Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2007 2 26 /06 /juin /2007 09:52
Entendu substantiellement ce matin sur RMC-Info : "Les media n'en parlent pas, mais il y a une grosse augmentation du nombre de voitures brûlées un peu partout en France depuis l'élection de Nicolas Sarközy" (Jean-Jacques Bourdin, RMC-Info).
Partager cet article
Repost0
25 juin 2007 1 25 /06 /juin /2007 15:17
FRANCE > Politique
16h04>Jean-Marie Le Pen : Le traité simplifié marque "la fin de la France" 

Fil news - LCI
Partager cet article
Repost0
3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 07:11
La Croix, 03/06/2007 00:36


Le président du FN, Jean-Marie Le Pen, a évoqué samedi à Paris sa crainte que "l'identité et la souveraineté de la France ne soit encore plus menacée", maintenant que Nicolas Sarkozy est parvenu au pouvoir.

"L'identité nationale et la souveraineté de la France peuvent être encore plus menacées dans les cinq prochaines années", a déclaré M. Le Pen, dans une réunion publique à Paris dans le cadre de la campagne des élections législatives.

L'UMP veut ... "favoriser l'islam aux dépens des autres religions, et notamment aux dépens de celle qui constitue un élément essentiel de l'identité de notre nation: le christianisme", a déclaré M. Le Pen, qui s'exprimait devant quelque 800 personnes, dans une salle au deux tiers remplie.

Et aujourd'hui, "continuant le travail de sape de ses prédécesseurs, Giscard, Mitterrand et Chirac, le nouveau président de la République s'apprête à abandonner dans les mains des eurocrates bruxellois ses dernières prérogatives de chef d'Etat", a-t-il averti, qualifiant Nicolas Sarkozy de "petit télégraphiste de Bruxelles".

... "Si les démagogues de l'UMP, sous la pression, ont été contraints quelque peu de reconnaître la justesse de nos diagnostics, seules nos solutions sont susceptibles de sortir la France de l'effondrement général dont ils partagent la responsabilité avec les socialo-écolo-communistes", a estimé M. Gollnisch.

"Le clivage ne passe plus entre la gauche et la droite. (...) Le vrai clivage passe entre les patriotes attachés à leur histoire, à leur terre, à leur tradition (...) et ceux qui, comme Sarkozy hélas, comme la plupart des députés de l'UMP et de la gauche, sont tous acquis peu ou prou (...) à la mondialisation sauvage, au brassage des populations, à l'Europe de Bruxelles", a-t-il ajouté.

M. Gollnisch a prédit que "partout" en Europe les mouvements nationalistes allaient progresser, malgré des "revers des urnes" comme ceux que vient de connaître M. Le Pen en France, qui ne sont que le "ressac de la vague".

Ces revers ne nous "empêcheront pas de livrer la bataille contre les tenants de la destruction des valeurs éternelles qui ont fait la grandeur de l'Occident", a-t-il dit.
Partager cet article
Repost0
19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 09:40
FRANCE > Faits divers
08h26>Le gymnase d'un collège de Montceau-les-Mines en Saône-et-Loire détruit par les flammes
Filnews tfs1-lci
Partager cet article
Repost0
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 12:47
Mon dernier bilan, relevé à partir d'articles tirés des informations mises en ligne dans différents "sites d'informations" remonte au samedi 12 mai... Depuis, silence radio... Les 13, 14, 15, 16, 17 mai, rien, aucune information n'a filtré dans "les medias" sur de nouveaux incidents en cinq jours.... Ces incidents ont du forcément se produire, mais "les medias", aux ordres ont du recevoir des consignes précises.... Liberté, Egalité!...

Fdesouche indique des incidents, apparemment le 15 mai, à Belfort...
Partager cet article
Repost0
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 19:32

"Les Brigades Abou Hafs al-Masri ont par le passé revendiqué les sanglants attentats de Londres et Madrid.   « Maintenant que vous avez choisi Sarkozy, le croisé et le sioniste assoiffé du sang des enfants, des femmes et des vieillards musulmans (...), nous vous avertissons que les prochains jours verront une campagne djihadiste sanglante dans la capitale de Sarkozy ». Telle est en substance la menace adressée à la France par les Brigades Abou Hafs al-Masri, un groupe terroriste proche d’al-Qaïda." 
Source: lefigaro.fr (avec AFP et AP). Publié le 15 mai 2007.

Personnellement, je soupçonne toujours la manipulation lorsque je vois associés, dans une même phrase, les termes de "croisé", "chrétien" et 'judeo", "sioniste" contre un emmi commun, ici désigné par "l'organisation terroriste" islamique d'où émanerait cette menace.... Ce procédé littéraire laisse entendre qu'il y a d'un côté les bons (les croisés sionistes... Notez ce rapprochement audacieux entre chrétiens et sionistes..) et de l'autre les mauvais (les musulmans) qu'il faut éliminer.... A qui sert le crime?...

Je pense donc que cette nouvelle "menace" est une pure manipulation. Il est fort probable qu'elle émane du "Lobby qui n'existe pas".., et qu'ils préparent un nouvel "attentat contre l'archiduc d'Autriche".... comme en 1918. Rien de nouveau en tout cas.

Lire les commentaires via fdesouche.

Partager cet article
Repost0
12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 21:20

12/05/2007 07:11

MONS-EN-BAROEUL (AFP) - Des magasins détruits dans l'incendie d'une galerie commerciale près de Lille

Plusieurs magasins ont été détruits samedi dans un très important incendie qui a éclaté dans une galerie commerciale de Mons-en-Baroeul, près de Lille, a constaté l'AFP. Plusieurs dizaines de pompiers et 24 véhicules venus de toute l'agglomération lilloise luttaient contre le feu qui a débuté vers 04H00, selon les pompiers. Plusieurs magasins, dont une pharmacie, ont été entièrement détruits par le sinistre. Trois tours d'habitations étaient en cours d'évacuation autour du sinistre, qui n'aurait pas fait de victimes et dont l'origine est encore inconnue, ont précisé les pompiers. De nombreux policiers étaient également présents sur place.

Une épaisse fumée sortant de l'entrée de la galerie marchande, située au rez-de-chaussée de deux immeubles d'une vingtaine et de sept étages, a envahi le quartier de Mons-en-Baroeul où l'incendie a éclaté, a constaté l'AFP.

 

 

Publié le 12 mai 2007 à 15h14 

Incendie boulevard de Magenta à Paris

D'importants moyens ont été acheminés aujourd'hui peu avant 15H00 par les sapeurs-pompiers pour combattre un incendie en cours dans un entrepôt, situé 76 boulevard de Magenta à Paris (Xe). Selon le lieutenant-colonel Oliver Delplace, le feu ravage un entrepôt enclavé entre des immeubles d'habitation et des personnes résidant dans des immeubles ont été évacuées par les sapeurs-pompiers.

(Avec AFP).

 

 

 

 

FRANCE > Paris

15h09 >Incendie dans un entrepôt boulevard de Magenta

 

 

 

FRANCE > Finistère

17h42>La mairie de Cléder à moitié détruite par un incendie criminel

 Filnews Tf1 – Lci

 

 
 
Publié le 12 mai 2007 à 17h43

Finistère: incendie criminel contre une mairie

Le Figaro

 

Quatre jeunes gens, personnes, dont deux mineurs, ont été interpellés et placés en garde à vue après un incendie qui a détruit en grande partie la nuit dernière la mairie de Cléder, dans le Finistère. Le sinistre a été découvert pendant la nuit, fortuitement, par une patrouille de gendarmerie qui passait devant la mairie de cette commune de 3.600 habitants.

 

(Avec AFP).

 

 

 

PARIS (AFP) - Spectaculaire incendie dans un entrepôt boulevard de Magenta à Paris

 

Un spectaculaire incendie a ravagé samedi après-midi un entrepôt près de la gare de l'Est, nécessitant l'intervention d'importants moyens de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) pour combattre le sinistre.

Le feu, qui a débuté vers 14h00, a été circonscrit vers 18h00, a précisé le lieutenant-colonel Oliver Delplace, porte-parole de la BSPP, qui n'a pas fait état de victime.

250 sapeurs-pompiers, 52 véhicules et dix-neuf lances ont constitué le dispositif mis en place pour attaquer le feu tout en procédant à l'évacuation des personnes résidant dans des immeubles mitoyens à l'entrepôt de confection, situé 76 boulevard de Magenta à Paris (Xe).

Le feu a ravagé le sous-sol et le rez-de-chaussée de cet entrepôt d'une surface de 400 mètres carrés au sol.

Pendant une partie de l'après-midi, une énorme fumée noire s'est échappée de l'entrepôt près de deux hôtels, le "Little Regina" et l'"Hôtel Modern's", situés en face de la gare de l'Est.

Le périmètre de sécurité, mis en place par la police devant la gare de l'Est, a provoqué de grosses difficultés de circulation dans le secteur.

Selon le colonel Gilles Malié, commandant les opérations sur place, le feu a pris peu avant 14H00 au rez-de-chaussée de l'entrepôt.

Partager cet article
Repost0
11 mai 2007 5 11 /05 /mai /2007 14:14

FRANCE > Violences

14h38>De nouveaux affrontements ont eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi, entre 10 à 15 jeunes et les forces de l'ordre, en bordure de la cité de la Grande-Borne (Essonne) Fils news -Lci

 

Publié le 11 mai 2007 à 18h06

128 voitures ont été incendiées dans la nuit de jeudi à vendredi en France, lors ou autour des différentes manifestations de contre l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence. Parallèlement, 20 personnes ont été interpellées, selon la même source, quia qualifié ce bilan comme étant "en baisse au fil des jours", en nombre de personnes interpellées et de véhicules brûlés. Le Figaro (Avec AFP).

LILLE, 11 mai 2007 (AFP) - 18h42
Une femme grièvement brûlée par un cocktail molotov, deux mineurs arrêtés

Deux mineurs de 13 et 15 ans, soupçonnés d'avoir grièvement brûlé une femme mercredi à Roubaix (Nord) en jetant un cocktail molotov, ont été interpellés et devaient être présentés vendredi à un juge d'instruction, a-t-on appris de source judiciaire. La femme, âgée d'une cinquantaine d'années et toujours hospitalisée à Lille au service des grands brûlés, aurait été prise pour cible par deux mineurs d'un collège voisin, "dans un contexte d'intimidation et de perturbations", selon Brigitte Lamy, procureur adjoint de Lille. "Les locataires de cet immeuble étaient régulièrement importunés par des élèves du collège situé à proximité", a-t-elle précisé. Mercredi, après avoir lancé un premier cocktail molotov sur un foyer voisin, les deux mineurs soupçonnés en auraient lancé un autre dans le couloir de l'habitation où se trouvait la victime, et dont la porte --donnant sur la rue-- était ouverte.

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 18:53

PARIS (Reuters) - Depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, 1.585 véhicules ont été incendiés lors de violences nocturnes, de dimanche à mercredi, selon un bilan de la Direction générale de la police nationale (DGPN) publié jeudi.

Au total, 730 véhicules ont été brûlés dans la nuit de dimanche à lundi, 365 dans celle de lundi à mardi, 292 le lendemain et 198 dans celle de mercredi à jeudi.

La police a procédé à 29 interpellations, suivies de procédures judiciaires, dans la nuit de mercredi à jeudi, en marge de manifestations à Paris.

"La baisse se confirme", a-t-on souligné à la DGPN. Le gouvernement avait évoqué une décrue des manifestations d'hostilité au président élu dès mercredi.

Partager cet article
Repost0
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 18:42
18h09>198 voitures incendiées dans la nuit de mercredi à jeudi lors ou autour des manifestations de protestation contre l'élection de Sarkozy (bilan de la Direction générale de la police nationale)

 

19h33>Nouveaux heurts entre jeunes et policiers à Rouen

Fil news - Lci

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2007 4 10 /05 /mai /2007 18:38

Selon le ministre de l'Intérieur François Baroin, les violences anti-Sarkozy sont "en décrue" avec environ 200 véhicules incendiés et 80 interpellations dans la nuit de mardi à mercredi.

Le Salon Beige

Partager cet article
Repost0
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 20:12

365

C'est le nombre de voitures brûlées dans la nuit de lundi à mardi. La DGPN fait également état de 160 interpellations, essentiellement dans la mouvance d'extrême gauche, et d'un membre des forces de l'ordre blessé. (Via le Salon Beige)

 

Publié le 08 mai 2007 à 19h15

Echauffourées dans une cité de l'Essonne

Des échauffourées ont éclaté en fin d'après-midi dans la cité de la Grande-Borne à Grigny où des groupes de cinq ou six personnes très mobiles ont affronté la police à coups de projectiles et de cocktails molotov. L'origine de ces tensions n'était pas immédiatement connue. La préfecture de l'Essonne a affirmé que des "patrouilles de police" étaient intervenues après avoir constaté que des jeunes faisaient des stocks de projectiles, sans autre précision.(Avec AFP).

 
 Incendie de l'Eglise de Loos
 
"Les 3 personnes qui avaient été interpellées lundi après l'incendie d'une église à Loos, près de Lille, ont été relâchées après avoir été entendues par la police." (Le Salon Beige)

 

 

 FRANCE> Echauffourées

22h38>Le Local UMP de Villeurbanne a été incendié (pompiers)

 

FRANCE> Violences

22h38>De nouveaux incidents ont éclaté mardi soir à Lyon, opposant 200 personnes aux forces de l'ordre, dans une rue piétonne du centre-ville

 

FRANCE > Faits divers

07h22>Une école maternelle et un garage incendiés volontairement mardi soir à Montgeron et Grigny (Essonne)

Filnew tf1-lci

Partager cet article
Repost0
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 09:13
Nouvelle nuit "chaude" en France
lefigaro.fr (Avec AFP). Publié le 08 mai 2007

Pour la deuxième nuit consécutive, des incidents qui ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi dans plusieurs grandes villes. Le bilan de la nuit de dimanche à lundi a, lui, été revu à la hausse.

 
A Paris, 400 militants de gauche ont arpenté les rues de la capitale lundi soir depuis la place de la Bastille. Ils ont brûlé un scooter, brisé une dizaine de vitrines, trois cabines téléphoniques et endommagé quelques voitures. Des CRS ont tenté d'empêcher leur progression, un face-à-face qui s'est transformé en course-poursuite. Vers 22 heures, les manifestants se sont dispersés par petits groupes. Il y a eu au total qui 35 interpellations. Aux alentours de 23 heures, 300 jeunes se sont à nouveau rassemblés place de la Bastille et ont tenté de bloquer la circulation en s’installant au pied de la colonne de la Bastille.
 
A Lyon, 500 militants d’extrême-gauche ont protesté lundi soir. Le cortège, parti de la place des Terreaux, s'est déplacé dans le centre-ville, causant quelques dégâts à des abribus, un kiosque à journaux et à du mobilier urbain. Il y eu plusieurs face-à-face avec les forces de l'ordre. Agents de la sécurité publique, CRS et gendarmes mobiles ont tiré à plusieurs reprises et en différents endroits des grenades lacrymogènes, provoquant la fuite des émeutiers. Des petits groupes ont continué peu avant minuit à caillasser les véhicules de police. Une interpellation a eu lieu. Dans l'après-midi, 200 lycéens avaient déjà protesté et s’étaient prêtés à des actes de dégradation sur des poubelles et des panneaux d'affichage politique, entraînant deux interpellations.
 
A Nantes, 400 manifestants d'extrême gauche se sont retrouvés lundi soir dans le centre-ville. Ils s'en sont pris à des véhicules et ont brisé des vitres du tribunal administratif de la ville. Les forces de l’ordre qui ont fait usage du gaz lacrymogène ont procédé à une interpellation.
 
A Toulouse, 100 de manifestants ont été maitrisés par les policiers lundi soir place du Capitole à Toulouse, où des incidents avaient déjà eu lieu la veille. Rassemblés en face de l'Hôtel de ville, ces jeunes, pour la plupart, qui ont lancé des bouteilles sur les gendarmes mobiles ont été dispersés peu avant 23 heures à l'aide gaz lacrymogènes. Ils avaient auparavant incendié des poubelles Au moins deux interpellations ont eu lieu. Une dizaine de voitures ont par ailleurs été incendiées dans la soirée dans les quartiers sensibles de La Reynerie et de Bagatelle.
 
A Lille, des heurts ont opposé lundi soir manifestants et forces de l'ordre pour la deuxième nuit consécutive, où plusieurs dizaines de véhicules et poubelles ont été incendiés et des vitrines de magasins sérieusement abimées. Le mouvement de plus de 100 jeunes a été cassé peu avant minuit au moyen de gaz lacrymogène. Au moins six personnes ont été interpellées.
 
A Caen, 800 manifestants ont défilé dans la soirée dans les rues de la ville avant de s’éparpiller.
 
Durant la nuit de dimanche à lundi, 730 voitures ont été brûlées, 592 manifestants interpellés et 78 policiers blessés.
A Lille, Les pompiers ont comptabilisé 224 incendies de toutes sortes, dimanche soir et dans la nuit de dimanche à lundi. Une fois encore la métropole lilloise est la plus touchée. Mais le phénomène s’est concentré sur de petits territoires, à Roubaix et Lille Sud. 14 bâtiments ont flambé dans la métropole lilloise, ici un garage (Faches-Thumesnil), là une maison désaffectée (Lille), et même un foyer social (Emmerin). De l’essence a aussi été déversée devant une école à Villeneuve-d’Ascq, mais il n’y pas eu de feu. Notons enfin 9 voitures brûlées sur la zone Cambrai - Avesnes, 3 à Douai - Valenciennes, et une à Dunkerque. (La Voix du Nord, Edition du mardi 8 mai 2007)
Partager cet article
Repost0
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 08:03

 

 

Deux jours après l'élection du juif hongrois Nagy Bocsa Sarközy, les vitrines brisées, les voitures brûlées, les écoles incendiées, les troubles ne retombent pas.

Ces évènements avaient été annoncés, au point qu'il nous semble opportun de créer dès maintenant une rubrique "Occupation, cités en feu". "Occupation" pour occupation étrangère: on sera enlevés de nos terres (substitition démographique), nos dirigeants seront des étrangers, l'étranger régnera sur nous, la France perdra son indépendance et sa souveraineté.
Vous retrouverez dans cette rubrique l'essentiel des châtiments qui retombent sur nous à cause de nos reniements (avertissements à méditer) : 

Livre du prophète Isaïe, I, 4-7 "Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé d'iniquité, à la race perverse, aux enfants scélérats; ils ont abandonné le SEIGNEUR... 7. Votre terre est déserte, vos cités brûlées par le feu; votre pays, devant vous, des étrangers le dévorent, et il sera désolé comme dans une dévastation de l'ennemi..."

Livre de Josué, XXIII, 16. "Parce que vous aurez violé l'alliance du Seigneur votre Dieu qu'il a faite avec vous, que vous aurez servi des dieux étrangers, et que vous les aurez adorés; ... vous serez enlevés de cette terre excellente qu'il vous a livrée..."   


Etat des dégâts au lendemain de l'élection du candidat de la superclasse mondiale:

Ce sont 730 voitures qui ont été brûlées et 592 personnes qui ont été arrêtées au cours de la nuit du second tour en France. Sans parler du nombre de policiers blessés (78 dans toute la France dont 33 à Paris), des écoles brûlées (Toulouse, Evry), des bus attaqués au cocktail Molotov, des magasins ravagés (Lyon, Nantes), des abribus et cabines téléphoniques détruites, des feux de poubelles... (Le Salon Beige)

En images le tour de France des "incidents"

LILLE, 7 mai 2007 (AFP) - Une église ravagée par un incendie près de Lille, trois interpellations

Trois personnes ont été interpellées lundi après l'incendie d'une église à Loos (Nord), près de Lille, qui a été entièrement ravagée par les flammes, a-t-on appris de source policière.

 

L'incendie de l'église Sainte-Anne, construite au début du 20e siècle notamment en briques et en bois, s'est déclaré en fin d'après-midi, attisé par un vent soufflant par rafales.

Le sinistre a entièrement ravagé l'édifice dont le clocher et la toiture se sont effondrés, sans faire de blessé, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Des témoins ont vu partir le feu d'un local" attenant à l'église et dont la porte aurait été forcée, a indiqué à l'AFP la direction de la sécurité publique du Nord, en précisant que "trois personnes ont été interpellées pour vérification".

Videos de l'incendie de l'Eglise de Loos, via fdesouche.

 

Incendie de l'Eglise Notre Dame de la Sauvegarde à Lyon

20minutes.fr

L’église Notre-Dame de la Sauvegarde, située dans le quartier sensible de la Duchère (Lyon 9e), a été endommagée par un incendie volontaire dans la nuit de samedi à aujourd’hui, a t-on appris de la police et des pompiers.

« Le feu a pris peu après minuit et a endommagé la sacristie. Il s’agit d’un incendie volontaire», a indiqué à 20 minutes un membre de la brigade criminelle de la police judiciaire de Lyon, chargée de l’enquête.

Ce matin, des techniciens de l’identité judiciaire, accompagnés de membres de la police technique et scientifique d’Ecully ont procédé aux premières constatations.

Le prêtre de la paroisse a déposé plainte cet après-midi. Selon lui, des bougies auraient été allumées dans la nuit sur un tas de papier. Du mobilier a été détruit et les murs de la sacristie ont été noircis par les flammes.

le 07 mai 2007 à 21h43

Rassemblement anti-Sarkozy à Caen

Environ 800 manifestants anti-Sarkozy, étudiants pour la plupart, ont manifesté ce soir pendant trois heures dans les rues de Caen sous la bannière "Ils précarisent, on s'organise". Après avoir parcouru le centre ville pendant deux heures, environ 400 manifestants se sont massés devant la préfecture protégée par un cordon de CRS. Aucun incident notable n'a été enregistré. La dissolution de la manifestation a été prononcée vers 21 heures.

(Avec AFP).

Publié le 07 mai 2007 à 21h40

Manifestations: vitrines brisées à la Bastille

Environ 500 jeunes manifestants anti-Sarkozy se sont regroupés ce soir en début de soirée place de la Bastille à Paris puis ont entrepris une marche de protestation, brisant quelques vitrines au passage dans une rue adjacente.

(Avec AFP).

Publié le 07 mai 2007 à 21h50

Bastille: intervention de la police

Les CRS sont intervenus en force contre des manifestants anti-Sarkozy qui brisaient des vitrines près de la Bastille, arrestant sans ménagement plusieurs d'entre eux. Dans le rue du Chemin vert, une charge de police a permis aux forces de l'ordre d'interpeller certains des manifestants qui avaient brisé sur leur chemin une quarantaine de vitrines de magasins.

(Avec AFP).

France entière (Le Salon Beige)

Ouest de la France : environ 1.500 manifestants anti-Sarkozy.
Paris : Au moins 300 manifestants anti-Sarkozy à la Bastille : des vitrines brisées.
Caen : Environ 800 manifestants anti-Sarkozy.
Lyon : des centaines de personnes se heurtent aux forces de l'ordre.
Toulouse : l'appel aux manifestations est donné pour ce soir après une nuit "insurrectionnelle".

Même en France profonde

Le Creusot et Torcy
Après les élections, entre incendies et caillassages

Moins d'une heure et demi après la proclamation de la victoire de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République, certains quartiers du Creusot et de Torcy, souvent touchés par des actes de vandalisme, ont été une fois de plus été le théâtre de plusieurs incendies.
Les sapeurs-pompiers du Creusot sont partis à 21 h 22 pour un feu de poubelle, rue Albert 1er au Creusot. Une demi-heure plus tard, un autre feu de conteneurs se déclarait aux pieds des HLM de la Molette, toujours au Creusot.

suite

 
A Chalon et en périphérie
Feu de poubelles, de voitures et d'appartement

Dès 19 h 30, une série de petits incendies ont été perpétrés à Chalon (ici avenue de Paris) mais aussi à Champforgeuil et Châtenoy-le-Royal

La soirée à Chalon et en périphérie (à Châtenoy-le-Royal et à Champforgeuil) a été un peu agitée après les résultats officiels du second de l'élection présidentielle. Jusqu'à 23 h 30, on comptabilisait cinq feux de poubelles, quatre voitures incendiées et un appartement désaffecté détruit par les flammes.

suite

Suite

Bilan du 12 mai

Bilan du 11 mai

Bilan du 10 mai

Bilan du 9 mai

Bilan du 8 mai

 

Partager cet article
Repost0
23 avril 2007 1 23 /04 /avril /2007 07:59

Ségolène Royal (PS) a lancé dimanche soir un appel à "toutes celles et ceux qui veulent faire triompher la République du respect", en se déclarant prête à porter "le combat du changement pour que la France se relève".

Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche soir vouloir "rassembler le peuple français autour d'un nouveau rêve français". ...

La France va s'enfoncer un peu plus profondément dans l'obscurité et la nuit. Les Français n'ont manifestement pas compris. C'est triste, mais cette nouvelle épreuve est permise par Dieu car nous sommes coupables. Nagy-Sarközy, sioniste et atlantiste, deviendra le premier chef d'Etat juif de la France. Après la France judeo-maçonnisée, la France islamisée. Désunion, éclatement, asservissement au lobby. Les Français verront naître, sous sa présidence, troubles, émeutes et explosion sociale. Ils l'auront appeler de leurs voeux!

Tout cela était écrit: les nations qui renieront le Seigneur seront envahies par des étrangers, elles seront expropriées, ruinées et détruites. Ce n'est que justice. Nous assistons à la triste réalisation de tout ce dont nous avaient mis en garde les contrerévolutionnaires.

 

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2007 1 09 /04 /avril /2007 10:52

Le Salon beige

Droits auxquels un immigré sans titre de séjour peut prétendre :

  • Assurance maladie : Les sans-papiers sont en principe exclus de l'assurance maladie comme assurés ou comme ayants droit mais les étrangers qui perdent leur droit au séjour en France et qui se maintiennent sur le territoire français, bénéficient d'un maintien de leur droit à l'assurance maladie pour une durée de 4 ans.
  • Aide médicale d'Etat : L'AME permet la prise en charge des frais de santé des personnes ne pouvant pas bénéficier de l'assurance maladie. Coût estimé : 800M€.
  • Avortement : Depuis une ordonnance du 15 juin 2000, l'accès à l'avortement n'est subordonné à aucune condition de séjour et de résidence.
  • Mariage, Pacs et concubinage (pouvant donner lieu à une déclaration de vie maritale) ne sont soumis à aucune régularité de séjour.
  • Scolarité : ne nécessite aucune condition de régularité de séjour des parents.
  • Crèches : tous les modes de garde sont accessibles aux enfants dont les parents sont en situation irrégulière.
  • Assurance accident de travail : Le fait d'être dépourvu de titre de séjour ne fait pas obstacle à la mise en œuvre de l'assurance accident du travail par la sécurité sociale.
  • Retraites et pensions aux personnes âgées : il n'est pas nécessaire de résider en France pour obtenir une pension de retraite. Pour l'obtention de la pension de retraite complémentaire, ni la régularité du séjour, ni la résidence en France ne sont exigées.
  • Hébergement : L'article L 111-2 du Code de l'action sociale et des familles garantit, au titre de l'aide sociale, la prise en charge des frais d'hébergement des étrangers sans titre de séjour.
  • Allocations familiales : Il existe, dans certaines hypothèses limitées, des possibilités pour un parent sans-papiers d'obtenir des prestations familiales.
  • Prestations sociales des collectivités locales : Dans certains cas, aucune condition de régularité de séjour n'est exigée.
  • Réduction tarifaire dans les transports : Aucune condition de régularité de séjour n'est exigible. La loi prévoit seulement une condition de revenu.
Partager cet article
Repost0
8 avril 2007 7 08 /04 /avril /2007 12:56

LDH Toulon

Question : Dans la presse française les émeutes dans les banlieues sont perçues surtout comme un problème économique, une réaction violente à une situation de pauvreté dure et de discrimination, alors qu’en Israël on a plutôt tendance à penser que l’origine de cette violence est religieuse ou du moins ethnique. C’est-à-dire à voir en elle un élément du combat islamique. Comment vous situez-vous par rapport à ces différentes positions ?

Réponse : En France on voudrait bien réduire les émeutes à leur niveau social. Voir en elles une révolte de jeunes des banlieues contre leur situation, la discrimination dont ils souffrent et contre le chômage. Le problème est que la plupart de ces jeunes sont noirs ou arabes et s’identifient à l’Islam. Il y a en effet en France d’autres émigrants en situation difficile, chinois, vietnamiens portugais, et ils ne participent pas aux émeutes. Il est donc clair qu’il s’agit d’une révolte à caractère ethnico-religieux.

... Imaginez un instant qu’ils soient blancs comme à Rostock en Allemagne on dirait immédiatement : le fascisme ne passera pas. Un Arabe qui incendie une école c’est une révolte, un blanc c’est du fascisme. Je suis daltonien : le mal est le mal, peu importe sa couleur. Et ce mal là pour le juif que je suis est totalement inacceptable.

Pire, il y a là une contradiction, car si effectivement ces banlieues étaient dans une situation de délaissement total, il n’y aurait pas de salles de sport à incendier, il n’y aurait pas d’écoles et d’autobus. S’il y a des gymnases des écoles et des autobus, c’est que quelqu’un a fait un effort. Peut-être insuffisant mais un effort quand même.

.. il y a certainement des Français racistes. Des Français qui n’aiment pas les arabes et les noirs. Et ils les aimeront encore moins maintenant quand ils prendront conscience de combien eux-même les haïssent. C’est pourquoi cette discrimination va s’approfondir pour tout ce qui concerne le logement et aussi le travail.

Mais je pense que l’idée généreuse de guerre contre le racisme se transforme petit à petit monstrueusement en une idéologie mensongère. L’antiracisme sera au vingt et unième siècle ce qu’a été le communisme au vingtième.

... On dit que le modèle républicain s’est effondré dans ces émeutes. Mais le modèle multiculturel ne va pas mieux. Ni en Hollande ni en Angleterre. A Bradford et à Birmingham aussi ont eu lieu des émeutes sur fond racial. Deuxièmement l’école républicaine, le symbole du modèle républicain n’existe plus depuis longtemps. Je connais l’école républicaine, j’y ai étudié. C’était une institution avec des exigences sévères, austère, assez antipathique, qui avait construit de hautes murailles pour se protéger du bruit de l’extérieur.

Trente années de réformes stupides ont changé ce paysage. L’école républicaine a été remplacée par « la communauté éducative », horizontale et non verticale, on a révisé à la baisse les programmes scolaires, le bruit de l’extérieur est entré, la société est rentrée dans l’école. Ce qui signifie que ce que nous voyons aujourd’hui c’est en fait l’échec du modèle post-républicain « sympa ». Le problème avec ce modèle c’est qu’il se nourrit de ses propres échecs : chaque fiasco est une raison pour le rendre encore plus extrême. L’école sera encore plus « sympa ». En fait, face à ce que nous voyons, le minimum de ce que nous devons exiger c’est la sévérité et plus d’exigence. Sinon on aura bientôt des « cours de délinquance ».

Ceci est une évolution caractéristique de la démocratie. La démocratie comme processus ainsi que l’a bien montrer Tocqueville, ne supporte pas l’horizontalité. En démocratie il est difficile de supporter des espaces non démocratiques. Tout doit être démocratique dans la démocratie. Mais l’école ne peut pas être ainsi. Elle ne le peut pas. L’asymétrie saute pourtant aux yeux : entre celui qui sait et celui qui ne sait pas, entre celui qui apporte avec lui un monde, et celui qui est nouveau dans ce monde. Le processus démocratique a provoqué une délégitimité de cette asymétrie. C’est un phénomène général dans le monde occidental, mais en France il prend une forme plus pathétique, parce que l’une des caractéristiques de la France était son éducation sévère. La France a été construite autour de son école.

Q. Beaucoup de jeunes disent que le problème est qu’ils ne se sentent pas Français, que la France ne les traite pas comme des Français.

R. Le problème est qu’il faut qu’ils se considèrent eux même comme Français. Si les immigrants disent : « les Français » quand ils parlent des blancs, alors on est perdus. Si leur identité se trouve ailleurs et ils sont en France par intérêt alors on est perdus. Je dois reconnaître que les juifs aussi commencent à utiliser cette expression, je les entends dire « les Français » et je ne peux pas supporter ça. Je leur dis « si pour vous la France n’est qu’une question d’intérêt et votre identité est le judaïsme alors soyez cohérents avec vous-même : vous avez Israël ».

Mais s’ils ont une carte d’identité française, ils sont Français et, s’ils n’en ont pas, ils ont le droit de s’en aller. Ils disent : « Je ne suis pas Français, je vis en France, et en plus ma situation économique est difficile. » Personne ne les retient de force ici, et c’est précisément là que se trouve le début du mensonge. Parce que s’ils étaient victimes de l’exclusion et de la pauvreté ils iraient ailleurs. Mais ils savent très bien que partout ailleurs, et en particulier dans les pays d’où ils viennent, leur situation serait encore plus difficile pour tout ce qui concerne leurs droits et leurs chances.

Q. Et que va-t-il se passer en France ?

R. Je ne sais pas, je suis désespéré. A cause des émeutes et à cause de leur accompagnement médiatique. Ils vont se calmer, mais qu’est ce que çà veut dire ? Ce ne sera pas un retour au calme. Ce sera un retour à la violence habituelle. Alors ils vont arrêter parce qu’il y a tout de même un couvre-feu, et les étrangers ont peur, et les dealers veulent reprendre les affaires. Mais ils jouiront du soutien et de l’encouragement à leur violence antirépublicaine, par le biais du discours repoussant de l’autocritique sur leur esclavage et le colonialisme. C’est cela, ce n’est pas un retour au calme mais à la violence de routine.

Q. Alors votre conception du monde n’a aucune chance ?

R. Non. J’ai perdu. Pour tout ce qui concerne la lutte sur l’école, j’ai perdu. C’est intéressant, parce que quand je parle comme je parle beaucoup de gens sont d’accord avec moi. Beaucoup. Mais il y a quelque chose en France, une espèce de déni qui provient des « bobos » des sociologues et des assistants sociaux, et personne n’a le courage de dire autre chose. Ce combat est perdu, je suis resté en arrière.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 22:17

Alain Finkielkraut était en Israël la semaine dernière pour tenir une conférence à l'université de Tel-Aviv et présenter la traduction en hébreu de son livre L'Avenir d'une négation (1982). Dans son édition du mercredi 28 mars, le quotidien Haaretz rapporte des propos qu'il a tenus, en petit comité, à des hommes politiques locaux et des intellectuels, réunis par l'Institut de planification d'une politique pour le peuple juif (JPPPI).

"Les juifs de France n'ont d'avenir que si la France reste une nation ; il n'y a pas d'avenir possible pour les juifs dans une société multiculturelle, parce que le pouvoir des groupes antijuifs risque d'être plus important", a-t-il confié, selon le quotidien israélien.

Evoquant "la réduction simpliste de la politique en un système de forces bipolaire", Alain Finkielkraut estime qu'"en France, c'est la bourgeoisie contre les immigrés, et quiconque dit quoi que ce soit contre les immigrés est considéré comme raciste. Ainsi, le christianisme peut constamment être attaqué, mais il est interdit de dire quoi que ce soit de négatif au sujet de l'islam, parce que c'est la religion des opprimés et que si vous la critiquez, c'est que vous êtes raciste."

Mais c'est son analyse des émeutes dans les banlieues qui avait cristallisé l'opinion : "On voudrait [les] réduire à leur dimension sociale, y voir une révolte des jeunes contre la discrimination et le chômage. Le problème est que la plupart sont noirs ou arabes, avec une identité musulmane… Il est clair que nous avons affaire à une révolte à caractère ethnico-religieux."

Il reprochait alors aux "bobos"  leur indulgence et leur angélisme face à ces "nouveaux damnés de la terre"  : "Il y a des déclarations de haine très violentes contre la France. Toute cette haine et cette violence se font à présent jour dans les émeutes. Les considérer comme une réponse au racisme français est être aveugle à une haine plus vaste : la haine de l'Occident, Occident considéré comme responsable de tous les crimes."

"Imaginez que ce soit des Blancs comme à Rostock en Allemagne, poursuivait le philosophe. Aussitôt, chacun aurait dit : le fascisme ne sera pas toléré. Quand un Arabe incendie une école, c'est de la rébellion. Quand c'est un Blanc, c'est du fascisme. Je suis indifférent à la couleur. Le mal est le mal, peu importe sa couleur. Et ce mal, pour le juif que je suis, est totalement intolérable."

Partager cet article
Repost0
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 20:45

Guysen Israël news

 

 

 

Au lendemain d’une conférence de presse donnée à Paris par Nicolas Sarkozy au cours de laquelle il exprimait sa vision de la politique extérieure française, Guysen Israël News apprenait qu’un timbre israélien à l’effigie du candidat UMP avait été créé par son comité de soutien en Israël.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 19:43

Gollnisch: Barre "n'est pas antisémite''

Le Figaro

Publié le 08 mars 2007 à 18h55

Le numéro deux du Front national, Bruno Gollnisch, estime que Raymond Barre, critiqué pour ses propos sur "le lobby juif", "n'est pas antisémite (...), pas davantage" que lui-même.

(Avec AFP).
 

 

Publié le 08 mars à 17h24

Propos/Barre : Buffet veut saisir la justice

La candidate PCF à la présidentielle Marie-George Buffet  dénonce les "propos ignobles" de Raymond Barre sur Maurice Papon et sur le "lobby juif", estimant que la justice doit être saisie afin que les déclarations de l'ancien premier ministre centriste soient "sanctionnées".

(Avec AFP).
Partager cet article
Repost0
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 19:12

NOVOPRESS

Julien Dray, porte-parole de Ségolène Royal a, dans une récente interview au très droitier « Israël magazine », confirmé les déclarations de Raymond Barre sur le « lobby juif ». Julien Dray déclare ainsi « qu’il y a une tentation de la communauté, ces dernières années, de se transposer sur le modèle américain » et qu’il « faut sortir de la logique de lobby, et se comporter de manière républicaine. Parce que si on va vers un affrontement lobby contre lobby, le lobby juif perdra ».

Des déclarations qui risquent de déplaire à la communauté juive française, déjà largement acquise à Nicolas Sarkozy. D’après l’institut de sondage IFOP (cité par Marianne), et sur la base de deux premières vagues d’enquêtes réalisées pour le Cevipog au cours de l’année 2006, le potentiel électoral de Sarkozy, qui mesure la probabilité de vote en sa faveur, s’élève à 65 % parmi les personnes interrogées qui se déclarent comme juives contre 47 % dans la totalité de l’échantillon. Au contraire, le potentiel de Ségolène Royal est de 26 % contre 45 % dans l’échantillon général. Selon Jérôme Fourquet de l’IFOP, « l’électorat juif est l’électorat confessionnel le plus marqué à droite . » Ce qui plaît à la communauté juive, c’est d’abord le style Sarkozy, selon un dirigeant communautaire « ce n’est pas seulement un homme politique, c’est quelqu’un qui ressent les choses comme nous ». Le dirigeant de l’UMP n’a jamais caché son ascendance juive et multiplie depuis son installation à la mairie de Neuilly, les contacts avec les personnes les plus influentes de la communauté. Pour cela il s’appuie sur le président de la LICRA, Patrick Gaubert, et sur quelques personnalités populaires dans la communauté.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 18:19

PARIS, 8 mars 2007 (AFP)

 

 

 

La communauté juive va célébrer dimanche le bicentenaire du Grand Sanhédrin, symbole de son intégration à la société française, alors qu'elle s'inquiète de la permanence de l'antisémitisme.

 

Le Grand Sanhédrin était une idée de Napoléon. Il avait baptisé ainsi cette assemblée en référence à l'aréopage de grands prêtres qui à Jérusalem représentait les Juifs auprès des Romains.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2007 7 21 /01 /janvier /2007 20:49

Auteur : Jean-Marie LE PEN

Date : dimanche 21 janvier 2007

Sujet : Discours à Paris sur le thème de la démographie

 

Mesdames et Messieurs,

Mes chers amis,

Permettez-moi avant toute chose de remercier les organisateurs de cette " Galette ", qui fut précédée d'un succulent déjeuner, et au premier chef le Secrétaire Départemental de Paris Martial Bild, ainsi que le Directeur des Grandes Manifestations, maître des cérémonies de la Campagne, Jean-Michel Dubois, ainsi que toute son équipe.

Je voudrais également, une fois n'est pas coutume, vous féliciter, vous tous qui participez à ce banquet patriotique.

Je voudrais vous féliciter parce qu'au moment où tant de nos compatriotes semblent se désintéresser de la vie politique, en se réfugiant dans l'abstention lors des consultations électorales, vous faites partie de ceux qui ont compris que l'avenir de la Nation passe, aujourd'hui comme hier et peut-être plus encore aujourd'hui qu'hier, par le réveil des énergies et la mobilisation de chacun au service de la Patrie.

Effectivement, mesdames et messieurs, il y a urgence.

Cette détermination qui est la vôtre, j'aimerais vous inviter à la traduire, pour ceux qui n'auraient pas encore franchi ce pas décisif, dans l'adhésion au FN.

L'adhésion à une formation politique n'est, en effet, pas de même nature qu'un simple don ou qu'une simple participation financière à l'effort commun.

Elle participe d'un acte supérieur de caractère presque spirituel, et la politique se nourrit avant tout d'un certain mysticisme, au cœur de la foi qui déplace les montagnes.

C'est la raison pour laquelle notre mouvement, en pleine ascension vers le pouvoir, fait actuellement un gros effort de recrutement que je vous demande, à tous, de relayer auprès de vos familles, de vos amis ou de vos relations professionnelles.

Il est, en effet, temps pour le Front National de s'affirmer comme la grande force de rassemblement de l'ensemble du peuple de France, une force de changement, capable de répondre à l'attente de nos compatriotes et s'inscrivant dans une démarche gouvernementale à vocation majoritaire.

Il est temps pour nous d'envisager, sereinement mais avec détermination, notre accession aux responsabilités du pouvoir.

Il est temps de nous préparer et de nous organiser.

Il est temps de mettre en œuvre notre programme de reconstruction nationale qui, seul, est de nature à arracher la France à la décadence et notre peuple au déclin.

Ceux d'entre vous qui ont atteint un certain âge se souviennent sans doute de cette inscription que l'on pouvait lire autrefois sur les horloges de nos églises:

" vulnerant omnes, ultima necat ",

" toutes blessent, la dernière tue ".

Mesdames et Messieurs, il est toujours plus tard qu'on ne le croit.

Les nuages qui s'accumulent au-dessus de nos têtes risquent de faire éclater bientôt l'orage destructeur.

Il en est un, particulièrement gros, particulièrement sombre, particulièrement menaçant, qui obscurcit singulièrement le ciel Français.

I - Je voudrais en effet évoquer devant vous un domaine qui est rarement évoqué par les hommes politiques, et qui pourtant, depuis l'aube de l'humanité, est peut-être le principal facteur d'explication de l'Histoire des peuples.

Ce facteur clef, c'est la démographie.

En un certain sens, il n'y a de problèmes politiques, économiques ou sociaux qu'en raison des évolutions démographiques.

Permettez-moi de vous en donner quelques exemples.

Si l'on en croit l'INSEE, le chiffre de la population Française est de 63 millions et demi de personnes au 1er janvier 2007.

J'affirme pour ma part que le chiffre réel de la population résidente en France dépasse 68 millions de personnes, en raison notamment de l'immigration non comptabilisée.

Mais retenons pour l'instant ce chiffre de 63,5 millions, ce qui représente 13 % de la population totale de l'Europe des 27.

On me dira que c'est beaucoup, que la France est l'un des pays les plus peuplés d'Europe, que la population française a cru de 50% dans la deuxième moitié du XXème siècle.

J'observe d'abord que cette croissance est relative, et que sur la même période, celles de l'Espagne et du Portugal ont été multipliées par 2, celles de la Turquie et de l'Egypte par 4, celles du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie par 6.

C'est là la cause première du mouvement historique d'immigration des peuples du Sud vers le Nord depuis 40 ans.

Souvenons-nous de l'avertissement en forme de menace lancé il y a près de 45 ans par le Président FLN algérien Boumedienne :

" Le temps est proche où les masses affamées du Sud vont monter à l'assaut des pays du Nord. Cette immigration ne sera ni pacifique, ni fraternelle ".

Depuis l'aube de l'humanité, le trop plein démographique, la faim ou le besoin d'espace poussent en effet les hommes à quitter leur territoire pour en occuper d'autres.

Mais aujourd'hui, le phénomène prend une dimension cosmique puisqu'en 100 ans, le chiffre de la population mondiale est passé de 1 milliard à près de 7 milliards, en progression continue, malgré la faim, la misère, les épidémies, les guerres et les massacres.

Déjà, deux pays ont largement dépassé le milliard d'habitants : la Chine, 1,3 milliards et l'Inde, 1,2 milliard.

Mais lorsque les mouvements sont trop amples, trop chaotiques, trop incontrôlés, les peuples cohabitent un temps, mais finissent par s'affronter.

A ceux, qui comme les spécialistes de l'INED, se félicitent que le nombre d'enfants par femme soit passé à 2 en 2006, je réponds qu'il s'agit là de la fécondité de la totalité des femmes résidant en France et non de celle des femmes d'origine française.

Il faut aller chercher ailleurs que dans les statistiques de l'INSEE pour découvrir par exemple que le département record de la fécondité est la Seine-Saint-Denis, et que dans ce département, 40% des naissances sont de mère étrangère.

Oui, mesdames et messieurs, le vrai bilan démographique, c'est celui d'une substitution de population, comme le reconnaissent maintenant même des démographes officiels.

Comment ne pas le voir ?

Encouragés par l'abandon de nos frontières, la perte de leur contrôle et par une législation sociale de préférence étrangère,


  • Il est entré au moins 10 millions d'immigrés en France depuis 30 ans, à partir surtout du regroupement familial initié par Giscard et Chirac.
  • Le solde annuel net de l'immigration est de 500.000 personnes supplémentaires chaque année.
  • 20% des mariages comprennent un époux étranger, et 15% des naissances sont issues d'au moins un parent étranger.



Le vrai bilan démographique, c'est l'effondrement des naissances Françaises.

Il y a en effet environ 700.000 naissances d'enfants Français de souche, sur un total de 830.000 naissances.

Le nombre d'enfants par femme française est donc plus proche de 1,80 que de 2.

On me répondra que la moyenne de l'Europe est à 1,5 ou que la situation est pire en Allemagne et en Russie, pays dans lesquels les décès dépassent d'ores et déjà les naissances, entrainant, année après année, une diminution du chiffre de la population.

Mais ce n'est pas une raison pour prendre le même chemin !





Si nous ne faisons pas assez d'enfants, si la France se prive de 200.000 naissances chaque année, si les couples sans enfants dépassent les couples avec enfants comme ce sera bientôt le cas, alors nous serons submergés.

L'immigration sera présentée par les mercantiles comme un besoin économique. Elle illustrera en réalité une règle essentielle de l'humanité : l'occupation des espaces vides, la soumission des peuples vieux.

Dès 1985, la pyramide des âges a commencé à s'inverser en se rétrécissant à la base, là où figurent les jeunes hommes et les jeunes femmes.

En outre, notre pays connait un phénomène extraordinaire, aux conséquences incalculées : l'allongement de la durée de la vie de 15 ans en 50 ans.

La France va devoir faire face au défi du vieillissement : si rien n'est fait dans les 5 ans, l'âge moyen sera de 45 ans en 2050, contre 39 actuellement.

Les plus de 60 ans représenteront 46 %, de la population en 2050. Près de la moitié de la population ! Ce chiffre était de 25 % en 2005.

D'après les chiffres du rapport Charpin, qui date déjà de 1999, l'on sait que la France devrait passer d'ici à 2040 de quatre à sept retraités pour dix actifs, et même, en 2050, à huit retraités pour 10 actifs.

