Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 14:22
24/10/2007 13:50

PARIS (AFP) - France: les prix agricoles en très forte hausse en septembre

 
Les prix des produits agricoles en France continuent d'augmenter fortement, avec une hausse de 6,2% en septembre et de 18,3% sur un an, a annoncé mercredi l'Insee.
La progression est particulièrement forte pour les céréales, avec une hausse de 20,5% en septembre, en données corrigées des variations saisonnières (CVS), ajoute l'Institut de la statistique.
Le prix du blé tendre, qui sert à fabriquer le pain, progresse de 23,2% en septembre. Il a doublé en un an.
Les cours des protéagineux et oléagineux croissent respectivement de 24,7% (96,6% sur un an) et de 12,5% (47,3% en glissement annuel).
Les prix des fruits sont très supérieurs à ceux de septembre 2006 (+23,7%) alors que ceux des légumes sont légèrement en baisse (-3,9%). ...
... les prix du veau (+11,8% en un an) et des volailles (+13,8% en glissement annuel) répercutent les hausses de prix de leur alimentation.
Les prix des matières premières agricoles connaissent actuellement une véritable explosion dans le monde. Une étude publiée en septembre par le cabinet d'études Xerfi souligne ainsi que l'amélioration du niveau de vie en Chine, et plus généralement des pays émergents, entraîne un gonflement de la consommation et une modification des habitudes alimentaires de ces pays.
... Ces augmentations des prix agricoles ont des répercussions sur les prix des produits alimentaires qui devraient connaître des hausses dans les prochains mois...
Après la hausse du prix du pain début septembre, conséquence de la flambée des prix du blé et de la farine..., les étiquettes des produits laitiers (yaourts, fromages) ou de la viande de boeuf devraient être revus à la hausse prochainement.
"Les augmentations de prix des matières premières agricoles se confirment et auront forcément des conséquences sur les prix de vente des industriels aux distributeurs", estime le président de l'Association nationale des industries alimentaires (ANIA) Jean-René Buisson.
Le groupe agroalimentaire Danone a ainsi annoncé qu'il procèdera le 21 novembre, après une augmentation de 2,5% en juillet, à une hausse "moyenne" de ses tarifs aux distributeurs de 10,48%.

                                                   ***

Rien que ça... 

Vous avez voulu le candidat de la superclasse mondiale comme président, récoltez maintenant. Et ce n'est que le début, reste encore quatre ans...
Partager cet article
Repost0
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 11:44

…que fermaient les chantiers navals de la Seyne sur Mer, dans le Var. Des milliers d’ouvriers mis à la porte, crucifiés sur la croix du marché intérieur européen et de la mondialisation.
Que sont-ils devenus ? Qui s’en préoccupe ? Où vont travailler leurs enfants ? Voilà qui intéresse peu nos dirigeants.
La construction navale française n’est plus qu’un glorieux souvenir, une plaie ouverte de notre tradition industrielle. Les Chantiers de l’Atlantique, ancienne division marine d’Alstom ont été vendus à Aker Yards, un concurrent étranger, qui s’est empressé de créer des emplois : ont été embauchés des ouvriers grecs, portugais, roumains et indiens, payés au salaire minimum de leurs pays. Les ouvriers français sont trop chers.
Ce phénomène s’accentue sous la pression de la commission européenne, qui vient de demander à la Pologne de fermer une cale supplémentaire du chantier naval de Gdansk, berceau industriel polonais, jadis fer de lance de la lutte contre l’oppression communiste.
Un symbole s’écroule, celui de l’industrie de construction navale européenne, grande pourvoyeuse d’emplois, sacrifiée sur l’autel de l’OMC, qui préfère voir les ouvriers français et européens consommer des produits importés chinois, transportés sur des bateaux, désormais eux aussi construits en Chine…

LeBerlioz pour Novopress

 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 20:26

Canadianpress via fdesouche

MONTREAL - Quatre adolescentes doivent faire face à des accusations de voies de fait à la suite d'une bataille sur fond de racisme entre deux groupes de jeunes de deux écoles secondaires de Montréal. La police indique que la bataille, qui a eu lieu la semaine dernière, a été déclenchée par un qualificatif à connotation raciale lancé par une jeune blanche en direction d'un groupe d'élèves noirs près des écoles.

Le groupe d'élèves noirs aurait réagi en attaquant l'adolescente et son amie. Des images de l'événement ont été mis en ligne sur YouTube.

Les deux adolescentes ont subi des blessures mineures.

 

Video "des images tournées mercredi" http://www.youtube.com/watch?v=IljFSs7evMk&eurl=http://www.fdesouche.com/?p=257 

A la suite de l'incident, des fenêtres de l'école fréquentée par les victimes ont été brisées et la police a augmenté sa présence dans le secteur.

Les autorités des deux écoles secondaires se rencontrent lundi.

                                                  ***

Lire aussi: "
Le multiculturalisme: voilà l'ennemi!" (Rabbin Jonathan Sacks dans son livre The Home We Build Together.Recreating Society)

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 19:53
23/10/2007 19:14 

TANGER (AFP) - Union méditerranéenne: Sarkozy invite les chefs d'Etat à une réunion en juin 2008
Le président français Nicolas Sarkozy a invité mardi à Tanger les chefs d'Etat de la Méditerranée à une réunion en France en juin 2008 pour jeter les bases "d'une Union économique, politique et culturelle".
"J'invite tous les chefs d'Etat et de gouvernement de tous les pays méditerranéens à se réunir en France en juin 2008 pour jeter les bases d'une Union politique, économique et culturelle fondée sur les principes de stricte égalité", a déclaré M. Sarkozy.
Le président français a appelé également "tous les autres pays, qui ne font pas partie du pourtour méditerrannéen, à assister à la réunion en tant qu'observateurs".
"Je consulterai prochainement les pays participants pour établir l'ordre du jour, le projet n'est pas seulement celui de la France, mais un projet pour tous", a-t-il dit.
M. Sarkozy a lancé son invitation au palais royal de Tanger en présence de membres du gouvernement marocain et d'hommes d'affaires des deux pays 

On sait aujourd'hui ce que signifie la "rupture" de Sarkozy. Le Figaro d'aujourd'hui l'indique: "Le chef de l’Etat français l’a martelé tout au long d’un discours d’une quarantaine de minutes, ce projet d’union est «une rupture». Rupture avec l’histoire, souvent conflictuelle, des rives de la «mare nostrum» des Grecs et des Romains, mais aussi avec les tensions qui déchirent cette région où coexistent trois grandes religions monothéistes : chrétienté, judaïsme et islam.
 
... L’Europe a réussi à surmonter ces haines. La France appelle tous les peuples de la Méditerranée à faire la même chose», a répété le chef de l’Etat. ... L’Union européenne avait commencé avec le charbon et l’acier, l’UM commercera avec le développement durable», a promis Nicolas Sarkozy." (
Le Figaro, 23.10.2007). 

La rupture de Sarkozy? Le commerce... dans le cadre d'une "Union méditerranéenne"... nouvelle étape vers le
N.O.M... Et la religion mondiale... Comme si on en avait pas assez déjà avec "l'Union européenne"...
Partager cet article
Repost0
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 08:17

Compromis, ce mot qui commence si mal

Le Figaro Publié le 23 octobre 2007

LA CHRONIQUE d'Yves de Kerdrel


[I]l semble que la fissure ouverte dans le front syndical à travers les concessions apportées à la Fédération des agents de conduite a sérieusement entamé la capacité de nuisance des « camarades » les plus accrochés au maintien de leurs régimes spéciaux.
 

[L]es premières concessions accordées aux agents de conduite, ont beau avoir été déterminantes pour que ce mouvement social dure moins de quarante-huit heures, elles sont très préoccupantes sur ces deux aspects. D'abord parce qu'elles reconnaissent toujours le droit à un conducteur de train de partir en retraite à 50 ans, en utilisant, pour cela un « compte épargne-temps ». Or, il n'est pas certain que les 16 millions de salariés du secteur privé comprennent bien « ce cadeau » fait sans justification et surtout sans souci de cette équité qui fonde le pacte social français. Ensuite parce que sur le plan financier, les primes, qui jusqu'ici n'étaient pas comptées pour le bénéfice de la retraite, vont être incorporées. In fine, cela signifie qu'un conducteur de TGV pourra toujours après 2009 partir en retraite à 50 ans - même si officiellement ce n'est plus la règle - et qu'en outre, il verra les conditions financières de sa pension consolidées. À ce prix, on comprend aisément que la Fédération des agents de conduite se soit désolidarisée aussi vite des autres centrales syndicales.

Mais ces concessions auxquelles ont poussé les « mous » de l'Élysée, c'est-à-dire Henri Guaino et Raymond Soubie, sont loin de faire l'unanimité. Y compris à Matignon où François Fillon a toujours défendu, à juste titre, en accord avec Claude Guéant un langage de fermeté. Avec un but et un seul : parvenir à une réforme complète et entièrement réussie. À l'inverse du texte sur le service minimum qui - faut-il le rappeler ? - ne parle ni de service ni de minimum ! À l'inverse aussi de la pseudo-réforme des universités, qui a vu la pauvre Valérie Pécresse abandonnée en rase campagne par son propre camp au mois de juillet dernier. Et ne parlons pas des mesures fiscales adoptées par la nouvelle majorité, et qui relèvent toutes d'un mauvais compromis.

 

***

 

Rappelons-nous interviewé jeudi 20 septembre sur TF1 et France 2, Nicolas Sarkozy a affirmé qu’il refuserait de "transiger sur les principes" qui le conduisent à engager la réforme des régimes spéciaux de retraite...

Question: et la réforme des régimes spéciaux de retraite des "élus", Sarkozy va-t-il la conduire? Lire: Les régimes de retraite de nos élus non pas "réformés", mais empilés

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 17:16
"Les libéraux de Donald Tusk ont remporté les législatives anticipées en Pologne. Ils obtiennent plus de 41% des voix et 208 sièges à la Diète (sur 460). Le parti des frères Kaczynski obtient 32% et 164 sièges. La gauche obtient 13% et 52 sièges, le parti paysan 8,8% et 35 sièges. Autodéfense et la Ligue des familles polonaises, qui avaient été les très turbulents alliés des Kaczynski, sont laminés, à 1,5 et 1,3%.

La plateforme libérale de Donal Tusk et le parti Droit et Justice des frères Kaczynski sont deux partis de droite. Après les dernières législatives il y avait eu des pourparlers pour une coalition, qui avaient échoué.

La différence entre les deux est que la plateforme libérale est, comme son nom l’indique, libérale. Elle prône un libéralisme économique pur et dur. Sur ce qu’il est convenu d’appeler les « sujets de société », il en va différemment. Les libéraux polonais n’ont aucune intention de revenir sur l’interdiction de l’avortement, ils sont contre l’euthanasie et ne légaliseront pas le « mariage » homosexuel. D’autre part ils sont comme le PiS pour une vraie lutte contre la corruption, et pour la « décommunisation » (mais de façon moins spectaculaire).

La plateforme libérale est souvent accusée d’être « eurosceptique », ce qui est une erreur de perspective. Les libéraux critiquent la bureaucratie européenne et tout ce qui va contre le libéralisme dans l’Union européenne. Mais ils sont de farouches partisans de l’Union européenne, et d’une Union européenne sans frontières (ils sont partisans de l’adhésion de la Turquie ), et d’une Union européenne qui ne soit pas concurrente mais partenaire des Etats-Unis : ce sont des euromondialistes convaincus.

Qu’ils le veuillent ou non, cette position ne peut qu’entraîner une dérive sur les « sujets de société », puisqu’ils se veulent des Européens exemplaires... Déjà, ils ont déclaré que leur gouvernement adhèrera à la Charte des droits fondamentaux, alors que Lech Kaczynski venait d’obtenir à Lisbonne une dérogation pour son pays.

Nous allons donc avoir un gouvernement polonais européiste. L’un des très rares pays qui gênait un peu la construction du magma totalitaire européen rentre dans le rang. C’est une très mauvaise nouvelle pour l’Europe réelle, celle des peuples et des nations." (Le Blog d'Yves Daoudal)

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2007 1 22 /10 /octobre /2007 16:00
Ségolène Royal se félicite de l'adoption du mini-traité européen

LEMONDE.FR
| 22.10.07 | 11h41  

Sur le traité simplifié. "Même imparfait", le traité adopté par les Vingt-Sept cette semaine à Lisbonne "peut remettre l'Europe en marche", estime Ségolène Royal dans un entretien accordé à Libération, lundi 22 octobre.

                                                                   ***

Sociaux-traîtres et associés

Sans surprise François Hollande (mondialiste de gauche) a annoncé que son parti « ne s’opposera pas à la construction de l’Europe [sic] », [Afp] c’est à dire qu’il votera pour la Constitution européenne mise au point par Valéry Giscard dit D’Estaing (mondialiste du centre) et relancée par Nicolas Sarközy (mondialiste de "droite"). François Bayrou (mondialiste du centre) sera aussi de la partie. Comme 90% des médiats qui avaient soutenu le texte en 2005 contre une large majorité de Français. 

Le gouvernement a annoncé vouloir en finir au plus vite et faire approuver loin du peuple français et en catimini devant le Parlement le texte dès le lendemain de sa signature à Lisbonne. (Club-Acacia)

                                                                    ***
Lire aussi:

* Haute trahison (
Anne-Marie Le Pourhiet, professeur de droit public, auteur de Droit constitutionnel)
* La collusion de la gauche et de la (fausse) droite 
* Immigration : le réel interdit, par Eric Zemmour (l'immigration au service du marché et du capitalisme industriel et "libéral")
Partager cet article
Repost0
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 21:23
Un député ayant côtisé 5 ans (mandat du député) touche 1548 euros/ mois à sa retraite, à 60 ans. Cela représente la retraite moyenne de quelqu'un du privé qui aura travaillé 40 ans. Ils ont un rapport de un pour six. C'est-à-dire qu'ils empochent soix fois la mise une fois qu'ils sont à la retraite par rapport aux montants des côtisations versées. Alors faites le calcul, un mandat de politicien et c'est le jack pot!

* La video LA RETAITE DE "NOS" ELUS 
http://www.dailymotion.com/ledud1/video/x396sg_la-retraite-de-nos-elus

* "Faut-il réformer le régime de retraite spécial des élus ?"
L'article d'ipol.fr 

* Voir aussi "Nouvelle augmentation de l'indemnité parlementaire de départ "
Partager cet article
Repost0
19 octobre 2007 5 19 /10 /octobre /2007 17:04
Alors qu'à Lisbonne "le président français Nicolas Sarkozy a indiqué vendredi souhaiter que son pays ratifie le nouveau traité européen dès le mois de décembre, juste après la signature, ce qui ferait de la France le premier pays de l'UE à valider le texte" (Afp, "LISBONNE Sarkozy veut que la France ratifie le traité européen dès décembre"), Jean-Marie Le Pen se fend d'un communiqué lapidaire dans lequel il dénonce un "honteux traité", "une infamie" et "une nouvelle atteinte aux droits des peuples d’Europe." 

"Ce traité ne fait que reprendre les dispositions de la Constitution européenne, or cette Constitution a été rejetée par les citoyens français et néerlandais. Le « traité de Lisbonne » n’a donc aucune légitimité. La seule attitude démocratique, pour les gouvernements, est désormais d’organiser un référendum pour vérifier que les peuples ne veulent pas se dissoudre dans un magma qui bientôt n’aura plus d’européen que le nom. 

"Au contraire, le gouvernement français veut que notre pays soit le premier à ratifier ce honteux traité. Le premier à abandonner définitivement les souverainetés nationales. Par un vote du Parlement acquis à l’idéologie euromondialiste.

"Le Front National demande aux Français de manifester leur opposition à cette infamie, à cette insulte à la nation, à cette destruction de ce que tant de générations ont bâti et préservé par leur travail et par leurs sacrifices." (Communiqué de presse de Jean-Marie LE PEN).

Quant à lui, lors d'une conférence de presse à l'issue du sommet européen de Lisbonne, Nicolas Sarkozy a déclaré: "Je souhaite que cette ratification puisse avoir lieu dans les plus brefs délais possibles, c'est-à-dire au mois de décembre 2007". 

Les dirigeants de l'Union européenne étaient tombés d'accord dans la nuit de jeudi à vendredi sur le traité remplaçant la Constitution, rejetée en 2005 par référendum par les Français et les Néerlandais. 

Le traité doit à présent être formellement signé le 13 décembre à Lisbonne avant d'être ratifié par les 27 pays de l'UE, en vue d'une entrée en vigueur en 2009... 

"Je serais très heureux si la France pouvait être l'un des pays en Europe qui ratifie ce traité simplifié parmi les premiers car, après avoir bloqué la Constitution, vous comprendrez qu'en tant que chef de l'Etat je ne verrai que des avantages à ce que la France montre l'exemple de l'adoption de nouvelles institutions", a souligné Nicolas Sarkozy.
... "Nous l'avions imaginé, nous l'avions rêvé, et bien le voici réalisé. L'Europe s'est dotée d'un traité simplifié, j'avais eu l'occasion d'en avancer l'idée pour la première fois en septembre 2006, voici donc l'Europe qui sort de dix années d'imbroglio institutionnel", a-t-il ajouté.

Collusion du système UMPS euromondialiste, Jack Lang souhaite le soutien du PS au nouveau traité européen.

Lire sur le même sujet:

* "Haute trahison", par Anne-Marie Le Pourhiet, professeur de droit public, auteur de Droit constitutionnel
Partager cet article
Repost0
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 23:20

George W. Bush a déclaré hier que les dirigeants internationaux devaient empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire s'ils souhaitaient « éviter une troisième guerre mondiale ». « Nous avons un dirigeant iranien qui a annoncé qu'il voulait détruire Israël, a rappelé le président américain lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche. C'est pourquoi j'ai dit [aux dirigeants mondiaux] : si vous souhaitez éviter une troisième guerre mondiale, vous devriez essayer de les empêcher d'obtenir les connaissances nécessaires pour fabriquer une arme nucléaire. »

