Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 18:38
Soutien total à Ségolène Royal dans sa défense de la femme lorsqu'elledit: « En tant que femme et présidente de la région Poitou-Charentes, je n'ai absolument pas envie de sponsoriser sur mon territoire une personne qui vante les violences faites aux femmes ». « Même si je n'ai pas à me mêler des choix artistiques, j'assume, et je me réjouis qu'il ne chante pas ses paroles de haine et de meurtre aux Francofolies », ajoute-t-elle.

En disant cela, sans rentrer dans les considérations politiciennes, et en se positionnant courageusement ainsi (contre, certainement d'ailleurs une partie de ses propres troupes et contre il faut le dire même un certain conformisme de bon aloi...), elle fait oeuvre d'une authentique avance humaine et applique ici ce que nous ne cessons de réclamer en politique depuis deux siècles : le primat de la Morale sur la "liberté", y compris sur la "liberté d'expression".

D'une certaine façon, Ségolène Royal, en défendant l'image de la femme, et aussi le parti socialiste lorsqu'il refuse le travail dominical comme anti-civilisationnel, sont en train de se positionner contre la république relativiste et anti-civilisationnelle française à faire le boulot que la "droite" a depuis longtemps abandonné. Et une fois encore, dans cette histoire, c'est la "droite" qui défend l'immoralité, le tout au nom de la soit disant "liberté" d'expression... Rappelons qu'il ne peut y avoir de liberté dans la destruction de la dignité de la personne humaine (appel à la haine, appels au meurtre d'une partie de la population comme au "hellfest"...) mais corruption de la liberté.

J'ajoute que je trouve particulièrement mal venu que de soit-disant nationalistes, dans nos milieux, prennent partie pour l'auteur d'une chanson nommée "sale pute"..., destinée à une femme qui l'aurait trompé et dans laquelle il couvre d'injures et d'ignominies l'image de la femme, au seul motif qu'il s'opposerait ainsi à la socialiste. Une telle attitude, lâche et indécente, et particulièrement ignoble, n'a rien de "nationaliste" et encore moins de français.

"Il va sans dire, qu'Orelsan  ne souhaite bien évidemment plus participer à un évènement incapable de défendre  et de respecter des valeurs aussi essentielles que celle de la liberté d'expression.»" (sic)... 

Alors Ségolène, bientôt avec nous ?
Partager cet article
Repost0

commentaires