Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 00:03
Lors de ses vœux à la nation le 31 décembre, Nicolas Sarkozy s’est voulu rassurant, en estimant que certes « les difficultés qui nous attendent en 2009 seront grandes » mais que « de cette crise va naître un monde nouveau auquel nous devons nous préparer en travaillant plus »Suite 
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 18:10
Bilderberg est une rencontre secrète annuelle où se réunissent 120 milliardaires, banquiers, politiciens, industriels, universitaires, hauts fonctionnaires... Les grands médias en traitent peu. Ils ne connaissent pas...

Qui Sont Les BILDERBERG

Bilderberg Bruxelles juin 2000

C dans l'air - Bilder... Quoi? Je n'en ai jamais entendu parler...

Les membres français du groupe Bilderberg


Bilderberg Ottawa 2006
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 19:00
Lorsque vous entendez ou lisez une histoire racontant un crime horrible... vous êtes... je pense... perturbé...
Un enfant assassiné...
Une famille massacrée...
De plus, en toute logique humaine, le ou les responsables doivent être arrétés, emprisonnés... jugés... et condamnés...
La raison humaine et une justice honnête imposent cette logique... je pense...
Or, à priori, cette logique n'existe pas...
Pourquoi ?
Un type genre Dutroux... est en prison... mais ses amis qui lui passaient "commande" d'enfants et les différents bénéficiaires de ses "services"... n'ont pas été inquiétés...
Or, dans le dossier et dans le livre de Jean Nicolas intitulé dossier pédophilie - le scandale de l'affaire Dutroux - paru aux éditions Flammarion en 2001, les faits révèlent, entre autres horreurs, qu'il revendait des enfants à des sectes sataniques... et il y a même des liens jusqu'au... Bilderberg...
Bilderberg ??? Suite
Partager cet article
Repost0
2 janvier 2009 5 02 /01 /janvier /2009 18:00

3/3 -Francs Maçons - Frères Invisibles de la République

A voir pour observer les symboles maçonniques qui orne aussi un peu partout les monuments à Paris, Jack Lang planche dans une loge sur la "démocratie"... "Convents", "rôle législatif du convent", "orientations de la politique maçonnique pour l'année à venir", "Grand Maître sérénissime", "liberté de conscience", "développement de la démocratie, mission essentielle", etc. 

Où l'on apprend que "dans les pays musulmans (où les loges travaillent au développement de la "démocratie"), les francs-maçons sont diabolisés et souvent persécutés" (sic)...

Deux phrases à retenir (pour les tous négationnistes du complot):

- "Il existe une fraternelle parlementaire qui rassemble des élus de tous bords et qui traitent de sujet éthique... font évoluer certaines lois..., travaillent sur certains sujets en amonts, et ensuite... font des propositions de lois, discutent avec d'autres élus, constituent des majorités, c'est-à-dire le travail parlementaire normal. C'est un travail de lobbying... des valeurs et des idées" (Patrick Kessel, ancien grand maître du Grand orient de France)...

- "En novembre 1974, Simone Veil alors "ministre de la Santé" sous Valéry Giscard d'Estaing,  avait entrepris de faire adopter la loi sur l'interruption volontaire de grossesse, la majorité gouvernementale y était très majoritairement hostile. ... L'intervention du Grand Orient de France [loge historiquement la plus anticléricale] auprès des parlementaires francs-maçons, avait permis de dépasser les clivages politiques traditionnels et avait fait bénéficié Simone Veil d'un consensus suffisant pour que son texte soit voté."...

Mais à part cela, "le complot n'existe pas"...
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 19:54
BPatrick Devedjian, nouveau ministre de la Relance économique,laisse la placede secrétaire général de l'UMP à Xavier Bertrand,membre du Grand Orient. L'interim à la tête du parti majoritaire devrait être assuré à partir de lundi par le ministre du Travail, qui devient de facto le favori pour prendre les rênes du parti à l'issue du conseil national le 24 janvier. C'est à cette date-là qu'il devrait quitter ses fonctions gouvernementales.
Suite Le Salon Beige
Partager cet article
Repost0
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 07:16

Le franc-maçon Jean-François Copé, et président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, s'est déclaré dimanche déterminé à faire adopter le texte sur le travail le dimanche, en dépit de l'hostilité qu'il suscite auprès de nombreux députés de la majorité.

 

"Le compromis consiste à dire: premièrement on réaffirme que le repos dominical est la règle et deuxièmement on sort les grandes surfaces alimentaires du bénéfice de la loi", a déclaré M. Copé.

Concernant la principe d'une rémunération double par rapport à un jour de la semaine, Jean-François Copé a expliqué que les secteurs faisant déjà l'objet d'accords spécifiques en seraient exclus.

"La loi devra respecter les accords de branches, on ne va pas déstabiliser des secteurs économiques entiers. Il y a déjà près de 7 millions de Français qui travaillent peu ou prou le dimanche (...) En revanche pour les secteurs qui sont nouveaux, là ce sera doublé", a-t-il dit.

PARIS (AFP) —

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 00:03
La thèse développée par Naomi Klein recoupe la stratégie maçonnique mondialiste de l'ordo ab chao.

Couverture ouvrage
Naomi Klein
Éditeur : Actes Sud








Nonfiction.fr

Avec La stratégie du choc, Naomi Klein, journaliste canadienne de 38 ans, approfondit la réflexion entamée dans ce précédent best-seller pour dénoncer "l’histoire secrète du marché dérégulé" et expliciter l'avènement du "capitalisme du désastre".

Pour la réduire ou la détruire, nombreux seront les critiques qui mettront en avant la théorie conspirationniste. Ce nouvel argument disqualifiant à la mode a été trop utilisé n’importe comment par quiconque se révèle incapable de s’opposer à une thèse sur le fond. Ici plus qu’ailleurs, l’attaque ne porte pas, tant l’auteur, ferme sur sa méthode, reste attaché aux faits et aux textes. Tous sourcés, tous connus pour qui veut bien voir.

Le lecteur en vient à se questionner sur lui-même et le fait, sans doute, qu’il est trop souvent passé à côté d’une "autre" réalité, qu’il s’est éventuellement laissé manipuler (soit par les médias – et les exemples sont accablants – soit par ses propres dirigeants), qu’il n’a rien vu ou rien voulu voir. 

Son ouvrage si factuel, si complet, si implacable, devient finalement une redoutable entreprise de démolition intellectuelle du discours néolibéral et, en creux, une arme de choix pour les défenseurs des droits des citoyens contre les puissantes corporations et les dirigeants qui les servent.

Une thèse dérangeante

"Nous allons vous presser jusqu’à ce que vous soyez vide puis nous vous emplirons de nous-mêmes."

C’est par cette citation tirée du livre culte de George Orwell, 1984, que Naomi Klein introduit son premier chapitre. C'est par cette phrase que l’on pourrait résumer la démarche qu’elle dénonce dans l’ensemble de son essai.

"Refaçonner les individus, les mettre en état de choc pour les soumettre." Cette idée fut largement développée par la CIA dans les années 1950. L’agence expérimentait ainsi les méthodes permettant de briser la résistance des prisonniers avec au cœur du dispositif l’électrochoc, destiné à ramener des adultes au stade infantile. L’objectif était d’obtenir une régression de la personnalité ou un choc psychologique rendant le sujet plus ouvert aux suggestions et plus susceptible de coopérer qu’avant l’administration du choc.

De manière particulièrement étayée, "la stratégie du choc" fait le parallèle entre cette méthode destinée à l’individu et ce qui a pu être fait, ensuite, à l’échelle d’une société toute entière.
"Un traumatisme collectif, un coup d’État, une catastrophe naturelle, une attaque terroriste plonge tout un chacun dans un état de choc. C’est ainsi qu’après le choc, tel un prisonnier dans un interrogatoire, nous redevenons des enfants désormais plus enclins à suivre les leaders qui prétendent nous protéger."


À l’origine, Milton Friedman

Il ne s’agit pas d’une invention de Naomi Klein, mais bien du "traitement de choc" préconisé par celui qui a très tôt compris ce phénomène : le plus célèbre économiste de notre temps, décédé en 2006, Milton Friedman.

Ce "prix Nobel" d’économie croyait en une vision radicale de la société selon laquelle le marché régit absolument tous les aspects de la vie, de l’école à la santé et jusqu’à l’armée. Il y croyait avec le même absolutisme et la même intransigeance que d’autres qui ont cru en un communisme soviétique idéal. Le parallèle n’est, bien entendu, pas anodin.

À la lecture de La stratégie du choc, nous comprenons mieux la citation de Donald Rumsfeld, comme toutes les autres, et saisissons alors le sens de nombreux épisodes obscurs de notre histoire récente.

Milton Friedman appela très tôt, à travers son enseignement à l’université de Chicago, à l’abolition de toute protection en matière de commerce, à la dérégulation de tous les prix et au démantèlement du service public.