Auparavant, la Russie - dernier pays, avec la Chine, à s'opposer à l'adoption d'une troisième résolution du Conseil de sécurité de l'ONU contre Téhéran - avait fait une mise en garde contre toute action militaire visant le programme nucléaire iranien. (20 minutes)

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 22:01
"Sur l’A13, le matin, il y a un bouchon dans la côte d’Orgeval (en haut de cette côte, l’autoroute passe de trois à deux voies), puis à partir de Rocquencourt. Entre Orgeval et Rocquencourt, on roule à peu près normalement. Ce matin de grève des transports en commun, il était prévu de gros embouteillages (qui n’ont pas eu lieu). Et c’est ce jour qui a été choisi pour installer une voiture-radar de la police entre Orgeval et Rocquencourt (c’est la première fois que je vois un radar sur ce tronçon). Afin de piéger les automobilistes qui croiraient pouvoir enfin rouler normalement après le bouchon, et de piéger particulièrement ceux qui n’ont pas l’habitude de prendre cette route et n’ont pas remarqué que la vitesse est limitée à 90 km/h au lieu de 110 (en raison de travaux qui ne perturbent en rien la circulation).

J’avais déjà remarqué plusieurs fois ce procédé. La fois précédente, c’était l’autre dimanche à Paris. Deux dimanches sur trois, l’équipe de Delanoë fait en sorte que telle ou telle entrée de Paris soit très difficile, ou que tel ou tel quartier soit un gigantesque embouteillage. Ce dimanche-là, après avoir galéré dans les embouteillages, enfin voici une voie libre. Et là, un radar mobile. Avec six policiers...

Cela n’a évidemment plus rien à voir avec la protection routière. Il s’agit de punir l’automobiliste qui se réjouit d’être sorti du magma (et de faire du chiffre le plus facilement qui soit).

Une police qui n’est pas là pour protéger mais pour piéger n’est pas une police républicaine mais une police totalitaire." (Le Blog d'Yves Daoudal)

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 15:33

Communiqué Alliance Royale du 18 octobre

Sous les injonctions du chef d’établissement , les enseignants d’histoire-géographie, lettres et philosophie doivent faire lecture le 22 octobre de la lettre de Guy Môquet fusillé le 22 octobre 1941. Cette mise sous pression émanant du plus haut sommet de l’Etat est vivement constestée par l’Alliance royale qui y voit une ingérence insupportable du pouvoir politique. Il s’agit en outre d’une manoeuvre visant à instrumentaliser encore une fois certains événements historiques au profit d’une justification idéologique.Quand la République veut réécrire l’Histoire, la véritable résistance consiste à refuser de lire un texte dont l’ambiguïté consiste à tresser les lauriers du Parti Communiste. Alors que le Parti Communiste n’est entré en résistance qu’en 1941 sous l’injonction de Moscou. Les premiers résistants à rejoindre le général De Gaulle était en grande partie royalistes, comme Honoré Estienne d’Orves.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 15:33

Anne-Marie Le Pourhiet, professeur de droit public, auteur de Droit constitutionnel, dénonce le véritable coup d’État (totalitaire) mené par le pouvoir et le Président de la république française, lui-même.

Une question fondamentale se pose dès lors : comment le président de la République peut-il décider seul, alors que le peuple français a juridiquement rejeté l’intégralité du traité, de faire cependant ratifier par voie parlementaire la majeure partie des dispositions qu’il contenait au motif que celles-ci « n’auraient pas fait l’objet de contestations » ? (…) La démarche du président de la République prétendant interpréter seul la volonté du peuple français est totalement arbitraire et confine à la dictature. (Altermedia.info)

Le texte complet via le Blog d'Anne Kling

 

 

. Anne-Marie Le Pourhiet : « L’Union européenne est consubstantiellement anti-démocratique »

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2007 2 16 /10 /octobre /2007 10:57
Signe encourageant, les Français non encore totalement anesthésiés parviennent à penser à 62% (dépêche AFP) que les media ne sont pas indépendants du pouvoir politique. 

Les autres? Ils suivent aveugles, tels des veaux qui vont à l'abbatoir et s'imaginent lire, voir ou écouter des media idiots-visuels indépendants. Rappelons simplement que les grands journaux,
déficitaires, continuent de bénéficier de larges subventions de la caste, sans lesquelles ils auraient disparu depuis longtemps... Ce sont donc les Français qui au travers des impôts entretiennent ces journaux, "nationaux"..., entretiennent ces "journalistes", qu'ils ne veulent plus et rejettent depuis longtemps. "Liberté" & "démocratie"...
Partager cet article
Repost0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 23:57
11/10/2007 21:16
 
