Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 16:31

De Hans-Hermann Hoppe, dans Junge Freiheit,  15 juillet 2005

 


Plus maître chez soi ?  Exclure est un Droit fondamental

Hans-Hermann Hoppe,  auteur de Democracy: the god that failed (Démocratie: le Dieu qui a échoué),  enseigne la science  économique  à l'Université du Nevada  à Las Vegas. Ses autres traductions en français se trouvent ici .


... Finalement,  les lois "contre la discrimination"  ne signifient rien d'autre que la "nationalisation"  de la propriété et,  ce faisant,  elles mettent en route  un processus de "dé-civilisation" ("l'humanité retourne à la barbarie", Pie XI en 1922... NdCR.).  En adoptant des lois "contre la discrimination"  les hommes de l'état confisquent aux  propriétaires privés le Droit d'exclure qui est inhérent au principe de la propriété privée. Ils les dépossèdent de leur propriété,  dans la mesure où ils  la livrent "au public".  Ce faisant, les hommes de l'état détruisent les fondements de la liberté personnelle. Ils nous dépouillent toujours plus de toute protection, attisent les conflits, et favorisent les conduites  anormales, non civilisées.

 


... Les conséquences d'une politique d'intégration forcée imposée par les hommes de l'état sont prévisibles et en même temps observables absolument partout ("Liberté, Egalité...").  Le Droit d'exclure d'autres personnes de sa propriété est le moyen qui permet d'empêcher qu'il vous arrive quelque chose de moche ou que vous jugez désagréable. L'exclusion me permet de me protéger contre les écoliers,  apprentis, étudiants, employés, locataires, clients, invités,  etc. qui sont mal élevés, paresseux,  indignes de confiance, va-de-la-gueule, irrespectueux, irresponsables, débauchés, bref : que moi je considère comme effroyablement mauvais. A l'inverse, l'intégration forcée, c'est-à-dire la "non-discrimination" favorise et entretient la mauvaise conduite et le caractère pervers.

 

Dans une société civilisée, le prix  le plus élevé  à payer pour la mauvaise conduite, c'est l'exclusion.  Les personnages totalement dépourvus d'éducation ou d'humanité se retrouvent bien vite rejetés par tous et par chacun, et deviennent des parias, en marge de la civilisation. C'est là un prix élevé, et c'est pourquoi l'incidence de tels comportements, normalement, est faible. En revanche, lorsqu'on vous empêche de chasser les autres de sa propriété, alors que vous jugez leur présence indésirable, alors  on encourage la mauvaise conduite, les comportements criminels et les caractères carrément tordus. Au lieu qu'on les repousse dans l'isolement, aux marges de la société, leur comportement déplaisant devient toujours plus visible, et plus choquant. C'est l'ensemble des relations dans la société, aussi bien privées que professionnelles,  qui sont de plus en plus dépourvues de considération et de respect,  niveleuses et non civilisées.

 

C'est pourquoi on ne peut que conclure ceci :  si on est pour la civilisation, il faut combattre les lois "contre la discrimination", avec  toute la force et la véhémence nécessaires. Et comme premier pas dans cette direction, les abolitionnistes doivent apposer l'avis suivant : Accès Interdit aux Politiciens."

Hans-Hermann Hoppe, Junge Freiheit, 15 juillet 2005

Partager cet article
Repost0

commentaires