Naomi Klein nous rappelle, par une multitude d’exemples concrets sur l’ensemble des continents (Amérique latine, Asie du Sud Est, Europe de l’Est, Afrique du Sud, etc.), que de telles mesures, toujours mises en œuvre avec le soutien des grandes institutions financières mondiales (FMI, Banque Mondiale, GATT puis OMC, Réserve fédérale américaine, Trésor américain, etc.), l’ont été contre l’opinion et les programmes  électoraux démocratiquement choisis, n’ont fait qu’augmenter le chômage et rendre plus précaire l’existence de millions de personnes.

"Seule une crise, réelle ou imaginaire, peut engendrer un changement profond", Milton Friedman

Alors qu’il apparaît presque simpliste de prime abord, ce raisonnement ne cesse, effectivement, de se confirmer cas après cas, fait après fait. Pire encore, il semble impossible de se remémorer un seul exemple de marché totalement libre tel que le conçoit Milton Friedman, dont la naissance aurait été présidée par la démocratie ou la liberté... "seulement la stratégie du choc".

Les exemples les plus emblématiques de ce "capitalisme du désastre", qui profite de toute catastrophe, sont illustrés par de nombreux entretiens et citations de citoyens allant des nantis aux plus défavorisés par le système. Les conséquences humaines des "jeux" du FMI ou de la Banque mondiale se révèlent dans toute leur violence. On s’interroge alors sur ces "responsables" irresponsables qui ont présidé à ces désastres.

Le coup d’État du Chili en 1973, suivi des strictes réformes économiques des "Chicago Boys" ; la guerre des Malouines en 1982, suivie de la rigueur thatchérienne ; le massacre de la place Tian’anmen en 1989 et le tournant économique néolibéral chinois ; l’attaque du Parlement russe en 1993 par Boris Eltsine et la libéralisation la plus débridée au profit des oligarques ; les attentats de 2001 puis l’invasion de l’Irak en 2003, suivis de la privatisation de la guerre, de la défense et de la sécurité ; le tsunami en 2004, suivi du déplacement des populations au profit d’installations hôtelières et d’une dérégulation étatique ; l’ouragan Katrina en 2005 suivi de la refonte sociologique de la Nouvelle Orléans et de la privatisation de secteurs publics entiers, etc.

L’Europe n’est pas prémunie contre toute "stratégie du choc". Si ses peuples refusent de plus en plus le libéralisme débridée, elle ne se tourne pas moins vers le populisme puis l’autoritarisme, comme l’illustrent les trop nombreuses atteintes aux droits humains et sociaux en France ou ailleurs sur le vieux continent.

*
Ordo ab chao. La crise fait surgir l'idée d'un nouveau «Bretton Woods»

* Les Illuminés : l'ordre par le désordre, ordo ab chao

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 18:28
par Wolfgang Freisleben, Vienne

Contrairement à une croyance générale, l’institut d’émission des Etats-Unis est, en fait, une machine à fabriquer de l’argent détenue par un cartel bancaire privé, qui gagne d’autant plus que les taux sont élevés. Mine de rien, il imprime des dollars à bon marché et les revend plus cher.
L’institut d’émission des Etats-Unis, appelé aussi «Réserve fédérale» ou «FED», revient constamment en point de mire lorsque le monde financier international se demande, anxieux, s’il va modifier son taux directeur ou non.
L’abréviation FED se rapporte au «Board of Governors of the Federal Reserve System», c’est-à-dire à la conférence des gouverneurs du «Federal Reserve System» érigé il y a 93 ans. Il s’agit non pas d’une ­banque centrale traditionnelle, mais de la réunion de cinq banques privées régionales tout d’abord, de douze banques actuellement, disséminées aux Etats-Unis, habilitée chacune à porter le nom de Federal Reserve Bank, un petit nombre d’initiés seulement sachant à qui elles appartiennent. Un seul point est certain: elles n’appartiennent pas à l’Etat. Néanmoins, elles exercent les fonctions d’un institut d’émission de l’Etat. Elles prennent leurs décisions au sein du Federal Reserve Board, dont le président les représente à l’extérieur et dont les séances ont lieu à Washington dans leur propre et imposant monument historique. La plus importante de ces banques privées est la Federal Reserve Bank of New York, qui contrôle l’énorme place financière de cette ville.

Privilèges d’une machine à fabriquer de l’argent

Ce cartel de banques privées dispose de privilèges incroyables, dont trois doivent être soulignés:
•    En imprimant des dollars, la FED convertit à moindres frais du papier sans valeur en dollars et prête ceux-ci aux Etats-Unis ainsi qu’à d’autres Etats et à d’autres ­banques contre reconnaissances de dettes. Au cours de son histoire, le cartel a donc créé des milliards de créances à partir du néant et encaissé des intérêts en permanence, ce qui lui assure un profit annuel atteignant des milliards. Ainsi, aucun gouvernement américain ne doit se faire des soucis à propos du déficit budgétaire tant que ces messieurs en complet sont à ses côtés et – tel est le cas du financement des guerres durant la présidence de Bush – mettent en branle la planche à billets en cas de besoin.

•    Le privilège des intérêts permet à la FED de fixer elle-même les taux et il est évident qu’elle a le plus grand intérêt à encaisser les plus hauts intérêts possibles. Les taux at­teignent donc un niveau souvent particulièrement élevé et occasionnent périodiquement des crises – ce qui est le cas actuellement et donne l’occasion à la FED d’intervenir ultérieurement comme sauveur. Les intérêts opèrent en permanence une ponction sur le pouvoir d’achat des citoyens américains en faveur des banquiers de la FED, par les intérêts des crédits comme par les impôts transformés en intérêts dus à la FED en raison de l’énorme service de la dette publique. Modifiant constamment les taux d’intérêt, la FED change les conditions cadres de la plus grande économie du globe et de la plus importante bourse des actions, celle de Wall Street, qui, principale bourse du monde, diffuse des signaux en direction des autres bourses.

•    Pour être en mesure de résoudre les crises bancaires, la FED gère les réserves monétaires de ses banques membres (rémunérées à raison de 6% par année), qu’elle remet à disposition du système bancaire lors de l’éclatement d’une de ces crises. Actuellement, la FED s’efforce de prévenir, en fournissant à maintes reprises des liquidités aux banques, une crise financière mondiale causée par le krach du système de financement immobilier américain. Comme de nombreuses banques améri­caines de crédit hypothécaire ont sagement lié leurs crédits à des papiers-valeurs et transmis ainsi leurs problèmes à des banques européennes, celles-ci ont commencé aussi à vaciller.
Mais c’est la FED et son ancien président, Alan Greenspan, qui ont provoqué cette crise. En abaissant rapidement et dramatiquement les taux d’intérêt – après avoir porté le taux directeur jusqu’au niveau exorbitant de 6% –, et avoir approvisionné l’économie américaine excessivement en liquidités, Greenspan avait tenté, à partir du 3 janvier 2001, d’enrayer la plus forte chute boursière depuis 50 ans. Au 25 juin 2003, le taux directeur était tombé à son niveau minimal de 1%, ce qui avait permis aux banques d’octroyer des crédits aux taux extrêmement bas et ce qui avait fait tomber de nombreuses familles dans le «piège du crédit», les incitant à acheter des logements à crédit, à des conditions auxquelles elles ne pouvaient faire face qu’à des taux bas.

Crise provoquée par la FED

A la fin du cycle des taux d’intérêt, Greenspan avait provoqué une situation qui avait déclenché une avalanche. En effet, la FED a majoré douze fois de 0,25% son taux directeur, du 30 juin 2004 au 29 juin 2006, le portant alors à 5,25%. Il dépasse ainsi de 525% le taux fixé il y a quatre ans! Les taux fixés pour les crédits hypothécaires sont montés en conséquence et ont atteint un niveau que toujours davantage de familles ne peuvent pas supporter. Comme la propension à épargner est actuellement négative aux Etats-Unis, que la plus grande partie de la population doit recourir au crédit et que les carnets ­d’épargne ne jouent guère de rôle, la crise s’accentue. Vu que, depuis l’année précédente, toujours davantage de bailleurs de fonds hypothécaires sont – tout comme leurs clients – en retard dans leurs paiements à d’autres banques, le système bancaire est en crise, celle-ci ayant atteint un point culminant en août 2007, lorsque la FED et la Banque centrale ­européenne (BCE) n’ont pu stabiliser le système que par plusieurs injections de liquidités.
La crise des liquidités bancaires s’est immédiatement répercutée sur la bourse, qui réagit généralement de manière sensible aux variations de taux de la FED. En effet, la hausse des taux rend les titres à intérêt fixe plus attrayants que les actions, freine l’économie, est donc un poison pour la bourse et abaisse les cours des actions. Ainsi a commencé septembre 2007.

