Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 20:22

Le Front national s'est gauchisé, ce qui devient pour moi une incapacité définitive : on ne gagne jamais à renier ses principes. Le comte de Chambord avait dit en 1873 : "Le reniement de nos principes (de gouvernement) est la cause vraie de tous nos désastres...." Cette phrase ne cesse de se voir confirmer par le choc de la triste réalité "française" en 2007, si on peut l'appeler encore par ce nom (?)

Olivier Pichon de Monde & Vie fait la même analyse, non dénuée d'intérêt :

"Cette grave erreur stratégique prend sa source dans la stratégie dite de « dédiabolisation » imposée au FN par Marine Le Pen. Il ne s’agit pas ici de contester la nécessité de dédiaboliser le FN, mais seulement la façon dont elle a été mise en œuvre par Marine Le Pen, laquelle a considéré qu’elle passait par l’abandon progressif des idées fondatrices du parti au moment même où elles étaient adoptées par un nombre croissant de nos compatriotes ! De mises en sourdines en œillades adressées à l’électorat immigré, le FN en est ainsi venu à se positionner, à plusieurs reprises, à la gauche de Nicolas Sarkozy. Stratégie absurde qui a culminé sur la dalle d’Argenteuil, lorsque le candidat national dénonça ceux qui, dans la classe politique, « veulent kärchériser les immigrés après les avoir ghettoïsés » ! A-t-on bien mesuré l’aberration d’un tel positionnement, voyant le FN se poser non en recours des Français victimes de l’immigration incontrôlée, mais en rempart pour les « jeunes » outragés par la prétendue brutalité du ministre de l’Intérieur ? En alignant ainsi le discours frontiste sur celui de l’extrême-gauche, la stratégie de Marine Le Pen a renforcé auprès des électeurs frontistes, la crédibilité de Sarkozy qui n’en espérait probablement pas tant !" (Olivier Pichon, "Aux sources de l'échec", mercredi 25 avril 2007)

Alors surtout, ne tombez pas dans le piège du "il faut voter Sarkö pour faire barrage à la gauche".... Quelle monumentale escroquerie! Sarkö étant l'homme du système, vous ne pouvez pas vous renier (!), à moins de n'avoir aucun principe. D'un point de vue moral, on ne peut vouloir un "moindre mal" pour éviter un plus grand mal (Saint Thomas d'Aquin). On ne peut donc pas voter Nicolas Sarközy "pour faire barrage à la gauche". Reste notre seule liberté: l'abstention.

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Ingomer, cher ami, vous allez réussir à ma faire m'abstenir au deuxième tour....
Répondre
T
Vous faites des amalgames honteux.La main tendue de JMLP ne s'adressait pas aux sans-papiers, aux irréguliers, ni même aux immigrés, mais aux gens des banlieues, exclus, dont certains sont "français de feuillage" et d'autres "français de souche". Sarkozy ne passera jamais au karcher les immigrants africains qu'il fait venir pour le MEDEF (gare du Nord, agression du rabin, Fofana...), mais bien des jeunes nés et ayant grandi en France qu'on pourrait mettre au boulot plutôt que de refaire venir une première génération d'immigration de travail d'afrique noire...Si y a bien une population en France qui a envie d'en découdre avec la droite d'affaire et la gauche angélique, c'est bien le peuple des banlieues. Et certainement pas une poignée de cathos vivant dans des quartiers cossus, ne voyant d'immigrés qu'à la télé, et aimant bien fricoter avec les païens coupeurs de gui racialistes et eugénistes. Et qui ne pèse rien électoralement parlant.Franchement, Le Pen a toujours ses 4 millions d'électeurs, je ne vois pas pouquoi se lamenter. Il n'a que peu reculé en nombre absolu. C'est le vote utile, l'augmentation des inscrits et l'explosion de la participation qui ont rendu son score aussi bas.Fut une époque, où quand on était à la droite nationale, on savait à quel point la finance transnationale et cosmopolite était ennemie de la France, quitte à être d'accord pour lui nuire avec certains marxistes. Hélas, 40 ans d'anticommunisme financé par la CIA ont un peu pourri le débat. J'espère ne pas assister à la polognisation de l'extrême-droite française, ça me ferait regretter mon vote Le Pen!
Répondre
J
Il est clair que cette attaque vise, sans le nommer, Alain Soral. Je m\\\'étonne, d\\\'ailleurs, que vous parliez d\\\'extrême-gauche à son propos. C\\\'est à se demander, si vous mesurez le profond mépris que peuvent avoir les amis de Soral à l\\\'égard des gauchistes. Certes, le Front a pris une veste médiatique organisée. Mais doit-on pour autant s\\\'en prendre à des gens, sincèrement engagés, et à l\\\'écoute de toutes les mouvances nationales et nationalistes ?
Répondre