentaires