Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2007 4 27 /12 /décembre /2007 13:39
Témoignage de l'abbé Delance
 
 
"Des catéchistes lambda, qui sont allés à Ecclesia 2007, en sont revenus profondément choqués de ces célébrations.

Il faut savoir qu'il y a réellement à la base un renouveau, des jeunes prêtres qui appliquent la liturgie telle que codifiée dans les rubriques de Paul VI, qui enseignent avec leurs dames KT une bonne doctrine...

Simplement, les instance dirigeantes sont tenues par des laïcs et des prêtres coupés de ce renouveau.

Je dois subir en ce moment pour une de mes activités une formation interdiocésaine, il y a un abîme entre ceux qui suivent cette formation (prêtres et laïcs) et les formateurs qui en sont restés au mode de fonctionnement de la pire AC des années '70.

Il en est de même quand il y a localement des rassemblements diocésains, tout est préparé par les équipes diocésaines, celles-ci sont verrouillées... à tel point que j'ai des confrères qui refusent tout simplement d'assister à ces rassemblements.

Un diacre permanent (très peu suspect de conservatisme romain), responsable des gitans dans mon diocèse, est allé avec un groupe de jeunes gitans à un Festi'jeunes... Lui et ses jeunes en sont revenus bouleversés. Comme m'a dit le diacre: c'est fini, je n'y emmène plus aucun jeune.

Sincèrement, les choses s'améliorent à la base, l'Eglise de France est malade, mais de ses structures et de ceux qui les occupent."

Merci à cet abbé pour ce témoignage.
Partager cet article
Repost0
27 décembre 2007 4 27 /12 /décembre /2007 09:52
Curieuse conception de l'oecuménisme, de la charité, de "l'ouverture" et de "l'amour du prochain", que celle de Mgr Bouilleret qui, il y a quelques temps, alors que le temple calviniste situé à coté de l’église St Jacques d’Amiens a été fermé plusieurs mois pour réaliser des travaux de réparation, sans aucun problème, ... a mis à la disposition des fidèles protestants, la chapelle jouxtant l’église St Jacques. Afin de ne pas heurter la sensibilité calviniste, on avait pris soin d’en retirer les statues"…(Source: Le Forum catholique). Et permet aux orthodoxes d'Amiens de célébrer dans le choeur même de la cathédrale d'Amiens (c'était en juin 2006), mais envoie les catholiques de Tradition célébrer la messe de Noël dans la rue.

Vidéo 1: Les Orthodoxes célèbrent dans la cathédrale d'Amiens

Vidéo 2: extrait 2 (Source: site Amiens des catholiques à la rue)

"... Dans son communiqué du 14 novembre, Mgr Bouilleret donne la raison de son attitude intransigeante vis-à-vis des catholiques de la Tradition: "Ils se sont volontairement éloignés de l'autorité du pape, et ne reconnaissent pas l'ensemble des acquis de Vatican II, notamment la liberté religieuse et l'oecuménisme."

Les Orthodoxes seraient donc plus proches du pape que les catholiques de la Tradition?

Les Orthodoxes reconnaîtraient le concile Vatican II? 

Selon le quotidien italien national Il Giornale du 29 août 2007, le patriarche orthodoxe russe Alexis II salue le motu proprio de Benoît XVI, et ce de façon positive: "Cette nouvelle reconnaissance et la valorisation de l'ancienne liturgie est un fait que nous saluons positivement. Nous attachons une grande importance à la liturgie traditionnelle. Sans la fidélité à la liturgie traditionnelle, l'Eglise orthodoxe russe n'aurait pu persévérer durant la période de persécution des 20-30 dernières années du siècle dernier."

Que les Orthodoxes aient pu célébrer dans le choeur de la cathédrale d'Amiens, en juin 2006, c'est un choix de Mgr Bouilleret. Dans sa logique, l'évêque devrait inviter les catholiques de la Tradition à célébrer la messe traditionnelle dans la cathédrale." (
Amiens des catholiques à la rue)

"Ce qui est effarant, dans cette affaire (et, à mon avis, une des preuves que nous avons raison) c'est que, face à nous, Mgr Bouilleret, comme tous les évêques, oublie, à notre égard, les recommandations de Vatican II, et reprend l'attitude de l'Église antéconciliaire (intransigeance ; primauté de la vérité sur la charité, etc.)
Et je ne suis pas contre ces principes, mais alors, il faudrait que ces gens-là soient logiques et les invoquent en toutes cironstances. En ce cas, il n'y aurait plus de problème, nous serions d'accord…
En l'occurrence, on a plutôt l'impression qu'ils ressortent contre nous de vieilles notions auxquelles ils ne croient plus (excommunication, etc.) mais dont ils pensent qu'elles peuvent efficacement servir d'épouvantail…

Ce n'est pas honnête." (Azerty,
Le Forum catholique,24/12/2007)

Dans son
éditorial Lettre aux Amiens et Bienfaiteurs N° 71, le Supérieur du District de France de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X explique les raisons de cet ostracisme: "Monseigneur Lefebvre nous a prévenus le jour des consécrations épiscopales que son oeuvre spirituelle s’apparentait à une opération de survie. Nous avons bien compris le sens de cette expression : le sacerdoce catholique se trouvait en péril de mort tant qu'un véritable épiscopat catholique n'était pas pérennisé. Ce sont bien les quatre évêques sacrés par lui qui ont sorti l’Église de ce danger et, depuis, qui ont tellement contribué à la prolongation de la vie catholique ici-bas. Nous sommes bien des rescapés, qui doivent s’estimer heureux d’avoir échappé à la mort par la grâce de Dieu, alors que tellement de catholiques sont demeurés étendus sur les champs de bataille du combat spirituel.

Cette réalité de la guerre peut surprendre et peiner certaines âmes qui objecteront que notre religion ne peut être empreinte que de la paix et de l'amour divin. C'est pourtant bien une véritable persécution que nous avons subie, ces dernières décennies, de la part des autorités ecclésiastiques. Elles nous ont fermé les églises, interdit pendant longtemps la célébration de la messe dans les sanctuaires des lieux de pèlerinages et elles maintiennent cet interdit pour certains d’entre eux jusqu’à maintenant. Nous devons subir des sanctions que même les ennemis de l'Église n'avaient plus à supporter alors que notre seul désir n’était que de vivre selon notre foi et unis au Siège de Pierre."

Pour terminer, cette interrogation et cette lettre lues sur
le Forum catholique: "Amiens et "La Croix". Quelqu'un peut-il me dire si le quotidien officieux de l'épiscopat français a rendu compte, une fois ou l'autre, de la situation d'Amiens (et des messes célébrées dehors) ou s'il fait le black out sur cet événement ?

Car enfin, il est évident que s'il s'agissait de musulmans sans mosquée, de juifs sans synagogue ou de protestants dans temple, "La Croix" se mobiliserait.

Oui, donc : a-t-elle au moins parlé de l'affaire ?".
 
Curieux que dans ce pays on s'émeuve du sort des musulmans, des juifs, des protestants, etc., mais qu'on taise toute information sur le sort des catholiques à la rue à Amiens. Quelque part cette situation nous donne raison car le monde ne s'attaque jamais qu'à la vérité qu'il persécute. 

Lire la lettre du Docteur Jean-Pierre Dickès "Merci Monseigneur Bouilleret" (
Le Forum catholique): 

"Au début, nous étions comme une sorte de troupeau traqué, subissant les malheurs du sort (et surtout de la pluie glacée).
L'ambiance est désormais toute autre. Apparemment tous les participants tout aussi nombreux voire plus, d'où qu'ils venaient ont compris que la lutte sera longue. Mais qu'il faudra tenir. L'impression est donc celle d'une sorte de confiance tranquille. Les mines se sont décrispées et se sont épanouies.
Ils tiennent là parce que c'est leur devoir. Celui de leur conscience. Pas plus compliqué.Merci Monseigneur de les avoir fortifiés.

J'ai fait environ deux cents conférences sur la bioéthique dans toute la France et à la demande de diverses organisations de diverses tendances. Je suis allé partout en France. Et en d'autres pays bien sûr. Sauf à Amiens. Pourquoi ? Il existe là (et aussi ailleurs) depuis longtemps des divisions entre traditionnalistes pour des raisons longues à expliquer. Faire une conférence au nom d'un groupe aurait apparu une offense à l'autre. Et inversement. Ces groupes sont désormais unis dans une même cause. Après 10 ans de difficultés vous avez réussi à unir ce qui aurait du rester l'être. Merci Monseigneur.

Je suis un vieux de la vieille. Depuis près de quarante ans nous avons connu la messe dans les garages, "la vie de salon" (le mien) et aussi la vie de chateau. Nos paroisses se multiplient. Mais notre souci principal était ceux de la génération suivante. Comprendraient-ils le message des "anciens combattants" ? Les scouts et élèves qui étaient dans le froid dimanche il y a huit jours l'ont compris grâce à vous. Merci Monseigneur.

Mais l'exemple que vous donnez à toute la France est fantastique. Vous permettez de comprendre que vos paroles quand elles parlent de charité, d'ouverture, de "sens des autres", d'accueil, d'oecuménisme ne sont que des mots emportés par le vent. Vous venez de donner un coup terrible à l'oecuménisme de façade. Merci Monseigneur

Mais maintenant, de plus en plus de catholiques comprennent ce que vous faîtes. Les Amniennois me disent voir des paroissiens qui sont supéfaits de votre dureté de coeur, des mensonges prétendant que nous sommes excommuniés alors que la dite excommunication ne concerne ni les prêtres de la FSSPX ni les fidèles qui fréquentent leurs églises et chapelles. Ces gens là maintenant seront à Noël et le dimanche d'après avec nous à se geler dans le froid en union avec le sacrifice de la crêche. Merci Monseigneur.

Le monde a perdu le sens de la souffrance. Je le sais en tant que médecin. Chacun a envie de se laisser dorloter, de se chauffer auprès d'un feu de bois ou être entre amis. Nous étions sur les routes, et attendions dans le froid. Nous apprenons le sens de la souffrance. physique et morale, psychologique dirait-on de nos jours. Et nous nous unissons infimement et humblement il est vrai au sacrifice de la Croix. Et ceci grâce à vous. Merci Monseigneur.
Merci Monseigneur.
Que le Bon Dieu vous tienne en sa sainte miséricorde


Dr Jean-Pierre Dickès
Président de l'Association Catholique des Infirmières et Médecins  

Partager cet article
Repost0
25 décembre 2007 2 25 /12 /décembre /2007 17:21

C.J (lefigaro.fr) avec AFP et AP
25/12/2007
 

AP/Tarantino
AP/Tarantino

Lors de sa traditionnelle bénédiction «Urbi et Orbi», le pape a longuement cité ceux qui vivent dans les «régions torturées» du Darfour à l'Irak, en passant par le Liban et la Terre Sainte.

Un message de paix destiné à ceux qui souffrent mais aussi à leurs dirigeants pour que ceux-ci mettent un terme aux conflits qui frappent leurs populations. Lors de sa traditionnelle bénédiction de Noël « Urbi et Orbi (à la ville et au monde), Benoît XVI a demandé, mardi, la paix pour le monde entier, dénonçant les violences et le terrorisme. «Que l'Enfant Jésus apporte le réconfort aux personnes qui sont dans l'épreuve et donne aux responsables des gouvernements la sagesse et le courage de rechercher et de trouver des solutions humaines, justes et durables», a souligné le souverain pontife, devant des milliers de fidèles.

«Ce sont les franges les plus vulnérables, les enfants, les femmes, les personnes âgées, qui sont les victimes de conflits armés sanglants, du terrorisme qui provoquent des souffrances inouïes», a déploré le pape d'une voix rauque. Benoît XVI a longuement évoqué les «régions torturées». «Ma pensée se tourne surtout vers les lieux où résonne le bruit des armes: le Darfour, la Somalie et le nord de la République démocratique du Congo, l'Irak, le Liban et la Terre Sainte, l'Afghanistan, le Pakistan et le Sri Lanka, les Balkans et tant d'autres situations de crise», a expliqué le pape.

 

«Une exploitation égoïste des ressources»

 

Ce message s'est aussi voulu un appel vibrant pour la protection de l'environnement. «Le nombre des migrants, des réfugiés, des déplacés, va toujours croissant, à cause aussi des catastrophes naturelles, qui sont souvent la conséquence de désastres écologiques» a regretté Benoît XVI. Déjà, la veille lors de la messe de minuit, le pape avait fustigé le peu de soin que les hommes témoignaient à leur planète. Il avait dénoncé «les conditions dans lesquelles se trouve la terre » victime de «l'utilisation abusive des ressources et de leur exploitation égoïste et sans aucune précaution».

Le discours, délivré en italien, a été retransmis dans près de 60 pays. Il a ensuite été suivi des salutations adressées en 63 langues par Benoît XVI notamment en mongol, arabe, hébreu, swahili, birman et, pour la première fois, le guarani, une langue amérindienne.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2007 1 24 /12 /décembre /2007 18:05
La dévotion à l'Enfant Jésus est un héritage précieux du Carmel.



Voici  une prière pour honorer  le Petit Enfant Jésus :


Je vous salue, Divin Jésus, le plus beau des enfants des hommes, auteur de la divine grâce. Vous êtes le Fils adorable du Père Eternel et le Fils béni de la  Vierge Immaculée.


O Saint Enfant Jésus, soyez le Roi de mon Coeur. J'honore et je révère les années et les mystères de votre Enfance, je vous supplie de m'en appliquer les grâces et les vertus, afin que je sois du nombre de ces heureux enfants auxquels vous promettez le royaume des Cieux.



Père Eternel, j'offre à votre divine Justice les mérites infinis de l'Enfance de Notre Seigneur, en expiation de mes péchés et de ceux de tous les hommes.


O Jésus ! Par les mérites de votre Enfance, pardonnez-nous et sauvez-nous. Ainsi soit-il.



Et voici la Consécration à L'Enfant Jésus :



O  Très doux Enfant Jésus, je me prosterne aujourd'hui à vos pieds, sous la protection de la Sainte Vierge et de Saint Joseph, je me consacre à Vous pour vous servir toujours et en tout.


Vous avez voulu être un petit enfant pour apprendre à tous combien vous aimiez la pureté, l'humilité et l'obéissance . Doux Sauveur , veillez sur mon coeur pour que je reste pur , humble et obéissant. Eloignez de moi les dangers qui me menacent. Guidez mes pas sur le Chemin du Ciel. FErmez mes oreilles aux  tentations du démon.


Bénissez et gardez tous ceux qui me font du bien ; qu'ils vous aiment et vous invoquent toujours ; que d'autres apprennent  à vous servir et à vous honorer.

O Saint Enfant Jésus , que votre divine pureté , votre Innocence, votre joie et votre paix découlent sur tous ceux qui vous rendront hommage.

Ainsi soit-il.



Ces deux prières sont extraites du livre suivant :

L'Enfant Jésus de Prague / abbé Michel Koller,...
Prieuré Notre-Dame du Pointet, 1999, 131 p.9,15 euros

Outre diverses prières à l'Enfant Jésus, on  trouve dans ce livre l'historique de la dévotion à l'Enfant Jésus de Prague.





Partager cet article
Repost0
24 décembre 2007 1 24 /12 /décembre /2007 10:56
Comment supprimer le mal dans nos sociétés?

Vaste question! Mais qui mérite qu'on s'y arrête. Tout d'abord un constat. Les gouvernements les plus équitables, les plus sages, sont souvent forcés de tolérer des abus, lorsqu'ils sont universellement établis, comme l'usure, la prostitution, les pilleries des traitants, etc. Comment lutter contre le torrent des mœurs, lorsqu'il entraîne généralement tous les états de la société? Par des lois prohibitives? N'est-ce pas plutôt le cœur de l'homme qu'il s'agit de changer? Ainsi, dans l'histoire, l'Eglise a-t-elle toléré l'esclavage antique, esclavage alors répandu universellement, mais elle l'a condamné dans son avenir par le concept, nouveau, révolutionnaire dans l'Antiquité, de l'égalité de tous devant Dieu.

 
Le Christ répondait aux Pharisiens et aux Scribes qui accusaient ses disciples de prendre leurs repas avec des mains impures: "Il n'y a rien d'extérieur à l'homme qui puisse le rendre impur en pénétrant en lui. … puisque cela ne pénètre pas dans son cœur, mais dans son ventre, puis s'en va dans la fosse. Il déclarait ainsi que tous les aliments sont purs. Il disait: 'Ce qui sort de l'homme, c'est cela qui rend l'homme impur. En effet, c'est de l'intérieur, c'est du cœur des hommes que sortent les intentions mauvaises, inconduite, vols, meurtres, adultères, cupidité, perversités, ruse, débauche, envie, injures, vanité, déraison. Tout ce mal sort de l'intérieur et rend l'homme impur'". (Evangile selon Saint Marc, VII, 15-23).
 
Les "démocrates" ont inversé l'ordre : "c'est de la société que sort le mal et c'est la société qu'il faut changer", variante du rousseauisme (de mémoire): "l'homme est bon par nature, c'est la société qui le corrompt" (Rousseau, Discours sur l'origine de l'inégalité). C'est la société qu'il faut changer. "Liberté, égalité, fraternité", disent-ils. Seulement l'homme n'est pas bon par nature et toutes les lois du monde ne suffiront pas à changer la société si l'on ne change pas d'abord le cœur de l'homme: "c'est de l'intérieur, c'est du coeur des hommes que sortent les intentions mauvaises". C'est là la grande vérité que la franc-maçonnerie cache aux peuples. Contrairement à la propagande, la devise maçonnique n'entraîne nullement l'avènement d'une société meilleure. Je dirais tout au contraire: elle travestit et inverse le conseil du Christ. L'explosion des atteintes aux biens et aux personnes dans nos sociétés dites de "progrès", "avancées" et "civilisées", le prouve assez. 

Comment donc améliorer le sort de l'humanité, disais-je? Les leçons de charité universelle, de douceur et de fraternité portées par le christianisme et l'Eglise nous sont données à tous, sans aucune autre contrainte que celle(s) à venir, n'ont-elles pas, ne contribuent-elles pas, pour le moins aussi efficacement, à l'adoucissement, puis à la suppression des "intentions mauvaises": cannibalisme, sacrifices humains, esclavage (dans l'antiquitié), aujourd'hui, vols, adultères, etc., que pourraient le faire des lois prohibitives? Sarkozy? nos gouvernants pourront mettre toute la police et l'armée même dans les banlieues, il pourra même les arroser d'euros : si la société reste sur son modèle maçonnique laïciste, mercantile, nihiliste, relativiste, purement matérialiste, elle continuera sa chute, la ruine pour achèvement.
Partager cet article
Repost0
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 09:44
ROME, Vendredi 14 décembre 2007 (ZENIT.org)

"
[S]i nous cherchons tous le bonheur, pourquoi ceux qui sont heureux sont-ils si peu nombreux et pourquoi ceux qui sont heureux le sont-ils pendant si peu de temps ? Je crois que la principale raison est que dans l'ascension de la montagne du bonheur, nous nous trompons de versant, nous choisissons un versant qui ne porte pas au sommet

La révélation dit : « Dieu est amour » ; l'homme a cru pouvoir renverser la phrase et dire : « L'amour est Dieu ! » (cette affirmation est de Feuerbach). La révélation dit : « Dieu est bonheur » ; l'homme inverse l'ordre une nouvelle fois et dit : « Le bonheur est Dieu ! ». 

Mais qu'est ce que cela signifie ? Sur terre, nous ne connaissons pas le bonheur à l'état pur, de même que nous ne connaissons pas l'amour absolu ; nous ne connaissons que des fragments de bonheur, qui se réduisent souvent à un enivrement passager des sens. Lorsque nous disons donc : « Le bonheur est Dieu ! », nous divinisons nos petites expériences, nous appelons « Dieu » l'œuvre de nos mains ou de notre esprit. Nous faisons du bonheur, une idole. Ceci explique pourquoi celui qui cherche Dieu trouve toujours le bonheur alors que celui qui cherche le bonheur ne trouve pas toujours Dieu."
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 21:59
CITE DU VATICAN, 14 déc 2007 (AFP)

Le Vatican a publié vendredi une "note doctrinale" qui réaffirme la mission donnée à tous les croyants d'évangéliser les non catholiques, y compris les membres d'autres religions chrétiennes, en évitant cependant "toute pression indue".
... Le document de la congrégation pour la doctrine de la foi - l'ex-Saint Office - sur "certains aspects de l'évangélisation" a reçu l'aval du pape Benoît XVI.
Ce texte entend réagir à "une confusion sans cesse grandissante" qui conduit aujourd'hui de nombreux catholiques à s'abstenir, au nom du respect de la liberté, de témoigner publiquement de leur foi pour convaincre les autres de sa "vérité".
Il s'élève aussi contre l'idée de plus en plus répandue selon laquelle toutes les religions ont la même valeur.
Le Vatican rappelle que le christianisme a toujours été animé par la "passion de conduire toute l'humanité au Christ dans l'Eglise", c'est à dire de convertir les non chrétiens, y compris au prix du martyre.
Il déplore les "théories relativistes qui entendent justifier le pluralisme religieux non seulement +de facto+, mais aussi en tant que principe".
Il affirme au contraire que "faire appel de manière honnête à l'intelligence et à la liberté d'une personne pour qu'elle rencontre le Christ et son Evangile n'est pas une ingérence indue à son égard, mais plutôt un don légitime et un service".
Partager cet article
Repost0
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 23:56

... qui sera décerné chaque année par l’Association des journalistes de défense à un journaliste méritant de moins de trente ans.

MJ

source :

Salon Beige

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 12:16

Témoignage du Colonel Schmitt, dans La Croix :

"La question du devenir des criminels et délinquants sexuels fait désormais partie de mes préoccupations majeures : en intention, je l’ai promis à Anne-Lorraine. C’est, pour moi, la façon de poursuivre son combat. Elle a refusé de se soumettre en se débattant contre son agresseur, qui était armé d’un couteau, et elle a permis son arrestation en le blessant. Elle en a perdu la vie et sa mort est, en quelque sorte, un sacrifice.

Je pense que les délinquants sexuels doivent rester en prison. La première affaire, celle d’un viol, dans laquelle le meurtrier présumé d’Anne-Lorraine a été impliqué, a, à mon avis, été traitée à la légère. Le principe de précaution, que l’on invoque si facilement sur le plan sanitaire ou environnemental, devrait s’appliquer aussi en l’espèce. Il s’agit, en effet, de sauver des vies. C’est une approche pragmatique, pas idéologique.

J’ai décidé d’apporter mon soutien aux associations de victimes et d’interpeller avec force les parlementaires. Une loi faisant l’unanimité doit être possible sur un tel sujet. La solution au problème dépasse le clivage gauche-droite et je trouve qu’elle a trop tardé. C’est une question que je prends très au sérieux."

Michel Janva

Source :

Le Salon Beige

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 12:07

On nous communique ce message de la famille d'Anne-Lorraine Schmitt :

"Très chers amis,
Nous sommes très sensibles aux multiples marques d'amitié et de soutien que vous nous avez adressées. Nous répondrons personnellement à chacun d'entre vous, mais cela prendra un peu de temps ! Aussi dès à présent, nous vous remercions du plus profond de notre coeur et nous vous exprimons notre vive reconnaissance, car ce sont vos lettres ou messages qui nous portent et nous permettent d'avancer.
Encore merci.

La vie ne s'arrête pas. François - Xavier a rejoint Saint - Maixent le dimanche 2 décembre en début d'après midi. Le soir ce sont Béatrice et Bénédicte qui ont retrouvé la maison d'éducation de la LH aux Loges. Philippe a repris son service le lundi 3/12 et aujourd'hui même Paul-Henri est reparti pour Coetquidan.

Maintenant nous acceptons  de répondre aux questions de la presse pour que le sacrifice d'Anne - Lorraine ne soit pas vain et avant que les médias ne cessent de s'intéresser à son sort.
Un texte de loi tendant à empêcher les délinquants sexuels de récidiver va être soumis au parlement début janvier 2008.
Nous proposons à tous ceux qui ont accepté de nous aider d'interpeller leur député par courrier, mail, appel TPH pour les sensibiliser à ce problème et leur faire savoir que l'opinion en a assez. Plus jamais cela !

Il ne s'agit pas de répression ou de vengeance mais de prévention.
Cette démarche est totalement apolitique car nous estimons que la question du traitement des récidivistes devrait dépasser le clivage gauche - droite et susciter un vote à l'unanimité des groupes parlementaires.
Vous pouvez rediffuser ce texte.
Famille SCHMITT".
Que tous ceux qui voulaient agir, trouvent dans ce message un moyen actif de soutenir la famille.
Le site de l'Assemblée propose la liste nominative des députés et leur répartition par circonscription.
Les commentaires ci-dessous peuvent être utilisés pour déposer des modèles de lettre et tout autre conseil au profit des lecteurs.
Vous retrouverez un lien vers ce post sur notre page spéciale.

Le Salon Beige
Partager cet article
Repost0
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 11:58
Philippe Schmitt, père de l'étudiante poignardée le 25 novembre dans un RER au nord de Paris, a donné son témoignage à "La Croix":


http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2322667&rubId=4078

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 12:36
Zenit 

Première prédication de l’Avent à la curie

« La vie spirituelle ne se réduit certes pas uniquement à la chasteté et à la pureté, mais il est certain que sans elles, tout effort dans les autres directions est impossible. Celle-ci est véritablement... une ‘arme de lumière' : une condition pour que la lumière du Christ se diffuse autour de nous et à travers nous », a expliqué le P. Raniero Cantalamessa, OFM Cap, au cours de la première prédication de l'Avent, ce vendredi, en présence du pape et de ses plus proches collaborateurs.

« Aujourd'hui, on a tendance à opposer les péchés contre la pureté et les péchés contre le prochain et l'on tend à considérer comme un vrai péché uniquement le péché contre le prochain », a-t-il poursuivi.

Pour le P. Cantalamessa, « c'est une illusion de croire pouvoir concilier un authentique service à ses frères, qui demande toujours un sacrifice, de l'altruisme, l'oubli de soi et la générosité, et une vie personnelle désordonnée, entièrement vouée à se faire plaisir et satisfaire ses passions ».

« On finit inévitablement par instrumentaliser les frères, comme on instrumentalise son corps. Celui qui ne sait pas dire ‘non' à lui-même, ne sait pas dire ‘oui' à ses frères », estime-t-il.

« Mais à part le fait qu'il viole le droit fondamental de Dieu de donner une loi à ses créatures, cette ‘excuse' est fausse même à l'égard du prochain, a expliqué le prédicateur. Il n'est pas vrai que le péché d'impureté se limite à celui qui le commet ».

« L'Eglise elle-même sait le mal que l'on peut faire au corps tout entier avec les erreurs personnelles commises dans ce domaine », a-t-il souligné.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 12:33
08/12/2007 10:33
 
LOURDES (Hautes-Pyrénées), 8 déc 2007 (AFP) - Ouverture des festivités du 150e anniversaire des apparitions de la Vierge à Lourdes
Le sanctuaire de Lourdes a ouvert samedi les festivités marquant le 150e anniversaire des apparitions de la Vierge Marie à Bernadette Soubirous en inaugurant un chemin du jubilé, a constaté une journaliste de l'AFP.
"Le jubilé, c'est plutôt des lieux forts que des temps forts. C'est quatre étapes sur un chemin: l'église paroissiale où Bernadette Soubirous a été baptisée enfant, le cachot où habitait sa famille au moment des apparitions, le sanctuaire avec en particulier la grotte et la chapelle où Bernadette a fait sa première communion", a indiqué à l'AFP Mgr Jacques Perrier.
"En faisant ce chemin qui peut-être réalisé toute l'année, ça donne des aspects importants de l'Evangile (...) C'est une façon de se reconcentrer sur les éléments essentiels", a fait valoir l'évêque de Tarbes et de Lourdes.
Samedi, jour de l'Immaculée Conception de la Vierge Marie, une messe internationale suivie en fin de matinée par l'ouverture symbolique des portes Saint-Michel, portes d'accès au sanctuaire, et une visite à la chapelle ouvraient le jubilé.
"Pour le 150e anniversaire, il n'y a pas de grande construction. Il y aura une trace visible avec cinq mosaïques sur la façade du Rosaire", qui devaient être dévoilées lors de la procession eucharistique samedi après-midi, a précisé Monseigneur Perrier.
La veille, une procession mariale aux flambeaux réunissant quelque 18.000 pèlerins, selon le sanctuaire, qui en attend le double samedi, s'est rendue à l'église paroissiale et au cachot, les deux premières étapes du chemin du jubilé.
La venue du pape Benoît XVI, "certainement à l'automne" selon Mgr Perrier, sera le temps fort de l'année jubilaire. Jusqu'au 8 décembre 2008, des fêtes liturgiques, des grands rassemblements, notamment pour les apparitions dont la première a eu lieu le 11 février, marqueront ce 150e anniversaire.
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 09:38



La définition dogmatique

 

La définition du dogme  de l'Immaculée Conception par Pie IX, le 8 décembre 1854, s'exprime ainsi: "Nous déclarons, prononçons et définissons que la doctrine suivant laquelle, par une grâce et un privilège spécial de Dieu tout-puissant, et en vertu des mérites de Jésus-Christ, sauveur du genre humain, la bienheureuse Vierge Marie a été préservée de toute tache du péché originel au premier instant de sa conception, est révélée de Dieu et doit, par conséquent, être crue fermement et constamment par tous les fidèles" (Denzinger, n° 1641).

Cette définition contient surtout trois points importants:

1° la bienheureuse Vierge Marie a été préservée de toute tache du
péché originel au premier instant de sa conception. ... L'Eglise n'a pas défini quelle est la nature intime du péché originel, mais elle a fait connaître ses effets: inimitié ou malédiction divine, souillure de l'âme, état d'injustice ou de mort spirituelle, servitude sous l'empire du démon, assujettissement à la loi de la concupiscence, de la souffrance et de la mort corporelle, considérée comme peine du péché commun (IIe Concile d'Orange, Denz., 174, 175. - Concile de Trente, Denz., 788, 789). Ces effets supposentla privation de la grâce sanctifiante qu'Adam avait reçue avec l'intégrité de nature pour lui et pour nous, et qu'il a perdue pour lui et pour nous (Concile de Trente, Denz., 789).

2° c'est en vertu des mérites de Jésus-Christ, Sauveur du genre humain que Marie a été préservée du péché originel, comme l'avait déclaré en 1661
Alexandre VII (Denz., 1100). On ne saurait donc plus admettre comme le soutinrent quelques théologiens au XIIIe siècle que Marie est immaculée en ce sens qu'elle n'a pas eu besoin de rédemption, et que la première grâce en elle est indépendante des mérites futurs de son Fils.

Selon la bulle Ineffabilis Deus, Marie a été rachetée par les mérites de son Fils, et de la façon la plus parfaite par une rédemption, non pas libératrice du péché originel déjà contracté, mais par une rédemption préservatrice

A l'idée de rédemption préservatrice se rattache celle-ci que Marie, fille d'Adam, descendant de lui par voie de génération naturelle, devait encourir la tache héréditaire et l'aurait encourue de fait, si Dieu n'avait pas décidé de toute éternité de lui accorder ce privilège singulier de la préservation en dépendance des mérites futurs de son Fils.

Ce point de doctrine était déjà affirmé par la liturgie dans l'oraison propre de l'Immaculée Conception, qui fut approuvée par
Sixte IV (1476) et où il est dit: "Ex morte ejusdem Filii tui praevisa, eam (Mariam) ab omni labe praeservasti". La Sainte Vierge a été préservée du péché originel par la mort future de son Fils, c'est-à-dire par les mérites de Jésus mourant pour nous sur la croix.

On voit dès lors que cette préservation de Marie diffère beaucoup de celle du Sauveur lui-même, car Jésus ne fut nullement racheté par les mérites d'un autre, ni par les siens; il a été préservé du péché originel et de tout péché à un double titre: premièrement par l'union personnelle ou hypostatique de son humanité au Verbe, ... et secondement de par sa conception viriginale, due à l'opération du Saint-Esprit, Jésus ne descend pas d'Adam par voie de génération naturelle (selon la parole de
Saint-Augustin, De Genesi ad litteram, liv. X, c. 19 et 20, le Christ fut en Adam "non secundum seminalem rationem", mais seulement "secundum corpulentam substantiam". Cela n'appartient qu'à lui seul.

3° La définition du dogme de l'Immaculée Conception propose cette doctrine comme révélée, et donc comme contenue au moins implicitement dans le dépôt de la Révélation, c'est-dire dans l'Ecriture et la
Tradition, ou dans l'une de ces deux sources.

Le témoignage de l'Ecriture

La bulle Ineffabilis Deus cite deux textes de l'Ecriture: Gen., III, 15 et Luc, I 28, 42.

Dans le Genèse, ce privilège est implicetement ou confusément révélé comme en germe dans ces paroles de Dieu adressées au
serpent, figure du démon (Gen., III, 15): "Je mettrai une inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité; celle-ci t'écrasera la tête et tu la mordras au talon". Celle-ci, c'est-à-dire la postérité de la femme, car dans le texte hébreu, le pronom est masculin et désigne les descendants de la femme; de même dans les Septantes et la version syriaqye. La Vulgate a mis ipsa qui se rapporte à la femme elle-même. Le sens d'ailleurs n'est pas essentiellement différent, car la femme sera associée à la victoire de celui qui représentera éminemment sa postérité en lutte avec le démon au cours des âges.

Par elles-mêmes ces paroles ne suffisent certainement pas à prouver que le privilège de l'Immaculée Conception est révélé, mais les Pères, dans leur comparaison d'Eve et Marie, y ont vu une allusion à cette grâce, c'est à ce titre que Pie IX cite cette promesse.

La
tradition chrétienne a vu dans cette promesse, qui a été appelée le protévangile, le premier trait qui sert à désigner le Messie et sa victoire sur l'esprit du mal. Jésus représente, en effet, éminemment la postérité de la femme, en lutte avec la postérité du serpent. 

La bulle Ineffabilis Deus cite aussi dans la salutation de l'ange à Marie (Luc I, 28): "Je vous salue, pleine de grâce, vous êtes bénie entre les femmes", et les mêmes paroles dites par sainte Elisabeth sous la révélation divine (Luc, I, 42). Pie IX ne dit point que ces paroles suffisent par elles-mêmes à prouver que le privilège de l'Immaculée Conception est révélé; pour qu'elles aient cette efficacité, il faut y joindre la tradition exégétique des Pères.

Jean Chrysostome et Grégoire de Nazianze, icône russe du XVIIIe siècle



Cette tradition devient explicite avec saint Ephrem le Syrien (+373) (Dict. Théol., art. Ephrem, col. 192) et chez les Pères grecs au lendemain du Concile d'Ephèse (431), en particulier chez deux évêques adversaires de Nestorius: saint Proclus, un des successeurs de saint Jean Chrysostome sur le siège de Constantinople (434-446) et Théodote, évêque d'Ancyre (430-439), puis chez saint Sophrone, patriarche de Jérusalem (634-638), André de Crète (+ 740), saint Jean Damascène, mort vers le milieu du VIIIe siècle, dont les témoignages sont assez longuement rapportés par le P. X.-M. Le Bachelet, Dict. Apol., art., Marie, col. 223-231.

A la lumière de cette tradition exégétique les paroles de l'ange à Marie: "Je vous salue, pleine de grâce", ... la Sainte Vierge n'aurait pas reçu cette plénitude de grâce si son âme avait été un instant dans l'état de mort spirituelle par suite du péché originel, si elle avait été un instant privée de la grâce, détournée de Dieu, fille de colère, dans un état de servitude sous l'empire du démon. Saint Proclus dit qu'elle a été "formée d'un limon pur" (Orat. VI). Théodote d'Ancyre dit que le "Fils du Très-Haut est issu de la Trsè-Haute" (Hom VI, in sanctam Mariam Dei genitricem, 11-12). 

Jean Damascène
Saint Jean Damascène écrit que Marie est la fille très sainte de Joachim et d'Anne qui "a échappé aux traits enflammé du malin" (Hom. I in Nat., 7), qu'elle est un paradis nouveau "où le serpent n'a pas d'entrée furtive" (Hom. II in dormit., 2 col 725) qu'elle est exempte de la dette de la mort, qui est une des suites du péché originel (Hom. II in dormit., 3, col 728), elle doit donc être exempte de la déchéance commune.

Si Marie avait contracté le péché originel, la plénitude de la grâce aurait été restreinte en ce sens qu'elle ne se serait pas étendue à toute sa vie. L'Eglise, en lisant les paroles de la salutation angélique à la lumière de la
Tradition et avec l'assistance du Saint-Esprit, y a vu le privilège de l'Immaculée Conception, implicetement révélé, non pas comme l'effet dans la cause qui peut exister sans lui, mais comme une partie dans le tout; la partie est actuellement dans le tout au moins implicitement énoncée.

Le témoignage de la Tradition

 Justin, Les Vrais Pourtraits et Vies Hommes Illustres, 1584 Saint Irénée

La
Tradition elle-même affirme de plus en plus explicitement cette vérité. Saint Justin (Dial. cum Tryphone, 100), saint Irénée (Ad. Haereses, III, XXII, 3, 4; V, XIX), Tertullien (De Carne Christi, XVII), opposent Eve cause de la mort et Marie cause de la vie et du salut. Cette antithèse est constamment rééditée par les Pères (par exemple saint Cyrille de Jérusalem, saint Ephrem, saint Epiphane, saint Ambroise, saint Jérôme, saint Augustin, saint Jean Chrysostome, etc.), et elle trouve place dans les documents les plus personnels du magistère suprême, en particulier dans la bulle Ineffabilis Deus. ... Les Pères disent souvent de Marie qu'elle est immaculée, qu'elle a toujours été bénie de Dieu pour l'honneur de son Fils, qu'elle est intemerata, intacta, impolluta, illibata, entièrement sans souillure. 

Mosaïque de la Basilique de Saint Ambroise de MilanSaint AugustinSaint Ambroise dit de même de Marie qu'elle est exempte de toute souillure du péché "per gratiam ab omni integra labe peccati" (in Ps. CXVIII, 22, 30; P. L., XV, 1521), et

saint Augustin que "au sujet seulement de la Sainte Vierge Marie, l'honneur du Seigneur ne permet pas de soulever la question du péché" (De natura et gratia XXXVI, 42; P. L. XLIV, 267).

Il faut ajouter que, depuis le VIIe et le VIIIe siècle, on célèbre dans l'Eglise, surtout dans l'Eglise grecque, la fête de la Conception de la Bienheureuse Vierge Marie: en Sicile au IXe, en Irlande au Xe, presque dans toute l'Europe au XIIIe.

Le Concile de Latran de 649 (Denz., 256) appelle Marie "immaculée".

En 1476 et 1483,
Sixte IV parle en faveur du privilège à propos de la Conception de Marie (Denz. 734 s.)

Le Concile de Trente (Denz., 792) déclare lorqu'il parle du péché originel qui atteint tous les hommes, qu'il n'est pas de son intention d'y inclure la bienheureuse et immaculée Vierge Marie. En 1567, Baius est condamné pour avoir enseigné le contraire (Denz., 1073). En 1661,
Alexandre VII affirme le privilège en disant que presque tous les catholiques l'admettent, quoiqu'il ne soit pas défini (Denz., 1100). Enfin, le 8 décembre 1854, est promulgué la définition solennelle (Denz., 1641). 

(P. Reginald Garrigou-Lagrange O. P., La Mère du Sauveur et notre vie intérieure, Les Editions du Cerf, Imprimatur 1941, rééd. Editions Saint-Rémi, p. 36-45).

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 21:06
Anne-Lorraine : Le Monde brise son silence

...et consacre un long article à l'ignoble assassinat.

MJ

source :

http://www.lesalonbeige.blogs.com/ -

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 14:00

...est à lire. Extrait :

"Philippe Schmitt sait que la question du pardon va se poser : « C’est personnel. Mais le devoir de protection de la société est bien là. Je souhaite que la mort d’Anne-­Lorraine puisse servir. Je me sentirais fautif si mon pardon conduisait à une autre victime. Je n’en veux pas trop à l’individu, j’en veux plus au système qui fait qu’un gars comme ça puisse se promener sans problème dans la nature. Je ne veux pas qu’il ­puisse récidiver. C’est une question de volonté, pas de moyens. »

À Senlis, samedi dernier, le colonel Philippe Schmitt citait un grand chef militaire : « Ceux qui sont morts nous regardent et ne nous ont pas dit de nous arrêter. » Devant les deux mille personnes nouées par la peine et la révolte, il prenait cet engagement : « Anne-Lorraine, dorénavant, je mettrai toute mon énergie à ce que ton sacrifice ne soit pas vain. Ne rien faire serait pire que tout. »

Michel Janva


http://www.lesalonbeige.blogs.com/ -

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 17:16
Paris Match ( édition de Belgique ) a consacré un article de deux pages sur Anne Lorraine.
L'article retrace le parcours professionnel de la jeune femme et du tueur . Vous y trouvez aussi la photo d'Anne Lorraine .
Il s'agit du Paris Match consacré à Maurice Béjart.
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 13:16

Après contact avec lui, monsieur Schmitt nous autorise à communiquer dans un souci de paix, de vérité et de charité :

La famille d'Anne-Lorraine a souhaité vivre les jours qui ont précédé l'enterrement dans le recueillement et la prière et a demandé que son intimité soit strictement préservée. Cette attitude très digne a été respectée par les responsables politiques de notre pays dont monsieur Schmitt confirme que l'attitude, même discrète, a vraiment été à la hauteur du drame. Le Chef de l'Etat avait fait part aux parents d'Anne-Lorraine de son intention de se rendre aux obsèques, mais sa présence aurait entrainé la présence de journalistes et de caméras qui aurait entaché le recueillement et la ferveur souhaités par la famille, qui, rappelons-le, avait refusé toute prise de vue à l'intérieur de la cathédrale.

Monsieur Schmitt entrevoit tout le soutien dont sa famille est entourée et en particulier de la part de cette belle jeunesse venue en foule à Senlis et dont les témoignages sont si nombreux. Il sait déjà le dur combat qu'il va devoir mener pour que ce genre de drame ne se renouvelle pas et demande, dans un souci de cohérence de son action, que ne soient pas organisées de manifestation ou de marche au nom d'Anne-Lorraine.
Par ailleurs, contrairement à ce qui circule sur le net, Anne-Lorraine n'était pas fiancée.

Monsieur Schmitt a approuvé ces lignes. N'hésitons pas à les faire circuler autour de nous et à les faire notres.

Le Salon Beige

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 01:24

Interrogé au cours du 19/20 (ici à 3h37) et ce matin sur RTL (ici). Edifiant.

Lahire


source :

http://www.lesalonbeige.blogs.com/ -

 

 

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 23:12

Ainsi titre cet article du Figaro qui propose un entretien de l'avocate de la première victime du meurtrier présumé d'Anne-Lorraine Schmitt. Thierry Deve Oglou avait été condamné à 5 ans de prison dont deux ferme en 1996, après que la cour d'assises a décidé de qualifier les faits d'agression sexuelle au lieu de viol et donc de redescendre l'affaire en correctionnelle.

Lahire


http://www.lesalonbeige.blogs.com/ -

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 10:15
Prière pour le repos de l'âme de la jeune Anne Lorraine Schmitt :

http://idescharbinieres.hautetfort.com/archive/2007/12/01/priere-pour-anne-lorraine-schmitt.html

samedi, 01 décembre 2007
En ce premier jour de l'Avent prions pour Anne-Lorraine Schmitt

Seigneur, n'oublie pas ce que tu es pour les tiens:
un Père qui aime à pardonner,
un ami qui ne ferme jamais son coeur.
Écoute-nous quand nous t'implorons pour Anne-Lorraine
que tu viens de rappeler à Toi.
Tant qu'elle a vécu au milieu de nous,
tu as été son espérance et sa foi:
maintenant, reçois-la dans ta maison à la place que tu as préparée;
ouvre-lui tes bras,
et donne-lui le bonheur que rien ne peut détruire.
Par Jésus Christ Notre Seigneur.
Amen.
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 10:09
Le père d’Anne-Lorraine, Philippe Schmitt, a diffusé une lettre par laquelle il annonçait la messe de funérailles de Senlis et remerciait pour les chaînes de prière et les messes.