Les motifs des banques de la FED

Pour comprendre la manière d’agir et les motifs de la FED, qui paraissent parfois curieux, il faut jeter un coup d’œil sur l’histoire de l’institut d’émission.
La proposition d’établir une banque centrale est due au banquier allemand Paul Warburg. La crise financière et bancaire déclenchée en automne 1907 par la faillite de Knickerbocker Trust Co. et la situation menaçante de Trust Company of America a mis en péril 243 banques, car aucune institution n’était en mesure de mettre temporairement des fonds à leur disposition pour surmonter leurs difficultés de paiement. Dans un discours prononcé peu de mois auparavant à la Chambre de commerce de New York, le banquier John Pierpont Morgan avait prévu par hasard cette crise et appelé à fonder une ­banque centrale. La crise se prêtait à merveille au soutien de cette revendication. Par la suite, Morgan a joué un rôle essentiel, à l’arrière-plan, dans la réalisation du projet.
Initialement copropriétaire de la banque Warburg de Hambourg, Paul Warburg avait épousé en 1893, lors d’un séjour aux Etats-Unis, la fille de Salomon Loeb, de la banque new-yorkaise Kuhn, Loeb & Co., qui a fait de lui et de son frère Felix des partenaires de la banque (fusionnée en 1977 avec ­Lehman Brothers).
Pourvu généreusement par la Banque ­Kuhn Loeb d’un salaire annuel de USD 5 000 000, Paul Warburg s’est occupé uniquement, pendant les six ans qui ont suivi la crise bancaire, d’une «réforme bancaire» tendant à ériger une banque centrale d’après le modèle de la Banque d’Angleterre, laquelle appartenait alors à des banquiers privés. Ce faisant, il a été soutenu par le sénateur Nelson D. Aldrich, beau-père du premier héritier milliardaire américain, John D. Rocke­feller junior, connu comme porte-parole du banquier J.P. Morgan au Congrès des Etats-Unis.

Conspiration au yacht-club de Jekyll Island

En novembre 1910 finalement, un groupe de personnes triées sur le volet s’est rassemblé, sous prétexte d’une excursion de chasse, dans un wagon de chemin de fer aux jalousies fermées du yacht-club que possédait le banquier J.P. Morgan à Jekyll Island, en Géorgie. Lors de cette réunion secrète, taxée ultérieurement de conjuration, Paul Warburg, représentant de Kuhn Loeb et d’autres banques ainsi que deux banquiers de J.P. Morgan, représentant aussi les intérêts du groupe Rothschild, et deux du groupe Rockefeller ont décidé d’aider le sénateur Aldrich à rédiger en neuf jours un projet de loi que le Républicain vaniteux entendait présenter en son nom au Congrès. Il s’agissait non pas d’une banque centrale, mais seule­ment d’une société privée nationale de réserve dont plusieurs comptoirs devaient être disséminés aux Etats-Unis et dans lesquels des banques affiliées volontairement de­vaient déposer des réserves monétaires de crise. En raison de ses relations bien connues avec le centre financier et boursier de Wall Street, Aldrich a échoué, la majorité méfiante des députés voyant à juste titre dans son projet un plan tendant à assurer à un cercle restreint de banquiers puissants et liés les uns aux autres une position dominante et, partant, la possibilité de réaliser des profits énormes dans l’économie américaine.
Les requins de Wall Street ne se sont évidemment pas découragés et ont profité des élections présidentielles de 1912 pour faire élire le candidat démocrate ­Woodrow Wilson, qu’ils ont soutenu massivement sur le plan financier. Pendant la lutte électorale, il s’est fait passer pour un adversaire du «Wall Street Money Trust» et a promis au peuple un système monétaire exempt de main-mise des banquiers internationaux de Wall Street. En fait, la conception de la banque centrale a été élaborée par le groupe­ment qui semblait avoir perdu la partie.

En tout cas, les Schiff, Warburg, Kahn, Rockefeller et Morgan avaient misé sur le bon cheval. Sous le titre de «Federal Reserve Act» qui dissimule sa portée et qui prétendument réduit à néant le projet de banque centrale formulé par Wall Street, ils ont déversé le 23 décembre 1913 sur des députés démocrates des mieux disposés et avec le soutien du président Wilson, un projet de loi très peu modifié et ont requis l’approbation du Congrès alors que de nombreux députés non informés prenaient déjà leurs vacances de Noël et que très peu avaient lu le texte du projet.

Le plus grand cartel du monde

Les rares députés qui ont perçu la nature de ce jeu pervers n’ont guère pu se faire entendre. Avec sagesse, le conservateur ­Henry Cabot Lodge senior a prévu «une inflation énorme de moyens de paiement» et que «la monnaie d’or serait noyée dans un flux de papier-monnaie non échangeable». Après le vote, Charles A. Lindbergh senior, le père du célèbre aviateur, a déclaré au Congrès: «Cette loi établit le cartel le plus important au monde […] et légalise ainsi le gouvernement invi­sible de la puissance financière […]. Il s’agit du projet de loi Aldrich déguisé […]. La nouvelle loi provoquera de l’inflation tant que le cartel le souhaitera […].»

Lindberg avait raison, comme le prouve le «privilège du dollar». Avant l’établissement du Système fédéral de réserve, des banques privées avaient déjà imprimé des billets. Dans les années soixante du XIXe siècle, il y avait encore 8000 sortes de billets, émises par des «State Banks» privées avec l’autorisation de l’Etat. A partir de 1880, 2000 banques pourraient avoir encore émis leurs propres billets. Depuis 1914, le chiffre s’est limité à la douzaine de banques privilégiées.
Quand le président Abraham Lincoln a eu besoin d’argent, en 1861, pour financer la guerre civile et que les crédits des ­banques Rothschild, financiers traditionnels des guerres, lui sont devenus trop chers, il a éludé le privilège des banques privées et fait imprimer un billet d’Etat, le «Greenback». Il ne devait pas survivre longtemps à cette démarche téméraire. En 1865, il a été assassiné par un tireur isolé, abattu lui-même lors de sa fuite. Le successeur de Lincoln, Andrew Johnson, a suspendu l’impression de billets pour des raisons inexplicables.
Le prochain président qui a voulu redonner à l’Etat le monopole de l’impression de billets a été John F. Kennedy.

Tentative de Kennedy de priver la FED de son pouvoir

Peu de mois avant son assassinat, John F. ­Kennedy a été semoncé par son père Joseph dans le salon ovale de la Maison Blanche. «Si tu le fais, ils te tueront!» Mais le président ne s’est pas laissé dissuader. Le 4 juin 1963, il a signé l’acte exécutif numéro 111 110, abrogeant ainsi l’acte exécutif 10289, remettant la production de billets de banque dans les mains de l’Etat et privant en grande partie de son pouvoir le cartel des banques privées. Après que quelque USD 4 milliards en petites coupures nommées «United States Notes» eurent déjà été mises en circulation et alors que l’imprimerie de l’Etat s’apprêtait à livrer des coupures plus importantes, Kennedy a été assassiné le 22 novembre 1963, soit 100 ans après Lincoln, par un tireur isolé abattu lui-même lors de sa fuite. Son successeur s’appelait Lyndon B. Johnson. Lui aussi a suspendu l’impression de billets pour des raisons inexplicables. Les douze banques fédérales de réserve ont retiré immédiatement les billets Kennedy de la circulation et les ont échangés contre leurs propres reconnaissances de dette.

Grâce à son monopole de production illimitée d’argent, le cartel bancaire du Système fédéral de réserve dispose d’une énorme machine à fabriquer de l’argent, qui lui permet de gagner énormément. Qui se cache derrière ce système est un secret bien gardé. Car il faut distinguer entre les banques proprié­taires et les simples banques membres, qui déposent des réserves monétaires pour, le cas échéant, être sauvées par la suite. Il y a quelques années, la Federal Reserve Bank of New York a publié les noms de ces banques membres, qui n’ont par ailleurs aucun droit. La rémunération annuelle de leurs dépôts se chiffre à 6%. Mais le niveau de leurs parts est tenu secret comme les noms des propriétaires des banques fédérales de réserve, initialement trois, aujourd’hui quatorze.

Critique après le krach de 1929

Paul Warburg a refusé la présidence du Federal Reserve Board en 1910, alors que ce juif allemand à l’accent prononcé, juste avant le début de la guerre contre l’Allemagne, venait d’acquérir la nationalité des Etats-Unis. Toute­fois, il devint membre du Conseil d’administration et du puissant Council on Foreign Relations, qui passe encore aujourd’hui pour le berceau des politiciens américains et des banquiers de la FED.

Les efforts qu’il a déployés pendant de longues années pour fonder l’institut d’émission américain lui ont valu non seulement de l’argent et des honneurs dans la haute finance, mais aussi la pire expérience de sa vie. En 1928, il a exigé sans succès une limitation de la circulation monétaire afin de freiner la spéculation boursière qui rappelait la ruée vers l’or. Mais ceux qui étaient disposés à l’entendre sont restés rares; on le nommait la Cassandre de Wall Street. Après le krach d’octobre 1929, il devint la cible de ceux qui avaient perdu leur patrimoine. Des rumeurs, des brochures et des articles de presse l’ont décrit, lui qui avait tenté d’entraver les catastrophes financières, comme «l’auteur non américain» de la panique boursière d’alors. On a pu lire que «Paul Warburg avait prêté avec sa bande de l’argent au Système fédéral de réserve afin de mettre en mains juives les finances américaines et d’exploiter l’Amérique jusqu’à son épuisement.»

