Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 21:45

La Banque fédérale des Banques populaires et la Caisse nationale des Caisses d'épargne (CNCE) devrait fusionner le 26 février pour soutenir leur filiale commune Natixis. Les Caisses d'Epargne et Banques populaires sombrent.

Le site Médiapart
annonçait vendredi une perte de 2 milliards d'euros pour les Caisses d'épargne... et 300 millions pour les Banques populaires, à l'exercice 2008. Des déficits abyssaux, mais moins élevés que les 2,5 à 3 milliards de perte de leur filiale commune, Natixis... soumise à des rumeurs de recapitalisation via le principe libéral "privatisation des gains, mutualisation des pertes" (la recapitalisation des banques avec notre argent)... Le vol collectif continue et devrait même s'amplifier pour renflouer les dettes des banksters... selon la bonne méthode employée par le démocrate Obama...

Banksters : le vol du siècle

- Vol du siècle - Affaire François Pérol: un proche conseiller de Nicolas Sarkozy soupçonné de prise illégale d'intérêt
L'argent dette de Paul Grignon

- Mensonge du siècle : "sauf accident majeur, cette opération n'aura pas de coût pour le contribuable" (François Fillon)

- Dette Rothschild : Pourquoi et comment la France est asservie par les banques ?

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 23:00
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 12:23

Un dogme de plus qui s’effondre : le protectionnisme est meilleur pour la croissance et pour faire prospérer les économies des pays qui l’appliquent.

La Banque Mondiale dans son “Rapport sur la croissance” publié en 2008, a recherché les pays qui ont eu depuis 1950, une croissance au moins égale à 7% par an pendant au moins 25 années consécutives. Il y a 13 pays et le résultat est sans appel, ce sont des économies qui pratiquent peu le Libre échange, et qui utilisent des barrières douanières, via des taxes aux importations, et des aides aux exportations.

Autres dogmes qui s’effritent, ces pays pratiquent un niveau élevé d’épargne plutôt qu’une consommation débridée, et la plupart ne sont pas des pays d’immigration !

En outre c’est “BFM, la radio de l’éco”, dont les orientations très différentes et les liens sont connus, qui est amenée à laisser filtrer cette information. Ca ne la rassure pas ! Via Novopress.info


Protectionnisme meilleur pour l'économie
envoyé par Resistance_Identitaire

Autre dogme qui explose : "la démocratie n'est ni synonyme ni même facteur favorisant pour la croissance économique"...



Partager cet article
Repost0
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 20:25
09/10/2008 – 17h00
WASHINGTON (
NOVOpress) – Dans une lettre envoyée le 26 septembre dernier aux responsables du gouvernement américain, William Murphy, président du Comité pour la justice intérieure et le développement humain de la conférence épiscopale, a exhorté les dirigeants du pays à prendre leur responsabilité pour faire face à la crise économique.

Les responsables de l’Eglise catholique américaine ont des mots très durs contre un système économique devenu fou : .... « La recherche scandaleuse d’un profit économique excessif » allant jusqu’à provoquer une aggravation de la situation des plus vulnérables, est l’exemple « d’une éthique économique qui place le gain au-dessus de toutes les autres valeurs. […] De telles actions ignorent l’impact des décisions économiques sur la vie des gens ».

Les affairistes doivent répondre de leurs actes : « Ceux qui ont contribué directement à cette crise ou qui en ont tiré profit, ne devraient pas être récompensés ou fuir leurs responsabilités pour le mal qu’ils ont commis ».

... « Le principe de la solidarité nous engage à poursuivre le bien commun, et non la recherche du gain personnel ou de l’avantage économique », peut-on lire dans cette missive qui met l’accent sur le principe de subsidiarité : « La subsidiarité donne aux acteurs et aux institutions privées, la responsabilité d’assumer leurs obligations. S’ils ne les assument pas, les grandes institutions, l’État compris, devront intervenir là ou les institutions privées ont échoué ».

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2008 5 26 /09 /septembre /2008 11:16
ECONOMIE > Budget 2009
11h48 >La dette l'an prochain va grimper à 66% du produit intérieur brut, après avoir déjà atteint 65,3% en 2008 (officiel)

ECONOMIE > Budget 2009
11h50 >Le déficit de l'Etat va continuer à se creuser en 2009, à 52,1 milliards d'euros, après s'être déjà alourdi à 49,4 milliards en 2008 (officiel) Filnews -Lci
Partager cet article
Repost0
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 16:35

"Selon l'Insee, le produit intérieur brut de la France a en effet reculé de 0,3% au deuxième trimestre 2008, première baisse depuis le quatrième trimestre 2002. Autre mauvaise nouvelle : l'Insee a revu en baisse la croissance du premier trimestre à 0,4% contre 0,5% auparavant.
Ce sont des «chiffres auxquels on s'attendait et qui ne sont pas bons», a immédiatement
réagi la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, sur France Inter. Elle a notamment justifié ces mauvais chiffres par le contexte international morose, citant «les augmentations du cours des matières premières, l'affaiblissement du dollar» et «l'inflation». Le deuxième trimestre est «derrière nous», «ce qui est important c'est de se demander ce qu'il va se passer dans les mois qui viennent», a-t-elle affirmé.

Anticipant les critiques, la ministre française de l'Economie a également estimé qu'il serait «totalement inexact de parler de récession. Toute personne qui crierait au loup à la récession aurait un trimestre d'avance», a précisé Christine Lagarde, rappelant qu'une récession correspond à une contraction du PIB durant deux trimestres consécutifs. Motif de consolation pour la ministre : la France fait «un peu mieux que l'Allemagne (-0,5%) et (est) au même niveau que l'Italie. C'est un phénomène qui est européen et qui est mondial. Tous les pays développés sont affectés par ces ralentissements économiques».

L'Allemagne a en effet, elle-aussi, annoncé jeudi une baisse de son produit intérieur brut (PIB), ce qui ne lui était plus arrivé depuis l'été 2004." (Le Figaro, La croissance française dans le rouge au 2ème trimestre, 14.08.2008)

L'Europe et la mondialisation "libérale" devaient apporter le bonheur sur terre, augmenter nos pouvoirs d'achat, nos croissances, nos droits, nos libertés, etc. On connaît la chanson...

Jean-Marie Le Pen de son côté a souligné les risques de récession en France, en détournant le slogan de campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

"+Ensemble, tout devient possible+, disait le slogan de M. Sarkozy. En effet, même la récession",
a ironisé le président Fn dans un communiqué. Après le recul du PIB au deuxième trimestre, "les économistes (...) s'attendent à une véritable récession au cours des prochains mois", a-t-il affirmé.
Soulignant que "le PIB de la zone euro a été également en recul, pour la première fois de son histoire", il y voit "une preuve que la zone euro est une mauvaise invention".
Partager cet article
Repost0
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 11:59
Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI : "le pire de la crise financière est passé".
Partager cet article
Repost0
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 11:48
La Bourse de Paris a perdu le quart de sa valeur depuis le début de l'année.
... L'indice parisien affiche désormais des pertes de 25,5% depuis le début de l'année, soit une chute vertigineuse de près de 2.000 points depuis son pic du 1er juin 2007, à 6.168,15 points.


Selon un vendeur d'actions, les investisseurs ont réagi à un article du site internet du Monde évoquant une "crise au sommet" du Crédit Agricole, dont le directeur général Georges Pauget menacerait "de démissionner".

"Ce sont les financières qui emportent le CAC 40, comme aux Etats-Unis depuis deux-trois jours, avec les craintes de dépréciations (...) et les difficultés des rehausseurs de crédit".
... "C'est à n'y rien comprendre. On a l'impression que le marché est en train de capituler et vend même les valeurs qui avaient bien tenu, sans regarder les fondamentaux", a commenté Jean-Philippe Muge, de SwissLife Gestion Privée, évoquant un climat de "panique".
Suite

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 19:08

Les mondialistes eurocrates nous avaient promis la fin du chomage avec l'Europe. C'est le contraire qui nous arrive.

"PARIS (
AFP) — L'OCDE table en moyenne sur une remontée du chômage en 2008 et 2009 dans l'ensemble de ses 30 pays membres"            

Rappel: L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE, en anglais OECD : Organisation for Economic Co-operation and Development) est une organisation internationale d'études économiques, dont les pays membres, principalement des "pays développés", ont en commun un système de gouvernement
démocratique et une économie de marché.

Quel sont les premiers soucis de l'hyperclasse? Réponse: L'OCDE "insiste sur la nécessité de combattre le racisme à l'embauche et la discrimination des femmes, dans son rapport annuel publié mercredi à Paris". Nous voilà rassuré!

Partager cet article
Repost0
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 14:21

La réforme de la loi Galland va permettre aux distributeurs de faire pression sur les industriels, sans garantir de baisse de prix

Bakchich


"rien n’empêchera les grands distributeurs d’augmenter quand même leurs marges. Selon la DGCCRF, l’exemple du jambon n’incite pas à l’optimisme. En trois mois, les cours du porc ont baissé de 8 %. Les producteurs de jambon ont baissé leurs prix de 3 %. Mais les distributeurs n’ont pas répercuté cette baisse, ils ont même augmenté leurs prix de vente aux consommateurs de 0,6 % !

... En supposant que les grandes surfaces jouent le jeu, elles ne pourront que limiter la hausse et non faire baisser les prix. Dans un entretien à La Tribune du 25 mars dernier, Michel-Edouard Leclerc, patron de la chaîne à son nom, confirmait que, s’il a les coudées franches pour négocier librement ses tarifs dès le mois de mai, il n’augmentera ses prix que de 2 % au second semestre au lieu de 4% au premier.

Autant dire que le gouvernement n’a guère chance de faire baisser les prix en 2008. Les marges des distributeurs risquent de gonfler."

Partager cet article
Repost0
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 14:06

PARIS, 28 mars 2008 (AFP) - Déficit et dette s'alourdissent en France, la croissance s'affaisse

... Le déficit public en 2007 est revu à 2,7% du produit intérieur brut (PIB), contre 2,4% initialement prévu par le gouvernement, pour un total de 50,3 milliards d'euros.
...Dans le même temps, la dette publique a augmenté de 5,2% à 1.209,5 milliards d'euros fin 2007, soit 64,2% du PIB, un niveau bien supérieur au maximum de 60% autorisé par l'Union européenne.

... "Quant au déficit des collectivités locales (7,2 milliards d'euros), il est ... très fort ... il émane ... de transferts de dépense de l'Etat", poursuit M. Bouzou, jugeant que "l'Etat central ne devrait pas s'exonérer de sa responsabilité dans cette dégradation"...

Partager cet article
Repost0
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 15:41

Les prix agricoles se sont stabilisés en janvier mais affichent une hausse de près de... PARIS (Reuters) - Les prix agricoles se sont stabilisés en janvier mais affichent une hausse de près de 20% sur un an, annonce l'Insee, en plein débat sur l'envolée des prix alimentaires, contre laquelle le gouvernement a annoncé des mesures pour lutter contre les "abus" des industriels et des distributeurs.

L'indice général des prix agricoles ... affiche une hausse de 19,2% sur un an et de 21,8% hors fruit et légumes.

Les prix des céréales affichent une progression de 62,1% entre janvier 2007 et janvier 2008. Elle est de 73,9% pour les oléagineux, de 43,7% pour les oeufs et de 20,8% pour le lait.

Le prix des produits animaux a augmenté de 13,6% sur un an, ceux des volailles progressant de 21,0% et ceux des veaux de 17,4%. 

... les fruits sont en hausse de 14,1% tandis que les légumes baissent pratiquement dans les mêmes proportions (-13,8%), notamment sous l'effet de la chute des prix de la tomate (-32,9% sur un an) et de la pomme de terre (-23,7% à comparer à une baisse de 31,5% à la production).

Les prix de gros de la viande progressent de 8,5% en moyenne sur un an, ceux du boeuf baissant de 2,3%, alors que ceux du veau s'envolent de 33,1%. La hausse ressort à 11,4% pour les volailles, 7,5% pour le mouton et 2,6% pour le porc.

