Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 22:36

 

http://www.herodote.net/Images/MurBerlin.jpgLe père de famille qui a fait le jeûne de 19 jours évoque la chute du Mur de Berlin que nous avions nous-mêmes évoqué ici, le 28 mai.

 

"Nous sommes en train de construire la France qui vient"

Alain, père de famille de 58 ans et professeur d'université, a jeûné 19 jours pour la famille. Il répond à Adélaïde Pouchol de l'Homme nouveau :

 

"Il ne s'agit pas d'une grève de la faim à proprement parler, mais plutôt d'un jeûne eucharistique. Ce n'est pas un acte mortifère, c'est au contraire une démarche de vie, spirituelle avant tout. Je communie tous les jours et veux ainsi témoigner de la place centrale du Christ dans ma vie, témoigner aussi de ce que la prière est une arme plus forte que l'on ne croit. J'ai participé aux différentes manifestations, signé d'innombrables pétitions mais voyais que nous n'étions pas écoutés. J'ai voulu poser un acte fort. Le choix n'a pas été facile, j'ai prié plusieurs mois avant de prendre cette décision. J'ai été accompagné par un prêtre dans ma démarche et, finalement, j'ai commencé mon jeûne le 13 mai dernier, jour de Notre Dame de Fatima. Un jeûne qui n'est pas focalisé sur la seule loi Taubira mais sur l'ensemble des lois mortifères et des atteintes à la famille qui sévissent aujourd'hui. [...]

 

Le monde nous regarde, nous sommes en train de construire la France qui vient. Nous avons tous conscience de vivre des jours extraordinaires, à la veille de quelque chose de nouveau que nous ne saisissons pas encore, un peu comme pendant les jours qui ont précédé la chute du mur de Berlin où personne, pourtant, ne se doutait de ce qui allait arriver. À nous, maintenant, de poser les fondations de ce renouveau, ce qui passe notamment par une solide formation. À ma génération aussi de transmettre le flambeau aux plus jeunes !

 

Source : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/06/nous-sommes-en-train-de-construire-la-france-qui-vient.html

 

 

- Résistance : François Hollande a-t-il oublié la "résistance au socialo-communisme" ? (Alain Escada)

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 22:27

Les Français en colère de plus en plus nombreux pour accueillir François Hollande à chacun de ses déplacements.

 

"On a l'impression de ne pas être entendus, et ça commence à faire long."

 

ONLR !

 

Marseille: un comité d'accueil en colère pour François Hollande

 

François Hollande a baptisé aujourd'hui à Marseille le plus grand porte-conteneurs au monde, un bâtiment de 400 m de long, le troisième de cette taille, mais le premier à battre pavillon français.

 

La CGT et les opposants au mariage gay pour comités d'accueil

 

... François Hollande se doutait bien que la visite ne serait pas de tout repos. Dès son arrivée dans la cité phocéenne, le président était attendu par une centaine de salariés en colère, rassemblés devant le port. Non loin de là, au niveau du palais du Pharo, une autre centaine de manifestants, cette fois des qu'opposants au mariage pour tous, souhaitent bloquer la circulation routière, avant d'en être empêchés.

Réunis à l'initiative de la CGT, les salariés appartiennent à des entreprises en difficultés et veulent alerter le gouvernement sur leur situation. Aux côtés de syndicalistes, figuraient notamment des employés du groupe chimique Kem One, en redressement judiciaire, de la compagnie maritime marseillaise SNCM, de l'usine Fralib de Gémenos (Bouches-du-Rhône), de l'entreprise de métallurgie Ascométal, d'Air France ou encore de l'enseigne Virgin.

 

Source : http://www.leparisien.fr/marseille-13000/marseille-un-comite-d-accueil-en-colere-pour-francois-hollande-04-06-2013-2865351.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

 

via http://www.printempsfrancais.fr/

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 15:22

 

 

Le Cache-Cache Pour Tous est une nouvelle tactique des jeunes en marge des Manifs Pour Tous pour tenter de se faire entendre des autorités publiques sur des sujets fondamentaux de société. Il s'agit de courses poursuites pacifiques avec la police dans les rues de la capitale jusqu'à épuisement des forces ou dislocation des troupes mais qui a le don d'agacer les forces de l'ordre. Ici, 3 juin 2013, cache-cache en fin de manifestation à proximité du ministère de la Famille contre la théorie du Gender que tente d'imposer le gouvernement.

 

 

- De l’apéro pour tous aux Champs-Elysées au cache-cache pour tous…

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 14:49

Suite à l'élection hier, avec 58% des voix, aux primaires UMP à la mairie de Paris de Nathalie Kosciusko-Morizet, sur Chris-Roi, nous avons notre petite idée de la vraie raison de l'élection de "NKM", qui n'avait pas voté contre la loi Taubira légalisant le mariage et l'adoption des homosexuels. A Paris, les bruits et les rumeurs de fraude électorale par manipulation des votes électroniques courent et vont bon train (certains ont voté plusieurs fois, d'autres participants n’ont pas réussi à voter, d'autres se sont vus simplement voler leurs identités, par votes en rafale sur Internet, etc....) NKM était la seule à vouloir du vote électronique.

 

Un article de L'Echo republicain évoque la fraude par :

  •  « la mise en évidence des faiblesses techniques du dispositif retenu --complexe d'utilisation, mal protégé contre les fraudes-- . Nombre de personnes ont témoigné ne pas parvenir à voter en raison de la configuration de leur ordinateur. Le site Metronews s'est amusé à voter cinq fois avec la même carte de paiement ou à établir un bulletin de vote au nom de Nicolas Sarkozy. "L'usurpation d'identité est un délit grave" et "si on considère que ces délits sont nombreux, il y aura des poursuites", a averti lundi M. Rufenacht, président du Conseil supérieur de cette primaire. Vendredi soir, quelques heures à peine après l'ouverture du vote, Pierre-Yves Bournazel avait exigé sa suspension, en raison de "défaillances" du système et de la poursuite de la campagne de NKM. »

 

Un article du Huffingtonpost est intitulé "Primaire UMP à Paris: les 4 bugs qui menacent la sincérité du scrutin".

 

Un autre article du Nouvl-Obs est titré : "Primaire UMP à Paris : "Un simulacre d'élection" :

 

  • "L'UMP a créé une lessiveuse à voix qui accepte les fausses identités", critique l'Observatoire du vote, vent debout contre le vote par internet. ... Pour 33.787 euros, Jean-François Legaret, maire du Ier arrondissement de Paris et candidat à la primaire UMP, aurait pu être désigné tête de liste. Il a remporté 20,40% des votes, derrière Nathalie Kosciusko-Morizet, désignée dès le premier tour avec 58%. Mais en usurpant l'identité de 6.143 inscrits sur les listes électorales parisiennes, il aurait remporté le scrutin avec 51% des suffrages. Chaque vote lui aurait coûté 5,5 euros, le prix de la participation et d'une carte SIM. ... Monnayant une participation de 3 euros, n'importe quel internaute pouvait en quelques clics et recherches sur les réseaux sociaux se faire passer pour n'importe quel inscrit sur les listes électorales. Mais "le problème n'est pas les failles de sécurité, mais plutôt l'absence de transparence", explique Chantal Enguehard, chercheuse de l'Observatoire du vote et experte du sujet à l'Université de Nantes. Dans une élection classique, l'électeur peut contrôler le traitement réservé à son bulletin de vote glissé dans l'urne transparente. Mieux, en cas de doute, recompter les bulletins est toujours possible. Deux procédures impossibles avec le vote électronique. "Pour l'instant, il n'existe pas de procédure transparente de vote électronique", souligne Chantal Enguehard. "Or, la transparence est une caractéristique essentielle d'une élection démocratique. ... Néanmoins, les élections classiques sont aussi l'occasion d'observer des fraudes, comme en 2008 lors de la "fraude à la chaussette" à Perpignan ou les cafouillages l'an dernier pour la présidence UMP."  
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/elections-municipales-2014/20130603.OBS1781/primaire-ump-a-paris-un-simulacre-d-election.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/elections-municipales-2014/20130603.OBS1781/primaire-ump-a-paris-un-simulacre-d-election.html

Les électeurs de cette primaire n'y sont donc pour rien dans cet échec tout relatif de la Manif pour tous à faire battre NKM, vu que, selon les cadres dirigeants de l'UMP, NKM demeurait "la favorite du scrutin, avec plus de 80% du soutien des sympathisants de l'UMP" (sic)... Un score digne des républiques bananières qui n'a été évité, précisément, que par les appels énergiques des résistants à la faire battre.

 

D'autre part, si lors des "débats" parlementaires sur le "mariage pour tous" en février, le député UMP Christian Jacob a pu expliquer calmement à l'Assemblée (vendant ainsi la mèche), que des députés de la majorité socialiste ont pu tricher lors des votes (je cite : "chacun vote sur son boîtier et pas sur celui du voisin : alors qu'il n'y avait que 60 parlementaires de la majorité PS, on est arrivé à "un résultat de 148 votes favorables"), à combien plus forte raison une misérable élection pour une primaire à la Ville de Paris a-t-elle pu être truquée et falsifiée par un parti totalement sous contrôle oligarchique et maçonnique ?

 

http://www.herodote.net/Images/jeannedarc_loches.jpgEric Martin, directeur des publications des Nouvelles de France demande : 

 

 « La guerre, car il s’agit d’une guerre, pour sauver la civilisation ne mérite-t-elle pas mieux ? Force est de constater que nous n’en sommes pas capables pour l’instant, ayant sans doute matériellement et professionnellement trop à perdre – il y a un risque réel dès lors que nous sommes peu nombreux à agir, tétanisés par notre sentiment d’infériorité mais aussi par le dogme démocratique. ... Jeanne d’Arc n’a pas vaincu les Anglais en défilant avec des ballons roses ou en lisant Gandhi. Ouvrons les yeux, si nous tenions tous vraiment au mariage comme nous tenons par exemple à nos enfants, nous aurions, pour beaucoup, agi très différemment. Ni les manifestations à deux millions de personnes sages ni les veilleurs n’empêcheront la PMA, la GPA, et que sais-je, à l’avenir. »

 

D'abord, sainte Jeanne d'Arc vivait à une époque où la France était dirigée par des rois, ce n'est plus le cas. Elle vivait à une époque où les Français de l'époque pouvaient combattre l'Occupant parce que les armées françaises étaient fidèles à Charles VII. Aujourd'hui où se trouvent la fidélité de nos armées et des forces de police ? Elles se trouvent à Londres et à Wall street.

Dans ces conditions, en 1429, comme en 1940 ou 2013, nous l'avons déjà dit, mais répétons-le..., tant que nous n'aurons pas les forces armées de notre côté, ou du moins une partie d'entre elles, il est vain, dangereux, et illusoire d'appeler à aller au-delà d'une résistance pacifique et transgressive. Il faut laisser le Printemps français éclore dans les consciences, laisser le temps au temps et la nature fera le reste.

 

D'autant que certains policiers, sous le couvert de l'anonymat commencent à déclarer que leur allégeance pourrait rapidement changer de camp.  