De telles légendes se sont poursuivies jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Aigri par ces attaques, il est décédé en 1932. En 1936-1937, les cours des actions ont baissé de 50%, en 1948 de 16%, en 1953 de 13%, en 1956 de 13%, en 1957 de 19%, en 1960 de 17%, en 1966 de 25% et en 1970 de 25%. Ont suivi le krach ­d’octobre 1987, les chutes de cours de 1990, 1992 et de 1998 ainsi que, finalement, la forte baisse d’avril 2000 à mars 2003 et la crise actuelle qui a commencé en août/septembre 2007 et dont les effets sont incertains.
Aujourd’hui, on répand le bruit – mais ne le confirme pas – que le groupe bancaire Rocke­feller détient 22% des actions de la Federal Reserve Bank of New York et 53% de tout le Système fédéral de réserve. Principal acquéreur de bons du Trésor des Etats-Unis, la Banque du Japon possèderait 8% de ces actions. On attribue 66% aux banques purement américaines et 26% aux vieilles ­banques européennes (dont 10% aux banques Rothschild).     •

Source: International III/2007
(Traduction Horizons et débats) via
Hervé Ryssen

 

 

. Goldman Sachs ou comment les banquiers ont profité de la crise

. Goldman Sachs, La banque qui dirige le monde (Arte)

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 18:27
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 18:35

La dernière video du Libre Penseur sur la "désobéissance civique". Un thème qui se fait jour en ce moment. Un instituteur a décidé d'expliquer sur un blog son refus d'appliquer la réforme du primaire décidée par Xavier Darcos, à savoir les nouveaux programmes. "En conscience, je ne peux plus me taire ! En conscience, je refuse d'obéir".

Add. Mardi 25 nov. Denis Sureau ... sur le Forum catholique. Il décape :

"j'entends des sermons nous dire payez vos impôts et obéissez aux gouvernants. Mais saint Thomas dit qu'un impôt doit être raisonnable et le prince poursuivre le bien commun. Deux conditions qui ne sont manifestement plus remplies. La fraude fiscale et la désobéissance civile deviennent des actes moraux." Via Le Salon Beige

Le programme de "veille" sur internet portera sur les media en ligne jusque les forums grands publics, les blogs, les pages personnelles, ainsi que les appels et pétition en ligne...
Qu'est-ce que la désobéissance civique ? C'est une réponse logique et saine, voire vitale, aux agissement nazifiants de l'élite dégénérée. Pourquoi la ploutocratie a une peur bleue que ça se propage ? Une vidéo d'une heure est en réalisation pour disséquer calmement et chirurgicalement l'émission d'RMC avec le représentant du collectif des désobéissants.

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 14:09
L’élection par 22 voix sur 29 de Simone Veil à l’Académie Française en remplacement de Pierre Messmer est à marquer d’une pierre noire et à considérer comme un jour de deuil, de désolation et de honte pour la France, jadis appelée Fille aînée de l’Eglise.


La suite
sur la Porte Latine


 via
le Forum catholique
Partager cet article
Repost0
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 11:25

"Sans jamais concéder à quelque lourdeur intellectualiste, ce livre offre, sans fantasmagorie, sans haine pour les personnes, mais sans complaisance, un éclairage du phénomène maçonnique sous tous ses aspects.
Par la voix de ses grands maîtres, la franc-maçonnerie se présente sans cesse comme la religion de la République. Mais la vérité n’est-elle pas plutôt qu’elle a façonné une république selon sa religion ? Une république d’initiés !
Bernard Antony démontre pourquoi il est évident que le catholicisme, de Clément XII à Benoît XVI, ne pouvait qu’interdire à ses fidèles l’appartenance à un ordre qui, quelles que soient ses obédiences, est le lieu de résurgence d’antiques gnoses où l’on fait en réalité passer les initiés du culte de la raison aux spéculations surréalistes d’un symbolisme ésotérique nourri d’alchimie, de kabbale, d’hermétisme et de manichéisme. Le Blog de Bernard Antony

"Vérités sur la franc-maçonnerie, de la subversion des loges à la république des initiés" de Bernard Antony, éd. Godefroy de Bouillon. 37 € port compris, à commander au Centre Charlier 70, boulevard Saint Germain 75005 Paris
Partager cet article
Repost0
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 18:39
L’ensemble de la campagne présidentielle de Barack Obama a été attentivement suivie par les médias du monde entier et plus particulièrement par les journalistes occidentaux. En effet, la presse, les radios, les chaînes de télévisions ont « informé » quasi quotidiennement les Français des meetings tenus par Mc Cain et Obama, des différents « scandales » de part et d’autre, de l’engouement que suscitait la candidature du métis dans une frange de la population nord-américaine et même de l’état de santé de sa grand-mère.

Le parti-pris des journalistes du monde entier était flagrant. Après l’élection du 44ème président des Etats-Unis  ceux-ci « ont salué mercredi à l’unisson l’élection "historique" de Barack Obama à la Maison Blanche, estimant qu’elle allait non seulement transformer la face des Etats-Unis mais également de la planète » (Tribune de Genève).

Or, comme chacun le sait, les présidents américains sont à la solde de l’administration elle-même verrouillée par de multiples lobbies. Obama ne changera la face des USA et du monde que s’il en reçoit l’ordre.

... Le nouveau président incarne la politique de métissage généralisé mise en route depuis plus de trois décennies dans l’ensemble de l’Occident. Il est le symbole du cosmopolitisme, il est l’homme nouveau.

Les élites mondialistes s’acharnent depuis fort longtemps à détruire toute forme d’identité culturelle, religieuse et ethnique. Le métissage de tous les peuples de la planète n’a pour objectif que de créer un homme identique aux quatre coins du globe. Cet homme « nouveau » consommera les mêmes produits et croira dans le même dieu de Dubaï à Paris.
Suite
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 20:21

Nous connaissions grâce aux excellents travaux d'Hervé Ryssen la technique sioniste de l'"inversion accusatoire", il existe également l'inversion oratoire, inversion du sens des mots, une véritable subversion du langage, et la remise de médailles d'honneur, médailles "académiques", etc. Deux exemples ci-après. 

Le 6 novembre au soir, l’organisation B’nai B’rith France a annoncé un dîner de gala présidé par Bertrand Delanoë.

"Le B’nai B’rith se présente lui-même comme une organisation maçonnique réservée aux juifs et se réclamant officiellement, sur son site, du sionisme.

 

Le 26 mars 1986, le journal Le Monde révélait le pacte conclu au nom de Jacques Chirac et du RPR devant le B’nai B’rith de ne s’allier en aucun cas au Front National. C’est dire son importance.

 

A l’occasion de cette soirée, une remise de médaille d’honneur sera remise, pour : “leur qualité, leur courage, leur abnégation et leur ténacité (…leur) esprit d’ouverture, d’humanisme et de tolérance (sic) à : Alain MORVAN, Philippe VAL et François ZIMMERAY.“

 

* M. Zimeray, élu socialiste, est un ardent défenseur de la politique d’Israël dans les territoires occupés.

* La tolérance de M. Philippe Val est très unilatérale. Tolérance envers son camarade pédophile Font, intolérance envers son autre camarade Siné. Charlie Hebdo n’est ordurier que dans les limites permises.

* M. Alain Morvan, ex-recteur lyonnais, fonction qu’il a due à son éphémère carte du RPR, ne s’est distingué que par une opposition ambiguë à l’ouverture d’un lycée musulman à Lyon, et, surtout, par la haine implacable qu’il a montrée à l’égard de Bruno Gollnisch, ce qui, d’un avis unanime, a protégé ce recteur quelques mois d’une révocation que son caractère avait rendue inéluctable.

 

S’il a réussi à priver les étudiants de M. Gollnisch d’un enseignement qu’ils étaient unanimes à réclamer, M. Morvan n’en a pas moins été condamné par le Conseil d’Etat pour atteinte grave à une liberté fondamentale, et par la juridiction pénale pour injure. Les termes : “esprit d’ouverture”, “humanisme, “tolérance”, employés par le B’nai B’rith traduisent donc, comme de coutume, une complète inversion du langage.

 

En somme, ce 6 novembre, les communautaristes décorent les sectaires."

Source: Communiqué de presse du groupe FN Rhône-Alpes, via 
Club Acacia

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 07:21

Le 2 novembre, une video réalisée par le Libre penseur sur dailymotion indiquait pourquoi Obama serait le prochain "président des Etats-Unis"... Il ne s'est pas trompé.


Victoire d'Obama
Durée : 11:13 Pris le : 02 novembre 2008
Obama était le candidat des banksters lucifériens du Bilderberg...


Obama a été élu cette nuit du 4 au 5 novembre 2008 "président des Etats-Unis".

"C'est le Gorbatchev américain, il détruira l'Amérique, il ne la reconstruira pas." (réaction de "l'ultra-nationaliste" russe Vladimir Jirinovski)  

Je me range à cette opinion de l'"ultranationaliste" russe...