La déformation de la pyramide des âges ajoute en effet ses effets à l'allongement de la vie. L'espérance de vie moyenne est de 80 ans aujourd'hui, elle n'était que de 74 ans en 1981.

C'est un fait, les Français vivent plus vieux, ils gagnent même un trimestre de vie par an.

On se rend donc bien compte de la stupidité criminelle des 35 heures ou de la retraite forcée à 60 ans : la durée de la vie active ne cesse de décroître tandis que la longévité humaine s'accroît, et avec elle le poids relatif des retraites et des soins de santé.

A la vérité, mesdames et messieurs, les pouvoirs publics successifs depuis 30 ans n'ont rien fait pour prévenir ou empêcher les spirales démographiques funestes dans laquelle la France se débat aujourd'hui.

C'est un aveuglement criminel, une faute impardonnable que ne peut absoudre ou effacer la baguette magique de la fée Gribouille.

Je serais curieux, de savoir, aujourd'hui, ce que pensent l'Altesse Royal(e) et le petit Prince de la Porte de Versailles, de la chute des naissances Françaises…

S'en sentent-ils au moins responsables, eux qui comme Bayrou ont été ministres de longues années ?

Je serai curieux de savoir ce qu'ils proposent pour rétablir la natalité française, pour rétablir la fécondité des Françaises. En fait, je le déduis de la politique qu'ils ont cautionnée : ils pensent que l'immigration y pourvoira, voulant oublier les exemples pourtant éclatants du Kosovo et du Sri Lanka.

Sarko et Ségo ne le diront jamais : les Français subissent un véritable déracinement dans leur propre pays.

Ce phénomène est d'autant plus fort que dans notre société fondée sur le matérialisme, il n'y a plus de valeurs transcendantes, et donc plus de structures morales solides.

Naguère, quatre piliers supportait l'édifice national : la famille, l'Ecole, la Religion, l'Armée. Depuis 68 surtout, la révolution silencieuse de l'anarchie et du mondialisme les ont ruinés.

La famille a été une des premières victimes de la désintégration morale des piliers institutionnels de notre pays.

Oui, il faut le dire : la famille traditionnelle, au cœur de la transmission des grandes valeurs morales et sociales qui structuraient notre peuple, est en train de disparaître, encore qu'elle reste la structure à laquelle les Français restent globalement les plus attachés.

La cause essentielle de ce déclin est que l'idéologie de l'argent - roi oblige les familles à sacrifier le bonheur familial au besoin d'argent.

Le coût de la vie et la dégradation du pouvoir d'achat des allocations familiales depuis 50 ans expliquent la nécessité pratique de travailler pour les femmes, ce qui, souvent, hypothèque leur rôle de mère.

Or, c'est dans la famille que dans les premières années de la vie de l'enfant s'acquièrent par mimétisme et par éducation les fondements sociaux et affectifs de la vie. L'école maternelle, quels que soient le dévouement et la compétence des personnels, ne peut remplacer le cadre familial.

Qu'a-t'on fait pour la famille depuis 40 ans ?

Songez qu'en un demi-siècle, les prestations familiales ont diminué de près de 70% pour les familles avec 3 enfants, et la dégradation de leur pouvoir d'achat est continue.

En 1945 pourtant, les allocations familiales avaient été mise en place dans un objectif avoué de favoriser la natalité Française et d'aider toutes les familles, quelle que soit leur revenu. Il n'y avait donc pas de conditions de ressources pour bénéficier des aides à la famille.

Petit à petit, sous l'influence d'une certaine idéologie socialiste de préférence étrangère, on a multiplié les plafonds : si vous gagnez trop, vous n'avez pas droit au complément familial, ni à telle aide pour la garde des enfants, ni à l'allocation de rentrée scolaire, ni à l'allocation adulte handicapé, ni à l'allocation parent isolé, ni à tant d'autres.

Voilà le bilan des trente cinq dernières années en matière de politique familiale : la part des allocations accordées sous conditions de ressources est passée de 1 sur 6 en 1970 à 4 sur 6 aujourd'hui.

On peut dès lors considérer que la politique familiale est devenue une modalité de la politique sociale.

Un malheur n'arrivant jamais seul, cette politique sociale est également devenue anti-nationale.

Au nom de l'égalité absolue de traitement, les étrangers ont aujourd'hui accès sans limites à nos avantages sociaux, au RMI, à la couverture maladie universelle, aux allocations familiales, à l'aide au logement....

Même les immigrés en situation irrégulière ont des droits :


  • droit à l'hébergement d'urgence,
  • droits aux soins médicaux gratuits,
  • droit à la scolarisation des enfants,
  • aide sociale à l'enfance
  • droits à la sécurité sociale aussi, en matière de maladies professionnelles et d'accidents du travail, pour le plus grand bénéfice des entreprises qui les embauchent, et au détriment des travailleurs français !


C'est délirant et surréaliste, mais hélas, c'est vrai.

Au nom de la lutte contre la discrimination, ce sont les Français, les familles françaises qui sont aujourd'hui moins bien traités chez nous, dans leur propre pays, que n'importe quel étranger.

La politique du gouvernement organise en effet une la préférence étrangère ou la préférence individuelle au détriment de la préférence familiale.

Pour les politiciens qui nous gouvernent, la famille française n'est plus, en effet, la valeur essentielle à défendre.

Dès lors, en la matière, l'inaction des pouvoirs publics accentue les tendances spontanées de la société.

En abandonnant la famille, on a contribué à dévaloriser le mariage.

Ainsi, le pouvoir d'achat des familles s'est dégradé considérablement par rapport à celui des célibataires et des couples sans enfant, encourageant le célibat ou diminuant le désir d'enfants.

En 30 ans, le nombre des mariages a chuté de 30 % et le nombre de divorces a été multiplié par 3.

Le temps passé dans le cadre familial ne cesse de se réduire. Il y a à ce jour 8 millions de personnes vivant seules, soit deux fois plus qu'il y a trente ans.


  • Il s'agit d'abord des personnes âgées qui vivent seules, généralement après le décès de leur conjoint.
  • Il y a également les moins de trente ans, qui sont de plus en plus nombreux à vivre seuls.
  • Enfin, la solitude s'explique par la montée des divorces, que j'évoquais à l'instant.


Il y a aujourd'hui près de 3 millions de familles monoparentales. Ce chiffre a augmenté de 22% en 10 ans.

C'est la conséquence de la dévalorisation de la famille depuis 68, de l'hyper-individualisme contemporain et du refus des engagements durables.





Malheureusement, les premiers à en souffrir sont les enfants, dont l'équilibre est toujours perturbé par la séparation des parents : chez ces enfants-là, les troubles affectifs et les échecs scolaires sont bien plus nombreux que chez les autres.



L'équilibre social s'en ressent, au travers de la multiplication des transgressions des jeunes, au travers de la délinquance des mineurs.



L'homme ou la femme ne peuvent pas vivre seuls. La nature humaine est sociable, familiale, et pousse chacun à la stabilité.



D'ailleurs, la difficulté à vivre dans une telle société est patente dans toutes les catégories de la population.

De plus en plus souvent, nos compatriotes cherchent à fuir le quotidien dans des paradis artificiels, et les signes cliniques du désarroi de la population se multiplient.

La dévalorisation de la valeur morale du travail, le développement, encouragé par l'Etat, des jeux sportifs ou de hasard, dégrade l'esprit de responsabilité, de prévision, de solidarité.

Permettez-moi de vous rappeler aussi que:


  • Notre pays détient le record du monde de consommation de tranquillisants.
  • En 25 ans, les admissions en hôpitaux psychiatriques ont été multipliées par 3.
  • Il y a environ 12.000 suicides réussis chaque année, sur environ 160.000 tentatives. Le suicide est la 1ère cause de mortalité chez les 25-34 ans.
  • Et que dire de l'aggravation de l'alcoolisme ou de la toxicomanie ?



Les spécialistes en sociologie disent que la société française s'atomise, terme froid qui n'évoque rien, ni les souffrances ressenties, ni les transgressions qui se banalisent.

Appelant un chat un chat, je dis pour ma part que la France se décompose.