La prise de conscience de l'ampleur de la supercherie politique issue de 1789 et de la collaboration active de l'ensemble de la classe politique et des institutions à la marchandisation de l'homme est en train de se faire, lentement mais sûrement. La Contre-Révolution est en marche et rien ne pourra l'arrêter, car de la même manière que l'on n'arrête pas le vent, on n'arrête pas un Etat d'esprit ! Au sens propre comme au sens figuré. L'Etat que nous entendons bâtir est l'Etat de droit, fondé sur la justice, la raison et la foi. L'Etat totalitaire que nous entendons renverser est l'Etat fou où le nihiliste côtoie l'opportuniste pour déconstruire tout repère traditionnel et offrir aux Français comme horizon indépassable de la vie politique, les ventres aux enchairs !

 

Rappelons ici que l'effondrement de l'Urss se fit de l'intérieur et de l'extérieur. L'oligarchie soviétique avait été préalablement vidée de tout pouvoir réel par l'action externe d'hommes politiques qui lui ont ôté toute légitimité. La date du Putsch ne fut pas choisie au hasard, car c'est le 20 août que Gorbatchev devait signer un traité instaurant une nouvelle Union, appelée Union des républiques souveraines soviétiques (puis Union des républiques souveraines). Au cours de l'automne 1991, tandis que les républiques constituantes de l'URSS proclamaient, l'une après l'autre, leur indépendance sans que Gorbatchev ait la possibilité de s'y opposer par la force, le gouvernement russe prit peu à peu l'ascendant, reprenant les fonctions auparavant assurées par l'Urss. Ainsi, Gorbatchev tout en étant président de l'Union soviétique perdait rapidement prise. On disait à l'époque que l'Union soviétique se limitait aux murs du Kremlin. En novembre 1991, le président russe Eltsine publia un décret qui interdisait les activités du Parti communiste de l'Union soviétique sur le territoire de la Fédération de Russie. Le 8 décembre 1991, lors des accords de Minsk, les chefs de la Russie, de l'Ukraine et de la Biélorussie publièrent une déclaration selon laquelle l'Union soviétique était dissoute et remplacée par la Communauté des États indépendants (CEI), une organisation sans entité juridique forte, qui ne fonctionna pas réellement, malgré un renouveau récent avec de nouvelles organisations partenaires telles que l'OTSC ou la Communauté économique eurasiatique (Eurasec). Gorbatchev était encore président, mais sans pays, son pouvoir ne signifiait plus rien. Le 25 décembre 1991, Gorbatchev remit sa démission en tant que président de l'Union soviétique. Le jour suivant, l'Union soviétique était officiellement dissoute. La Fédération de Russie, elle-même constituée de républiques, allait désormais la remplacer, avec 14 autres républiques indépendantes, mais d'une importance moindre.

 

C'est ici que nous devons nous nourrir de la réflexion judicieuse d'un commentateur nommé Silvestrik sur Nouvelles de France (4 juin 2013 à 9:51 at 9 h 51 min) qui explique :

  • "De plus, mettre en place un nouveau système de représentation ne peut pas s’improviser. Ceux qui sont descendus dans la rue ne sont pas les professionnels du pavé. Ce sont des familles, des hommes et des femmes ayant des responsabilités. Ils leur faut du temps pour admettre qu’ils vont devoir prendre en mains eux-mêmes le redressement du pays.
    Cela passera obligatoirement par la constitution d’un réseau d’organisations locales qui se fédéreront et suppléront aux défaillances de la classe politique actuelle. Il n’est pas souhaitable que cela aille trop vite afin d’éviter des événements de type révolutionnaire qui sont la porte ouverte à toutes les débordements."

 

Il ne faut donc pas craindre de perdre des batailles d'ailleurs truquées sur le plan électoral, ce n'est là que supercherie et manipulations, ni souhaiter que le Printemps français se fasse trop vite. Le danger est de voir les évènements se transformer en un mouvement de type révolutionnaire sanglant et violent, récupéré par ceux qui nous ont détruit méthodiquement depuis trop longtemps (1789, 1792, 1797, 1830, 1848, 1870, 1905, 1940, 1968). Il s'agit d'abord de créer un contre-pouvoir dont les valeurs défendent la vraie démocratie (et non l'Oligarchie), un contre-pouvoir qui sur le modèle du Bon sens français, concurrencera directement le fantôme qui tient lieu de pouvoir central à Paris et dont la substance vitale se videra progressivement.

 

Add. Nous apprenons à l'instant que NKM va prêter allégeance au Grand Orient de France.

Lu ici :

"Sans perdre une minute, la candidate UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet va plancher le 11 juin devant les frères du Grand Orient de France, dans le temple Arthur Groussier de la Rue Cadet à Paris. Les membres de cette obédience classée à gauche, et en présence du Grand Maître José Gulino (par ailleurs socialiste), vont écouter NKM -qui n'est pas maçonne-, et débattre avec elle sur le thème de "La Réciprocité". Un choix énigmatique. Ce qui l'est moins, c'est qu'elle accepte ce passage au siège de la première obédience française. Elle sait nécessairement que sa concurrente Anne Hidalgo va bénéficier de réseaux maçonniques parisiens."

 

Pour la justice, pour l'Etat de droit, pour la civilisation, ONLR. JJJ.

 

 

- Manuel Gaz envisage d'interdire le Printemps français : autant interdire le peuple !

- Vendredi 24 mai : Rassemblement de résistants devant le Grand Orient de France, 19h (9 rue cadet, Paris 9e)

- Le printemps français est "un état d'esprit de résistance non-violente" (Béatrice Bourges)

- Franc-maçonnerie "religion de la république" (Vincent Peillon)

Partager cet article
Repost0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 10:15

http://img.over-blog.com/600x450/4/27/14/37/Visuels-Royalistes/democratie-guerre.jpgSix députés UMP viennent de cosigner une proposition de loi en faveur du vote obligatoire. Y êtes-vous favorable ?

 

Je suis pour le vote obligatoire. Le vote n’est pas un droit, il est un devoir.

 

Source: http://www.valeursactuelles.com/%E2%80%9Cje-suis-clairement-favorable-des-alliances-second-tour%E2%80%9D20130220.html

 

Il faudra expliquer à Marine Le Pen que lorsque les institutions de la société violent la société elle-même, s'assoient sur l'Etat de droit et la justice (droits des enfants bafoués, altérité des sexes ignorée, pétition de 700 000 personnes écartée d'un revers de main, vote à main levée au sénat sur un sujet engageant une "réforme de civilisation"...), l'abstention devient un devoir. Qu’ils le veuillent ou non, ne pas voter c’est exprimer un choix. Celui du refus du système.

 

On se rappelle qu'en août 2012, parmi les propositions de la sénatrice socialiste Frédérique Espagnac,  pour "faire face à l'effondrement des taux de participation aux différents scrutins depuis un quart de siècle", on trouve la belle idée du 'vote obligatoire'" (sic). Les accointances idéologiques deviennent ainsi plus claires !

 

- Pourquoi les royalistes ne doivent pas voter

- Démocratie hystérique : le "vote obligatoire" dès 16 ans

- L'assemblée reconnaît le vote blanc qui sera comptabilisé séparément des nuls

- Des députés de la majorité trichent à l'assemblée lors des votes

- Un âne blanc appelé Nul brigue les suffrages non exprimés

Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 22:59

 

Le Bon sens français, nouveau mouvement politique, proche de La Manif Pour Tous 64, envisage un prochain "conseil national de la résistance aux idéologies qui visent à détruire la nation et la famille qui sont les deux piliers fondateurs de la France".

 

Conçu entièrement par des citoyens, par des gens de bonne volonté, qui veulent le renouveau de la France par le peuple français, le Bon sens français a organisé son 1er meeting à Bayonne au Pays Basque vendredi 31 mai sur le thème: "Quelle action politique après le 26 mai ?" Cette réunion publique a été animée par le Dr Pascal Trotta, président du "Bon Sens Français", Serge Harismendy, président de "La Manif pour Tous 64", Béatrice Bourges, porte-parole du "Collectif pour l'Enfance" et du "Printemps français". (1)

 

Béatrice Bourges dont le mouvement du Printemps français est dans la ligne de mire de Manuel Gaz qui envisage la possibilité de l'interdire, a expliqué que la résistance aux lois transgressives actuelles qui visent à un changement de civilisation non démocratique n’est pas une option mais une obligation, un devoir. L’esprit du printemps français est un esprit de résistance transgressif à des lois transgressives. C’est un esprit pacifique de résistance ferme et définitive à un changement de civilisation que la majorité des français refuse.

 

Ce nouveau mouvement politique est héritier de l’histoire et de la culture chrétienne de la France dont le filtre décisionnel est le bon sens.
C’est un mouvement non affilié ni de droite ni gauche ni du centre encore moins des extrêmes. Le clivage gauche droite n’existe plus que dans l’esprit de nos élites et vise à diviser les français pour éviter tout changement profond.
L’objectif du bon sens français est la reprise du pouvoir au niveau national de façon démocratique mais ferme. Il aura vraisemblablement vocation à participer au futur conseil national de la résistance aux idéologies qui visent à détruire la nation et la famille qui sont les deux piliers fondateurs de la France.
Pour suivre ce mouvement en attendant la finalisation du site Internet www.lebonsensfrançais.fr (apparemment non encore disponible, NdCR.), vous pouvez le suivre sur la page facebook.com/lebonsensfrançais.fr
Ou lui adresser un mail de suggestions, de propositions d’actions, de dons, à la boîte mail lebonsensfrançais@gmail.com.
Hauts les cœurs ! (2)

 

Sources:

 

(1) http://www.lasemainedupaysbasque.fr/2013/05/30/14543-meeting-du-bon-sens-francais

(2) http://leprintempsdesconsciences.unblog.fr/2013/06/02/premier-meeting-du-bon-sens-francais/

Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 22:58

Après avoir voté une loi d’ouverture du mariage aux homosexuels, un article de 24heuresactu.com rapporte que le Brésil a célébré son premier "mariage" entre trois personnes en octobre 2012. Une décision qui découle directement de la loi sur le mariage pour tous. On vous aura prévenus ! (Ici et , NdCR.)

Un an après avoir célébré le premier mariage civil homosexuel, le Brésil vient de consacrer le premier « ménage à trois » officiel. Un homme et deux femmes ont donc été mariés par la notaire de Tupa (430 km de São Paulo ), Claudia do Nascimento Domingues. Cette dernière a déclaré à l’AFP que sa «  fonction n’est pas de juger si cette situation est correcte ou pas », avant de préciser qu’elle avait agit en parfaite légalité. « C’est quelque chose de nouveau, mais je ne l’aurais pas fait si la loi l’interdisait explicitement », a-t-elle expliqué.

La logique juridique est implacable : si un mariage ne définit plus l’union entre un homme et une femme mais qu’il consacre désormais l’amour, pourquoi ne pas marier un homme et deux femmes qui s’aiment ? Et la justice brésilienne, pourtant considérée comme étant conservatrice, a été obligée de céder et d’accepter cette nouvelle forme d’union, puisque le loup (la loi sur le mariage pour tous) était entrée dans la bergerie (le foyer familial).

Ainsi, interrogé par l’AFP, Nelson Sussumu, membre de l’Ordre des avocats de São Paulo et spécialiste en droit de la famille, a souligné qu’« ils ont fait ce contrat, il n’y a rien d’illégal à cela ».

Mais chut !!! Quiconque oserait poser la question de la polygamie comme conséquence du mariage pour tous est un vilain facho homophobe !

 

Source et suite: http://24heuresactu.com/2012/10/28/mariage-pour-tous-une-union-a-3-celebree-au-bresil/

via http://www.printempsfrancais.fr/

 

- Le cardinal Barbarin met en garde contre le "mariage" homosexuel

- De "mariage" homosexuel en polygamie

- Le Brésil prépare à la polygamie avec un discours identique à celui des partisans du "mariage" homosexuel

Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 11:03

L'article suivant a été publié sur le blog Caelum et Terra le 21 avril 2013, soit plus d'un mois avant la Manif pour tous du dimanche 26 mai. Il a été très justement intitulé "Pour la civilisation : on ne lâche rien" et tendait à démontrer la duplicité du Régime ordonnant aux policiers de créer eux-mêmes des provocations (provocations le 26 mai : voir ici et , mais provocations aussi en permanence, dénoncées par le site officiel de la Manif pour tous avant la Manif du 26 ici) afin de "créer un climat répressif et montrer à la population que la violence vient des opposants au mariage homosexuel"  - ce que le 28 mai, nous avons nommé la "bataille de l'image".

 

L'article montre également que "nous ne transgressons pas l’ordre social ou les institutions,  [c]’est la loi Taubira ou la loi sur l’avortement qui les transgressent en violant la loi naturelle..." Ce n'est pas pareil ! C'est la loi Taubira qui agresse la société en tentant de changer le sens des mots "famille", "mariage" qui ont toujours eu un rapport à la filiation biologique ou symbolique (un père une mère sont les symboles de la procréation naturelle même s'ils sont stériles ou s'ils ont adopté un enfant, l'enfant peut toujours se rattacher à une filiation symbolique). Ce que la loi Taubira veut écarter au profit d'une filiation volontaire... et le désir d'enfants des nouveaux "parents". En entérinant cette "loi" par le Conseil constitutionnel le 17 mai, le Régime s'est assis sur le droit, l'Oligarchie a déclaré la guerre à la société. En nous opposant à cette loi, nous sommes en état de légitime défense, nous témoignons de la nécessité de remettre les choses à leur place et faisons office de résistants face au totalitarisme esclavagiste.

 

  • Chrismealphaomega.pngD’emblée, Madame Taubira a placé son projet de mariage homosexuel dans la perspective d’un changement de civilisation. Mais même en démocratie, une civilisation ne se joue pas à pile ou face, au hasard d’une majorité de circonstances. On ne force pas l’Histoire, comme si elle était une pauvre fille dont on peut tout obtenir. Les tentative de changements de civilisation, opérés dans le passé par les idéologues, ont montré plus d’une fois leurs funestes conséquences. Robespierre, Lénine, Hitler, Mao et bien d’autres encore ont déjà cru qu’il suffisait d’une loi pour transformer la nature humaine et la plier à la volonté d’un projet rénovateur et moderne, que l’évolution des temps rendrait nécessaire. Le sang, la barbarie, la violence ont toujours été le résultat funeste de ces actions. La nature humaine n’est pas à repenser et à reconstuire ; elle est à protéger.
  • ... Il est évident qu’il faut continuer aujourd’hui à s’opposer à cette loi et le montrer clairement. Dans le calme, la détermination, sans céder aux provocations et même en les prévenant.
  • On connaît la méthode révolutionnaire : la provocation de quelques uns entraînant la repression des forces de l’ordre permet de faire basculer à terme la population inerte du côté des révolutionnaires (Ce que nous appelons la "bataille de l'image", NdCR.) Aujourd’hui, il faut bien avoir en tête que certains policiers ont adopté par ordre ce type de méthode. En civil, ils utilisent la provocation afin de créer un climat répressif et montrer à la population que la violence vient des opposants au mariage homosexuel. Les médias, qui n’ont même pas besoin d’être aux ordres puisqu’ils baignent et entretiennent le même climat culturel, répercutent ce mensonge à l’envi. C’est pourquoi il est plus que nécessaire aujourd’hui d’être vigilant. Le combat que nous menons nous dépasse tellement que nous ne devons pas céder à la fièvre et à l’emportement.
  • ...Depuis des mois, nombre de Français ont agi de la sorte et nous ont montré la voie. Notre règle de l’action se trouve dans les Béatitudes : « Heureux les doux car ils posséderont la terre ».
  • Même si le projet Taubira est définitivement adopté, la loi qui en sortira sera illégitime car contraire à la nature humaine, aux lois supérieures de l’humanité et au bien commun. De ce fait, notre opposition non seulement ne devra pas faillir mais devra se transformer en une véritable résistance. Une loi n’est pas là pour changer la nature humaine mais pour la conforter et la protéger. Une loi n’est pas là pour répondre aux diktats d’une minorité et aux injonctions idéologiques d’une majorité de circonstance. Une loi n’est pas là pour transformer les plus faibles – en l’occurrence les enfants – en produit de consommation (et les femmes également via la location d'uterus appelée "gestation pour autrui" et les ventres aux enchairs, NdCR.) et en jouets entre les mains d’adultes.
  • C’est pourquoi même si la loi est adoptée, notre résistance doit continuer, avec la même détermination, le même sang froid, la même volonté. Parce que nous ne nous battons pas pour nous, pour nos intérêts, nos avantages acquis, mais pour une civilisation qui a toujours pris la défense des plus faibles et les a entourés d’une forteresse pour qu’ils ne puissent périr sous les coups de folies.
  • ...
  • 1°) Nous défendons le mariage et la famille avant de nous opposer à une loi. C’est-à-dire nous défendons un bien avant de nous opposer à un mal.
  • 2°) Cette défense implique une vision plus large de la vie sociale et de la vie politique. La famille est la cellule de base de la société (et non l'individu comme le postule l'idéologie libérale, qui ne reconnaît que l'individu et l'Etat, sans intermédiaires entre les deux. D'où la destruction méthodique de la famille et des corporations (Loi le Chapelier 1791) depuis deux siècles. Dans son ouvrage La Révolution française, l'historien Pierre Gaxotte expliquait que "la république s'identifie avec une doctrine; la société est soumise à un dogme. ... Sa première tâche et pour ainsi dire, sa tâche unique, consiste à DETRUIRE et EMPÊCHER toute résurrection des organismes naturels qui jusque-là encadraient et soutenaient les individus - dont la famille - et qui sont désormais considérés comme oppressifs et immoraux" - comme aujourd'hui les défenseurs du mariage naturel traités de "fachos" - (P. Gaxotte, La Révolution française, 1928, réed. Nouvelle édition établie par Jean Tulard, Ed. Complexe, Bruxelles 1988, p. 54-55.)

  • "Ce qui frappe... c'est que tout ce bouleversement a été l'oeuvre de quelques hommes. Jamais, à aucun moment, on ne s'est trouvé devant une volonté déterminée de la majorité de la nation. Ce sont toujours de petits groupes qui ont dicté leur Volonté à la masse et se sont imposés par la force la plus brutale... et la plus ouverte" (Jacques Ploncard d'Assac, Les jeunes ont droit à la vérité, Société de philosophie politique, Lisbonne 1970, p. 94), NdCR.), elle n’est pas le tout de la société. La société a évidemment besoin d’elle, mais la famille a aussi besoin de la société. Nous le voyons tragiquement aujourd’hui où les institutions officielles attaquent la famille.
  • 3°) Nous ne transgressons pas l’ordre social ou les institutions. C’est la loi Taubira ou la loi sur l’avortement qui les transgressent en violant la loi naturelle. Selon Le Robert, transgresser veut dire que l’on contrevient, que l’on viole, que l’on désobeit. En nous opposant à ce style de loi, nous témoignons au contraire de la nécessité de remettre les choses dans le sens du droit naturel. Nous imitons ainsi les premiers chrétiens, meilleurs citoyens de l'Empire.
  • ... Souvenons-nous enfin des conseils de Soljenitsyne : « Tenir ferme dans la lutte contre le mal. Ne jamais admettre le compromis. Préfèrer tout perdre, vie, salaire, conditions d’existence, plutôt que sacrifier sa conscience ».
  • .
  • Source : http://caelumetterra.hautetfort.com/archive/2013/04/21/pour-la-civilisation-on-ne-lache-rien.html

 

 

- Subversion du langage : Un poème d'Armand Robin qui explique le programme des deux derniers siècles

- Attention, subversion du langage, novlangue

- Contre le Nouvel Ordre mondial : en finir avec la "révolution" (Ière partie)

- Xavier Martin : S'approprier l'homme, Un thème obsessionnel de la Révolution (1760-1800)

- La Volonté générale et l'asservissement de la liberté

- La bataille de l'image dans la guerre de religion du XXIe siècle : le préalable à la Victoire

Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 07:10

 

Voici ce que nous promet le gouvernement de monsieur Hollande :
Un nouvel ESCLAVAGE !
Une nouvelle PROSTITUTION !
Elles sont belles les « forces de progès » qui aliènent l’être humain…
Vive le socialisme français…
Vive le socialisme totalitaire français…
Vive le totalitarisme socialiste français…
(J'allais dire : vive le socialisme esclavagiste, colonialiste et collaborationniste !... NdCR.) 

 

 

 

Source : http://secretscoucouma.unblog.fr/2013/05/30/ventres-aux-enchairs/

 

 

La collabos du "mariage" pour tous et de la Gestation pour autrui (GPA) sont les nouveaux esclavagistes et mysogines, par une nouvelle offre de "service", la production de grossesse :

 

- La grossesse se fait en Inde (c’est moins cher).

- Le matériau génétique est sélectionné par les clients via une interface Web.

- Le sperme et les ovules s’achètent en ligne.

- Les embryons fabriqués sont congelés et expédiés par avion en Inde.

- Ils seront implantés dans l’utérus de mères porteuses locales (Inde) c’est moins cher !

- Les clients se présentent à la fin des 9 mois de grossesse pour récupérer leur bébé.

- Il suffit d’une carte de crédit pour acheter bébé.

 

 

La gauche, fut la mère de la collaboration!

.
.

Partager cet article
Repost0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 07:09


Il ne va plus être possible d'apaiser les jeunes en raison du mépris du gouvernement

 

Lettre ouverte au président, de l'Abbé François-Marie Blaïn du Poët
le 28 mai 2013



Le Père François-Marie Blaïn du Poët

Il est nommé sur le Doyenné par Mgr André Fort à partir de la rentrée de Septembre 2010. Ordonné prêtre par Mgr René Picandet le 4 Août 1993 dans l'Ordre de St Benoît en l'Abbaye N.-D. de Fontgombault, il rejoint le diocèse d'Orléans (son diocèse d'origine) en 2007. Il y exerce tout d'abord une fonction de chapelain au sanctuaire N.-D. des Miracles, au centre-ville, accompagne des unités de Guides d'Europe.


  • Hollande dictateur ! dans Analyse politique IMG_3108-225x300

    "Monsieur le Président,
  • Hier, comme de nombreux Français, je me suis rendu à Paris pour manifester, non contre des personnes, mais contre une loi inique que je combattrai autant que Dieu me prêtera vie. Je suis Prêtre catholique et fier de l'être malgré mon indignité. Certains pensent que la place d'un Prêtre n'est pas dans une manifestation. Dans ce cas, nous étions nombreux hier à n'être pas à notre place si j'en juge par les nombreux confrères croisés dans la foule, y compris certains Evêques. Mais pourquoi ne serions-nous pas à notre place? Ne vient-on pas chercher notre bulletin de vote quand il s'agit d'élection? Sommes-nous devenus des citoyens de second rang? La place du Pasteur est d'être avec son troupeau, surtout lorsque celui-ci est menacé par des lois qui visent à le détruire.
  • Il y a un mois, après une autre manifestation, j'ai écrit à votre Ministre de l'Intérieur une lettre à laquelle il n'a pas daigné répondre. Dans cette lettre, je disais ceci: «En tant que prêtre catholique, je rencontre beaucoup de personnes, et notamment beaucoup de jeunes qui commencent à être à bout et qui pourtant sont très loin d'être des extrémistes. Je m'efforce, car c'est mon devoir, de les apaiser, mais je sens bien que cela ne va plus être possible très longtemps. Etant donné que vous êtes responsable de l'ordre intérieur du pays, je tiens à vous le signaler, afin que vous ne puissiez dire que vous n'étiez pas au courant.» Ces propos, je vous les adresse cette fois à vous, Monsieur le Président. Ces jeunes sont de plus en plus à bout, mais leur résistance n'est pas celle de ceux qui ont fait Mai 68! Ils ne sont pas violents, mais ils sont vigilants et ils veillent. Leur lutte est la défense de la vérité. Ma place est d'être parmi eux, de les former et de les soutenir dans la résistance qu'ils mènent pour préserver leur avenir.
  •  

    0334resister«Les mots ont toujours un sens. Il faut leur donner leur signification. La Résistance, c’était par rapport au nazisme, à l’Occupation», avez-vous déclaré devant des journalistes à l’issue d’une visite au lycée Buffon. Depuis quand le terme 'résistance' est-il réservé dans le dictionnaire à une époque de l'histoire? A-t-il un label 39-45? «Nul n’a le droit d’utiliser ces mots, dites-vous, pour défendre des idées - si on peut appeler ça des idées – d’aujourd’hui.» Vous avez bien raison de souligner: «si on peut appeler ça des idées», car pour eux, à la différence de leurs aînés de Mai 68, il ne s'agit pas d'idéologie, mais de réalité, de vérité. Vous avez condamné ceux «qui utilisent les mots de la Seconde Guerre mondiale, la lutte contre le nazisme, à des fins qui n’ont plus rien à voir avec ce que ces mots, justement, ont signifié». N'y a-t-il plus de dictature de nos jours? Ou auriez-vous donc peur que ces jeunes vous accusent de dictature? Trop tard, ils le font déjà, et ce n'est pas moi qui irai leur dire qu'ils ont tort.
  • Monsieur le Président, si les mots ont un sens, pourquoi le mot 'mariage', qui désigne l'union d'un homme et d'une femme, a-t-il perdu cette signification par votre seule volonté et celle d'un lobby? Vous avez tout fait pour en pervertir le sens et ainsi permettre à une union qui n'a rien de naturelle d'en prendre le nom, et vous osez dire aujourd'hui à ces jeunes qu'ils n'ont pas le droit d'utiliser le mot de 'résistance'! Oui, Monsieur le Président, les mots ont un sens. Et si vous voulez me traiter d'homophobe parce que j'écris que cette union n'a rien de naturelle, je vous réplique tout de suite en vous disant que je ne m'attaque pas aux personnes (que je respecte), ce que signifie l'accusation d'homophobie, mais à des actes qui, que vous le vouliez ou non, sont intrinsèquement mauvais et ne peuvent en aucun cas être assimilés à l'union matrimoniale.
  • Monsieur le Président, ces jeunes je les aime et je suis prêt à mourir pour les défendre. Si je leur enseigne que le Christ a dit: «Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu», je leur dit aussi que, par la voix du premier Pape, il a affirmé haut et clair: «Il vaut mieux obéir à Dieu qu'aux hommes». Si vous vous attaquez aux jeunes et aux familles, alors il vous faudra d'abord passer sur mon corps et sur les corps de beaucoup de Prêtres. Recevez, Monsieur le Président, l'assurance de mon respect pour votre fonction et de mes prières pour votre personne."

  • Source: http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=723203

Partager cet article
Repost0
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 18:03
Photo de couverture

 

Depuis déjà plusieurs mois, le logo de La Manif Pour Tous représentant une famille est mal vu du pouvoir.

  • Lors du Camping pour TOUS au jardin du Luxembourg, plusieurs PV ont été attribués à ceux qui arboraient un sweat LMPT. Aujourd'hui, un simple logo LMPT sur la poitrine peut vous conduire en garde à vue, comme ça a été le cas lors de l'accueil de Hollande devant le lycée Buffon.

  • Soutenons tous ceux qui ont été arrêtés simplement parce qu'ils sont opposés au "mariage" gay ! Montrons à Hollande et son gouvernement que nous ne lâcherons rien !
  • Samedi 8 juin, devant les mairies de France et les lieux représentant l'Etat pour les Français de l'étranger, affichons tous le logo de la famille (sweat, polo, pin's, drapeaux,...) !
  • ► Suivez toutes les informations sur la page des Français en révolte :
  • https://www.facebook.com/ FrancaisEnRevolte
  • Pour rappel :
  • - Article du Figaro sur la verbalisation pour port de sweat LMPT face au Sénat : http://bit.ly/19poBmA
  • - Vidéo des interpellations devant le lycée Buffon : http://bit.ly/140GKVk
  •  
  • Source: https://www.facebook.com/events/547533618626925/?ref=22

 

En outre, un nouveau badge est sorti :

 

  • Pp"Le groupe Prisonnier Politique en Partenariat avec Génération Garde à Vue sort un nouveau Badge.
    Les personnes qui ont été injustement en GAV ont droit de le demander gratuitement!
  • Une manière de donner un vraie décoration à ceux qui sont prêts à souffrir des privations de Liberté pour faire triompher leurs idéaux et de créer un ordre moral distinct de celui du gouvernement.
  • Pour demander son badge "Prisonnier Politique" et envoyer son témoignage : temoignages@prisonnierpolitique.fr
  • Envoyer ses Photos en Noir et Blanc à Génération Garde à Vue : generationgardeavue@gmail.com "
  • Sur la page Facebook de Génération Garde à Vue : 
  • "Les badges Prisonnier politique sont arrivés.

    Toi qui a été injustement en GAV, c'est ton badge de droit...

    Toi qui veut soutenir les personnes victimes d'abus de droit, toi qui es prêt à souffrir des privations de Liberté pour faire triompher tes idéaux,

    sois fier de porter ce badge, sois fier d'encourager tes proches par cette action concrète..."

  • Source: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/06/groupe-des-prisonniers-politiques.html
Partager cet article
Repost0
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 00:11

Aujourd'hui finale Top14 StadeDeFrance : Hollande en direct sur France2

 

ManifPourTous ONLR


Partager cet article
Repost0
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 11:49

Opération anti-«mariage» gay aux Champs-ÉlyséesLieu ouvert pour des événements festins ou des victoires sportives, site abandonné aux racailles les soirs de Saint-Sylvestre, avenue propice aux mendiants mineurs venus de l’Est et aux vendeurs à la sauvette de Tours Eiffel, les Champs-Élysées sont interdits aux adversaires de la loi Taubira. Familles et patriotes not welcome !

À la sortie du métro Champs-Élysées les CRS regardent avec suspicion les poussettes. De l’autre côté de l’avenue, la chasse aux faciès tourne à plein régime : un jeune homme porteur d’un drapeau tricolore, une jeune fille en ballerines roses risquent l’interpellation ! Aujourd’hui à Paris, on est encagé pour moins que ça ! Que diable, en novlangue il faut défendre la République, en français courant protéger une petite oligarchie arrogante, prétentieuse et coupée du peuple.

La police politique est là pour ça. Écoutes illégales, arrestations arbitraires, gardes à vue illégitimes, violences policières : STASI/DCRI, même combat !

Le peuple a l’occasion de prendre sa revanche.

Pour le 14 juillet : il va bien falloir ouvrir les Champs-Élysées au public pour la Fête nationale et le défilé militaire. Une belle occasion de commémorer la Révolution et pas seulement en paroles !

Si le gouvernement laisse l’accès libre aux Champs-Élysées, chacun pourra mesurer la popularité du président Hollande.

 

Source et suite: http://www.ndf.fr/poing-de-vue/30-05-2013/preparez-vous-a-un-14-juillet-pour-tous

 

 

- Lancement du "Forum Civique", premiers Cahiers de doléance et Etats généraux du 14 juillet

- République absolue : François Hollande et la division haineuse des citoyens en classes, catégories et groupements d'hommes

- Résistance : François Hollande a-t-il oublié la "résistance au socialo-communisme" ? (Alain Escada)

- République absolue et nihilisme d'Etat : les moyens d'en sortir

Partager cet article
Repost0
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 07:56

Alain Escada et Albert Ali à Lyon 3 mai 2013

 

 

-
-

 

 

-
-

Partager cet article
Repost0
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 18:59
Partager cet article
Repost0
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 18:51

Ludovine de la Rochère, présidente de la Manif pour tous, a abordé aujourd'hui le sujet des prochaines élections :

 

  • "Même s’il est trop tôt pour que les partis se positionnent, j'imagine qu’ils vont y réfléchir d'ici la prochaine élection présidentielle. Nous ferons ainsi savoir pour quel candidat nous nous orienterons à telle ou telle élection, par rapport à leur position sur la loi Taubira et au-delà des clivages politiques.

  • Du côté de la gauche, il y a par exemple des hommes politiques qui ont pris très courageusement position contre la loi Taubira, comme Bruno Nestor Azerot, alors que le PS lui demandait, de façon peu démocratique, de suivre la consigne. Il s’est passé la même chose à droite. Ce n'est pas la couleur du parti qui nous intéresse mais le fond du sujet. Cette loi est scandaleuse. J'espère vivement que les responsables politiques prendront conscience de l'erreur qu’elle constitue, et comprendront que c'est un non-sens." 

