Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 22:25

Via le Salon Beige

Eric Zemmour dans Le Figaro (De Gaulle, Jaurès et l'identité française, Publié le 15 mars 2007) reprend la phrase de de Gaulle définissant l'identité française: « Il ne faut pas se payer de mots. C'est très bien qu'il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu'elle a une vocation universelle. Mais à condition qu'ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. »

"Ces propos seraient sans doute qualifiés « d'ignobles » par Ségolène Royal ; et de « dangereux » par François Bayrou"...

Et Zemmour de s'interroger fort justement sur le vide de l'identité française laissé par la république : "Il est, depuis trente ans, interdit de s'interroger sur le destin de la nation française. Multiraciale, multiculturelle, multiconfessionnelle, forcément, sous peine d'être raciste et xénophobe. Mais comment peut-on assimiler un étranger au vide ? Comment lui donner envie de devenir ce qui s'est évanoui ? [L'aporie "républicaine" et "laïque" dans toute sa splendeur !  Un grand bravo - une fois n'est pas coutume - à Eric Zemmour pour cette découverte!] La gauche interdit au peuple français de défendre «son identité», mais encourage toutes les autres identités du monde à se défendre, qu'elles soient kosovars, palestiniennes, tibétaines ou baltes. La droite, souvent, ne veut pas voir que sa vision du capitalisme, qu'elle juge si archaïque, fait aussi partie de l'identité française."

Partager cet article
Repost0

commentaires