Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 08:58
Par Michel Ségal, Professeur de collège en ZEP.

"Je ne leur lirai pas 
-
parce qu’ils seraient bien incapables d’en comprendre le sens profond, et même d’en comprendre les mots qui la composent ; 
- parce que notre école demande aux enfants de réinventer eux-mêmes les règles d’écriture ou de syntaxe
- Je ne la lirai pas parce que depuis une trentaine d’années, l’école leur apprend le mépris du patrimoine et la méfiance du passé
- Je ne la lirai pas parce que cette lettre me fait honte, honte de la maturité d’un adolescent il y a plus de soixante ans face à l’infantilisation construite par notre école de ceux du même âge aujourd’hui. 
- Je ne la lirai pas parce que nos enfants ignorent les événements auxquels elle se réfère
- parce que notre école préfère par exemple demander à des enfants d’analyser des « documents » plutôt que de leur enseigner des dates et des événements. 
- Je ne la lirai pas parce qu’il y a longtemps que l’école refuse de transmettre aucun modèle
- parce que notre école n’envisage plus les textes d’auteurs comme des exemples mais comme des thèmes d’entraînement à la critique. 
- Je ne la lirai pas tout simplement parce que notre école a délibérément détruit l’autorité qui pourrait permettre une lecture et une écoute attentives. [
Suite Le Figaro via Afe-blog] [Source Le Figaro]

                                                            ***
 
Deux idées me viennent à la lecture de cette lettre:

1- il serait peut-être temps de repenser notre rôle à tous et de remplacer le "notre école" par "leur école"...

2- "
Ils ont détruit l'autorité", détruire l'autorité paternelle, l'amour de la famille, c'était inscrit dans le programme révolutionnaire des Illuminés de Bavière au XVIIIe siècle, Secte fondée par le franc-maçon Adam Weishaupt. Lire l'abbé jésuite, Augustin Barruel, Mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme, 1797, nouvelle édition intégrale aux Editions de Chiré, moderne et pourvue d'instruments de recherche efficaces ; elle a été établie à partir du texte de l'édition de 1818, revue et corrigée par l'abbé Barruel lui-même, qui fut la dernière publiée du vivant de l'auteur. Le communiste Guy Môquet, dont il est demandé de lire la lettre dans leurs écoles n'est rien d'autre que l'héritier  des Illuminés de Bavière dont le programme,
Illuminisme  (qui devait conduire l'homme et la société au véritable bonheur), était l'ancêtre de l'internationalisme communiste (destruction de l'autorité et destruction de la propriété, liberté & égalité …) Comme quoi, si le système demande aujourd'hui aux "professeurs" de lire cette lettre, le hasard n'existe pas...
Partager cet article
Repost0

commentaires