 

Source: http://www.newsring.fr/politique/4001-les-anti-mariage-gay-peuvent-ils-faire-perdre-lump/55639-manif-pour-tous-nous-navons-aucun-lien-avec-le-printemps-francais

Partager cet article
Repost0
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 10:14

"Le XXIe siècle sera religieux ou ne sera pas"

(phrase attribuée André Malraux)

 

 

Le XXIe siècle semble venir confirmer cette prophétie en voyant une nouvelle guerre de religion se dessiner à l'horizon, guerre de la religion maçonnique mondialiste, "religion de la république" (Vincent Peillon), religion mondialiste nihiliste qui prétend qu'il n'y a rien au-dessus de la loi civile contre les trois religions monothéistes défendant la loi naturelle et défilant ensemble le 26 mai 2013 .

 

Pour gagner contre le Nouvel Ordre mondial, la bataille de l'image se gagne au jour le jour, par un long travail sur soi, de formation et d'information de notre prochain.

 

La Victoire de la Résistance, en 2013 comme 1940, cest la constance sous-terraine des réseaux. Mais, à la différence 1940, nous ne sommes pas en guerre ouverte avec une force armée d'occupation, nous avons une idéologie politique totalitaire qui, le jour où elle s'est assise sur le droit, nous a déclaré la guerre. Nous devons donc prendre les moyens pour gagner cette guerre nouvelle, guerre idéologique.

 

Tant qu'on n'aura pas la police et l'armée de notre côté, ou du moins une partie d'entre les forces de l'ordre et du maintien de la paix, le recours à la violence pour rétablir la justice et l'Etat de droit, est stérile et contre-productif.

 

 

Lorsque par exemple, dimanche 26 mai, sans parler des infiltrations de policiers en civil pour déclencher des "violences" et des "incidents", les jeunes auront suivi ce mouvement d'infiltrés dans la Manif, en s'attaquant à cette même police (qui n'attendait que ça!), le système nous aura collé dès le soir même l'étiquette de "casseurs" d'"extrême-droite", en nous servant le couplet habituel sur le "danger fasciste", le "danger pour la démocratie", etc. Cela était voulu et recherché par l'Oligarchie pour gagner cette bataille de l'image, car le système a besoin de caser les gens, de leur mettre des étiquettes, ceci afin d'organiser politiquement le diviser pour régner, lieu de confrontation qui se règle théoriquement dans les urnes.. On voit qu'il n'en est rien et que la démocratie "représentative" n'est qu'une illusion aux mains d'une petite minorité qui se partage le pouvoir.

 

Pour lutter efficacement donc contre cette injonction impérialiste et à marche forcée du "mariage pour tous" (voir le coup d'Etat du sénat le 13 avril avec un vote à main levée engageant un changement de civilisation...), la Résistance doit rester non-violente et transgressive. C'est sur la durée qu'elle vaincra. Elle vaincra par la lente conversion des coeurs à la vérité. Cela prend du temps, cela ne se fait pas en un jour.

 

 

Pendant toute cette période, la Résistance passive et la politique de la terre brûlée doivent être notre mot d'ordre : ne leur laissons pas même la possibilité de respirer (!) dans les media en diffusant des images des "casseurs" d'extrême-droite", matraqués et embarqués dans des cars de police...

 

Si les medias diffusent ces images d'émeutiers violents, on démontrera qu'il s'agit de policiers en civil se faisant passer pour des "extrême-droites" et incitant au trouble à l'ordre public ! Et rien d'autre ! 

 

 

Revenons à présent en arrière. Mi-avril, on gagne la bataille de l'image. Exemple, quand le journal mondialiste de la Trilatérale, Le Point, titrait "Sommes-nous en 1789?", j'écrivais : 

  • « Le gouvernement perd la bataille de l'image. Ces derniers jours ont vu le gouvernement tenter de faire dégénérer les manifestations en explosions de violences sporadiques afin de pointer du doigt les "fanatiques", les "extrémistes", quand ce n'est pas les fascistes ou les nazis. Or les preuves et les témoignages s'accumulent, la violence ne vient pas de nos rangs pacifiques mais de la police politique intervenant sur ordre et utilisant tous les moyens comme la dissimulation et le false flag, l'attentat sous faux drapeau. »

 

La Manif pour tous avait alors annoncé dans un communiqué de presse, qu'elle allait porter plaintes contre ces "provocations policières dans les manifestations", je cite :

  • "Certains policiers, prenant non seulement soin de ne pas porter leur brassard « Police » mais portant les drapeaux de La Manif Pour Tous, ont cherché à créer de toute pièce des affrontements et des violences. Les organisateurs ont su faire preuve de réactivité en lançant avec efficacité des appels au calme. Ces manœuvres destinées à jeter le discrédit sur notre mouvement doivent aujourd’hui être dénoncées et cesser. C’est pourquoi 4 plaintes contre des policiers ont été déposées ce jour à Versailles pour insultes, menaces et incitations au trouble à l’ordre public."

 

Aujourd'hui, continuons avec les Veilleurs pacifiques et transgressifs, faisant des lectures d'auteurs sur la dissidence non-violente (Gandhi, Soljenitsyne). L'amour, le bien, finissent toujours par vaincre du mal. A tous, foi et Espérance !

 

 

- Béatrice Bourges : « J'ai vu de mes propres yeux des policiers en civil enlever leur brassard orange pour se confronter à d'autres policiers »

- Manif pour tous du 26 mai : Des "croix gammées" en tenue ostensible ont eu l'autorisation de la police d'entrer dans l'après-midi dans l'enceinte des Invalides (côté Vauban)

Partager cet article
Repost0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 22:59
Partager cet article
Repost0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 22:54

 Dans un entretien publié aujourd'hui sur newsring.fr, Béatrice Bourges, porte-parole du Printemps français est revenue sur la Manif pour tous d'hier 26 mai. Elle a expliqué que « la présence de Copé hier est clairement une tentative de récupération politique », affirmé avoir vu de ses propres yeux « des policiers en civil enlever leur brassard orange pour se confronter à d’autres policiers, et faire croire à un affrontement avec des manifestants devant les caméras de télévision », et condamné un «État de plus en plus répressif».


Quel bilan dressez-vous de cette dernière mobilisation ?

C’est une véritable réussite dans la mesure où on y a trouvé des personnes plus déterminées que jamais. Le mouvement est resté très familial malgré les mises en garde excessives et la volonté de découragement de Manuel Valls et du préfet de police. Les manifestants ont bravé tout cela et se sont fait confiance pour protester de façon non-violente.

Plusieurs dizaines de personnes ont pourtant été interpellées dimanche après-midi, mais aussi avant et après la manifestation.

Pour ce qui est des arrestations qui ont eu lieu en amont de la manif, il faut dénoncer certains comportements des forces de l’ordre. Sur les Champs-Elysées, le député italien Luca Volontè, présent à Paris ce week-end, a assisté samedi soir à l'interpellation de plusieurs jeunes qui manifestaient contre la loi Taubira. Une personne qui lui expliquait ce qu’il se passait a même été arrêtée et mise en garde à vue. Le parlementaire italien s’est immédiatement étonné de ces violences policières en France. Parmi les personnes arrêtées dans la nuit de samedi à dimanche, il y avait aussi un avocat, présent pour filmer des arrestations abusives et des jeunes filles qui ont été malmenées par les forces de l’ordre ! On vit dans un Etat de plus en plus répressif.

Quant aux interpellations qui ont eu lieu dimanche, un simple chiffre : alors que les débordements survenus, le 13 mai dernier, au Trocadéro - dégradations, incendies de scooter, vitrines brisées, cars caillassés, etc. -  avaient conduit à 20 gardes à vue, la manifestation de ce week-end en a provoqué 180. J’accuse Manuel Valls d’être un mauvais ministre de l’Intérieur. La violence, dont ont fait preuve ses services, est l’arme des faibles. Or, plus le ministère de l’Intérieur est violent, plus nous sommes non-violents: notre avantage est là. Que le ministre en tire les conséquences qu’il souhaite.

La manifestation de ce 26 mai se voulait donc entièrement non-violente ?

Des personnes ont certes commis des dégradations ce dimanche. Mais c’est un phénomène classique des manifestations. Dans ce contexte, l’agression d’un journaliste photographe de l’AFP est plus que regrettable. Mais, il s’agit là de voyous qui n’ont rien à voir avec la Manif pour tous. Rien ne permet d’ailleurs de dire qu’ils ont été arrêtés puisque, parmi les interpellés, des avocats ont signalé des erreurs de procédure: des personnes ne se sont pas vues notifier leurs droits, d’autres sont restées arrêtées plus de quatre heures sans se voir être formellement mises en garde à vue… La plupart d’entre eux n’ont même pas été retenus à Paris mais en banlieue, car les locaux parisiens sont saturés.

Nous sommes face à une répression policière guidée par une idéologie ! Ce que l’on voit des violences d’hier, ce sont des images en boucle du même endroit. Ayant passé la nuit sur l’esplanade des Invalides, avec les veilleurs de la Manif pour tous, j’ai vu de mes propres yeux des policiers en civil enlever leur brassard orange pour se confronter à d’autres policiers, et faire croire à un affrontement avec des manifestants devant les caméras de télévision. C’est surréaliste!

Selon un sondage paru dimanche, 72% des Français estiment que les manifestations d’opposants doivent cesser. N’était-ce pas la manif de trop?;

Non, pas du tout. La manifestation a permis au ministre de l'Intérieur et au gouvernement de voir que le peuple de France était très déterminé. Ils peuvent mentir sur les chiffres, mais les Français ne sont pas dupes. Les autorités avancent le nombre de 150.000 manifestants. Elles feraient mieux de dire 50 000. Tant qu’à être ridicule, autant l’être jusqu’au bout. En province, les manifestants étaient encore plus nombreux. Nous continuerons à nous mobiliser, mais sûrement avec des manifestations en province afin que cela ne coûte pas trop d’argent. Nous ne sommes pas là pour détruire mais pour construire autre chose. Malheureusement, nous avons été obligé de passer par une phase désagréable, la transgression. Nous l’assumons, même si elle ne fait pas plaisir à Monsieur Valls.

C’est très pratique de prendre le Printemps français comme bouc émissaire. Il parait que j’ai des amis fachos, dont je ne connaissais ni l’existence ni le nom... Même le GUD est ressuscité par Manuel Valls, alors que ce mouvement représente une vingtaine de personnes tout au plus. Quel danger pour la démocratie ! Cela me rappelle Alexandre Soljenitsyne, le dissident russe. Quand il est parti dans les camps de concentration, on disait de lui que c’était un danger pour l’URSS. Ça se passe ainsi dans les pays totalitaires. Je ne dis pas que c’est le cas en France, mais Monsieur Valls est une personne plus qu’autoritaire, qui dispose d’une arme de totalitaire. Heureusement qu’il n’est pas seul au pouvoir. Sans cela, la France deviendrait vite une dictature.

Soit Monsieur Valls n’est pas au courant qu’il n’y a pas de franges extrémistes dans le Printemps français, et dans ce cas il est incompétent et devrait démissionner. Soit il sait que le Printemps français comprend uniquement les membres de la manif pour tous lorsqu’ils sont dans la transgression. Ce qui est fort probable compte tenu de l’Etat policier qu’il développe.