Obama est le président d'une minorité oligarchique, le président de la clique cosmopolite et internationaliste. C'est cette minorité qui a imposé son choix grâce à l'argent et l'achat des medias. 

Les oligarches, une fois de plus, ont joué les minorités contre la majorité... Un coup de "Grand maîtres"…

L'argent-roi a fait l'élection. L'opinion manipulée par un véritable matraquage médiatique n'a fait qu'avaliser le choix qui avait été fait avant elle...

Les gauchistes pro-Obama criant sur tous les toits qu'une nouvelle ère est en train de s'ouvrir ouvrent surtout l'ère des Macdos dans le monde entier... Ces gauchistes en bons valets du système liebéral ont avalisé le choix que leurs maîtres "libéraux" et porteurs de "lumières" flamboyantes, leur avaient dicté...  Désormais il n'y aura plus de races, plus de nations, plus de frontières, mais une seule démonocratie mondiale... La Tour de Babel reconstruite... Clap clap, applaudissez tout le monde est content!

 

Avant d'être "élu" par le "peuple américain", Obama a été choisi par les banksters et principalement financé par la banque "Goldman Sachs"...

La race pure, la race métisse : c'est parce qu'il est "issu des minorités" que le candidat "afro-américain" a été élu et choisi par les banksters cosmopolites sans frontiéristes... Avec lui, "la barrière raciale est tombée"... C'est que forcément une autre va tomber… Si ce n'est pas du racisme anti-blanc américain cela y ressemble… "L'Amérique va changer"..., "il y aura du changement en Amérique et dans le monde"... Que cela vous plaise ou non, "il va falloir vous y faire", "les frontières vont tomber", "c'est comme ça"...

Ce discours du "changement" implique ....une table rase.... Curieusement, c'était déjà le discours ... des francs-maçons révolutionnaires en 1789 (Discours de Rabaut-Saint-Etienne à la tribune de la Constituante sur le changement des idées, des lois, des moeurs, des hommes, des choses, "tout détruire puisque tout est à reconstruire")...

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 13:14
L'un des "comiques" de la république a dit une vulgarité...
Un de plus...
Mais... merci à lui...
Je m'explique...
Après Dieudonné et son "show" qui a jeté un froid... Alain Soral qui fait attention à ce qu'il dit... de peur de se faire "attaquer"... au tribunal par les ligues "bien pensantes", toutes liées à la franc-maçonnerie et au B'nai Brith... il y a maintenant Jean-Marie Bigard...
Il a donné un avis différent...
Grillé... le "big"... art...
Honte suprême, il a été traité de "négationniste"... de "révisionniste" !!!
Il a nié la vérité imposée... sur le 11 septembre 2001... (
LIRE)

Alors, pour commencer, voyez déja le logo, ci-dessous, de l'agence établie en Janvier 2002 pour fournir des éléments aux américains sur le 11 Septembre 2001...
Le journal the Guardian en Février 2002 en avait parlé.
Le logo a "disparu" peu de temps après... car similaire à celui des... illuminés de Bavière... qui figure déjà sur le billet vert américain nommé dollar... et trop révélateur... de leur puissance aux yeux des "cons-citoyens"... mondiaux...
Idem pour la Lucifer Trust... qui
a modifiéson nom en Lucis Trust et pose fièrement à l'ONU...
Et, en deux images... des illuminés de Bavière à nos jours...
Des Illuminés... à l'ordre des Skull and Bones (
LIRE)... en passant par le 11 Septembre 2001...
















Donc, Jean-Marie Bigard est devenu, d'un coup... négationniste...
Le grand pote... au franc-maçon national, le petit kapo...


On aura tout entendu...
Après un "pauvre" Bernard Tapie qui ramasse 45 millions de "rots" - 295 millions de francs... - pour "préjudice moral"..., après avoir bien dépouillé le crédit lyonnais avec ses "potes" francs-maçons... maintenant nous avons droit à un "pauvre" Jean-Marie Bigard... négationniste...

Lui qui est si... poli... si "républicain"... avec toutes ses subtilités verbales...
Le "pauvre"...
Laché par tous ses... amis ???
Il est vite revenu sur ses propos... avant d'être laché par tous et "grillé" partout...
Terminé le... stade de France ???
Non...
Il s'est incliné...
Comme tant d'autres... esclaves de la secte nommée franc-maçonnerie... qui font les forts... à la télé...

Dieudonné et Alain Soral sont de bons exemples... disparus... car mauvais citoyens...
Tant que TOUS CRACHENT SUR CE PAYS, SON HISTOIRE, SES TRADITIONS, SA RELIGION... TOUT... et qu'ils se couchent devant une vérité imposée par toute une clique menée par des "grands traitres"... aux ordres de sectes... franc-maçonnerie, B'nai B'rith... tout va bien...
Je... rigole...
Notez qui sont les "amis", entre bien d'autres, du B'nai B'rith...

L'AMORC... des "rose-croix"...
Cela provient de l'almanach maçonnique de 1966...
Il est bon de noter... au passage... que l'AMORC est lié, en bons satanistes ou lucifériens qu'ils sont, à l'OTO et son satanisme radical avec viols et meurtres... d'enfants, et l'AMORC était impliquée dans... le massacre des "templiers" en Suisse... entre autres "bricoles"...

Tous admirent... Eliphas Lévi... entre autres adorateurs de... l'étoile flamboyante...

Mais ça, vous le saviez déjà...
Donc, suite aux "gros mots" de Bigard, quelques jours après... polémique...
Le 11 Septembre 2008, sur Canal+, pendant "l'édition spéciale", Ariel Wiesmann, journaliste de l'émission, a parlé des "conspirateurs" au sujet du 11 Septembre 2001, puis des conspirateurs en général pour parler... d'Augustin Barruel (inversion accusatoire...), grand dénonciateur d'une conspiration devant l'histoire...
Augustin Barruel, dans son oeuvre majeure "mémoires pour servir à l'histoire du jacobinisme", a "juste" dévoilé les dessous de la "révolution française"... (LIRE), prévenu de la conspiration contre les rois, les religions, les états, les peuples...
A priori, il ne s'était pas trompé...








Pseudo "révolution" française qui a été, en réalité, un coup d'état effectué par des sectes : Illuminés de Bavière, franc-maçonnerie, rose-croix, martinistes, théosophes... et autres terroristes sanguinaires...

Pour, soit disant, amener la "démono-cratie"... sous la guillotine...
Mauvais citoyen... le Roi...


















Et le peuple... subit... depuis...
Révolutions, guerres civiles, guerres "mondiales"...
A la guillotine, braves "cons-citoyens"... la république passe... et le peuple trépasse...
Les ancètres idéologiques à Sarkozy... qui, depuis des années se dit être un "jacobin"... en bon républicain franc-maçon qu'il est...


Mais... merci monsieur Wiesmann...
Même si ses propos étaient, en toute "gentillesse", plus destinés à critiquer, voire riduculiser tous ceux qui dénoncent une conspiration au sujet du 11 Septembre 2001 et de l'histoire en général, merci... pour la pub...
Car, ils n'est pas obligé de... croire...
Sachez, monsieur Wiesman, et vous, lecteur, qu'il serait bien de faire, pour commencer, le lien entre Clearstream, Skull and Bones, Lehmann brothers, Goldman Sachs, Rothschild, Lazard, Warburg, Kuhn Loeb and Co... nouvel ordre mondial, ONU, FED, Wall Street, sectes et compagnie... de leurs origines... à nos jours...
Les histoires actuelles avec Lehmann brothers et Goldman Sachs... c'est juste une grosse "arnaque" que le "con-citoyen" américain va payer... et eux vont laver leur argent sale... en famille... c'est clearstream... le courant qui nettoie... argent, drogue, armes et sang...
750 milliards de dollars ???
De la menue monnaie...
Regardez les chiffres de l'un de leurs "joujou"...
Car ils en ont bien d'autres dont les bourses de Londres et de Wall Street ainsi que... la réserve fédérale américaine - FED...
Mais, Clearstream... vous connaissez ???
Non ???
Ils jouent avec 10 000 milliards de "rots"... tous les ans... depuis logtemps...
En 2000, cela représentait 47 fois le budget de la France...
Drogue, pillages, mafia... crédit lyonnais... tout y passe... clear-stream... qui fonde des associations au nom de... Prométhée...

Ce n'est rien... juste la partie visible de... l'iceberg...
Iceberg... Titanic ???
Mais... non... rien... pas bien... silence... chut !!!
Y-a star'ac... et sarko le petit kapo... qui fait le "beau" avec ses potes Wiesel, Strauss-Khan, Bush... à l'ONU...
Et... s'il y avait quelque chose... les journalistes sont là ???
Non ???