Les prix de gros des oeufs et produits laitiers augmentent de 15,2% sur un an dont 27,2% pour les oeufs, 27,3% pour le beurre et 9,0% pour le fromage.

Les prix des produis de la mer affichent quant à eux une baisse de 9,5% sur douze mois.

Marc Joanny

Partager cet article
Repost0
29 février 2008 5 29 /02 /février /2008 13:19
BRUXELLES (AFP) - Zone euro: l'inflation à son plus haut niveau depuis plus de dix ans

 L'inflation s'est établie à son plus haut niveau dans la zone euro depuis plus de dix ans en janvier, à 3,2% par rapport au même mois de l'année précédente, tirée par les prix de l'énergie et de l'alimentation, selon des chiffres définitifs publiés vendredi.
Ces données de l'office européen des statistiques, Eurostat, confirment une première estimation déjà publiée fin janvier.
Le taux d'inflation en glissement annuel de janvier constitue un record pour l'inflation dans la zone euro depuis que des statistiques ont commencé à être produites sur ce sujet pour les pays concernés, en 1997. En décembre le taux d'inflation sur un an s'était établi à 3,1%.
A titre de comparaison, pour mesurer la valse des étiquettes en cours, il y a tout juste un an, en janvier 2007, le taux annuel d'inflation n'était encore que de 1,8%.
... la poussée des prix en janvier s'explique en particulier par les tarifs de l'alimentation (+5,4% en moyenne sur un an) et des transports (+5,7%), une hausse elle-même largement alimentée par la flambée des prix énergétiques, comme le diesel, avec un baril de pétrole à plus de 100 dollars désormais.
Partager cet article
Repost0
25 février 2008 1 25 /02 /février /2008 12:18
"L'Europe et l'euro devaient nous protéger... Résultat : "beurres, yaourts, pâtes, céréales, biscottes, pains de mie, riz et autres jambons ont vu leurs prix s'envoler de 5% à 48% entre novembre et janvier

"Je peux vous dire, puisqu'on arrive à la fin des négociations pour 2008 avec les industriels, que les prix vont continuer à augmenter au premier trimestre 2008 à un rythme d'à peu près 4% mensuel", a affirmé Michel-Edouard Leclerc à France Info." (Afp)

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2007 7 23 /12 /décembre /2007 18:49
La banque d'affaires américaine Bear Stearns (20/12/2007  - L'Expansion.com ), frappée de plein fouet par la crise du "subprime", a affiché la première perte trimestrielle de son histoire, avec un déficit de 854 millions de dollars au quatrième trimestre. Un an plus tôt, Bear Stearns avait été bénéficiaire de 563 millions. Sur l'ensemble de l'exercice annuel (clos en novembre), la banque a vu son bénéfice fondre de 89% à 233 millions de dollars, soit 1,52 dollar par action. Bear Stearns a précisé avoir inscrit des dépréciations d'actifs de 1,9 milliard de dollars au 4e trimestre, supérieures aux 1,2 milliard qu'elle avait annoncées en novembre. La banque a indiqué que les membres de son comité exécutif ne toucheraient aucun bonus cette année. 



Ce n'est pas le cas du PDG de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, qui en plein "subprime" touche un bonus 2007 record. (La Croix Afp) Le PDG de Goldman Sachs a touché un bonus de fin d'année de près de 68 millions de dollars, un record à Wall Street, qui frappe d'autant plus que les rivales de la banque américaine peinent à se dépêtrer de la crise des crédits hypothécaires à risques. Lloyd Blankfein, 53 ans, a reçu 26,8 millions de dollars en numéraire et 41,1 millions en actions et autres compensations, selon des informations transmises par Goldman Sachs au régulateur boursier, la SEC. Cette traditionnelle prime de fin d'anée à Wall Street s'ajoute au salaire annuel du PDG, qui atteint les 600.000 dollars.Cette récompense survient alors que Goldman Sachs a fait état cette semaine de résultats records pour 2007, année qui s'annonce pourtant noire pour le reste du secteur bancaire américain.
 [Suite]
Partager cet article
Repost0
19 octobre 2007 5 19 /10 /octobre /2007 13:39
19/10/2007 14:11
 