Contrairement à de nombreux responsables de l'UMP, Jean-François Copé, lui, était présent lors de cette manifestation. Qu'en pensez-vous?

La présence de Monsieur Copé, hier, révèle clairement une tentative de récupération politique de notre mouvement. Le patron de l’UMP se découvre soudainement une forte opposition au mariage gay. Lorsqu’il était encore président du groupe UMP et que je me battais déjà contre cette possibilité d’union, il ne faisait pas preuve d’un si fort engagement et ne se rendait pas compte que mariage et adoptions étaient liés. Mais cette tentative ne marchera pas car nous sommes dans une recomposition politique qui va bien au-delà des partis. Le paysage politique est en train d’être refondé de fond en comble, non  sur des valeurs politiciennes mais sur des valeurs d’humanité. Dans cette refonte, tous les politiques politiciens vont se voir balayés.

Cela ne se fera évidemment pas du jour au lendemain mais de manière progressive. Pour être proche de beaucoup de jeunes à travers ces manifestations, je constate que ces derniers sont très éloignés des schémas politiques classiques et décevants. La nouveauté est qu’ils ne s’engagent pas en politique proprement dit, mais sur des sujets de société, pour faire valoir leurs convictions. Ils font donc de la politique sans le savoir car ces sujets de sociétés sont éminemment politiques.

Pour autant, votre combat va-t-il au-delà des sujets de société ?

Il sera amené à s’étendre beaucoup plus loin, à tout ce qui touche à l’homme dans tous ses milieux: le monde du travail, la finance… Notre société est déshumanisée, idéologisée, voire cruelle pour les plus fragiles. Or nous aspirons à autre chose. Nous avons une vision de la société beaucoup plus humaine. Notre jeunesse a soif d’humanité et veut se battre pour une autre vision de la société.

Frigide Barjot a choisi de ne pas participer à cette dernière mobilisation car elle se sentait menacée. Y a-t-il des scissions au sein de la Manif pour tous ? Pourrez-vous à nouveau partager le même cortège avec elle ?

Ce combat était trop lourd pour Frigide Barjot. C’était une très grosse pression. Des personnes comme Ludovine de La Rochère (présidente de la Manif pour tous, ndlr) ont su résister à cette pression, et je leur tire mon chapeau, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. On ne peut évidemment pas les blâmer pour autant. Frigide Barjot jette l’éponge et elle en a le droit. Je lui suis même reconnaissante pour tout ce qu’elle a fait avant de changer son orientation, avant de déraper et de parler du contrat d’union civile.

Mais les gens ne s’étaient pas engagés pour ça, et lorsqu’on change les termes du contrat de façon unilatérale, ça ne plaît pas. Elle n’est donc pas venue le 26, car la base de la Manif pour tous s’opposait à sa nouvelle orientation. Mais je ne m'inquiète pas, Frigide Barjot a suffisamment de créativité, d’imagination et de sens de la formule pour pouvoir inventer quelque chose qui lui conviendra mieux.

 

Source: http://www.newsring.fr/politique/4001-les-anti-mariage-gay-peuvent-ils-faire-perdre-lump/55513-beatrice-bourges-la-presence-de-cope-hier-est-clairement-une-tentative-de-recuperation-politique

 

 

- Petite synthèse de la Manif pour tous du 26 mai 2013

- Le printemps français est "un état d'esprit de résistance non-violente" (Béatrice Bourges)

- La partitocratie a-t-elle échoué à récupérer la Manif pour tous ?

- Ludovine de La Rochère : "il n’y aura pas d’homme politique qui interviendra au micro"

Partager cet article
Repost0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 15:24

 

Les-Antigones-Banderole

 

Il y a celles qui recherchent avant tout l'impact médiatique et se complaisent dans la provocation.

Et il y a celles qui choisissent des actions non violentes construites sur une réflexion de fond.

Les Antigones répondent aux Femen. Une belle initiative à suivre et à soutenir !

ONLR

 

 

« Je suis née pour partager l'amour et non la haine. » Antigone (Sophocle)

 

Source: https://www.facebook.com/LesAntigones?ref=nf

via http://www.printempsfrancais.fr/

Partager cet article
Repost0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 13:07

La Manif pour tous du 26 mai nous aura réservé bien de surprises. On y voit désormais un peu plus clair dans le jeu de dupes des infiltrés, entre les lâcheurs et ceux qui sont réellement prêts à "ne rien lâcher".

 

Vers 18h40, Xavier Bongibault, président de « Plus gay sans mariage », a été hué lorsqu’il a prôné l’union civile devant la foule réunie sur l’Esplanade des Invalides", enfreignant de la sorte la consigne de Ludovine de la Rochère, Présidente de la Manif pour tous : "le 26 mai, on ne manifeste pas pour l’union civile mais contre la loi Taubira. Il n’y aura aucune banderole de la manifestation pour ou contre l’union civile, c’est un non-sujet." La tentative de Xavier Bongibault pour défendre l’union civile a été accueillie par des lazzi.


Dans l'après-midi, 17h03, Frigide Barjot, interrogée sur BFM-TV par Ruth Elkrief, a vomi sur le Printemps françai.. Celle qui suite au vote à main levée au Sénat sur un sujet engageant une "réforme de civilisation", avait le 15 avril  justement déclaré "quand les manifestants ne sont pas écoutés et que la liberté de vote n'est pas respectée, nous ne sommes plus dans un pays démocratique", a   estimé hier que la loi Taubira devait "à présent être appliquée" ! Comprenne qui pourra ! Frigide Barjot a également, elle aussi malgré les consignes de Ludovine de la Rochère, remis l’union civile sur le tapis, ignorant par là que la CEDH imposerait de facto l’adoption et la PMA dans ce cas... Elle "en conclut qu’ »il fallait "arrêter les manif et La Manif pour Tous" » ! 

 

A propos des primaires organisées par l’UMP à Paris, Frigide Barjot s'est déclarée prête à soutenir NKM (qui n’a pas voté contre la dénaturation du mariage et le droit à l’enfant) si elle portait "son projet d’alliance civile".  

 

Enfin, à 17h23, Frigide Barjot a déclaré : « La Manif pour Tous, c’est fini, ça ne marche plus ». Elle a déclaré la même chose à propos des Veilleurs avant de se reprendre et de dire qu’elle aimerait bien « qu’ils veillent pour l’union civile » ! Puis elle a annoncé qu’elle lançait un nouveau mouvement, « L’avenir pour Tous » et confié espérer approcher Ségolène Royal qui s’est récemment déclarée favorable à une union civile plutôt qu’au « mariage » homosexuel...

 

Frigide Barjot, quelques jours avant la Manif pour tous sur les Champs-Elysées du 24 mars 2013 avait appelé les résistants à retourner dans la rue le 24 mars sur les Champs-Elisées et de "n'en repartir que quand la loi sera retirée" (ce sont ses mots!...) avait déclaré le 24 mars en direct de la Manif vers 17h30 - le coq aura sûrement chanté trois fois (!) - se désolidariser de ceux qui l'ont prise aux mots, les traitant d'"extrême-droite" et de "fachos" qui n'"ont rien à voir avec la Manif pour tous", tout en appelant la police à les arrêter, et donc en abandonnant à la police de Manuel Gaz ceux des Veilleurs qui auront obéi à ses appels ! Nous saurons nous en souvenir !

 

Voilà pour les lâcheurs. Passons maintenant aux résistants, les vrais.


Ludovine de La RochèreLudovine de La Rochère, interrogée par Nouvelles de France, a estimé que « si elle (Frigide Barjot) a envie de créer un autre mouvement », elle en est « très heureuse pour elle » même si elle « regrette un peu ce départ ». Elle souhaite néanmoins « bon vent » à l’ancienne égérie du mouvement.

 

Tugdual Derville, le délégué général d’Alliance Vita, a déclaré aux Nouvelles de France que « Manuel Valls est un pompier pyromane, il attise la haine, c’est indigne de comparer notre mobilisation aux violences du Trocadéro. On continuera à manifester s’il le faut ! ».

 

17h30 : Le cortège de l’Institut Civitas est arrivée place de l’Opéra où Alain Escada s’adresse à la foule :

En direct de la Manif pour Tous du 26

17h25 : Magnifiques photos de l’Esplanade des Invalides prises par Pierre de Bellerive pour Nouvelles de France. Et tous les manifestants ne sont pas encore arrivés…

En direct de la Manif pour Tous du 26

En direct de la Manif pour Tous du 26

 

16h13 : Mgr Bernard Podvin, le porte-parole de la Conférence des évêques de France, évoque sur BFM TV « un sursaut de conscience » de la part de Français qui « expriment par leur conscience qu’ils n’approuvent pas la loi ». « En conscience, chaque militant doit continuer à dire qu’il désapprouve une telle loi (…) et la boîte de Pandore qu’elle ouvre (…) toujours dans la paix et dans la cohésion sociale. » Pour Mgr Podvin, le Gouvernement comme l’opposition portent une certaine responsabilité dans la loi Taubira car ils n’ont pas évoqué l’enjeu sociétal durant la campagne.

 

15h42 : Quelques images du cortège de l’Institut Civitas :

En direct de la Manif pour Tous du 26

En direct de la Manif pour Tous du 26

 

 

15h20 : Présence de Mgr Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, dans le cortège de la Porte Dauphine.

 

15h01 : « Une injustice (pour l’enfant, ndlr) même légalisée reste une injustice. c’est pour cela que la mobilisation va perdurer » affirme l’abbé Pierre-Hervé Grosjean sur BFM TV. Il dénonce « la désinformation » de Manuel Valls. « Ce projet de loi a été fait par des adultes pour des adultes » alors que « l’intérêt de l’enfant doit primer ».


14h40 : Alain Escada, le Président de l’Institut Civitas, qui défile de son côté, dénonce sur BFM TV une loi « illégitime » et regrette que Frigide Barjot ne fasse pas front. Il appelle « tous, Hommen, Civitas, Campeurs », à « s’additionner pour faire fléchir le Gouvernement ».

 

14h40 : Les musulmans contre le mariage ganymède sont présents en nombre dans le cortège partant de la gare d’Asuterlitz. 


14h20 : Vers 12h30, un appel à l’aide à la Russie a été lancé devant son ambassade à Paris :

Vers 12h30, un appel à l'aide à la Russie a été lancé devant son ambassade à Paris

 

Sources:

http://www.ndf.fr/article-2/26-05-2013/en-direct-de-la-manif-pour-tous-du-26

http://www.lerougeetlenoir.org/les-breves/direct-manifestation-du-26-mai-2013

 

Dans la soirée, pendant que Manuel Gaz poursuit des manifestants pacifiques aux Invalides (350 interpellés dont 250 placés en garde à vue), il laisse les islamistes agresser des soldats français. On n'a pas entendu beaucoup de socialistes condamner l'attentat dont a été victime Cédric Cordiez, un militaire appartenant au 4e régiment de chasseurs de Gap, qui a reçu plusieurs coups de cutter au cou. L'auteur présumé de l'agression du militaire de 23 ans samedi à Paris, aurait prié avant de passer à l'acte comme l'a révélé le journal Le Parisien lundi 27 mai. "Il a été filmé en train de faire une prière, à proximité des lieux des faits", a rapporté une source cité par le quotidien.