Sans parler de George Soros, invité sur France 3 en Septembre 2008, qui, "d’après l’institut de renseignement Schiller, travaille pour le groupe bancaire Rotschild (pétrole - Shell -, or, banques et "autres"...) qui gère les finances de la famille royale britannique"... et qui controle la City... (
LIRE)

Luciferschild (une petite video sur les Rothschild)

Je pense qu'à Canal+, ils sont bien placés avec l'excellent reportage de l'équipe des journalistes de l'émission 90 minutes en compagnie de Denis Robert... et toutes leurs... révélation$...
Et, pour des journalistes, il est facile de vous procurer l'original d'un documentaire réalisé par Daniel DeWitt en 2001 sur... les Skull and Bones... révolution Russe, Lénine, Trotsky, Hitler, Bush...
Monsieur Antony Sutton, auteur d'un livre sur cette secte maçonnique américaine, l'ordre des Skull and Bones (
LIRE), m'avait dit avoir vu ce documentaire... et que celui-ci était très bien réalisé et bien documenté...
Ce documentaire, initialement programé pour être diffusé à la "télé"... a été interdit de diffusion au dernier moment...
Pourquoi aucune chaine "télé" française ne le diffuse, un soir à 21 heure ???
Pas bien ???
Pourquoi ?
Hitler, la famille Bush, Rockefeller et tous leurs amis... ensemble... les "frères" au petit kapo national...
Vous avez dit censure ? (
LIRE)

Non...
Donc, cette conspiration contre les peuples et les religions, est démontrée par les FAITS, les évidences...
Nier l'évidence..., nier les FAITS, c'est autre chose...
Attention à la marche... qui n'est pas là...
A croire "ceux qui détiennent la vérité suprême", les "élites" de la république maçonnique, planqués derrière leurs tubes, tous les auteurs qui dénoncent une conspiration par des sectes et sociétés secrètes, alliées à des banques, sont des idiots... pour rester poli.

J'avais déjà abordé ce sujet en Avril 2001... (
LIRE)

Pour le 11 Septembre 2001 ?
Les faits réels et la "vérité officielle" sont contradictoires...
Contre l'avis de tout journaliste sérieux... français... et américain surtout...
Contre les faits eux-même et depuis... le premier jour... le 11 Septembre 2001...
Contre l'avis de tous spécialistes honnêtes... pilotes, experts en démolitions, architectes...
La structure des immeubles étaient prévues pour un tel choc... et se sont effondrées exactement de la même manière que des immeubles détruits par explosions controlées...
Un choc pareil était prévu à la construction... par des normes de sécurité imposées hallucinantes...
Regardez des vidéos de destructions d'immeubles par explosions controlées...
Et bien d'autres choses encore, et ceci juste pour les 2 tours...
Le Pentagonne... avec un boeing qui vole au raz du sol, qui évite tout, lampadaires, arbres... laisse la pelouse toute propre et fait un trou... sans aucun résidu... rien... et puis s'en va...
C'est un "avion... suppositoire"...
Sans parler du fait que l'on laisse croire au monde que des pilotes ont été formés en "15 jours chrono"... sur des mobylettes de l'air... pour faire des figures identiques avec ce type d'avions...
C'est comme vous faire croire que ma grand-mère, en short, traverse la Manche à la nage, sur le dos, en 2 minutes en prenant un café... avec sa cigarette au bec...
C'est aussi... ridicule... mais lui... ne tue pas... le ridicule...
Et... bien sûr... sans parler du 3° immeuble effondré de peur... qui n'est pas mentionné dans le rapport officiel américain sur le 11 Septembre 2001... dont des membres de cette pseudo "commissions" étaient membres du... CFR... créé par l'ordre des Skull and Bones... (
LIRE)

Un ministre japonais en a parlé dans son pays...
C'est rien... c'est juste un... "jaune"... dont le peuple japonais innocent a été atomisé une fois... alors... attention aux paroles...
En France... on a Kouchner promoteur d'atomisation d'enfants Iraniens... et autres... "dommages collatéraux"... Afghans, Irakiens... Palestiniens ??? Français ??? Innocents...
Et, bien sur, sans parler des "droles" d'histoires d'assurances des tours... des magouilles financières... d'espionnage israélien...
Bref... sur le 11 Septembre 2001, TOUTE LA VERSION OFFICIELLE EST FAUSSE !!!
Elle ne correspond en RIEN aux FAITS !!!
A qui profite tout cela...
Aux ATOMISEURS RACISTES !!!
A toute la clique qui met en place son nouvel ordre mondial...
RADICAL.








Depuis, la "fraternité de mort" massacre tout ce qui s'oppose à sa marche...
Et pille tous les pays... riches en pétrole, or, diamants et autres uranium... pas appauvri...
Et qui sont ils ???
Skull and Bones, franc-maçonnerie, B'nai B'rith, CFR, et leurs meutes du Bilderberg, de la Trilatérale... et autre Siècle...
Aux emblèmes... mortels...






















Les faits sont là...
Et les cadavres d'enfants... entre autres... sont là... aussi...
Le mensonge dure, perdure...
Jean de la Fontaine disait que l'homme est de glace aux vérités et qu'il est de feu pour le mensonge...
Les lâches et autres traitres pullulent...
Mais ils est vrai que c'est plus facile... de tourner la tête... et de laisser faire...
Plus facile de partir quand les loups arrivent dans la bergerie...
Bonjour tristesse...
M'enfin...

Par contre... la vérité triomphe toujours... et à ce moment là...
Je vais rire...

 


"Le 11 Septembre (2001) a été planifié et réalisé par la CIA américaine et le mossad avec le soutien du milieu sioniste international."
Qui a dit ça ???
Un fou ???
C'est Francesco Cossiga, ancien président de la république italienne dans le Corrière della Serra le 30 Novembre 2007.
Source est faits-et-documents n° 247 du 15 Décembre 2007. (
LIRE)

 


Maintenant, quelques "petits" éléments... sur la continuité... historique...
Ou... si vous préférez... sectes, banques, révolutions, guerres... et sang... des innocents...
De la révolution à nos jours...
Conspiration ?
Ou pas ?
Rapide, car il y en aurait tellement à mettre...

La révolution française...

Période à laquelle sectes et sociétés secrètes prolifèrent...
Illuminés de Bavière, franc-maçonnerie, rose-croix, martinistes, théosophes...
Période d'occultisme avec Mesmer, Cagliostro, Saint-Germain, Saint-Martin...
Les "ancètres" des futur Eliphas Lévi, Steiner, Reuss, Papus... Crowley... et autre Blavatsky...
Alors que la France et son peuple vivaient très bien, une nouvelle secte, la franc-maçonnerie s'était infiltrée à tous les postes vitaux du pauvre pays nommé France...
La franc-maçonnerie est une secte religieuse fondée en Angleterre en 1717 et qui s’est répandue en Europe, vers 1725, et principalement en France...
Un terme poubelle, une nouvelle façade, pour mieux se cacher, s'infiltrer et... tuer... par derrière...
Contenu du virus : rose-croix, théosophes, gnostiques, résidus de templiers, satanistes, lucifériens et autres "illuminés"...














Augustin Barruel, fut un des premiers historien à dénoncer, non sans mal, les origines maçonniques et véritablement diaboliques de la révolution Française.
Il a démontré, suite à la découverte de documents, que la révolution a été préparée dans les loges maçonniques, et suivant les instructions secrètes d'une secte, les "illuminés de Bavière", fondée le 1° Mai 1776 par Adam Weishaupt.(
LIRE)

Il y en a eu bien d'autres.
John Robinson... et ses "révélations" dans son livre intitulé "Preuves d'une Conspiration contre toutes les Religions et tous les Gouvernements d'Europe"...
Le titre est clair, non ???

Deschamps...
Delassus...
Nesta H. Webster...
Antony Sutton...
Jean Lombard...
William Guy Carr...
Jacques Bordiot...
Pierre de Villemarest...
Pierre Virion...
Yann Moncomble...
Quelques nom connus, parmi des dizaines, sans parler de tant d'autres comme Curtis B. Dall, Gary Allen, Alan Stang, Juri Lina, Craig Heimbichner... et des dizaines d'autres français, étrangers... qui préviennent depuis très très longtemps... qu'une conspiration contre les peuples et les religions existe...
Sans parler de tous ceux, écrivains, journalistes, politiques de "droite", de "gauche", des protestants, des juifs, des musulmans, des catholiques... et autres... qui ont dénoncé la secte nommée franc-maçonnerie...
Mais RIEN.
Et aucune traductions des livres étrangers...
TOUS TOTALEMENT et VOLONTAIREMENT ignorés de la presse officielle... tenue, vérouillée par eux... franc-maçonnerie et affiliés au club "république"...
Auteurs interdits de "grande diffusion"... ou interdit... tout court.

1789...
Conspiration ???
Ou pas ???
Lisez les quelques mots qui suivent...
Je rapporte des FAITS... dont les sources sont citées dans la
bibliographie... incomplète...

