Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 20:40

Cette question alarmiste  à tous points de vue a fait l'objet d'un dossier  au journal de 20h de France 2 de ce jour

( http://jt.france2.fr/20h/).


Depuis quelque temps déjà, chacun peut observer lorsqu'il fait ses courses à quel point le prix des céréales a nettement augmenté. Et ce n'est pas prêt de s'arrêter.
Selon un courtier en blé , le prix du blé a même carrément triplé, ce qui est du jamais vu !
C'est un marché où les conditions météorologiques restent souveraines. Une mauvaise récolte ici, une sécheresse là et voilà les cours du blé repartis à la hausse !


Le Brésil est le grenier à blé du monde, mais il reste talonné par l'Inde et la Chine. Jadis, ce rôle de grenier à blé du monde était tenu par l'Ukraine et aussi la Beauce .
Les demandes en céréales restent très fortes car les céréales sont de plus en plus un produit qui plaît et qui est porteur et ce, même dans les pays pauvres et même en Afrique, comme au Sénégal , par exemple où le prix fort d'un pain a du mal à passer.


En conséquence, le Brésil défriche de plus en plus de terres forestières  pour répondre à cette demande de blé et cela suffit à peine !
Les réserves mondiales en blé en viennent presque à s'épuiser . Et dans le même temps, la population mondiale augmente  et la demande en céréales aussi. Le problème vient du fait que les céréales servent dans le domaine alimentaire mais aussi dans le domaine énergétique ( biocarburants ).

Alors que faut-il faire ?
Faut-il stocker et faire des provisions ou bien faut-il apprendre à produire plus avec les terres que nous avons , en utilisant pour ce faire des semis résistants aux conditions climatiques et aux insectes. Je veux parler ici des fameux OGM. Le choix fait en la matière conditionnera le futur de l'humanité !

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Le problème c'est que les OGM ne remplacent ni l'eau, ni les engrais.Sans engrais, les rendements agricoles sont divisés par 4 ou 5, et on ne peux plus nourrir que la population du moyen age !!!Imaginez la suite.
Répondre
D
Merci Gertrude pour cet article de qualité.Le problème, c'est que la France n'a pas soutenu ses paysans et que nous n'avons désormais que trop peu de paysans pour nourrir à la fois les Français et les faire rouler par le biais du biocarburant.La république privilégie les intellectuels au détriment des gens de la terre. La monarchie, au contraire, a toujours visé à l'équilibre entre ces deux mondes car la monarchie gère un pays sur le long terme et elle sait que la priorité des priorités, c'est donner à manger aux Français au moindre coût, c'est-à-dire en n'important pas ce que le climat français nous permet de cultiver nous-mêmes. C'est pourquoi la France, sous Louis XIV,  a colonisé certains pays afin de prduire elle-même ses propres denrées exotiques plutôt que de les acheter à d'autres peuples colonisateurs, cela lui coûtait bien moins cher et, par voie de ricochet, bien moins cher au consommateur. Le président de la République, ne l'oublions jamais, est un chef de clan idéologue qui vise à l'endoctrinement républicain par le biais de l'école ;  le roi, au-dessus des partis, veille à la fois à l'instruction de son peuple mais considère l'agriculture comme le domaine essentiel par excellence, car ce sont les paysans qui nourrissent les Français.
Répondre