PARIS (AFP) - Dieudonné jugé en appel pour avoir comparé les juifs à des "négriers"
L'humoriste Dieudonné, déjà condamné en première instance à 5.000 euros d'amende pour des propos publiés en 2004 où il comparaît les "juifs" à des "négriers", a comparu jeudi après-midi devant la cour d'appel de Paris.
Le parquet général a demandé à la 11e chambre de la cour d'appel de confirmer le jugement de première instance. Le délibéré a été fixé au 15 novembre.
C'est dans le Journal du Dimanche (JDD) du 8 février 2004 que Dieudonné avait tenu les propos incriminés : "+Sale nègre, les juifs auront ta peau+, voilà le genre de slogans que j'ai entendus. Ce sont tous ces négriers reconvertis dans la banque, le spectacle et aujourd'hui l'action terroriste qui manifestent leur soutien à la politique d'Ariel Sharon. Ceux qui m'attaquent ont fondé des empires et des fortunes sur la traite des Noirs et l'esclavage".
... L'humoriste a fait appel de sa condamnation, tandis que la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) et le Consistoire central de France ont demandé une augmentation des dommages-intérêts afin qu'ils reflètent "l'importance du préjudice subi"....
Partager cet article
Repost0
5 octobre 2007 5 05 /10 /octobre /2007 09:21

04/10/2007 21:41

 
PARIS (AFP) - "Parler vrai" tous azimuts de Bernard Kouchner devant la presse diplomatique
Le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner s'est livré jeudi devant la presse diplomatique à un exercice qu'il affectionne: le "parler vrai" sur les sujets les plus sensibles, de l'Iran à Mugabe en passant par le Darfour et son propre avenir politique.
Revenant sur ses propos controversés sur l'Iran, il a déclaré qu'"on pouvait se cacher derrière les mots" mais que "quand on évoque le bombardement sur un pays, en gros, ça s'appelle la guerre".
Partager cet article
Repost0
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 15:53

Le Figaro, Le retour des tentes au coeur de Paris, 04 octobre 2007



Des militants du DAL (Droit au logement) et des familles de mal logés, notamment africaines, ont installé plusieurs dizaines de tentes. ...

Ils réclament 100.000 logements... 

En pleine mobilisation, les députés ont adopté un projet de loi créant le droit au logement pour tous à partir de 2008... 

                                              ***

Bientôt le droit au logement pour l'humanité toute entière...

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 13:02
Dominique Strauss-Kahn, le nouveau directeur du FMI..., s’est dit « déterminé à engager sans tarder les réformes dont le FMI a besoin pour mettre la stabilité financière au service des peuples en favorisant la croissance et l'emploi ». On mesure le cynisme du propos lorsqu’on sait que ce politicien a enseigné au contraire, à Sciences Po, les vertus du concept monétariste scélérat du NAIRU (le taux de « chômage minimum », éventuellement très élevé, qui stabilise l’inflation), que la BCE applique aussi, méthodiquement, dans sa politique monétaire" (Communiqué de presse de Jean-Marie Le Pen).
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 12:40
  ... Le président de l’université Columbia, vivement critiqué pour avoir offert hier une tribune à un apôtre de la destruction d’Israël, s’est livré à un réquisitoire qui a visiblement surpris le président iranien : «Dans mon pays, on montre du respect pour ses invités», a répondu celui-ci, choqué par «les insultes et les affirmations incorrectes» de son interlocuteur, «cette personne» dont il n’a jamais prononcé ni le nom, ni le titre. 

... «Vous avez manifesté tous les signes d’un comportement mesquin et cruel», a accusé le président de Columbia en rappelant les exécutions sommaires en Iran, y compris celles de deux adolescents homosexuels. Quant à la négation de l’Holocauste, parmi la litanie des griefs énumérés, «elle vous rend ridicule», a dit Bollinger à son hôte, coupable soit de «provocation irritante», soit d’une «ignorance» impardonnable. 

Déplorant son «traitement inamical influencé par les médias», et se présentant lui-même comme «un universitaire», Ahmadinejad s’est demandé si «la déclaration» qui venait d’être lue n’était pas «un vaccin» destiné à protéger les étudiants d’une autre vérité. Et de s’étonner des «vagues d’injures» à son encontre, «venant de groupes qui croient à la liberté d’expression». 

... Quant aux exécutions, «la peine de mort existe bien aux États-Unis». Les homosexuels? «Il n’y en a pas en Iran. L’homosexualité, ça existe chez vous, pas chez nous» (
Le Figaro, 25 septembre 2007). 