"Il est hors de toute discussion que la société française était gravement malade à la fin du XVIIIe siècle, puisque de son sein sont sortis les doctrines et les acteurs de la Révolution.
Ce qu’il nous paraît important de savoir, ce n’est donc pas si le corps social était contaminé, mais de quel mal il était atteint.
Se mourait-il de vieillesse, avait-il une maladie organique, ou était-il en proie a une maladie infectieuse résultat d’une inoculation morbide ? Le mal était-il guérissable ou mortel ?
Aucun historien de bonne foi n’a mis en doute que l’âme du pays ne fût royaliste et croyante.
L’État ne succombait pas faute de l’aliment nécessaire à son fonctionnement régulier ; le déficit financier n’eut de gravité que parce que les adversaires de la monarchie s’en firent une arme.
En réalité le mal, superficiel et passager, n’atteignait pas le gouvernement dans son essence même ; à l’extérieur, la France était puissante et respectée.
Aucun pays ne jouissait alors de plus de libertés, d’esprit de tolérance, que la France.
Son gouvernement paternel était d’une douceur extrême, souvent même débonnaire ; si on le compare au gouvernement anglais qu’on lui oppose sans cesse, il faudra constater que quarante ans s’étaient à peine écoulés depuis la répression féroce de Cumberland en Ecosse et des ministres en Irlande.
A la veille de notre Révolution, les catholiques, exclus de toutes les fonctions publiques, étaient traqués dans les rues de Londres par les émeutiers dirigés par le maçon Gordon."
Dixit Gustave Bord, en introduction de son livre intitulé "la franc-maçonnerie en France des origines à 1815", paru en 1905...
..ce livre fait autorité... chez les francs-maçons...







"Nous devons tout détruire, aveuglément, avec cette seule pensée : le plus possible et le plus vite possible."
Belles paroles d'Adam Weishaupt... chef... visible des "illuminés de Bavière", secte maçonnique ultra radicale... ancêtre de Lénine... et autres monstres sanguinaires... adorés par la république maçonnique française...
Il fut l'un des principaux chefs de la conspiration qui s'organisait... allié aux francs-maçons et autres sectes et sociétés secrètes... afin "d'illuminer" la France... des "lumières"... de la guillotine... et de la terreur.

"... ce fut à Berlin où Leuchsenring lui rendit un des plus grands services ; ce fut principalement par son moyen que Nicolaï marchand libraire, Biesler, bibliothécaire du Roi et Gediske Conseiller du Consistoire furent gagnés pour la Confédération des Illuminés. Bode avait déjà des liaisons avec ces trois hommes ; elles devinrent plus étroites et plus fortes par le nœud de l’Illuminatisme.
Nicolaï avait conçu longtemps auparavant le projet de détruire le Christianisme. Comme on y travaillait en France par l’Encyclopédie, Nicolaï fit de même par la bibliothèque allemande universelle qu’il donna au public. Elle s’étendait sur tous les départements de la littérature et comme il y avait parmi les savants qui y travaillaient, plusieurs qui n’étaient pas du Complot cet ouvrage était recommandable à différents égards. Mais pour ce qui regarde la Religion et la Théologie son but ne tendait qu’à frapper peu à peu toutes les doctrines du Christianisme et d’élever le Déisme. C’était Nicolaï lui-même qui en avait fait le plan conjointement avec le fameux Juif Moses Mendelsohn de Berlin."
Histoire de l'illuminisme... (
LIRE)

"Ce fut
Mirabeau qui ouvrit le premier à l’Ordre l’entrée en France. Pendant son séjour à Berlin il fit la connaissance des Illuminés de cette ville, particulièrement de Nicolaï, Leuchsenring, Biester, Gedicke, qui lui fournirent plusieurs avis et anecdotes publiés après dans sa fameuse correspondance secrète concernant la Constitution de la Prusse depuis le règne de Frédéric-Guillaume II.
A Brunswick il fit la connaissance du fameux Mauvillon alors Professeur au Carolinum, auparavant Professeur à Cassel où
Knigge l’avait mené à l’Illuminatisme peu de temps après qu’il y était entré lui-même. Depuis ce temps-là, Mauvillon et Mirabeau entretinrent la plus étroite amitié, de sorte que Mauvillon prit part aux écrits que Mirabeau composa, surtout au grand ouvrage sur la Monarchie prussienne. C’est l’Archi-Illuminé Mauvillon qui a initié Mirabeau dans tous les mystères de l’Ordre" (idem)

Vous avez là ceux qui désiraient une "révolution"... en France...
Ils étaient alliés avec qui ?

"Il y en avait d’autres qui cherchaient dans leur Ordre de la magie, de la cabale ou de l’alchimie. De ces derniers étaient les soi-disant Rose-Croix nouveaux.
Ceux-ci tâchaient de combiner le fanatisme des anciens Rose-Croix avec la maçonnerie. Outre ceux-là il y en avait qui, après avoir fait connaissance avec Willermoz, Saint Martin et leurs adhérents appelés philalèthes, s’imaginaient avoir trouvé le nec plus ultra des connaissances maçonniques dans les extravagances gnostiques, cabballistiques et magiques contenues dans les livres des erreurs et de la vérité, tableau naturel, Académie des Sages et autres semblables." Mais aussi, "quelqu’extravagant et blâmable que fût le Système des Philalèthes à différents égards, parce qu’il menait à la fin à rien autre chose qu’à la Gnosis, la Théosophieet la Cabbala"... (
LIRE)

Donc, je pense que les choses sont claires : illuminés de Bavière, franc-maçonnerie, rose-croix, théosophie, cabale, gnose...
Et après, vous allez dire que ces sectes là n'ont pas conspiré contre... un pays, son peuple, sa religion, son roi....
La franc-maçonnerie tenait tous les postes vitaux du pauvre pays nommé... France...
Ils ont fait leur coup d'état sanguinaire...
Terreur, sang, carnage, assassinats d'enfants, de vieux, de femmes....
Le tout... effectué par des sectes...
Pardon... par la "république"... issue de la secte nommée franc-maçonnerie...







Puis, il y a eu Bakounine, Buonarotti, Marx, Mazzini, socialisme, ... franc-maçonnerie, illuminés, Carbonari... ligue des "justes", et les mêmes circuits financiers... pour révolutions diverses et variées...
Le feu sur l'Europe...
Il faut noter qu'aux Etats-Unis, en 1832, est fondé l'Ordre maçonnique des Skull and Bones... à la symbolique satanique... crane et os croisés...
Et le 1° Juin 1847, création de la "ligue des communistes", ancienne "ligue des hommes justes"... émanation des Illuminés de Bavière, qui a commandé le manifeste à... Karl Marx...
Similitude de la finalité... et Lénine s'est... régalé... en appliquant la doctrine... sacrée ???
ABOLITION DE LA FAMILLE, suppression de la propriété privée, IMPOT FORTEMENT PROGRESSIF (vive le prix de l'essence, la T.V.A, les taxes, impôts et le reste), abolition de l' héritage (
LIRE), travail obligatoire pour tous et ... ces buts ne pouvant être atteints que par le renversement violent de tout l'ordre social passé...
C'est ça... le marxisme... haine et violence...




















Un petit arrêt sur Albert Pike... "ex-grand maitre universel de la franc-maçonnerie"... "fumeux" correspondant de Mazzini... (
LIRE) Entre satanistes, ou lucifériens - idem - le feu... brule bien... non ?

Ci-dessous, lisez... les alliances... en 1874...
Albert Pike, rénovateur du culte luciférien des temps modernes, un des francs-maçons les plus érudit du monde... signe un traité d'entente avec... le B'nai B'rith...
Comique, non ???





Quand la franc-maçonnerie italienne a fondé son "grand-orient", le révolutionnaire luciférien Mazzini a été le premier "grand-maitre"...
Puis, Adriano Lemmi...







Lisez ce que note la presse italienne en 1893...










Franc-maçonnerie, Lemmi, satan, lucifer...
Et les liens se tissent... en France...
Franc-maçonnerie, Papus, illuminés...


SuiteBarruel.com
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 09:16


Le site "fdesouche" présente une "déclaration des droits du Français de Souche"...

Surprise, on se demande ce que viennent faire l'œil et le triangle-pyramide sur un site "nationaliste" qui prétend résister à l'oppression, à l'immigration mondialiste, à l'invasion de notre territoire lorsque l'on sait que depuis le XVIIIe siècle et les dites "
Lumières", les francs-maçons sont les premiers promoteurs du cosmopolitisme illuministe avec les thèmes du "citoyen de l'univers", des "droits de l'homme", du "Progrès", du "changement", etc., que ces symboles sont ceux de la Secte génocideuse, et ces "Lumières", celles de la Secte ayant juré d'"écraser l'infâme", d'éliminer Dieu de la société, et d'en finir avec le "fanatisme"... Nous avons vu les résultats de ces "philosophies" matérialistes au XXe siècle où les totalitarismes issus de ces "Lumières" ont fait des dizaines de millions de morts... Et un site "nationaliste" ose nous imposer ces symboles...

Certains commentateurs, non encore censurés, ont pu protester hautement, et réclamer le retrait de ces symboles ignobles,
réponse de l'auteur de l'article : "... Quand le débat commence par une empoignade sur la couleur des chaussettes, il n’y a pas grand chose à espérer"...

