Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 14:12
Après la dissimulation par l'Insee des chiffres du chômage en avril 2007 pour cause d'élections présidentielles, cet organisme devrait enfin annoncer les résultats de son enquête annuelle sur l'emploi en 2006,... en novembre. 

Un article de Latribune.fr indique : "[l]e taux de chômage en France serait révisé officiellement de 8% à 8,4% pour le mois de juillet...

"Ces spécialistes estiment que les chiffres officiels du chômage, diffusés par le gouvernement, sont établis de manière discutable car ils mélangent deux sources jugées très différentes, les chiffres de l'ANPE et un sondage réalisé par l'Insee sur un échantillon de 75.000 personnes. L'ANPE est soumise en effet à des contraintes administratives telles que les demandes de radiation ou de contrôles plus sévères, tandis que la fiabilité de l'enquête emploi de l'Insee est remise en cause, selon les experts cités par Le Monde, par une marge d'erreur évaluée à plus ou moins 140.000 personnes, soit presque deux fois la taille de l'échantillon

"... Le 16 janvier, l'Insee avait annoncé qu'il reportait de mars à novembre la publication des résultats de son enquête annuelle sur l'emploi en 2006 en raison de trop grandes divergences entre ses chiffres (9,8% en moyenne annuelle) et ceux du ministère de l'Emploi (9,1%)... (surtout en raison des élections présidentielles...) 

"... De nombreux spécialistes estiment que, quel que soit le mode de calcul, les chiffres officiels ne rendent de toutes façons compte qu'imparfaitement de la situation de l'emploi
- puisqu'ils ne recensent que les personnes à la recherche d'un emploi à plein temps et à durée indéterminée. 
- Les statistiques ne prennent par définition pas en compte les bénéficiaires du revenu minimum d'insertion (RMI), qui sont plus de 1,1 million, ni les bénéficiaires des contrats subventionné par l'Etat..."

Partager cet article
Repost0

commentaires