Qualifié de «dictateur minable et cruel» par un de ses hôtes, Mahmoud Ahmadinejad a répondu de la manière la plus provocante à New York, mettant en doute la version officielle des attentats terroristes du 11 septembre 2001.
«Pourquoi est-ce arrivé? Quelle en est la cause? Quelles sont les conditions qui ont mené à ça? Qui était vraiment impliqué? Qui a vraiment orchestré ça?» s'est-il interrogé après avoir réitéré son souhait de déposer une gerbe à Ground Zero.

Sur l'holocauste, Ahmadinejade dément avoir nié l'holocauste:  "«Je n'ai pas dit que ce n'était pas arrivé du tout. J'ai dit: pourquoi n'encourage-t-on pas plus de recherches sur l'Holocauste?» Et de se demander si les Palestiniens devaient en payer le prix. 

«Nous aimons toutes les nations. Nous aimons le peuple juif», a-t-il dit avant d'appeler à la tenue d'un référendum pour déterminer l'avenir des «gens de Palestine».

«Je suis ici pour défendre le droit d'Ahmadinejad de se faire entendre», a pour sa part déclaré Fatemeh Farsh, une étudiante d'origine iranienne. «Nous n'avons pas besoin que les Israéliens nous disent comment penser ou quoi dire.» (
cyberpresse, Ahmadinejad se défend en terrain hostile, mardi 25 septembre 2007).

"Le leader iranien a tenté de mettre à profit ce débat pour rejeter les accusations qui le poursuivent, notamment celle de nier l'existence de l'Holocauste, et pour promouvoir le droit pour la république islamique de poursuivre un programme de développement nucléaire civil. Il a à nouveau assuré que l'Iran ne cherchait pas à se doter de l'arme nucléaire. 

"Interrogé sur l'Holocauste, dont il nie l'ampleur, il a répondu: «Je ne dis pas que cela ne s'est pas produit du tout. Je dis qu'on pourrait faire des recherches supplémentaires.» (
Cyberpresse, Le président iranien se fait tancer à Columbia, lundi 24 septembre 2007). 


 "Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré lundi que parler de guerre contre son pays était de la «propagande», affirmant que «les États-Unis et la France ne parlaient pas pour le monde» entier, quand ils évoquent une action armée contre l'Iran. 

... Pourquoi y aurait-il besoin d'une guerre?», a-t-il demandé, lors d'une vidéo-conférence avec le club national de la presse à Washington" (
Cyberpresse, Parler de guerre avec l'Iran est de la «propagande», selon Ahmadinejad, lundi 24 septembre 2007).
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 07:44

24/09/2007 07:57

NEW YORK (AFP) - Visite controversée du président iranien à New York

M. Ahmadinejad, arrivé dans l'après-midi aux Etats-Unis selon les médias iraniens, doit participer lundi à un débat à l'Université de Columbia et prononcer mardi un discours à l'ONU au cours duquel il entend présenter "les solutions de l'Iran pour régler les problèmes du monde".
Avant son départ, il a déclaré que l'Iran n'avait pas besoin de l'arme nucléaire et ne s'acheminait pas vers une guerre avec les Etats-Unis. "Vous devez comprendre que nous n'avons pas besoin d'une bombe atomique. Quel besoin avons-nous d'une bombe?", a-t-il lancé dans un entretien à la chaîne de télévision américaine CBS diffusé dimanche soir.
"Il est faux de penser que l'Iran et les Etats-Unis se dirigent vers la guerre. Pourquoi dire cela? Pourquoi devrions-nous aller à la guerre?", a-t-il ajouté. "Notre programme est très transparent. Nous sommes sous la supervision de l'Agence (internationale de l'énergie atomique, AIEA). Tout est sur la table. Nous n'avons rien à cacher", dit-il, précisant: "Nos activités sont très pacifiques". "Dans les relations internationales aujourd'hui, la bombe atomique ne sert à rien. (...) Le temps de la bombe est passé", selon lui.
Le président de Columbia, Lee Bollinger, a justifié l'invitation du dirigeant iranien, expliquant que l'établissement était "engagé dans l'échange d'idées". Il a assuré que les questions posées seraient directes, et que M. Ahmadinejad aurait à s'expliquer. "Je vais dire aussi que la liberté de parole est une question clef, et une valeur centrale de notre société", a-t-il déclaré dans un communiqué.
Reflétant l'opinion, la presse tabloïd a été virulente ces derniers jours, avec des titres tels que "tu peux garder ta gerbe", adressés au "diabolique président iranien", décrit comme "un monstre".
Selon le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Mohammad Ali Hosseini, une "visite du site des deux tours (détruites dans les attentats du 11 septembre 2001) pour rendre hommage aux victimes fait toujours partie du programme du président Ahmadinejad, même si certains essaient de l'annuler".
Les autorités de New York ont refusé cette visite "pour des raisons de sécurité". Dans l'interview à CBS, M. Ahmadinejad a souligné qu'il n'insisterait pas.
Ce séjour a tout pour attiser les passions et les critiques. Le dirigeant iranien a ouvertement appelé à la destruction de l'Etat d'Israël et mis en doute l'existence de l'Holocauste, ...
Les New-Yorkais ont été surtout choqués par le souhait exprimé par M. Ahmadinejad de visiter Ground Zero. Des figures politiques de New York et des groupes de juifs militants conduisent l'opposition à la visite.
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 17:49

