Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 16:05

Un ouvrage que tous les nationalistes doivent connaître: le Manifeste politique et social du colonel  Pierre Chateau-Jobert (1912-2005). Je mets en ligne quelques extraits, afin de porter à la connaissance de tous, des faits qui, aujourd'hui encore continuent d'être soigneusement cachés par le Système.

"Si le peuple voulait prendre conscience de ce qui se trame contre lui il se demanderait, devant l'imminence du danger, comment on a pu en arriver là sans qu'il s'en aperçoive. Il serait effrayé de la malignité d'un adversaire qui, depuis des siècles, prépare 'à petits pas' l'asservissement de l'humanité.

... Ces deux conception, communisme et libéralisme technocratique, aboutissent l'une et l'autre à une exploitation de l'homme en lui refusant le respect de ses droits.

Ce mal, depuis longtemps, a pour nom la "Révolution". ... en France, le "Système" se remplace par lui-même à tous les changements de gouvernement ou de République. Ce système inexorablement mène la France à sa perte: une France déjà réduite à son 'hexagone' métropolitain, qui lui-même sera bientôt désintégré dans un ensemble plus grand; une France dans laquelle les Français ont perdu la liberté de s'exprimer et bientôt la
liberté de penser; une France dans laquelle les Français sont prêts pour l'esclavage.

... Ainsi le Français, par exemple, ne connaît qu'une Révolution: celle de 1789, dont il n'est pas peu fier parce qu'on lui a toujours caché l'origine et le véritable but du renversement de l'ordre existant.

Il ne fait pas de doute que cette révolution a entraîné nombre d'hommes de bonne foi qui se félicitèrent d'une
'déclaration des droits de l'homme' et d'un renversement des princes régnants pour faire place à des républiques. Mais, dépassant le contexte du moment, cette révolution apparaît bien comme l'expression d'une force voulant rejeter tous les aspects d'un ordre subordonné à la morale [Exemple: déclaration de Jacques Chirac au Journal du Dimanche, avril 1995  : "non à une loi morale qui primerait la loi civile"]. Et là est le véritable objectif de la 'Révolution'. Trompés par d'habiles propos, les hommes crurent que les idées révolutionnaires leur apportaient des notions toutes nouvelles: la liberté, l'égalité, la fraternité (alors que, depuis des siècles, nombre d'autorités spirituelles s'efforçaient d'en faire prendre une conscience très exacte et, celle-là non déformée). [Lire La corruption de la liberté par les libéraux].

L'idée de révolution est alors devenue synonyme de 'progrès' civilisateur; cette idée a franchi les frontières et les peuples s'y sont laissé prendre, alors qu'en réalité, derrière ces apparences, se trouvaient sapés les principes de morale, d'autorité, de responsabilité, qui sont les seules vraies garanties contre les abus des puissants.

Ce ne sont pas les peuples qui gagnaient, ce sont ces puissances qui maintenant s'appellent communisme ou capitalisme d'Etat, celui-ci n'ayant qu'un but: le profit, celui-là qu'un dessein: l'asservissement des hommes fondus en une masse où l'individu ne compte plus.

Selon une tactique maintenant bien connue, c'est l'homme lui-même qui a été incité à réaliser, et dans l'enthousiasme, les premières 'victoires' qui sont en réalité celles de ses ennemis.

... Est 'Révolution' tout ce qui va contre l'ordre naturel et qui, en particulier, s'oppose à la dignité de l'homme, à ses droits, et à l'exercice de ses devoirs en tant qu'homme mais aussi en tant que membre d'une société ou d'une nation.

... Ce travail est un manifeste car la documentation utilisée est cimentée par un esprit de combat. Et ce travail a été fait moins pour lui-même que pour définir la base de ce combat: Il faut démasquer la Révolution partout où elle se niche, et notamment dans les gouvernements qui officiellement l'ignorent. Il faut substituer du Contrerévolutionnaire à tout ce qui gangréné par la Révolution.

La France... Pour elle c'est le temps d'une honte devenue insupportable: Qu'un certain clergé progressiste pactise avec l'ennemi, que l'armée se déculotte pour mieux se faire fouetter, que le peuple soit maintenu dans une ignorance totale du drame que vit le pays, que les gouvernants et la presse tournent en dérision la vérité, que la France soit trahie et qu'on lui demande de dire merci, voilà qu'il suffit.

Il faut en arriver à décrasser le pays de sa pourriture morale principalement sous son aspect politique. Cela exige des solutions de force. Et d'abord, c'écarter de nos rangs, ceux qui ont des attaches avec certaines sectes, certains réseaux ou partis favorisant le jeu de la subversion.

... Le Manifeste établit la base commune acceptable pour tous et sur laquelle doit se faire l'unité du mouvement. Il définit une conception de l'homme et une conception de la société. Il réfute les argumentations révolutionnaires. Ils 'accroche à ce qu'il y a de plus élevé. On est POUR ou on est CONTRE la Révolution. Il n'y a pas de moyen de tricher.

LA LOI NATURELLE, FONDEMENT DE LA DOCTRINE POLITIQUE ET SOCIALE

Le fondement de la doctrine repose sur la LOI NATURELLE.

Vivant dans un monde donné, l'homme n'est pas indépendant visà-vis de ce monde; il n'est pas indépendant vis-à-vis de la nature de ce monde. S'il veut vivre, toutes ses activités doivent respecter la loi naturelle qui le pousse, par exemple, à s'organiser en société: il peut transgresser cette loi pendant un temps sans en apercevoir imméditament les conséquences. Mias celles-ci se manifestent toujours. ... L'homme ou la société peuvent repousser un temps la loi naturelle et se croire indépendants; mais en fin de compte ils y perdront une sécurité, une quiétude, un bonheur qui s'offre à eux.

... L'acceptation de la loi naturelle doit amener au respect d'un ORDRE NATUREL, lequel met toutes choses à leurs places. L'ordre naturel est celui qui découle de la nature des choses, telles qu'elles ont été créées. Cet ordre naturel n'est pas à créer ou à imaginer. Il existe. Il est la manifestation de la loi naturelle dans le monde. Il est l'Ordre des phénomènes physiques, biologiques, physiologiques, etc. mais aussi l'Ordre intelelctuel, psychologique, familial, social, économique, politique, etc. Certains hommes peuvent user de leur liberté pour le nier ou s'efforcer de le détruire, par suite d'une véritable perversion de l'intelligence; mais il existera toujours et sera d'ailleurs toujours inscrit confusément au coeur même de l'homme.

... L'ordre naturel, c'est l'état auquel doit tendre le monde pour assurer à l'homme le développement le meilleur, le plus ample, et le plus facile de ses facultés, de ses aspirations légitimes, de ses intérêts temporels et spirituels. L'ordre naturel comme la loi naturelle, comprend un principe spirituel
[Principe spirituel que la révolution s'acharne à extirper de la nature de l'homme].

Cette base d'accord entre tous a pour fondement la Loi naturelle. Très ferme dans ses principes essentiels, très souple dans ses applciations, elle est vraie en tout temps, en tous lieux. Elle nous apporte:

- Une conception de l'homme;

- Une conception de l'économie scoiale;

- Une conception de la communauté humaine."

(Pierre Chateau-Jobert, Manifeste politique et social, Diffusion de la Pensée française, Chiré-en-Montreuil 1973).

Partager cet article
Repost0

commentaires