Il ajoutait ceci :

« La perte d’un être cher est toujours très douloureuse, mais ce sont les circonstances de la disparition d’Anne-Lorraine qui nous anéantissent. Nous n’osons pas imaginer le « film » d’horreur qui s’est déroulé dans ce wagon fermé du RER D.

On peut lire la suite à l'adresse suivante :

http://www.spcm.org/Journal/spip.php?breve4157 -
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 10:06

Le père d'Anne-Lorraine a diffusé une lettre dans laquelle il s'engage pour que le sacrifice de sa fille ne reste pas vain :

"Sans haine, mais avec détermination nous sommes en droit de nous interroger : Pourquoi un individu déjà condamné pour des agressions sexuelles a-t-il pu récidiver ? Dans 5, 10, 15 ans chacun sait qu'il sera de nouveau libre. Quadragénaire, il aura tout loisir de recommencer. Je tremble déjà pour vos filles, je suis inquiet pour Béatrice et Bénédicte. Dans les semaines qui viennent, pour que le sacrifice d'Anne-Lorraine ne soit pas vain, ce sera mon combat. Je lui dois bien cela..."

On apprend par ailleurs que cet assassin -qui n'a fait que 2 ans de prison ferme pour un viol commis en 1995 (DEUX ans !)- a avoué avoir

"visionné un film pornographique avant de monter dans le RER et de céder à (sa) pulsion".

Au-delà du crime abject commis par cet homme, il faut bien se demander quelle responsabilité portent les juges qui l'ont libéré, les marchands de pornographie et jusqu'aux politiciens qui permettent leur diffusion !

Michel Janva

http://www.lesalonbeige.blogs.com/ -

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 09:55
Tania :


"Sur I-Tele :un bandeau laconique au bas de l'écran (Mme Boutin et M.Woerth ne sont même pas nommés ..)"



Olivier :


"20h03 : comme dans les titres précédents, France Info parle de l'enterrement de « la jeune femme » (sans donner son prénom) qui a été tuée dimanche, mais prétend qu'il n'y avait qu'« un millier » de personnes...".



Agnès :



""Silence complet sur TF1 et France 2" Suggestion : leur écrire pour s'enquérir des raisons de leur silence. Si nous sommes assez nombreux à le faire (avec fermeté mais retenue et politesse), cela aura peut-être des résultats".



Hist92 :



"Avez-vous remarqué que le reportage de France3 a fait mention de son appartenance aux Scouts de France, alors qu'il s'agit des Scouts d'Europe, ce qui n'est pas tout à fait la même chose ?"





Anne F  :

:"Je me faisais la meme reflexion que vous... J'ai envoyé un mail a TF1 et France 2 pour leur dire que je suis scandalisée! J'attends leurs réponses! Sur RTL ce matin a 7h, j'ai entendu un reportage sur les obsèques d'Anne-Lorraine (1min je pense), bravo!

Quant a la représentation du gouvernement, on avait annoncé Eric Woerth (ministre délégué au budget...le seul libre ce jour la?). Je pense que Christine Boutin y est allée en son nom personnel, ou du moins de sa volonté propre.
Pour la mention aux scouts de France, je pense que c'est de l'ignorance, le reportage était très bien".



Anne :


"Je viens d'envoyer un mail à TF1 et France2 pour leur faire part de mon indignation, je ne sais pas si cela servira à grand chose mais si nous le faisons tous peut être prendront-ils conscience de quelque chose. Je continue à prier pour Anne-Lorraine et sa famille.
Que cette jeune fille et sa famille soit un exemple pour nous tous".



Anne F :


"RTL a consacré un reportage (environ 1 min)ce matin à 7h".



Liliane :"Je suis révoltée. Révoltée par l'attitude des medias qui passent sous silence la petite information. Ah ! Elle dérange la petite information, l'ultime précision : Anne-Lorraine allait à la messe quand elle a été lâchement assassinée ! Le prêtre qui a célébré notre messe, aujourd'hui, en ce début d'Avent, nous a bien demandé, de prier pour elle et pour sa famille.
Tuer une jeune fille sans défense, et catholique de surcroît, cela intéresse moins que deux jeunes qui, complètement illégalement, se tuent en petites motos (on va accuser la police sous peu). Bien sûr, ce sont des jeunes, la mort de jeunes est toujours révoltante. Mais pourrait-on faire enfin la part des choses et accéder à une information propre et non tronquée.
La mort d'Anne-Lorraine, si horrible soit-elle, n'aura pas été inutile pour nous, catholiques. Elle nous permet de réaliser combien nous sommes "passés de mode" et que seuls des fossiles vont à la messe.... Dieu est Amour. Anne-Lorraine est déjà près de Lui. Mais que ce message de haine soit pour nous tous une alerte. Transformons-le en message d'amour. N'ayons plus peur de nous dire catholiques. Et quand le courage faiblira, pensons au martyre d'Anne-Lorraine. Et reprenons courage en son nom".




Marsouin :


"Vous trouverez ci-dessous un texte que je propose comme un support à envoyer aux rédactions de TF1 et France 2 pour les interpeller sur leur silence...

Aucun de vos journaux télévisés du week-end ne semble avoir fait état des funérailles d'Anne-Lorraine Schmitt décédée dimanche dernier dans le RER D sous les assauts d'un barbare en liberté. Au moins deux mille personnes se sont rassemblées dans et autour de la cathédrale de Senlis. Pas un mot. Rien. Alors que vous nous avez rebattu les oreilles avec la succession de marches silencieuses pour les deux jeunes accidentés de la route de Villiers le Bel.
Faut-il brûler des voitures pour se voire reconnaître voix au chapitre dans ce pays? Votre silence pesant est celui que l'on attend d'un complice, pas d'un organe d'information tel que le votre.
Pourquoi n'avez-vous rien dit? Auriez-vous honte de cette réalité, celle d'une jeune française assassinée par un récidiviste?J'attends, avec plusieurs milliers d'autres téléspectateurs votre réponse que je lirai avec attention et que je me chargerai de diffuser autour de moi".



Source :

http://www.lesalonbeige.blogs.com/ -

 





Partager cet article
Repost0
3 décembre 2007 1 03 /12 /décembre /2007 09:48

Reportage photos sur le site de M6.
Reportage de M6 (6 minutes).
Reportage de France-Info (en bas de ce post de notre ami Polydamas).
Reportage de France 3 Picardie.


source :

http://www.lesalonbeige.blogs.com/ -

Partager cet article
Repost0