La destruction de la famille traditionnelle entraîne d'abord un affaiblissement de la morale sociale, puisque les valeurs fondamentales qui structurent la société sont moins transmises ou moins bien transmises aux jeunes.

Le déclin de la famille accentue également notre affaiblissement démographique, portant préjudice à notre puissance politique et économique, ainsi qu'aux équilibres sociaux.



Il faut le rappeler sans cesse : la famille est la cellule de base de notre société.

Elle est le socle de l'identité de la Nation et de son avenir. Elle est le lieu privilégié de l'éducation des enfants et de la transmission des patrimoines matériels et culturels, ainsi que des valeurs morales.

Mesdames et Messieurs, les gouvernements successifs depuis 30 ans sont responsables de cette situation, parce qu'ils ont imposé ce modèle de société, et parce qu'ils sont incapables de prendre les décisions de bon sens qui permettraient de remettre le pays sur les rails.

Le vrai bilan démographique montre l'exigence cruciale d'une politique résolue contre la déferlante migratoire, pour la natalité française et le dynamisme du peuple Français.

Je vois trois grands axes à cet effort de redressement : la relance de la natalité française, la garantie du niveau de vie des familles et la protection de l'enfance.

Tout d'abord, la relance de la natalité suppose des mesures immédiates :

1 - La création d'un revenu parental destiné à offrir aux mères ou aux pères de famille la possibilité de choisir librement entre l'exercice d'une activité professionnelle et l'éducation de leurs enfants ou l'alternance de ces deux activités.

2 - La mise en place d'un statut juridique et social pour la mère (ou le père) de famille : protection sociale, droit à la formation professionnelle et droit à la retraite.

3 - La création d'un prêt familial aux logements. L'État doit consentir un effort pour permettre à chaque famille française d'accéder à la propriété.

4 - La promotion de l'adoption prénatale.

Elle permettra à tout couple ne pouvant pas avoir d'enfants d'adopter l'enfant à naître d'une autre femme, qui ne désire pas le garder. Cette adoption conférera les droits de la naissance légitime à l'enfant adopté.

Parallèlement, les conditions d'adoption des enfants français abandonnés seront simplifiées.

Second axe, la garantie du niveau de vie des familles :

1 - Il faut redonner aux prestations familiales un caractère familial et national, et non plus exclusivement social.



Les allocations familiales seront réservées aux familles françaises, revalorisées et indexées sur le coût de la vie. Elles retrouveront pour objectif de couvrir une partie conséquente du coût réel de l'enfant à charge.

2 - Je propose également d'instaurer la carte France-Famille

Elle remplacera la carte famille nombreuse et sera délivrée gratuitement à partir du deuxième enfant, donnant droit à des réductions dans les transports et les lieux culturels (théâtre, cinéma, musée…) ainsi que dans les complexes sportifs (piscines…).

Enfin, j'entends développer la protection de l'enfance, en luttant plus durement contre la maltraitance et en appliquant la loi de juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse, qui interdit toutes les formes de violences et tout particulièrement la violence pornographique.

Concernant l'accueil de la vie, j'observe que la législation mise en place depuis la loi Giscard-Chirac-Veil ne répond pas aux objectifs initialement fixés par le législateur: protéger la vie et répondre à la détresse des femmes ayant recours à l'avortement.

J'entends donc mettre en place une véritable politique de fond, une politique préventive, une politique incitative: l'adoption prénatale, la création d'un revenu parental, la définition d'un statut juridique et social pour la mère de famille et la revalorisation des allocations familiales réservées aux familles françaises constitueront les moyens concrets pour réduire le nombre des avortements et relancer la natalité française.

Chacun doit être conscient en effet qu'il n'y a pas de redressement national sans redressement démographique.

Parallèlement à ces mesures nouvelles de valorisation et de protection de la famille, je m'engage à demander aux Français à l'occasion du dernier referendum du quinquennat - je rappelle que je compte en organiser un par année de la mandature - de promouvoir une nation moderne soucieuse du respect de la dignité humaine par l'inscription dans les textes qui fondent son existence et son développement du caractère sacré de la vie.

Vous le voyez, mesdames et messieurs, le Front National est le seul à pouvoir répondre à l'attente de notre peuple en matière de redressement familial et démographique, parce que nos propositions sont globales et qu'elles prennent en compte toutes les aspects de ces questions essentielles.



Nous sommes surtout les seuls à savoir qu'avant de traiter les conséquences, il faut agir sur les causes, faute de quoi l'on se contente de soigner le mal en appliquant des cautères sur des jambes de bois.

Les causes de l'affaiblissement de la France, vous les connaissez : la perte des valeurs qui ont fait notre civilisation, l'effondrement de l'autorité de l'Etat, la soumission aux diktats étrangers, la tentation mortelle de l'abandon et du renoncement.

Tous le reste est conséquence, même l'immigration, même l'insécurité, même la dénatalité....

Alors oui, mes chers amis, c'est sur nous mêmes et seulement sur nous mêmes que nous devons compter.

L'année 2007 sera décisive.

Quels que soient les tripatouillages, les magouilles, les manœuvres destinés à nous combattre, les élections présidentielles et législatives seront l'occasion pour les Français de dire leur mécontentement, leurs attentes, leurs espoirs.

C'est bien à une conjonction de la demande de notre peuple et de l'offre qui est la nôtre que nous allons assister.

J'ai souvent eu l'occasion de dire que la seule légitimité du combat politique était la perspective d'accéder au pouvoir.

Pendant très longtemps, nous avons avancé, portés par notre foi et poussés par la nécessité, mais ne sachant pas avec certitude sur quoi déboucherait notre marche.

On prête à Napoléon la formule suivante : " celui qui ne sait pas où il va ne va jamais très loin ".

Nous, nous savons où nous allons et nous y allons résolument.

Après trente ans d'engagement, trente ans de combat, trente ans de progression constante, le Front National touche au but qui sera d'ailleurs aussi un commencement.

Le Front National, c'est aujourd'hui le recours et l'espérance. Demain, avec vous, grâce à vous, ce sera la France enfin retrouvée.



Je vous remercie
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 15:35

Via Ilys

la soupe au cochon, la soupe au lard, la soupe avec des bouts de charcuterie traditionnelle française est une provocation inacceptable ( 4 vérités du 4 janvier 2007 - France 2 - 3min40 )

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2006 4 28 /12 /décembre /2006 19:02
L'absence d'émeutes en 2006 n'a pas fait baisser le nombre de voitures brûlées
 
 
 

[...] les statistiques sur les onze premiers mois de l'année ne montrent pas de véritable décrue - tout juste un léger recul - par rapport à 2005, preuve de l'enracinement et du caractère multiforme de ce phénomène.

 

 

Au cours de cette période, 40 270 véhicules ont été incendiés, contre 42 000 en 2005. En zone police, les chiffres de la direction centrale de la sécurité publique (DCSP) montrent même une constante quasi parfaite (32 695 en 2006, contre 32 669 en 2005). 

 

Il est à signaler que des villes moyennes autrefois paisibles, comme Angers ou Colmar, sont à leur tour touchées par le phénomène. Les incendies représentent 40 % de l'ensemble des violences urbaines recensées selon neuf indicateurs depuis deux ans par le ministère de l'intérieur. 

 

[...] les actes de violences collectives contre des représentants des services de sécurité, de secours et de santé sont en hausse de 10 %, s'établissant à 5 320, selon le baromètre. Et l'année n'est pas finie : la Saint-Sylvestre, toujours redoutée, devrait entraîner une forte mobilisation policière.

 

 

Sur les 23 300 mises à feu de voitures constatées par la DCSP sur onze mois, le quart a eu lieu par propagation, ce qui signifie que le véhicule n'était pas visé au départ. Dans 11 % des cas, les voitures sont brûlées afin de détruire des preuves. Une étude de cas, conduite récemment à Toulouse (Haute-Garonne), a même montré de fortes différences selon les quartiers. Le pourcentage d'actes volontaires en vue d'effacer des traces monte parfois jusqu'à 30 %.

 

 

Piotr Smolar

 

Article paru dans l'édition du 27.12.06.

Partager cet article
Repost0