PARIS (AFP) - France: déficit budgétaire 2008 alourdi à 41,787 milliards d'euros
Le déficit budgétaire fixé pour 2008 s'établit à 41,787 milliards d'euros, contre 41,721 milliards initialement prévus, au terme de l'examen par les députés, vendredi, de la partie recettes du budget 2008.
Les députés ont alourdi le déficit de 78 millions d'euros, somme dérisoire à l'échelle du budget de l'Etat.
Selon l'article d'équilibre présenté par le gouvernement, les dépenses nettes du budget de l'Etat s'élèvent à 271,810 milliards d'euros, tandis que les recettes nettes s'établissent à 230,489 milliards.
Partager cet article
Repost0
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 15:33
Le fabricant de pneumatiques français Michelin a annoncé mercredi la fermeture en 2009 de son usine de Toul (Meurthe-et-Moselle, est) Suite
Partager cet article
Repost0
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 14:41
04/10/2007 09:59
PARIS (AFP) - France: la croissance 2007 revue nettement à la baisse par l'Insee

L'Insee a nettement révisé à la baisse sa prévision de croissance pour 2007 en France, tablant désormais sur une hausse de 1,8% du PIB contre 2,1% précédemment, tout en insistant sur les incertitudes liées à l'impact de la crise sur les marchés financiers.

La ministre de l'Economie Christine Lagarde acependant maintenu jeudi son objectif de croissance pour 2007 dans une fourchette de 2 à 2,5%...

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 20:40

Cette question alarmiste  à tous points de vue a fait l'objet d'un dossier  au journal de 20h de France 2 de ce jour

( http://jt.france2.fr/20h/).


Depuis quelque temps déjà, chacun peut observer lorsqu'il fait ses courses à quel point le prix des céréales a nettement augmenté. Et ce n'est pas prêt de s'arrêter.
Selon un courtier en blé , le prix du blé a même carrément triplé, ce qui est du jamais vu !
C'est un marché où les conditions météorologiques restent souveraines. Une mauvaise récolte ici, une sécheresse là et voilà les cours du blé repartis à la hausse !


Le Brésil est le grenier à blé du monde, mais il reste talonné par l'Inde et la Chine. Jadis, ce rôle de grenier à blé du monde était tenu par l'Ukraine et aussi la Beauce .
Les demandes en céréales restent très fortes car les céréales sont de plus en plus un produit qui plaît et qui est porteur et ce, même dans les pays pauvres et même en Afrique, comme au Sénégal , par exemple où le prix fort d'un pain a du mal à passer.


En conséquence, le Brésil défriche de plus en plus de terres forestières  pour répondre à cette demande de blé et cela suffit à peine !
Les réserves mondiales en blé en viennent presque à s'épuiser . Et dans le même temps, la population mondiale augmente  et la demande en céréales aussi. Le problème vient du fait que les céréales servent dans le domaine alimentaire mais aussi dans le domaine énergétique ( biocarburants ).

Alors que faut-il faire ?
Faut-il stocker et faire des provisions ou bien faut-il apprendre à produire plus avec les terres que nous avons , en utilisant pour ce faire des semis résistants aux conditions climatiques et aux insectes. Je veux parler ici des fameux OGM. Le choix fait en la matière conditionnera le futur de l'humanité !

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 16:08
Communiqué de Jean-Marie Le Pen

Le premier budget de l’ère Sarkozy est un budget de routine, fondé comme d’habitude sur des hypothèses « optimistes », sans pour autant que soit prévue une réduction visible de la dette et des déficits.

C’est l’immobilisme qui prime, et l’on ne relève aucune prise de conscience que la France est « en situation de faillite », selon l’expression du Premier ministre.

Bref, ici comme ailleurs, on cherche en vain la « rupture ».

