Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 09:16
"[L]a logique est là, et toujours les théories de la pure nature aboutiront aux excès des impures passions. Toujours 89 conduira son 93. Dans notre monde moderne, qu'est-ce qui enfante ruines sur ruines, révolutions sur révolutions? N'est-ce pas la fausse notion de la liberté? Tant qu'on en vivra, on en mourra.

... La liberté, telle que l'Eglise l'enseigne et la pratique est pour l'individu, comme pour la société, la délivrance des ignorances et des illusions, des corruptions, des abus de tous genres qui nous arrêtent dans l'accomplissement de notre vraie destinée et dans l'acquisition de notre vrai bonheur; l'autre, au contraire, est une force ennemie, qui nous arrache au bon Dieu et qui nous détourne des voies de la vérité, de la justice, de l'ordre, de la paix et du bonheur véritable, auquel Dieu nous appelle. Quel abîme entre ces deux conceptions! C'est le jour et la nuit." (
Mgr de Ségur, La Liberté, Editions Saint-Rémi, p. 254).

"... Car en dehors de JESUS-CHRIST et de son Eglise il n'y a que la domination de l'homme sur l'homme; et à cause de la corruption originelle, cette domination dégénère fatalement en despotisme et en arbitraire" (ibid., p. 257).

"Le
vieux serpent le sait bien, lui qui a perdu pour toujours le bonheur, avec la puissance d'atteindre sa fin dernière; il a perdu la liberté et le bonheur; et, dans sa rage jalouse, il veut nous la ravir à nous-mêmes. Mais comment faire pour enlever à l'homme son cher trésor? Il n'a pas osé l'attaquer en face: s'il lui eût dit que la liberté était mauvaise, qu'il fallait la rejeter, il n'aurait eu aucune chance de succès. Il a été plus habile: il s'est présenté à l'homme sous le masque et avec le nom magique de la liberté elle-même. La pauvre humanité s'y est laissé prendre. ... 'Cette affectation de l'indépendance, c'est la liberté de Satan et de ses rebelles complices qui ont voulu s'élever eux-mêmes contre l'autorité souveraine. Loin de nous une liberté si funeste, qui a précipité ces esprits superbes dans une servitude éterne'" (Bossuet, Sermon sur une vêture, cité in Mgr de Ségur, ibid., p. 302-303).

"La vraie liberté a ... pour loi suprême la vérité, la justice, la charité; la fausse, qui met sur la même ligne la vérité et l'erreur, le bien et le mal (
relativisme), repose sur la négation du devoir, lequel consiste essentiellement à aimer et à faire le bien, à n'aimer, à ne faire que le bien. ... Méfions-nous extrêmement des hommes et des livres qui, sous prétexte de tolérance, prônent cette liberté menteuse, fille de la renaissance païenne, du protestantisme et de la Révolution: qu'ils le veuillent ou non, qu'ils soient ou non de bonne foi, ils n'en sont pas moins "ces faux frères qui s'insinuent parmi les fidèles pour surprendre notre liberté, la liberté que nous avons dans le Christ JESUS, et pour nous réduire en servitude" (Gal., II, 4, ibid., p. 304-305).

Quelles pages sublimes et merveilleuses de Mgr de Ségur, qui a mille fois raison de dire que tant que nous vivrons de cette fausse liberté, nous en mourrons! Tant que nos sociétés placarderont sur les murs de leurs édifices publics, les mots affreux de la révolte impie, nous en mourrons. Tant que trahison et rebellion seront nos maîtres mots, nous en mourrons. Les faits quotidiens sont là pour le prouver: le
Testament de Saint Rémi se vérifie chaque jour.

Lire aussi: 

L'imposture de la devise "Liberté Egalité Fraternité" 
Liberté, Egalité, Fraternité... ou la mort!
Le mensonge de la "Liberté" : la corruption de la liberté par les libéraux 
Partager cet article
Repost0

commentaires