Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 10:54
Esther Benbassa dans un article intitulé "L'égalité par l'"action positive", paru dans l'édition du Monde du 18.04.09, se targue de défendre une "France fraternelle et solidaire" (sic) tout en appelant à en finir avec une certaine France, l'"aristocratie blance" ! Elle dit défendre une "action positive" tout en prônant l'exclusion des blancs. Est-ce tolérable?

Esther Benbassa dans le texte :

Discrimination et racisme sont le couple infernal qui bloque la créativité de tant de pays européens, arc-boutés sur leur "aristocratie" blanche, sortie du moule, amollie par le bien-être, dominante dans les corps de l'Etat mais aussi au-delà.

... Je suis femme, juive, française, plutôt blanche, franchement cosmopolite (au meilleur sens !), pas mal diplômée, j'ai aussi un accent et je suis une immigrée qui vit depuis plus de trente-cinq ans en France.

... Je suis de gauche, professeur d'université, j'ai passé quelques concours pour y arriver et je me sens à l'aise dans nombre de pays, y compris en France, dès que je descends de l'avion.

...
est-on donc condamné à rester à jamais l'"immigré" de l'Autre, du Français sans tache ? Finissons-en avec cette France-là. Tentons d'oeuvrer pour une République vraiment indivisible, celle qui reconnaît l'égalité de tous ses citoyens, une France fraternelle et solidaire. Moi, l'immigrée d'origine, j'aimerai vivre alors dans cette France dont j'ai rêvé, et qui me déçoit tant depuis que j'y ai fait mes premiers pas. Fin de citation.
Partager cet article
Repost0

commentaires

j-paul 24/04/2009 20:29

fait penser à des enfants gâtés qui cassent un jouet et sont en colère parce qu'il ne marche plus .