                                                            *** 

Jean-Marie Le Pen lirait-il Christroi?
Partager cet article
Repost0
26 septembre 2007 3 26 /09 /septembre /2007 07:57
"PARIS (AFP) — Le Premier ministre François Fillon a dévoilé mardi une partie du projet de budget 2008, qui prévoit un déficit de l'Etat de 41,7 milliards d'euros"

"[L]e déficit budgétaire a été en 2006 de 39 milliards 6" (senat.fr), et de 41,996 dans la loi de finances 2007 (Afp). Il n'y a donc pas de "rupture" dans cette nouvelle loi de finances 2008, mais au contraire une grande continuité.

De plus, attention aux chiffres présentés dans les lois de finances ! Le déficit budgétaire réel en 2007 est nettement supérieur à celui indiqué dans la loi de finances 2007 (41,996 ) : "forte dégradation du déficit budgétaire en juillet, à 47,44 milliards d'euros"... (lesechos.fr). Quelques chiffres en graphiques:


Le solde budgétaire : prévision et exécution

 

         (en milliards d'euros)
LFI = Loi de Finances Initiale


ifrap.org

 

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 15:28
 Le règne du mensonge craque de partout. Cet article, intitulé "la crise actuelle expliquée en mille mots" l'explique assez bien.

[L]’éclatement de la bulle immobilière déclencha un enchaînement fatal, comme l’avait anticipé mois après mois le GEAB depuis Février 2006, qui progressivement nous a conduit à la mi-2007 et à la prise de conscience par les grands opérateurs banco-financiers que le débiteur ultime de cette immense usine à produire de la dette que sont devenus les Etats-Unis, à savoir le consommateur américain moyen, était soit déjà insolvable, soit en passe de le devenir prochainement [8] sur fond de récession US déjà entamée [9].

...
Au milieu de l’été 2007, les grandes banques internationales ont dû se rendre à l’évidence : une proportion très importante (mais encore inquantifiable, faute de prendre la mesure exacte de la crise en cours) de toutes ces dettes ne seraient jamais remboursée. ... c’est en effet un effondrement pur et simple qui a commencé en Août dernier. 

... La crise du subprime n’est qu’un détonateur. C’est en effet l’ensemble de la bulle financière fondée sur la dette américaine qui est en train d’éclater, car le consommateur US est exsangue alors même que l’économie américaine entre en récessflation comme décrit par LEAP/E2020 dans le GEAB N°16 (Juin 2007). Derrière les prêts immobiliers à risque, ce sont désormais tous les prêts immobiliers américains, les prêts automobiles, les prêts des cartes de crédit US, ... qui font désormais face à une hausse exponentielle de leurs taux de non-remboursement (la dette publique suit la tendance avec la baisse du Dollar et celle des Bons du Trésor US).

Autrement dit, les plus avisés dans le sphère banco-financière mondiale (ce qui exclut notamment la plupart des actuels dirigeants des grandes banques internationales) savent que dans les 6 mois à venir, ce sont des pans entiers de leur activité et de leurs bilans qui vont soit s’évanouir en fumée, soit afficher des pertes records.

La course de vitesse entre la réalité et la théorie est désormais ouverte. Une crise systémique, c’est finalement ce type de course dont le vainqueur est toujours in fine la réalité. Les décideurs, s’ils sont conscients, peuvent quant à eux au moins éviter la collision brutale et frontale avec les faits, épargnant ainsi de grands dommages à leurs populations. Les mois qui viennent, sur toute la planète, vont trier le grain de l’ivraie en la matière.

Ce qui est certain pour LEAP/E2020 en revanche, c’est que la « Très Grande Dépression US » annoncée pour 2007 est bien au rendez-vous de l’Histoire et qu’elle va avoir des conséquences sans commune mesure avec la crise de 1929, même si certains indicateurs communs aux deux crises sont passés au rouge depuis des mois, et même si 1929 reste le dernier point de comparaison possible dans l’Histoire moderne.
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 15:08
FRANCE > Politique
16h02 >L'Etat est "en situation de faillite. Je suis à la tête d'un Etat qui n'a pas fait un budget à l'équilibre depuis 25 ans" (François Fillon) (filnews - lci)

Fillon a donc l'honnêteté de dire la vérité sur la faillite de la France, qui est aussi la faillite du système UMPS et de la république.