 

Quelques juifs sont venus dénoncer la loi Taubira :

0

Source photo: http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/05/le-socialisme-cest-la-mort.html

 

Un autre Juif, passant entre les manifestants, a également remis un prospectus où l'on peut lire : "Si on autorise le mariage homosexuel, (pseudo MARIAGE pour TOUS), on autorisera l'inceste, etc. En toute cohérence, c'est parfaitement vrai, car les raisons de plaisir personnel etc. qui motivent cette loi et le rejet de tout TABOU divin s'y opposant devraient avoir des conséquences, mais déjà l'homosexualité est en soi interdite, indépendamment des conséquences prévisibles de la loi, et même le PACS entre 2 personnes aussi."

 

Dans la soirée, les Veilleurs sont gazés sur l'Esplanade des Invalides :

 

2

2

 

Les veilleurs ont été obligés de se déplacer en raison du nuage de lacrymogène :

5

 

 

Source photos : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/05/veill%C3%A9e-pour-tous-aux-invalides.html

 

Interpellations arbitraires. Le député Luca Volontè est choqué : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/05/interpellations-arbitraires.html

 

Loi contre-nature, la nature se rebelle :

Carricature

 



Foule11
Cfm
La police annoncerait 500 000 participants... Les LGBT 1 000 000! Cherchez l'erreur : 

Ng
Capture2

Capture blanche

Epl01
Et les avenue de Breteuil et boulevard des Invalides sont pleins à craquer!

Partager cet article
Repost0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 08:52

Ludovine de la Rochère, Présidente de la Manif pour tous, a prononcé un discours lors de la MPT dimanche 26 mai aux Invalides à Paris. Elle a dénoncé la loi Taubira "fondée sur un mensonge", un Etat totalitaire - il faudrait qu'elle prenne plus souvent la parole (!) -, appelé à poursuivre "le combat partout en France" et à se préparer pour "de nouvelles actions dans les jours et semaines à venir", en se fixant trois missions : l'"abolition de la loi Taubira", le soutien de "tous les hommes et les femmes de courage et de bonne volonté", les maires, les élus, tous ceux qui dans les débats publics" s'opposeront au mariage pour tous, "se battre pour faire reconnaître la réalité de l'être humain homme ou femme, pour défendre les plus faibles..., le mariage homme-femme, la filiation père-mère-enfant, les familles, cellules de base de toute société", la lutte "contre l'idéologie du genre, fondement de la loi "mariage pour tous", ... contre sa diffusion, en particulier à l'école".

 

Extrait :

 

  • « Nous ne sommes ni un mouvement politique, ni un mouvement confessionnel, ni une coalition d'indignes homophobes.
  • Nos adversaires auront tout essayé pour le faire croire. Mais ils ont échoué, car il saute aux yeux que notre cause est ouverte à tous ceux qui se soucient d'abord du droit et du bien-être des enfants, que nous ne sommes concernés que par l'intérêt, l'équilibre et le bonheur de la famille.
  • Nous sommes là, toujours aussi nombreux, parce que nos valeurs fondamentales et universelles nous rassemblent.
  • La vérité, c'est que nous n'avons pas la même conception de l'égalité que nos opposants. Notre conception, majoritaire dans le pays, c'est d'abord l'égalité des enfants qui importe, l'égalité devant le droit d'avoir un père et une mère, c'est-à-dire une origine et une filiation réelles, et non une filiation fausse. C'est autour de cela que nous rassemblons des athées, des chrétiens, des juifs, des musulmans, des gens de gauche et de droite, des hétéros, des homos. Pour tous, la vérité que nous devons à l'enfant est sacrée. Nous ne voulons pas que le mensonge soit la trame même de la vie des enfants de ce pays, que l'idéologie du genre triomphe.
  • Alors, comme nos opposants ne nous comprennent pas, ils refusent le débat, nous méprisent et nous calomnient.
  • Mais cette fois-ci, c'est nous qui sommes dans le vent, à défaut du sens de l'histoire. Car nous ne cherchons pas un pseudo sens à l'Histoire, nous l'écrivons !
  • Toutes les générations sont là, et parmi elles, celle des pères, des mères, celle de la jeunesse, chacune veillant sur nous, sur la France, en silence, pacifiques.
  • Oui, nous sommes tournés vers l'avenir ; oui, nous avons confiance dans l'avenir ; oui, nous bâtissons l'avenir et c'est pourquoi nous manifestons. Nous voulons un monde meilleur, et non le meilleur des mondes.
  • Qu'avons-nous découvert au cours de ce long chemin ? Nous ne sommes pas seuls ! Nous ne sommes plus seuls, isolés, considérés comme ringards, passéistes ou conservateurs - tandis que les autres seraient éclairés alors qu'ils sont dans l'irréalité.
  • Oui, la France s'est réveillée !
  • Nous avons réalisé une mobilisation historique. La Manif pour Tous est le plus grand mouvement social que la France ait connu depuis mai 68. Ayons bien conscience de ce que nous avons accompli : nous sommes une force sociale, puissante, déterminée, organisée. Ce succès nous le devons principalement à trois raisons : notre désintéressement (nous pensons aux générations futures), notre souci de protéger le plus faible, notre respect de l'autre.
  • ... Alors que nous nous sommes levés en masse, demandant simplement à être écoutés, à réfléchir sur cette loi non pas seulement sociétale, mais loi de civilisation - selon les termes mêmes de madame Taubira - quelle a été la réponse du président de la République, du gouvernement et des parlementaires ?
  • La condescendance, l'arrogance et le mépris.
  • Ils font profession d'hommes et de femmes de dialogue, à l'écoute - mais ce ne sont que des mots. Nous n'aurons été reçus que quelques minutes par le président de la République ainsi qu'Erwan Binet le rapporteur de la loi à l'Assemblée nationale ;
  • mais jamais par le premier ministre Jean-Marc Ayrault, jamais par le ministre de la Justice Christiane Taubira et le ministre des familles Dominique Bertinotti, jamais par Jean-Pierre Michel le rapporteur de la loi au Sénat, qui en outre nous a insultés, nous traitant d'homophobes.
  • A ce refus de dialogue, le gouvernement et ses soutiens ont rajouté la violence, l'arbitraire. Des manifestations ont été interdites ; des enfants innocents, des mères de familles et des personnes âgées pacifiques ont été aspergés de gaz le 24 mars ; des tractages ont été interdits, des porteurs de sweat de la Manif pour Tous ont été arrêtés ; une mère de famille a été violentée sous l'œil d'un préfet qui n'a pas bougé déshonorant le corps préfectoral ; des veilleurs pacifiques ont été interpellés, mis en garde à vue ; des marcheurs partis de Rennes pour nous rejoindre ont été harcelés, contrôlés tous les jours… Quel scandale !
  • Leurs crimes ? S'habiller, manifester pacifiquement, veiller le soir en écoutant la lecture de grands textes ou la doctrine de la non-violence. Est-ce cela la démocratie de messieurs Ayrault, Valls et madame Taubira ?
  • Nous avons manifesté en respectant les lois de la République ; ils ont réagi comme les apparatchiks d'un Etat totalitaire, et je pèse mes mots.
  • Sommes-nous encore dans une vraie démocratie ?
  • Après avoir changé arbitrairement la définition du mot mariage, le pouvoir n'a pas cessé de mentir sur les chiffres des manifestations ; il a ordonné au CESE de déclarer irrecevable 700 000 pétitions collectées en 3 semaines, événement inédit dans toute la Ve République. Alors que notre constitution l'interdit, les députés et les sénateurs ont voté la loi en suivant les consignes de vote imposées par le pouvoir, trait caractéristique des régimes dictatoriaux. Seuls quelques héros ont résisté à la pression, tel Bruno Nestor Azérot ! Au Sénat, il y a eu tripatouillage et l'on assista, non pas à un vote, mais à un vol à main levée. Un déni de démocratie dont une partie de l'opposition a été, par sa passivité, la complice.
  • Mesdames, Messieurs les élus, où étaient votre liberté de conscience quand vous avez voté cette loi appelée à transformer notre civilisation, où était votre courage vous qui vous êtes abstenus ? Où était votre honneur ?
  • Nos adversaires agissent ainsi parce qu'ils ont peur, parce que la loi qu'ils ont voté est une loi inique écrite sous la pression du lobby LGBT- Pierre Bergé, ultra-minoritaire au sein de la communauté homosexuelle, et ils le savent.
  • Ils agissent ainsi parce qu'ils sont les représentants d'un temps ancien, d'un temps dépassé, celui d'idéologies mortifères, celui où l'Homme se croyait tout permis, ne tenant pas compte de l'humanité qu'ils lègueraient à ses enfants.
  • Mais nous n'en voulons plus !
  • Ils nous disent toujours de manière péremptoire que cette loi est sociétale, que c'est une loi de progrès. Mais comment pouvons-nous les croire ? De quels progrès parlent-ils ? Le leur probablement : celui de la marchandisation du corps, celui des ventres à louer, celui du mensonge, oui, vous ne le savez pas, mais vous pourrez désormais avoir deux pères ou deux mères, car ce que la nature ne permet pas, eux se l'autorisent, car ils sont Prométhée.
  • Il n'y a pas si longtemps, nous en aurions ri ; aujourd'hui nous en pleurons, nous nous indignons !
  • Lancé sur le toboggan de la transgression, plus rien ne les arrête, eux les faux prophètes du progrès et de la modernité.
  • Dès qu'ils parlent nature et d'écologie, ils brandissent le principe de précaution.
  • Mais quand il s'agit de l'homme, alors la nature disparaît et toute précaution avec.
  • Ils ont le mot parité « homme/femme » plein la bouche : il faut de la parité dans les conseils d'administration, il faut un gouvernement paritaire, il faut une Assemblée nationale paritaire ; mais que le mariage soit un lieu de parité, qu'un enfant soit élevé par un homme et une femme, quelle étrange idée !
  • Désormais, nous leur disons : arrêtez-vous ! Ecoutez le peuple, débattons, réfléchissons. Mais ils ne le veulent pas.
  • Alors, vous, monsieur le président de la République, qui êtes le garant de l'unité des Français : cessez d'être sourd et aveugle, cessez de diviser les Français, cessez de faire monter la colère de tout le pays.
  • *
  • L'heure est grave.
  • Face au mensonge, à l'iniquité que cette loi consacre, oui l'heure de la résistance a sonné. Il s'agit de l'humanité et de son avenir, il s'agit de l'homme et de la femme, il s'agit de nos enfants et de leurs libertés.
  • Nous aussi, nous sommes des indignés ! C'est pourquoi nous avons lancé l'appel du 18 mai 2013.
  • Notre tâche est immense, mais elle est essentielle. Nous sommes nombreux en France mais aussi à l'étranger. Le monde entier nous regarde, car une nouvelle fois les Français ont osé se lever contre la tyrannie d'une minorité et de ses affidés.
  • Je vous annonce, ainsi qu'à ceux qui croient encore que nous allons abandonner, que nous poursuivrons le combat partout en France !
  • Faute d'une réponse rapide et appropriée du président de la République à notre rassemblement d'aujourd'hui, préparez-vous à de nouvelles actions dans les jours et semaines à venir.
  • Et au delà, la Manif pour Tous sera désormais là, durablement, dans le paysage français et européen. Nous participerons activement à la vie de la Cité avec nos convictions et nos valeurs.
  • La Manif pour Tous a 3 missions pour protéger ce que nous considérons comme la clé de voûte de notre société : les familles, et je dis bien les familles.
  • Sa 1ère mission : l'abolition de la loi Taubira et, si ce n'est dès demain, alors après-demain.
  • Et nous nous battrons pour empêcher ses conséquences immédiates : la PMA pour tous et la GPA.
  • Sa 2ème mission : soutenir tous les hommes et les femmes de courage et de bonne volonté qui défendront ces valeurs dans la Cité ; les maires, les élus, les membres des corps intermédiaires, tous ceux qui prendront la parole dans les débats publics opposés au mariage pour tous.
  • Sa 3ème mission : se battre pour faire reconnaître la réalité de l'être humain homme ou femme, pour défendre les plus faibles.
  • Nous continuerons sans relâche à défendre le mariage homme-femme, la filiation père-mère-enfant, les familles, cellules de base de toute société, lieux de solidarité par excellence, sources de toutes les richesses humaines et économiques de la société.
  • Nous allons lutter contre l'idéologie du genre, fondement de la loi « mariage pour tous ». Nous allons intervenir contre sa diffusion, en particulier à l'école ; nous allons mener des enquêtes, publier des études, être des activistes.
  • Parce que La Manif pour Tous est désormais incontournable, elle va continuer à se déployer, à se structurer, pour peser encore d'avantage sur le débat public. A cet effet, les adhésions seront ouvertes à ses sympathisants dès le mois de juin.
  • *
  • La loi est aujourd'hui promulguée : le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !
  • Notre mouvement d'opposition, immense lame de fond, ne s'arrêtera pas, tout simplement parce qu'il est né du refus inné, profond, d'une loi fondée sur un mensonge qui concerne tous les Français.
  • Nous refusons que la politique française se détourne de l'essentiel : les préoccupations urgentes des citoyens qui, aujourd'hui, font face à une situation économique et sociale dramatique.
  • Quoi qu'il arrive la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas : elle est appelée à se renforcer et à se déployer encore davantage. Elle continuera d'édifier cette digue qui, seule, stoppera la vague des projets mettant à mal le bien commun, l'avenir de la société, les valeurs de la France, le respect de l'Homme et la vraie démocratie.
  • Tenez-vous prêts.
  • Les générations à venir comptent sur nous.
  • On ne lâchera rien, jamais, jamais, jamais !
  • Vive l'Humanité !
  • Vive la France !