Il n'y a surtout pas grand chose à espérer quand un débat autour des "droits du Français de Souche"... commencent par des symboles à l'origine du génocide des Français et de tant de peuples dans le monde. Quelle audace! Quel culot!... Hypocrisie maçonnique, le recyclage est subtil, le symbole reste le même. Personne n'est dupe.

Merci en tous les cas aux "débatteurs de chaussettes"! Qu'ils continuent de porter sur ce site la voix des Français non-illuminisés!

Mêlant volontairement le vrai et le faux, noyant la vérité sous un amas de mensonges, censurant les posteurs anti-maçonniques présentant les preuves de la conspiration maçonnique... tout en se prétendant défenseur de la "liberté d'opinion"..., demandant à ses membres de pratiquer l'auto-délation... (incroyable mais vrai!), ridiculisant les personnes non-conformes, les qualifiant de débatteurs de "chaussettes",
fdesouche commence à se faire une belle réputation chez les résistants.
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 07:11
Comme je l'ai écrit le 1er octobre dans l'article Ordo ab chao. La crise fait surgir l'idée d'un nouveau «Bretton Woods» , du nom des accords signés en 1944 qui avaient façonné le système financier après la Seconde Guerre mondiale, les porteurs de lumières comptent se servir de la terreur déclenchée dans la tête des gens pour imposer l'idée du Nouvel ordre mondial ... maçonnisé.

Les choses s'accélèrent, Sarkozy
veut un «Bretton Woods» avant la fin novembre.
Partager cet article
Repost0
8 octobre 2008 3 08 /10 /octobre /2008 12:10

Magistrat assassiné Pierre Roche, Magistrat assassiné au centre de l'affaire Alègre

Interview exclusif des enfants de Pierre Roche.

Des révélations inouïes : "des meurtres déguisés en suicide, maintenant les gens on ne les tue plus on les suicide"...
"nous vivons dans une parodie de démocratie, nos maîtres nous projettent les apparences d'une liberté factice",
"il y a une espèce d'élite auto-proclamée pas du tout basée sur le mérite mais sur le piston et les liens inter-personnels, des loups qui gèrent le troupeau de moutons et qui consomment aussi du mouton à tous les repas"...
"Il y a un groupe de prédateurs, le peuple doit être conscient qu'on le trompe, que sa pseudo élite auto-proclamée qui le trompe depuis trop longtemps est en fait un ramassis d'opportunistes arrivistes qui nous ont réduit en esclavage sans que l'on s'en aperçoive, qui ont pris le contrôle de nos vies, estiment pouvoir transgresser toutes les lois y compris celles de la morale et de la décence la plus basique alors qu'ils sont eux-mêmes chargés de les faire respecter et payés pour les faire respecter"
 "Notre père nous a parlé d'une espèce de secte derrière laquelle il y a un corpus idéologique"... La corruption morale est le critère de sélection des membres de la secte, elle fait de la personne un membre propice chez laquelle on a décelé une espèce de vocation"...

Paris (LVO.info) : Les deux enfants du magistrat assassiné suite à son implication dans l'affaire alègre brisent enfin le silence pour rendre public leur témoignage révélant un nouveau volet de l'affaire gardée secret jusqu'à ce jour. Ou comment les deux enfants d'un Magistrat qui détenait toutes les clefs de cette sombre affaire, transmettent son témoignage post mortem.

Diane et Charles livrent le récit détaillé des exactions perpétrées par les notables. Diane parle des "cérémonies" au cours desquelles se déroulent des "rites" avec des "victimes" et des "sacrifices humains".

Ils ont adressé des lettres adressées au garde des sceaux Perben sur ce dossier du décès d'un magistrat en exercice, lettres auxquelles ce dernier n'a jamais répondu.

Pour la première fois, c'est l'un des acteurs de ce système, l'un des participant qui a brisé le voile de l'"omerta" en allant se confier peu de temps avant sa mort, alors qu'il craignait déjà pour sa vie, à ses deux enfants.



FILS DE JUGE 1/4
Charles-Louis et Diane Roche, tous deux juristes et enfants d'un magistrat haut gradé, vous invitent à venir découvrir un spectacle subversif au Théâtre de la main d'or, dévoilant les coulisses de la 'justice'.


La suite:
http://www.dailymotion.com/mychannel/LeLibrePenseur/video/x6ni32_fils-de-juge-34_news

Charles-Louis et Diane Roche:
http://www.galeon.com/affaireroche/defensedetaperca/guide.htm
Partager cet article
Repost0
1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 11:25
Pour Nicolas Sarkozy, président en exercice du Conseil européen, la riposte à la crise passe par... une grande conférence internationale pour traiter toutes questions soulevées par la crise financière. ... un véritable «Bretton Woods financier», du nom des accords signés par les Alliés en juillet 1944 pour jeter les bases du système monétaire international de l'après-guerre. Vous voilà prévenus. La crise utilisée comme prétexte et moyen de marche en avant du N.O.M.
Partager cet article
Repost0
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 16:22
Les familles "laïques" dénonce "l'intrusion" de la religion dans le politique.
Partager cet article
Repost0
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 23:07
... les "frères" "humanistes" ouverts et tolérants veulent "faire front et rendre coup pour coup"...

Cela ne s'invente pas. C'est
Ici. Je cite :

"Il faut une politique de liberté, séparer l'Etat de la franc-maçonnerie et libérer l'école de la main-mise du socialisme et des vieilles pédagogies destructrices
. C'est ce qu'a affirmé le traditionnaliste Bernard Antony - cité par l'ultra-catholique Salon Beige - lors de l'Université d'été de l'Esprit Public à Orange. Le texte complet d'intervention de Bernard Antony figure sur son blog Reconquête Chrétienté-Solidarité.

L'argument selon lequel il faut séparer l'Etat de la franc-maçonnerie est une antienne diffusée sur de nombreux forums et listes de discussion. C'est évidemment un décalque du principe de séparation des églises et de l'Etat en France."

Deux commentaires :

"1. Posté par Laurent le 06/09/2008 13:24
...Ils seront chef d'escadrille décidément, peste brune, peste noire,ça sent la m.... faire front et rendre coup pour coup voila ce qu'il faut faire, et si on commençait maintenant?
3. Posté par SaT le 06/09/2008 16:50
Il n'y a pas que des attaques sur la FM, on y trouve aussi tout les relents racistes, islamophobes, pro catho intégristes, beurk !"
Partager cet article
Repost0
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 07:21

Via un article d'Yves Daoudal, et un commentaire très instructif, on apprend que sur Wikipédia se trouve un article intitulé "régime concordataire français". Le pays de la dite "séparation de l'Eglise et de l'Etat" n'est peut-être pas le pays de "laïcité" qu'on nous dit...

Lisez plutôt, § "
Le Concordat maçonnique". Je cite : "Le 5 décembre 1804, un autre concordat aussi important entre l'Etat et le Grand Orient de France. Aguste de Grasse-Tilly rencontre Napoléon Bonaparte. (Source : Franc Maçonnerie et Napoléon : REAA, Concordat 1804)

Les principaux signataires sont
Kellermann, Masséna, Rottiers de Montaleau, De Grasse-Tilly, Bacon de la Chevalerie et Pyron. 148 des représentants maçonniques sont déjà députés.

Le concordat maçonnique fut conclu secrètement. Toutefois, il est toujours en effet."

.... Voilà un scoop! On savait que la franc-maçonnerie était l'église de la "république", mais qui connaissait ce concordat ??

Au pays de la "laïcité", de la "souveraineté du peuple", de la transparence et de "l'ouverture"... (thèmes de campagnes rebattus des présidents de la "république"), un éclaircissement citoyen, démocrate et républicain serait bienvenu!...

Si ce concordat est toujours en effet, il serait bon qu'il soit, publié! Que tout le monde sache de quoi il retourne! Un large écho, une large publicité devrait être faite à ce sujet, dans tous les journaux, sur tous les blogs et sites dits d'information... Une adresse démocratique pourrait être envoyée au "gouvernement", des pétitions lancées, en-têtes : "Séparation de la franc-maçonnerie et de l'Etat"! J'appelle tous les nationalistes et patriotes à relayer l'info.

Partager cet article
Repost0
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 20:02


... avec une petite surprise à la fin de la video.
Partager cet article
Repost0
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 10:28

D'après Le Point.

Ni oui, ni non. Réunis à Lyon depuis jeudi matin en congrès - convent, dans le jargon -, les 1080 délégués francs-maçons du Grand-Orient (GO) ont planché toute la journée sur une question qui taraude l’ensemble des obédiences françaises : faut-il ou non s’ouvrir aux femmes ? Finalement, à l’issue d’un 7e vote homérique, les Frères ont décidé… de ne rien décider. Pour la deuxième année d’affilée. Par 553 votes pour, 511 contre, le GO a opté pour une nouvelle discussion devant les loges. La question de la place des femmes est désormais renvoyée au prochain convent, l’an prochain. Suite

La revue Le Point est mal informé car à la "Grande Loge nationale de France", les femmes ne sont pas admises. On attend les indignations des officines "féministes", "humanistes", "ouvertes" (sic), etc. ...

Partager cet article
Repost0