Dans son livre "
La Grande Braderie du patrimoine public français" (Editeur François-Xavier de Guibert), paru en 2005, Jean Roux a annoncé le risque d'une faillite en chaîne des budgets publics à l'horizon 2010 : État, caisses de protection sociale et de retraites, collectivités locales. 
 
Il explique qu'[e]n vingt ans – la double décennie PS/UMP – la dette de l'État français aura augmenté de 1000 milliards d'euros (période 1986-2007, prévision). Le cumul des braderies en cours et de l'augmentation de la dette de l'État représente le chiffre effarant de 1 500 milliards d'euros dilapidés... de quoi offrir au peuple français un patrimoine équivalent à 10 millions de logements neufs, de 150000 euros chacun (1 million de francs). 

La France n'est pas le seul pays européen concerné. Mais la richesse historique considérable de son patrimoine et ses atouts économiques, géographiques, culturels, donnent à ce gâchis sans précédent dans son histoire une dimension toute particulière... existentielle. 

À la vitesse de 1 milliard d'euros par semaine pour le budget de l'État, cumulé avec 1 milliard d'euros de déficit par mois pour les budgets sociaux, le peuple français, désinformé et inconscient, marche vers « la finale argentine », autrement dit vers l'abîme.

Jean Roux est commissaire aux comptes, fiscaliste international et historien, lauréat du Conseil supérieur de l'Ordre national des experts-comptables. Il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages : comptabilité nationale et statistique, économie socialiste, sciences commerciales et administratives, informatique, industrie cinématographique, fiscalité patrimoniale internationale comparée.
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 14:12
Après la dissimulation par l'Insee des chiffres du chômage en avril 2007 pour cause d'élections présidentielles, cet organisme devrait enfin annoncer les résultats de son enquête annuelle sur l'emploi en 2006,... en novembre. 

Un article de Latribune.fr indique : "[l]e taux de chômage en France serait révisé officiellement de 8% à 8,4% pour le mois de juillet...

"Ces spécialistes estiment que les chiffres officiels du chômage, diffusés par le gouvernement, sont établis de manière discutable car ils mélangent deux sources jugées très différentes, les chiffres de l'ANPE et un sondage réalisé par l'Insee sur un échantillon de 75.000 personnes. L'ANPE est soumise en effet à des contraintes administratives telles que les demandes de radiation ou de contrôles plus sévères, tandis que la fiabilité de l'enquête emploi de l'Insee est remise en cause, selon les experts cités par Le Monde, par une marge d'erreur évaluée à plus ou moins 140.000 personnes, soit presque deux fois la taille de l'échantillon

"... Le 16 janvier, l'Insee avait annoncé qu'il reportait de mars à novembre la publication des résultats de son enquête annuelle sur l'emploi en 2006 en raison de trop grandes divergences entre ses chiffres (9,8% en moyenne annuelle) et ceux du ministère de l'Emploi (9,1%)... (surtout en raison des élections présidentielles...) 

"... De nombreux spécialistes estiment que, quel que soit le mode de calcul, les chiffres officiels ne rendent de toutes façons compte qu'imparfaitement de la situation de l'emploi
- puisqu'ils ne recensent que les personnes à la recherche d'un emploi à plein temps et à durée indéterminée. 
- Les statistiques ne prennent par définition pas en compte les bénéficiaires du revenu minimum d'insertion (RMI), qui sont plus de 1,1 million, ni les bénéficiaires des contrats subventionné par l'Etat..."

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 12:14
"... car ce que je veux, c'est 3%", explique le chef de l'Etat. 

L'OCDE et la Commission européenne ont révisé à la baisse les prévisions de croissance du PIB français pour 2007, respectivement à 1,8% et 1,9% au lieu de la fourchette de 2 à 2,5% retenue par les autorités françaises.

Sarközy vise donc 3% de croissance malgré les chiffres de l'OCDE.

Partager cet article
Repost0