 

 

Source:

http://www.lamanifpourtous.fr/fr/toutes-les-actualites/561-discours-de-ludovine-de-la-rochere-presidente-de-lmpt

 

 

- Appel du 18 mai à la résistance de Ludovine de la Rochère contre le mensonge du "mariage" homosexuel

Partager cet article
Repost0
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 07:54

Extrait d'une tribune de Nicolas Gauthier intitulée "Quand Manuel Valls se prend pour Bachar el-Hassad !" publiée sur BV:


les-hommes-de-valls

  • S’il est désolant de voir une Frigide Barjot tenter de se dédouaner en dénonçant l’aile « radicale » du collectif de la Manif pour tous, il est parfaitement grotesque de voir un Manuel Valls potasser à la hâte son Code pénal, juste histoire de voir comment il pourrait dissoudre la nébuleuse du Printemps français, en même temps que Béatrice Bourges, sa porte-parole. Ce qui va être coton, c’est qu’à l’instar du GUD, le collectif en question n’a pas la moindre existence juridique. Un peu comme les Indignés de Madrid ou les Occupy Wall Street de New York, mouvements tout aussi informels et pas plus violents que l’objet de ces lignes, mais qui bénéficient d’une rare indulgence médiatique en nos contrées. Comme quoi il y aurait les « bons » et les « mauvais » manifestants… Les révoltés qu’on salue et ceux qu’on rêverait de voir finir au gnouf.
  • Étrange gauche que celle-ci. Un pavé dans une main, la matraque dans l’autre. Et dire que ces turlupins osent se prétendre libertaires, militent pour une extension infinie des « droits », tout en voulant sans cesse restreindre ceux des autres, « autres » dont le seul crime, finalement, consiste à refuser de penser au pas et en rang par deux.

  • Source et suite: http://www.bvoltaire.fr/nicolasgauthier/quand-manuel-valls-se-prend-pour-bachar-el-hassad,24358

 

Rien de nouveau sous le soleil si on se rappelle un de leurs slogans en 1789 : "liberté, égalité, fraternité ou la mort". Comme ça c'est clair ! Et cela explique bien des choses !

 

 

Les cadres, adhérents et sympathisants de l'Alliance royale marcheront aujourd'hui 26 mai  

 

« avec cette France qui relève la tête face au processus de domination d'une dictature partisane qui prend le masque de la légalité démocratique.

 

Certains ont pu penser, un temps, que ces manifestations étaient le degré zéro de la politique, politique comprise comme un système de réseaux. En effet la politique est aujourd'hui confisquée par une caste qui assoit sa domination par le jeu occulte des réseaux.

 

Or nous, royalistes, faisons de la politique différemment. Nos méthodes ne sont pas celles de l'ombre mais au contraire s'appuient sur les valeurs du témoignage vivant, de la contagion joyeuse, de la fraternisation.

Nos méthodes ne sont pas celles de Mai 68, où les étudiants étaient instrumentalisés par des intellectuels aux ordres, où la violence de subversion renversait l'ordre social.

Nous allons marcher le 26 mai comme on signerait un acte de foi contre la marchandisation des corps, contre l'ultime transgression de ce capitalisme païen qui nous entraîne dans un enfer nihiliste.

Nous allons marcher contre ce régime malade et ces imposteurs qui le servent.

Car nous savons que, malgré les apparences, les structures républicaines ne pourront pas se maintenir indéfiniment parce qu’on ne construit rien sur le mensonge. »

 

 

Source: http://www.allianceroyale.fr/articles/actualites/366-en-marche-contre-limposture-republicaine

 

Pour voir la violence de la police oligarchique en exercice, regardez comment des opposants au "mariage" homo sont traités hier soir sur les Champs-Elysées. Ils étaient environ 2 à 300 militants. Il y a eu de nombreuses arrestations (une cinquantaine), les gens sont traînés par terre par la police : http://www.youtube.com/watch?v=wzztUId1HzE&feature=player_embedded#!

  • Une cinquantaine de jeunes opposés à la dénaturation du mariage dont Matthieu Colombani, le délégué général du Parti chrétien-démocrate. Plusieurs ont été placés en garde à vue pour « au moins 24 heures » dont un certain David, co-organisateur du Camping pour Tous. Parmi les manifestants présents samedi soir sur « la plus belle avenue du monde », on pouvait également identifier l’ancien député UMP du Nord Christian Vanneste ou le Président du PPE à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, Luca Volonté, qui doit intervenir à la Manif pour Tous aujourd'hui.

 

Quand 67 jeunes Veilleurs s'assoient, une bougie à la main, près de l'Assemblée nationale, ils sont tous embarqués, quand 300 personnes manifestent leur opposition pacifiquement sur les Champs-Elysées, 50 sont embarquées, tandis qu'après la victoire du PSG qatari  le 13 mai au soir, lorsque des hordes de casseurs dévastent le quartier du Trocadéro et les Champs-Elysées avec des barres de fer, blessant 32 personnes, on n'a qu'une bonne trentaine de gardés à vueCherchez l'erreur !

 

Cela commence à faire beaucoup Monsieur Hollande. Ces deux poids deux mesures vont devoir se payer très cher...

 

- Manuel Gaz envisage d'interdire le Printemps français : autant interdire le peuple !

- Emeutes du PSG qatari : un deux poids deux mesures dont l'Oligarchie devra rendre des comptes

Partager cet article
Repost0
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 07:53

Avec le sens du respect, du dialogue et de la nuance qui lui est coutumier, Pierre Bergé déclarait hier (sur Bfm-Tv, 20 mai 2013, NdCR) qu’il faut « faire soigner » ces élus récalcitrants – rien de moins – au motif qu’il ne saurait y avoir aucune liberté vis-à-vis des lois de la République.

 

On se souviendra que la tactique qui consiste à traiter des opposants politiques comme des malades psychiatriques a été communément utilisée par les régimes totalitaires au XXème siècle ; mais bien sûr, avec la vigilance démocratique exemplaire qui les caractérise, les grands médias ont oublié de le signaler. (Ils ont également oublié de rappeler que le même Pierre Bergé, il y a moins de dix ans, appelait à la liberté de conscience des maires, en publiant un « manifeste pour l’égalité » qui appelait les élus à violer la loi établie pour célébrer partout des mariages homosexuels…

 

Source et suite: http://www.fxbellamy.fr/blog/2013/05/21/pourquoi-nous-devrions-tous-defendre-la-liberte-de-conscience/

 

Sans compter la gauche en 2006 qui continuait à manifester contre une loi promulguée, celle sur le "Contrat Première Embauche" (CPE), publiée au journal officiel le 2 avril 2006, et qui aboutit à son retrait le 10 avril 2006.

Partager cet article
Repost0
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 21:45

Que pensez-vous des caprices de diva de Frigide Barjot de ces derniers jours ?

 

  • Sa venue ou son absence est non-sujet. La Manif pour Tous ne lui appartient pas plus qu’elle ne m’appartient, tout le monde y a sa place à condition de respecter le mot d’ordre : « Non à la loi Taubira ! » (On a du dire à Frigide Barjot que son 'contrat d'union civile' ce n'est pas ce que veulent les Français qui ne manifestent que pour le retrait de la loi taubira et rien d'autre. Et certainement pas contre l'homophobie, pour l'union civile ou que sais-je encore! Le fait qu'elle se soit faite huée à Lyon suite à ses appels à l'"union civile", n'est peut-être pas étranger à ses tergiversations. NdCR) Donc, si elle veut venir, elle vient, si elle ne veut pas venir, elle ne vient pas. Je souhaite beaucoup de courage à Ludovine (que je salue) et la félicite de n’avoir rien lâché malgré des pressions très fortes. Je tiens par contre à avertir les manifestants : Frigide Barjot dispose d’un service d’ordre personnel qu’elle appelle la Barjot Team, composé de 180 miliciens bottés et casqués, avec des matraques, pas formés donc dangereux. Et je m’interroge : Arrivera-t-on à les distinguer, demain, des forces de l’ordre ?

 

Source: http://www.ndf.fr/les-grands-entretiens/25-05-2013/beatrice-bourges-jen-appelle-a-la-resistance-non-violente-transgressive

Partager cet article
Repost0