Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 17:51

Le Salon Beige

Jean-Marie Le Pen, interrogé sur radio Notre-Dame dans l'émission Face aux chrétiens, s'est demandé pourquoi la hiérachie de l'Eglise en France a critiqué très sévèrement par le passé celui dont le programme "est le plus proche de la doctrine sociale de l'Eglise", selon ses propres mots. Toutefois, il a considéré que cette critique s'altère, la hiérarchie épiscopale étant plus ouverte à son encontre.

Dans Présent, Jean Madiran notait effectivement qu'

"Il semble avoir obtenu que cessent les déclarations épiscopales attaquant le Front national. C’est donc un mieux, mais cela n’efface pas les accusations de «racisme» qui ont été longuement portées contre une prétendue «extrême droite» : elles n’ont pas été rétractées, elles survivent donc dans la plupart des paroisses. Un sondage sur les tendances politiques (et d’ailleurs sur la religion) du clergé diocésain le trouverait sans doute beaucoup plus à gauche qu’on ne l’imagine."

Lui étant demandé pourquoi on ne trouvait plus l'abrogation de la loi Veil dans son programme, il a répliqué qu'il ne l'avait pas vu "non plus dans le mandement des évêques" (le fameux texte, Qu'as-tu fait de ton frère?"). Aussi, "je ne veux pas être plus royaliste que le roi".

On peut ajouter que l'abrogation de la loi Veil n'est pas non plus inscrite dans aucun des programmes des autres candidats, cependant que Le Pen, lui, propose un referendum à ce sujet.

Partager cet article
Repost0

commentaires