Blog d'Anne Kling

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad foulera le sol américain demain lundi et cet événement met en transes certaines organisations que nous connaissons bien à présent. Il s’adressera à l’Assemblée générale des Nations Unies et se rendra également à la prestigieuse Université de Columbia qui l’a invité pour un débat.

 
Université qui a refusé tout net de s’aplatir devant les menaces et pressions, au nom de la liberté d’expression. Comme Ahmadinejad est sans cesse assimilé à un Hitler moderne, le doyen de l’Université, John Coatsworth, n’a d’ailleurs pas craint d’affirmer que, la chose eût-elle été possible, Hitler aurait également été invité de la même façon : « Si Hitler était allé devant la Ligue des nations ou à quelque autre réunion à New York, si Hitler s’était rendu aux Etats-Unis et avait souhaité une tribune où s’exprimer…. s’il avait été désireux d’engager le débat et la discussion, accepté d’être contesté par les étudiants et professeurs de l’université, nous l’aurions certainement invité ».
 
Justement, fidèle à sa tradition de libre débat, l’université de Columbia a posé quelques conditions au président iranien : il ne se contentera pas de faire un discours mais devra répondre aux questions et le doyen a précisé qu’il s’agirait de questions sensibles, du genre : négation de l’holocauste, destruction de l’Etat d’Israël, soutien au terrorisme international, ambitions nucléaires, etc.
Les organisations juives, qui clament sur tous les tons leur « dégoût » de l’attitude de l’université de Columbia, ont prévu des manifs monstres autour du campus.
Ces mêmes organisations demandent d’ailleurs carrément qu’Ahmadinejad soit arrêté dès son arrivée sur le sol américain, au motif qu’il serait un criminel de guerre international. Toute une équipe de juristes a planché sur la question et s’apprête à interpeller le ministère de la Justice. Le rêve serait de le déférer sans plus attendre en justice pour incitation au génocide. (Suite)
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 14:07

"Si les sanctions actuelles ne sont pas suffisantes, je souhaite des sanctions plus fortes, mais ce n'est pas exclusif d'un dialogue avec les Iraniens",... The Associated Press 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 13:34



Bernard Kouchner Kouchner devant le Centre des études internationales et stratégiques, jeudi à Washington. Reuters.

Le pitre des Affaires étrangères, dans une pitoyable provocation qui décrédibilise un peu plus notre pays, "a été brièvement interrompu par des activistes antiguerre. «Non à la guerre en Iran !», ont crié deux femmes appartenant à l’association «Codepink : des femmes pour la paix», avant d’être rapidement expulsées de la salle. «Bush + Kouchner = va-t-en guerre sans frontières», pouvait-on lire sur une banderole faisant allusion aux récentes déclarations du ministre français des Affaires étrangères sur l'éventualité d'une «guerre» avec l'Iran.

«Il incite à la peur et nous n’avons pas besoin de voir la France suivre la politique étrangère de Bush», a déclaré à l’AFP Gaëlle Murphy, 53 ans. «Dimanche, Kouchner a dépassé Bush.»  (
LIBERATION.FR : vendredi 21 septembre 2007).

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 10:24

Bernard Kouchner se dit prêt à aller à Téhéran "en faveur d'un dialogue permanent avec les Iraniens"... (Cyberpresse)

Avec un tel "diplomate", qui est allé hier jeudi 
prendre ses directives devant les principales organisations juives américaines, la provocation et l'ironie à la tête de l'Etat n'ont plus de limite ! 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 09:41

Je relève ce matin cet entrefilet WASHINGTON (AFP) qui indique assez où le ministre des Affaires étrangères (c'est le cas de le dire!) va chercher ses directives: 

"Jeudi, le ministre devait rencontrer en début d'après-midi Robert Gates au Pentagone. Pour le secrétaire américain à la Défense, la diplomatie reste "la meilleure approche" face à l'Iran, même si "toutes les options restent ouvertes".


M. Kouchner devait le même jour accueillir les responsables des principales organisations juives américaines... 
" (Fin de citation)

Et les responsables des principales organisations catholiques, Kouchner a-t-il été les visiter?

Partager cet article
Repost0